Choisissez la langue:

Visa Waiver Program

En vertu du droit de l’immigration des États-Unis, le programme d’exemption de visa (connu en anglais comme le Visa Waiver Program – VWP) n’est pas vraiment un VISA. Ceux qui souhaitent voyager aux États-Unis et appartiennent à un des 38 pays éligibles, que ce soit pour affaires ou par plaisir, peuvent rester jusqu’à 90 jours aux Etats-Unis sans visa. Cependant, il est nécessaire de remplir les conditions du programme d’exemption de visa.

Notez que le WMP ne prévoit pas la possibilité d’étendre ou de modifier le statut d’immigration du voyageur et 3 mois (90 jours) après la date d’entrée, passé ce délai vous êtes tenu de quitter le territoire des États-Unis.

Le programme d’exemption de visa (Visa Waiver Program – VWP), est donc un programme qui permet aux voyageurs de pays inclus de visiter les États-Unis d’Amérique, sans l’obligation d’obtenir, avant le départ, un visa officiel à l’ambassade ou consulat américain.

Quelles sont les conditions pour bénéficier du programme d’exemption de visa (VWP) ?

Pour entrer aux États-Unis par le VWP, vous devez remplir les conditions suivantes:

Le but du voyage doit être similaire à celui d’un type de visa “B”

Le Programme d’Exemption de Visa (VWP) permet aux voyageurs de pays inclus de voyager aux États-Unis sans visa. Le séjour ne peut excéder 90 jours, et le but de la visite peut être le tourisme ou les affaires. Même si vous êtes en transit aux États-Unis avec une destination finale hors des États-Unis, vous devez obtenir une autorisation de Voyage avant l’embarquement. Voici la liste des activités autorisées lorsque vous voyagez à travers le VWP:

Professionnel

Participer à des réunions avec des collègues.

Assister à des événements, des conventions ou des conférences, à des fins scientifiques, éducatives ou professionnelles.

Pour vous inscrire à des cours de formation de courte durée (vous ne devez recevoir aucune rémunération de la société basée aux États-Unis, à l’exclusion du remboursement des frais de déplacement).

Effectuer des négociations ou signer des contrats.

Pour plus d’informations sur un voyage d’affaires aux États-Unis dans le cadre du Programme d’Exemption de Visa ou avec un visa de touriste, consultez notre
FAQ ESTA

Tourisme

Voyage, visite, ou toute activité touristique, que vous voyagiez seul ou avec des amis, de la famille et / ou d’autres voyageurs.

Soins médicaux.

Participation à des activités sociales organisées par des organisations sociales ou de services.

Participation à un niveau amateur à des activités musicales, sportives ou apparentées, tant que vous n’êtes pas payé pour votre participation.

Inscription à des cours et / ou étude de loisirs courts, à condition qu’ils ne donnent pas des crédits pour un diplôme universitaire (un exemple de ce qui pourrait être possible: un cours de cuisine de deux jours auquel vous participez pendant les vacances).

Pour en savoir plus sur les types de visas pour les Etats-Unis, sur les visas touristiques, d’affaires ou autre, consultez notre FAQ ESTA

Qu’est-ce qui n’est pas permis lors de votre visite aux États-Unis si vous voyagez dans le cadre du programme d’exemption (VWP)?

Voici quelques activités non autorisées par le VWP et pour lesquelles vous devez demander un visa avant de voyager aux États-Unis:

Participer à des programmes d’études qui donnent des crédits pour un diplôme universitaire.

Recherche d’emploi.

Pour exercer la profession de journaliste étranger, ou une entreprise liée à la radio ou un film, ou tout autre type d’échange d’informations avec d’autres pays.

Rechercher un statut d’immigration qui permettrait un séjour permanent aux États-Unis.?

Qui peut demander en ligne la permission d’entrer aux États-Unis en vertu du VWP? Ce sont les pays participant au programme.

Pour être en mesure de profiter du (programme d’exemption de visa) VWP, vous devez avoir la nationalité d’un des 38 pays participant au programme. Ceux-ci sont énumérés ci-dessous:

A) Andorre, Australie, Autriche, Allemagne B) Belgique, Brunei C) Chili, Corée du Sud D) Danemark E) Espagne, Estonie F) Finlande, France G) Grèce H) Hollande, Hongrie I) Islande, Irlande, Italie J) Japon L) Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg M) Malte, Monaco N) Nouvelle-Zélande, Norvège P) Portugal R) Royaume-Uni S) Saint-Marin, Singapour, Suède, Suisse, Slovaquie, Slovénie T) Taiwan, République Tchèque.

Comment utiliser le VWP (voyager sans visa)? Vous avez besoin d’un ESTA

Le programme d’exemption de visa est un accord d’immigration entre les Etats-Unis et les 38 pays cités plus haut. Il s’agit d’une rationalisation du système d’immigration. Cet accord prévoit qu’un voyageur appartenant à l’un des 38 pays peut demander un permis en ligne pour voyager aux États-Unis.

Le système mis en place va rechercher le candidat dans sa base de données, et le résultat de cette recherche déterminera l’éligibilité du candidat.

Cette autorisation est appelée ESTA (dont l’acronyme en anglais signifie système électronique d’autorisation de Voyage). Visitez le site Internet pour plus de détails, pour solliciter l’ESTA et payer les frais exigés.

La compagnie aérienne ou de croisière doit être reconnu et approuvé

Si vous arrivez par avion ou par la mer, le VWP exige que votre compagnie aérienne ou de croisière soit parmi celles qui sont reconnues par le gouvernement des États-Unis. Votre billet ne peut pas être à sens unique. À l’arrivée aux États-Unis, en fait, vous devez avoir un billet de retour ou d’aller dans un autre pays, dont la date de sortie n’est pas plus de 90 jours après la date d’entrée, tel que prévu dans le VWP.

Vous devez n’avoir jamais violé la loi américaine sur l’immigration et n’avoir jamais été refusé un visa avant votre demande ESTA

En supposant que vous avez déjà voyagé aux États-Unis dans le cadre du VWP ou avec un visa approprié, il est essentiel que vous répondiez aux exigences d’entrée sur le territoire des États-Unis.

Il est également nécessaire que, dans le passé, si vous avez sollicité un visa à l’ambassade ou consulat américain, il n’ait jamais été refusé.

Lorsque vous sollicitez un ESTA en ligne, vous renoncez au droit de contester la décision finale de l’agent d’immigration. En d’autres termes, bien que l’ESTA soit obligatoire pour voyager aux États-Unis, cela ne garantit pas l’entrée. La décision finale sur l’acceptation d’entrée dans le territoire du voyageur aux États-Unis dépend de l’agent d’Immigration qui effectue les contrôles de routine à l’arrivée aux Etats-Unis. En pratique une approbation ESTA fournit 99,9% de chances d’entrer aux États-Unis. Les rejets d’entrée par les agents ne se produisent que si quelque chose a changé dans la base de données entre le moment de l’octroi de votre ESTA et de l’entrée aux États-Unis.

Qu’est-ce qu’un passeport lisible par machine et électronique?

Les normes et les exigences pour les passeports électroniques et lisibles par machine sont fixées par l’aviation civile internationale, aussi connu comme l’OACI. Voyons quelles sont ces normes et exigences:

Passeport lisible par machine

Un passeport lisible à la machine contient des données personnelles sur la page de données. Ces données sont lues automatiquement lorsque le passeport est scanné à l’arrivée aux États-Unis (en général de l’aéroport). Voici une photo d’un passeport lisible par machine: Si vous ne savez pas si votre passeport est lisible par machine ou pas, il est suggéré de contacter le bureau où le passeport a été délivré.

Passeport électronique

Les références et l’identité personnelle sont intégrées dans une puce dans le passeport. Ces données comprennent les deux lignes caractéristiques des passeports lisibles par machine, ainsi qu’une image faciale. Cette puce est scannée pour identifier le passeport du voyageur. Le passeport électronique est facilement identifiable. En fait, sur sa couverture se trouve un symbole internationalement reconnu. Voici une photo de passeport électronique:

Les passeports d’urgence ou temporaire

Si vous êtes dans une situation d’urgence ou en possession d’un passeport temporaire, et êtes sur le point d’entrer aux États-Unis par le VWP, les passeports doivent être électroniques. Cela est également vrai pour les voyageurs en transit vers une destination autre que les États-Unis.

Le VWP n’est pas la seule option. Vous pouvez demander un visa de type “B”

Bien qu’admissible pour le VWP, si vous préférez, vous pouvez demander un visa de type «B». Si vous ne répondez pas à toutes les exigences énoncées dans le présent site Web vous devez obligatoirement faire une demande de visa “B”. Si vous arrivez aux États-Unis avec une compagnie aérienne ou maritime non reconnues (avion privé, etc…), vous devez obtenir un visa. Nous vous invitons à consulter la liste des sociétés agréées par le gouvernement des États-Unis.

Puis-je profiter du VWP si dans le passé on m’a refusé un visa?

Si vous êtes dans la situation décrite dans le titre de cette question, nous vous recommandons de demander un visa à l’ambassade ou consulat américain le plus proche de votre résidence. Sinon, vous pouvez rencontrer l’un des inconvénients suivants:

Le rejet de la demande d’ESTA

Un examen détaillé des documents de voyage à l’entrée des États-Unis

Et / ou le refus d’entrée sur le territoire des États-Unis, et par conséquent le rapatriement forcé.

Dans le cadre du VWP, peut-on visiter le Canada, le Mexique ou les îles voisines?

Si vous allez aux États-Unis en vertu du VWP, vous pouvez visiter pour un court séjour le Canada, le Mexique ou une île près des États-Unis. Lorsque vous serez de retour sur le sol américain vous serez réadmis avec votre ESTA, à condition qu’il se conforme aux exigences du VWP. La limite de 90 jours, durée maximale autorisée par le VWP, inclut également ces courts séjours.

Quels sont les critères pour qu’un pays soit inclus dans le VWP?

Pour qu’un pays puisse être inclus dans le traité de migration connu comme le programme d’exemption du visa de Voyage (VWP), il doit répondre à plusieurs exigences, telles que:

Fournir un partenariat avec les Etats-Unis dans l’application de la loi au niveau national et international:

  • Délivrance de passeports électroniques.
  • Le pourcentage de refus de visa de type “B” doit être inférieur à 3%.
  • La communication en temps opportun en cas de passeports perdus ou volés.
  • L’application stricte des lois anti-terrorisme, des lois nationales et le contrôle des frontières.
  • Maintenir un haut niveau de sécurité contre la contrefaçon de documents d’identité.