Les documents de voyage pour les Etats Unis

DOCUMENTS DE VOYAGE AUX USA

Entrer sur le territoire d’un pays nécessite des formalités d’entrée sur son territoire de la part des autorités nationales du pays. Pour ce faire, il faut se rendre dans une ambassade, dans un consulat ou au service consulaire d’une ambassade pour solliciter un visa. Les USA ne font pas exception et pour s’y rendre, les non américain doivent obtenir un visa. Cependant, les Etats-Unis d’Amérique ont instauré une politique d’exemption de visa au profit de certains pays dont la France. Ainsi, les ressortissants de ces pays n’ont pas besoin d’un visa d’entrée formel pour se rendre aux USA. Il leur faut toutefois obtenir une autorisation qui nécessite des formalités d’entrée.

LES DOCUMENTS OBLIGATOIRES POUR ENTRER SUR LE SOL AMERICAIN

Vous êtes ressortissant d’un pays bénéficiaire du programme d’exemption de visa institué par le Département d’Etat des USA en charge de l’intérieur, lequel programme exempte de visa d’entrée les ressortissants de ces pays dont les ressortissants français. Il est cependant judicieux de noter que vous ne pouvez pas vous satisfaire d’un billet d’avion ou de bateau pour déparquer aux USA.

Que ce soit pour un court-séjour, un long séjour, un voyage d’affaires, un voyage touristique, un voyage de famille ou même un transit, vous avez forcément besoin d’un type de visa correspondant à votre type de voyage. C’est ainsi que tout voyageur a besoin d’un visa d’affaires, ou d’un visa touristique, d’un visa de visiteur, d’un visa de court-séjour, d’un visa de long séjour ou même d’un visa de transit pour un simple transit sur le sol américain avant de partir pour le pays de destination.

Pour faire une demande de visa électronique pour les ressortissants de pays bénéficiaires d’exemption de visa dont les ressortissants français, le demandeur doit remplir le formulaire ESTA avec un passeport valide électronique ou biométrique en cours de validité, en précisant sa nationalité, s’il a une double nationalité, la durée du séjour, les justificatifs du voyage.

Le voyageur doit être en possession d’un passeport électronique ou biométrique en court de validité ou du moins un passeport dont la durée de validité dépasse la durée maximum du nombre de jours sollicité pour le séjour de sorte que le passeport n’arrive pas à expiration pendant qu’il est encore sur le sol américain.

Au voyageur, il faut obligatoirement une autorisation en territoire américain. Il peut s’agir de la carte verte (Green Card) qui permet à son détenteur de rester, vivre et travailler aux USA. C’est une carte de résident permanent dont les formalités d’obtention nécessitent des formalités d’immigration et de séjour aux Etats-Unis.

Il faut ensuite un visa d’entrée et de séjour nécessaire et obligatoire pour toute personne désireuse d’entrer sur le sol américain. L’obtention d’un visa d’entrée aux USA varie en fonction du pays d’origine du demandeur, de la période de la demande et de l’objet du voyage. Toutefois, les formalités de son obtention se font dans les ambassades américaines ou les consulats accrédités partout dans le monde.

Enfin l’autorisation ESTA qui est un E-visa pas compliqué à obtenir au profit des citoyens ressortissants de certains pays bénéficiaires de l’exemption de visa pour un séjour continu de moins de 90 jours. Il s’obtient en trois jours maximum et a une de validité de 2 ans. Il permet aux douanes de vérifier et filtrer les entrées.

En résumé, au nombre des documents obligatoires pour se rendre aux USA, il faut noter :

  • Passeport biométrique ou passeport électronique en cours de validité ;
  • Demander un visa avec un passeport en cours de validité et un billet retour
  • Une autorisation de voyage électronique pour les ressortissants de pays bénéficiaires du programme d’exemption de visa dont les ressortissants français ;
  • Un billet d’avion ou de n’importe quel moyen de voyage reconnu et agréé par les autorités américaines aller-retour

LES DOCUMENTS FACULTAFIFS

Les documents facultatifs concernent ceux qui sont détenteur de visa long séjour ou visa de travail et voyagent pour longtemps. Il leur faut une assurance maladie, une inscription à la sécurité sociale des USA. Ces documents permettent une plus facile intégration dans la société américaine notamment avoir son permis de conduire, un appartement, un compte en banque.

 

Comment payer votre ESTA ?

Payer l’ESTA

L’Electronic System for Travel Autorisation autrement dit ESTA Etats-Unis , est un document qui permet aux étrangers de voyager aux États-Unis sans posséder un visa usa. Devenu très populaire, l’ESTA permet aux autorités américaines de renforcer la sécurité intérieure tout en facilitant l’accès au territoire américain. Cependant, comme toute formalité de voyage, l’obtention de l’ESTA a un coût. Se délivrant en ligne, il présente d’ailleurs une multitude de méthodes de paiement. Comment payer tout de suite pour l’ESTA ?

Le paiement de l’ESTA

Comme la plupart des procédures administratives, l’obtention du document de voyage ESTA est soumise au paiement par carte de certains frais. Il existe néanmoins plusieurs autres moyens de paiements pour la délivrance de ce type d’autorisation.

Quel est le moyen de paiement de l’ESTA ?

L’obtention de l’ESTA se fait suite au remplissage d’un formulaire en ligne. Elle implique également une solution de paiement des frais en ligne le plus souvent avec une carte de paiement. Ce processus automatisé permet d’effectuer ses paiements de manière sécurisée et de protéger les informations personnelles et professionnelles des voyageurs. Le paiement sécurisé est le propre de toute transaction sérieuse s’effectuant en ligne.

Ainsi, les cartes bancaires utilisées pour retirer de l’argent sont les options de paiement privilégiées. D’autres portefeuilles électroniques utilisés pour payer des achats en toute sécurité permettent aussi d’effectuer des paiements liés à l’ESTA. En dehors du mode de paiement par carte bancaire (carte visa, carte mastercard, E carte bleue, carte visa premier, etc.) et du paiement électronique, il n’existe plus d’autres moyens de paiement aussi rapides pour payer sur internet la procédure de demande de l’ESTA.

Si le voyageur choisit les différents modes de paiement comme celle du paiement par chèque ou le virement bancaire, cela retarderait le traitement de la demande d’ESTA. En fait, recourir à un établissement bancaire implique une procédure de règlement plus longue. Il en est de même pour le paiement en espèces ou via un compte de paiement.

Combien coûte une demande d’ESTA en ligne ?

Le coût de l’ESTA varie en fonction de la plateforme sur laquelle la demande a été effectuée. Sur le site officiel de services de l’immigration, le prix de cet e-visa est nettement inférieur aux autres plateformes de demande ESTA. Si le prix sur le site du gouvernement estimé à moins d’une vingtaine de dollars, les autres plateformes proposent leurs services pour environ une centaine de dollars.

Pour cause, elles fracturent leurs services d’assistance, la rapidité du traitement des données et leurs corrections. De même, la hausse du prix de la demande dépend aussi des services supplémentaires qu’offrent les sites et les garanties en cas de refus. Aussi, les frais de demande de l’ESTA étant des frais administratifs varient selon le pays d’origine du voyageur.

Les raisons du paiement de l’autorisation

Le fait d’effectuer vos paiements de l’autorisation ESTA se justifie par plusieurs raisons.

Pourquoi l’autorisation ESTA est-elle payante ?

Pendant plusieurs années la demande d’autorisation ESTA était délivrée de manière gratuite jusqu’en 2010. Même si elle se fait par voie électronique, la délivrance de ce document de voyage est désormais payante. Le coût du document permet de rémunérer le personnel de l’immigration et de faire fonctionner le système migratoire en Amérique.

Aussi, le prix de l’ESTA est utilisé par le gouvernement américain pour renforcer la sécurité des aéroports américains. Par ailleurs, les fonds versés pour réaliser le paiement d’ESTA permettent d’entretenir la maintenance du système de paiement électronique de la délivrance du document. Les projets de promotion du tourisme vers les États-Unis et les finances publiques sont aussi financés quand le voyageur effectue le paiement.

D’autres informations sur le paiement de l’ESTA

Étant donné qu’il s’agit d’un voyage à effectuer sur le sol américain, il est plus juste de payer par carte la procédure en dollars. Cependant, le fonctionnement de certains sites web permet de payer en euros grâce à un compte de paiement pour les ressortissants européens. Par ailleurs, au cas où vous auriez des choses à corriger dans le formulaire, vous reprendrez intégralement le paiement par carte bancaire de la procédure de l’ESTA.

Il est donc important de bien vérifier les informations sur le formulaire avant de l’envoyer aux autorités américaines. En ce qui concerne les voyageurs, aucun traitement de faveur n’est autorisé pour régler le paiement de la procédure. Que ce soit pour les mineurs comme les majeurs, aucun frais particulier n’est exigé. Le montant est le même pour tous.

Comment procéder au paiement de la procédure ESTA ?

Avant d’effectuer le paiement de demande ESTA, il faudra au préalable faire une demande de ce document de voyage.

Remplir le formulaire

Le formulaire à remplir est disponible sur le site gouvernemental de l’immigration américaine et aussi sur d’autres plateformes privées. Sur le formulaire, des informations demandées concernent l’identité, la date, le lieu de naissance, l’adresse, etc. Aussi, des informations concernant votre passeport comme son numéro, sa date de délivrance et sa date d’expiration vous seront exigées.

Vous serez ensuite soumis à une série de questions fermées qui concernent votre état de santé et vos antécédents judiciaires. Une fois toutes ces informations données vous pouvez passer au paiement par carte de crédit des frais de dossier condition indispensable pour valider votre demande d’ESTA.

Il faut préciser que si l’une des informations demandées dans le formulaire est erronée, la demande peut être rejetée par les autorités américaines. Aussi, si vous avez quelques contentieux judiciaires avec les autorités américaines, votre demande peut ne pas aboutir.

Comment procéder au paiement ?

Pour payer simplement du document ESTA, il faut se rendre dans le champ correspondant à cette fin sur le formulaire. Dans le compartiment réservé au paiement, des informations bancaires sur les modes de paiement, les modalités de paiement et la devise de versement seront demandées.

Que vous choisissiez le mode de paiement impliquant de régler par carte ou de faire votre paiement par voie électronique, des renseignements sur les coordonnées bancaires de votre compte seront demandés. Une fois ces informations données, vous devez autoriser le paiement par votre mot de passe ou des paramètres d’authentification personnelle.

Il est important de préciser que ces informations personnelles sur mode de paiement ne pourront être utilisées pour vous nuire. Et pour cause, le service d’immigration des États unis utilise un serveur sécurisé pour les transactions liées au document ESTA.

Si après vérification du portefeuille que vous utilisez pour régler votre achat, aucun prélèvement automatique n’a été fait, ceci signifie que la demande n’a pas été envoyée. Pour cela, il est préférable de reprendre tout le processus de demande de l’ESTA et aussi d’effectuer son paiement selon le moyen de paiement choisi. Un e-mail de confirmation qui indique que le paiement a été effectué vous est envoyé.

Bon à savoir du document ESTA

Le document ESTA est une autorisation qui concerne les ressortissants des pays bénéficiant du programme d’exemption de visa.

L‘obtention du formulaire ESTA

Après avoir effectué le paiement sans contact, un email avec une pièce jointe vous sera envoyé comportant l’autorisation ESTA. Il est conseillé de l’imprimer afin d’en posséder une version papier avant d’entrer sur le territoire américain. La possession de la version imprimée permet de s’en sortir lors des contrôles de l’immigration à l’aéroport, aux frontières ou dans les bus.

Le délai de livraison du document électronique d’ESTA est estimé à 72 heures. Pour cela, il est préférable de faire sa demande au moins 3 jours avant son départ pour les États-Unis d’Amérique. Il est important de garder à l’esprit que cette autorisation n’est valable que pour deux ans et doit être renouvelée avant la date d’échéance.

Les avantages liés à la possession de l’ESTA

Même s’il ne fait pas office de visa officiel, le document ESTA offre quelques privilèges au voyageur qui le possède. Avec cette autorisation, celui-ci peut séjourner sur le sol américain pendant au maximum 90 jours. Ce document lui donne le droit de faire du tourisme et aussi de nouer des partenariats pendant son séjour au pays de l’oncle Sam.

 

FORMALITES D’ENTREE AUX USA

LES FORMALITES D’ENTREE AUX USA

Entrer sur le territoire américain nécessite un certain nombre de formalités. Que ce soit par voie aérienne, par voie maritime ou par voie terrestre, que ce soit pour un court-séjour ou un long séjour, que ce soit pour un voyage d’affaires, un voyage touristique, un voyage de visiteurs ou un voyage sanitaire, tout voyageur à destination des Etats-Unis a besoin d’un. Il en est de même pour toute personne en transit sur le territoire américain. Votre visa de voyage est donc fonction du type de voyage que vous effectuez. C’est ainsi qu’on aura un visa besoin de visa de transit, de visa de court séjour, visa de visiteur, visa long séjour, visa ESTA Etats-Unis, visa touristique. Toujours est-il qu’il faut un visa nécessaire

DOCUMENTS INDISPENSABLES

Pour obtenir un visa et séjourner aux USA, il faut se rendre dans une ambassade ou un consulat des USA ave un passeport valide et faire une demande de visa. Cette démarche est le principe. Les USA ont institué un programme d’exemption de visa au profit d’un certain nombre de pays dont les ressortissants de nationalité française, les détenteurs de passeport canadien, les ressortissants des pays de l’union européenne, les ressortissants de l’espace économique européen.

Ainsi donc, pour se rendre aux Etats-Unis, les ressortissants de ces pays n’ont pas besoin des formalités classiques de demande de visa dans les ambassades ou consulats. Il suffit à ces derniers de disposer et être muni d’un passeport électronique en cours de validité ou d’un passeport biométrique en cours de validité et faire une demande d’autorisation de voyage électronique. Pour cela, il devra remplir le formulaire ESTA de E visa en précisant le nombre de jours maximum, précisant que vous être ressortissants de pays bénéficiaire de programme d’exemption de visa, précisant que vous êtes résident, être en possession d’un billet d’avion aller-retour acheté chez une compagnie aérienne reconnue et agréée par les autorités américaines. Le voyageur doit également préciser le numéro de son passeport, sa date de délivrance ainsi sa date d’expiration. L’admissibilité n’est acquise que si le candidat apporte les justificatifs nécessaires à la validité de sa demande. Le gouvernement américain fait tout pour alléger les formalités de voyages aux ressortissants des pays-membres tout en veillant à la sécurité intérieure grâce aux services d’immigration, de douane et de police de l’immigration.

PASSAGE AU SERVIE DE L’IMMIGRATION

L’étape cruciale des formalités d’entrée aux USA est le passage au service de l’immigration où il  est reçu par un agent du service des visas pour les formalités d’immigration

Le voyageur doit avoir passé en amont avec succès l’autorisation ESTA. Une fois sur place, il remet sa fiche bleue qui permet au service des douanes américaines de procéder à des vérifications indispensables avant qu’il accède au sol américain. Il est ensuite procéder à l’enregistrement des informations personnelles et biométrique de l’immigrant. Il s’agit de son nom, prénom, nom de jeune fille, les empreintes et toute autre information nécessaire pour vérifier si ce voyageur constitue ou non une menace pour la sécurité intérieure des USA.

Enfin quelques questions de précision sont posées au voyageur. Ces questions concernent généralement la durée du séjour, les raisons du voyage ou d’entrée dans le pays, le pays de résidence et de citoyenneté.

Pour les voyageurs en transit, il est prévu un dispositif spécial afin de faciliter la suite de leur voyage. De l’obtention d’un visa jusqu’à l’entrée sur le territoire des USA en passant par l’embarquement, il faut juste avoir les documents de voyage, obtenir une autorisation avec un passeport en cours de validité.

 

 

Visas pour New York

Visas pour New York

La politique d’immigration des USA est bien stricte, notamment pour protéger ses citoyens de toute menace. Par conséquent, tous les voyageurs doivent d’abord demander une autorisation d’entrée sur le sol américain qui prend la forme de certains types de permis de voyage comme le visa traditionnel ou l’autorisation ESTA. Sut le texte suivant, vous allez découvrir les visas qui vous permettront de visiter la Grosse Pomme grâce aux différents genres de visas.

Les moyens d’obtention des visas américains ?

Comme mentionné ci-dessus, vous devez avoir un visa USA pour pouvoir fouler le sol américain. Pour faire, il faut prendre rendez-vous avec l’Ambassade des Etats Unis et prendre contact avec un responsable du service consulaire qui délivre le visa requis pour votre voyage. Il y a différents types de visas que vous pouvez utiliser pour visiter New York. S’il s’agit d’un voyage d’affaires, il vous faut un visa B-1 et s’il s’agit d’une visite touristique, c’est un visa touristique ou visa de visiteur B-2 qu’il vous faut.

Bien sûr, il y a aussi la carte verte, qui offre de séjour permanent délivré par les autorités gouvernementales américaines pour vivre et travailler sur sol américain. Il est accessible d’après les règles strictes basées sur le regroupement familial, le mariage ou le travail. Par la même occasion, vous pourriez séjourner quelques jours à New York pour visiter « The Big Apple ».

Quel que soit le type de visa demandé, l’entretien avec l’Ambassade des Etats Unis est un processus incontournable de la demande de visa. Vous devrez dire pourquoi vous vous rendez aux USA. Assurez-vous donc d’être prêt en rassemblant tous les justificatifs et documents de voyage nécessaires (passeport valide, entre autres) et en préparant les réponses aux questions qui vous seront posées.

Y a-t-il une alternative au visa américain ?

La France est l’un des pays participant au programme d’exemption de visa (ou Visa Waiver Programm). Par conséquent, les ressortissants français sont exemptés de visa pour entrer sur le territoire américain. En effet, ce programme vous permet d’obtenir une autorisation officielle appelée ESTA (Electronic System for Travel Authorization). Accordée par le Département de la sécurité intérieure, cette autorisation de séjour permet aux voyageurs de se rendre aux États-Unis pour des voyages touristiques ou d’affaires. C’est une alternative moins chère) et plus rapide (vous recevrez une réponse à votre question dans un délai maximum de 72 heures) que le visa classique.

Obtenir un ESTA est très simple. Il vous suffit de remplir le formulaire ESTA sur le site officiel des douanes américaines. Ensuite, vous répondez au questionnaire qui vous invite à compléter certaines informations essentielles pour les Autorités américaines.

Qui peut demander une autorisation ESTA pour se rendre à New York ?

La procédure d’autorisation de voyage électronique ESTA est beaucoup plus facile et vite à obtenir que les visas classiques. Mais qui est réellement admissible pour cette dispense de visa ?

Le dispositif ESTA s’adresse à tous les voyageurs qui remplissent certaines conditions de base dont voici le détail :

Nationalité et résidence

Pour bénéficier de l’ESTA et ne pas avoir à demander de visa pour visiter New York, il faut tout d’abord être citoyen d’un des 37 pays-membres du programme d’exemption de visa et y résider de manière permanente. Les voyageurs d’autres pays doivent demander un visa.

La durée du séjour

L’autorisation de voyage électronique ESTA ne couvre que les séjours de courte durée ne dépassant pas 90 jours sur le sol américain. Pour les séjours supérieurs à cette durée, une demande de visa spécifique sera requise.

Raison du voyage

L’ESTA vous permet de vous rendre à New York pour diverses raisons comme, bien sûr, le tourisme, une visite chez des amis ou des parents ou un voyage d’affaires. Cependant, il ne peut pas remplacer un visa si vous prévoyez d’aller aux États-Unis pour y travailler ou y étudier.

Possession d’un passeport biométrique

L’autorisation ESTA est associée au numéro de passeport en cours de validité du demandeur grâce à l’inscription via le système électronique en ligne. Il est donc indispensable de disposer d’un passeport à données biométriques ou d’un passeport électronique valide au moment de la demande d’autorisation ESTA et au moment de votre voyage, retour inclus.

Si vous remplissez toutes les conditions énumérées ci-dessus, vous pouvez immédiatement demander une autorisation ESTA. Il est à noter que tous les voyageurs, y compris les enfants qui souhaitent se rendre à New York doivent obligatoirement disposer d’une autorisation ESTA ou d’un visa traditionnel.

Une fois obtenue, l’autorisation ESTA est valable 2 ans et peut être réutilisée (entrées multiples) pour effectuer d’autres voyages à New York ou ailleurs aux USA pendant cette période.

Comment augmenter ses chances d’avoir une demande approuvée pour pouvoir visiter New York ?

Voici quelques conseils pour mener à bien la procédure de demande d’autorisation ESTA pour se rendre à New York.

Tout d’abord, bien que l’autorisation ESTA soit délivrée dans un délai maximum de 72 heures, il est conseillé d’effectuer cette pratique quelques semaines avant votre départ pour New York afin de vous prémunir de toute éventualité telle qu’un cas de refus nécessitant une nouvelle demande ou une demande de visa.

Avant de commencer à remplir le formulaire d’ESTA en ligne, il est bon de préparer votre numéro de passeport et, au cas où vous souhaiteriez faire une demande de groupe, ceux de tous les autres voyageurs. Bien entendu, vous devez également être en mesure de répondre aux questions posées au nom des accompagnants. N’oubliez pas votre carte de crédit pour payer les frais de dossier.

À ce stade, vous pouvez commencer à remplir le formulaire de demande ESTA en ligne en vous laissant simplement guider à travers les différentes étapes. Veillez à ne pas omettre de questions et à répondre honnêtement au formulaire. Vérifiez attentivement l’adresse e-mail que vous allez communiquer, car le Département de la sécurité intérieure l’utilisera pour envoyer la réponse à votre demande.

Une fois le questionnaire rempli, vous pouvez vérifier les données saisies avant de valider la candidature en effectuant le paiement en ligne correspondant.

Une fois l’autorisation accordée, vous n’aurez plus aucune autre procédure supplémentaire à effectuer et vous pourrez organiser sereinement votre voyage à New York. Votre autorisation ESTA sera en effet associée à votre passeport.

En combien de temps le document ESTA est-il délivré ?

Sachez que l’autorisation ESTA n’est pas un document papier. Au bout de 72 heures, vous recevrez le statut de votre demande par courriel.

Malgré cela, nous vous conseillons d’imprimer le document pour montrer aux autorités aux points d’entrée le numéro de la demande ESTA.

Comment obtenir votre ESTA en ligne ?

Obtenir votre ESTA en ligne

Comme son nom l’indique, l’autorisation de voyage électronique ESTA est une pièce dématérialisée. Elle s’obtient en ligne grâce à une procédure fixe et représente une excellente alternative au visa d’entrée aux USA. Cependant, tout le monde n’y est pas éligible. De plus, même quand on présente le bon profil, dans certaines conditions, la requête peut être purement et simplement rejetée. Si vous êtes sur le point d’entamer une procédure d’obtention d’un visa électronique, trouvez ici, des informations utiles.

Quel est le profil requis pour bénéficier du programme ?

Comme mentionné précédemment, tout le monde n’est pas éligible pour le visa ESTA. Aussi, cette pièce ne saurait être valable pour tous les motifs de voyage. Voici les conditions indispensables à remplir avant de soumettre une demande ESTA :

Être un ressortissant d’un des pays membres du PVW exemptés de visa

L’ESTA est une disposition qui découle directement du programme d’exemption de visa (PVW) signée par les USA avec certains pays. Pour cette raison, il n’y a que les ressortissants de ces différentes nations qui peuvent être éligibles.

Les autres sont obligés de faire une demande de visa pour entrer sur le territoire. Les états qui ont signé ce traité d’exemption sont au nombre de 39 et sont consignés dans le tableau ci-après :

 

Allemagne Espagne Liechtenstein Royaume-Uni
Andorre Finlande Lituanie Saint-Marin
Australie France Luxembourg Singapour
Autriche Grèce Malte Slovaquie
Belgique Hongrie Monaco Slovénie
Brunei Irlande Norvège Suède
Chili Islande Nouvelle Zélande Suisse
Corée du Sud Italie Pays-Bas Taïwan
Danemark Japon Portugal Pologne*
Estonie Lettonie Rép. Tchèque

 

Toutefois, il existe des exceptions à cette règle. Cela concerne les ressortissants de ces pays qui vivent dans certains états douteux depuis le 1er mars 2011 ou qui possèdent une de leurs nationalités. Au nombre de ces états, il y a : l’Iraq, l’Iran, la Syrie, le Soudan et le Yémen.

Voyager pour tourisme ou affaire pour 90 jours au maximum

La demande ESTA ne peut remplacer le visa USA que dans le cadre d’un voyage d’affaires ou de tourisme. Pour d’autres motifs, même un ressortissant de l’un des pays exemptés sera tenu de disposer d’un visa spécifique. Aussi, la durée du séjour ne doit pas dépasser 90 jours. Par ailleurs, l’E visa est également valable pour les besoins de transit par les USA.

Posséder un passeport en cours de validité

Les passeports autorisés pour obtenir un visa électronique sont les passeports à lecture optique ou biométrique. Ces derniers doivent être en cours de validité lors de la demande de voyage. En plus, le voyageur doit s’assurer que son passeport expire bien après son séjour aux États-Unis.

Posséder un billet aller-retour et voyager aux USA par une compagnie agréée

En lieu et place d’un visa visiteur, l’ESTA est indispensable pour entrer sur le territoire américain par avion ou par bateau.

Pour faire sa demande, le voyageur doit alors présenter son billet de voyage aller-retour. De plus, la compagnie par laquelle il voyage doit être autorisée par les États-Unis. Dans le cas d’un transit, le voyageur doit s’assurer de détenir un billet montrant le pays de destination.

Être de bonne moralité

Pour éviter les actes terroristes sur le sol américain, le pays est exigeant concernant la moralité et les antécédents judiciaires des voyageurs. Ceux qui ont un passé trouble ou qui ont violé la loi américaine lors d’une visite antérieure ne seront pas autorisés. Aussi, si l’on s’est déjà vu refuser le visa américain, il y a de grandes possibilités que l’ESTA ne soit pas octroyée.

Quelles sont les informations à fournir au cours de la procédure ?

Lorsque les conditions ci-dessus énumérées sont respectées, un voyageur peut alors effectuer une demande en ligne. Pour cela, il doit remplir le formulaire du système électronique dédié.

Au nombre des informations à communiquer, il y a les renseignements sur l’état civil. Le voyageur notifiera à cet effet, son nom et prénom, son sexe, sa date et son lieu de naissance et sa situation matrimoniale. Les noms et prénoms des parents seront également fournis dans cette section.

Les coordonnées qui seront demandées sont : les adresses physique et électronique et le numéro de téléphone. Les autres informations à fournir concernent le séjour aux États-Unis, le passeport, les détails sur la santé, le voyage ainsi que des contacts d’urgence.

Combien faut-il payer pour l’ESTA ?

Pour faire valider sa demande d’autorisation électronique, il faut payer en ligne, des frais de traitement. Ces derniers sont fixes mais le montant à payer dépendra du chemin emprunté par le voyageur. Lorsqu’il fait recours à une agence d’aide à la délivrance de l’ESTA, il pourrait payer des commissions supplémentaires.

Détails sur l’après-demande

Après avoir validé sa procédure en ligne, l’on doit attendre un certain temps pour recevoir la réponse. Zoom sur les différentes éventualités :

Le délai d’attente

La procédure de l’ESTA est caractérisée par sa fluidité et sa rapidité. Pour cela, au bout de quelques heures ou d’une journée, on peut espérer avoir l’autorisation. Toutefois, lorsque les services sont surchargés, il n’est pas exclu que cela prenne plus de temps.

Généralement, après un délai de traitement de 72 heures maximum, le résultat est déjà disponible. Ce dernier est directement envoyé à l’adresse électronique fournie lors du remplissage du formulaire.

La réponse à la requête

La réponse à la requête peut être positive ou négative. Une fois la demande approuvée, le voyageur pourra partir l’esprit serein. Toutefois, cela ne signifie pas qu’il dispose du droit pour entrer sur le sol américain.

L’ESTA n’est qu’une autorisation de séjour et ne saurait être comparé à un titre de séjour. C’est le rôle d’un douanier de décider après les contrôles de sécurité, si le voyageur peut être accepté sur le territoire.

L’E visa ainsi accordé est valable pour deux ans ou jusqu’à l’expiration du passeport auquel il est rattaché. Par ailleurs, si au cours de la validité de l’ESTA, certaines informations telles que le nom ou le sexe changent, il faudra renouveler la pièce.

Par contre, si la demande d’autorisation de voyage est rejetée, il n’y a pas lieu de s’affoler. Lorsqu’on est sûr de jouir du profil requis, il y a surement une erreur qui s’est glissée dans la procédure. Peut-être que les renseignements sont mal fournis ou que le paiement n’a pas été validé.

Le voyageur doit donc refaire une demande avec minutie en faisant désormais attention à tous les détails. Si une nouvelle fois la requête est rejetée, il faudrait alors envisager de faire la demande de visa classique.

Pour prévenir ces imprévus, il est donc recommandé de faire votre demande bien à l’avance. Il ne faut pas miser sur le fait que vous pouvez obtenir votre autorisation rapidement, pour soumissionner tardivement.

L’absence de réponse a la requête

Certaines fois, aucune réponse ne parvient après 72h. Ce n’est pas normal, car même si la demande de visa pour voyager est rejetée, le soumissionnaire en est toujours informé.

Alors, il faut vérifier si le mail n’a pas atterri dans le dossier des courriers indésirables. Sinon, cela signifie que la procédure n’est pas allée à son terme ou que l’adresse email a été mal renseignée.

Pour éviter ces déconvenues et les mauvaises surprises, il est préconisé de faire vraiment attention lors du remplissage du formulaire de l’ESTA. Après l’opération, il faut aussi vérifier le solde bancaire pour s’assurer que le paiement est bel et bien débité.

 

LES ACTUALITES RELATIVES AU VISA ESTA

LES ACTUALITES RELATIVES AU VISA ESTA

Institué depuis 2009 au profit des ressortissants de certains pays bénéficiaires du programme d’exemption de visa d’entrée aux Etats-Unis  d’Amérique en vue de leur faciliter le voyage, les politiques autour de ce programme  ne sont pas statiques. Elles sont plutôt dynamiques.

L’ENTREE EN SCENE DES MEDIAS SOCIAUX.

Le formulaire en ligne de demande ESTA est mis à jour depuis 2019. Il y est inclus désormais le profil identitaire du candidat sur les réseaux sociaux. Que ce soit pour un E visa de court-séjour, un visa de long séjour, un visa touristique, visa étudiant, ou un visa de transit, cette rubrique est introduite quoique facultative pour contrôler les comportements dangereux ou non sur les médias sociaux des demandeurs d’entrée sur le sol américain.

LE PASSEPORT IRANIEN ET LES TITULAIRES D’ATRES PASSEPORT AYANT SEJOURNE EN IRAN BIENTOT NON GRATA

Depuis le 1er Mars 2011 et à l’issu du vote de Muslim Ban, les ressortissants iraniens et les titulaires du passeport iranien ne sont plus admissible au visa américain et donc interdit de séjour aux USA. Aussi, toute personne ayant séjourné en Iran après le 1er Mars 2011 n’est pas la bienvenue aux USA. Les conséquences de cette loi sont immédiates sur l’économie, la politique et le tourisme du pays. Les grandes compagnies européennes notamment Air France et British Air line ont supprimé leur vol en direction et en provenance de l’Iran parce que justement tout passeport estampillé du cachet iranien n’est plus la bienvenue aux USA. Les voyageurs qui doivent se rendre aux USA et transiter par Iran auront de souci à se faire d’où les compagnies ont supprimé cette destination. Par peur des représailles américaines, les touristes européens ne s’y rendent plus.

Les autorités iraniennes, pour sauter cette mesure de sanction américaine et sauver l’économie liée au tourisme ont dû décider de priver le passeport des touristes étrangers du cachet iranien. Il n’y aura donc plus de trace de transit ou de tourisme en Iran dans les passeports des étrangers.

LES STATISTIQUES LIEES AUX DUREES DE SEJOUR AUX USA

Un visa accordé ou une autorisation d’entrée ESTA est enfermé dans un délai. Bien qu’une autorisation ait une durée de validité de 2 ans, le nombre de jours maximum autorisé pour un séjour ne doit pas dépasser 90 jours. Selon les statistiques publiées par le département d’état en charge de la sécurité intérieure près de 800.000 visiteurs ont dépassé la durée de séjour maximum à ceux accordée par les autorités américaines. Les citoyens canadiens et mexicains concentrent à eux seuls plus de 20% de ces illégaux à cause de leur proximité frontalière avec les USA.

En dehors des résidents permanents, chaque visiteur des Etats-Unis a obtenu une autorisation ou un visa en fonction du type de jour ou de son pays d’origine. Le titre de séjour peut différer mais le principe reste le même. Ne pas dépasser le délai de validité accordé. A partir de cet instant vous êtes déclaré immigrant illégal et traité ainsi. Les citoyens totalisent un peu moins de 20.000 à avoir continué de séjourner aux USA après l’expiration de leur autorisation ESTA ou visa de séjour aux USA.

INTERDICTION DE SEJOUR AUX USA A UN DIPLOMATE EUROPEEN

Son nom est Javier SOLANA, diplomate et homme politique espagnol. Il vu sa demande ESTA refusé et donc empêché de séjour sur le sol américain. De toute évidence, c’est de notoriété publique que l’accès au sol américain n’est pas chose aisée. Cela a appris à l’homme politique qui a séjourné un peu plus tôt en Iran avant sa demande ESTA. La loi américaine ne connait ni homme politique ni citoyen ordinaire. La loi est applicable à tout le monde avec la même rigueur.

EXPULSION DE SALVADORIENS DU SOL AMERICAIN

La politique Trumpiste sur l’immigration mettra bientôt un terme au Statut de Protection Temporaire qui profite à plus de 200.000 salvadoriens. Ce programme devrait prendre fin depuis 2018 sous l’administration Trump. Il a permis pendant plus d’une décennie aux salvadoriens de vivre et travailler aux USA à la suite du terrible tremblement de terre qu’a connu leur pays. Cette annonce fait suite à l’abandon du même programme ayant profité aux Haïtiens dans les mêmes conditions. Les ressortissants du Honduras devront aussi s’inquiéter de cette mesure qui les vise également.

DECRET ANTI IMMIGRATION INTERDISANT L’ENTREE AUX USA DES RESSORTISSANTS DE CERTAINS PAYS

Signé le 24 Septembre 2017 du Président américain Donald Trump, le décret interdit l’entrée sur le sol américain des ressortissants de certains pays notamment : le Tchad, la Libye, l’Iran, la Syrie, le Yémen, la Somalie et certains responsable du gouvernement Vénézuélien. D’abord suspendu par un juge qui ne partage pas cette conviction du gouvernement américain et ne se pose des questions que l’objectivité de cette mesure, le décret est autorisé d’application par la cour suprême en attendant que la cour d’appel ne s’y prononce.

QUEL AVENIR POUR LA LOTERIE VISA AMERICAINE ?

Le programme d’immigration basée sur la loterie visa est une institution du parti démocrate au pouvoir à l’avènement de cette politique. Le programme consiste à faire profiter à 50.000 migrants, ressortissants de pays éligibles de bénéficier d’une résidence permanente en territoire américain, à y vivre et travailler. Il est donc remis aux bénéficiaires une carte unique, la Grean Card qui condense tout type de visa : entrées multiples, carte de séjours, visa long séjour, visa de travail et n’est pas réservé qu’aux seuls ressortissants français. A terme le bénéficiaire de ce programme n’a plus besoin d’un visa pour entrer aux USA. Mais suite à un évènement malheureux, le président Donald Trump a proposé au congrès de le supprimer et le faire remplacer par un autre programme basé sur le mérité comme raison familiale, promesse d’embauche et autres afin de toujours maintenir la diversité chère au peuple américain. Pour bénéficier de ce programme, en dehors du jeu qui se passe sur une plateforme officielle du département d’état, vous devrez vous rendre au consulat ou à l’ambassade avec un passeport en cours de validité, demander à obtenir un visa après les résultats de la loterie. Vous devrez apporter les justificatifs et disposer des frais de visa

FOUILLES ET INTERDICTIONS DES VOLS EN DIRECTION DES ETATS-UNIS D’AMERIQUE 

Les vols au départ de certains pays avec comme pour destination les USA connaissent des fouilles et interdictions particulières à son bord. Après avoir pu remplir le formulaire pour l’obtention d’un visa, tout ressortissant des pays ciblés notamment ceux du Moyen-Orient et du Maghreb, qu’il soit détenteur ou titulaire d’un passeport diplomatique, d’un visa d’affaires, visa approprié, détenir un visa, avoir un visa en règle, obtenir un visa auprès des instances indiquées, d’un visa touriste, d’un visa pour visiter, d’une assurance voyage et acheter son billet d’avion devra faire objet d’une fouille minutieuse et particulière à bord de l’avion qui le transporte. Il en est de même pour tout appareil électronique dont il est possesseur.

Au total une dizaine d’aéroport dont concernés. Il s’agit de : le Qatar, les Emirats arabes unis, l’Arabie Saoudite, le Maroc, la Turquie, le Koweït, l’Egypte et la Jordanie.

Lexique de l’ESTA

LEXIQUE ESTA-ETATS-UNIS

Le lexique est un ensemble de mots et d’expressions qui définissent et expliquent un concept. L’ESTA  Etats-Unis ne peut échapper à cette réalité conceptuelle. Il a besoin d’être situé dans son champ lexical afin de permettre à n’importe qui de comprendre le concept, ses contours et son usage à toutes fins utiles. Dans cet article nous nous emploierons à clarifier et classifier tous les mots et expressions qui entrent dans le champ lexical du VISA ESTA.

 

Il faut comprendre d’entrée que tous les visas par principe se délivrent dans les représentations diplomatiques et consulaires d’un pays accrédité auprès d’un autre. C’est pour cela que nous commencerons notre clarification conceptuelle par ces représentations.

LES REPRESENTATIONS DIPLOMATIQUE ET CONSULAIRE

L’ambassade et le consulat sont les principales représentations d’un pays auprès d’un autre. La première s’occupe essentiellement des relations diplomatiques entre le pays accréditaire et le pays accréditant. Il est beaucoup plus question de relations politique que toutes autres relations. Par principe, l’ambassade d’occupe aussi de toutes les questions pour entrer sur le territoire du pays accréditaire. C’est ainsi qu’elle délivre tout type de visa préalable. Pour donc avoir un visa, vous devez vous y rendre : visa étudiant, visa pour voyager, visa touristique. Le besoin d’un visa de court-séjour ou de long séjour s’y traite également.

En récapitulatif, les ressortissants de pays non bénéficiaires du programme d’exemption de visa doivent faire leur demande de visa auprès de l’ambassade ou à défaut des services consulaires. Une fois le visa accordé, ils sont autorisé à voyager dans le pays comme tout résident pendant le nombre de jours maximum accordé.

La deuxième représentation, la représentation consulaire s’occupe quant à elle aux services à l’endroit des ressortissants du pays d’origine installés dans le pays de résidence. Le consulat veille à la sécurité des intérêts des ressortissants du pays d’origine tout en respectant les lois du pays de résidence. Le consulat assure les services d’état-civil et délivre les documents y afférents notamment le passeport et la carte d’identité dont la durée de validité est arrivée à expiration.

Il importe de souligner qu’il existe deux catégories de consulat : le consulat général et les consulats honoraires.

LE DEPARTEMENT D’ETAT EN CHARGE DE LA SECURITE INTERIEURE DES USA

C’est l’équivalent français du ministère de l’Intérieur et de la sécurité publique depuis les attentats du 11 Septembre 2001. Ce département a donc la charge de la sécurité fédérale de l’ensemble du pays. Pour cela, il est garant de la délivrance des visas et de l’entrée sur le territoire américain. Que vous soyez touriste, voyageur, en transit, ou candidat pour un visa pour visiter, un visa d’entrée, un visa touriste, un visa pour voyageur ou titulaire d’un E visa pour un séjour sur le sol américain, le département d’état doit avoir vu, accepté votre demande de visa pour entrer et avoir un œil sur vous du début jusqu’à la fin de votre séjour. Même s’il est question d’entrées multiples.

LE DEPARTEMENT D’ETAT DES ETATS-UNIS D’AMERIQUE

Le département d’Etat des USA est l’équivalent du ministère des affaires étrangères. Il gère et coordonne toute la politique étrangère et diplomatique du pays. Il est également attributaire de toutes les activités des ambassades, des consulats, le bureau des visas. Il est le garant des relations bilatérales et multilatérales avec les autres pays du monde et, de ce fait définit de commun accord avec le département d’Etat en charge de la sécurité, la liste des pays susceptibles de bénéficier du programme d’exemption de visa à travers le formulaire ESTA. La liste de ces pays bénéficiaire du programme ESTA est dynamique en fonction des rapports que les USA entretiennent avec les autres pays du monde.

LES SERVICES DES DOUANES AMERICAINES

Les douanes américaines constituent un démembrement du département d’Etat en charge de la sécurité intérieure. Elles sont pour principales missions de veiller à limiter ou à empêcher l’entrée sur le sol américain tout ce qui est contre les lois du pays. Ainsi aux frontières, elles veillent à la régularité des visas d’entrée. Qu’ils s’agissent des visas d’entrée, visa de voyage, visa de tourisme, visa de visiteur, visa d’affaires, visa de transit, visa long séjour avec passeports en cours de validité. En substance, il faut un visa valable pour tout demandeur d’immigration. Les services des douanes aux postes frontaliers sur le visa en règle avant de laisser entrer sur le territoire américain.

LA FICHE 6059B DE DECLARATION DES DOUANES

Connue sous l’appellation de fiche-bleue, la fiche de déclaration des douanes 6059B vous sera remis alors que vous êtes en plein vol avec pour destination les USA. En dehors des informations classiques liées à votre identité que vous devez renseigner, vous devrez également et surtout fournir toutes les informations sur tous les colis, contenus et contenant que vous transportez. Cette fiche est instituée depuis 2008 et faire corps avec le programme d’exemption de visa de 2009.

LE FORMULAIRE ESTA

Institué et rendu obligatoire depuis 2009, le formulaire ESTA est une composante du programme d’exemption de visa établi entres les USA et certains pays. Les ressortissants de ces pays, pour demander une autorisation ou un visa électronique pour se rendre aux USA devront remplir le formulaire et en faire une demande de visa avec un passeport électronique ou biométrique.

PASSEPORT BIOMETRIQUE

Il s’agit d’un passeport moderne, quasi-infalsifiable qui permet de stocker les données biométriques et personnelles de son titulaires. Il s’agit en substance des empreintes digitales, la photo faciale et des données identitaires. Il a succédé au passeport électronique.

PASSEPORT ELECTRONIQUE

Institué dans les années 200 il rend difficile la falsification des passeports avec la technologie qui entoure sa fabrication. Il est doté d’une puce qui referme toutes les informations de son titulaire

LE SERVICE DE SECURITE DIPLOMATIQUE DES USA

C’est un service du département d’état qui a pour mission d’assurer la sécurité du département d’état partout aux USA, d’assurer la sécurité des représentations diplomatique et consulaire des USA partout à l’étranger et d’assurer la sécurité des diplomates étrangers de passage aux USA.

FRAIS DE DOSSIER ESTA

Chaque demandeur esta paie 14$ pour son dossier de demande d’entrée sur le sol américain. 4$ pour sont reversés pour les services en charge d’étudier le dossier et les 10$ restant au tourisme dans le pays.

VISA

La demande de visa est une autorisation expresse d’entrée dans un pays délivré par les autorités de ce pays ou leurs représentants officiels

VISA B1

Pour un séjour d’affaires dont la durée maximum dépasse 90 jour, il faut un visa B1 l’ESTA ne couvre pas ce type de séjour

VISA B2

Le visa de type B est un visa obligatoire pour des séjours sanitaire dépassant 90 jours.

VISA K

Il est destiné pour les non américains dont la/le fiancé est américain. Avec ce visa, il est tenu de se marier avant l’expiration du délai de 90 jours pour continuer à y rester. Le demandeur doit prouver qu’il a connu son fiancée au moins deux ans plus tôt.

 

Comment les pays sont-ils intégrés au Programme d’exemption de visa ?

Comment les pays sont-ils intégrés au Programme d’exemption de visa ?

Avec des dizaines de millions de visites par an, les États-Unis font partie des pays les plus visités au monde. Ils accueillent aussi bien des touristes que diverses personnes venues pour des raisons académiques, professionnelles, commerciales ou sanitaires. La procédure d’immigration aux États-Unis est l’une des plus complexes au monde avec de nombreuses dispositions sécuritaires. Toutefois, pour faciliter l’entrée sur le territoire à certains ressortissants, le gouvernement américain a mis en place un Programme de dispense de visa. Quels sont les citoyens concernés et comment les pays sont-ils intégrés à ce programme.

Qu’est-ce que le Programme d’exemption de visa ?

De l’anglais VWP (Visa Waiver Program), le Programme d’exemption de visa du gouvernement américain permet à des citoyens de pays partenaires d’entrer sur le territoire des États-Unis sans visa.

Comprendre le VWP, le Programme d’exemption de visa

Le VWP est un programme américain qui offre aux ressortissants d’une trentaine de pays dans le monde une autorisation de voyage électronique sans visa USA pour voyager. La procédure est entièrement numérique et se fait en ligne. Le voyageur se rend sur les sites dédiés des services de l’immigration pour renseigner des informations sur un formulaire de demande de visa.

Quand sa demande est valide, il reçoit une autorisation électronique qui tient lieu de visa pour rentrer sur le territoire. Plus connue sous le nom ESTA, l’exemption de visa permet une durée du séjour de 90 jours maximum aux États-Unis. Il offre aussi des sorties et entrées multiples du territoire américain durant sa période de validité.

Les formalités pour bénéficier d’une ESTA

L’ESTA est un document de voyage électronique qui garantit un séjour sans visa préalable aux États-Unis. Sa durée de validité est de 2 ans à compter de sa date de délivrance. Le titre de séjour de l’ESTA est délivré dans les 72 heures qui suivent sa demande quand tous les documents fournis sont à jour. Il peut s’utiliser comme un visa de voyage, un visa touristique, mais pas comme un visa de travail.

Pour obtenir une ESTA, les autorités consulaires des services de l’immigration demandent au voyageur certains documents officiels et informations personnelles. Il s’agit de :

  • La raison du séjour ;
  • Les dates du séjour (durée de votre séjour);
  • Le moyen d’entrée dans le pays ;
  • Le passeport en cours de validité du voyageur ;
  • Les comptes sur les réseaux sociaux du voyageur ;
  • Un contact d’urgence dans le pays d’origine, etc.

Pour les différentes formalités afin de bénéficier d’un visa ESTA, les mineurs fournissent les mêmes documents que les adultes. Aussi, le passeport du voyageur doit être valide au moins 6 mois après la date de départ des États-Unis.

Les pays membres du programme

Le Programme d’exemption de visa pour les États-Unis n’est accessible qu’aux citoyens de 39 nations dans le monde. La liste des pays concernés se présente comme suit :

Pays membres
Andorre
Australie
Autriche
Belgique
Brunei
Chili
République tchèque
Danemark
Estonie
Finlande
France
Allemagne
Grèce
Hongrie
Islande
Irlande
Italie
Japon
Lettonie
Liechtenstein
Lituanie
Luxembourg
Malte
Monaco
Nouvelle Zélande Norvège
Pologne
Portugal
Saint Marin
Singapour
Slovaquie
Slovénie
Corée du Sud
Espagne
Suède
Suisse
Taïwan
Pays-Bas
Royaume-Uni

 

Quelles sont les conditions d’adhésion au Programme d’exemption de visa ?

Le programme d’exemption de visa n’est offert qu’aux ressortissants des pays qui entretiennent de bonnes relations avec les États-Unis notamment sur le plan sécuritaire. Ainsi, ces États sont soumis à certaines exigences afin de bénéficier du programme. Au nombre de ces conditions, les plus connues sont :

  • Avoir un taux annuel de refus de visa de visiteur non immigrant inférieur à 3 % au cours des deux dernières années fiscales ;
  • Accepter dans les trois semaines qui suivent la demande de rapatriement dans le pays de résidence d’un de ses citoyens expulsé des États-Unis ;
  • Avoir un accord officiel avec les États-Unis sur le partage des informations sur le terrorisme et autres types d’activités criminelles ou graves ;
  • Partager avec les États-Unis ses informations sur les passeports volés ou perdus ;
  • Délivrer des passeports biométriques à ses citoyens ;
  • Se soumettre à une évaluation des services de renseignements du ministère de la Sécurité intérieure (DHS) ;
  • Accepter que la DHS évalue l’impact de l’intégration au programme d’exemption de visa sur la sécurité des États-Unis, les contrôles de police et l’immigration du pays.

Les pays admissibles au VWP sont tenus de respecter les conditions ci-dessus définies par les autorités américaines afin de toujours faire partie du Programme d’exemption de visa. Toutefois, la liste de ces exigences pour obtenir des visas ESTA peut varier suivant le pays et la qualité de ses relations avec les États-Unis.

Quelles sont les exigences du Programme envers ses bénéficiaires ?

L’intégration d’un pays au Programme d’exemption du visa valide américain implique également des dispositions auprès de ses citoyens. Ainsi, les ressortissants des pays qui font une demande d’entrée doivent se plier à certaines conditions d’entrée afin de bénéficier d’un séjour aux États-Unis. Ainsi, il leur faut :

  • Posséder un passeport biométrique ou de voyage électronique ;
  • Avoir l’autorisation de voyage ESTA offerte par le programme ;
  • Ne pas avoir fait l’objet d’un refus de visa dans le passé ;
  • Ne pas avoir des antécédents graves avec la justice ;
  • Séjourner aux États-Unis pour 90 jours au maximum ;
  • Voyager aux États-Unis pour affaires, tourismes ou transit ;
  • Posséder un billet aller-retour ou un billet qui assure la continuité du voyage hors des États-Unis ;
  • Faire le voyage à bord d’une compagnie maritime ou aérienne ayant l’autorisation de participation au Programme d’exemption de visa approprié.

Quels sont les avantages de la participation au Programme d’exemption de visa ?

La participation au Programme d’exemption de visa présente des avantages tant pour les pays participants que pour les États-Unis.

Sur le plan économique

Les États-Unis sont le principal bénéficiaire des retombées économiques du Programme d’exemption de visa pour visiter. En 2014, le ministère du Commerce a estimé à 84 milliards de dollars les biens consommés par les 20 millions de visiteurs ayant fait la demande de visas ESTA.

Les pays membres du programme bénéficient également de la coopération, car leurs ressortissants arrivent à tisser de nouvelles relations commerciales avec les États-Unis. Ces derniers étant un puissant espace économique du monde, il est évident que certains avantages sur ce plan soient constatés au niveau des pays partenaires.

Sur le plan sécuritaire

Le volet sécuritaire est celui qui présente le plus d’intérêt dans le cadre du programme d’exemption de visa vacances ou voyage. Le partage de données et les contrôles aux frontières permettent aux ressortissants des États-Unis et des pays membres de filtrer les entrées sur leur territoire. L’analyse des données sur les documents d’identité volés ou perdus permet aussi de limiter les risques d’usurpation.

Le programme d’exemption de visa d’entrée permet aussi aux bénéficiaires d’éviter les démarches parfois longues qu’implique la demande d’un visa classique. Outre le gain de temps, il permet aussi de faire des économies, car les formalités pour l’ESTA se font en ligne.

 

Les différents types de visas et le Programme d’exemptions de visa pour les USA

Les différents types de visas et le Programme d’exemptions de visa pour les USA

Le visa  USA est un titre de séjour qui constitue la principale autorisation pour se rendre dans un pays étranger. Il est délivré par les services de l’immigration du pays hôte et fait l’objet de nombreuses obligations. Les séjours aux États-Unis ne font d’ailleurs pas exception à la règle du visa. Cependant, il existe des dizaines de types de visas délivrés par les autorités américaines. Découvrez les différentes catégories de visas et d’exemptions de visas pour un séjour aux États-Unis.

Les types de visas américains

Pour se rendre aux États-Unis, il faut obligatoirement obtenir un visa d’entrée. Les services américains en charge de l’immigration délivrent en la matière deux variétés distinctes de titres de séjour : les visas de non-immigrant et les visas d’immigrant.

Les visas immigrants

Cette catégorie de visas comprend les titres de séjours pour les ressortissants étrangers qui souhaitent s’établir pour un long séjour aux USA. Ainsi, pour un voyageur qui souhaite résider de façon indéterminée sur le territoire américain, il doit se faire délivrer de visa de cette catégorie.

Il faut également noter que dans la catégorie des visas immigrants, il en existe de nombreux types que le voyageur peut demander. Le choix d’une de ces autorisations dépend principalement des raisons de l’immigration.

Les visas non immigrants

Les visas non immigrants sont le type d’autorisation requise pour les voyageurs qui souhaitent se rendre aux États-Unis pour un besoin ponctuel. Généralement, le tourisme, les affaires, les besoins médicaux, le cadre scolaire ou professionnel sont les principaux motifs d’attribution des visas de cette catégorie.

Les visas américains pour l’immigration

Pour un ressortissant étranger qui souhaite vivre aux États-Unis, la possession d’un visa immigrant est indispensable. Cependant, pour obtenir cette autorisation, l’immigrant doit présenter une demande de visa très stricte. Toutefois, il faut noter que ce type de visa ne peut s’obtenir seul. Il faut disposer d’un parrainage afin de pouvoir entamer les démarches.

Les visas d’immigration peuvent être obtenus après une requête auprès de USCIS – les Services de la Citoyenneté et de l’Immigration des États-Unis. C’est cet organisme qui fixe les conditions d’entrée et étudie les raisons de la délivrance de visa. Elle peut alors décider du refus de visa ou l’accorder à son demandeur. Seule une catégorie de personnes est concernée par le visa long séjour immigrant pour les États-Unis. Il s’agit principalement des :

  • Candidats à l’adoption ;
  • Proches de personnes résidants légalement aux USA ;
  • Investisseurs de capital d’au moins USD 1,000,000 ;
  • Collaborateurs étrangers invités par des employeurs américains.

Une fois le dépôt de la demande approuvé, le postulant reçoit son visa pour voyager « green card », dans l’ambassade de son pays avant de se rendre aux États-Unis.

Le « visa diversité » est également un autre visa d’entrée qui permet de résider et de travailler aux États-Unis comme un citoyen américain. Il s’obtient par loterie après inscription au programme qui lui est dédié et paiement des frais de visa.

Les visas américains de non-immigration

Toutes les personnes qui souhaitent se rendre aux États-Unis de façon temporaire doivent posséder un visa en cours de validité. Sans lui, elles peuvent être interdites de séjour temporaire sur le territoire américain. Cette catégorie d’autorisation est celle qui renferme le plus de demandes de visiteurs sur le territoire américain.

La liste ci-dessous présente tous les différents types de visas non immigrants qu’il faut pour séjourner aux États-Unis. Elle détaille également les catégories de personnes qui peuvent bénéficier d’un visa de non-immigration.

Visa A : ce titre de séjour est réservé au Chef d’État ou de gouvernements étrangers, ministres, ambassadeurs, diplomates, officiers consulaires et leurs membres de famille immédiate.

Visa B-1 : ce type de visa est celui des voyageurs d’affaires et leur personnel domestique.

Visa B-2 : c’est celui accordé aux touristes ou aux personnes nécessitant une prise en charge médicale.

Visa C : celui-ci est mis à la disposition des passagers ou membres d’équipage en transit.

Visa D : ce visa est uniquement pour les membres d’équipage quittant les États-Unis.

Visa E : il s’agit du visa attribué aux investisseurs étrangers et les membres de leur famille.

Visa F : pour les étudiants et assimilés.

Visa G : pour les représentants de gouvernements étrangers auprès d’une organisation internationale aux États-Unis.

Visa H : pour les travailleurs professionnels temporaires.

Visa I : pour les journalistes.

Visa J : pour les visiteurs d’échange.

Visa K : pour un proche parent d’un citoyen américain.

Visa L : pour les personnes expatriées.

Visa M : pour les étudiants professionnels et les membres de famille.

Visa N : pour un proche d’un titulaire de visa immigrant.

Visa NATO : pour les membres, fonctionnaires, employés de l’OTAN.

Visa O : expert dans un domaine et les membres de famille.

Visa P : sportifs, artistes professionnels et les membres de famille.

Visa Q : personnes participant à un programme d’échanges culturelles.

Visa R : travailleurs religieux et membres de famille.

Visa S : personnes fournissant des renseignements sur des organismes criminelles ou terroristes et les membres de famille.

Visa T : personnes victimes de trafiquants et leurs proches parents.

Visa U : personnes victimes d’activités criminelles et leurs proches parents.

Le programme américain d’exemption de visa

Le Ministère de la Sécurité Intérieure a également mis en place un programme d’exemption de visa qui permet aux voyageurs de se rendre aux États-Unis sans une carte de séjour classique. Toutefois, cette dispense de visa n’est accessible qu’aux ressortissants de 39 pays avec lesquels les États-Unis tissent de bonnes relations sur le plan sécuritaire.

Qu’est-ce que l’exemption de visa ?

L’ESTA est l’autorisation délivrée par ce programme d’exemption de visa. Il permet un séjour pour une durée maximum de 90 jours aux États-Unis avec possibilités d’entrées multiples. L’ESTA a une durée de validité de 2 ans à compter de sa date de délivrance. Toutefois, ce document ne peut pas être prolongé ni renouvelé dans la période de sa validité.

Les demandes de visa ESTA se font entièrement en ligne. Le postulant se rend sur les sites officiels des autorités américaines en charge de l’immigration. Il y remplit un formulaire de demande de visa avec des informations personnelles. Quand toutes les démarches sont bien menées, le demandeur peut recevoir son autorisation électronique (E visa ESTA) après 72h de traitement.

Les exigences de l’ESTA

La présentation d’un billet aller-retour et d’un passeport en cours de validité est l’une des principales formalités d’entrée de délivrance de l’ESTA Etats-Unis. Sans elles, le demandeur peut ne pas obtenir suite à sa demande d’exemption de visa pour visiter les États-Unis. Aussi, il doit fournir la preuve de pouvoir subvenir à ses besoins lors de son séjour sur le territoire américain.

L’exemption de visa du gouvernement américain ne peut être utilisée que pour des fins professionnelles, touristiques ou comme voyageant en transit. Les voyageurs d’affaires peuvent également recourir à ce visa de court séjour. Cependant, il formellement interdit de travailler avec une ESTA ou de suivre des cours pouvant donner droit à des opportunités universitaires aux États-Unis.

Pour les voyages en groupe, tous les participants sont également tenus de posséder une ESTA même les bébés. Toutefois, quand l’exemption de demande d’entrée est refusée à un postulant, ce dernier peut opter pour un visa touristique classique.

 

3 façons de décrocher une carte verte américaine

Comment faire pour décrocher la Green Card ?

Depuis toujours, vous rêvez de fouler le sol américain. Et si ce rêve d’immigrer et de travailler aux USA pouvait devenir réalité ? C’est tout à fait faisable grâce à la fameuse Green Card qui est un document officiel vous permettant de devenir un résident permanent aux États-Unis. Différent de l’ESTA USA qui vous permet de séjourner pendant 90 jours maximum sur le territoire américain.

En effet, tous les titulaires d’une carte de résident permanent ont le droit de vivre, de travailler ou d’entreprendre sur le territoire américain, dans les 50 États, et ce, sans restriction. De plus, au bout de 5 années, il leur est possible de faire une demande de nationalité américaine.

Mais, ce n’est pas tout le monde qui peut faire une demande de carte. En effet, l’autorité de l’immigration aux USA a mis en place un système où les candidats font face à des aléas et quelques difficultés avant d’obtenir le fameux sésame.

Toutefois, il n’y a pas de victoire sans combat et les moyens vous donnant une chance d’obtenir une carte verte sont nombreux. Ceux qui veulent devenir de vrais citoyens américains feraient bien de lire l’article.

Si quand même, vous pensez à visiter les USA comme touriste, n’hésitez pas de remplir la demande ESTA sur notre site web.

Votre demande pour l’autorisation de voyage électronique sera approuvée dans quelques minutes. Vous aurez donc la possibilité d’effectuer des visites multiples vers les États-Unis pour des périodes de 90 jours.

Avoir un lien familial avec un citoyen américain

Avez-vous des parents ou un conjoint qui a la nationalité américaine ? Selon le cas, il existe une solution qui est le parrainage. Ce membre de votre famille qui est citoyen des États-Unis peut appuyer votre demande d’avoir le statut de résident en spécifiant qu’il s’agit d’un regroupement familial.

Si votre parrain résidant aux States a plus de 21 ans, il peut demander une carte de résident en votre nom si et seulement si vous êtes un proche (conjoint, enfant, parent, sœur ou frère). À votre tour, si vous avez obtenu la Green Card, vous pouvez aussi parrainer un proche (conjoint ou enfant).

Pour ce faire, votre parrain doit remplir le formulaire I-130 relatif, aussi appelé « Petition for Alien Relative ». Parallèlement, il doit compléter le dossier avec les documents exigés. Il doit également payer les frais d’enregistrement qui s’élèvent à 535 dollars auprès de l’USCIS (Services de l’immigration et de la citoyenneté des États-Unis).

Au bout de cette procédure, un accusé de réception et une lettre spécifiant la décision prise par l’USCIS sont envoyés à votre parrain après traitement du dossier.

L’autorisation ESTA est le moyen le plus facile de visiter le pays. Un ESTA pour des visites multiples aux USA et qui est valable pour deux ans.

Trouver un travail aux États-Unis

La deuxième possibilité qui vous permet d’obtenir le statut de résident permanent est de vous faire embaucher par un employeur américain. Cependant, les autorités américaines encadrent et contrôlent méticuleusement cette alternative. Tout comme le visa de travail HB1, la délivrance de cartes vertes accordées aux travailleurs étrangers est limitée depuis 2017.

Pour que vous puissiez obtenir une Green Card au titre de permis de travail, vous devez correspondre aux profils suivants :

– Être une personne avec des connaissances avancées dans les secteurs bénéfiques pour les États-Unis (sciences, arts, éducation, finances, sport), être un enseignant et chercheur ;

– Être un cadre dirigeant et gestionnaire d’une entreprise leader sur le marché

– Posséder un diplôme de hautes études ou avoir des compétences nécessaires aux États-Unis

– Être un travailleur professionnel avec expérience professionnelle

– Faire partie des forces armées, être un médecin ou un travailleur religieux, un humanitaire, un ancien travailleur d’une organisation internationale, etc.

Pour travailler aux États-Unis, votre employeur remplit le formulaire I-140, aussi appelé Petition for Alien Worker, et complète tous les documents exigés. En plus de cela, il doit régler un montant de 700 dollars auprès de l’USCIS, c’est le frais d’enregistrement.

Un accusé de réception et une lettre spécifiant la décision de l’USCIS lui sont ensuite envoyés après traitement du dossier. Si la candidature est approuvée, le National Visa Center vous orientera vers la demande de visa d’immigration pour l’obtention de la Green Card.

Participer à la loterie de la carte verte

S’il y a bien une solution à laquelle les demandeurs de citoyenneté américaine reposent tout leur espoir, c’est la loterie Green Card. Une fois dans l’année, les États-Unis proposent aux candidats la chance d’obtenir une carte verte pour une résidence permanente parmi les 55 000 qui sont offertes via le Diversity Immigrant Visa Program.

Bien que l’ancien président américain ait fait l’annonce de son annulation, il y a bien eu une édition 2020 de la Diversity Visa (DV) Lottery qui s’est déroulée le 7 octobre au 10 novembre 2020.

Cette loterie est organisée selon un quota accordé aux pays. Ceux où on a enregistré très peu de « gagnants » ne sont plus éligibles. Par exemple, s’il y a eu quelques milliers de Français ayant obtenu le fameux sésame durant l’année précédente, la France n’est pas éligible pour l’année suivante. En ce sens, la liste des pays dont les ressortissants ont plus de chance d’obtenir la carte verte change constamment tous les ans.

Pour vous inscrire à la loterie de la carte verte, vous devez vous rendre sur le site officiel de la Diversity Visa (DV) Lottery. La demande se fait uniquement sur une période déterminée et non tout au long de l’année. Après l’inscription, vous recevez un numéro de confirmation qui vous donne accès à la page vous permettant de vérifier si oui ou non vous êtes sélectionné.

Si la réponse est positive, vous pouvez alors passer à l’étape suivante pour avoir plus de chances de résider, vivre et travailler aux States : celle de faire une demande de visa d’immigration. Tout cela pour le plus grand bonheur des immigrants souhaitant devenir résidents permanents et enfin vivre aux USA.