Choisissez la langue:

Envisagez-vous de visiter les États-Unis? Voici 11 conseils pour votre voyage.

Les préparatifs pour un voyage aux États-Unis peuvent être très excitants! Il est utile de se familiariser avec certaines coutumes locales. Les conseils suivants vous feront découvrir certaine habitude américaine très commune qui pourrait ne pas être familières à tous les visiteurs, en particulier les débutants.

Les États-Unis sont parmi les destinations favorites des visiteurs de tous les coins de la planète. L’an dernier, plus de 65 millions de personnes ont visité le pays. La culture américaine est connue à travers le monde grâce à ses industries du cinéma, de la télévision et de la musique. Certaines habitudes américaines communes, cependant, sont très différentes de ce que nous savons, et en particulier de ce à quoi nous sommes habitués dans notre pays d’origine.

1. Assurez-vous d’obtenir un ESTA

La plupart des visiteurs peuvent entrer aux États-Unis avec une autorisation de Voyage électronique. Si vous prévoyez un séjour de moins de 90 jours, que ce soit un voyage d’agrément, d’affaires ou un simple passage en transit, un visa officiel n’est pas nécessaire si votre pays de citoyenneté est inclus dans le programme d’exemption de visa.

La procédure coûte 72,00 $, payables par carte de crédit ou Paypal, et est entièrement réalisée en ligne.

Bien qu’il soit généralement conseillé de faire votre demande 3 jours avant votre départ, nous vous suggérons de demander votre ESTA avant de réserver votre vol et / ou votre hôtel.

Un ESTA est valable pour 2 ans à compter de la date d’émission et vous permet de multiples entrées. ESTA simplifie votre Voyage et les formalités administratives lors de votre arrivée aux États-Unis.

2. Votre facture finale est plus élevée que le prix affiché

Les prix américains de biens et de la nourriture sont en moyenne tout à fait raisonnables. Surtout si on les compare avec ceux de la zone euro. Une des choses qui pourraient vous surprendre, c’est que le prix que vous voyez sur les étiquettes et les menus n’est pas le prix final que vous devrez payer. Le prix n’inclut généralement pas les taxes de vente (en moyenne 7%, varie selon les états). Dans de nombreux restaurants, vous devrez non seulement tenir compte de la taxe de vente, mais aussi d’un minimum de 15% pour les pourboires (“gratuity”).

3. L’humour n’est pas apprécié au contrôle de sécurité à l’aéroport

Alors qu’une blague peut sembler une bonne façon d’atténuer la tension au cours de votre contrôle de sécurité à l’aéroport, vous risquez de vous attirer de très sérieux problèmes. Les agents de sécurité à l’aéroport sont courtois, mais prennent très au sérieux leurs fonctions. Toute plaisanterie menaçante ou attitude suspecte peut conduire à un contrôle de sécurité en profondeur.

Ne faites jamais allusion à une bombe, une arme, ou quoi que ce soit de dangereux. Jamais, même sur un ton sarcastique.

Pour un contrôle de sécurité facile, nous vous recommandons de garder votre humour pour vous et de répondre simplement et franchement à toute question que vous demandera un agent de la sécurité ou de l’immigration.

Pour plus de détails sur le contrôle de sécurité à votre arrivée aux Etats-Unis, consultez cette section.

4. Avoir un peu d’argent liquide disponible pour les pourboires

Nous savons combien il peut être frustrant d’avoir à remettre des billets d’un dollar de pourboire au chauffeur de taxi plutôt qu’au concierge de l’hôtel. Mais comme le dit le dicton, à Rome fais comme les Romains! Cela est également vrai aux États-Unis. Beaucoup de travailleurs de l’industrie de service comptent sur les pourboires pour l’essentiel de leur revenu, et il est donc la norme pour tout prestataire de services. De nombreux restaurants, en particulier dans les centres touristiques, ajoutent automatiquement jusqu’à 18% de pourboire à la facture. Des avertissements sont souvent trouvés dans le bas du menu d’un restaurant, alors assurez-vous de vérifier! Tout pourboire inclus s’affiche également sur votre facture. Si le service est exceptionnel, il est parfois conseillé d’ajouter un pourboire supplémentaire à celui déjà inclus, mais ce n’est pas obligatoire.

Même si aux États-Unis la façon la plus courante de payer est par carte de crédit (acceptée même pour des montants réduits), pour dire « merci » avec un petit pourboire nous vous suggérons d’avoir quelques billets d’un dollar à portée de main.

5. Même «en transit», les passagers doivent faire les formalités douanières et d’immigration

Si vous partez en provenance d’Europe ou d’Asie dans une île exotique dans les Caraïbes ou en Argentine, il est probable que votre vol fera une escale aux États-Unis. Miami, par exemple, est la plaque tournante des vols pour l’Amérique Latine. Si tel est votre cas, vous êtes ce que l’on appelle un voyageur «en transit». Mais ne vous y fiez pas, contrairement à la plupart des autres endroits, les autorités américaines vous accueilleront comme tout autre visiteur. Vous devrez passer la douane et l’immigration avant d’embarquer votre prochain vol vers votre destination finale. Nous vous suggérons de faire en sorte d’avoir une escale d’au moins 2 heures avant votre prochain vol, et même lorsque vous êtes en transit, vous devez obtenir une autorisation ESTA avant l’embarquement.

6. À quoi faut-il s’attendre lors du contrôle de sécurité

Pendant le contrôle de sécurité avant d’approcher la porte d’embarquement, vous devrez:

  • Enlever vos chaussures et les placer dans le scanneur à rayons X
  • Retirer votre ordinateur portable, tablette ou tout autre appareil électronique de votre sac et le faire scanner séparément
  • Allumer vos appareils électroniques si l’agent vous le demande. Assurez-vous que vos appareils aient une charge suffisante.
  • Passez par un scanner corporel. Les voyageurs nationaux et internationaux sont soumis à ce contrôle.

Bien que ce dernier point ait soulevé des questions d’atteinte à l’intimité, il permet des contrôles beaucoup plus rapides. Si vous avez des problèmes de santé, informez-en l’agent avant de passer par le scanner corporel. Si vous refusez (ou ne pouvez pas) le scanner, vous ferez l’objet d’une fouille corporelle en général superficielle mais parfois plus poussée. En cas de refus vous ne pourrez pas aborder votre vol. Nous vous recommandons d’accepter le scanner.

7 Consultez les écrans de départs

Votre vol ne sera annoncé qu’à la porte d’embarquement. Compte tenu de la taille d’un aéroport américain moyen, vous ne pouvez pas être en mesure d’entendre l’appel (qui se fera seulement à la porte d’embarquement) si vous êtes dans un bar, restaurant ou magasin. Donc, vérifiez l’heure d’embarquement à l’écran, notez-le sur votre carte d’embarquement, et n’oubliez pas de vous rendre à la porte d’embarquement à l’heure.

8. Des inquiétudes pour la sécurité de votre bagage? Un cadenas TSA peut aider

Contrairement à d’autres pays, la TSA (agence de sécurité des transports des USA) a interdit les verrous sur les bagages. Cela leur permet d’ouvrir des valises au hasard ou en cas de soupçon. Si vous êtes préoccupé par la sécurité de vos biens personnels, vous pouvez toujours utiliser un cadenas approuvé par la TSA qui s’ouvre grâce à une combinaison unique. Il y a beaucoup de bagages sur le marché qui comprennent une serrure TSA.

Cette option, tout comme l’autorisation de Voyage ESTA, a été mise en œuvre pour accélérer les contrôles d’immigration et de sécurité.

9. les tarifs téléphoniques internationaux sont élevés

La majorité des entreprises et des hôtels aux États-Unis propose le WiFi gratuitement à leurs clients. En règle générale, il est judicieux de l’utiliser lorsque votre téléphone est allumé. Comme dans tout pays étranger, en utilisant votre téléphone à l’étranger peut entraîner des factures désagréables quand vous rentrez à la maison. Certains hôtels peuvent facturer pour l’utilisation de leur réseau WiFi.

10. Comment visiter plusieurs villes?

Si vous allez voyager aux États-Unis, nous vous recommandons d’éviter les bus pour les longs trajets. L’Amérique est un territoire immense, de sorte que les distances à parcourir sont souvent excessives. Les bus sont lents et inconfortables. Les meilleurs choix incluent des vols bien réservés à l’avance (le prix est généralement très accessible), ou la location d’une voiture. La location de voiture peut être peu coûteuse si vous réservez à l’avance. Vous pouvez par le biais des sites Web de voyage en ligne louer une voiture à partir de 15 $ par jour. Les autorités américaines acceptent votre permis de conduire national (avec quelques exceptions) pendant que vous êtes dans le pays en tant que touriste.

11. Assurance Voyage

Rappelez-vous que l’assurance médicale de votre pays ne fonctionne pas aux États-Unis. Si quelque chose devait arriver, vous seriez responsables du coût total et les frais médicaux aux États-Unis peuvent être très onéreux. Nous vous conseillons d’évaluer la possibilité d’acheter une assurance Voyage qui couvrira votre santé, vos bagages et votre voiture de location en cas d’urgence.