3 façons de décrocher une carte verte américaine

Comment faire pour décrocher la Green Card ?

Depuis toujours, vous rêvez de fouler le sol américain. Et si ce rêve d’immigrer et de travailler aux USA pouvait devenir réalité ? C’est tout à fait faisable grâce à la fameuse Green Card qui est un document officiel vous permettant de devenir un résident permanent aux États-Unis. Différent de l’ESTA USA qui vous permet de séjourner pendant 90 jours maximum sur le territoire américain.

En effet, tous les titulaires d’une carte de résident permanent ont le droit de vivre, de travailler ou d’entreprendre sur le territoire américain, dans les 50 États, et ce, sans restriction. De plus, au bout de 5 années, il leur est possible de faire une demande de nationalité américaine.

Mais, ce n’est pas tout le monde qui peut faire une demande de carte. En effet, l’autorité de l’immigration aux USA a mis en place un système où les candidats font face à des aléas et quelques difficultés avant d’obtenir le fameux sésame.

Toutefois, il n’y a pas de victoire sans combat et les moyens vous donnant une chance d’obtenir une carte verte sont nombreux. Ceux qui veulent devenir de vrais citoyens américains feraient bien de lire l’article.

Si quand même, vous pensez à visiter les USA comme touriste, n’hésitez pas de remplir la demande ESTA sur notre site web.

Votre demande pour l’autorisation de voyage électronique sera approuvée dans quelques minutes. Vous aurez donc la possibilité d’effectuer des visites multiples vers les États-Unis pour des périodes de 90 jours.

Avoir un lien familial avec un citoyen américain

Avez-vous des parents ou un conjoint qui a la nationalité américaine ? Selon le cas, il existe une solution qui est le parrainage. Ce membre de votre famille qui est citoyen des États-Unis peut appuyer votre demande d’avoir le statut de résident en spécifiant qu’il s’agit d’un regroupement familial.

Si votre parrain résidant aux States a plus de 21 ans, il peut demander une carte de résident en votre nom si et seulement si vous êtes un proche (conjoint, enfant, parent, sœur ou frère). À votre tour, si vous avez obtenu la Green Card, vous pouvez aussi parrainer un proche (conjoint ou enfant).

Pour ce faire, votre parrain doit remplir le formulaire I-130 relatif, aussi appelé « Petition for Alien Relative ». Parallèlement, il doit compléter le dossier avec les documents exigés. Il doit également payer les frais d’enregistrement qui s’élèvent à 535 dollars auprès de l’USCIS (Services de l’immigration et de la citoyenneté des États-Unis).

Au bout de cette procédure, un accusé de réception et une lettre spécifiant la décision prise par l’USCIS sont envoyés à votre parrain après traitement du dossier.

L’autorisation ESTA est le moyen le plus facile de visiter le pays. Un ESTA pour des visites multiples aux USA et qui est valable pour deux ans.

Trouver un travail aux États-Unis

La deuxième possibilité qui vous permet d’obtenir le statut de résident permanent est de vous faire embaucher par un employeur américain. Cependant, les autorités américaines encadrent et contrôlent méticuleusement cette alternative. Tout comme le visa de travail HB1, la délivrance de cartes vertes accordées aux travailleurs étrangers est limitée depuis 2017.

Pour que vous puissiez obtenir une Green Card au titre de permis de travail, vous devez correspondre aux profils suivants :

– Être une personne avec des connaissances avancées dans les secteurs bénéfiques pour les États-Unis (sciences, arts, éducation, finances, sport), être un enseignant et chercheur ;

– Être un cadre dirigeant et gestionnaire d’une entreprise leader sur le marché

– Posséder un diplôme de hautes études ou avoir des compétences nécessaires aux États-Unis

– Être un travailleur professionnel avec expérience professionnelle

– Faire partie des forces armées, être un médecin ou un travailleur religieux, un humanitaire, un ancien travailleur d’une organisation internationale, etc.

Pour travailler aux États-Unis, votre employeur remplit le formulaire I-140, aussi appelé Petition for Alien Worker, et complète tous les documents exigés. En plus de cela, il doit régler un montant de 700 dollars auprès de l’USCIS, c’est le frais d’enregistrement.

Un accusé de réception et une lettre spécifiant la décision de l’USCIS lui sont ensuite envoyés après traitement du dossier. Si la candidature est approuvée, le National Visa Center vous orientera vers la demande de visa d’immigration pour l’obtention de la Green Card.

Participer à la loterie de la carte verte

S’il y a bien une solution à laquelle les demandeurs de citoyenneté américaine reposent tout leur espoir, c’est la loterie Green Card. Une fois dans l’année, les États-Unis proposent aux candidats la chance d’obtenir une carte verte pour une résidence permanente parmi les 55 000 qui sont offertes via le Diversity Immigrant Visa Program.

Bien que l’ancien président américain ait fait l’annonce de son annulation, il y a bien eu une édition 2020 de la Diversity Visa (DV) Lottery qui s’est déroulée le 7 octobre au 10 novembre 2020.

Cette loterie est organisée selon un quota accordé aux pays. Ceux où on a enregistré très peu de « gagnants » ne sont plus éligibles. Par exemple, s’il y a eu quelques milliers de Français ayant obtenu le fameux sésame durant l’année précédente, la France n’est pas éligible pour l’année suivante. En ce sens, la liste des pays dont les ressortissants ont plus de chance d’obtenir la carte verte change constamment tous les ans.

Pour vous inscrire à la loterie de la carte verte, vous devez vous rendre sur le site officiel de la Diversity Visa (DV) Lottery. La demande se fait uniquement sur une période déterminée et non tout au long de l’année. Après l’inscription, vous recevez un numéro de confirmation qui vous donne accès à la page vous permettant de vérifier si oui ou non vous êtes sélectionné.

Si la réponse est positive, vous pouvez alors passer à l’étape suivante pour avoir plus de chances de résider, vivre et travailler aux States : celle de faire une demande de visa d’immigration. Tout cela pour le plus grand bonheur des immigrants souhaitant devenir résidents permanents et enfin vivre aux USA.

Comment participer à la loterie Green Card ?

Participer à la loterie Green Card ?

Faire une demande de la Green Card pour séjourner sur le sol américain n’est pas facile. Mais le hasard peut parfois faire des heureux, c’est pour cette raison que beaucoup espèrent obtenir un visa en tentant leur chance à la loterie de la fameuse carte verte. C’est en effet l’ultime chance pour ceux dont le passeport a été recalé par un agent d’immigration du gouvernement américain, ceux qui n’ont pas obtenu de visa de travail, de regroupement familial ou de réfugié.

Bien entendu, pour visiter les États-Unis comme touriste vous n’avez pas à de participer è la loterie Green Card. Vous avez seulement besoin d’un passeport valide et d’une autorisation de voyage ESTA USA.

Facile à remplir, la demande ESTA sera approuvée par voie électronique en seulement quelques minutes !

Tous les ans, le programme « Diversity immigrant visa program » de l’U.S. Citizenship and Immigration Services (USCIS) permet à environ 55 000 personnes de par le monde de gagner une carte de résident permanent aux États-Unis. Cette fameuse loterie de la Green Card est organisée durant le 4e trimestre et la sélection se fait de manière aléatoire et non sélective. Donnant ainsi à tous une chance de prendre part et une chance de gagner à la loterie.

Si vous aussi, vous souhaitez postuler pour essayer de faire partie des citoyens américains, il y a quelques informations que vous voudriez peut-être connaître avant de vous inscrire. Dans cet article, vous saurez comment faire pour optimiser vos chances de gagner et comment obtenir ainsi la carte des états-unis.

Comment s’inscrire à la loterie de la carte verte ?

La loterie de la carte verte qui est lancée par l’USCIS n’est pas un simple tirage au sort, un simple jeu de hasard où vous misez tout sur votre propre chance pour l’obtention de la carte. Étant donné qu’il s’agit d’un document officiel qui permet au gagnant d’être un résident permanent aux États-Unis, il y a quelques étapes à passer.

Vous devez être éligible

Pour obtenir l’éligibilité à la loterie Green Card, vous devez avoir la citoyenneté d’un pays admissible pour l’année durant laquelle vous allez vous inscrire. La politique de l’immigration des États-Unis est basée sur le souhait de préserver la mixité de sa population qui est essentiellement constituée d’immigrants. En ce sens, il y a un certain quota attribué à la liste des pays sélectionnés. Si des milliers de ressortissants français voulant des visas ont été sélectionné et ont obtenu la fameuse carte verte pour devenir résidents permanents durant les cinq dernières années, il se peut que la France et les Français ne soient pas éligibles pour les 5 années suivantes et ne puissent ainsi pas faire de demande de carte.

Toute personne – voulant immigrer et obtenir le statut de résident permanent aux USA – qui s’inscrit à la loterie de la Green Card doit aussi avoir fait des études secondaires pour un niveau d’étude équivalent au Bachelor (niveau baccalauréat en France). Elle doit également avoir travaillé à un poste pendant au moins 2 ans durant les 5 dernières années, acquis une formation ou une expérience professionnelle de 2 ans minimum. Ce sont les premières conditions pour tout immigré voulant obtenir la citoyenneté américaine et vivre aux usa.

Vous devez vous inscrire

Participer à la loterie du « Diversity Immigrant Visa Program » ne signifie pas que l’on ne doit pas faire de demande de cartes vertes. Cependant, ladite demande est entièrement gratuite et se fait sur le site officiel de la loterie.

Sur la page correspondante, vous répondez à un questionnaire et transférez une photo normalisée selon le format requis et ayant moins de 6 mois.

Une fois que vous avez terminé de remplir le formulaire d’inscription et que vous l’avez validé, aucune modification supplémentaire n’est plus possible. En ce sens, si vous avez omis d’écrire dans une case ou que vous avez mal répondu aux questions, votre candidature pour accéder à l’Etat américain est immédiatement retirée.

Sur le site d’inscription, tout est soit en Anglais, soit en Espagnol. Par conséquent, n’hésitez pas à vous faire assister sur la langue pour éviter toute erreur.

Le questionnaire qui vous est soumis comporte des questions en rapport avec votre état civil, votre lieu de résidence permanente dans votre pays d’origine, vos coordonnées électroniques et téléphoniques, votre cursus, votre situation familiale et vos enfants ainsi que votre conjoint si vous êtes marié.

Comment savoir si la candidature est acceptée ou non ?

Les résultats sont toujours mis en ligne à partir d’une date précise communiquée préalablement par l’USCIS. Vous pouvez y avoir accès en vous connectant avec votre identifiant. Sur la page comportant la liste des « gagnants de la loterie », vous pouvez voir si vous êtes sélectionné ou non.

Lorsque votre candidature pour tenter d’obtenir la nationalité américaine a une réponse positive, vous recevez un numéro de confirmation qui est celui de votre dossier de candidature.

Par ailleurs, l’inscription est une des nombreuses étapes que vous devez faire. Les entretiens de sélection en sont une autre et ils ne durent que quelques semaines. Et dans la mesure où des milliers candidats doivent y passer, il se peut que vous ne fassiez pas partie des chanceux ayant fait l’entretien dans les temps.

Toutefois, vous avez des alternatives sur lesquelles vous rabattre dans le cas où vous n’arrivez pas à être sélectionné :

  • Réinscrivez-vous pour la loterie de l’année suivante
  • Essayez d’obtenir la carte verte par d’autres moyens comme chercher à travailler aux USA, vous permettant ainsi d’avoir un permis de travail, vous marier à un citoyen américain, investir ou créer une entreprise aux États-Unis…
  • Faites une demande de visa classique si vous désirez vivre et travailler aux States
  • Demandez l’ESTA pour résider sur le territoire américain de façon permanente (procédure en ligne facile et rapide)

Bonne chance pour obtenir une carte et vivre aux Etats-Unis ! Réalisez votre rêve américain !

Carte de résident permanent aux États-Unis

la carte verte pour résider aux USA

La carte verte ou Green Card est un document d’identification officiel, un titre de séjour pour ceux qui souhaitent travailler aux  USA et devenir résident sans aucune restriction de déplacement ou de durée séjour. La Green Card est donc un visa d’immigrant américain et peut être demandé pour divers motifs et selon plusieurs manières, dont l’une d’entre elle est la Green Card Lottery.

Pour des séjours de courte durée, remplissez une demande ESTA. Votre application sera autorisée dans une demi-heure.

Qu’est-ce que la carte verte ?

La carte verte désigne un permis de séjour et de travail illimité aux États-Unis d’Amérique. Son nom officiel est la carte de résident permanent ou formulaire I-551. Les titulaires de ce fameux visa d’immigrant américain sont appelés les « résidents permanents ». D’une certaine manière, la Green Card ouvre la porte aux USA et ses opportunités d’affaires ou de travail aux immigrants étrangers.

Il est possible d’obtenir la carte verte selon l’une des 3 manières suivantes :

Comme il est très difficile d’obtenir un emploi permanent, même pour les travailleurs qualifiés, et de résider aux États-Unis et que peu de gens ont malheureusement des parents ou un conjoint aux États-Unis, la Green Card Lotery est l’unique solution sur laquelle les demandeurs se rabattent. Elle promet les meilleures chances d’obtenir une demande de résidence permanente. Les autorités américaines distribuent chaque année 55 000 Green Cards dans le monde. Une aubaine pour ceux qui veulent faire une demande de visa et devenir ressortissant américain.

Si vous voulez visiter les USA comme touriste seulement, n’oubliez pas votre autorisation de voyage électronique ESTA !

Quelle est l’origine de la carte de résident permanent ?

Les États-Unis sont connus comme le lieu où se rencontrent, se mêlent et se fondent diverses populations, diverses influences et diverses cultures. Le pays a été fondé en 1776 et est considéré comme la référence mondiale en matière d’immigration. Au cours du 19e et au début du 20e siècle, l’immigration aux États-Unis était encore peu réglementée et le pays était ouvert à ceux qui voulait immigrer, provenant du monde entier, en particulier de ceux des pays d’Europe.

Après la guerre civile américaine, la Cour suprême des États-Unis a introduit les premières restrictions à l’immigration comme le « Chinese Exclusion Act of 1882 » signé par le Président Chester A. Arthur le 6 mai 1882. Tout au long de l’application de cette loi, des autorités fédérales spécifiques ont été créées pour la première fois. Elles sont chargées de régler les questions de l’immigration. Un des exemples les plus marquants est la création en 1933 de l’USINS  ou Service de l’immigration et de la naturalisation des États-Unis d’Amérique.

Jusqu’en 1954, Ellis Island, l’île sur l’Hudson, à New-York, était le point central de collecte des immigrants aux États-Unis.

L’origine de la Green Card (carte pour une résidence permanente) remonte à l’époque de la Seconde Guerre Mondiale et du resserrement associé des réglementations en matière d’immigration. En 1940, le Congrès a adopté l’ « Alien Registration Act » qui a établi les premières exigences en vertu de la loi sur l’immigration. Il a entre autres été décidé de contrôler tous les immigrants lorsqu’ils entraient aux États-Unis et de leur délivrer une pièce d’identité.

À l’époque, le document d’identification n’était pas dénommé « carte de résident permanent », mais était connu sous le nom de « carte d’étranger » ou « carte de reçu d’enregistrement d’étranger ». En ce sens, « Alien » signifie « étranger ». De plus, la carte d’identité était en fait d’un vert clair à cette époque, d’où le nom de la carte verte à son origine et qui est encore en usage aujourd’hui.

En vertu des règlements uniformes de l’ « Alien Registration Act » du Gouvernement fédéral américain, chaque immigrant autorisé a reçu un « Alien Registration Receipt Card ». Le service de l’immigration et de la naturalisation des États-Unis est depuis responsable de toutes les questions d’immigration, de la conception et de l’émission des cartes vertes ou carte de résident permanent. En 2003, l’agence a été rebaptisée « US Citizenship and Immigration Services » (USCIS en abrégé) ou Service de la Citoyenneté et de l’Immigration des États-Unis. C’est l’autorité qui émet jusqu’à aujourd’hui les Green Cards. Pour le nouveau millénaire, la carte verte a profité de modifications minimes, mais assez significatives de ce changement d’instance chargée de le délivrer.

Quelle est le nouveau design de la carte verte ?

L’apparence de la carte verte a changé plusieurs fois au fil des ans depuis son introduction dans les années 50 sous la forme d’un document d’identité vert en papier. La principale raison à ces modifications est le renforcement de la protection contre les répliques. Afin d’éviter que des contrefaçons ne se fassent et permettent à des immigrants non autorisés d’entrer sur le territoire américain, de nouvelles normes sont fixées à intervalles réguliers, similaires à celles des billets de banque ou des documents d’identité tels que les passeports.

En 2017, la Green Card reçoit une nouvelle couche de peinture. Cette nouvelle conception a essentiellement les caractéristiques d’identification et les ajustements suivants :

  • palette de couleurs à prédominance verte (des deux côtés)
  • image stylisée de la Statue de la Liberté (des deux côtés)
  • illustration stylisée du drapeau américain (des deux côtés)
  • plus de signature du titulaire de la carte (au dos)
  • plus de bandes optiques (au dos)

Au recto, on retrouve les informations suivantes selon cet ordre :

  • Nom de famille
  • Prénom
  • USCIS #
  • Catégorie de visa
  • Pays de naissance
  • Date de naissance
  • Sexe
  • Date d’expiration
  • Date d’obtention du statut de résident permanent
  • Empreinte digitale
  • Photo du titulaire de la carte vert

Au verso, il y a quelques éléments techniques évitant la falsification :

  • Code-barres
  • Photo du titulaire de la carte vert
  • Code à 3 lignes avec prénom et nom
  • Trois hologrammes représentant des étoiles de différentes tailles

La signature du titulaire de la carte verte a été retirée.

Comment obtenir une carte de résident permanent ?

Faire partie des groupes cibles de la carte verte

Les membres de la famille qui sont à la fois des parents directs de ressortissants américains, tels que les enfants, les parents d’enfants de moins de 21 ans et les conjoints, ainsi que les proches de personnes possédant une carte verte et les fiancés de ressortissants américains.

Avoir une raison professionnelle

Il existe trois catégories différentes de carte verte qui sont attribués sur la base de travaux aux États-Unis.

La première catégorie (first preference immigrant workers) est composée de personnes ayant des compétences exceptionnelles telles que les professeurs, les chercheurs et les cadres dirigeants à la tête de certaines multinationales.

La deuxième catégorie (second preference immigrant workers) concerne les personnes ayant des activités nécessitant un haut niveau d’éducation, les personnes ayant des compétences particulières et les personnes dont le travail aux États-Unis est dans l’intérêt national des États-Unis.

La troisième catégorie (third preference immigrant workers) comprend les personnes ayant suivi une formation d’au moins deux ans ou avec au moins deux ans d’expérience professionnelle, les personnes ayant l’équivalent du bachelor et les autres travailleurs. En outre, les médecins et les personnes qui ont investi de grosses sommes d’argent aux États-Unis peuvent également recevoir une carte verte.

Faire partie des autres catégories de personnes pouvant obtenir une carte verte

Les travailleurs religieux, les employés d’organisations internationales (telles que l’OTAN), les réfugiés, les demandeurs d’asile reconnus, les victimes de la traite des êtres humains et de la criminalité ainsi que les victimes de violences domestiques perpétrées par une personne résidant légalement aux États-Unis peuvent également demander une carte verte.

Demander la carte verte

La demande du permis de résidence permanente aux les États-Unis se fait en deux étapes. Il faut d’abord remplir une demande d’immigration (Immigrant Petition) et le formulaire de demande de la carte verte.

La demande d’immigration doit normalement être déposée par une autre personne qui est dénommée « le parrain ». Les personnes qui peuvent déposer la demande sont par exemple les membres de la famille ayant la nationalité américaine ou des employeurs aux États-Unis. Dans certains cas, il est également possible de déposer la demande soi-même ou de présenter le formulaire de demande de la carte verte en même temps que la demande d’immigration.

Une fois l’Immigrant Petition approuvée, le formulaire de demande de carte verte peut être introduit. Les personnes qui se trouvent déjà aux États-Unis (c’est-à-dire qui n’ont pas à déposer de demande d’immigration avant la carte verte) peuvent demander une carte verte à l’USCIS en utilisant le formulaire I-485. Un rendez-vous doit ensuite être pris dans un centre d’assistance à l’application où des données biométriques telles que les empreintes digitales, les photos et les signatures sont collectées.

Dans certains cas, l’évaluation de la demande de carte verte nécessite un entretien avec un membre du personnel de l’USICS au cours duquel des questions supplémentaires sont posées concernant la demande. Pour les personnes qui ne se trouvent pas encore aux États-Unis, ils doivent passer à l’Ambassade des États-Unis ou le consulat américain de leur pays pour le processus d’évaluation.

La loterie de la carte verte

En plus de faire une demande de Green Card, il est aussi possible de gagner une carte verte pour les États-Unis dans une loterie. Le programme de visas d’immigrant pour la diversité électronique du département d’État des États-Unis (DV-2022) vise à attirer des immigrants aux États-Unis en provenance de certains pays. Son objectif est de préserver la diversité culturelle. Chaque année, environ 55 000 cartes vertes sont remises à des ressortissants de pays qui ont signé un accord de coopération avec les autorités américaines pour la loterie. La période d’inscription s’étend généralement d’octobre à novembre. La participation est gratuite.

Anciennes cartes vertes : toujours valables ?

La nouvelle carte verte est en circulation depuis le 1er mai 2017, mais il est possible qu’un nouveau demandeur reçoive toujours la carte verte avec l’ancien design.

Les anciennes Green Cards sont toujours valables. Elles sont toujours émises par l’USCIS jusqu’à ce que l’inventaire soit épuisé. Lors de la loterie de la carte verte, il se peut que le gagnant reçoive donc soit une Green Card dans l’ancien design, soit une Green Card sous le nouveau design. L’essentiel est que la carte verte soit émise au nom correct et par l’autorité habilité à le remettre.

Pour les participants à la loterie de la carte verte actuelle, jusqu’à la prochaine annonce des gagnants de la loterie, ils ont les meilleures chances de recevoir de cartes vertes avec le nouveau design.

Les titulaires de la carte verte doivent-ils émigrer ?

Le but de la carte verte du point de vue des autorités américaines est que, tôt ou tard, les résidents permanents déménageront définitivement leur vie aux États-Unis.

Cependant, lorsque le rêve américain devient soudainement réalité, il y a souvent certaines choses à faire dans l’ancienne vie avant que les heureux gagnants de la Green Card puissent déménager. Les autorités américaines le comprennent et leur donnent suffisamment de temps pour déménager progressivement aux USA.

Même après avoir déménagé, la carte verte est toujours valable pour des séjours plus longs à l’étranger, de sorte que les résidents permanents peuvent rester loin des États-Unis jusqu’à un an, et même jusqu’à deux ans en faisant une demande préalable auprès des autorités américaines.

Qu’en est-il de la validité de la carte verte ?

La carte verte est fondamentalement valable à vie. Cependant, le document d’identité lui-même (passeport ou carte d’identité) doit être renouvelé tous les dix ans. Une extension de la Green Card est demandée avec le formulaire de demande I-90. Néanmoins, le statut de la carte verte est toujours valable même si la date de validité de la carte est expirée.

Par ailleurs, dans certaines circonstances, une carte verte peut perdre sa validité. Elle devient invalide si son titulaire :

  • est en dehors des États-Unis pendant plus de 364 jours sans demande préalable ;
  • prend la citoyenneté américaine ;
  • retourne la carte verte à un consulat américain ou à un centre de service USCIS avec les documents pour la soumission de la carte verte ;
  • commet un acte illégal et contraire à la loi sur l’immigration.

Quels sont les droits des titulaires de la carte verte ?

Malheureusement, toute personne possédant une Green Card n’est pas automatiquement un citoyen américain, mais il a tout de même quelques droits auxquels il peut jouir :

  • Les résidents permanents légaux (titulaires d’une Green Card) n’ont pas besoin d’un ESTA ou d’un visa américain pour entrer aux États-Unis.
  • Un titulaire de la carte verte qui souhaite étudier aux États-Unis n’a pas besoin d’un visa étudiant spécial et paie jusqu’à 80% de frais de scolarité en moins.
  • Contrairement à un visa de travail temporaire, la carte verte n’est pas liée à un emploi, un employeur ou un lieu de résidence spécifique.
  • Les titulaires de la carte verte peuvent émigrer n’importe où aux États-Unis (sur les 50 États) et accepter tout travail légal, que ce soit en tant qu’employé ou travailleur indépendant.

Toutefois, au bout de cinq ans, les titulaires de la carte verte ont la possibilité de demander la citoyenneté américaine.

Comment obtenir le formulaire de séjour ESTA ?

Comment obtenir le formulaire de séjour ESTA ?

Les vacanciers ont besoin d’obtenir un visa pour voyager aux Etats Unis. Cette autorisation de séjour (autorisation d’entrée et autorisation de sortie du territoire) est demandée en ligne via notre site sur lequel il est possible de remplir une demande du visa requis, à savoir l’ESTA, qui est un système d’autorisation de séjour aux Etats Unis.

Dans cet article, vous trouverez toutes les informations importantes pour obtenir un titre de séjour lors d’une première demande, quand faire le dépôt de la demande ou encore comment faire une demande de renouvellement de titre de séjour, ainsi que la liste des pièces à fournir. Mais avant cela, nous allons vous expliquer ce qu’est l’ESTA et qui en a besoin pour voyager aux Etats Unis. Nous allons également vous montrer à quoi ressemble le formulaire ESTA et comment le remplir correctement sur notre site partenaire aidant dans les démarches administratives pour l’obtention de la carte de séjour.

Qu’est-ce que l’ESTA ?

L’ESTA est l’abréviation de Electronic System for Travel Authorization. En français, cela signifie système électronique d’autorisation de voyage, car il s’agit en effet d’un type de visa électronique, un e visa USA qui sert avant tout de e visa de voyage ou e visa de visiteur. Il est donc complètement différent du visa classique tel que le visa Schengen européen. Le gouvernement américain ainsi que quelques autorités américaines, dont le Département de la sécurité intérieure des Etats Unis, utilisent ce système et l’habilitation de sécurité renforcée associée pour pouvoir identifier les résidents permanents à double nationalité des ressortissants de pays étrangers (y compris des ressortissants français) et de certains pays de l’UE.

L’ESTA est requis avant de voyager aux Etats Unis. Il nécessite de déposer des demandes de titres de séjour, c’est-à-dire, une autorisation de séjourner et non une autorisation de travail. Toute personne qui remplit avec succès la demande ESTA dispose donc d’une autorisation de voyage électronique ou plutôt une admission exceptionnelle au séjour pour entrer sur le territoire américain, mais en tant que visiteur. À votre arrivée, un fonctionnaire de l’immigration décidera si vous êtes réellement autorisé à entrer sur le sol américain. Il n’est plus nécessaire d’effectuer une demande d’autorisation de voyage aux USA ni même une demande de visa auprès d’une ambassade des Etats Unis en plus de l’ESTA. L’ESTA vous permet de voyager aux Etats Unis sans visa obligatoire, c’est-à-dire sans visa long séjour ou court-séjour.

Qui a besoin de l’ESTA ?

Depuis 2009, un voyageur doit obtenir son autorisation de voyage ESTA. Il y a deux conditions qu’il doit remplir pour l’obtenir :

  • il doit entrer dans le territoire américain et y séjourner pour la durée de validité ou durée maximale de l’ESTA, soit 90 jours
  • il doit être le ressortissant d’un pays participant au programme d’exemption de visa (VWP ou Visa Waiver Program).

Au total, les ressortissants de 38 pays participant au programme d’exemption de visa n’ont pas besoin de faire une demande d’exemption. La demande de visa ESTA est accordée directement aux voyageurs provenant d’Autriche, d’Australie, de la Nouvelle-Zélande et de la Suède. La France est également l’un des pays participants. Chaque citoyen de ces pays qui a l’intention de voyager aux USA doit faire une demande électronique de l’ESTA. La même chose s’applique au voyage d’affaires. La durée de votre séjour ne doit pas dépasser le nombre de jours maximum, soit 90 jours.

Où demandez-vous un formulaire de séjour ESTA ?

Si vous saisissez « formalité nécessaire pour effectuer un voyage aux USA » ou simplement les mots-clés « demander un visa américain » ou « demande ESTA » sur les moteurs de recherche, vous trouverez de nombreux sites proposant le formulaire ESTA. Notre site web offre un formulaire facile à remplir. En plus, notre service client et toujours disponible, 24/7, pour vous donner toutes les informations nécessaires et vous aider à remplir le formulaire ESTA.

Quelle est la procédure de demander le permis d’entrée sur le territoire américain ?

Afin de bien vous préparer pour votre voyage aux Etats Unis, voici la procédure de demande de l’ESTA. Si vous obtenez une demande approuvée, vous avez une autorisation officielle vous permettant de vous rendre à votre destination aux USA. Dans certains cas, il arrive que la demande ne soit pas approuvée et que vous n’ayez pas pu obtenir votre autorisation officielle. Cela peut être dû au fait que le formulaire contient des fautes d’orthographe ou de frappe. Il est important de saisir et de vérifier soigneusement les entrées.

Préparation de la demande ESTA

Avant de commencer à remplir le formulaire, vous devez vous préparer. Prenez suffisamment de temps pour l’application et ne la faites pas au pif. Vous avez besoin d’environ 20 minutes pour la demande et la soumission du document. Vous devez également être en possession d’un passeport en cours de validité (passeport biométrique ou passeport électronique) avec un véritable numéro de passeport enregistré. Votre carte nationale d’identité ne suffit pas. Les frais de 14$ lors de la soumission de la demande doivent être réglés par carte de crédit ou PayPal. Vous devez également fournir l’adresse de votre logement aux Etats Unis.

Détails du demandeur

Les premières données requises sont les informations du demandeur. C’est généralement vous, si vous n’engagez personne d’autre pour faire votre demande à votre place. Vous devez entrer une réponse dans tous les champs marqués d’un astérisque rouge. Cela comprend le prénom et le nom, le sexe, le pseudonyme, la date de naissance, la ville et le pays de naissance.

Règles importantes sur l’utilisation de l’ESTA

Lorsque vous entrez aux États-Unis, vous devez fournir un billet retour pour prouver que vous avez bel et bien l’intention de quitter les États-Unis.

Pour un voyage en Alaska, à Hawaï, à Puerto Rico, à Guam, aux îles Vierges américaines et aux îles Mariannes du Nord, vous avez également besoin d’un visa ESTA.

Les voyageurs soupçonnés par l’Agence américaine de protection des frontières (Homeland Security) peuvent constituer une menace pour la sécurité ou l’ordre public aux États-Unis. Par conséquent, ils peuvent se voir refuser l’entrée à tout moment, même s’ils ont un visa touristique valide.

Si vous êtes allé en Iran, en Irak, en Syrie, au Soudan, au Yémen, en Libye, en Corée du Nord ou en Somalie après le 1er mars 2011, ou si vous êtes ressortissant de l’un de ces pays, vous ne pouvez pas faire une demande de voyage aux USA, et encore moins obtenir l’ESTA.

Si vous ne remplissez pas les critères ci-dessus, vous pouvez être expulsé et toutes les futures demandes de voyage aux États-Unis seront refusées à l’avance.

Après 90 jours, l’autorisation de voyage n’est plus valable

Passés 90 jours, l’autorisation de voyage n’est plus valable

Un ESTA est une autorisation de voyage électronique qui a généralement une durée de validité de 2 ans. Vous pouvez entrer sur le territoire des Etats Unis aussi souvent que vous le souhaitez pendant cette période. Mais, la durée du séjour est de 90 jours maximum, ce qui correspond normalement à un visa long séjour. En d’autres termes, votre titre de séjour ou carte de séjour ne peut être valable que pour environ 3 mois.

La durée de votre séjour ne doit pas dépasser 90 jours par voyage

Pour pouvoir partir en voyage aux Etats Unis, vous devez suivre les démarches de visa et remplir notamment le formulaire de demande de visa. Outre les justificatifs et un passeport en cours de validité que vous devez fournir, il est important que vous respectiez les formalités d’entrée. Vous devez aussi obtenir un visa touristique de l’équivalent du Ministère des Affaires étrangères ou du Ministère de l’intérieur aux USA, à savoir le service consulaire du Département de la sécurité intérieur, ou les autres autorités consulaires agréées qui s’assurent du traitement des visas de tourisme aux Etats Unis.

Rentrer sur le territoire américain requiert un visa obligatoire, qui n’est autre qu’un visa électronique pour tous les ressortissants de pays étrangers. En effet, il n’y a pas différents types de visas de tourisme, mais vous devez obtenir un visa d’entrée multiple sous forme électronique qui n’est ni un visa vacances-travail ni un visa travail.

En principe, vous pouvez voyager aux États-Unis aussi souvent que vous le souhaitez pendant la période de validité de cette autorisation de séjour électronique. Toutefois, le formulaire d’entrée sur le territoire des Etats Unis spécifie clairement que ce visa de tourisme dure au maximum 90 jours. Cela ne signifie pas que vous devez être de retour sur le territoire français dans les 90 jours, mais que vous devez être sorti du territoire des Etats Unis dans les 90 jours.

Les exigences supplémentaires du visa pour se rendre aux Etats Unis

L’E Visa qui vous est accordé après avoir fourni les documents nécessaires pour obtenir une entrée sur le territoire américain vous permet aussi de séjourner dans certains pays, notamment le Canada, le Mexique et les Îles des Caraïbes. Cependant, il se peut que vous fassiez donc un séjour temporaire aux Etats Unis.

Tous les détenteurs d’un visa de séjour touristique aux Amériques, comme passer des Etats Unis vers le Canada, le Mexique ou une île des Caraïbes, sont soumis à quelques exigences. Le séjour dans ces pays est inclus dans la validité de 90 jours de l’ESTA. Par exemple, si vous voyagez en partant de la France vers les USA, y restez 20 jours, ensuite séjournez au Mexique pendant 50 jours, puis retournez à nouveau sur le territoire américain, votre deuxième séjour aux Etats Unis ne peut pas donc dépasser 20 jours (90 – 20 – 50 = 20).

Astuces pour prolonger la période de validité

Les autorités américaines sont très strictes sur le respect de la durée de validité du visa touriste ESTA qui est de 90 jours maximum. Comme tous les ressortissants de l’espace Schengen (les ressortissants français inclus), vous êtes tenu de retourner immédiatement vers votre pays d’origine si votre séjour a dépassé cette durée. Néanmoins, il existe quelques astuces vous permettant de le contourner.

Quittez brièvement les États-Unis pour prolonger la période de validité

L’ESTA n’est pas un document qui vous permet de quitter les Etats Unis et de rentrer peu de temps après, uniquement pour rester aux États-Unis pendant 180 jours au lieu de 90 jours. Cependant, il n’y a pas de règles spécifiques pour la période minimale qui devrait se situer entre deux séjours sur le territoire américain.

Un agent des douanes et de la protection des frontières des Etats Unis évaluera si vous êtes autorisé à entrer ou non. S’il estime que vous avez quitté les Etats Unis entre-temps dans le seul but d’éviter la durée maximale de séjour de 90 jours, l’entrée peut vous être refusée. Si vous prévoyez de rester pendant plus de 90 jours, passez un peu de temps en France (3 semaines ou 1 mois) et revenez aux Etats Unis.

Prolonger la validité de l’ESTA

Si vous avez déterminé que votre ESTA USA n’est plus valide (ou qu’il perdra bientôt sa validité) pour votre prochain voyage aux Etats Unis, vous devrez remplir de nouveau le formulaire pour accéder au territoire américain. En aucun cas vous ne pouvez obtenir une prolongation de visa. Si vous prévoyez de rester aux Etats Unis pendant plus de 90 jours, vous n’avez pas besoin de faire une demande d’ESTA, vous aurez besoin d’un visa permettant de rester au-delà de cette durée.

Pourquoi l’ESTA pourrait ne plus être valable, alors que les 2 ans ne sont pas expirés ?

L’ESTA est valable 2 ans. Cette période de validité commence au moment où la demande est approuvée et non à la date d’arrivée estimée aux Etats Unis qui a été inscrite sur le formulaire. Il y a deux raisons pour lesquelles il peut être nécessaire de demander un nouvel ESTA alors qu’il est encore valable 2 ans :

  • Vous avez voyagé avec un passeport français et vous utilisez maintenant un passeport valide pour demander l’ESTA.
  • Les données saisies dans le formulaire de candidature ne sont plus les mêmes en raison du changement de situation.

Il faut savoir qu’un ESTA expire lorsque vous voyagez avec un nouveau passeport. En effet, votre ESTA est indissociable, lié numériquement au passeport avec lequel vous avez soumis votre demande. Si vous voyagez avec un passeport différent de celui que vous avez demandé, vous devrez faire une demande avec le nouveau passeport. Ceci s’applique dans les situations suivantes :

  • Un nouveau passeport parce que l’ancien passeport est expiré ;
  • Une double nationalité et confusion avec le passeport de l’autre nationalité ;
  • Un deuxième passeport (de la même nationalité), mais demande de l’ESTA effectuée avec l’autre passeport.

Comment savoir si votre ESTA est toujours valide ?

Avant de voyager aux États-Unis, vous devez absolument vérifier la durée de validité de votre visa. Pour ce faire, rendez-vous sur le site officiel de l’ESTA. Ensuite, vous avez le choix entre utiliser le numéro de la demande que vous avez faite pour votre ESTA (si vous l’avez noté quelque part). Sinon, vous pouvez utiliser d’autres informations, dont le numéro de passeport, votre date de naissance, votre nom de famille et prénom ainsi que votre pays d’origine ou nationalité.

Pourquoi un ESTA?

Il s’agit d’une question que beaucoup de gens souhaitant voyager aux Etats-Unis se demandent. En effet, que ce soit pour un court-séjour ou un long séjour, tout voyageur se rendant aux USA doit obtenir une autorisation de voyage électronique appelé ESTA (E visa) dans le cadre du programme d’exemption de visa.
C’est un visa électronique qui permet à tous les ressortissants français et ressortissants de pays éligibles à l’ESTA d’entrer sur le territoire américain et d’y séjourner durant une durée de séjour déterminée. Ce document de voyage électronique est donc obligatoire, un type de visa de voyage donnant la possibilité de faire du tourisme aux Etats-Unis.

Qu’est-ce que l’ESTA ?

ESTA est l’acronyme d’Electronic System Travel Authorization. Il se réfère essentiellement à un ensemble de scans que vous devrez passer pour obtenir une entrée aux Etats-Unis si vous êtes un citoyen français.
Les citoyens français n’ont normalement pas besoin de visa pour entrer aux USA. Ceci est applicable depuis l’avènement du programme d’exemption de visa qui exempte la France des exigences de visa. Cependant, pour bénéficier de ce laisser-passer électronique, il faut effectuer une demande d’exemption via le formulaire de demande ESTA en ligne.
Ce que vous devez savoir, c’est que l’ESTA n’est pas un visa. Même si vous êtes autorisé par l’ESTA, il n’est pas toujours nécessaire que vous obteniez l’autorisation d’entrer aux États-Unis. Les services de l’immigration et le Gouvernement américain vous retiendront toujours pour certains contrôles de sécurité afin de s’assurer que votre demande ESTA est valide.
L’ESTA a été introduit par le Département de la sécurité intérieure par application de la procédure d’autorisation de voyage électronique basée sur la Commission de 2007 (9/11 Commission Act). Cette procédure d’entrée électronique est une nouvelle mesure de sécurité pour les voyages sans visa aux Etats-Unis.
Avec cette nouvelle procédure, le Département de la sécurité intérieure souhaite mieux identifier dès le départ les voyageurs potentiellement dangereux et généralement déterminer à l’avance si les demandeurs ont droit à une entrée sans visa et/ou présentent un risque pour la sécurité.

Pourquoi faire une demande ESTA ?

Ce permis d’entrée électronique vous permet de poser le pied sur le territoire américain sans visa. Faire une demande d’ESTA est plus rapide, plus facile et moins cher qu’un visa pour les Etats-Unis. Pour une demande de visa, vous devez prendre rendez-vous au consulat. Pour une demande ESTA en revanche, il vous suffit de remplir un formulaire de demande en ligne sur votre ordinateur ou tablette/Smartphone.
Dans le cas d’une demande urgente, votre autorisation de voyage sera généralement délivrée dans un délai d’un peu plus d’une heure après le paiement des frais. Vous recevrez alors une notification automatique par email et SMS.
Comparée à une demande d’ESTA, une demande de visa ne peut pas être faite en ligne sur votre ordinateur ou tablette/Smartphone. Vous devez par conséquent contacter le service des visas de l’Ambassade et Consulat des Etats-Unis en France. Les autres avantages de l’ESTA par rapport au visa sont : les coûts moindres et le temps de délivrance plus rapide (les demandes urgentes sont généralement répondues après environ 60 minutes).

Comment obtenir et utiliser le visa ESTA ?

Pour tout besoin d’un visa pour voyager aux Etats-Unis, il n’est pas nécessaire de faire une demande de visa classique comme le cas d’un ressortissant non européen demandant un visa Schengen pour pouvoir séjourner sur l’espace Schengen.
Pour les USA, le demandeur de visa doit demander un visa spécial. Il doit effectuer une demande pour l’obtention d’un visa d’entrée sur le territoire américain. Pour ce faire, vous allez remplir le formulaire de demande d’autorisation de voyage aux USA qui requiert des pièces jointes au dossier de demande officielle : un passeport électronique ou passeport biométrique (passeport en cours de validité) et une photocopie de la carte d’identité.
Vous devez aussi préciser la durée du séjour qui ne doit pas excéder le nombre de jours maximum autorisé, fournir les justificatifs de la demande de voyage, de la réservation d’hôtel et du billet retour, et payer les frais de visa par carte bancaire ou PayPal. Toute cette procédure se fait en ligne et non auprès des services consulaires du Consulat général ou de l’Ambassade des Etats-Unis. Il n’est pas donc nécessaire de prendre rendez-vous pour les formalités d’obtention de l’ESTA.
Si vous pouvez obtenir ce titre de séjour aux États Unis, vous n’avez plus besoin d’un visa de tourisme pour entrer dans le territoire américain. Le système électronique de l’ESTA suffit amplement en guise de visa pour entrer sur le sol américain aux yeux du département de la sécurité intérieure. Il ne sert à rien d’imprimer le document ESTA, car il s’agit d’une autorisation de séjour, ou plus précisément d’une autorisation officielle pour entrer en territoire des Etats Unis.
L’autorisation ESTA est simplement liée au numéro de passeport. Sa durée de validité est de 2 ans. Mais il ne faut pas que le passeport valide ait atteint son expiration pendant cette période, sinon il faudra faire une nouvelle demande pour obtenir son autorisation de séjour.
Il est également important de noter la durée maximale de séjour de 90 jours. L’infraction à cette règle aboutit à un refus définitif de l’accès à l’ESTA par les autorités américaines.

Quels sont les critères d’éligibilité à l’ESTA ?

Obtenir un visa d’entrée aux USA (visa touriste, visa touristique, visa de visiteur, visa de court séjour, visa long séjour, visa de travail, visa étudiant…) est beaucoup plus difficile qu’obtenir un document ESTA pour voyager aux USA. Les modalités d’entrée du territoire américain via ce document électronique sont plus simples. Néanmoins, cette autorisation d’entrée aux États-Unis n’est pas accordée à tout candidat. Pour aller aux Etats-Unis pour du tourisme, des critères spécifiques doivent être remplis. Si l’une des conditions d’éligibilité à l’ESTA n’est pas remplie, la demande sera immédiatement rejetée.

  • Le voyageur doit séjourner aux USA dans le cadre d’une logique touristique ou dans le cadre d’un voyage d’affaires. Si le candidat ESTA souhaite uniquement passer le temps à traverser un pays frontalier à travers les USA, il peut également utiliser l’autorisation ESTA.
  • Le ressortissant doit être de l’un des 38 pays qui adhèrent au système d’exemption de visa.
  • Le séjour ne dépasse pas 90 jours consécutifs.
  • Le voyageur n’a aucune intention terroriste ou ne souffre pas d’une maladie contagieuse telle que la tuberculose.

Electronic System for Travel Authorization, pour votre court séjour aux USA

La demande d’entrée sur le sol américain est désormais subordonnée à la mise en œuvre des formalités d’immigration nécessaires pour obtenir l’autorisation de voyage électronique. Ce document est essentiellement destiné aux ressortissants de pays bénéficiaires du programme d’exemption de visa. Très avantageux pour le voyageur, l’E visa permet de rejoindre et de séjourner sur le territoire américain pour une certaine période.

Electronic System for Travel Authorization, un document nécessaire pour un court séjour américain

Electronic System for Travel Authorization est la définition complète du document ESTA en anglais.
Ce qu’il faut savoir du document ESTA
L’ESTA est un formulaire qui fait office d’autorisation d’entrée sur le territoire américain. Ce document ne concerne que les citoyens des pays membres du Visa Waiver Program. La possession de cette autorisation de voyage permet à l’étranger de bénéficier de plusieurs privilèges sur le territoire américain.

Qui peut bénéficier du programme d’exemption de visa ?

Les ressortissants des 37 pays ayant adhéré à l’ESTA comme la France et le Chili peuvent souscrire pour obtenir une autorisation électronique. L’ESTA est offert à tout le monde sans distinction d’âge ni de sexe en cas de respect des différentes conditions. Cependant, les ressortissants de certains pays ne faisant pas partie du programme doivent obtenir un visa pour séjourner aux États-Unis.

Les avantages de l’Electronic System for Travel Authorization

Sur le sol américain, la possession de l’ESTA est très avantageuse pour un voyageur.

Séjourner pendant une courte période et plusieurs fois

Le document ESTA est valide pendant une longue période de deux années. De ce fait, le voyageur peut entrer sur le territoire américain plusieurs fois sans être interrompu. Cependant, la durée de son séjour aux états unis ne peut excéder les 90 jours que réglemente le système électronique.
Toutefois, il est important de savoir que l’ESTA ne peut remplacer un visa long séjour. La possession de ce document peut néanmoins aider à relancer la commande d’un passeport ou d’un visa aux États-Unis.

Séjourner, faire des affaires et du tourisme avec l’ESTA

Pour partir en vacances aux USA et profiter de ses incontournables, la possession de l’ESTA est très recommandée. Les exemptés de visa peuvent effectuer un séjour touristique sans obtenir un visa de visiteur. Pour les chefs d’entreprises, il est possible de faire des affaires sur le sol américain en étant en possession de ce document électronique.
La seule contrainte est qu’il ne permet pas d’exercer une activité à long terme. Toutefois, les patrons d’entreprise peuvent s’en servir pour des voyages ponctuels au pays de l’oncle Sam.

Avoir son autorisation ESTA et séjourner aux États-Unis

Pour obtenir le document de voyage ESTA, quelques formalités sont à effectuer.

Les conditions pour posséder l’Electronic System for Travel Authorization

Un peu comme pour obtenir des visas, la demande d’autorisation de voyage électronique est également sujette au respect de quelques règles. En dehors du fait d’être un ressortissant des pays membres du programme, le voyageur ne doit avoir aucun contentieux avec la justice américaine. Aussi, il doit posséder un passeport biométrique en cours de validité et un certificat d’identité non expiré.
Le passeport valide électronique est aussi accepté parmi les documents nécessaires pour l’établissement de l’ESTA. Une fois ces documents assemblés, l’individu peut procéder à la demande du visa de court-séjour.

Déposer sa requête auprès des autorités américaines

Pour demander votre visa, vous pouvez vous rendre sur notre site web. Une fois sur ces canaux numériques, vous serez soumis au remplissage d’un formulaire ESTA. Pour le remplissage des champs, il faudrait donner des renseignements sur son état civil.
D’autres informations sur la situation géographique matrimoniale et parentale du voyageur seront également demandées. De même, des copies de ces documents d’état civil seront exigées par les autorités américaines pour analyse. Il est donc conseillé de faire un scannage des documents de voyage avant de remplir le formulaire. Une fois, ces informations inscrites sur le formulaire, il faudra valider la demande.

Recevoir son document ESTA

Après l’envoi des informations, le voyageur reçoit une réponse dans un délai raisonnable.

La réception de l’Electronic System for Travel Authorization

Aujourd’hui, il est possible de recevoir son document ESTA juste 48 heures après l’envoi des informations. Le document est envoyé par l’adresse mail fournie parmi les informations données sur le formulaire. Il est donc conseillé de ne pas donner une adresse mail erronée lors du remplissage du fichier d’inscription. Ce document est disponible sous une version électronique pour empêcher toute modification.
Pour recevoir l’ESTA, il est important de fournir de vrais renseignements dans les champs composants le formulaire. Si de fausses données parviennent aux autorités américaines, elles peuvent suspendre l’octroi de l’autorisation de voyage électronique. Il est également possible qu’un voyageur se voie refuser l’accès à ce document pour d’autres raisons.
En cas de refus, l’individu est contraint de faire une demande de visa de voyage auprès de l’ambassade américaine. Les autorités du pays de l’oncle Sam sont réticentes à octroyer l’exemption de visa à un voyageur à qui l’ESTA a été refusée par le passé.

D’autres précisions sur l’obtention du document de voyage

Pour avoir le document ESTA, quelques frais de visa supplémentaires sont exigés par les autorités américaines. Ces fonds sont destinés à couvrir les frais de la TVA, les frais de paiement, les frais de traitement et les frais de dossier. Le tarif couvre aussi les différents guides PDF mis à disposition du client ainsi que les frais relatifs aux SMS de suivi.
S’il s’agit d’un voyage programmé, il est important de faire votre demande 72 heures avant le départ. Il est à préciser que l’Electronic System for Travel Authorization ne couvre qu’une période de deux ans. Aussi, il n’est utile que pour les séjours de courte durée de trois mois maximum sur le sol américain.

Quelques dispositions à prendre après avoir reçu son document

Après l’obtention d’un visa ESTA, il est important de prendre quelques précautions.

Une version papier de l’autorisation

Après réception du document ESTA, il est important de l’imprimer pour posséder sa version papier. Aux postes frontaliers des États-Unis, les contrôles d’identité sont plus simplifiés avec cette version du document. Sur le territoire américain, il existe certains moyens de déplacement ne disposant pas de système électronique de vérification d’identité.
Sur ce, la possession du document en version papier peut aider à circuler librement tout au long de son séjour. Il est également important d’avoir l’ESTA imprimé pour passer les contrôles du service d’immigration. À l’aéroport, le fait d’avoir l’ESTA permet de simplifier les procédures d’embarquement.

Que faire en cas de perte de son document de voyage ?

Déjà à l’acquisition du document, il est important de noter la référence sur un papier. Cela permet de récupérer son document en cas de perte ou de vol. S’il arrive que l’individu perde les deux versions du document, il peut se rapprocher d’un commissariat pour faire une déposition.
Avec la référence de son document, il peut mieux appuyer et justifier sa plainte. C’est la seule manière pour lui de pouvoir résider sur le sol américain sans son ESTA. Il est tout de même nécessaire de présenter une demande de visa ESTA une nouvelle fois, auprès des autorités américaines. Sans ce document de voyage électronique, il serait obligé de solliciter un visa long séjour ou un visa visiteur.

ESTA garantie d’entrée aux USA ?

L’ESTA est-elle une garantie pour rentrer aux USA ?

Il faut en principe un visa pour voyager ou effectuer un séjour aux États-Unis. Alors, les voyageurs doivent obtenir un visa classique ou à défaut remplir les formalités d’entrée avec le visa électronique ESTA. Cependant, seulement les voyageurs de certains pays, exemptés de visa, peuvent être en possession de type de visa. Bien que sa détention permet de séjourner aux États-Unis, l’ESTA n’est pas une garantie pour entrer sur le territoire américain.

L’autorisation ESTA

Certains voyageurs, notamment ceux appartenant à l’espace Schengen, sont exemptés de l’obligation de visa traditionnel et peuvent donc se rabattre sur le formulaire ESTA. Cette carte de séjour est une assurance voyage que peuvent obtenir ces citoyens étrangers quelques jours avant d’entrer sur le sol américain.

Pourquoi obtenir l’ESTA avant de voyager aux États-Unis ?

Le visa schengen est une autorisation que le voyageur peut retirer en ligne et utiliser comme un visa de voyage. Il permet à son détenteur d’effectuer son déplacement sur le sol américain. En d’autres termes, l’ESTA est une permission que le voyageur doit obtenir s’il a comme pays de destination, les USA.

L’autorisation fait partie des modalités d’entrée aux États-Unis et des documents nécessaires pour ce voyage. Il faut généralement en effectuer une demande pour se conformer aux exigences d’entrée. Le formulaire de demande de visa doit ensuite être convenablement rempli et les autres documents de voyage bien fournis.

Les personnes pouvant bénéficier de l’ESTA ?

Le document ESTA n’est accordé qu’aux ressortissants de pays ayant accepté le processus d’exemption de visa. Cela étant, les citoyens des pays non bénéficiaires de l’accord doivent obtenir des visas avant de prétendre séjourner aux États-Unis. Pour les personnes éligibles à l’autorisation, il existe également des conditions à remplir pour entrer en possession et utiliser la pièce.

La possession de l’ESTA suffit-elle pour fouler le sol américain ?

L’autorisation ESTA bien qu’étant obligatoire a également quelques limites.

Les contraintes du voyage

Sans le visa ni l’autorisation électronique, aucun étranger ne peut embarquer sur un transport aérien pour les États-Unis. L’ESTA est un document important qui permet aux autorités américaines d’attester de la moralité du voyageur. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est demandé sur le formulaire des informations personnelles sur le passant.

Lesdites informations sont ensuite analysées en vue de préserver la sécurité du pays de l’oncle Sam. Toutefois, la validation de l’entrée sur le territoire américain du voyageur se fait avec un autre document de voyage : le passeport valide.

Un passeport électronique

Le passeport électronique est de plus en plus adopté par plusieurs pays. À l’instar des autres nations du programme, les États-Unis exigent aussi la présentation de ce document électronique avant d’entrer sur leur territoire. C’est cela qui valide le fait que le voyageur s’est acquitté de ces obligations pour se déplacer sur le sol américain. Le passeport biométrique n’est également pas refusé par les autorités américaines.

Il est recommandé aux voyageurs de toujours se munir de leur passeport en cas de déplacement dans le pays. À défaut du port permanent, il est aussi envisageable de faire la copie du document pour le garder sur soi.

Les utilités du document ESTA

Mis à part le déplacement vers les États-Unis, le document ESTA a plusieurs autres avantages.

L’ESTA comme titre de séjour

Si le voyageur arrive à accéder au sol américain avec son passeport en cours de validité, il peut alors y séjourner. Cependant, son séjour ne peut être que de courte durée et les activités qu’il peut effectuer sont limitées. Le document ESTA peut lui permettre de séjourner aux États-Unis même sans disposer d’un visa d’entrée. Et ceci, grâce au fait que ce document entre en ligne de compte du programme d’exemption de visa.

D’autres privilèges liés au document ESTA

En dehors de la résidence sur le sol américain, l’autorisation de voyage électronique permet d’effectuer des séjours d’affaires. Tout en étant étranger, le voyageur a la prérogative de signer des accords et des partenariats qui l’engagent professionnellement. Il peut également suivre des formations et participer à des colloques. Avec le visa ESTA, le ressortissant étranger peut se comporter comme un citoyen des États-Unis.

Que faut-il pour entrer en possession de ce document ?

L’importance du document ESTA pour voyager aux États-Unis n’est plus à démontrer. Toutefois, la procédure pour s’en procurer doit être bien suivie.

La demande du document ESTA

La meilleure manière de garantir l’obtention d’un visa ESTA est de faire votre demande par un système électronique efficace. Pour cela, le voyageur doit adresser une demande d’autorisation de voyage par voie électronique à la sécurité intérieure des États-Unis. Cette demande se fait sous la base d’un formulaire à remplir sur le site officiel de l’ESTA.

Dans ce formulaire, le voyageur doit présenter une demande en inscrivant des informations sur sa vie personnelle. Pour effectuer sa demande, les raisons de sa venue seront également renseignées sur le fichier. Il doit aussi notifier la durée de séjour sur le sol américain. Dans ce cas, il est important de mentionner un délai inférieur ou égal à 90 jours.

Si le voyage se fait en famille, chaque voyageur doit présenter sa demande et obtenir l’autorisation. Par ailleurs, il est important de transmettre sa demande au moins trois jours avant le départ. D’autres renseignements personnels comme son état de santé et sa situation sérologique sont aussi demandés sur le fichier. Le voyageur est tenu de remplir le formulaire avec des informations vraies et vérifiables.

L’obtention de l’autorisation

Une fois les informations convoyées, le voyageur doit attendre la réponse des autorités américaines. Si elle est positive, un document électronique lui sera envoyé en guise d’autorisation officielle de voyage. Après avoir reçu la page de validation de l’autorisation de voyage, il est important de l’imprimer en version papier.

Il peut aussi arriver qu’une demande de l’autorisation ESTA soit refusée par les autorités américaines. Dans ce cas, il se pourrait que les informations données par le voyageur soient fausses. Mieux encore, si le voyageur a eu des différends avec la justice américaine, son dossier n’aura pas de chance d’aboutir.

De même, si le délai avant la demande du document n’est pas respecté, il peut se voir refuser l’autorisation. La validité de ses pièces étatiques peut aussi jouer en sa défaveur. Si le passeport est expiré, le voyageur peut se voir refuser le droit d’accès aux États-Unis. L’intéressé pourra toutefois refaire une demande de l’autorisation ou postuler pour le visa classique.

D’autres précisions sur l’autorisation de voyage électronique

En dehors des étapes précitées, il existe d’autres subtilités propres à la demande de l’autorisation ESTA.

Quelques dépenses à prévoir

Bien qu’étant un document électronique, la validation de la demande ESTA n’en est pas pour autant gratuite. Le voyageur doit être en mesure de couvrir les frais afférents à la transmission de sa requête. Il s’agit essentiellement des dépenses relatives à l’établissement et à la certification des actes administratifs ainsi que les frais de traitement de dossier.

Que faut-il savoir d’autre sur l’ESTA ?

Bien qu’il puisse faire office d’autorisation de séjour, le document ESTA ne remplace pas un visa valide. Il s’agit juste d’une mesure dérogatoire instaurée en 2009 afin de faciliter les voyages d’affaires aux États-Unis. Le visa long séjour est toujours nécessaire pour tous les ressortissants étrangers qui désirent résider aux USA pour une durée de plus de trois mois.

Pour effectuer un séjour touristique ou une visite à des proches sur une durée relative courte, l’ESTA reste la meilleure alternative. Par ailleurs, il est aussi important de renouveler régulièrement ses pièces d’identité et son passeport pour éviter les retards de voyage. Si le passeport auquel elle est rattachée arrive à échéance, l’autorisation de séjour électronique perd également sa validité.

En cas d’expiration de l’ESTA, il faudrait aussi faire une demande de renouvellement pour voyager à nouveau aux USA.

Utilité du document ESTA

Utilité du document ESTA

Pour résider sur le sol américain, les ressortissants de pays étrangers doivent remplir quelques formalités d’entrée. L’une d’entre elles est la demande de l’autorisation de voyage électronique ESTA qui est un document important pour voyager aux USA. Cette autorisation de séjour revêt d’une grande utilité puisqu’il permet d’entrer sur le sol américain sans tracasserie. Voici quelques utilités du titre de séjour électronique ESTA nécessaire pour un séjour aux États-Unis sans visa.

Le document ESTA

Pour aller aux Etats-Unis, les voyageurs de certains pays sont exemptés de l’obtention d’un visa classique. Ceux-ci doivent néanmoins posséder une autorisation d’entrée.

Qu’est-ce que l’ESTA ?

Le document ESTA est une autorisation de voyage électronique qui encadre tous les déplacements des voyageurs vers le territoire américain. Dans certaines circonstances, le document électronique fait office de droit de résidence pendant une durée de séjour. Tout voyageur qui désire entrer sur le territoire américain pour un certain moment doit demander son autorisation de voyage.

Ce document constitue en réalité une autorisation pour le voyageur qui désire atterrir légalement aux États-Unis. Le document de voyage ESTA peut aussi valoir un visa de visiteur. De toute façon, tout déplacement vers le sol américain est tributaire de l’obtention de ce document ESTA.

Contexte d’initiation du document ESTA dans les déplacements vers les États-Unis

L’E visa ESTA est un document exigé depuis 2009 par les pays ayant accepté la mesure d’exemption de visa. L’objectif de ce programme est de mieux sécuriser les déplacements aériens, maritimes et terrestres avec un système électronique. Il s’inscrit dans le cadre du programme d’exemption de visa (Visa Waiver programme) qui a conquis l’adhésion de plusieurs pays de l’espace Schengen.

À quoi sert le document ESTA ?

Pour les ressortissants des pays membres du programme VWP, le document ESTA est très bénéfique. Il est plus aisé pour ceux-ci de voyager aux Etats-Unis puisque le visa de voyage simplifie les formalités d’arrivée et les modalités d’entrée.

L’exemption de visa et ses avantages

Pour les ressortissants des pays adhérents au processus VWP, il n’existe pas d’obligation de visa pour s’introduire aux États-Unis. La détention de l’autorisation ESTA leur permet d’entrer aux USA pendant une période donnée. Cette exemption facilite la libre circulation des biens et services entre les états membres du programme.

Avec le visa Schengen, les voyageurs sont libres de circuler dans le pays de l’oncle Sam, d’y loger et de se comporter comme un citoyen. Il leur est également possible d’enclencher des négociations d’affaires et de signer des contrats les engageant.

L’obtention d’autres documents étatiques avec le document ESTA

Le fait d’être en possession du document ESTA permet d’accélérer la demande d’autres pièces administratives. Ces documents permettront de prolonger la durée de son séjour sur le sol américain. Parmi ces derniers se trouve le visa de visiteur qui est exigé sur le territoire américain pour les séjours de plus de trois mois.

Aussi, le voyageur peut facilement renouveler son passeport électronique en vue de régulariser sa situation aérienne. Il en est de même pour les autres pièces d’identification qui permettront de s’établir dans l’un des pays adhérents au Vwp.

Comment se procurer le document ESTA ?

Disponible en ligne, il n’existe qu’une seule manière de s’emparer de l’ESTA avant son voyage. Le voyageur a juste à faire une demande de l’autorisation électronique à travers le site officiel et à remplir le formulaire dédié. L’agrément de sa requête est assuré s’il remplit les conditions préétablies par la sécurité intérieure américaine.

Les critères de sélection des candidats à l’autorisation ESTA

Pour sélectionner les meilleurs pouvant obtenir l’autorisation ESTA, l’immigration américaine effectue un tri. Seuls les candidats ayant donné des renseignements corrects sur le formulaire sont sélectionnés. Aussi, étant donné que la durée de l’autorisation ESTA ne couvre qu’une période réduite de séjour, les candidatures d’une longue durée seront rejetées.

Par ailleurs, seuls les citoyens des pays partisans du programme Vwp peuvent bénéficier de cette autorisation. Si le prévenu n’est pas un ressortissant de ces pays, il devra présenter une demande de visa classique. Le candidat doit aussi veiller à ne pas avoir aucun contentieux juridique avec l’État américain. S’il a des ennuis avec la justice américaine, sa candidature pour avoir l’autorisation sera rejetée.

Comment demander le document ESTA en ligne ?

Electronic system for travel authorization (ESTA) est la définition du formulaire ESTA en anglais. Une définition qui suppose donc que le document n’est accessible qu’en ligne et donc la demande se fait sur le web. Il existe à cet effet plusieurs sites web qui publient des formulaires de demande pour obtenir votre autorisation électronique.

Pour ce faire, le voyageur doit se rendre sur le site de l’ESTA pour présenter une demande. Il y trouvera des renseignements et des onglets spécialement créés pour le remplissage du formulaire. Dans le remplissage, il doit veiller à donner des renseignements vrais et vérifiables. Parmi ces renseignements, il doit notifier son délai de séjour ainsi que les raisons de son voyage.

Mais au préalable, des informations sur son identité, son passeport en cours de validité et son pays de résidence sont exigées. Il fournira aussi des renseignements sur son état de santé et des tests sérologiques. Si l’une des informations données est fausse, sa demande de voyage peut être refusée. Après avoir fourni ces renseignements, le voyageur doit valider son dossier pour l’étude.

C’est après acceptation dudit dossier que lui sera envoyé la page de confirmation de la requête. Il est conseillé de garder cette dernière sur soi pendant ses déplacements sur le territoire américain.

Ceux qui peuvent profiter des bénéfices du document

Plusieurs personnes peuvent bénéficier des avantages liés à la détention d’une autorisation électronique.

Les habitants des pays ayant accepté le programme

Ils sont les plus privilégiés dans cette procédure de délivrance d’autorisation de voyage. Les voyageurs originaires des pays comme la France et la Belgique sont ceux pouvant obtenir l’ESTA.

Le document d’exemption de visa est conseillé aux hommes d’affaires. C’est la possibilité la plus économique pour eux d’effectuer un voyage aux USA pendant une durée réduite. Les missions diplomatiques doivent aussi transiter par l’accord de la sécurité intérieure. Cela implique l’obtention de l’autorisation ESTA.

Pour les familles

Si le voyageur veut venir en famille, ces derniers doivent demander l’autorisation d’atterrir aux USA. S’il s’agit d’un voyage d’affaires impliquant aussi un groupe de personnes, chaque personne doit postuler individuellement pour obtenir le document électronique.

D’autres précisions sur l’autorisation électronique ESTA

Bien qu’étant bénéfique, le document de l’ESTA a aussi ses exigences et implique le respect de certaines conditions d’entrée sur le territoire américain.

Le délai de livraison et du séjour

Pour bénéficier d’une autorisation ESTA, le voyageur doit formuler sa demande trois jours au moins avant son départ. Passer ce délai, il peut accuser un retard dans son voyage. Aussi, son voyage ne peut excéder trois mois sur le sol américain. De même, l’obtention de cette autorisation nécessite quelques frais à payer.

Les limites du document ESTA

Le document ESTA peut faire office de visa dans certains pays partenaires. Cependant, il ne constitue pas un vrai visa et est rattaché électronique au passeport. Les voyageurs doivent entamer des procédures d’établissement de visa s’il prévoit un séjour à long terme. De même, ils doivent enclencher l’élaboration d’autres documents comme le passeport.

Si ce dernier n’est plus en cours de validité, le visa ESTA peut également être bloqué. Il faudra lors anticiper les actions en renouvelant son passeport avant le déplacement. Le mieux serait d’opter pour un passeport électronique pour son compte. Si la requête d’autorisation de voyage est réfutée, il est également possible de refaire une demande.

 

Demande d’une autorisation de voyage aux États-Unis (Esta)

Certificat ESTA

Effectuer un voyage aux États-Unis de nos jours devient de moins en moins tracassant avec la flexibilité des formalités à remplir. En effet, le certificat ESTA est un document de voyage mis en place par le gouvernement américain permettant de contourner la procédure de demande de visa. Il offre aux ressortissants de pays étrangers une durée de séjour de trois mois et peut également servir à faire plusieurs entrées. Son obtention implique des conditions préalables à remplir et son utilisation nécessite des règles à suivre.

En quoi consiste le certificat ESTA ?

Le certificat ESTA est un visa électronique et une autorisation officielle accordée par les services d’immigration américaine aux étrangers. L’obtention de ce document permet à ces derniers de se passer du visa classique à travers des démarches relativement simples.

Il est obligatoire à toute personne désirant voyager aux USA et ne possédant pas de visa de visiteur. Cette autorisation de voyage électronique n’est cependant pas accordée à tous les demandeurs. Elle est délivrée à ceux qui sont éligibles à la demande et qui respectent des critères bien définis par les autorités.

L’utilisation de l’ESTA

L’utilisation du visa électronique ESTA donne accès au sol américain pour un séjour de 90 jours maximum. De même, la validité du document est très courte, ce qui nécessite d’avoir un passeport valide au préalable. Le certificat peut expirer plus tôt lorsque le passeport rattaché est expiré. Il est alors important d’avoir son passeport à jour avant de faire une demande d’autorisation de voyage.

Pourquoi opter pour l’ESTA ?

Tous les étrangers ne possédant pas un passeport valide et un visa doivent demander l’autorisation ESTA avant d’entrer sur le territoire américain. Obtenir une autorisation de voyage électronique présente des avantages multiples.

Il s’agit d’un programme qui permet à l’usager de trier aisément l’application en ligne avant d’entrer sur le sol américain. Ce certificat peut être demandé jusqu’à 72 heures avant le voyage.

Quels sont les critères à respecter pour la demande de l’ESTA ?

L’ESTA est un document essentiel dont l’obtention requiert quelques prérequis et exigences.

Les prérequis pour demander l’ESTA

Avant de faire la demande de ce visa pour voyager aux USA, il faut en premier lieu être un ressortissant de pays membre du dispositif. En effet, les nations du programme d’exemption de visa sont les seules aptes à obtenir l’autorisation électronique. C’est un accord signé par certains pays et qui permet aux ressortissants de ceux-ci de se déplacer aux États-Unis sans visa.

Les exigences de l’ESTA

En possession de l’ESTA, il est demandé de s’assurer que le voyage se fait avec une compagnie aérienne ou de croisière reconnue par l’État américain. De même, en raison du titre de séjour exigé, tous les voyageurs devront signaler la durée de leur voyage en présentant un billet de retour. Ils doivent aussi être exemplaires tout au long de la résidence en terre américaine.

Les conditions pour obtenir l’ESTA

Pour bénéficier de l’ESTA, il faut avoir des motifs conformes à ceux exigés pour aller aux États-Unis sans le visa classique. Les autorités américaines se chargent de connaitre le but du voyage de chaque personne débarquant sur leur sol. Ce sont en fait ces analyses qui déterminent le type de visa qu’il faut à chaque voyageur.

Pour ce faire, l’un des motifs suivants doit être présenté avant toute demande d’autorisation de voyage électronique :

  • Voyage touristique ;
  • Visite de famille
  • Transit ou escale ;
  • Voyage d’affaires.

Il est important de voyager à l’aide d’un passeport biométrique ou d’un passeport électronique valide pour que l’autorisation ESTA soit prise en compte. Ce sont les seuls passeports employés dans la demande du certificat électronique et servant à la résidence sur le sol américain. Le passeport biométrique est, en effet, utilisé depuis quelques années pour voyager aux USA au même titre que le document électronique.

Il a pour rôle de sécuriser les informations personnelles et d’empêcher les falsifications. Son principe réside dans la reconnaissance des aspects physiques et de sa capacité à établir une identité du voyageur de façon irréprochable.

Le formulaire ESTA

Avant d’obtenir son autorisation électronique, le voyageur doit remplir quelques formalités d’entrée. Cela implique le remplissage du formulaire cerfa en ligne. Remplir le formulaire consiste à fournir de nombreuses informations notamment sur l’identité du demandeur et son passeport. Il faudrait aussi apporter des renseignements relatifs au séjour à effectuer au pays de l’oncle Sam. Il est aussi demandé dans le formulaire des renseignements ayant rapport à la santé du voyageur afin de protéger les citoyens américains.

Les mesures sécuritaires de l’ESTA

Le gouvernement américain n’accorde pas une autorisation de voyage sur son territoire aux personnes représentant une menace pour la société. Toutes les demandes d’autorisation sont minutieusement traitées afin de garantir la sécurité nationale. Tous les précédents voyages des postulants à l’autorisation ESTA sont aussi retracés par l’immigration américaine.

Les différentes mesures servent à s’assurer que le demandeur de l’autorisation n’a pas été en contact avec des maladies contagieuses. Le formulaire a pour but de rassurer l’État américain de l’intégrité du requérant. L’analyse des informations fournies par ce dernier déterminera son éligibilité ou pas.

Quelles sont les conditions d’utilisation du certificat ESTA ?

La mise en ligne de ce système électronique par le gouvernement américain a pour objectif de simplifier la tâche aux ressortissants du programme d’exemption de visa. L’autre but du dispositif est de préserver la sécurité sur le territoire américain. L’autorisation de voyage ESTA était même au départ gratuite pour permettre aux usagers de se conformer à cette alternative.

Elle est devenue par la suite payante, et ceci depuis quelques années. Chaque demandeur doit à présent faire face à des responsabilités administratives associées à une taxe touristique après avoir faire sa demande. Néanmoins, le certificat ESTA demeure plus économique que le visa américain.

La demande en ligne

Nombreux sont les sites disponibles pour la demande de l’autorisation électronique. La possibilité de faire une demande sur le site officiel du gouvernement américain est la première option qui s’offre au voyageur. De même, la requête peut être aussi faite sur un site privé qui offre généralement un accompagnement de qualité.

Après avoir pris connaissance des conditions d’utilisation, il faudra remplir le formulaire en fournissant de façon précise les informations demandées. Ces dernières doivent être vraies afin d’éviter d’éventuelles confrontations souvent désagréables avec les autorités américaines. Des sanctions peuvent aussi s’appliquer si les renseignements fournis ne sont vérifiés.

Les frais administratifs

Une fois le formulaire rempli, les frais de dossiers seront payés en ligne par des cartes acceptées du service. Au nombre de celles-ci figurent la carte visa, la MasterCard, PayPal et autres.Les frais de dossiers servent en effet au paiement des agents du service et à l’amélioration du dispositif à travers des mises à jour.

Le retour de la demande ESTA

Contrairement à la demande du visa classique, la demande ESTA prend moins du temps au niveau de la procédure du traitement des dossiers. Le retour est donc plus rapide, mais peut parfois aller à 72 heures. L’essentiel est de faire sa demande plus tôt et de bien s’apprêter pour le séjour.

Que faire après son ESTA rejetée ?

Si la demande ESTA est rejetée, il faut en premier lieu vérifier qu’il ne s’agit pas d’une erreur sur les informations fournies. Si telle est le cas, il est possible de refaire une demande. Ce rejet peut être aussi dû au non-respect de certaines conditions d’admissibilité et il faudra dans ce cas chercher le visa classique.

Que faire après la validation de l’ESTA ?

Si l’ESTA est validé, il faudrait imprimer la page de validation reçue puis effectuer le voyage muni de son passeport. Il faudrait également s’apprêter pour les passages à l’immigration et à la douane américaine à l’arrivée aux USA.