À quoi sert l’autorisation ESTA ?

autorisation esta

Séjour aux États-Unis : à quoi sert la fiche ESTA ?

Ce sont des millions de voyageurs issus des quatre coins du monde qui arrivent aux États-Unis, chaque année. Ils s’y rendent pour diverses raisons, notamment pour un séjour touristique, pour poursuivre des études, pour travailler ou pour un voyage d’affaires. Ils sont munis d’une autorisation d’entrée, notamment d’un visa ou d’un document ESTA USA. Ce dernier intéresse beaucoup de personnes. Découvrez à quoi il sert.

Qu’est-ce que l’autorisation ESTA ?

Présentation du document

L’ESTA est l’acronyme de « Electronic System for Travel Authorization ». Il s’agit d’une autorisation de voyage électronique permettant d’aller aux États-Unis sans demander un visa. Ce système a été mis place pour renforcer la sécurité des voyages, et celle du territoire américain.

Le document est une initiative lancée par « U.S. Department of Homeland Security » pour faciliter la vérification de l’identité des voyageurs. Il permet d’identifier et de refuser l’embarquement des passagers indésirables à bord d’un avion ou d’un bateau.

Un passager est obligé de s’en munir, dans le cas d’un voyage en transit. Le document lui donne le droit de séjourner pendant un délai maximal de 90 jours aux États-Unis. Il est valable pendant 2 ans et il donne la possibilité à son titulaire d’effectuer des voyages plusieurs fois.

Il est important de savoir que le document n’est pas une garantie d’entrée aux USA. Il permet uniquement de prendre un avion ou un bateau en direction des États-Unis. Concernant le passage aux frontières américaines, il existe des agents qui en sont responsables à l’aéroport.

Obtenir leur autorisation est l’étape finale pour entrer aux USA. Sans cela, le passager va être obligé de prendre le prochain vol pour retourner directement chez lui.

Les spécificités d’une autorisation ESTA

Ce document se distingue du visa américain ou Visa Canadien qui est similaire par les points suivants :

  • Le motif de séjour : un séjour touristique, un voyage d’affaires et un transit sont les seuls motifs permettant d’obtenir la demande ESTA.
  • La durée de séjour : il est nécessaire de demander un visa, si vous comptez dépasser les 90 jours permis par l’autorisation de voyage électronique.
  • Les démarches à distance : contrairement à celle du visa, la procédure pour demander le document ESTA se fait en ligne.
  • Le type de passeport validé : le formulaire est uniquement compatible avec un passeport biométrique ou électronique.

À qui s’adresse l’autorisation ESTA ?

Les voyageurs concernés

La demande ESTA concerne une catégorie restreinte de voyageurs. Ce sont les ressortissants des pays éligibles au « Visa Waiver Program » ou Programme d’Exemption de Visa, en français. Ces pays ont été spécifiquement choisis par les États-Unis, car leurs citoyens présentent peu de risque pour la sécurité de l’État.

Plus de trente pays participent au Programme d’Exemption de Visa, notamment la France, l’Italie, le Danemark, l’Espagne et le Luxembourg. La plupart d’entre eux sont membres de l’Union Européenne.

Les voyageurs munis d’une demande d’autorisation de voyage électronique partent aux États-Unis pour accomplir l’une ou plusieurs des projets suivants :

  • Faire un road trip dans une partie ou à travers tous les États-Unis ;
  • Rendre visite à de la famille ou des proches ;
  • Faire du tourisme ;
  • Négocier une affaire ou signer un contrat ;
  • Participer à un évènement culturel, sportif ou artistique non rémunéré ;
  • Assister à une réunion, une conférence, un séminaire ou une convention ;
  • Prendre des cours dans une Université sans chercher à être diplômé ;
  • Suivre une formation courte et non rémunérée.

Les conditions relatives à la demande ESTA

Voici les conditions liées à l’usage d’une ESTA :

  • C’est un document à entrées multiples autorisant un séjour à durée déterminée (notamment les 90 jours) ;
  • L’autorisation est valable pendant 24 mois, à partir de sa date de délivrance ou de l’expiration du passeport si celui-ci arrive à expiration durant les 2 ans ;
  • Son titulaire est interdit d’effectuer des activités rémunératrices ;
  • Son détenteur ne doit pas avoir fait l’objet d’infraction à la loi, d’une condamnation ou d’une poursuite judiciaire.

Comment obtenir l’autorisation ESTA ?

La procédure

Nul besoin de se déplacer dans des bureaux administratifs pour demander une autorisation ESTA : tout se fait à distance. Vous n’avez pas besoin de présenter des papiers justificatifs. Il faut juste s’assurer de détenir un passeport, car des informations vont être nécessaires au moment où vous allez remplir le formulaire.

Vous avez le choix entre remplir vous-même votre formulaire ESTA ou demander à un prestataire de l’accomplir à votre place. La procédure est non seulement simple, mais également rapide. Quelques minutes suffisent pour répondre aux questions et renseigner des informations.

Voici ce qu’il va vous être demandé de faire, une fois en ligne :

  • Renseigner des informations personnelles : c’est la première étape du processus en ligne. On vous demande d’indiquer votre nom, votre prénom, la date de naissance, la situation maritale, le métier et l’adresse. Une adresse e-mail valide, un numéro de téléphone et un passeport sont aussi requis.
  • Répondre au questionnaire : différentes questions vont vous être soumises. Elles concernent votre état de santé, les voyages antérieurs et/ou votre situation vis-à-vis de la justice. Elles vont permettre d’étudier votre cas et de déterminer si vous remplissez les critères pour passer les frontières américaines.
  • Valider le formulaire : la validation du formulaire correspond à la dernière étape du processus. C’est la partie où il est primordial de bien vérifier les informations indiquées. Plus les renseignements sont corrects, plus les chances d’obtenir une autorisation approuvée sont élevées. Réglez les frais de soumission de dossier pour envoyer la demande, une fois la vérification terminée.

Le délai d’attente

Il ne vous reste plus qu’à attendre, une fois le dossier envoyé. Les procédures effectuées par les entités censées vérifier votre demande sont automatiques. Elles vous envoient une réponse par courriel à l’adresse indiquée dans le formulaire dans un délai de 72 heures après l’envoi, au maximum.

La plupart des demandes sont répondues quelques minutes après la confirmation de l’envoi, mais ce n’est pas forcément le cas. À ce sujet, les autorités américaines recommandent de remplir le formulaire au moins 72 heures avant le départ pour éviter de rater son embarquement.

Dans le cas d’un refus

Deux options sont envisageables si votre document ESTA est refusé :

  • Refaire une autre demande : vous avez la possibilité de remplir un nouveau formulaire, même si le précédent vient juste d’être refusé. Il faut s’attendre à ce que la même chose se reproduise si vous entrez les mêmes informations que pour la première demande. La requête ne va pas aboutir. Il faut changer de stratégie.
  • Demander un visa : rendez-vous à l’ambassade ou au consulat des États-Unis pour découvrir les démarches à effectuer pour obtenir un visa.