Les meilleurs retraits de montagnes au Colorado

Quand l’hiver arrive dans l’hémisphère nord, la plupart des gens sont confrontés avec deux alternatives pour leur vacances : ou accepter le froid ou fuir quelque part au sud à la recherche de la chaleur. En ce moment, par contre, beaucoup de destinations d’hiver – avec le charme et le confort des stations de ski – ont persuadés les touristes, qui ont choisi de passer leur vacances d’hiver dans les montagnes glacé au lieu d’aller à la plage. Les options sont nombreuses et répondent aux attentes de tout le monde, skieurs et autres.

Demandez votre autorisation de voyage ESTA et recevez-la par email.

Aux États-Unis, l’état de Colorado est une destination très rechercher entre les amoureux de la montagne. La géographie de l’état est marqué par les Rocky Mountains, ou les Rockies – une vaste chaîne de montagnes qui traverse les États-Unis et le Canada. Au Colorado, le terrain est très robuste et a beaucoup de précipitation pendant l’hiver, ce qui fait que c’est un endroit très agréable pour les sports d’hiver. Parmi les nombreuses montagnes et stations de ski Aspen, Snowmass, Vail Mountain, Breckenridge, Keystone, Telluride et Steamboat sont les plus renommés. Dans tous cela, au pied des montagnes, vous pouvez encore trouvez une variété de restaurants de classe mondial, des bars, des boîtes de nuit, des boutiques de luxe, des spas, des centres récréatifs pour les enfants et des écoles de ski. Bien qu’étant près de la capital Denver, chacune de ces montagnes a ces particularités – un autre trait qui fait que le Colorado soit une retraite de montagne tellement convoité.

Voici un récapitulatif des meilleurs montagnes au Colorado:

Vail Mountain

Au cœur des Rocky Mountains, Vail Mountain est la plus grande station de ski aux États-Unis, avec 193 pentes et des nouveautés allant de restaurants gourmet à une gondola spectaculaire. À part les aficionados, la ville accueille des célébrités de partout dans le monde qui viennent pour jouir des restaurants, des boîtes de nuits et des boutiques. C’est une destination d’hiver très polyvalente et c’est idéal pour des visiteurs de profiles très variés, avec l’infrastructure pour satisfaire aux enfants, aux personnes âgées, aux skieurs débutants et même aux athlètes professionnels. Les activités principales sont le ski, le snowboard, le tube entre autres. Dans une superficie de 21.4 km², il y a des pistes pour tous niveaux avec l’option pour des circuits plus radicaux. Pendant l’hiver la température peut atteindre moins 20 degrés, donc vous devrez êtres préparé. Et aussi en haute saison, des hôtels et des stations offre des spas de luxe, idéales pour détendre vos muscles après une journée intense d’activités.

Vérifiez si vous êtes admissible pour le Programme d’exemption de visa.

Aspen

La station de ski d’Aspen est une des destinations les plus traditionnels pour ce qui recherche des « vacances de neige ». Aspen est une ville avec une population de 7.000 personnes, qui retient le charme Victorien et une ambiance de western. Avec une altitude de 2.500 mètres, la ville a plein d’histoire et de culture, ainsi que des boutiques internationales de luxe, des galeries d’art et plus de 100 cafés confortables, de restaurants, de bars, de pubs et de boîtes de nuit. Cette ville de montagne accueil aussi annuellement le Aspen Music Festival and School pendant l’été.

Snowmass

Situé à côté du village qui a le même nom, le Snowmass fait parti de la station de ski de Aspen/Snowmass qui a 237 km de pentes. Les montagnes sont pour tous les âges et sont idéales pour des vacances en famille, avec du ski et du snowboard, des parcs de neige, et même des demi-tuyaux. La station de ski a une variété d’accommodations, parmi des condominiums et des stations de luxe. Le sommet de la montagne est à 3.800 mètres et a le téléski verticale le plus hauts des États-Unis.

Keystone

Keystone est connu pour fournir l’expérience unique de faire du ski la nuit, avec 17 pentes illuminés qui ferment seulement à 20h ce qui permets 12 heures d’activités chaque journée. La montagne est situé au cœur des Rocky Mountains et la station offre 3.100 acres pour faire du ski, 20 téléskis et trois sommets. À Keystone, vous pouvez choisir de profiter de faire du ski, du snowboard, du ski de fond, du patinage sur glace, de la raquette, des tours en gondole, de la luge, du cyclisme et de la motoneige. En plus, un spa de qualité international assure de la détente après une journée amusante.

Voir aussi: Les plus belles plages des États-Unis

Telluride

Telluride fait parti des San Juan Mountains au Colorado, niché dans un canyon creusé par des glaciers. La ville est reconnu internationalement comme une des top destinations pour faire du ski, parce qu’elle fourni un atmosphère conviviale ainsi que des conditions idéales pour pratiqué des sports d’hiver à tous les niveaux. Il y a 127 pentes de ski et deux villages de montagne connectés dans une zone approximé 647 km². Un élément clé de Telluride est le Helitrax – une opération de ski assisté par un hélicoptère.

Steamboat

Situé sur les rives de la rivière Yampa au Colorado et actif pendant plus de 100 ans, le Steamboat hospitalier reste une des stations de ski les plus modernes des États-Unis. Avec 165 pentes, des téléfériques et des machines de neige à la fine pointe. La grande diversité des zones de ski nous permets faire du ski de fond, des bosses et même du ski extreme, tous dans plus de mille acres.

Breckenridge

Considéré comme une des stations de ski les plus populaires du Colorado, Breckenridge offre du ski et du snowboard à environs 3.000 mètres d’altitude. Il y a quatre montagnes qui s’appellent 7, 8, 9 et 10. Le Peak 7 a les pistes les plus avancés ; le 8 couvre presque la moitié du terrain entier de la station, avec des pistes intermédiaires et avancés ; et Peak 9 offre des pistes plus faciles, idéales pour des débutants et des skieurs de niveaux intermédiaires. Finalement, peak 10 a beaucoup de pistes difficiles pour des skieurs plus expérimentés.

Découvrez le Massachusetts – une destination intéressante et historique

Le Massachusetts est une référence importante dans la formation des États-Unis tels que nous les connaissons aujourd’hui. Beaucoup de gens de cette région se sont battus dur pour gagner l’indépendance de la nation.

Si vous êtes passionné par l’histoire américaine et la culture en général et que vous vivez dans un pays comme la France, vous pouvez visiter cette destination fantastique en obtenant votre Autorisation ESTA en ligne.

Vous ne savez pas si votre passeport est admissible à une demande ESTA? Vérifiez ici pour toutes les exigences.

 

Histoire du Massachusetts

Cet État  est officiellement connu comme le Commonwealth du Massachusetts et a été fondé le 6 février 1788, devenant le sixième État  dans l’union américaine.

Son nom vient d’un mot indigène qui signifie «Lieu de la grande colline».

Le Massachusetts est situé dans le nord-est des États-Unis et a beaucoup de baies le long de ses côtes, ce qui lui donne le surnom de «L’État des baies». Ces baies comprennent:

  • Baie du Massachusetts
  • Baie de Cape Cod
  • Baie de Buzzards
  • Baie de Narragansett

Voir aussi: La Cuisine américaine

 

Le Massachusetts se distingue également par ses nombreuses universités qui créent un excellent environnement universitaire.

Le Massachusetts abrite certaines des institutions universitaires les plus remarquables des États-Unis et du monde, notamment l’Université Harvard, le Massachusetts Institute of Technology, le Boston College, l’Université de Boston, la Northeastern University, l’Université Tufts et l’Université Suffolk, aussi comme les collèges d’art Amherst College et Berklee College of Music.

Les puritains furent les premiers colonisateurs anglais à arriver au Massachusetts à la recherche de plus grandes libertés religieuses. Avec les expéditions officielles depuis l’Angleterre, ces dissidents religieux ont fondé des diverses colonies dans cette région.

En 1961, les colonies du Baie du Massachusetts et de Plymouth se sont regroupées pour former ce que l’on appelle maintenant la province du Baie du Massachusetts.

Plus tard, à la suite des tensions entre les monarchies et les colons, le Massachusetts est devenu le centre de l’indépendance de la Grande-Bretagne.

Après les batailles de Lexington et Concord, George Washington prend en charge ce qui sera plus tard l’armée continentale.

De plus, John Adams, également connu sous le nom d ‘«Atlas de l’Indépendance», était l’un des leaders les plus importants dans la lutte pour l’indépendance et la création des États-Unis d’Amérique.

 

La Springfield Armory

L’arsenal de Springfield est devenu une référence historique, géographique et militaire, non seulement pour le Massachusetts, mais pour l’ensemble des États-Unis et leur histoire. Entre 1777 et 1968, quand il a fermé, c’était l’une des principales usines d’armement pour les milices américaines.

Il est actuellement inclus dans le Registre national des lieux historiques des États-Unis, situé dans la ville de Springfield, dans l’État  du Massachusetts.

 

Quelques informations intéressantes

Voici quelques-uns des  faits les plus intéressants sur le Massachusetts:

  • Le Dr James Naismith a été un pionnier du basketball, qui a débuté à l’Université Springfield.
  • En 1892, les frères Duryea construisent le premier moteur à essence pour voitures aux États-Unis.
  • Le premier match de volleyball a été joué à Springfield, bien qu’il ait été inventé à Holyoke (Massachusetts).
  • La première moto du monde moderne a été construite à Springfield en 1901.
  • La première machine à incendie du monde a été inventée à Springfield en 1905.

 

Lieu historique national maritime de Salem

C’était le premier parc historique établi aux États-Unis d’Amérique. Il abrite environ douze bâtiments historiques et une réplique d’un grand voilier, ce qui en fait un lieu d’intérêt pour les amateurs d’histoire et de culture.

Les artefacts, collections et bâtiments situés et administrés sur ce site historique comprennent:

  • Maison Derby (1762)
  • Quai de Derby (1762)
  • Friendship of Salem – une réplique de l’Indiaman de 1797, faite en 2000.
  • Maison Hawkes (1780, 1800)
  • Maison de Narbonne (1675)
  • Maison Pedrick Store
  • Maison de douane de Salem (1819)
  • Le St. Joseph Hall (1909)
  • West India Magasin de marchandises (1804)

Dix choses que vous devriez connaître sur l’ESTA et le VWP

Pensez-vous à voyager aux États-Unis? Vous voulez savoir par où commencer?

Bien que la demande d’ESTA en ligne soit un processus relativement simple et rapide, il semble y avoir une certaine confusion sur ce que c’est exactement et comment cela fonctionne. Voici 10 choses à savoir :

  1. Les citoyens français n’ont pas besoin de visa pour voyager aux États-Unis.

La France fait partie du programme d’exemption de visa (VWP). C’est une très bonne nouvelle, car si vous possédez d’un passeport français valide et que vous souhaitez voyager aux États-Unis pour affaires ou pour le plaisir, vous n’avez pas besoin d’imprimer de formulaire et de prévoir des entretiens à l’ambassade américaine. Il vous faut toutefois faire une demande ESTA en ligne, mais cela ne prend que quelques minutes de remplir le formulaire en ligne. Afin d’éviter tout désagrément, nous vous conseillons de remplir la demande ESTA au moins 20 jours avant votre voyage. Tout est très simple.

  1. ESTA est un document entièrement électronique, sans tracas.

L’ESTA (Electronic System for Travel Authorization) est un système mis en place par les autorités américaines et qui recueille et recoupe vos données en ligne. Il s’agit d’une autorisation de voyage qui vous permet de monter à bord d’un avion ou d’un navire à destination des États-Unis. Le statut de l’autorisation est mis à la disposition des compagnies aériennes et des agents de la patrouille frontalière des USA. Au cours de votre voyage, vous n’avez qu’à présenter le passeport associé à l’ESTA, alors soyez prudent lorsque vous saisissez le numéro de passeport et vos informations biométriques. Techniquement, vous n’avez pas besoin d’une version imprimée du document, mais c’est une bonne idée d’en imprimer une copie pour vos dossiers.

  1. Avec l’ESTA, vous pouvez voyager aux États-Unis pour les affaires aussi.

Que vous prévoyez de visiter les États-Unis pour le tourisme, la recherche indépendante ou un traitement médical pour 90 jours ou moins, l’ESTA est le bon choix. Les voyages d’affaires sont permis aussi, à condition de ne pas réaliser de profit sur le sol américain. Vous pouvez toutefois participer à des réunions et à des négociations. Toute tentative de gagner de l’argent lors d’un voyage d’affaires avec un ESTA compliquera sans doute vos voyages futurs aux USA.

  1. Avec l’ESTA, vous pouvez rester jusqu’à 90 jours aux États-Unis.

Une fois que vous êtes arrivé aux États-Unis et que votre passeport est tamponné par l’agent de la patrouille frontalière, vous avez le droit de rester jusqu’àu maximum 90 jours. Si, dans le cadre de votre voyage, vous devez rester plus de 90 jours à la fois, vous aurez besoin d’un visa. Gardez à l’esprit que si pendant ce temps vous visitez le Mexique ou le Canada cela ne vous donne pas 90 jours supplémentaires.

  1. Vous pouvez utiliser votre ESTA pour une période de deux ans.

Votre ESTA est valable pour deux ans à compter de la date d’approbation et pour de multiples entrées dans le pays. Cela signifie que vous pouvez faire plusieurs voyages avec le même document, à condition que le passeport associé ne soit pas expiré. Chaque voyage doit être inférieur à 90 jours et la durée totale de votre séjour ne doit pas dépasser 180 jours par année civile. Ainsi, par exemple, vous pouvez prendre jusqu’à 6 voyages de 30 jours. En outre, vous serez en mesure de voyager aux États-Unis même si votre ESTA doit expirer pendant que vous êtes dans le pays — tant que l’autorisation est valable quand vous arrivez, tout est bon.

  1. Il y a trois réponses officielles à votre demande en ligne.

La plupart des demandes reçoivent un statut en quelques minutes: ‘Autorisation approuvée’ veut dire que vous êtes prêt à partir. Vous aurez un numéro de confirmation officiel par email; «Autorisation en attente » retarde la réponse de 72 heures maximum, car certaines de vos informations peuvent nécessiter des contrôles supplémentaires. ‘Voyage non autorisé’ signifie que vous n’êtes pas autorisé à voyager avec un ESTA et que vous avez besoin d’un visa traditionnel, correspondant au but de votre voyage.

  1. L’ESTA ne vous garantit pas l’admission sur le sol américain.

L’ESTA, comme le visa, vous donne le droit de commencer votre voyage aux États-Unis, mais la décision finale de rester dans le pays dépend des autorités frontalières. Lorsque vous présentez votre passeport à l’arrivée, attendez-vous à quelques questions simples, telles que les raisons de votre visite, la durée de votre séjour et la façon dont vous financez le voyage. N’oubliez pas d’être patient et de répondre honnêtement, malgré le décalage horaire.

  1. Si vous n’êtes pas admissible à l’ESTA, vous pouvez toujours demander un visa.

Selon les statistiques du gouvernement des États-Unis, plus de 99% des demandes d’ESTA en ligne sont approuvées et peuvent être utilisées pour voyager aux États-Unis immédiatement. Si vous êtes l’un des rares à avoir reçu une réponse négative, ne vous inquiétez pas, vous pouvez toujours demander un visa. En fait, avec la réponse négative, vous recevrez également des conseils sur la façon de procéder afin de postuler pour un visa. C’est pourquoi nous vous recommandons de solliciter votre ESTA en ligne quelques semaines avant la date prévue du voyage et de vous donner le temps de prendre des dispositions avec l’ambassade américaine si nécessaire.

  1. Chaque visiteur a besoin de son propre ESTA.

Si vous voyagez en famille, notez que chaque personne aura besoin d’un ESTA, peu importe son âge, même les bébés. Vous pouvez remplir le formulaire au nom d’un autre visiteur potentiel, mais assurez-vous que tous les détails soient complets et corrects.

  1. Vous n’avez pas besoin de plans de voyage spécifiques pour demander l’ESTA.

En tant que détenteur d’un passeport d’un pays participant au programme d’exemption de visa, vous n’avez pas besoin de présenter vos billets et réservations d’hôtel pour déposer votre demande. Vous pouvez donc en faire la demande à tout moment si vous êtes un amateur de voyages spontanés. Sur le formulaire, vous verrez des colonnes demandant de tels détails, mais elles ne sont pas obligatoires et n’affecteront pas le statut de l’autorisation de voyage. En outre, une fois que vous avez les détails du vol, vous pouvez toujours mettre votre fichier à jour.

Le meilleur de Denver

Vous plannifez vous rendre à Denver ? Voici un super guide écrit par Lonely Planet, les incontournables de Denver. Source : Lonely Planet

Muséum d’histoire naturelle

L’un des premiers muséums d’histoire naturelle du pays, cette institution fondée au tournant du siècle abrite la collection du naturaliste Edwin Carter, originaire du Colorado. Les scientifiques du Museum se sont fait mondialement connaître en 1926, lorsque l’une de leurs découvertes permit de démontrer la présence d’êtres humains sur le Nouveau Monde 8 000 ans avant les estimations précédentes. Outre le gigantesque mammouth du Nebraska, le musée renferme un fossile de Stegosaurus stenops, dinosaure végétarien à petite tête dont le cri pouvait se faire entendre au Colorado il y a 150 millions d’années.

Situé dans le City Park, le Museum abrite également un dôme Imax et un planétarium. Il est situé non loin du zoo de Denver, qui peut se visiter dans la même journée.

Larimer square

Cette enclave de boutiques de caractère, de restaurants et de brasseries est le point de rencontre des habitants “branchés”, qu’ils soient punks ou yuppies, et les clubs des abords de Larimer square sont aussi fréquentés la nuit que ses cafés le jour. Au sud-ouest du centre-ville, Larimer square abrite également quelques exemples du renouveau architectural de la ville, même si ses bâtiments du début du siècle remis au goût du jour avec force éclairages “décoratifs” n’est pas du goût de tous.

Denver Art Museum

Certes un peu carcéral par son architecture, le musée d’Art de Denver compte l’une des plus importantes collections d’art amérindien au monde, en provenance des quatre coins du pays. Les pièces, qui couvrent une centaine d’années d’art des Indiens d’Amérique, sont présentées selon leur appartenance géographique, en mettant l’accent sur les influences entre les différentes cultures. Le Musée, au sud du centre-ville, juste après le Civic Center, propose également des ouvres en provenance d’autres continents.

Black American Western Museum and Heritage Center

Présenter les choses telles qu’elles se sont passées est le credo de ce musée entièrement dédié aux Noirs de l’Ouest américain. Bien que quelques précurseurs noirs-américains aient gagné le Colorado lors de l’essor minier de la seconde moitié du XIXe siècle, c’est après la guerre civile que la majorité des Noirs américains du Colorado ont gagné l’État. Le musée retrace leur histoire, qu’ils aient été cow-boys, mineurs, soldats, politiciens ou hommes de loi. Soucieux de vérité historique, le musée a pignon sur rue dans l’ancienne demeure du docteur Justina Ford, premier physicien noir de la ville.

Parc et amphithéâtre de Red Rock

Ce parc de 240 hectares est l’un des sites les plus agréables du Denver Mountain Parks, un ensemble de 27 parcs qui s’étend sur 70 km à l’ouest de la ville. Lieu de détente, c’est également un lieu culturel : doté d’une acoustique exceptionnelle, l’amphithéâtre de grès rouge extérieur, d’une hauteur de 120 mètres, accueille de nombreux concerts. Vous découvrirez un large point de vue sur le parc et la ville de Denver en gravissant les 250 marches qui mènent au sommet de l’amphithéâtre.

Boulder (environs de Denver)

A une quarantaine de km au nord-ouest de Denver, la belle Boulder, bastion des libéraux, des partisans de modes de vie alternatifs et d’une nouvelle attitude sociale, est une ville à part. Vivante, elle brille également par son caractère intellectuel et culturel. L’attraction principale du centre-ville, Pearl Street Mall, est une zone piétonne animée, voire excentrique, regorgeant de boutiques, de bars, de galeries et de restaurants.

Préparez bien votre séjour aux USA avec un visa en règle.

Guide de voyage USA

Nous avons trouvé un excellent guide sur les Etats-Unis rédigé par GEO Magazine. Source : GEO.fr. Bonne lecture !

“Pays de la démesure et du métissage, les Etats-Unis ne méritent pas un voyage mais des centaines. Chaque grande ville des Etats-Unis a son propre visage : New York et son incroyable agitation, San Francisco et ses cable-cars, Las Vegas et ses miliers de casinos, ou encore Los Angeles et son célébrissime Hollywood. Mais le plus spectaculaire aux Etas-Unis n’est pas à chercher dans la façade des villes gigantesques, plutôt dans l’arrière-cour des paysages naturels, préservés par l’existence d’au moins quarante parcs nationaux aux Etats-Unis. Des majestueux canyons de l’ouest américain à la région des Grands Lacs au Nord des Etats-Unis, en passant par les montagnes d’Alaska ou les volcans d’Hawai… les Etats-Unis offre une multitude de paysages et d’attraits touristiques.

Carte d’identité

  • Capitale : Washington
  • Monnaie : le dollar (USD)
  • Fête : Jour de l’Indépendance, le 4 Juillet (1776)
  • Décalage horaire : lorsqu’il est midi en France, il est minuit à Hawaii, 3 h à Los Angeles (côte ouest des Etats-Unis) et 6 h à New-York (côte est des Etats-Unis).
  • Langue officielle : l’anglais s’est progressivement mué en “anglo-américain.” aux Etats-Unis
  • Villes principales : New York, Los Angeles, Chicago, Houston, Philadelphie, San Diego, Dallas, Phoenix, Detroit, San Antonio, Boston, San Francisco, Seattle, Denver, Atlanta, Miami, Anchorage
  • Religion : un Américain sur deux aux Etats-Unis est protestant, un sur trois est catholique. Les autres grandes religions du monde sont représentées aux Etas-Unis dans des proportions allant, pour chacune d’entre elles, de 1 à 4 % de la population des Etats-Unis.

Population

  • Nombre d’habitants : 293 028 000 habitants

Climat

On trouve six grandes régions climatiques aux Etats-Unis :

  • Le sud des Etats-Unis, de la frontière mexicaine et de la Floride, jusqu’en Virginie : l’hiver est assez doux (environ 13 degrés) et les étés franchement chauds (28 degrés en moyenne) et humides. Les cyclones sont fréquents sur les côtes de la Floride.
  • Le nord-est atlantique des Etats-Unis : le climat est continental. Les hivers sont froids (les lacs sont gelés pendants trois mois en hiver à New York) et les étés assez chauds. Cette région est assez humide, il y tombe plus d’un mètre d’eau par an.
  • Le centre des Etats-Unis, de Chicago aux Montagnes Rocheuses : le climat est rude en hiver et chaud et humide en été.
  • Le nord-ouest des Etats-Unis : les étés sont courts et chauds (en moyenne 25 degrés) et les hivers longs et froids.
  • Dans les plateaux de l’Utah, du Nevada et dans le Nouveau-Mexique, dans le sud-ouest des Etats-Unis, le climat est aride, quasi désertique. Des records de températures s’affichent dans cette zone des Etats-Unis : la célèbre Vallée de la Mort affiche le record de 54 degrés.
  • La côte pacifique des Etats-Unis : on trouve deux secteurs différents. En Californie, le climat est plutôt de type méditerranéen, les étés sont chauds et secs, (21 degrés en moyenne en hiver à Los Angeles), et les hivers sont doux (autour de 12 degrés). Dans la partie nord des Etats-Unis (Oregon, Washington), le climat s’apparente à celui de la Bretagne ou de l’Irlande avec d’assez fortes précipitations. A Portland, les températures avoisinent les 5 degrés en hiver, et les 19 degrés en juillet.

Géographie

Immense territoire d’Amérique du Nord découpé en 51 Etats, les Etats-Unis couvrent une superficie 17 fois supérieure à celle de la France. Les Etats-Unis sont bordés au nord par le Canada, au sud par le Mexique. Les côtes des Etats-Unis sont baignées à l’ouest par l’océan Pacifique, à l’est par l’océan Atlantique et au sud par le Golfe du Mexique.

Superficie
9 372 614 km²

Point culminant
Mount McKinley, en Alaska, 6 194 m

Longueur des côtes
19 924 km

Types de paysage
Massifs montagneux (Appalaches, Rocheuses), immenses forêts naturelles, fleuves et sites lacustres, grottes, déserts, canyons, plages… Les Etats-Unis abritent tous les types de paysages.

Pour bien préparer votre voyage, n’oubliez pas de faire votre demande de visa plusieurs semaines avant votre départ.

Les Etats-Unis : le pays de tous les clichés ?

“Welcome to America !” Certains qualifient les Etats-Unis comme étant le pays de tous les clichés : les feuilletons politiques, la télé réalité, la mal bouffe, la démesure…mais est-ce mythe ou réalité ? La seule manière de faire le point : se rendre directement aux USA et explorer de plus près…

Les Amériques se vantent d’être l’exemple à suivre, tant au point de vue culturel que politique. Le berceau de la démocratie. Là où l’homme est libre de devenir tout ce qu’il souhaite. Tout ça grâce à une ADN toute particulière : un pays créé de toute pièce, par des nationalités différentes, mais motivées par un but commun. Celui de s’exprimer librement, de poursuivre sa propre voie, d’avoir une meilleure qualité de vie, d’être riche. Ces personnes issues de diverses cultures, se sont rassemblées autour d’idéaux, fédérés par un nouveau genre de Constitution, écrite par le peuple pour le peuple.

Difficile de nier le succès américain : en tant que super puissance, il a influencé la planète entière. Les Etats-Unis sont aujourd’hui le pays le plus créatif, le plus novateur et le plus riche de l’histoire moderne.

Certes, il est toujours difficile de mettre ses a priori de côté. Les médias sont ont nourri de tellement de clichés. Le mythe américain existe bien, et il est même fièrement soutenu par les américains eux-même. Les USA ont tellement été photographié, décrit, et filmé dans son histoire, qu’il est difficile de lâcher nos idées préconçues. Il y a cependant des niveaux, une profondeur qu’on ne peut apprécier que sur place…quand s’y rendant directement.

Toutes personnes pouvant dépasser les clichés seront séduite par ce pays extraordinaire. Les USA ne cessent de révéler ses couches, ses secrets, sa face caché…c’est un monde hallucinant qui vous attend, accessible à tous.

Préparez votre voyage aux USA dès aujourd’hui, vous n’allez pas le regretter.

Nouvelles mesures de sécurité pour Voyage à États-Unis

Dans le but d’assurer un voyage sûr et sécurisé aux États-Unis, en juillet 2016, le secrétaire à la Sécurité intérieure du pays a annoncé de nouvelles mesures de sécurité renforcées pour s’y rendre. Dans un effort continu de rendre les vols internationaux moins risqués, les appareils électroniques avec batteries faibles ou complètement épuisées ne seront pas autorisés sur les vols au départ d’Europe, d’Afrique et du Moyen-Orient (ou ce que les autorités américaines appellent “outre-mer”).

 

Vous vous demandez pourquoi? En effet, tous les appareils électroniques concernés, des ordinateurs portables, tablettes, smartphones à des cas plus spécifiques comme les iPhones d’Apple et les Samsung Galaxy, ne sont pas considérés comme entièrement sécurisés à bord d’un vol entrant aux USA tant qu’ils n’ont pas été contrôlés. Vous êtes probablement déjà habitué aux contrôles des appareils électroniques dans les aéroports, mais cette fois, si vous oubliez de charger vos batteries, vous risquez de manquer votre vol. Préparez-vous et chargez tous vos appareils électroniques avant de partir ou achetez une batterie externe et portable de type USB comme support de secours.

 

Cette nouvelle mesure de sécurité prend en considération le fait que malheureusement, de nos jours, l’électronique pourrait être détournée et utilisée pour activer des bombes. En vérifiant la batterie d’un appareil entièrement fonctionnel, les agents de sécurité peuvent se rassurer qu’elle n’a pas été remplacée par un explosif. Si vous êtes préparé à la situation, toute vérification supplémentaire se fera rapidement et sans soucis.

C’est pour votre sécurité et votre commodité que vous devez vous rappeler que lorsqu’il s’agit de mesures de sécurité, il est préférable de savoir à quoi s’attendre à l’aéroport. Si vous avez déjà votre ESTA approuvé et votre billet pour les États-Unis en main faites une liste de contrôle:

  • Chargez TOUS les appareils électroniques que vous prenez pour le voyage.
  • Donnez-vous suffisamment de temps à l’aéroport pour éviter tout stress inutile.
  • Stockez tous les chargeurs avec leurs appareils respectifs.

Dans le cas où votre appareil électronique est hors tension, vous devrez le laisser à l’aéroport, sinon vous risquez de perdre votre vol.

Le bureau de Customs and Border Patrol des USA effectue également des vérifications des antécédents des voyageurs aux États-Unis. Il a ajouté de nouvelles questions au formulaire ESTA en ligne vous demandant de fournir: Autres noms / pseudonymes ou autres nationalités, nom (s) des parents, Numéro d’identification national  (le cas échéant), informations de contact (email, téléphone, points de contact), informations sur l’emploi (le cas échéant), ville de naissance, voyages antérieurs et pays visités. À cet égard, notons que depuis le début de 2016, les critères de délivrance des visas électroniques sont devenus plus détaillés et concernent tous ceux qui ont visité l’Iran, l’Iraq, la Libye, la Syrie, la Somalie, le Soudan ou le Yémen. Cela signifie seulement que vous n’êtes plus éligible à entrer aux États-Unis avec un ESTA. Mais vous pouvez toujours demander votre visa auprès de l’ambassade ou du consulat.

 

Gardez à l’esprit que les mesures de sécurité sont constamment mises à jour en fonction de votre point de départ, même si vous êtes titulaire d’un passeport d’un pays participant  au programme d’exemption de visa (VWP): en mars 2017, le DHS a interdit tous les appareils électroniques de grande taille sur les vols à destination des États-Unis et originaires de huit pays du Moyen-Orient ainsi que de la Turquie, du Maroc et de l’Afrique du Sud.

Planifiez soigneusement votre itinéraire si vous voulez éviter les retards inutiles et les complications.