Les informations nécessaires pour remplir le formulaire ESTA

Si vous désirez séjourner aux États-Unis pour une durée de moins de deux moins, il vous faut disposer d’un visa.

Cependant, à défaut, vous avez la possibilité de remplir un formulaire nommé ESTA qui est une autorisation de voyage.

Il vous dispense de disposer d’un visa. Ce dernier est à remplir directement en ligne.

Ce formulaire est donc assez pratique, mais aucun type de faute n’est permis lors du remplissage. Faute de quoi, votre requête peut être refusée.

Le remplissage de votre identité sur ESTA

Notez que le Bureau des douanes et de la sécurité des frontières des États-Unis (CBS) conseille que cette autorisation soit demandée avec un délai de 3 jours avant décollage. Cependant, nous vous conseillons fortement de le faire avant même de procéder à la réservation de votre billet d’avion. De plus, elle est valable durant deux années à partir de la date d’émission, en vous permettant d’entrer aux États-Unis plusieurs fois.

Pour mettre pied sur le sol américain, il vous faut disposer d’une autorisation au préalable. Cela est nécessaire même dans le cas où vous feriez juste une petite escale. En effet, le terme transit n’existe pas en Amérique.

Notez que le Bureau des douanes et de la sécurité des frontières des États-Unis (CBS) conseille que cette autorisation soit demandée avec un délai de 3 jours avant décollage.

Cependant, nous vous conseillons fortement de le faire avant même de procéder à la réservation de votre billet d’avion. De plus, elle est valable durant deux années à partir de la date d’émission, vous permettant d’entrer aux États-Unis plusieurs fois.

Il faut savoir que le remplissage de votre formulaire n’est en rien complexe.

Vous trouverez le formulaire en ligne sur notre site Web. Là, il est d’une page, très facile à remplir.

En choisissant « Demander en ligne », vous trouverez les questions à remplir. Elles concernent :

 

  1. Les informations du passeport (y inclus tous les détails en cas d’une deuxième citoyenneté);
  2. Les informations personnelles concernant votre adresse et numéro de téléphone;
  3. Les noms de vos parents (On peut y mettre INCONU)
  4. Les infos sur votre employeur et votre position (notez que ces informations ne sont pas obligatoires);
  5. Infos sur votre statut de voyageur – en transit ou touriste: si vous envisagez de visiter les USA, vous y devrez mettre l’adresse, le téléphone et le nom de la personne que vous visiterez ou bien le nom de l’hôtel. Sachez que si vous ne savez pas encore dans quel hôtel vous resterez ou bien si vous penser de visiter plus d’une ville, y mettre INCONU vous pouvez y mettre INCONU.
  6. Informations sur le contact d’urgence – noms, courriel et numéro de téléphone d’une personne à contacter en cas d’urgence;
  7. 10 questions qui vérifieront votre éligibilité pour entrer aux États-Unis:
    Nous vous conseillons de répondre à ces 10 questions sincèrement. N’oubliez pas que les États-Unis ont signé des accords différents avec les pays de l’EU er possèdent d’une base de données de quantité impressionnante.

 

Après avoir rempli le formulaire, le site Web vous proposera de vérifier toutes les réponses et de les modifier si vous en avez besoin.

Après avoir vérifié les informations su formulaire, vous pouvez procéder au paiement. Veuillez savoir qu’on pourra payer avec une carte de crédit (MasterCard, Visa, American Express) ou bien via son compte PayPal.

Les questions du formulaire ESTA

Nous voudrions parler un peu des 10 questions qui définissent votre éligibilité.

Une fois que vous aurez répondu aux interrogations relatives à votre passeport et à votre identité, une série de questions d’un autre ordre vous sera posée. À cette dernière, vous devrez répondre par l’affirmation ou la négation.

Cela veut dire que vous devrez répondre par oui ou encore par non. Ces questions permettent de savoir si vous êtes ou non une menace pour le peuple américain. Il vous faut donc les lire attentivement même si elles peuvent paraître choquantes.

En effet, les interrogations auxquelles vous devrez répondre tourneront autour de vos antécédents judiciaires avec les États-Unis. Il sera vérifié si vous avez eu des problèmes avec la justice américaine à savoir des condamnations, des arrestations, etc.

Vous devriez aussi répondre à une question qui vérifie principalement si vous avez des antécédents judiciaires en ce qui concerne le commerce de stupéfiants.

Vous devrez dire si vous avez des problèmes de santé à savoir, les troubles mentaux, des maladies contagieuses.

Néanmoins, il est vrai que lorsque vous appuyez sur le bouton « oui » par inadvertance, votre autorisation ESTA USA sera plus sûrement refusée. Comme le processus d’obtention du document ESTA est entièrement électronique, personne ne pourra vous dire pour quelle raison spécifique vous n’étais pas autorisé à voyager aux États-Unis avec un ESTA. Sachez aussi, qu’une fois le document rejeté, votre seule possibilité de visiter Les USA sera le visa.

Au-delà de cela, vous serez interrogé par rapport à vos antécédents avec les immigrations aux États-Unis. Il s’agit principalement des éventuels refus de visa, d’annulation de visa ou encore des mesures de refoulement.

Il est essentiel que vous preniez tout le temps nécessaire pour répondre réfléchir et répondre convenablement et surtout en toute honnêteté aux questions. Il ne faut absolument pas que vous bâcliez vos réponses, car aussi simples soient-elles, elles sont tout aussi importantes.

Il est souvent arrivé que certaines personnes sélectionnent automatiquement sur la case « non ». Cependant, il faut savoir qu’en certifiant avoir lu le questionnaire, vous être responsable de ma véracité et de l’exactitude de toutes les données que vous ayez fourni.

Néanmoins, il est vrai que lorsque vous appuyez sur le bouton « oui » par inadvertance, votre autorisation ESTA sera plus sûrement refusée.

Comme le processus d’obtention du document ESTA est entièrement électronique, personne ne pourra vous dire pour quelle raison spécifique vous n’étais pas autorisé à voyager aux États-Unis avec un ESTA Etats-Unis. Sachez aussi, qu’une fois le document rejeté, votre seule possibilité de visiter Les USA sera le visa.

C’est pourquoi, notre équipe vous contactera immédiatement si sur votre demande il y a une question positive. Nous ne procéderons pas à la validation pour éliminer le risque d’un ESTA refusé.

En outre, il faut aussi noter qu‘une nouvelle question a été ajoutée depuis quelque temps. Cette dernière vous demande si vous avez déjà été en Iran, Irak, la Syrie, la Libye, la Somalie, Soudan ou bien l’Yémen, après le 1er février  2011. Si c’est le cas, vous ne pourrez en aucun cas recevoir votre ESTA.

N’importe si vous aviez visité ces pays comme touriste, journaliste, membre d’une NGO, il vous faudra donc demander un visa auprès des services consulaires des États-Unis.

Une fois que vous aurez coché toutes les cases requises, il vous faudra par la suite cocher la case de renonciation à vos droits. Cela est obligatoire si vous voulez continuer le processus de remplissage du formulaire.

L’acceptation des conditions légales

Bien entendu, au bous du formulaire en ligne, vous trouverez les champs pour accepter les conditions légales du site Web.

Une fois les conditions acceptées, vous pourriez procéder à la page de vérification des informations de votre demande ESTA.

Petites notes sur les différentes sections du formulaire ESTA :

L’indication de vos coordonnées aux États-Unis

Comme on a déjà expliqué, si vous désirez séjourner aux États-Unis, il vous faudra indiquer vos coordonnées. Ainsi, en cas de problème, vous pourrez être avertis.

Quand même, si on envisage de visiter plus d’une ville ou bien même plus d’un États américains, évidement les champs du Point du contact aux USA ne sont pas assez larges pour tous ces détails.

C’est pourquoi, nous vous conseillons de choisir une des destinations que vous visiterez, peut être la première et de remplir seulement ses données.

Dans le cas où vous n’êtes pas sûr de l’adresse, vous pouvez bien mettre sur les champs INCONU et 0 sur le champ pour le numéro de téléphone.

La vérification des informations fournies

Une fois que vous aurez répondu à toutes les interrogations, il vous sera demandé de relire avec une attention particulière les réponses fournies. Ainsi, vous pourriez procéder à des corrections si nécessaire.

Lorsque vous désirez changer une information, il vous faudra appuyer sur « Modofer » qui se trouve sur la droite en top et en bas de votre écran. Le site Web vous dirigera vers la page initiale du formulaire pour que vous puissiez mettre la bonne réponse.

Les erreurs à éviter lors du remplissage du formulaire d’ESTA

  • des erreurs possibles avec le passeport :Il arrive souvent de mettre les lettres I ou L à la place du chiffre 1, ou bien la lettre O à la place du chiffre 1 et vice versa.S’il vous plaît, faîtes attention au numéro de votre passeport car si on met un numéro erroné et on manque cet erreur pendant la vérification des données de la demande, l’autorisation ESTA sera validé avec le numéro faux et on ne pourra même pas monter à l’avion.

    Une autre erreur fréquemment commise en remplissant le numéro du passeport – mettre plus de chiffres que nécessaire. Par exemple : les chiffres des passeports français contiennent deux chiffres (pour l’année de la validation du document) suivies de deux lettres et puis de cinq chiffres – XX00XXXXX.

    Souvent, on reçoit même de numéros qui contiennent 10 chiffres.

  • des erreurs possibles avec les dates du passeport :
    Même si remplir le numéro du passeport de paraitre facile à faire, très souvent on voit des dates de validité et d’expiration erronées.Gardez à l’esprit que souvent le passeport porte une validité de dix ans moins un jour. Par exemple, si le passeport a été obtenu le 1 avril 2016, il est parfaitement possible qu’il expire le 31 mars 2026 (s’il s’agit des personnes adultes. Les passeports des mineurs peuvent porter une validité de 5 ans).C’est pourquoi nous vous conseillons de faire attention même pour les données qu’on en est sûr!
  • des erreurs possibles avec le pays d’obtention du passeport :Il semble que beaucoup de gens pensent que le pays d’obtention du passeport est le pays où on a physiquement reçu son passeport. Même si vous vivez en Argentine, c’est votre pays natal qui valide votre passeport et qui, à l’aide des services consulaires de votre pays natal vous envoye le passeport. Une fois Français, même en Argentine, on reste Français! Le pays d’obtention donc est le pays de nationalité.
  • des erreurs possibles sur la double citoyenneté :Vous avez une double nationalité. Ou bien vous avez eu une nationalité différente de celle que vous avez maintenant. Il y a trois sections des questions concernant ces cas. En tout cas, si vous postuler un permis de voyage ESTA, vous devrez utiliser le passeport du pays qui est éligible pour voyager aux États-Unis avec une autorisation ESTA.

    Par exemple, si vous êtes de citoyennetée croate et belge, comme la Croatie ne fait pas partie des pays du programme Visa Waiver, vous devrez remplir le numéro de votre passeport belge. Un autre exemple, si vous portez une double nationalité des pays qui font tous partie du programme Visa Waiver. Dans ce cas, n’oublier pas lequel des passeports vous avez mis sur le formulaire ESTA!

    Si vous êtes à la fois français et australien, par exemple et si vous avez rempli le numéro du passeport français (peut être car ce passeport expirera dans un an), mais habitant en Australie, vous pouvez facilement oublier ce fait et prendre avec vous seulement le passeport australien. Dans ce cas, on ne vous laissera pas monter à l’avion et nous pouvons seulement espérer que vous vivez près de l’aéroport…

 

Les informations sur votre compte dans les médias sociaux et sur votre emploi ne sont pas obligatoires.

Notez qu’au toutes les autres questions (à part celles du passeport, les noms et la double nationalité) que vous n’êtes pas sûr des réponses, vous pouvez mettre INCONU.

Une fois remplie et payée, la demande ESTA sera validée dans les heures qui suivent, habituellement parmi 2 et 24 heures. Le délai maximal pour l’obtention du document, d’après le Bureau des douanes et de la sécurité des frontières est 36 heures.

Vous recevrez votre ESTA par courriel à l’adresse électronique indiqué sur le formulaire.

Sachez, que vous pouvez toujours nous contacter en utilisant la forme du contact sur le site Web. Nous serons heureux de vous assister!

Que faire en cas de refus d’un ESTA USA?

Lorsque vous avez préparé soigneusement vos prochaines vacances, que vous en rêvez depuis des mois, que vous avez mis assez de côté pour partir le plus loin possible et profiter d’un dépaysement total que vous méritez après une bonne année de travail, mais que malheureusement votre ESTA USA vous a été refusé !

Cela peut vous sembler terrible sur le moment, mais nous sommes là pour vous conseiller et vous apporter une expertise qui vous aidera dans ce type de cas.

Il faut garder en tête que lorsque vous soumettez une demande ou un formulaire ESTA, l’administration américaine peut vous répondre de manières différentes à savoir : soit votre ESTA est accordé et on vous répondra « autorisation approuvée », soit vous il vous manque des documents et l’administration vous répondra « autorisation en attente » ou malheureusement la réponse peut être « autorisation refusée ».

Nous allons commencer par nous focaliser sur ce dernier cas, vous expliquer les raisons possibles du refus et les solutions que vous pourriez mettre en place.

Quels sont les raisons pour lesquelles un ESTA USA est refusé?

Comme c’est le cas pour la plupart des administrations qui régulent les flux migratoires dans tous les pays, les autorités américaines n’expliquent pas les motifs d’un refus d’une demande ESTA Officiel.

Pour comprendre ce qui s’est passé et essayer de rectifier le tir, il va vous falloir prendre contact avec l’administration en charge à savoir le « Travel Redress Inquiry Program » du Département de la sécurité intérieure des USA pour demander une explication.

Mais même si la réponse exacte n’est pas fournie directement par cette autorité, il nous est malgré cela, possible de vous aider en vous expliquant les erreurs les plus fréquentes qui mènent vers un refus à savoir:

  • une faute de frappe lorsque vous remplissez votre formulaire en ligne
  • des réponses incohérentes, ou bien
  • des informations fausses

C’est la raison pour laquelle nous insistons sur l’importance de votre attention lorsque vous remplissez votre formulaire ESTA officiel, vous devez vérifier chaque champ rempli et vous relire avec beaucoup de concentration avant de soumettre définitivement votre formulaire.

Il faut savoir que les informations que l’on peut changer après avoir soumis son formulaire sont votre adresse mail et l’adresse à laquelle vous allez séjourner aux États Unis d’Amérique.

Toujours dans le même esprit, si vous faites l’erreur de répondre positivement au lieu de négativement à une des questions fermées du formulaire ou l’inverse, soyez certain que votre demande sera rejetée. Vous accuserez un refus dans le cas où l’administration vous jugera selon différents critères d’admissibilité et que vous n’y répondez pas.

Nous vous rappelons ici les critères d’éligibilité auxquels vous devrez répondre pour pouvoir voyager ou simplement transiter par les USA:

  1. Il faut absolument être ressortissant de l’un des pays qui participent au programme Visa Waiver Program;
  2. Si vous aviez visité l’un des états suivants votre demande ESTA sera rejetée : l’Iran, l’Irak, la Libye, la Syrie, la Somalie, le Soudan ou le Yémen;
  3. Votre passeport doit absolument être électronique ou biométrique et lisible à la machine. Votre passeport doit aussi être valide pendant toute la durée de votre séjour;
  4. Il vous faut avoir un billet aller-retour et assez d’argent pour justifier votre séjour aux États-Unis;
  5. Il a notamment dix questions fermées dans le formulaire ESTA officiel concernant votre santé mentale, l’absence de maladie contagieuse, la participation dans des groupes terroristes ou bien dans des activités criminelles, et auxquelles il vous faut absolument répondre négativement. Sinon, la demande ESTA sera rejetée.

Il vous faut garder en tête que votre autorisation ESTA officielle doit être valide lors de votre séjour en sachant que celle-ci n’est valable que durant deux ans.

Quels sont les recours légaux que vous pouvez actionner en cas de réponse négative?

  • Dans le cas où vous avez fait des erreurs du type faute de frappe, sachez que cette erreur est corrigible. Non pas directement sur le formulaire que vous avez envoyé, car celui-ci n’est pas modifiable, mais en faisant une nouvelle demande ESTA. Il est à noter qu’un délai d’au moins une heure doit être respecté entre les deux demandes.
  • Dans le cas où le rejet de votre demande ESTA est dû à une condition d’éligibilité que vous n’avez pas respecté, ou que vous avez répondu incorrectement à l’une des questions fermées qui nécessitait une réponse par la négative, là vous avez un seul recours possible, celui de contacter directement l’Ambassade des États-Unis et de passer par une demande de visa traditionnelle.
  • Dans le cas où vous avez fait l’erreur de dépasser les 90 jours réglementaires, vous serez refusé de rentrer aux États-Unis avec le même document ESTA même si, celui-ci est toujours valable.
  • Dans le cas où il y a une différence entre le numéro de passeport indiqué sur la demande ESTA et le passeport avec lequel vous voyagez vers les USA.
  • Dans le cas où votre passeport a été déclaré perdu ou volé. Vous pourrez alors refaire une autre demande ESTA après avoir obtenu un passeport valide auprès des autorités.
  • Dans le cas où la profession que vous avez déclarée sur votre formulaire ESTA n’est pas réglementaire, le refus est à prévoir.
  • Dans le cas d’une mauvaise interprétation de votre part: Il arrive quelques fois que le public ayant soumis un formulaire ESTA et qui suit le statut affecté à la demande voit la mention « ESTA en attente ».

Il ne faut ni penser que c’est un refus, ni croire que c’est une demande accordée. C’est tout simplement le temps de traitement dont le service des douanes et de la protection des frontières américaines à besoin pour finaliser l’étude de votre demande. Gardez en tête que les délais moyens de traitement d’ESTA sont d’une à 72 heures.

Toute information liée aux drogues, intentions d’immigrer, blagues sur la recherche de travail  aux États-Unis et qui peut être trouvée sur votre portable, vous coûtera les vacances aux USA.

Quels sont les recours possibles après un refus ESTA?

Sachez que les questions sur le formulaire  du  Visa Waiver Program ou VWR ne sont pas utilisées par le Bureau des douanes et de la protection des frontières des USA que pour les aider à savoir si le demandeur doit passer par une démarche de demande de visa traditionnelle.

Il arrive parfois que les demandeurs d’autorisation ESTA, fassent des erreurs telles qu’un nom mal orthographié, ou des chiffres transposés incorrectement qui peuvent, rarement, vous valoir un rejet.

C’est la raison pour laquelle certains candidats préfèrent faire appel à des spécialistes en dossiers d’immigration, qui sont en mesure de revoir et vérifier toutes les informations avant de soumettre la demande ESTA.

Si vous faites partie des candidats qui ne peuvent pas ou plus faire de demande ESTA comme expliqué plus haut, vous devrez postuler à un visa B2 de type touristique ou pour une demande de visa de travail B1 (si vous y êtes éligible).

Peut-on faire une demande ESTA si le visa vous a déjà été refusé précédemment?

Si vous avez déjà fait une demande de visa qu’il soit de type B1 ou B2 et que votre demande a été rejetée, cela signifie généralement que vous ne couvrez  pas les objectifs d’éligibilité. Le même s’accorde pour le Visa que pour l’ESTA.

Soyez certain, même si la tentation est souvent très forte, qu’il est dextrement préjudiciable pour vous. En effet, si vous mentez à propos de refus antérieur ou à propos d’une information que vous avez donnée, quelle qu’elle soit, peut entraîner de graves conséquences : cet acte sera considéré comme une fraude et vous pourriez même être poursuivi juridiquement.

Attention, en répondant à la question « votre demande de visa vous a-t-elle été refusée au paravent ? » Il faut absolument dire oui si ça été le cas, même si entre temps votre statut ou la raison pour laquelle l’ESTA vous a été refusé.

Est-ce qu’on peut me refuser l’entrée aux USA?

Il peut malheureusement arriver qu’en entrant aux USA avec votre demande ESTA valide en main,  prête à présenter devant les agents du Bureau des douanes et de la protection des frontières des USA, l’un des agents vous demande de le suivre vers l’une des salles d’interrogation.

Une enquête plus poussée peur révéler une incohérence entre vos déclarations et les informations que vous avez notées sur la demande ESTA. Il est possible que vous vous retrouviez malheureusement coincé dans le Bureau des douanes et de la protection des frontières des USA en attendant un vol pour rentrer dans votre pays d’origine.

Après une interrogation un peu plus poussé incluant vérification des informations de votre portable, on pourra vous refuser l’entrée aux États-Unis. Dans ce cas, vous devriez prendre le vol suivant vers le pays d’origine. Vous voyagerez avec la même compagnie aérienne de laquelle vous avez votre billet aller-retour.

Quant aux raisons pour le refus d’entrer aux USA, elles varient de texte ou bien photos liées à la possession ou bien la consommation de drogue aux messages contenant des blagues sur  l’immigration aux États-Unis. Toute information liée aux drogues, intentions d’immigrer, blagues sur la recherche de travail et qui peut être trouvée sur votre portable, vous coûtera les vacances aux USA.

Une enquête plus poussée peur révéler une incohérence entre vos déclarations et les informations que vous avez notées sur la demande ESTA. Il est possible que vous vous retrouviez malheureusement coincé dans le Bureau des douanes et de la protection des frontières des USA en attendant un vol pour rentrer dans votre pays d’origine.

Cette expérience peut vraiment être traumatisante d’autant plus que les salles d’interrogation ne sont franchement pas faites pour être accueillants. Il est possible de devoir attendre une vingtaine ou une trentaine d’heures sans avoir d’information sur les amis avec lesquels vous voyager ni avoir la possibilité de contacter les services consulaires.

Quelles peuvent être les raisons du refus d’entrée aux États-Unis?

Être soupçonné de chercher un travail illégal aux États-Unis est l’une des raisons les plus fréquentes d’être renvoyer dans son pays d’origine. La consommation des drogues illicites  est aussi parmi les raisons d’être refusé l’entrée aux États-Unis.

Dépasser la limite autorisée de 90 jours

Comme nous l’avons déjà dit, il est non seulement interdit pour les visiteurs en possession d’autorisations ESTA, de dépasser le délais autorisé de 90 jours pour un séjour touristique. Cela entraîne non seulement un refus d’ESTA à la prochaine demande.  Selon la durée du dépassement des 90 jours autorisés, on vous refusera l’entrée au sol américain avec un ESTA ou un visa de six mois à 10 ans.

N’oubliez pas que l’ESTA n’autorise pas l’entrée aux USA de manière automatique. Il faut faire la différence entre une autorisation ESTA et un visa.

L’ESTA est une exemption de VISA et non un « laisser passer ». C’est uniquement les agents de l’immigration qui sont à même de décider de vous laisser entrer sur le territoire américain ou pas.

En conclusion

Il faut, nous le répétons encore une fois, être extrêmement attentif et remplir de manière très minutieuse le formulaire de demande ESTA, en vérifiant bien toutes les réponses que vous avez écrites, tous les chiffres que vous avez à renseigner, relire avec attention toutes les questions avant d’y répondre.

N’essayez pas d’omettre ou de mentir à propos les informations que vous estimez négatives, car non seulement les conséquences seront le refus de votre autorisation ESTA mais aussi une interdiction de séjourner sur le territoire américain et peut même aller jusqu’à des représailles judiciaires.

Dans les cas de fautes de frappe ou d’erreurs d’inattention, vous pouvez rectifier le tir en faisant une autre demande ESTA. Dans ce cas il vous suffit d’attendre une ou deux heures pour refaire une demande.

Au cas où votre ESTA vous est définitivement refusé vous pouvez toujours faire une demande de visa B1 ou B2 selon le type de séjour que vous pensez passer aux États Unis d’Amérique.

Sachez que les procédures d’immigration, des voyages touristiques ainsi que pour  transiter par le territoire américain sont devenu plus détaillées depuis les attaques terroristes de 2011.

Remplir le formulaire ESTA en quelques clics

Vous avez besoin de partir aux États-Unis de manière récurrente durant l’année? Vous vous êtes peut-être expatrié de l’autre côté de l’Atlantique et vous avez besoin de faire de fréquents allés-retours?

Vous savez à quel point les formalités pour faire un visa vers ces destinations peuvent être compliquées et chronophage.

Lorsque ce type de déplacement devient un mode de vie il vaut mieux trouver des solutions qui vous facilitent radicalement les choses. Le système ESTA a été réfléchi non seulement dans ce sens, mais aussi pour alléger les services de douane qui se retrouvent souvent débordés par le nombre de voyageurs entrants en effectuant un filtre du flux de visiteurs.

Ce service a été mis en place en 2008 et est devenu obligatoire le 12 janvier 2009. Il permet à certaines catégories de voyageurs, ressortissants de pays jugés sans risque d’aller aux USA avec plus de facilité.

Le programme, en fait, est une convention qui permet d’entrer sur le sol américain sans être obligé de passer par l’étape du visa.

Cela permet aux ressortissants des 27 pays y compris des pays européens et d’Asie et d’Océanie de voyager vers les USA sans avoir, à chaque fois, à refaire un visa.

Ces pays sont: l’Allemagne, Andorre, l’Autriche, l’Australie, La Belgique, Le Brunei, La République de Corée, le Danemark, l’Espagne, l’Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l’Islande, l’Irlande, l’Italie,  le Japon, la Lettonie, le Liechtenstein, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, Monaco, la Norvège, la Nouvelle, Zélande, les Pays-Bas, le Portugal, le Royaume-Uni, Saint Marin, la Slovaquie, la Slovénie, Singapour, la Suède, la Suisse, et enfin la République Tchèque, de voyager vers les USA sans avoir, à chaque fois, à refaire un visa.

ESTA est un système électronique d’autorisation qui se présente sous la forme d’un formulaire qui doit être rempli par tous les voyageurs citoyens des pays membres du programme Visa Waiver que nous avons énumérés plus haut avant leur arrivée aux États-Unis.

Le demandeur doit soumettre son formulaire ESTA via le net et uniquement par ce biais. Chaque demande est individuelle et on ne peut pas faire de demande pour plusieurs membres d’une seule famille sur un seul formulaire. La durée de validité de l’autorisation est de deux ans ou jusqu’à l’expiration de la validité du passeport du voyageur en question quand la date d’expiration tombe avant ces deux ans.

Quant au passeport, il faut garder à l’esprit que pas tous sont acceptés par le système. Votre passeport doit impérativement être électronique ou biométrique. Tous les passeports délivrés avant 2005 sont à lecture optique et ne sont donc pas éligibles.

Quelles données vous demande-t-on de remplir ?

Pour que le formulaire ESTA soit rempli correctement, il faut y renseigner trois types de données réparties en quelques sections à savoir :

  • Identification du voyageur – y sont compris les données personnelles du voyageur comme le nom, prénom date de naissance, la nationalité et les données du passeport, l’adresse, etc.Sur le formulaire ESTA vous trouverez même des champs pour les réseaux sociaux. Jusqu’à ce moment, ces champs ne sont pas obligatoires à remplir.Quant au passeport, il faut garder à l’esprit que pas tous sont acceptés par le système. Votre passeport doit impérativement être électronique ou biométrique. Tous les passeports délivrés avant 2005 sont à lecture optique et ne sont donc pas éligibles.
  • Sur le formulaire ESTA vous trouverez aussi une partie qui concerne le type de voyage – en transit vers un tiers pays ou bien restant aux États-Unis. Cette partie est celle qui aide à trier correctement le flux de voyageurs à l’aéroport comme nous l’avons mentionné plus haut.Sachez que même en transit vers un tiers pays, vous êtes obligé à posséder une autorisation, soit un document ESTA ou bien un visa.
  • Vous serez ensuite invité à remplir les noms, l’adresse électronique et le numéro du téléphone d’un contact d’urgence – un ami, un collègue ou bien un membre de la famille.
  • À la fin du formulaire, vous trouverez 10 questions qui concernent la sécurité nationale des USA, parmi lesquelles :
  • Avez-vous jamais été refusé l’accès aux États-Unis ?
  • Êtes-vous engagé dans des activités terroristes ?
  • Envisagez-vous de chercher de travail aux États-Unis ?, etc.

Avant de soumettre les informations du formulaire, vous devez bien-sûr certifier que les informations que vous avez communiquées sont correctes et assumer toutes les conséquences de dires qui s’avéreraient non conformes.

Vous devez donc être très prudent en renseignant votre formulaire et prendre le temps de lire avec attention tout le document avant de le remplir et de le déposer définitivement.

Une fois approuvé à voyager sous le programme Visa Waiver (ESTA), il vaut mieux, avant de vous présenter à l’aéroport, de préparer un deuxième exemplaire de votre formulaire ESTA.

De cette manière vous aurez toujours un deuxième exemplaire de votre ESTA à présenter à la demande lors de vos voyages, on n’est jamais trop prudents!

Soyez attentif aux dates d’expirations de votre passeport et de votre autorisation, si l’un ou l’autre arrive à expiration veuillez renouveler l’autorisation en mentionnant bien toutes les informations correctement telles qu’elles sont écrites sur votre passeport.

Si vous êtes prêt à commencer avec la demande ESTA, sachez que cela n’est pas si compliqué que cela paraît. Armez-vous de patience, vérifiez la validité de tous vos papiers, allez sur le site et lancez-vous! Ils vous frauderont une vingtaine de minutes à remplir le formulaire ESTA.

N’oubliez pas que nous sommes là à vous aider ! Contactez-nous si vous avez besoin d’assistance ou de renseignements supplémentaires sur le processus d’obtention de l’ESTA.

Quelques conseils pour remplir efficacement votre formulaire

Un enfant n’est donc pas exempté de cette formalité, il doit avoir un passeport valide biométrique ou électronique, ainsi que son ESTA.

Pour remplir le formulaire ESTA il faut commencer par savoir dans quelle catégorie entre votre cas de figure. Pour le faire nous allons passer en revue les plus fréquents :

  • Si vous partez aux États-Unis en groupe ou en famille :

Sachez que même si vous allez voyager ensembles, chacun de vous  doit avoir son propre Autorisation ESTA. Les mineurs, eux aussi doivent présenter un document ESTA approuvé à leurs noms.

Il ne faut pas oublier que l’autorisation ESTA est rattachée au numéro du passeport. C’est-à-dire que les enfants et les bébés doivent posséder, eux aussi, un passeport électronique ou biométrique.

  • Si vous voyagez avec un enfant :

N’oubliez pas que si un enfant est issu de couples non mariés ou divorcés, la mère reprend normalement son nom de jeune fille et l’enfant ne porte donc pas toujours le même nom que son parent accompagnant.

Cet enfant doit avoir un papier justifiant son identité et sa relation au parent qui l’accompagne hors livret de famille (cette pièce n’est pas recevable en Amérique.). Il faut donc obligatoirement prévoir de faire à votre enfant un passeport à son nom à la mairie avant de partir.

Un enfant n’est donc pas exempté de cette formalité, il doit avoir un passeport valide biométrique ou électronique, ainsi que son ESTA.

  • Si vous faites transits ou escales aux USA :

Même si vous ne projetez pas de séjourner aux États-Unis, et que votre vol ne fait que « passer » par-là, ou bien que vous ne faites que transiter par un aéroport américain, vous n’êtes pas exempté de l’autorisation ESTA. En effet, le formulaire ESTA est incontournable si vous devez passer sur le territoire même si on ne parle ici que des aéroports.

Vous devez présenter votre autorisation aux agents de l’aéroport qui feront une première vérification de votre document ESTA avant le décollage de votre avion.

Notez que, si vous avez oublié à demander cette autorisation, ou bien si votre ESTA n’est plus valide, vous ne pourrez pas embarquer à bord de l’avion. Il est donc nécessaire d’avoir obtenu ce permis de voyage électronique avant votre départ.

Nous voudrions vous rappeler de postuler la demande ESTA au moins 72 heures avant le vol. C’est le temps minimal, conseillé par U.S. Customs and Border Protection – CBP (le Bureau des douanes et de la protection des frontières des États-Unis.).

La raison pour le faire – chaque demande ESTA est mise en attente pour une période d’environ deux heures juste après qu’elle a été postulée. Cette période peut être prolongée jusqu’à 72 heures. Parfois, très rarement, la période de vérification prend plus de 72 heures.

Quels sont les délais d’obtention de votre ESTA?

Comme il n’existe pas réellement de délais à respecter lorsque vous déposez votre demande d’autorisation de voyage ESTA, vous pouvez donc en déposer à n’importe quelle date.

Mais, comme nous avons déjà expliqué, il faut être alerte, et savoir que le Bureau des douanes et de la protection des frontières des États-Unis recommande aux demandeurs de déposer leur formulaire ESTA rempli au moins 72 heures avant la date prévue de votre vol, vu que la réponse des autorités ne peut être garantie qu’après un délai de trois jours.

Nous conseillons toujours nos clients de remplir la demande ESTA au moins un mois avant le voyage prévu. D’après nous, la période optimale de postuler sa demande ESTA est un mois et demi avant son départ pour les USA.

De cette manière, en cas d’une demande rejetée ou d’autres obstacles inattendus, on pourra réagir en consultant les services consulaires des États-Unis et en obtenant son visa touristique sans rater l’avion.

Mais rassurez-vous, comme nous l’avons déjà mentionné plus haut, le temps qu’il vous faudra pour remplir le formulaire est très réduit. En effet ce document ne vous prendra pas plus d’une vingtaine de minutes pour le remplir et le soumettre.

Lorsque votre formulaire est rempli, les informations que vous avez renseignées seront vérifiées et confrontées par l’Agence d’immigration et tout cela de manière automatisée.

C’est la raison pour laquelle la plupart des réponses sont positives et accordées presque instantanément (cela prend, comme on a déjà expliqué plus haut, généralement environ deux heures après le dépôt de la demande).

À quel type de réponses vous pouvez-vous vous attendre ?

Les autorités américaines peuvent avoir trois 3 types de réponses par rapport à votre dossier :

  1. Autorisation en attente: en effet, c’est le cas pour toutes les demandes ESTA. Quand L’Agence de l’immigration des États-Unis met les dossiers « en attente », dans la majorité des cas, une réponse positive sera accordée dans une période de 72 heures.La demande ESTA sera mise en attente si on n’a jamais été refusé l’entrée aux États-Unis. Sachez que si moins de 10 ans avant vous aviez été refusé l’entrée aux USA, votre demande ESTA sera, elle aussi, rejetée.
  2. Autorisation approuvée : dans ce cas tout va bien vous pouvez faire vos valises! Nous vous conseillons d’imprimer l’Autorisation ESTA approuvée et de la garder parmi les documents de voyage, prête à la présenter devants les agents de l’aéroport. De cette manière vous ne perdrez pas de temps;
  1. Voyage non autorisé: là il va falloir faire appel à d’autres recours.N’oubliez pas que même si le voyage sous le programme Visa Waiver (ESTA) n’est pas autorisé, cela ne mènera pas du tout à un visa touristique rejeté. Par exemple, si vous aviez visité l’un des États suivants après le mois de février 2011 : l’Iran, l’Irak, la Libye, la Syrie, la Somalie, le Soudan ou le Yémen, vous ne serez pas autorisé à voyager avec le permis de voyage électronique ESTA.N’importe si vous êtes un journaliste, un photographe, un représentant d’une ONG, un politicien ou bien un touriste, dans ce cas, vous devriez contacter l’Ambassade ou l’un des consulats des États-Unis pour obtenir un visa régulier.

Une fois l’autorisation ESTA accordée, elle prend effet immédiatement. Valide pour une période de deux ans, ou bien jusqu’à l’expiration du passeport quand celui-ci expire avant ces deux ans, vous pouvez l’utiliser pour des visites multiples dont la durée du séjour maximale est de 90 jours.

En conclusion, le système d’autorisation ESTA facilite réellement les voyageurs ressortissants des pays admissibles pour le programme Visa Waiver (ESTA) et que nous avons cités plus haut.

C’est un simple formulaire à remplir chez soi, devant son ordinateur en 20 minutes sans la nécessité de préparer de tas de documents ou bien de faire la queue devant le consulat. Bien entendu, pas besoin de recevoir une invitation non plus.

Facile et simple, vous aurez votre permis de voyage ne quittant pas le confort de votre maison ou bien entre deux rendez-vous dans le bureau.

Les avantages de remplir le formulaire ESTA USA en ligne

ESTA est le système électronique d’autorisation de voyage mise en place pour remplacer le système des visas aux États-Unis dans certains pays.

Faisant partie du système d’exemption de visa, l’ESTA vous permet de trier facilement la saisie via l’application en ligne, avant le voyage aux États-Unis.

Notez simplement qu’il s’agit d’une autorisation de voyage et que ce n’est pas la même chose qu’un visa.

En utilisant ce service de dispense de visa en ligne, vous pouvez entrer aux États-Unis pour le travail ou pour le plaisir pendant 2 ans, à condition que votre voyage ne dure pas plus de 90 jours.

L’autorisation ESTA est valable pour toute la durée de votre séjour.

Vous pouvez effectuer plusieurs voyages aux États-Unis pendant cette période, à condition que vos vacances ou vos voyages d’affaires aux États-Unis respectent les conditions requises pour ESTA.

Pourquoi devrais-je remplir le formulaire ESTA?

Avant de vous rendre aux États-Unis, vous devez obtenir une autorisation. Le formulaire esta usa est une autorisation de voyage qui vous permettra de voyager aux États-Unis sur une période de 2 ans et qui est plus rapide et plus facile à obtenir que le visa traditionnel.

Le formulaire ESTA est idéal pour tous les voyages vers les États-Unis en provenance des pays participants, car il est traité très rapidement.

Pour certains voyageurs, ils constateront que leur formulaire a été traité et approuvé en quelques minutes et qu’un long délai de traitement ne prend toujours que 72 heures. Vous pouvez trouver des instructions sur la façon de postuler sur le site.

Il est à noter cependant que le formulaire ESTA ne garantit pas complètement votre entrée aux États-Unis – les autorités frontalières américaines ont toujours le dernier mot sur qui peut ou ne peut pas entrer dans le pays, alors assurez-vous de conserver tous vos documents en ordre lorsque vous arrivez.

Quels sont les avantages de l’ESTA pour les États-Unis?

Les personnes des pays admissible au programme Visa Waiver, peuvent demander leur autorisation de voyage en ligne ESTA. L’ESTA peut être demandée jusqu’à 72 heures avant le départ pour les États-Unis. La majorité des candidatures sont validées dans un délai d’une heure à peine.

Comme il prend parmi une et 36 heures de recevoir son autorisation ESTA approuvée, ce type de permit de voyage électronique représente un grand avantage pour tous ceux qui veulent visiter les États-Unis dans un court délai.

Dans la majorité des cas, le document ESTA est valable pour deux ans de la date de sa validité en offrant des visites multiples. C’est pourquoi, les voyageurs n’ont pas besoin de faire de nouvelles demandes chaque fois qu’ils veulent visiter les États-Unis.

Même si l’autorisation ESTA expire pendant le séjour aux USA, si on a respecté toutes les régulations – on est entré le pays avec un document ESTA et un passeport valides et envisage de n’y rester plus que les 90 jours permis, on n’a pas besoin d’obtenir une nouvelle autorisation ESTA.

La demande en ligne prend 10 minute à remplir. Il suffit d’avoir accès à une connexion d’Internet vite et sécure. Fini avec les queues devant l’Ambassade, pas besoin des documents à présenter non plus.

Le processus d’approbation exclut aussi la nécessité d’entretien individuel. De cette manière, les candidats éligibles économisent d’argent et surtout de temps.

Combien de temps dure le processus de demande ESTA et quelle est sa durée de validité?

Bien que le formulaire puisse être traité en quelques minutes, vous pouvez recevoir une réponse à votre demande dans les 72 heures. Vous devez essayer de le compléter avant votre vol avec suffisamment de temps pour demander un visa si votre demande n’est pas acceptée.

N’oubliez pas: Vous devriez être un citoyen au moins d’un des pays admissibles pour le programme Visa Waiver. Pour que votre autorisation ESTA soit valide, vous deviez posséder un passeport électronique valide. Vous devriez soumettre l’application ESTA au moins 36 heures avant le départ.

Comment remplir le formulaire ESTA en ligne

Le formulaire de demande ESTA USA ne prend que 10 minutes et est principalement constitué de données de contact et de quelques données personnelles. Assurez-vous d’avoir votre passeport sous la main et suivez ce petit guide pour obtenir un peu d’aide supplémentaire.

Pour commencer, assurez-vous d’avoir votre passeport sous la main. Bien sûr, la première étape consiste à s’assurer de sa validité lorsque vous avez l’intention de voyager, car l’ESTA vous oblige à posséder un passeport en cours de validité pour que ce dernier puisse fonctionner.

Si votre passeport expire pendant la période de validité de votre ESTA, le document de voyage va expirer automatiquement.

Les informations personnelles:

Les premières questions du formulaire de demande sont des informations sur le demandeur. N’oubliez pas que toutes les personnes voyageant aux États-Unis dans le cadre du programme d’exemption de visa doivent remplir un formulaire ESTA, y compris les bébés et les jeunes enfants.

Par conséquent, vous devrez peut-être remplir plusieurs formulaires si vous envisagez de voyager avec des enfants. Ces questions portent essentiellement sur vos coordonnées (numéro de téléphone, adresse postale et adresse électronique), votre date de naissance, votre sexe, votre lieu de naissance, etc.

Suite à ces questions, il vous est également demandé d’inclure le nom de vos parents. Ne vous en faites pas, cela tient simplement au fait que les États-Unis sont très consciencieux en matière de sécurité. Si vous ne connaissez le nom d’aucun de vos parents, vous pouvez simplement écrire «INCONNU».

À ce stade, vous devrez entrer les informations de votre passeport, y compris le numéro, la date de délivrance et la date d’expiration et aussi le pays émetteur. On vous demandera également si vous êtes citoyen d’un autre pays, ce qui convient aux personnes qui possèdent plusieurs passeports.

Si vous avez un autre passeport, vous devez également indiquer son numéro et son pays de délivrance; tant que l’un de vos passeports a été délivré par un pays membre du programme d’exemption de visa, vous êtes parfaitement éligible pour faire une demande d’ESTA.

Le contact en cas d’urgence

Le formulaire ESTA en ligne vous demandera ensuite d’inclure les coordonnées d’un contact d’urgence. Cette personne ne doit pas obligatoirement être aux États-Unis, mais il est conseillé d’inclure quelqu’un aux États-Unis si possible.

La plupart des demandeurs fournissent simplement les coordonnées d’un membre de la famille ou d’un ami proche; vous devrez indiquer leur nom complet, leur numéro de téléphone et leur adresse électronique.

Si vous ne disposez pas de ces informations, ou si vous ne souhaitez pas inclure de contact d’urgence sur le formulaire, vous pouvez taper «INCONNU» ici, bien qu’il soit recommandé d’inclure quelqu’un si possible.

Employé ou pas?

La section suivante est importante et vous devez inclure quelque chose ici. Cette section concerne votre statut d’emploi. On vous demande si vous avez un employeur actuel ou précédent.

Vous devrez fournir le nom de cet employeur, ainsi qu’une adresse, une ville, une région, un pays et un numéro de téléphone. Vous êtes également invité à inclure le titre du poste correspondant. Sachez que les champs concernant les informations sur l’employeur ne sont pas obligatoires.

Point de contact aux USA

Dans la section «Informations de voyage», il vous est demandé de spécifier si votre voyage aux États-Unis est en transit vers un autre pays ou pas. Il est important de noter que, même si votre visite aux États-Unis est purement une escale en avion, vous devez toujours obtenir une autorisation ESTA.

Si, comme dans la plupart des cas, les États-Unis sont votre destination finale dans votre voyage, vous êtes invité à inclure le nom et les coordonnées d’un contact aux États-Unis.

Si vous n’en avez pas, écrivez simplement le nom et les coordonnées du lieu où vous séjournerez (nom de l’hôtel et numéro de téléphone, par exemple). Vous aurez besoin d’inclure la ville, l’état et un numéro de contact.

Il est également possible de postuler à ESTA sans avoir organisé les détails de votre voyage. Dans ce cas, vous pouvez simplement écrire «INCONNU» dans ces champs.

Quelques questions liées à la sécurité nationale

Une fois que vous avez atteint ce point dans l’application de la demande en ligne, les questions semblent être un peu plus intenses. La nature de ces questions est dans l’intérêt de la sécurité nationale et, aussi intrusif que cela puisse paraître, vous devez répondre honnêtement.

Il est très important de se rappeler que le formulaire ESTA est loin d’être recommandé, et que la décision finale de vous accorder ou non l’accès aux États-Unis revient à l’agent de l’autorité frontalière à votre arrivée dans le pays.

  • La première de ces questions concerne les maladies et les désordres, principalement pour voir si vous pouvez importer dans le pays quoi que ce soit qui pourrait être contagieux.
  • La deuxième question vous demande si vous avez été arrêté ou commis pour des crimes graves; il détaille également ce qui est qualifié de «crime grave».
  • La troisième question concerne l’usage, la possession et la distribution de drogues.
  • La quatrième question demande très directement si vous avez été impliqué dans une activité terroriste, avec sabotage, espionnage et génocide.Comme nous l’avons mentionné, les questions de cette section sont un peu plus intenses, mais ne vous inquiétez pas, c’est tout à fait normal et ces questions doivent être posées dans l’intérêt de la sécurité nationale.
  • La question suivante vous demande si vous avez été impliqué dans des activités frauduleuses afin d’accéder aux États-Unis.
  • Vient ensuite une question vous demandant si vous recherchez un emploi aux États-Unis ou si vous avez déjà travaillé aux États-Unis sans l’autorisation préalable du gouvernement des États-Unis. N’oubliez pas que si vous envisagez de chercher du travail lors de votre voyage aux États-Unis, l’ESTA n’est pas l’autorisation de voyage appropriée pour vous.

    Même si on vous propose un emploi aux États-Unis avec une ESTA, vous devez retourner dans votre pays d’origine et faire une demande de visa de travail (B2) à partir de là pour pouvoir accepter le travail. En aucun cas, vous ne pouvez entreprendre un travail aux États-Unis dans le cadre du programme de dispense de visa.

  • Vous devrez ensuite préciser si un visa américain vous a déjà été refusé ou si l’entrée aux États-Unis vous a été refusée pour quelque raison que ce soit. Il est très important d’inclure tous les cas où vous avez tenté sans succès d’entrer dans le pays, car la dissimulation de ces informations entraînera à coup sûr le rejet de votre demande ESTA.
  • La question suivante de cette section vous demande si vous avez déjà dépassé la période d’admission qui vous a été accordée par le gouvernement américain lors de vos visites dans le pays. N’oubliez pas que l’ESTA vous permet de voyager aux États-Unis pour des périodes ne dépassant pas 90 jours.

    Si vous restez en dehors de cette période, il est fort probable que vous ne serez pas autorisé à rentrer dans le futur. Si, pour une raison quelconque, vous pensez devoir rester dans le pays plus de 90 jours, vous devrez demander le visa correspondant à vos besoins.

  • La dernière question vous demande si vous avez visité l’un des pays suivants après janvier 2011 : l’Iran, l’Irak, la Libye, la Syrie, la Somalie, le Soudan ou l’Yémen. Sachez que dès le début de l’année 2016, les critères de l’émission de visas électroniques sont devenus plus détaillés et ils concernent tous ceux qui ont visité ces pays. Cela signifie uniquement qu’on vous ne peut pas entrer aux États-Unis avec un permis de voyage électronique mais avec un visa touristique.

Enfin, vous devrez certifier que vos réponses sont correctes et que vous avez compris toutes les questions. Cela vous mènera ensuite au processus de paiement et votre demande en ligne d’ESTA sera traitée immédiatement.

N’oubliez pas que l’avantage de l’ESTA réside dans le fait qu’il s’agit d’un système électronique. Ainsi, les détails de votre application sont automatiquement enregistrés numériquement.

Conclusion

C’est l’étendue de l’application ESTA. Comme vous pouvez le constater, la tâche est beaucoup plus simple que de passer par le long processus administratif de demande de visa. Si vous avez des questions concernant l’application, vous pouvez contacter l’équipe d’assistance 24h / 24.

Notre équipe d’experts en voyages aux États-Unis se fera un plaisir de vous guider tout au long de l’application et de vous assurer que vous avez tout ce dont vous avez besoin. Vous pouvez également utiliser ce formulaire de contact pour apporter des modifications à votre formulaire après avoir soumis votre demande ESTA.

Assurez-vous d’avoir tous vos documents de voyage en ordre avant de vous rendre aux États-Unis, y compris votre autorisation ESTA ou votre visa, ainsi qu’un passeport en cours de validité.

Grâce au programme d’exemption de visa, cette partie du processus est grandement simplifiée et peut être complétée rapidement et facilement en ligne en quelques minutes à peine.

Maintenant, vous savez les avantages et comment postuler pour ESTA. Bien que cela puisse sembler un processus trivial, les candidats doivent prendre en compte plusieurs éléments avant de déposer et de soumettre leur demande ESTA. Contactez-nous pour plus d’informations.

Comment remplir le formulaire ESTA

ESTA ou le système électronique d’autorisation de voyage est un système automatisé utilisé par le gouvernement des États-Unis d’Amérique pour déterminer le statut d’éligibilité des citoyens de certains pays à se rendre aux États-Unis dans le cadre du programme d’exemption de visa (Visa Waiver Program), sans avoir à demander préalablement un visa américain.

La demande ESTA a pour objet de confirmer les exigences de sécurité et d’éligibilité des citoyens qui souhaitent se rendre aux États-Unis.

En lisant cet article, vous savez déjà que vous devez obtenir une autorisation ESTA pour voyager aux États-Unis. Plusieurs sites Web vous permettent d’accéder au formulaire ESTA et de le remplir dans différentes langues, dont le français et l’anglais, mais comment choisir entre eux? Ne vous inquiétez pas et ne paniquez pas, nous expliquerons ici en détail pourquoi et comment accéder à l’application ESTA et un exemple pour la remplir sur un  site Web.

Où puis-je trouver le formulaire de demande ESTA?

Vous pouvez trouver le formulaire en ligne sur notre site web. C’est un formulaire d’une page, très facile à remplir. Sur esta-formulaire.us, vous trouverez aussi la page AIDE contenant toute information nécessaire sur le processus d’application et d’obtention de l’ESTA. Si vous avez besoin de nous contacter quand même, n’hésitez pas à le faire en consultant la forme de contact! De cette façon vous serez sûr d’avoir compris et rempli le formulaire correctement.

Votre demande d’autorisation sera ensuite transmise aux autorités américaines conformément à la législation en vigueur. La procédure est donc entièrement transparente et vous pouvez suivre le traitement de votre demande ESTA.

Comment remplir correctement le formulaire de demande ESTA

Bien que vous remplissiez le formulaire esta dans votre propre langue, cela ne signifie pas que vous ne devriez pas accorder la plus grande attention à toutes les questions posées. La première chose à faire, avant même de commencer à remplir le formulaire de demande, est de vous assurer que votre passeport biométrique est à portée de main car son numéro et sa date d’expiration seront requis pour le formulaire. De la même manière, si vous remplissez également des formulaires de demande ESTA pour d’autres personnes, vous devez vous assurer que vous disposez de tous les détails nécessaires concernant leur identité (nom, prénoms, lieu et date de naissance, adresse postale, détails du passeport, etc.) pour remplir correctement les formulaires de demande.

Prenez le temps de lire attentivement chaque question et assurez-vous d’être dans un environnement calme pendant que vous remplissez votre demande. De cette façon, vous pouvez vous assurer que vous ne serez pas dérangé et donc moins susceptible de sauter des informations importantes. Une fois votre formulaire esta rempli, vérifiez attentivement toutes les informations saisies pour vous assurer de leur exactitude avant de les soumettre.

Où puis-je trouver de l’aide pour remplir le formulaire de demande ESTA?

Si un ou plusieurs questions du formulaire vous posent problème, n’hésitez pas à consulter notre site Web sur lequel vous trouverez une réponse à toutes les questions imaginables concernant ESTA. Il est préférable de prendre le temps d’améliorer votre compréhension plutôt que de répondre à une question que vous avez du mal à comprendre.

Cependant, vous remarquerez que le questionnaire est assez facile à remplir sans l’aide d’une aide extérieure. La plupart des questions se présentent sous la forme de questions à choix multiples. Vous devez donc simplement cocher la case appropriée pour répondre.

Assurez-vous également, pour des raisons de sécurité, que vous imprimez votre application une fois celle-ci validée.

Pourquoi demander de l’aide pour remplir votre demande d’autorisation ESTA?

L’autorisation ESTA est accordée à la suite d’une demande en ligne par le remplissage d’un formulaire détaillé. Bien entendu, il ne s’agit pas d’un examen ou d’un test, mais tout simplement d’un simple questionnaire concernant votre identité et les raisons de votre prochaine visite. Vous avez donc toutes les réponses nécessaires aux questions qui vous seront posées.

Toutefois, dans certains cas particuliers, vous pouvez hésiter à répondre à une question en particulier et il serait dommage de ne pas obtenir votre autorisation à temps pour partir aux États-Unis. C’est notamment le cas lorsque, par exemple, vous n’êtes pas sûr du nom à utiliser sur votre formulaire de demande (nom de célibataire ou marié), ou d’informations relatives aux demandes ESTA pour vos enfants ou d’autres personnes voyageant avec vous.

C’est la raison pour laquelle il est préférable de bénéficier d’une assistance lorsque vous remplissez ce formulaire de demande d’autorisation.

Comment obtenir de l’aide pour remplir votre demande d’autorisation ESTA?

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin de renseignements quelconques ! Sur notre page AIDE vous trouverez facilement toutes les informations essentielles concernant ESTA, ainsi que des réponses précises et détaillées à toutes les questions que vous pourriez avoir concernant le formulaire de candidature et comment le remplir.

L’assistance disponible peut en effet concerner:

  • Les périodes d’application et de validité de votre ESTA.
  • Le coût de votre application formulaire ESTA en ligne.
  • Les informations que vous devez fournir pour votre application ESTA.
  • Les produits permis à amener au bord d’avion
  • La procédure à suivre en cas de refus de votre demande d’autorisation ESTA.
  • La façon de remplir une demande ESTA combinée ou en groupe.

En outre, tout autre point nécessitant des éclaircissements concernant les questions posées sur le formulaire de candidature.

Quelques conseils avant de remplir votre demande ESTA en ligne:

Avant de commencer à remplir votre questionnaire du formulaire de demande ESTA en ligne, nous vous conseillons de vérifier que vous remplissez toutes les conditions nécessaires à son obtention, notamment:

  • Être citoyen de l’un des pays membres du programme d’exemption de visas Visa Waiver.
  • Prévoyez de visiter les États-Unis pour une période de moins de 90 jours.
  • Posséder un passeport biométrique ou électronique valide pour l’ensemble de votre visite (votre numéro de passeport vous sera demandé).
  • Pas de casier judiciaire.

Les étapes pour remplir le formulaire

  1. Démarrez le processus de candidature

Visitez le site Web de l’application esta formulaire: page d’accueil du centre en ligne ESTA

Cliquez sur « Faire une demande d’ESTA » pour lancer le processus de candidature.

  1. Entrez les informations du demandeur

Entrez votre nom de famille et vos prénoms en lettres majuscules de l’alphabet romain, exactement comme indiqué sur votre passeport. Si vous avez un autre nom ou pseudonyme, cochez la case appropriée et entrez vos autres noms. Si vous ne savez pas dans quelle ville vous êtes né, vous pouvez écrire sur le champ «Ville de naissance» INCONU. Cela s’accorde pour tous les champs obligatoires dont vous ne savez pas les informations.

  1. Entrez les informations de votre passeport

Entrez le numéro de votre passeport émis par votre propre pays. Veillez à ne pas mélanger les symboles O et 0 ainsi que 1 et I.

  1. Répondez si vous portez une double citoyenneté

Si vous avez jamais reçu un passeport ou une carte d’identité nationale émis d’un pays différent de celui qui a émis le passeport avec lequel vous voyagerez aux USA, sélectionnez « Oui » à la question Vous ont-ils jamais été délivrés un passeport ou une carte nationale d’identité par un autre pays pour voyager ?  et entrez le pays émetteur, le type de document, le numéro du document et la date de son expiration.

  1. Répondez à la question sur la citoyenneté / nationalité

Si vous êtes maintenant, ou avez été dans le passé, un national ou un citoyen d’un pays autre que votre pays de citoyenneté, sélectionnez « Oui » et répondez aux questions correspondantes.

  1. Entrez le nom de vos parents

Entrez les noms de vos parents. Vous pouvez laisser un ou plusieurs de ces espaces en r/pondant INCONU si vous ne connaissez pas le nom de l’un de vos parents ou des deux. Vous pouvez entrer le nom de vos parents biologiques, adoptants, beaux-parents ou tuteurs.

  1. Entrez vos coordonnées

Entrez votre adresse email et votre numéro de téléphone avec soin, pour vous assurer qu’ils sont corrects. Si vous souhaitez enregistrer des informations de contact d’urgence, sélectionnez « Oui » et entrez les informations. Une fois que votre demande ESTA approuvée, elle sera envoyé par courrier électronique à l’adresse de courriel que vous avez entré sur le formulaire. Veillez également à ne pas trier l’e-mail de confirmation dans le fichier SPAM lorsque vous utilisez un email Web ou une adresse électronique mobile.

  1. Entrez l’adresse de votre domicile

Entrez l’adresse de votre domicile en utilisant l’alphabet romain. Assurez-vous d’entrer l’adresse correctement.

  1. Information sur l’employeur

Sélectionnez « Oui » si vous souhaitez enregistrer les informations sur l’employeur, puis saisissez-les (nom de l’employeur, adresse de l’employeur, numéro de téléphone de l’employeur, titre du poste). Vous pouvez entrer des informations sur l’employeur passé ou présent. Cette information est un moyen de démontrer que vous n’avez pas l’intention d’immigrer aux États-Unis.

  1. Information de voyage

Sélectionnez « Oui » si vous optez pour un vol de correspondance au départ des États-Unis et « Non » si vous restez aux États-Unis. Si vous avez sélectionné « Non » et que vous connaissez les détails tels que l’endroit où vous séjournerez aux États-Unis, répondez aux questions suivantes: des questions (nom, adresse, bâtiment, numéro d’unité et numéro de téléphone de votre lieu de séjour).

  1. Autres questions

Lisez attentivement les neuf questions et répondez «Oui» ou «Non». Il est très probable que votre autorisation de voyage ESTA soit refusée si vous répondez «Oui» à l’une de ces questions. Si votre ESTA est refusée, vous devrez obtenir un visa de non-immigrant auprès de l’ambassade des États-Unis. Assurez-vous de lire attentivement les questions avant d’y répondre.

  1. Consentement à l’application ESTA

Ceci est la dernière question sur l’application ESTA. Lisez attentivement les deux déclarations de consentement et cochez les cases s’il n’y a pas d’erreurs dans le contenu de votre demande. Après avoir vérifié les éléments de consentement, cliquez sur « Vérifier les informations avant d’envoyer » ci-dessous.

  1. Vérifiez la page d’information d’application

Sur cette page, vérifiez les informations d’application que vous avez saisies pour vous assurer qu’il n’y a pas de fautes de frappe ou d’erreurs. Si les informations sont correctes, cliquez sur « Envoyer les informations ci-dessus ». Portez une attention particulière, notamment lorsque vous vérifiez votre nom, votre numéro de passeport, et date de naissance pour toute erreur, ce qui complète votre saisie des informations dans l’application ESTA.

  1. Entrez le nom sur la carte de crédit utilisée pour le paiement

Après avoir entré les informations relatives au demandeur, effectuez le paiement pour le service d’application ESTA. Les méthodes de paiement suivantes sont disponibles: VISA, MasterCard, American Express ou PayPal.

  1. Application terminée

Vos procédures de saisie sont terminées lorsque le message avec l’identifiant de la transaction apparaît.

  1. Email de réception de l’application ESTA

L’e-mail de confirmation de candidature ESTA sera envoyé à l’adresse e-mail que vous avez enregistrée lors du processus de candidature. Notez que le processus de candidature et de filtrage peut prendre jusqu’à 72 heures. Veillez également à ne pas trier l’e-mail de confirmation dans le fichier SPAM lorsque vous utilisez un email Web ou une adresse électronique mobile.

  1. Notification de l’autorisation de voyage

Votre demande ESTA est complète lorsque vous recevez la notification d’autorisation de voyage à l’adresse e-mail que vous avez enregistrée. Nous vous recommandons de sauvegarder les informations d’autorisation ESTA (numéro de demande et date d’expiration) figurant dans l’e-mail en tant que récépissé pour les informations reçues du Département américain de la sécurité intérieure.

Les régions les plus chaudes des États-Unis

Quand on considère les États-Unis comme une destination, l’un des facteurs dont beaucoup de gens tiennent compte est le climat de la partie qu’ils vont visiter.

Pour beaucoup de gens, leur capacité de supporter un climat extrêmement chaud ou froid peut être un facteur décisif dans le choix d’une destination.

Lire aussi: Shopping à New York

Cet article pourrait vous intéresser car le climat contraste avec celui des lieux que nous allons aborder.

N’oubliez pas que si vous souhaitez vous rendre dans l’une de ces destinations, vous devez demander une autorisation de voyage électronique appelée ESTA formulaire, qui peut être obtenue en ligne.

 

Les villes les plus chaudes des États-Unis

Les États les plus chauds, qui sont ceux situés dans le sud-ouest des États-Unis, comprennent l’Arizona, la Californie, le Colorado, le Nevada, le Nouveau-Mexique, l’Utah, l’Oklahoma et le Texas.

Des diverses études montrent que le climat a été l’un des obstacles à la croissance démographique, ce qui explique pourquoi cette zone géographique est celle où se trouvent les villes les moins peuplées de toute l’Amérique du Nord..

Dans ces régions, il y a un moins de trois personnes par mètre carré, bien qu’il y ait aussi des régions métropolitaines avec des taux de croissance légèrement plus élevés.

Malgré les conditions reportées à la densité de population, certaines villes comprises dans le sud-ouest des États-Unis sont incluses dans les dix plus grandes villes du pays. On parle de:

 

  • Phoenix
  • Los Angeles
  • Dallas
  • San Antonio
  • San Diego
  • San José
  • Houston

Le résultat en est que, du fait de la relation inversement proportionnelle entre population et espace, ces villes donnent l’impression d’être très étendues, avec des espaces ouverts que beaucoup de villes envieraient.

Les villes les plus en croissance aux États-Unis sont Las Vegas, Phoenix et Albuquerque. Cependant, il convient également de noter que Los Angeles est toujours la ville la plus densément peuplée du sud-ouest des États-Unis.

Pour cette raison, Los Angeles est la deuxième ville américaine en termes de taux de population et de chiffres.

Vous ne savez pas si votre passeport est admissible à une demande d’autorisation ESTA en ligne? Consultez cette liste exhaustive des questions fréquemment posées sur l’ESTA.

 

Traits distinctifs des villes principales du sud-ouest des États-Unis

Las Vegas, Carson City et Reno

Las Vegas, Carson City et Reno appartiennent à l’État du Nevada. Carson City est la capitale de l’État.

Las Vegas est la ville la plus peuplée des trois et la ville de Reno est considérée comme ayant le plus de possibilités de croissance.

Cette région a un climat désertique avec deux saisons prédominantes; les longs hivers et surtout les étés chauds.

Les changements de température sont très importants dans toute la région. Preuve en est que dans la ville de Reno, les journées chaudes peuvent atteindre des températures supérieures à 25 ° C. Vers le sud, les températures tendent à être un peu plus élevées.

 

Phoenix

Phoenix, connue comme la « Vallée du Soleil », est située dans l’État de l’Arizona et est la ville la plus peuplée de la région.

C’est la sixième ville la plus peuplée des États-Unis et est considérée comme une ville moderne avec une croissance commerciale et immobilière dynamique.

Les températures sont normalement chaudes en été et atteignent plus de 38 ° C. Contrairement à l’été, l’hiver est normalement doux, ce qui en fait un endroit idéal pour ceux qui n’aiment pas les climats froids intenses.

 

Dallas

Dallas est située dans l’État du Texas et est sa troisième plus grande ville. En raison de sa position géographique, il a la plus grande population des États-Unis. Elle n’a pas accès à la mer et son industrie ne cesse de croître.

Sous le slogan « Des grandes choses se passent ici” (Big Things Happen Here), cette ville a suscité l’intérêt de nombreux voyageurs, ce qui en fait beaucoup en termes d’immobilier et d’affaires en général.

Le climat est très semblable à ceux déjà mentionnés dans d’autres parties du sud-ouest, le rendant parfait pour les voyageurs des climats plus froids.

Lire aussi: Février apporte les événements les plus géniaux à Miami

Les plus belles plages des États-Unis

 

Trouver le bon endroit pour se détendre et s’amuser n’est pas toujours une tâche facile. Des facteurs tels que la disponibilité des vols, le coût des billets d’avion saisonniers ou même le climat dans la destination choisie ont généralement un effet sur la décision du voyageur.

Bien que certains de ces détails soient souvent déterminants pour prendre la meilleure décision, les destinations balnéaires, d’habitude décrites comme paradisiaques, sont généralement la meilleure alternative en tenant compte du coût, de la disponibilité et du climat.

Voir aussi: Neuf activités gratuites ou très abordables que vous pouvez pratiquer pendant votre séjour à Miami

Les États-Unis ne font pas exception à cette règle et en raison du fait qu’il est si facile pour les voyageurs du monde entier et en particulier des pays comme la France, où vous devez simplement demander l’autorisation de voyage électronique ESTA Formulaire, de visiter ses plages, elles deviennent de plus en plus attrayantes et intéressantes pour un grand nombre de voyageurs.

Vous ne savez pas si votre passeport est admissible à une demande d’autorisation ESTA? Consultez cette liste exhaustive des questions fréquemment posées sur l’ESTA.

 

Parc d’État de St. George Island

Ce parc naturel situé sur l’île de St. George dans l’État de Floride, est une réserve forestière où les visiteurs peuvent observer les oiseaux et pêcher, entre autres activités.

Ses eaux cristallines et son sable blanc vous invitent à profiter du paysage naturel offert à ceux qui reviennent année après année.

 

Plage de la Garde côtière

Cette plage est située dans le Massachusetts (côte est des États-Unis) dans une réserve forestière protégée au Cape Cod.

C’est une plage tranquille qui donne aux voyageurs l’occasion idéale de profiter du soleil et de la brise marine, tout en contemplant le paysage et le vol des oiseaux.

 

Barefoot Beach Preserve County Park

Si vous êtes fan de l’écotourisme et que vous aimez étudier la nature en vous rapprochant de l’odeur de la mer et de la terre sur la plage, c’est la destination parfaite pour vous.

Barefoot Beach Preserve County Park est situé dans le sud-ouest de l’État de Floride. Une grande variété de tortues marines se rendent dans ce parc pour se réfugier à des fins de nidification et de reproduction.

Petites tortues qui, au bout d’un moment, tenteront de retrouver leur habitat naturel, la mer. C’est un endroit charmant, avec des gens sympathiques et des entreprises offrant toutes sortes de nourriture et de fruits de mer.

Lire la suite: Découvrez les États-Unis à travers la musique!

Cape Hatteras

Si vous aimez les sports nautiques comme le surf et le kitesurf, c’est la meilleure plage pour vous. Elle est située sur l’île Hatteras, dans l’État de Caroline du Nord, sur la côte est des États-Unis.

L’une des attractions de ce village de pêcheurs est que leur convivialité permet aux visiteurs d’avoir un plus grand contact avec cet endroit en participant à des activités telles que la pêche. Pour cette raison, de nombreux voyageurs optent pour cette destination magique et captivante.

 

East Beach

Cette grande destination est située dans l’État de Californie, sur la côte ouest des États-Unis. C’est la destination idéale pour visiter en famille ou entre amis, avec de nombreuses activités disponibles.

East Beach est une destination de rêve qui propose des jeux de plage, des sports nautiques, de l’écotourisme et une grande variété de cuisines.

C’est un endroit où les gens veulent retourner à cause des grandes expériences qu’ils y vivent.

En termes de paysage, c’est une plage simple pleine de palmiers et de cocotiers donnant à ceux qui visitent un sentiment unique de plaisir et de détente.

 

Beachwalker Park

Beachwalker Park est une combinaison de rivière et de mer dans un seul endroit, ce qui est difficile à trouver ailleurs dans le monde.

Beachwalker est situé sur l’île de Kiawah dans l’État de Caroline du Sud.

C’est un parc naturel entre l’océan Atlantique et la rivière Bohicket, où vous voulez marcher et courir d’un bout à l’autre, tout en écoutant les vagues dans la mer et le bruit des arbres qui se balancent dans la brise pendant que le soleil se couche.

Comme le parc est préservé, loin de l’agitation et du chaos des grandes villes, c’est l’endroit idéal pour la détente, le repos et la méditation pour beaucoup de personnes qui choisissent cette de

Formulaire ESTA: Dois-je partager mes identifiants de réseaux sociaux?

En Octobre 2016, le formulaire de demande ESTA a été mis à jour avec de nouvelles questions pour bénéficier du Programme d’Exemption de Visa (Visa Waiver Program – VWP), et ainsi voyager aux États-Unis sans avoir besoin de visa.

Parmi les changements récents, la plus abondamment commentée est sans nul doute l’ajout (depuis Octobre 2016) de questions concernant les identifiants personnels des demandeurs d’ESTA sur les réseaux sociaux.

La réponse reste facultative à ce stade et n’est donc pas impérativement requise pour faire une demande d’ESTA, cependant on peut légitimement se poser plusieurs questions:

  • Pourquoi me demande-t-on mes identifiants de réseaux sociaux?
  • Dans quelle mesure ma réponse peut-elle impacter la décision des autorités américaines?
  • Que se passe-t-il si je décide de ne pas répondre à la question?
  • Pourquoi poser la question si elle est facultative?
  • Quelles sont les données qui seront examinées si je donne mes identifiants de réseaux sociaux?
  • Qu’advient-il des données récoltées et comment seront-elles utilisées?
  • Dois-je prendre certaines précautions avant de partager mes identifiants de réseaux sociaux?
  • Peut-on me poser d’autres questions sur mes réseaux sociaux à mon arrivée aux États-Unis?
  • Peut-on fouiller mon téléphone ou mon ordinateur à mon arrivée aux États-Unis?
  • Y-a-t-il eu des cas de refus d’ESTA sur la seule base d’activité sur les réseaux sociaux?
  • Que réserve l’avenir sur cette question de l’ESTA et des réseaux sociaux?

Grâce aux réponses à ces questions auxquelles nous allons vous aider à répondre, vous pourrez prendre plus sereinement la décision de répondre – ou de ne pas répondre – à la question des identifiants de réseaux sociaux sur le formulaire lors de votre demande d’ESTA.

Pourquoi vous demande-t-on vos identifiants de réseaux sociaux?

Fin 2015, plusieurs événements ont concouru au renforcement des règles de sécurité pour l’admission de ressortissants étrangers sur le sol américain.

Les attentats de novembre 2015 à Paris ont mis en lumière certaines défaillances en termes de suivi des individus qui y ont participé activement, notamment car ils étaient relativement actifs sur les réseaux sociaux et qu’une détection précoce de leurs activités auraient pu alerter les autorités.

Quelques semaines plus tard, des lacunes similaires de détection aux niveaux des agences fédérales ont été constatées aux USA suite à l’attaque de San Bernardino en Californie.

Ces attaques ont eu lieu quelques semaines avant que le Congrès Américain n’adopte début décembre la loi Visa Waiver Program Improvement and Terrorist Travel Prevention Act of 2015.

Suite aux élections de janvier 2016, l’administration Trump a décidé de renforcer un peu plus les règles d’admissibilité, notamment en mettant en place une détection accrue de l’activité sur internet des demandeurs de visa et d’autorisation ESTA.

C’est dans ce cadre que le formulaire ESTA a fait l’objet d’une mise à jour fin 2016 avec l’ajout de questions sur les pays précédemment visités, et donc la demande des identifiants de réseaux sociaux des requérants.

Votre réponse peut-elle impacter la décision des autorités américaines?

La question des identifiants sociaux est posée pour vérifier que le requérant n’a pas d’activité inquiétante ou de liens avec des organisations ou individus considérés comme potentiellement dangereux ou en lien avec le terrorisme.

Dans sa défense de la mise en place des nouvelles questions sur les formulaires ESTA, le service des douanes et de protection des frontières (Customs and Border Protection – CBP) et le département de la sécurité intérieure (Department of Homeland Security – DHS) ont avancé les arguments suivants:

“Des recherches approfondies par le DHS et nos partenaires inter-agences ont déterminé que ces éléments de données additionnelles renforcement la capacité à arrêter les voyageurs avant qu’ils n’essaient de voyager aux États-Unis.

Cela pourrait aider à détecter des menace potentielles car l’expérience a montré que des criminels et des terroristes, intentionnellement ou non, ont fourni par le passé des informations sur les réseaux sociaux non disponibles auparavant qui révélaient leurs vraies intentions.”

A ces arguments, l’association de défense des libertés et de la vie privée sur internet EFF (Electronic Frontier Foundation) a opposé “qu’il est très peu vraisemblable que des terroristes potentiels cherchant à entrer aux États-Unis fournissent volontairement leurs identifiants de réseaux sociaux liés à des messages incriminants qui seraient disponibles publiquement”.

Dans tout les cas, si vous n’avez aucune raison de penser que vos comptes de réseaux sociaux n’ait un quelconque lien avec ce type d’organisation ou de personnes, il n’y a pas lieu de vous inquiéter a priori. Même dans le cas ou “l’ami d’un ami” sur Facebook s’avèrerait avoir des comportements illégaux ou suspects à votre insu, il serait facile de prouver votre bonne foi.

Que se passe-t-il si vous décidez de ne pas répondre à la question des réseaux sociaux?

Nouveau Formulaire ESTA 2018: tout savoir sur la question des identifiants de réseaux sociaux

La question des identifiants de réseaux sociaux sur le formulaire ESTA est FACULTATIVE.

A la question du “risque que le CBP considérera le non-remplissage de cet élément optionnel comme une indication d’information potentiellement suspecte”, le DHS et le CBP ont conjointement répondu:

“Le formulaire de demande d’ESTA indique que la question des réseaux sociaux est optionnelle. Si un requérant choisit de ne pas répondre aux questions concernant les réseaux sociaux, la demande d’ESTA peut malgré tout être envoyée avec succès, et l’individu ne sera pas pénalisé.”

En clair, il n’est nullement prévu de pénaliser un demandeur d’ESTA qui préfère ne pas répondre à la question des réseaux sociaux.

Pourquoi poser la question des réseaux sociaux si elle est facultative?

Hormis les données biographiques qui doivent être étayées par des documents officiels (passeport), nombre de questions posées dans le formulaire ESTA sont de nature déclaratives, à savoir que le requérant s’engage à y répondre honnêtement et sans dissimuler des faits qui pourraient entraver sa demande de dispense de visa.

C’est notamment le cas des questions en fin de formulaire auxquelles il faut répondre par “oui” ou par “non”. Si vous répondez oui à n’importe laquelle de ces questions, vous ne pourrez pas demander d’ESTA et serez invité à contacter l’ambassade des États-Unis pour obtenir un visa en bonne et due forme.

Par exemple, la question D) du formulaire ESTA dans sa version de février 2018 est : “Cherchez-vous à vous engager, ou vous êtes-vous jamais engagé(e) dans des activités terroristes, d’espionnage, de sabotage, ou de génocide?”.

 

Il est bien évident que répondre “Oui” à cette question entraînera des conséquences négatives pour une demande de voyage aux USA sans visa!
Il en était d’ailleurs de même pour le formulaire papier I-94W (remplacé par l’ESTA électronique) qui demandait par exemple si vous aviez été “impliqué entre 1933 et 1945 dans les persécutions associées à l’Allemagne nazie ou ses alliés”.

Formulaire I94W

Cependant, répondre “Non” de façon automatique à toutes les questions n’est pas une garantie d’acceptation de demande d’ESTA. En effet, les autorités du DHS et du CBP vérifient les réponses fournies du moment de la demande jusqu’à votre entrée sur le territoire américain.

S’il s’avère que vous n’avez pas répondu honnêtement à ces questions, vous vous exposez non seulement à une interdiction de voyage, mais à un bannissement du territoire américain pur et simple.

Dans le même esprit, répondre aux questions sur les réseaux sociaux pourra être considéré comme un “acte de bonne foi” et dissimuler tout doute sur votre admissibilité qui pourrait ressortir des recherches automatiques des agences américaines.

A ce titre, il est utile en effet de savoir que les autorités ne se contentent pas des réponses déclaratives des demandeurs, et confrontent ces dernières à leurs propres recherches à grands renforts d’algorithmes et de recoupements avec les données disponibles par ailleurs.

Ainsi, comme cela a toujours été le cas pour le programme VWP en parallèles des déclarations des demandeurs, le DHS et le CBP “continueront à partager en masse les informations de l’ESTA avec ses autres partenaires de la Communauté du Renseignement (par exemple le Centre National de Contre-terrorisme), et au cas par cas avec les agences gouvernementales appropriées.

Fournir ses identifiants de réseaux sociaux peut ainsi se révéler salvateur, et au lieu de fournir d’éventuelles raisons de refus, fournir au contraire une preuve de bonne foi si d’aventure était détecté des “faux positifs” notamment en cas d’homonymes mal intentionnés sur les réseaux sociaux.

Quelles sont les données qui seront examinées si vous partagez vos identifiants de réseaux sociaux?

Bien que le terme “identifiants de réseaux sociaux” peut prêter à confusion, ce qui a été notamment et à juste titre pointé du doigt notamment par l’EFF qui souligne que, “étant donné le langage imprécis (“Informations associées à votre présence en ligne – Fournisseur / Plateformer / Identifiant Réseaux Sociaux), les voyageurs sont susceptibles de partager plus que ce qui leur est demandé, et de divulguer non seulement leur nom de compte, mais aussi leurs mots de passe”.

Comme nous l’avions indiqué dans notre précédent billet Nouveau Formulaire ESTA 2018: tout savoir sur la question des identifiants de réseaux sociaux, il faut bien entendre par “identifiant” un synonyme de “profil” ou “compte” sur le réseau social, et non informations de connexion.

Par ailleurs, ce sont bien uniquement les informations publiques, c’est-à-dire disponibles sans se connecter sur lesdits comptes sociaux, qui seront examinés par le CBP et le DHS si le besoin s’en fait sentir.

Qu’advient-il des données récoltées sur les réseaux sociaux et comment seront-elles utilisées?

Selon le DHS “les identifiants de réseaux sociaux” seront traités comme les autres informations du formulaire ESTA. En d’autres termes, elles sont susceptibles d’être partagées avec d’autres agences gouvernementales à des fins de recoupements en cas de soupçon d’activité illégale ou représentant potentiellement une menace pour la sécurité du pays.

Ainsi que l’indique le CBP,

“les informations de l’ESTA peuvent être partagées avec les autres agences qui ont besoin de ces informations pour poursuivre leur mission de sécurité nationale, d’application des lois, d’immigration, ou toute autre fonction liée à la sûreté du territoire ».

Cependant le partage d’informations de l’ESTA se fera bien entendu dans le cadre strict des lois en vigueur aux États-Unis.

“Tout partage avec d’autres agences en dehors du DHS respectera les protocoles d’accord entre les agences et sera conforme aux directives applicables et prescriptions réglementaires”.

Comme les autres données de l’ESTA, les identifiants de réseaux sociaux sont donc conservés plusieurs années dans une base de données inter-agences pour un maximum de 3 ans.

Concrètement, dans la grande majorité des cas, seules les identifiants eux-mêmes seront conservés à titre informatif, et les investigations poussées sur chaque compte de réseau social ne pourront être motivées que par des soupçons soulevés par ailleurs, notamment parce qu’un individu fait déjà l’objet d’un signalement, par exemple un individu “fiché S” en France.

Quelles précautions prendre avant de partager ses identifiants de réseaux sociaux?

Si vous n’avez rien à vous reprocher, a priori vous n’avez pas de précaution particulière à prendre avant de partager vos identifiants de réseaux sociaux pour les raisons évoquées ci-dessus.

A contrario, vous n’avez pas non plus de raison de partager plus que ce que vous ne devez, et donc si vous avez par exemple montré quelques hostilité à l’égard des États-Unis en général, du gouvernement ou de ses représentants en particulier, il ne sert non plus à rien d’en faire étalage publiquement avant un voyage aux USA.

Pour rappel, il y a plusieurs raisons possible de refus d’un ESTA, notamment celles listées dans les questions appelant une réponse “Oui” ou “Non” en fin de questionnaire. Cependant ce refus peut aussi être motivé par exemple par le fait “d’admettre avoir commis… une violation de toute loi ou régulation d’un État, des États-unis, ou d’un pays étranger, lié à l’usage d’une substance contrôlée”.

Une autre raison courante de refus d’ESTA est le fait de rechercher du travail aux USA. On s’abstiendra donc de poster tout commentaire dans ce sens sur les réseaux sociaux avant de divulguer ses identifiants.
On ne peut donc que vous conseiller, en cas de doute, de limiter vos posts potentiellement problématiques à une audience restreinte comme vos “amis” sur Facebook.

Partager vos identifiants est un signe évident de bonne foi, mais ne le faites s’il y a le moindre risque que cela puisse vous causer du tort.

Peut-on vous poser d’autres questions sur mes réseaux sociaux à mon arrivée aux États-Unis?

La réponse courte est “Oui”. Le CBP et le DHS sont tout à fait habilités à investiguer votre dossier d’ESTA durant toute la période qui précède votre arrivée sur le territoire, y compris pendant votre vol.

Par exemple, si vous êtes impliqué dans un incident sérieux durant le vol, quelque soit sa nature, il est probable que vous serez signalés aux autorités de l’aéroport et devrez en répondre avant de mettre officiellement le pied sur le territoire américain.

En cas de doute sur la nature de vos activités, les autorités sont tout à fait à même de vous questionner sur divers aspects de votre vie, ne serait-ce que pour “marquer le coup” et vous signifier que le pays qui vous accueille entend bien que vous ayez un minimum de respect et un comportement honorable à l’intérieur de ses frontières.

Peut-on fouiller mon téléphone ou mon ordinateur à mon arrivée aux États-Unis?

Là encore, la réponse est oui. L’administration américaine a désormais autorisé les autorités compétentes à procéder, en cas de besoin, à des “recherches intensives” (“extreme vetting”) en cas de nécessité ou de doute sur la qualité ou les intentions des visiteurs étrangers.

Bien que ces directives soient appliquées à des fins de sécurité, notamment pour protéger le pays d’incursions d’individus potentiellement dangereux, comme ce par exemple fut le cas avant les attentats du 11 septembre 2001, il ne fait aucun doute que si le besoin s’en fait sentir ces autorités n’hésiteront pas à demander l’accès à vos appareils électroniques pour des vérifications plus poussées.

Bien que cela pose des problèmes évidents de protection de la vie privée notamment, vous n’avez que très peu de recours contre ce type de requête de la part d’un agent du CBP ou du DHS. En cas de refus, vous vous exposerez sans nul doute à de fortes suspicions et pourrait être retenus plus que de raison pour procéder aux vérifications par d’autres moyens.

En cas de doute et pour parer à toute éventualité sans tomber dans la paranoïa, vous pouvez simplement vous assurer de déconnecter vos réseaux sociaux de votre smartphone et/ou ordinateur, en particulier si vous avez décidé de ne pas partager vos identifiants lors de votre demande d’ESTA.

Y-a-t-il eu des cas de refus d’ESTA sur la seule base d’activité sur les réseaux sociaux?

Ainsi que l’a déclaré Louis Rodi, directeur d’un programme d’investigation sur la sécurité nationale de l’ICE, “aucun visa n’a à ce jour été refusé, ni aucune menace identifiée suite à des recherches spécifiques sur la seule base d’activité sur les réseaux sociaux”. A notre connaissance, il en va de même pour les demandes d’ESTA.

Pour l’anecdote, on peut toutefois noter que les réseaux sociaux ont parfois joué un rôle négatif dans l’admission de citoyens étrangers sur le sol américain, dont notamment les exemples suivants:

  • En 2012, deux touristes Britanniques ont passé 12 heures en détention à l’aéroport de Los Angeles après avoir twitté pour blaguer qu’ils prévoyaient de “détruire l’Amérique”, les autorités locales n’étant pas particulièrement au fait qu’en jargon anglais “détruire” signifie en fait faire de grosses fêtes.
  • L’écrivain allemand Ilija Trojanow s’est vu pour sa part refuser l’embarquement sur un vol vers Denver sans raison apparente, mais ce dernier a témoigné que selon lui ce refus était lié à ses critiques publiques, et notamment sur les réseaux sociaux, de la politique étrangère des USA.

Que réserve l’avenir sur cette question de l’ESTA et des réseaux sociaux?

Etant donné que les USA semblent opter pour une attitude protectionniste, notamment portée par le slogan “America First” du président actuel, et particulièrement motivée par les récents événements de nature terroriste survenus ces dernières années sur le territoire américain, on peut imaginer que la tendance sera plus au durcissement des contrôles que l’inverse ces prochaines années.

En ce qui concerne l’ajout des réseaux sociaux au périmètre d’investigation des autorités américaines compétentes, il est possible que ces dernières se passent dans un avenir proche des indications des identifiants pour mener leurs recherches.

En novembre 2017 par exemple, le département d’immigration et des douanes (Department of Immigration & Customs Enforcement – ICE) a ainsi invité diverses grandes sociétés des nouvelles technologies telles que Microsoft ou Motorola, à participer à une conférence sur la possibilité d’envisager le développement d’algorithmes pour suivre automatiquement les activités des détenteurs de visa sur les réseaux sociaux.

Bien que cette éventualité reste encore loin, très loin de devenir une réalité, elle souligne l’engagement des autorités à s’affranchir de la nature déclarative des informations recueillies lors des autorisations de visa.
Cela ne concerne toutefois pas l’ESTA, et on peut envisager que la situation n’évoluera pas avant plusieurs années, si jamais elle doit évoluer.

Nouveau Formulaire ESTA 2018: tout savoir sur la question des identifiants de réseaux sociaux

 

Que vous ayez récemment rendu visite à l’Oncle Sam, que vous prévoyez de partir à la conquête de l’Ouest américain au printemps, ou envisagiez de voir de plus près les gratte-ciels de New York pour votre prochain anniversaire, vous avez sûrement remarqué que le formulaire ESTA s’est récemment enrichi d’une nouvelle section intitulée Réseaux Sociaux.

Parmi les nombreux changements subis par le Programme d’Exemption de Visa (Visa Waiver Program – VWP) ces deux dernières années, l’un des plus spectaculaires et des plus commentés et sans aucun doute l’addition de questions concernant les réseaux sociaux pour tout voyageur souhaitant se rendre aux USA sans visa.

Désormais, le questionnaire du formulaire de demande d’ESTA contient ainsi une nouvelle section intitulée MÉDIAS SOCIAUX (FACULTATIF) présentant une liste de réseaux sociaux bien connus (Facebook, Twitter, Instagram, et une douzaine d’autres plateformes), ainsi que la possibilité d’entrer les “identifiants” pour chaque réseau social.

Etant donnée le caractère facultatif de la question, chacun est en droit de ne pas y répondre. Mais avant tout, il convient de déterminer la bonne marche à suivre en la matière.

Afin de vous permettre de prendre votre décision en toute connaissance de cause, nous passons en revue tous les tenants et aboutissants de cette nouveauté du formulaire ESTA, et nous proposons de vous aider à peser le pour et le contre de la divulgation de vos informations de réseaux sociaux. Suivez le guide!

L’ESTA, l’autorisation de voyage sans visa pour les États-unis

Pour rappel, l’ESTA (Electronic System for Travel Authorization) est comme son nom l’indique en anglais, le Système d’Autorisation Électronique de Voyage qui permet aux citoyens des 38 pays participant au Visa Waiver Program de se rendre aux États-unis sans avoir à requérir de visa.

L’ESTA est valable deux ans pour de multiples séjours de 90 jours maximum chacun, à concurrence de 180 jours maximum cumulés par année calendaire, et sous plusieurs conditions notamment d’un passeport électronique ou biométrique à jour et non renouvelé durant la période de validité de l’ESTA.

Ce permis de voyage ne peut être obtenu que via internet, et est soumis à l’approbation des autorités américaines du Department of Homeland Security (Département de la Sécurité Intérieure) qui envoie sa réponse par voir de courrier électronique. Dans la majorité des cas, l’autorisation est obtenue rapidement sous quelques heures, le DHS étant tenu de répondre sous 3 jours maximum.

Les voyageurs ESTA invités à partager leurs comptes de réseaux sociaux

Jusqu’à présent, la plus grande partie du questionnaire consistait à donner des renseignements basiques, essentiellement d’identité et autres informations biographiques.

Une dizaine de questions subsidiaires complète le formulaire ESTA, notamment concernant d’éventuelles entorses à la loi, auxquelles chaque voyageur doit répondre “Non” sous peine de voir son autorisation remise en cause voire refusée sans autre motif, charge à lui de s’adresser à l’Ambassade des États-unis pour obtenir un visa en bonne et due forme.

Le 18 décembre 2015, une loi visant à mieux protéger le territoire américain d’éventuels terroristes étrangers, notamment par le biais du Programme d’Exemption de Visa, est entrée en vigueur sous le nom de loi d’amélioration du Programme d’Exemption de Visa et de prévention du voyage de terroristes (H.R.158 – Visa Waiver Program Improvement and Terrorist Travel Prevention Act of 2015).

Cette logique de renforcement des contrôles et des conditions d’entrée a été poursuivie et même accélérée sous l’administration Trump, avec notamment des ordres exécutifs signés en janvier 2017 et mars 2017.

Dans le cadre de ces textes, plusieurs nouvelles exigences et restrictions ont été ajoutées aux critères d’admissibilité des voyageurs via le Programme d’Exemption de Visa, et par voie de conséquence d’éligibilité à l’obtention d’un permis ESTA.

Parmi ces nouvelles exigences, les autorités américaines notamment le Département de la Sécurité Intérieure (DHS) et le service fédéral des douanes et de protection des frontières (U.S. Customs and Border Protection – CBP), ont jugé opportun de pouvoir examiner l’activité des demandeurs d’ESTA ou de visa sur les réseaux sociaux.

“Le DHS/CBP enrichit le formulaire ESTA pour solliciter les identifiants de réseaux sociaux de tous les postulants à l’ESTA. Le DHS/CBP utilisera ces identifiants de réseaux sociaux pour effectuer des contrôles, examens et vérifications légales pour tous les postulants à l’ESTA basés sur les informations disponibles publiquement sur ces réseaux sociaux”.

Détails de la question facultative des réseaux sociaux sur les formulaires ESTA

La question facultative des réseaux sociaux est apparue en Octobre 2016 sur les nouveaux formulaires en ligne de demande d’ESTA.

Le CBP indique que “la question est clairement marquée comme ‘optionnelle’ sur le formulaire ESTA révisé”.

Sur le formulaire de demande de l’ESTA, la question apparaît en milieu de questionnaire, après les questions biographiques et avant les questions finales de contrôle.

MÉDIAS SOCIAUX (FACULTATIF)

Veuillez indiquer les renseignements relatifs à votre présence en ligne, y compris les types de plateformes en ligne, les applications et les sites web que vous utilisez pour collaborer, partager des informations et interagir avec les autres ainsi que le(s) noms d’utilisateur associés à ces comptes. (FACULTATIF).

Le formulaire ESTA contient une liste de réseaux sociaux pré-remplie, avec une option “Autre” pour en ajouter:

  • Askfm
  • Facebook
  • Flickr
  • GitHUB
  • Google+
  • Instagram
  • JustPaste.it
  • Linkedin
  • Tumblr
  • Twitter
  • Vine
  • Vkontakte
  • Youtube
  • Autre

Voici à quoi ressemble la nouvelle question dans le formulaire ESTA:

Pourquoi les autorités américaines souhaitent-elles connaître vos identifiants de réseaux sociaux dans le cadre de l’ESTA?

Selon les propres mots du CBP, “les informations trouvées sur les réseaux sociaux amélioreront le processus de vérification et pourront être utilisées pour valider la légitimité d’un voyage, statuer sur l’éligibilité d’exemptions dans le cadre du VWP, et identifier des menaces potentielles”.

Les autorités justifient surtout le choix d’ajouter cette question à l’ESTA par le fait que des “groupes terroristes”, notamment l’Etat Islamique (ISIS) et Al Qaeda, utilisent activement les réseaux sociaux pour “envoyer des messages, recruter des membres potentiels, et convaincre des soutiens potentiels de se mobiliser à but de violence”.

Le DHS estime notamment “qu’ajouter ces questions au formulaire ESTA lui fournira de plus grandes opportunités pour déterminer l’éligibilité à l’entrée sur le territoire des États-unis”.

Comment seront utilisées les informations des réseaux sociaux collectées par le CBP sur le formulaire ESTA?

Le DHS est clair sur le sujet: “bien que les champs de questions du formulaire ESTA soient optionnels, ils pourront donc être utilisés pour déterminer l’éligibilité au VWP”.

A ce titre, le DHS indique notamment que “si un individu choisit de fournir son(ses) identifiant(s) de réseaux sociaux, et qu’un contrôle initial par le DHS et le CBP indique des informations possiblement préoccupantes, ils pourront utiliser les outils et recherches techniques pour tenter de localiser et identifier positivement les comptes et profils de réseaux sociaux appartenant au demandeur”.

Le cas échéant, un officier “hautement qualifié” du CBP examinera les informations rendues publiques par le demandeur d’ESTA sur les plateformes indiquées.

Ces informations peuvent notamment être utilisées pour confirmer ou corroborer les informations indiquées sur le formulaire ESTA, et pour renforcer la légitimité ou l’illégitimité d’une demande d’ESTA.

Le DHS précise qu’il “utilisera les identifiants de réseaux sociaux de la même manière que d’autres informations collectées via le formulaire ESTA”. Pour de plus amples informations sur la collecte des informations des réseaux sociaux par le DHS vous pouvez consulter (en anglais) le site web du DHS à la rubrique ESTA System of Records Notice (SORN).

Qu’entend exactement le DHS par “identifiants de réseaux sociaux”?

L’une des raisons majeures de la levée de boucliers de la part d’internautes et certaines associations de défense des libertés ou de respect la vie privée, est sans aucun doute l’ambiguïté du terme “identifiants de réseaux sociaux”.

En anglais comme en français, le terme “identifiants” fait généralement référence aux informations de connexion telles que nom d’utilisateur ou mot de passe, tandis que les termes “profils” ou “comptes” sont couramment utilisés pour simplement désigner les pages personnelles proprement dites des plateformes de réseaux sociaux.

Par exemple, des identifiants composés du nom d’utilisateur “jean.dupont@yahoo.com” et du mot de passe “j34ndup0nt” pour accéder au compte/profil Facebook “https://www.facebook.com/jean.dupont.01/”.

Quels sont les pouvoirs de recherche des autorités sur les comptes des réseaux sociaux de postulants à l’ESTA?

Dans un document intitulé “Évaluation de l’impact sur la vie privée pour l’ESTA” (Privacy Impact Assessment Update for the Electronic System for Travel Authorization (ESTA) – DHS/CBP/PIA-007(g) ) publié en septembre 2016 par le DHS et le CBP, il est précisé les “identifiants de réseaux sociaux” sont utilisés pour “localiser et identifier positivement les comptes et profils sociaux appartenant aux postulants”.

Dans un document intitulé “Évaluation de l’impact sur la vie privée pour l’ESTA” (Privacy Impact Assessment Update for the Electronic System for Travel Authorization (ESTA) – DHS/CBP/PIA-007(g) ) publié en septembre 2016 par le DHS et le CBP, il est précisé les “identifiants de réseaux sociaux” sont utilisés pour “localiser et identifier positivement les comptes et profils sociaux appartenant aux postulants”.

Ce document suggère donc en premier lieu que ce sont essentiellement les informations visibles publiquement sur les comptes sociaux fournis qui seront éventuellement analysés le cas échéant.

Il faut cependant noter que si les agents du DHS et du CBP effectueront a priori leurs recherches en mode “ouvert” (Overt Research) c’est à dire sans se connecter ni dissimuler leur appartenance à une organisation gouvernementale, ils peuvent aussi en cas de besoin recourir à un mode “masqué” (Masked Monitoring), à savoir en se connectant au réseau social et sans déclarer leur appartenance au DHS et au CBP, sans pour autant interagir en aucune façon avec la personne opérant le compte analysé.

Par ailleurs, une modification récente (18 septembre 2017) de la loi sur la vie privée de 1974 (Privacy Act of 1974; System of Records) indique clairement que les informations pouvant être utilisées par le DHS, le CBP, les services d’immigration (U.S. Immigration and Customs Enforcement – ICE) comprennent “les profils de réseaux sociaux, les pseudonymes, toute information identifiable associée, ainsi que les résultats des moteurs de recherche”.

Enfin, les autorités se réservent le droit d’étendre la collecte de données “aux individus qui peuvent avoir posté ou interagi avec le demandeur d’ESTA sur son(ses) profil(s) public(s) de réseaux sociaux”.

Par ailleurs, on y apprend que “les agents du DHS et du CBP utilisent déjà les informations disponibles publiquement, y compris les informations des réseaux sociaux, dans le cadre des contrôles et recherches liés à l’ESTA”, mais qu’en “aucune circonstance le DHS ou le CBP ne violerait les paramètres de vie privée des réseaux sociaux” dans le cadre de ces contrôles.

Au vu des informations disponibles et des dispositions légales de protection de la vie privée aux États-Unis, il est donc implicite et logique de comprendre la notion “d’identifiant de réseaux sociaux” comme simplement l’adresse des profils / comptes, et non les informations de connexions auxdits comptes.

Quelles informations de réseaux sociaux fournir aux autorités lors de la demande d’ESTA?

Si telle est votre intention, vous pouvez fournir un ou plusieurs comptes de réseaux sociaux en indiquant l’adresse internet (URL) ou simplement le nom de profil du compte en question.

Exemple Facebook:

Nom du compte/profil: jean.dupont.01

Adresse / URL: https://www.facebook.com/jean.dupont.01/

Exemple Twitter:

Nom du compte/profil: @jeandupont01

Adresse / URL: https://twitter.com/jeandupont01

Comment et pendant combien de temps les données de recherches sur les réseaux sociaux sont-elles conservées?

Comme toute autre donnée collectée par le CBP dans le cadre d’une demande d’ESTA ou de visa, les enregistrements contiennent au minimum:

  • La date
  • Le(s) site(s) d’origine
  • La nature de l’information
  • L’usage qui a été fait de l’information

Les données collectées sur les réseaux sociaux peuvent être conservées par le CBP au maximum 3 ans dans une base de données “active”, soit un an au-delà de la date d’expiration de l’ESTA.

Les données collectées sur les réseaux sociaux peuvent remonter à 5 ans en amont de la date de début des recherches (contre 15 ans pour les données purement biographiques).

Enfin, toutes les informations issues des réseaux sociaux d’un postulant à l’ESTA peuvent être conservées 12 ans dans les archives électroniques du CBP.

 

Comment modifier l’ESTA, ou accéder aux données de réseaux sociaux collectées dans le cadre d’une demande d’ESTA?

Une fois votre approuvée, vous pouvez modifier certaines informations de votre autorisation ESTA, notamment l’adresse e-mail de correspondance, et l’adresse de votre séjour aux États-unis.

En ce qui concerne les informations collectées sur les réseaux sociaux, la loi sur la vie privée (Privacy Act) et la loi sur la liberté d’information (Freedom of Information Act – FOIA) vous autorisent à “accéder aux informations qui sont conservées dans le système d’enregistrements du CBP”.

Pour ce faire, vous pouvez écrire à l’adresse suivante:

CBP FOIA Headquarters Office
U.S. Customs and Border Protection
FOIA Division
90 K Street NE, 9th Floor
Washington, D.C. 20002

Veillez à signer votre courrier expliquant clairement le sens de votre demande, et libellez votre enveloppe et lettre avec les mots “Privacy Act Access Request”.

 

Les richesses de Pittsburg

Pittsburgh une ville de l’état de Pennsylvanie, située sur la côte Est des Etats-Unis. La ville est à l’intérieur des terres sur les bords de fleuve Ohio. Ses richesses naturelles exceptionnelles ont permis, dès sa fondation, l’essor de ses industries métallurgiques. Fait marquant de la région : c’est dans cette même ville qu’on a construit en 1957, la toute première centrale nucléaire de la planète.

De nos jours, les industries de métaux lourds ont laissé la place à l’industrie informatique, aux grands groupes médicaux et scientifiques. L’adaptabilité américaine à l’opposé de  la française laisse songeur : en effet, plutôt de se reposer sur une crise, de pleurer sur les temps anciens comme en France quelquefois, les américains n’hésitent pas à reconnaître la vétusté des choses avant de prendre leurs responsabilités et repartir de l’avant, quitte à changer, pour un secteur d’activité plus prometteur.

Vous  appréciez le dynamisme américain, c’est vrai mais, très honnêtement, vous n’êtes pas venu jusqu’ici pour visiter les entreprises, aussi innovantes soient-elles. Non, vous seriez plutôt tenter par le Point Park (dont on vous a dit tant de bien), histoire de vous  dégourdir un peu les  jambes après vos heures de vol.

The Point, comme on l’appelle communément, est un parc d’une surface de  15000m2, en plein centre ville de Pittsburgh où les fleuves Allegheny et Monogahela se rejoignent pour donner naissance au fleuve Ohio.

Le parc a été dessiné et aménagé sur un ancien territoire industriel des années 50. Il a ouvert ses portes au public en 1974. Au sein même de ce grand parc, vous pourrez visiter le Fort Pitt Museum, un hommage à la guerre franco-indienne de 1754.

La fontaine de The Point est très célèbre. Beaucoup de touristes viennent pour elle seulement. Ses jets, lorsqu’ils sont en action, atteignent tout de même 46 mètres de haut. La ville de Pittsburh en prend grand soin. Elle a d ‘ailleurs été renovée en 2009. Le festival des arts visuels Three Rivers se déroule précisément dans ce parc au mois de juin et ce, tous les ans.

Rendez vous ensuite au centre historique du sénateur John Heinz. Vous y découvrirez un ancien tramway du milieu du XXeme siècle et des véhicules de l’entre-deux guerres. Tout ce qui a été construit, découvert, élaboré au fil des siècles par les colons qui s’y sont installés est exposé ici.

Le lieu est immense, il couvre six étages ! Et comme dans tout grand musée, vous y trouverez des expositions autant permanentes que temporaires. Vous allez constater que la ville a abrité d’illustres inventeurs et scientifiques ( vaccin anti- antipoliomyélitique) mais également, dans un tout autre registre, la création du Big Mac.

Comme un système de poupées matriochkas, le musée abrite un autre musée en ses murs. C’est le musée Western Pennsylvania Sports.  Pour les férus de sport en tout genre, le lieu est un petit paradis, avec des objets et des accessoires ayant appartenu aux plus grands sportifs, et tout cela, sur deux étages!

Si vous êtes en train de déambuler dans Pittsburgh, c’est que vous avez fait votre demande de visa avec un peu d’avance. N’oubliez pas de remplir votre formulaire ESTA sur internet quelques jours avant le départ. Mais noter tout de même que vous passerez, à votre arrivée à l’aéroport américain, les contrôles d’usage du service des douanes. Si vous ne cachez pas un camembert bien affiné sous votre manteau, les portes de Pittsburgh vous seront ouvertes ! Enjoy !