Utilité du document ESTA

Utilité du document ESTA

Pour résider sur le sol américain, les ressortissants de pays étrangers doivent remplir quelques formalités d’entrée. L’une d’entre elles est la demande de l’autorisation de voyage électronique ESTA qui est un document important pour voyager aux USA. Cette autorisation de séjour revêt d’une grande utilité puisqu’il permet d’entrer sur le sol américain sans tracasserie. Voici quelques utilités du titre de séjour électronique ESTA nécessaire pour un séjour aux États-Unis sans visa.

Le document ESTA

Pour aller aux Etats-Unis, les voyageurs de certains pays sont exemptés de l’obtention d’un visa classique. Ceux-ci doivent néanmoins posséder une autorisation d’entrée.

Qu’est-ce que l’ESTA ?

Le document ESTA est une autorisation de voyage électronique qui encadre tous les déplacements des voyageurs vers le territoire américain. Dans certaines circonstances, le document électronique fait office de droit de résidence pendant une durée de séjour. Tout voyageur qui désire entrer sur le territoire américain pour un certain moment doit demander son autorisation de voyage.

Ce document constitue en réalité une autorisation pour le voyageur qui désire atterrir légalement aux États-Unis. Le document de voyage ESTA peut aussi valoir un visa de visiteur. De toute façon, tout déplacement vers le sol américain est tributaire de l’obtention de ce document ESTA.

Contexte d’initiation du document ESTA dans les déplacements vers les États-Unis

L’E visa ESTA est un document exigé depuis 2009 par les pays ayant accepté la mesure d’exemption de visa. L’objectif de ce programme est de mieux sécuriser les déplacements aériens, maritimes et terrestres avec un système électronique. Il s’inscrit dans le cadre du programme d’exemption de visa (Visa Waiver programme) qui a conquis l’adhésion de plusieurs pays de l’espace Schengen.

À quoi sert le document ESTA ?

Pour les ressortissants des pays membres du programme VWP, le document ESTA est très bénéfique. Il est plus aisé pour ceux-ci de voyager aux Etats-Unis puisque le visa de voyage simplifie les formalités d’arrivée et les modalités d’entrée.

L’exemption de visa et ses avantages

Pour les ressortissants des pays adhérents au processus VWP, il n’existe pas d’obligation de visa pour s’introduire aux États-Unis. La détention de l’autorisation ESTA leur permet d’entrer aux USA pendant une période donnée. Cette exemption facilite la libre circulation des biens et services entre les états membres du programme.

Avec le visa Schengen, les voyageurs sont libres de circuler dans le pays de l’oncle Sam, d’y loger et de se comporter comme un citoyen. Il leur est également possible d’enclencher des négociations d’affaires et de signer des contrats les engageant.

L’obtention d’autres documents étatiques avec le document ESTA

Le fait d’être en possession du document ESTA permet d’accélérer la demande d’autres pièces administratives. Ces documents permettront de prolonger la durée de son séjour sur le sol américain. Parmi ces derniers se trouve le visa de visiteur qui est exigé sur le territoire américain pour les séjours de plus de trois mois.

Aussi, le voyageur peut facilement renouveler son passeport électronique en vue de régulariser sa situation aérienne. Il en est de même pour les autres pièces d’identification qui permettront de s’établir dans l’un des pays adhérents au Vwp.

Comment se procurer le document ESTA ?

Disponible en ligne, il n’existe qu’une seule manière de s’emparer de l’ESTA avant son voyage. Le voyageur a juste à faire une demande de l’autorisation électronique à travers le site officiel et à remplir le formulaire dédié. L’agrément de sa requête est assuré s’il remplit les conditions préétablies par la sécurité intérieure américaine.

Les critères de sélection des candidats à l’autorisation ESTA

Pour sélectionner les meilleurs pouvant obtenir l’autorisation ESTA, l’immigration américaine effectue un tri. Seuls les candidats ayant donné des renseignements corrects sur le formulaire sont sélectionnés. Aussi, étant donné que la durée de l’autorisation ESTA ne couvre qu’une période réduite de séjour, les candidatures d’une longue durée seront rejetées.

Par ailleurs, seuls les citoyens des pays partisans du programme Vwp peuvent bénéficier de cette autorisation. Si le prévenu n’est pas un ressortissant de ces pays, il devra présenter une demande de visa classique. Le candidat doit aussi veiller à ne pas avoir aucun contentieux juridique avec l’État américain. S’il a des ennuis avec la justice américaine, sa candidature pour avoir l’autorisation sera rejetée.

Comment demander le document ESTA en ligne ?

Electronic system for travel authorization (ESTA) est la définition du formulaire ESTA en anglais. Une définition qui suppose donc que le document n’est accessible qu’en ligne et donc la demande se fait sur le web. Il existe à cet effet plusieurs sites web qui publient des formulaires de demande pour obtenir votre autorisation électronique.

Pour ce faire, le voyageur doit se rendre sur le site de l’ESTA pour présenter une demande. Il y trouvera des renseignements et des onglets spécialement créés pour le remplissage du formulaire. Dans le remplissage, il doit veiller à donner des renseignements vrais et vérifiables. Parmi ces renseignements, il doit notifier son délai de séjour ainsi que les raisons de son voyage.

Mais au préalable, des informations sur son identité, son passeport en cours de validité et son pays de résidence sont exigées. Il fournira aussi des renseignements sur son état de santé et des tests sérologiques. Si l’une des informations données est fausse, sa demande de voyage peut être refusée. Après avoir fourni ces renseignements, le voyageur doit valider son dossier pour l’étude.

C’est après acceptation dudit dossier que lui sera envoyé la page de confirmation de la requête. Il est conseillé de garder cette dernière sur soi pendant ses déplacements sur le territoire américain.

Ceux qui peuvent profiter des bénéfices du document

Plusieurs personnes peuvent bénéficier des avantages liés à la détention d’une autorisation électronique.

Les habitants des pays ayant accepté le programme

Ils sont les plus privilégiés dans cette procédure de délivrance d’autorisation de voyage. Les voyageurs originaires des pays comme la France et la Belgique sont ceux pouvant obtenir l’ESTA.

Le document d’exemption de visa est conseillé aux hommes d’affaires. C’est la possibilité la plus économique pour eux d’effectuer un voyage aux USA pendant une durée réduite. Les missions diplomatiques doivent aussi transiter par l’accord de la sécurité intérieure. Cela implique l’obtention de l’autorisation ESTA.

Pour les familles

Si le voyageur veut venir en famille, ces derniers doivent demander l’autorisation d’atterrir aux USA. S’il s’agit d’un voyage d’affaires impliquant aussi un groupe de personnes, chaque personne doit postuler individuellement pour obtenir le document électronique.

D’autres précisions sur l’autorisation électronique ESTA

Bien qu’étant bénéfique, le document de l’ESTA a aussi ses exigences et implique le respect de certaines conditions d’entrée sur le territoire américain.

Le délai de livraison et du séjour

Pour bénéficier d’une autorisation ESTA, le voyageur doit formuler sa demande trois jours au moins avant son départ. Passer ce délai, il peut accuser un retard dans son voyage. Aussi, son voyage ne peut excéder trois mois sur le sol américain. De même, l’obtention de cette autorisation nécessite quelques frais à payer.

Les limites du document ESTA

Le document ESTA peut faire office de visa dans certains pays partenaires. Cependant, il ne constitue pas un vrai visa et est rattaché électronique au passeport. Les voyageurs doivent entamer des procédures d’établissement de visa s’il prévoit un séjour à long terme. De même, ils doivent enclencher l’élaboration d’autres documents comme le passeport.

Si ce dernier n’est plus en cours de validité, le visa ESTA peut également être bloqué. Il faudra lors anticiper les actions en renouvelant son passeport avant le déplacement. Le mieux serait d’opter pour un passeport électronique pour son compte. Si la requête d’autorisation de voyage est réfutée, il est également possible de refaire une demande.

 

Demande d’une autorisation de voyage aux États-Unis (Esta)

Certificat ESTA

Effectuer un voyage aux États-Unis de nos jours devient de moins en moins tracassant avec la flexibilité des formalités à remplir. En effet, le certificat ESTA est un document de voyage mis en place par le gouvernement américain permettant de contourner la procédure de demande de visa. Il offre aux ressortissants de pays étrangers une durée de séjour de trois mois et peut également servir à faire plusieurs entrées. Son obtention implique des conditions préalables à remplir et son utilisation nécessite des règles à suivre.

En quoi consiste le certificat ESTA ?

Le certificat ESTA est un visa électronique et une autorisation officielle accordée par les services d’immigration américaine aux étrangers. L’obtention de ce document permet à ces derniers de se passer du visa classique à travers des démarches relativement simples.

Il est obligatoire à toute personne désirant voyager aux USA et ne possédant pas de visa de visiteur. Cette autorisation de voyage électronique n’est cependant pas accordée à tous les demandeurs. Elle est délivrée à ceux qui sont éligibles à la demande et qui respectent des critères bien définis par les autorités.

L’utilisation de l’ESTA

L’utilisation du visa électronique ESTA donne accès au sol américain pour un séjour de 90 jours maximum. De même, la validité du document est très courte, ce qui nécessite d’avoir un passeport valide au préalable. Le certificat peut expirer plus tôt lorsque le passeport rattaché est expiré. Il est alors important d’avoir son passeport à jour avant de faire une demande d’autorisation de voyage.

Pourquoi opter pour l’ESTA ?

Tous les étrangers ne possédant pas un passeport valide et un visa doivent demander l’autorisation ESTA avant d’entrer sur le territoire américain. Obtenir une autorisation de voyage électronique présente des avantages multiples.

Il s’agit d’un programme qui permet à l’usager de trier aisément l’application en ligne avant d’entrer sur le sol américain. Ce certificat peut être demandé jusqu’à 72 heures avant le voyage.

Quels sont les critères à respecter pour la demande de l’ESTA ?

L’ESTA est un document essentiel dont l’obtention requiert quelques prérequis et exigences.

Les prérequis pour demander l’ESTA

Avant de faire la demande de ce visa pour voyager aux USA, il faut en premier lieu être un ressortissant de pays membre du dispositif. En effet, les nations du programme d’exemption de visa sont les seules aptes à obtenir l’autorisation électronique. C’est un accord signé par certains pays et qui permet aux ressortissants de ceux-ci de se déplacer aux États-Unis sans visa.

Les exigences de l’ESTA

En possession de l’ESTA, il est demandé de s’assurer que le voyage se fait avec une compagnie aérienne ou de croisière reconnue par l’État américain. De même, en raison du titre de séjour exigé, tous les voyageurs devront signaler la durée de leur voyage en présentant un billet de retour. Ils doivent aussi être exemplaires tout au long de la résidence en terre américaine.

Les conditions pour obtenir l’ESTA

Pour bénéficier de l’ESTA, il faut avoir des motifs conformes à ceux exigés pour aller aux États-Unis sans le visa classique. Les autorités américaines se chargent de connaitre le but du voyage de chaque personne débarquant sur leur sol. Ce sont en fait ces analyses qui déterminent le type de visa qu’il faut à chaque voyageur.

Pour ce faire, l’un des motifs suivants doit être présenté avant toute demande d’autorisation de voyage électronique :

  • Voyage touristique ;
  • Visite de famille
  • Transit ou escale ;
  • Voyage d’affaires.

Il est important de voyager à l’aide d’un passeport biométrique ou d’un passeport électronique valide pour que l’autorisation ESTA soit prise en compte. Ce sont les seuls passeports employés dans la demande du certificat électronique et servant à la résidence sur le sol américain. Le passeport biométrique est, en effet, utilisé depuis quelques années pour voyager aux USA au même titre que le document électronique.

Il a pour rôle de sécuriser les informations personnelles et d’empêcher les falsifications. Son principe réside dans la reconnaissance des aspects physiques et de sa capacité à établir une identité du voyageur de façon irréprochable.

Le formulaire ESTA

Avant d’obtenir son autorisation électronique, le voyageur doit remplir quelques formalités d’entrée. Cela implique le remplissage du formulaire cerfa en ligne. Remplir le formulaire consiste à fournir de nombreuses informations notamment sur l’identité du demandeur et son passeport. Il faudrait aussi apporter des renseignements relatifs au séjour à effectuer au pays de l’oncle Sam. Il est aussi demandé dans le formulaire des renseignements ayant rapport à la santé du voyageur afin de protéger les citoyens américains.

Les mesures sécuritaires de l’ESTA

Le gouvernement américain n’accorde pas une autorisation de voyage sur son territoire aux personnes représentant une menace pour la société. Toutes les demandes d’autorisation sont minutieusement traitées afin de garantir la sécurité nationale. Tous les précédents voyages des postulants à l’autorisation ESTA sont aussi retracés par l’immigration américaine.

Les différentes mesures servent à s’assurer que le demandeur de l’autorisation n’a pas été en contact avec des maladies contagieuses. Le formulaire a pour but de rassurer l’État américain de l’intégrité du requérant. L’analyse des informations fournies par ce dernier déterminera son éligibilité ou pas.

Quelles sont les conditions d’utilisation du certificat ESTA ?

La mise en ligne de ce système électronique par le gouvernement américain a pour objectif de simplifier la tâche aux ressortissants du programme d’exemption de visa. L’autre but du dispositif est de préserver la sécurité sur le territoire américain. L’autorisation de voyage ESTA était même au départ gratuite pour permettre aux usagers de se conformer à cette alternative.

Elle est devenue par la suite payante, et ceci depuis quelques années. Chaque demandeur doit à présent faire face à des responsabilités administratives associées à une taxe touristique après avoir faire sa demande. Néanmoins, le certificat ESTA demeure plus économique que le visa américain.

La demande en ligne

Nombreux sont les sites disponibles pour la demande de l’autorisation électronique. La possibilité de faire une demande sur le site officiel du gouvernement américain est la première option qui s’offre au voyageur. De même, la requête peut être aussi faite sur un site privé qui offre généralement un accompagnement de qualité.

Après avoir pris connaissance des conditions d’utilisation, il faudra remplir le formulaire en fournissant de façon précise les informations demandées. Ces dernières doivent être vraies afin d’éviter d’éventuelles confrontations souvent désagréables avec les autorités américaines. Des sanctions peuvent aussi s’appliquer si les renseignements fournis ne sont vérifiés.

Les frais administratifs

Une fois le formulaire rempli, les frais de dossiers seront payés en ligne par des cartes acceptées du service. Au nombre de celles-ci figurent la carte visa, la MasterCard, PayPal et autres.Les frais de dossiers servent en effet au paiement des agents du service et à l’amélioration du dispositif à travers des mises à jour.

Le retour de la demande ESTA

Contrairement à la demande du visa classique, la demande ESTA prend moins du temps au niveau de la procédure du traitement des dossiers. Le retour est donc plus rapide, mais peut parfois aller à 72 heures. L’essentiel est de faire sa demande plus tôt et de bien s’apprêter pour le séjour.

Que faire après son ESTA rejetée ?

Si la demande ESTA est rejetée, il faut en premier lieu vérifier qu’il ne s’agit pas d’une erreur sur les informations fournies. Si telle est le cas, il est possible de refaire une demande. Ce rejet peut être aussi dû au non-respect de certaines conditions d’admissibilité et il faudra dans ce cas chercher le visa classique.

Que faire après la validation de l’ESTA ?

Si l’ESTA est validé, il faudrait imprimer la page de validation reçue puis effectuer le voyage muni de son passeport. Il faudrait également s’apprêter pour les passages à l’immigration et à la douane américaine à l’arrivée aux USA.

 

Demande ESTA officiel pour entrer aux États-Unis

Demande ESTA officiel pour entrer aux États-Unis

L’Electronic System for Travel Authorization ou ESTA est un formulaire à remplir obligatoirement par tous les voyageurs autorisés au titre d’une exemption de visa. Ceux-ci doivent obtenir une autorisation qui leur permettra de séjourner pendant 90 jours au plus sur le sol américain, et ce dans le cadre soit d’une visite touristique soit pour effectuer des affaires. Néanmoins, le formulaire ESTA n’est valide que pendant deux années ou jusqu’à la date d’expiration de votre passeport. La procédure de demande d’autorisation de voyage reste encore une question épineuse pour plusieurs personnes souhaitant voyager aux USA. Cet article passe largement en revue tout ce qu’il y a à savoir sur la demande d’autorisation ESTA.

Le visa ESTA : qu’est-ce que c’est en réalité ?

Le visa ESTA est une autorisation de voyage électronique facilitant l’entrée aux États-Unis pour tous ceux qui sont intéressés par l’idée de visiter le pays. La délivrance de cette autorisation d’entrée a lieu après l’exécution d’une procédure préalable.

Au début de cette procédure, les voyageurs exemptés de visa doivent demander l’autorisation et s’assurer de compléter toutes les exigences possibles. Le non-respect des conditions d’établissement du formulaire ESTA ne laisse qu’une seule alternative au voyageur, celle de la demande de visa.

Par ailleurs, la création de ce formulaire de demande de visa illustre les efforts du gouvernement américain et principalement ceux du département de la sécurité intérieure dans la simplification de l’accès aux États-Unis. Le remplissage du formulaire ESTA ne peut, à lui seul, satisfaire le besoin de visa pour entrer sur le sol américain.

En effet, la demande d’autorisation doit être encore examinée et approuvée par la douane américaine à l’occasion des contrôles de sécurité réalisés à votre arrivée sur les lieux. Toutefois, la conformité des informations contenues dans le formulaire de demande de visa ESTA constitue un réel avantage.

Les conditions nécessaires à l’obtention de l’ESTA ?

La demande d’autorisation ESTA est en principe ouverte à tous les voyageurs. Par contre, elle admet quelques conditions indispensables qui concourent à sa validité.

La première et l’une des plus importantes conditions a trait à la possession d’un passeport en cours de validité, de la date où l’intéressé fait une demande d’autorisation jusqu’à celle de son retour au pays. Cette exigence est en outre complétée par l’obligation d’avoir un passeport biométrique ou à lecture optique.

Ensuite, il est important que le voyageur soit le ressortissant d’un des pays bénéficiant de ce programme spécial d’exemption de visa. En troisième lieu, le voyage doit être motivé par le tourisme ou les affaires. Le voyageur doit en plus de cela acheter un billet d’avion aller/retour ou faire mention de sa destination éventuelle dans le pays de l’oncle Sam.

Pour aller aux États-Unis, il faut prendre le vol d’une compagnie aérienne homologuée par la législation américaine. Il ne faut surtout pas avoir commis une infraction au regard de la loi des États-Unis au cours d’une visite précédente. Parallèlement, aucune demande de visa ne doit avoir été refusée.

Enfin, les informations à renseigner dans le formulaire doivent appartenir au demandeur uniquement et celui-ci devra, afin de parachever le processus, régler tous les frais de traitement de dossier y afférent.

Certaines astuces permettent de maximiser ses chances de voir sa demande d’autorisation acceptée. L’émission de la demande 72 heures avant le départ jouera en votre faveur. Il faut préciser qu’un renouvellement de demande est recommandé si vos informations changent durant la période de validité.

E visa : la demande d’autorisation ESTA en ligne

Pour des raisons évidentes (la validation de la demande doit être effectuée par les autorités américaines), la procédure préalable à l’obtention d’un visa ESTA se déroule uniquement sur internet. Le processus d’autorisation de voyage électronique ne cesse de rigidifier. Le système électronique n’en demeure pas moins une étape primordiale sur le chemin qui vous mènera aux USA.

La durée de validité d’une autorisation ESTA

L’ESTA dure deux années à compter de la date où le formulaire est rempli. Avant tout départ, le voyageur doit s’assurer que toutes ses informations sont actualisées, sous réserve de devoir lancer le renouvellement de sa demande. Cette exigence vaut également pour toutes les modifications ayant lieu pendant ces deux années.

Le voyageur devra à nouveau prendre ses précautions en vue d’un renouvellement si la validité de son passeport (biométrique ou électronique) expire. La loi autorise néanmoins sa sortie du territoire même si le formulaire ESTA devient désuet. Cela s’explique par le fait que l’obligation de présenter une autorisation n’a cours qu’au départ pour les USA.

La durée du séjour est de 90 jours au plus. Il s’agit là que de jours consécutifs et non de visites sporadiques. Avec l’ESTA, il est possible de répartir aux États-Unis quand vous le souhaitez, à condition de respecter le délai de trois mois après la date de votre départ du pays.

Les pays participants au programme d’exemption de visa

Les demandes de voyages peuvent être émises depuis l’espace Schengen. Les pays membres de ce partenariat sont désormais au nombre de 39 avec l’adhésion de la Pologne le 11 Novembre de l’an 2019. Voici les pays non européens membres du programme : le Singapour, l’Australie, le Brunei, le Chili, la Nouvelle-Zélande, la Corée du Sud, le Taïwan et le Japon.

L’ESTA officiel : un titre de séjour pour enfant ?

Le formulaire d’exemption de visa est un programme à la portée de tout le monde. Toutes les tranches d’âges peuvent le revendiquer à juste titre. Cette règle ne souffre pas d’exception. La procédure prend cependant tout son sens lorsqu’elle concerne un enfant, ce dernier n’étant pas rigoureusement tenu à la possession d’un passeport.

Dans une telle situation, les parents sont invités à émettre une demande de groupe incluant celle de leur(s) enfant(s). Absolument rien ne change, la procédure est identique aussi bien pour les parents que pour leurs enfants. Les mêmes conditions citées plus haut sont applicables aux petits protégés.

Le formulaire ESTA peut-il remplacer le visa officiel ?

Pour séjourner aux USA, il vous faut présenter une autorisation de séjour qui prendra la forme d’un ESTA, d’un visa officiel ou d’une carte pour résidents permanents. Bien sûr, ces trois autorisations sont différentes les unes des autres et ont des fonctions distinctes.

La première autorisation, l’ESTA, offre la possibilité de passer seulement 90 jours aux États-Unis. Le tourisme et les raisons professionnelles sont les seuls motifs qui vous autorisent l’accès à ce formulaire. À la différence d’un visa officiel, l’ESTA ne vous permet pas de vivre pendant une longue durée aux États-Unis, mais ne requiert que des démarches simples.

La procédure d’obtention du visa officiel nécessite en revanche un déplacement dans une ambassade des États-Unis. Elle peut donc durer plusieurs mois. L’avantage d’utiliser un visa officiel c’est qu’il accorde le droit de suivre une formation diplômante, de travailler et d’être rémunéré conformément aux règles en vigueur aux États-Unis.

Très difficile à obtenir, la carte de résident permanent est destinée aux personnes voulant vivre durablement aux USA. Elle est aussi accessible pour les demandeurs d’asile.

L’utilité de se faire assister dans le processus de demande d’autorisation

L’accès au territoire américain est examiné avec minutie par les services compétents. Depuis les attentats de septembre 2001, le département de la sécurité intérieure est devenu intransigeant par rapport à la procédure d’autorisation de séjour en tout genre. Pour vous assurer que tout soit bien fait, et ce dans les règles de l’art afin de ne pas risquer de voir la demande d’autorisation rejetée, vous pouvez confier les démarches à une société tierce.

Les prestations de ces sociétés tierces couvrent la collecte et le renseignement des informations en ligne. Elles réalisent aussi toutes les vérifications nécessaires aux fins de réduire tout le stress du contrôle douanier dans votre pays de destination, en l’occurrence les USA.

 

L’autorisation ESTA en détail

L’autorisation ESTA en détail

Pour voyager aux USA, il incombe aux ressortissants de pays étrangers d’obtenir un visa. En effet, l’acquisition du visa de visiteur est essentielle pour les voyageurs, quelle que soit leur durée de séjour. En dehors du titre de séjour classique, les citoyens du programme d’exemption de visa peuvent accéder au sol américain. Ceci est en effet possible avec une autorisation de voyage électronique nommée ESTA. Découvrez les critères et les exigences requises pour faire une demande de celle-ci.

L’autorisation ESTA

L’ESTA est une autorisation préalable à obtenir pour entrer sur le sol américain sans visa. Il faudra pour ce faire effectuer une demande et remplir certaines formalités administratives comme disposer d’un passeport en cours de validité.

De quoi s’agit-il ?

L’autorisation ESTA est un E visa que les voyageurs de l’espace Schengen doivent obtenir pour entrer sur le sol américain. Il s’agit d’une permission préalable qui s’obtient auprès des autorités américaines après avoir présenté une demande. Elle permet aux citoyens étrangers qui la détiennent d’effectuer un mémorable séjour aux États-Unis.

La particularité de cette autorisation est qu’elle est octroyée après une étude minutieuse des informations fournies par le postulant. L’obtention du visa ESTA permet aussi aux migrants de régulariser leur situation. C’est un document de voyage qui est rattaché numériquement au passeport électronique du voyageur et qui se présente à l’aéroport ou au port d’embarquement.

L’objectif de l’autorisation l’ESTA

L’intégration de l’autorisation d’entrée ESTA dans les documents de voyages permet de renforcer la sécurité en ce qui concerne les entrées aux USA. La délivrance de cette permission est parrainée par le département de la sécurité intérieure des États-Unis. Dans certaines circonstances, l’ESTA permet non seulement d’entrer sur le territoire américain, mais aussi d’y séjourner pour une période donnée.

Qui sont les bénéficiaires de l’ESTA ?

Tous les voyageurs ne disposant pas d’un visa doivent être en possession de l’autorisation ESTA pour accéder au pays de l’oncle Sam.

Les pays éligibles à l’autorisation de séjourner en Amérique

Les ressortissants de certains pays européens et asiatiques sont autorisés à séjourner aux États-Unis avec l’autorisation électronique. Toutefois, ces derniers sont soumis à une procédure de demande de l’autorisation, mais aussi à la détention d’un passeport biométrique ou électronique valide.

Les formalités d’entrée aux USA sont plus flexibles pour les nations du programme d’exemption de visa comme la France, la Suisse… Par ailleurs, tous les ressortissants des pays adhérents du dispositif ESTA doivent remplir d’autres conditions sécuritaires pour recevoir l’autorisation.

L’ESTA pour les affaires

L’autorisation ESTA est aussi bénéfique pour ceux qui effectuent le déplacement aux États-Unis pour les rencontres d’affaires. Le commerçant qui réussit à obtenir cette autorisation peut voyager et signer des contrats avec des firmes américaines. Il peut aussi suivre des conférences et effectuer le tourisme dans le cadre de ses affaires.

Le formulaire de l’autorisation ESTA

Pour accéder au territoire américain, les citoyens des pays étrangers membres du programme doivent demander leur autorisation d’ESTA. La demande d’autorisation requiert de la part du voyageur de remplir le formulaire dédié. Ce dernier est une fiche qui fait office de bordereau d’autorisation.

Les conditions à remplir

Avant de pouvoir espérer obtenir une autorisation de séjour ESTA, il est important de remplir certaines conditions essentielles. Le voyageur doit être originaire de l’un des pays membres du vwp signataire du protocole de l’ESTA. Aussi, le prévenu doit posséder un passeport valide de type biométrique ou électronique.

Son séjour sur le sol américain doit aussi être d’une durée relativement courte (90 jours maximum). Par ailleurs, le voyageur ne doit pas être un migrant clandestin. Cela suppose qu’il doit avant d’entrer sur le territoire des États-Unis prendre par une compagnie aérienne ou maritime reconnue.

De même, avoir fait une demande de l’autorisation ESTA par le passé est un atout. Il est aussi important de n’avoir aucun contentieux avec la justice américaine avant d’amorcer cette demande de visa électronique. Toutes ces conditions d’entrée remplies, le voyageur peut alors solliciter une demande d’autorisation de voyage de la part de l’immigration américaine.

Comment soumettre une demande ESTA ?

L’autorisation ESTA étant un document électronique, la demande ESTA se fait via des réseaux de télécommunications. Le voyageur n’a plus qu’à se connecter sur le ESTA-formulaire.us pour passer sa requête. Une fois connectée, la plateforme exigera de lui des informations tant confidentielles que personnelles. Il est tenu de renseigner la page sur ces données pour obtenir une suite favorable à sa demande.

En cas de voyage en famille ou en équipe, chaque passant doit se conformer à la règle de demande de l’autorisation. Il est conseillé d’adresser cette requête au moins trois jours avant son départ pour les États-Unis d’Amérique. Des informations sur la durée de voyage, le numéro de passeport ainsi que les raisons du séjour sont aussi exigés.

Toutes ces informations sont analysées par les agents de la sécurité intérieure afin de statuer sur la moralité du voyageur. Cette procédure est aussi recommandée pour les hommes politiques en voyage d’affaires. Il existe également des sites secondaires qui proposent ces genres de services aux voyageurs. Après l’envoi de la demande ESTA, le voyageur reçoit une réponse généralement presque immédiatement.

Combien de temps dure une autorisation de l’ESTA ?

Comme le visa et les autres documents de voyage, l’autorisation ESTA est soumise à une durée de validité.

La durée de validité

Tout voyageur peut bénéficier des profits de l’exemption de visa pendant environ deux années. Il est par la suite possible de refaire une demande de l’autorisation en cas d’expiration du document précédent. La même procédure se fait via internet et suivant les mêmes dispositions.

La durée de séjour du voyage avec l’ESTA

La durée de séjour que couvre cette exemption de visa n’est relativement pas longue par rapport à celle du visa classique. Un voyageur n’a droit qu’à trois mois au maximum de séjour sur le sol américain s’il fait recours à cette autorisation. Il est toutefois conseillé de préférer des durées de séjour plus court en bénéficiant de l’exemption de visa.

Si le voyageur tient à rester plus longtemps aux États-Unis, l’obligation du visa se présentera. Par ailleurs, il est possible que le passeport du voyageur expire avant la fin du séjour. Il est recommandé dans ce cas de demander son autorisation ESTA dans les jours qui suivent l’obtention du nouveau passeport. Autrement, l’autorisation perd sa validité une fois le passeport expiré.

Les avantages de l’autorisation de séjour ESTA

Bien qu’étant une obligation, l’ESTA est aussi bénéfique aux voyageurs ayant pour pays de destination les États-Unis.

Les profits de l’autorisation d’ESTA

En dehors de l’obligation d’obtention de cette autorisation, le formulaire ESTA offre plusieurs possibilités aux voyageurs. Parmi celles-ci, le touriste peut accélérer l’obtention de son visa de visiteur pour accéder rapidement au territoire américain. Il est également possible pour le voyageur de séjourner dans le pays de l’oncle Sam pendant toute la période des vacances.

De plus, le voyageur peut mener à bien d’autres projets comme les formations et les transits sur le sol américain. Il est aussi envisageable de faire du tourisme dans le pays en et dans toutes ses belles villes. L’ESTA est aussi un document important qui facilite le renouvellement rapide de son passeport.

Ce que ne peut assurer une autorisation ESTA

Ladite autorisation donnée permet de fouler le sol américain, mais ne donne pas accès aux privilèges d’un visa. Cette autorisation permet à tout citoyen des pays éligibles d’effectuer le voyage en terre américaine. Une fois arrivée, l’acceptation de son séjour est encadrée par un agent de la douane. Il est également important de rémunérer les sites qui se sont occupés des formulaires du visa.

Comment préserver la validité de votre autorisation de voyage aux Etats-Unis ?

Pour aller aux Etats-Unis, il n’est plus nécessaire d’effectuer de longues démarches administratives. L’autorisation d’entrée sur le sol américain, Visa ESTA, est une solution idoine pour alléger les formalités nécessaires de demande de visa. Cependant, la validité du document fait partie des aspects à préserver pour pouvoir en faire usage. Quelles sont les attitudes à avoir pour jouir pleinement des avantages de l’ESTA durant le séjour aux états unis ? Zoom sur cette autorisation de séjour.

L’ESTA : généralités et fonctionnement

L’ESTA est un passeport électronique de voyage, un E visa, qui permet d’entrer sur le territoire américain. Les demandes de voyage liées à ce titre de séjour se font uniquement en ligne. Toutefois, une tierce personne ne peut voyager aux Etats-Unis avec l’Esta. Pour obtenir son autorisation, il est indispensable d’être un des ressortissants de pays ayant signé le programme d’exemption de visa.

Ce programme, appelé « waiver program », est un accord initié par les USA et établi entre les pays-membres de l’espace schengen. Il permet une libre entrée aux USA des bénéficiaires. Toutefois, l’ESTA bien que facilitant l’entrée dans le pays aux citoyens du « waiver program », présente quelques contraintes :

Respecter un délai de 90 jours

Il ne suffit pas de remplir le formulaire Esta, obtenir une autorisation pour séjourner indéfiniment aux USA ou devenir un résident américain. En réalité, l’ESTA n’est valable que pour un séjour aux Etats-Unis de 90 jours maximum. Cette durée de validité peut néanmoins être répartie sur plusieurs voyages, mais ne peut d’aucune façon être excédée au risque d’avoir des comptes à rendre aux autorités américaines.

Pour ce faire, il est recommandé de tout prévoir en ce qui concerne le retour dans votre pays d’origine. C’est un excellent moyen pour prévenir l’expulsion, les arrestations ou même une interdiction d’entrer dans le territoire américain. Il faut envisager l’éventualité d’un voyage retour, ne serait-ce que deux jours avant la fin du délai.

Avoir un passeport valide

Pour faire une demande d’autorisation de voyage, il est tout d’abord impératif de disposer d’un passeport en cours de validité. C’est ce passeport qui permet d’aboutir, au bout du processus à l’obtention d’une autorisation de voyage électronique. En effet, l’ESTA est rattaché au passeport et reste valable tant que le passeport le reste également.

En guise de rappel, l’ESTA peut être utilisé durant deux ans. Au cours de ces deux années, le détenteur peut faire autant de voyage qu’il le souhaite. Néanmoins, il devra avoir toujours un passeport valable. En effet, l’expiration du passeport entraine immédiatement celle de l’ESTA.

Ainsi, vous devez veiller à ce que le passeport reste valable durant tout votre séjour. Il est important de s’assurer du fait qu’il sera encore valable au moins un ou deux mois après votre séjour aux Etats-Unis. C’est une mesure d’assurance très pratique.

Qui peut aller dans les pays frontaliers avec l’ESTA ?

Les Etats-Unis sont bordés par certains pays frontaliers dont le Mexique et le Canada. Bon nombre de personnes désirent s’y rendre pour un séjour touristique. C’est une possibilité qui, cependant, est soumise à quelques conditions.

Les personnes autorisées par les agents frontaliers

Il est bien possible d’aller visiter les pays tels que le Mexique, ou le Canada une fois aux Etats-Unis. Cependant, l’ESTA ne constitue pas une autorisation officielle permettant une entrée garantie dans les autres pays. Pour y aller, vous devez vous en remettre uniquement à la décision des agents contrôleurs des frontières.

De la durée du séjour dans un pays frontalier

La durée du séjour au Mexique ou au Canada est comptable de celle du séjour général aux Etats-Unis. Autrement dit, le nombre de jours fait hors des Etats-Unis est comptabilisé dans les 90 jours que doit durer votre visite. Il peut s’agir de deux semaines, ou d’une seule journée, peu importe. Pour ce faire, il est conseillé d’avoir un agenda prédéfini avant de prendre l’avion.

Que savoir d’autre sur l’ESTA ?

L’ESTA vous fait renoncer à votre protection juridique

Il est bien vrai que le système électronique d’obtention de visa est un moyen fiable pour faciliter les formalités d’entrée aux Etats-Unis. Cependant, si les conditions d’entrée sont simplifiées, ce n’est sans aucune répercussion sur les droits du demandeur. En effet, en vous servant de ce type de visa, vous perdez par la même occasion tous les droits dont vous pouvez bénéficier en terre étrangère.

L’ESTA vous fait immigrant clandestin en cas d’arrestation

En cas de problème avec la justice pendant votre séjour, vous ne serez pas protégé. Il serait même impossible à votre ambassade ou consulat d’intervenir en votre faveur. Le détenteur de l’ESTA en cause est purement et simplement considéré comme un immigrant clandestin. Ce qui peut conduire à un long séjour en détention.

Quelques astuces pour rester en règle pendant son séjour aux USA

Ne pas changer de passeport pendant les deux ans de validité de l’ESTA

En dehors du respect strict des différents délais imposés par l’administration américaine, il existe quelques conseils pour être dans les normes. Ainsi, il est conseillé de ne pas changer de passeport durant les deux années de validité de l’ESTA.

En effet, changer de passeport revient à perdre son ESTA. Il faudra alors faire une nouvelle demande de visa électronique et rien ne garantit à l’avance qu’il vous soit accordé.

Faire un planning de séjour

Le planning de séjour est une sorte d’agenda de voyage qui vous permettra de programmer les activités de chaque jour. Cette astuce est valable pour tout type de voyage, et ce, peu importe le pays de destination. Il peut s’agir d’un voyage d’affaires, d’un séjour de vacances, etc.

L’essentiel est de tout prévoir pour ne pas se laisser surprendre par le temps. Cela implique de prendre un billet aller-retour dès les premiers jours des préparatifs du voyage. Par ailleurs, il est recommandé, à toutes fins utiles, de toujours avoir ses documents de voyage sur soi durant le séjour.

Astuces pour bien remplir un formulaire de demande ESTA

Il peut paraitre simple de remplir un formulaire. Néanmoins, celui d’une demande ESTA requiert une attention toute particulière. En effet, la moindre erreur au cours du remplissage peut entrainer un rejet systématique de la demande. Au pire des cas, une interdiction de séjour sur le sol américain.

Pour éviter des situations aussi fâcheuses, il est préférable de remplir le formulaire en prenant certaines précautions :

Utiliser les documents officiels

Certaines informations vous seront demandées lors du remplissage du formulaire. Pour les fournir, il est préférable de se servir de document tel que le passeport biométrique, ou l’acte de naissance. Vous pouvez aussi utiliser la pièce d’identité en cours de validité. Ainsi, vous serez sûr des données que vous fournissez.

Demander l’aider d’une agence de voyages ou d’un proche expérimenté

Dans bien des cas, il est nécessaire de se faire aider pour effectuer une demande ESTA. Les options les plus usitées restent le recours aux services d’une agence de voyages, ou l’aide d’un proche. De préférence, un proche ayant une fois suivi le processus de demande en question.

De même, être en possession de toutes ses facultés avant de commencer le remplissage est indispensable. Les agents de l’immigration, ne laissant passer aucune anomalie, peuvent bloquer votre demande en raison d’une toute petite erreur d’inattention. Pour ce faire, les personnes âgées doivent impérativement se faire aider.

Présenter une demande peut aussi se faire par le biais de plusieurs sites disponibles sur internet. Tout ce que le demandeur a à faire c’est de fournir des informations vraies.

En conclusion, il faut retenir que l’ESTA est une alternative efficace en matière de formalités d’entrée sur le sol américain. Les pays de l’Union européenne en bénéficient depuis quelques années. Ce sésame reste également valable dans tous les pays membres du « waiver program ».

C’est un laissez-passer qui comporte ses avantages, mais aussi des inconvénients qu’il est nécessaire de connaitre afin de les éviter au maximum. Ainsi, il existe une règle d’or pour que cette solution ne devienne pas un problème après son obtention. Il s’agit tout simplement de respecter les délais de séjour et de validité.

La règlementation du formulaire de voyage

Tout savoir sur la règlementation du formulaire de voyage

Le remplissage du formulaire de voyage électronique est une formalité nécessaire pour entrer en possession de l’E visa ESTA. Il s’agit d’un document numérique qu’il faudrait idéalement renseigner dans l’optique d’obtenir une autorisation pour entrer aux USA. Bien que la tâche soit généralement aisée, il existe des règlementations et formalités administratives qui encadrent la demande de visa électronique. Voici à cet effet quelques renseignements essentiels sur le formulaire de voyage ESTA.

Les principes de l’ESTA

Des formalités d’obtention de l’autorisation de voyage électronique à son utilisation, il existe quelques règles essentielles à respecter. Les voyageurs ayant opté pour ce type de visa sont ainsi tenus de remplir certaines formalités nécessaires.

Les règles pour une demande ESTA

Pour effectuer une demande d’autorisation électronique, le voyageur doit être originaire de l’une des 39 nations affiliées au programme d’exemption de visa. Il s’agit d’un accord conclu entre les États-Unis et les pays de l’espace schengen. Ce dernier regroupe certains pays de l’Asie et de l’Europe sur l’accès au territoire américain sans besoin d’un visa.

Aussi, il est important de posséder un passeport électronique ou biométrique en cours de validité à utiliser tout au long du séjour.

En outre, le ressortissant étranger en quête d’un titre de séjour électronique ne doit pas posséder des maladies contagieuses. Il doit également détenir un casier judiciaire correct et ne pas avoir commis des infractions lors de ses précédents séjours aux USA. Par ailleurs, le fait de posséder des origines ou d’avoir voyagé récemment dans un pays affilié au terrorisme annule l’éligibilité à l’ESTA.

Les règlementations d’utilisation de l’autorisation électronique

Après avoir satisfait toutes les conditions du dispositif, il est ensuite envisageable de solliciter le titre de voyage électronique. Cette requête adressée aux autorités américaines se fait en ligne et consiste à remplir le formulaire dédié puis à payer les frais afférents. Lorsque l’ESTA est délivré, le voyageur peut alors effectuer un voyage touristique ou d’affaires de 90 jours maximum aux États-Unis.

La durée du voyage limite de 3 mois et le motif du séjour (affaires, tourisme, visite) sont l’une des conditions d’entrée aux USA avec l’autorisation. Toutefois, l’ESTA peut être utilisée pour des entrées multiples le long de sa validité et de celle du passeport biométrique ou électronique.

Les aboutissants des principes de l’autorisation ESTA

Être en possession de l’autorisation de voyage électronique permet d’entrer dans le pays de l’oncle Sam en effectuant peu de formalités. Cependant, il existe des règlementations et des tenants que le voyageur doit respecter pour sa demande d’autorisation de voyage électronique.

Les tenants de l’ESTA

L’autorisation électronique est nécessaire aussi bien pour les voyages, mais aussi pour les transits et escales sur le sol américain. Les adultes comme les mineurs et même les nouveau-nés doivent disposer d’un passeport valide et faire leur propre demande ESTA.

Le remplissage du formulaire de demande se fait exclusivement en ligne sur le site officiel ou sur des plateformes secondaires accréditées. Aussi, le tarif des frais de validation de la requête du visa touristique ESTA est le même pour tout type de voyageur.

Les débouchés de la demande ESTA

La demande ESTA une fois approuvée, le voyageur entre en possession de l’autorisation qui est électroniquement rattachée à son numéro de passeport. Il est ainsi recommandé d’imprimer la page de confirmation d’accord de l’autorisation avant d’entrer sur le territoire américain. Ceci permet d’effectuer assez rapidement les formalités d’entrée se déroulant à l’aéroport.

Dans le cas d’un refus de l’autorisation, l’intéressé peut également faire une seconde demande quelques semaines après la première requête invalidée. L’autre option pour accéder au pays de destination consiste à se procurer les documents nécessaires et à faire la demande du visa classique.

Les règles de la délivrance de l’autorisation ESTA

La délivrance de l’ESTA intervient en moyenne 72 heures maximum après sa demande en ligne. Ainsi, le voyageur possède un délai considérable pour préparer son voyage à l’étranger. Il est toutefois recommandé de demander un visa électronique quelques jours avant la traversée pour s’assurer d’avoir le document à temps.

Le délai ESTA

L’un des éléments auxquels il faudrait particulièrement prêter attention en voyageant avec l’autorisation électronique est la durée du séjour. Bien que le document reste utilisable le long de sa date de validité, il existe un délai maximum pour la résidence en terre américaine. En outrant la durée de l’autorisation, le voyageur devient hors-la-loi et peut être sujet à d’importantes sanctions.

La validité de l’autorisation électronique

L’ESTA en permettant d’entrer dans le territoire américain sans posséder un visa classique a une validité de deux ans. Lorsque le document arrive ou est proche de l’échéance, il faudra faire la demande de renouvellement en suivant le même processus que la première requête.

Par ailleurs, bien que l’autorisation soit toujours valable, une expiration du passeport ayant servi à sa demande entraine son invalidité. En outre, il est nécessaire de respecter et de se conformer aux exigences de l’ESTA pour jouir pleinement de ses avantages.

Les contrevenants de l’autorisation ESTA

L’autorisation de voyage ESTA provient d’un système électronique performant, rapide, mais aussi sécurisé. Cela étant, il existe des exigences et modalités d’entrée sécuritaires qu’il faudrait remplir avant d’entrer en possession du document. Des vérifications sont également effectuées et des règlementations judiciaires existent en cas d’infractions.

La vérification de l’ESTA

Le contrôle de la possession de l’autorisation de voyage électronique de la part du voyageur se fait en plusieurs étapes. La première a lieu dès l’embarquement et se réalise par les agents des compagnies aériennes. À l’arrivée sur le sol américain s’effectue une autre vérification par les agents de l’immigration et de la douane. Il existe également des contrôles effectués par la police pendant le séjour du ressortissant étranger pour s’assurer que tous ses documents sont à jour.

La vérification se faisant de manière informatique, il est important de toujours avoir sur la main les documents nécessaires à la résidence. Il s’agit essentiellement du passeport, du billet d’avion-retour et si possible de la carte bancaire.

Les peines relatives aux infractions de l’ESTA

Les règlementations en vigueur avec l’autorisation électronique font état du refus de la demande en cas d’infraction aux normes du dispositif. Ainsi, pour toute erreur ou anomalie constatée pendant la demande, l’autorisation ESTA est catégoriquement refusée. Si le document est déjà livré avant que le voyageur ne commette la transgression, ce dernier lui est retiré.

Il doit ainsi effectuer une sortie du territoire américain de façon anticipée et voir ses chances d’y revenir hypothéquées. En outre, en fonction de la gravité de la peine, le voyageur peut être également déféré en prison.

Le formulaire ESTA

Étant l’outil essentiel de la demande de l’autorisation électronique, il est important d’y prêter une certaine attention au remplissage. Il faudrait également prendre en compte quelques conseils pour l’aboutissement de la demande.

Bien remplir le formulaire de voyage électronique

Le formulaire de demande de l’autorisation de voyage électronique est composé d’un certain nombre de questions sur l’éligibilité au document. Le voyageur doit y renseigner des informations d’identité et de civilité ainsi que son numéro de passeport.

Il doit également répondre à certaines questions essentielles sur lesquelles il ne faudrait pas tergiverser. Le remplissage du formulaire terminé, il faudrait bien relire et corriger d’éventuelles erreurs.

Quelques conseils sur les règles de l’ESTA ?

L’idéal lorsque vous optez pour l’autorisation électronique est de faire la demande quelques jours avant le voyage. Il faudrait également bien apprêter le séjour en analysant toutes les actions à effectuer et leur compatibilité avec le dispositif. Le voyageur doit aussi satisfaire absolument tous les critères de l’autorisation puis faire bonne impression tout au long du séjour.

 

Demande d’autorisation ESTA – Liste des termes et Guide pratique

Vous trouverez ici l’explication de quelques termes généralement utilisés dans le cadre du Programme d’exemption de visa.

ESTA – Système d’autorisation de voyage électronique

L’ESTA est un système qui permet aux ressortissants des pays membres de voyager aux États-Unis sans visa. Il suffit de faire une demande en ligne pour participer au Programme d’exemption de visa pour entrer aux USA par voie aérienne ou maritime.

Expiration de l’ESTA

Votre visa ESTA a une validité d’une durée de deux (02) ans, mais son expiration dépend également de celle de votre passeport. Au cours de ces deux années de validité, vous pouvez vous rendre aux États-Unis autant de fois que vous le souhaitez sans demander une nouvelle autorisation ESTA.

Passeport biométrique

Encore appelés « e-passeports » ou passeports électroniques, ce type de passeports est exigible aux personnes bénéficiant du Programme d’exemption de visa. Depuis 2006, les passeports biométriques ont une puce intégrée. Ils portent un symbole sur la quatrième de couverture, sous l’inscription « Pays de délivrance ».

Passeports d’enfants

Quel que soit l’âge du voyageur, celui-ci doit avoir une autorisation ESTA unique, même s’il s’agit d’un enfant en bas âge.

Notez ici qu’un ESTA USA est rattaché à un passeport. Bien que certains pays proposent des passeports spéciaux pour enfants, ceux-ci ne sont pas toujours acceptés pour une demande d’autorisation de voyage électronique. Pour les utiliser dans ce cadre, il faudrait que ceux-ci aient été délivrés ou renouvelés au plus tard le 25 octobre 2006.

Voyage non autorisé

Les citoyens étrangers n’ayant pas pu obtenir une exemption de visa, doivent faire une demande de visa dans une ambassade ou un consulat des États-Unis. Les informations de votre demande doivent être précises et correctes.

Autorisation approuvée

Chaque demande d’ESTA pour les Etats-Unis porte un état d’approbation. Il est estampillé sous le numéro personnel de la demande. Si la demande est approuvée, elle porte alors la mention « Voyage autorisé ».

Autorisation en attente

Une fois que votre demande est initiée, vous ne recevez généralement pas la réponse à l’immédiat. En effet, le système doit vérifier toutes les informations de la demande, et a pour cela besoin d’un délai d’attente supplémentaire.

Pour avoir une réponse finale, il faudrait attendre pendant environ 3 jours soit 72 heures. Afin de pallier tous les problèmes pouvant survenir, et pour que les demandes soient traitées dans les temps, les autorités américaines surveillent en permanence le système. Sachant qu’il peut arriver que celui-ci soit en arrêt ou qu’il ait des problèmes de communication.

Visa d’affaires

Visa non immigrant de type B-1, il est délivré pour les personnes voyageant pour les affaires. Le demandeur ne doit en aucun cas percevoir un salaire de la part d’une compagnie américaine.

Si vous bénéficiez de l’ESTA et que votre séjour pour les États-Unis est prévu pour une durée de plus de 90 jours, vous pouvez faire la demande de ce type de visa. Celui-ci est généralement émis pour une durée de plus de six (06) mois.

Visa visiteur

Le visa visiteur ou visa touristique est un visa de type B-2 émis pour les personnes désireuses de se rendre sur le sol américain pour le tourisme. Il peut également délivré pour un citoyen étranger allant aux USA pour une visite à un proche, pour des vacances ou pour des raisons sociales.

Les citoyens des pays participants au programme d’exemption de visa ne peuvent avoir recours à l’ESTA que si la durée de leur séjour est limitée à 90 jours maximum.

Au cas contraire, si vous souhaitez vous rendre aux États-Unis pour un séjour plus long et pour l’une des raisons précédemment évoquées, vous avez besoin d’un visa B-2. Celui-ci a une durée de validité en général supérieure à six (06) mois.

Renouvellement de l’ESTA

Vous pouvez renouveler votre ESTA en cas d’expiration de celui-ci ou de votre passeport. L’exemption de visa n’étant pas prolongée, vous devez alors effectuer une nouvelle demande.

Pays de délivrance du passeport

Le pays de délivrance du passeport est en fait le pays ayant émis le passeport. Pour les ressortissants des pays participants au programme ESTA, ce pays est celui dont ils sont citoyens. Veuillez noter que cette information doit figurer dans le formulaire de demande d’autorisation ESTA.

Numéro de demande de l’ESTA

Vous trouverez le numéro de votre demande ESTA centré sur le haut de l’imprimé. Ce dernier détermine le statut de votre demande d’exemption de visa.

Passeport lisible à la machine

Les passeports lisibles à la machine sont ceux délivrés avant octobre 2005. On y retrouve deux lignes de texte comportant des caractères alphabétiques, des symboles et des numéros. Ces éléments se trouvent au bas de la page de données personnelles.

En fonction de votre pays, ce type de passeport peut encore être autorisé dans le cadre du Programme d’autorisation ESTA.

Transporteur signataire

Bien que vous ayez voyagé pour les USA dans le cadre du Programme d’exemption de visa, il peut arriver que vous y soyez inadmissible ou alors que l’on vous déporte.

Dans ce cas, votre transporteur (aérien ou maritime) doit pouvoir assurer votre transport pour quitter le territoire américain. C’est la raison pour laquelle, vous devez choisir un transporteur signataire agréé. Vous pouvez retrouver sur Internet, la liste des transporteurs signataires reconnus pour voyager aux États-Unis avec une autorisation électronique de voyage.

Prolongation de séjour

La règlementation en matière d’ESTA est stricte. En effet, la durée maximale du séjour en terre américaine est de 90 jours et ne saurait aller au-delà. Ce n’est qu’à cette condition que le voyage dans le cadre du Programme d’exemption de visa sera autorisé. Par conséquent, l’ESTA États-Unis n’admet pas de prolongation de séjour.

Rappelons ici que si la durée de votre séjour aux USA est supérieure à la durée maximale prévue par le système de voyage ESTA, vous devez vous rapprocher de l’ambassade américaine ou du consulat de votre pays de résidence, pour plus d’informations quant à la délivrance d’un visa de tourisme (B-1) ou d’affaires (B-2).

Quel visa pour visiter les USA ?

Vous souhaitez vous rendre aux États-Unis dans le cadre d’une visite, comme tout étranger vous devez vous soumettre à l’exigence d’avoir à votre disposition un visa.

Le visa est une autorisation légale délivrée par les autorités américaines pour vous permettre d’entrer librement et surtout de séjourner en toute légalité aux États-Unis le temps de votre visite. L’une des conditions préalables à l’obtention d’un visa est d’avoir un passeport valide d’au moins 6 mois à partir de la date de votre voyage et devrait comporter deux (2) pages vierges.
 

Visiter les États-Unis, comment ça se passe ?

Lorsque vous allez en visite aux USA, le visa vous est délivré pour une période bien définie et est apposé soit sur votre passeport ou alors est enregistré de manière électronique lorsque vous possédez un passeport biométrique.

Tous les étrangers ne sont pas tenus à avoir un visa pour visiter les États-Unis. Si vous êtes membres des (38) pays privilégiés bénéficiant du programme d’exemption de visa ESTA (Visa Waiver Program) alors vous serez uniquement appelés à faire une demande d’autorisation ESTA à condition de posséder un passeport électronique.

Toute visite aux États-Unis vous soumet à la loi américaine de l’immigration par conséquent, pour avoir votre permis d’accès au sol américain, vous devez remplir toutes les conditions requises afin d’acquérir le type de visa que vous désirez.

Lorsque vous vous êtes décidés à visiter les États-Unis, vous devez vous rendre à l’ambassade des États-Unis ou au consulat du pays où celui dans lequel vous résidez légalement. Pour visiter les États-Unis, vous aurez besoin de l’un des visas de la catégorie non immigrants.

Afin de maximiser vos chances, vous devez pouvoir convaincre le personnel diplomatique de votre retour à la fin de votre séjour.

Dans la catégorie des visas non immigrants disponibles, on compte plus d’une dizaine. Que ce soit pour les affaires, le tourisme, pour des raisons médicales, le travail ou les études vous avez droit à un visa spécifique.
 

Quel visa correspond à votre profil ou à l’objet de votre visite ?

Pour visiter les USA, vous aurez besoin d’un visa. Cependant, tout dépend de l’objet de votre visite sur le sol américain.
 

Visa touriste B-2

Pour les personnes désireuses de séjourner de manière temporaire aux USA pour des raisons touristiques, vous aurez besoin de ce visa USA.

Avec un visa touriste B-2 vous pourrez faire du tourisme, vous déplacer pour des raisons médicales, visiter votre familiale ou vos amis et participer à des événements sociaux organisés par des organisations fraternelles, sociales ou de services.

Aussi, vous pouvez prendre part à des manifestations ou concours musicaux, sportifs ou similaires dont vous ne serez payé après votre participation.
 

Visa business B-1

Vous avez besoin d’un visa B-1 lorsque vous visitez les États-Unis pour :

  • négocier des contrats ;
  • assister à une conférence scientifique, professionnelle et éducative ;
  • consulter vos partenaires d’affaires.

La demande de ces différents visas se fait à l’ambassade ou au bureau consulaire du pays dans lequel vous vivez. Toutefois, vous devez remplir le formulaire de demande en ligne et prendre un rendez-vous pour un entretien.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site officiel du gouvernement américain chargé des questions d’immigrations. Vous devez pouvoir justifier votre voyage, votre date d’arrivée, la date de départ du sol américain ainsi que la preuve que vous serez capables de payer tous les frais relatifs à votre voyage et votre séjour aux États-Unis.
 

VISA de type E réservé pour les investisseurs E-2 et pour les échanges commerciaux E-1

Visa E-1 : ce type de visa est délivré aux citoyens des pays ayant signé des traités commerciaux et de navigation avec les États-Unis.

Visa E-2 concerne les personnes travaillant dans les entreprises engagées dans un commerce international important ou alors, aux investisseurs ayant fait des investissements substantiels dans une entreprise aux États-Unis.
 

Visa de type F pour les étudiants universitaires  

Lorsque vous vous rendez aux États-Unis pour des raisons académiques, vous devez faire la demande de visa de type F1 qui est délivré aux étudiants régulièrement inscrits dans une université américaine agréée et aussi vous devez prouver que vous disposez de fonds pour financer vos études et qu’à la fin de vos études vous retournerez dans votre pays natal.
 

Visa de type G

Le visa de type G est réservé aux diplomates, aux membres du gouvernement et aux employés qui vont aux États-Unis dans le but de travailler pour les organisations internationales. L’organisation internationale en question doit être reconnue comme telle. Le visa G1 est approprié pour les membres en mission permanente sur le sol américain.

Le visa G-2 est délivré au représentant du gouvernement voyageant temporairement pour assister à la réunion d’une organisation internationale donnée. Le visa G-3 est délivré aux personnes qui représentent un gouvernement non reconnu.

Le visa G-4 est pour eux qui prennent un rendez-vous et le visa G-5 pour le personnel domestique des détenteurs des visas G1-G4. Ces visas sont également délivrés aux membres de familles directs du principal détenteur s’ils remplissent certains critères.
 

Visa OTAN

Les autorités qui travaillent pour le compte de l’OTAN sont contraintes d’avoir un visa OTAN. Le visa OTAN-1 est délivré aux représentants permanents de l’OTAN et les membres de leur staff. Le visa OTAN-2 est délivré aux représentants des États membres de l’OTAN.
 

Visa de type H

Le visa H est délivré aux travailleurs temporaires aux États-Unis.

  • H1B pour les détenteurs d’un diplôme de niveau universitaire ;
  • H-1B2 pour les personnes spécialisées dans le domaine de la rechercheet de la production ;
  • H-1B3 pour les mannequinsqui disposent de qualités et talents remarquables.

Conditions d’obtention d’un visa H1-B :

Prouver que l’on a des compétences particulières dans les domaines de l’architecture, l’ingénierie, les mathématiques, les sciences ou la médecine. Il faut également être titulaire d’un diplôme d’études supérieures.

Si vous n’avez pas assez de diplômes, n’en faites pas une montagne ! Les services d’immigration américains ne considèrent que 3 ans d’expérience professionnelle dans un domaine particulier équivalent à 1 année d’étude. Les visas H1- ont une validité de 3 ans, renouvelable une fois ; il peut ensuite aboutir à l’obtention d’une carte verte.
 

Le visa de type I

Le visa I-1 est délivré aux représentants des médias étrangers y compris les membres de la presse, radio, film, et l’industrie de l’imprimerie travaillant pour un projet temporaire aux États-Unis.
 

Le visa de type J

Le visa J-1 est délivré aux participants des programmes d’échanges de visiteurs basés sur l’étude ou le travail pour la promotion de la culture et les affaires.
 

Le visa de type K

Le visa de type K-1 est délivré aux personnes fiancées à un(e) citoyen(e) américain(e) qui veut entrer aux États-Unis. Ce visa oblige un étranger à épouser son ou sa citoyenne américaine sous 90 jours à compter de la date d’entrée ou de départ des États-Unis.

Une fois le couple marié, le citoyen étranger peut ajuster son statut pour devenir un résident permanent légal des États-Unis. Le visa K-2 est délivré aux enfants célibataires âgés de moins de 21 ans d’un citoyen américain.
&nbsp:

Le visa de type L

Le visa de type L est délivré aux managers ou membres du bureau exécutif d’une société multinationale implantée à la fois aux États-Unis et à l’étranger.

Pour obtenir le visa L, on doit avoir un poste de directeur, de cadre, ou disposer de connaissances particulières dans une branche, une filiale, ou l’entreprise mère d’une entreprise implantée aux États-Unis. Le visa L pour les États-Unis dure entre 5 et 7 ans, selon votre poste.
 

Le visa de type M

Le visa de type M1 est réservé aux professionnels et les écoles techniques. Les étudiants sous le statut de visa de type M1 ne peuvent pas travailler et ne peuvent migrer en F1.
 

Le visa de type O

Ce visa est une classification des travailleurs temporaires non immigrants délivrée à un surdoué qui a une extraordinaire habileté dans le domaine des sciences, des arts, éducation, business, ou sportif.
 

Le visa de type P

Ce visa est délivré aux personnes ou à une équipe d’athlètes ou membre d’une équipe de divertissement incluant des personnes apportant des services essentiels.
 

Le visa de type Q

Ce visa est délivré aux participants dans un programme international d’échanges culturels.
 

Le visa de type R

Le visa de type R-1 est délivré aux temporaires des services religieux. Ils doivent être membres d’une confession religieuse ayant une organisation religieuse de bonne foi sans but lucratif aux États-Unis depuis au moins deux ans. Le visa R-2 est délivré aux membres de la famille à charge.
 

Le visa de type S

C’est un visa de non-immigrants délivré aux personnes ayant aidé les forces de l’ordre en tant que témoins ou informateurs. Il y a une limite de 200 visas par an.

Les forces de l’ordre peuvent ensuite présenter une demande de statut de résident étranger, c’est-à-dire une carte verte au nom du témoin ou de l’informateur, une fois que le particulier a rempli les conditions.

La liste des visas adaptés au statut de visiteurs sur le sol américain est loin d’être exhaustive. À vous de vous faire délivrer celui qui colle à votre profil si vous avez un projet de voyage pour une paisible villégiature aux pays de l’oncle Sam.
 

 

Quel visa pour vivre aux États-Unis ?

Voulez-vous vivre aux États-Unis ? Vous voulez savoir quel type de visa vous aurez besoin pour vivre aux USA ? Des procédures à suivre ? Alors ce guide est fait pour vous. Découvrez toutes les informations sur les types de visas américains ainsi que sur les moyens de vivre aux USA sans visa (Green Card).
 

Visa pour vivre aux États-Unis

Il existe plusieurs types de visas en fonction du temps et de l’activité que vous voulez exercer sur le territoire américain. L’on retrouve donc des visas pour résidence temporaire aux USA et des visas pour résidence permanente.

Vous êtes homme d’affaires, étudiant, artiste, sportif, membre d’un gouvernement, voici ci-dessous une sélection des différents types de visas que vous offrent les USA en fonction de votre profil.
 

Le visa A

A-1 : Il s’agit d’un visa pour diplomates, officiers consulaires, ambassadeurs, chefs d’État, ministres et membres de leur famille proche.

A-2 : c’est un visa pour les autres types de fonctionnaires de gouvernement étrangers, de leurs employés et des membres de leur famille proche.

A-3 : c’est un visa accordé aux employés titulaires d’un visa officiel ou diplomatique et les membres de leur famille proche dépendants.
 

Le VISA B

C’est un visa attribué aux hommes d’affaires (B1) et aux touristes (B2). Il est délivré pour une durée de 3 ou de 10 ans autorisant le demandeur à séjourner sur le sol américain 6 mois par an avec possibilité d’une extension additionnelle allant jusqu’à 6 mois.

B-1 : Il s’agit d’un visa réservé pour les voyages d’affaires et pour le personnel domestique.

B-2 : c’est un visa délivré aux touristes, mais aussi aux étrangers voyageant pour des raisons médicales.
 

Le VISA C

C-1 : pour les passagers en transit

C-2 : pour les individus en transit au sein des quartiers généraux interalliés des Nations unies.

C-3 : pour les hauts fonctionnaires, les employés et les membres de leur famille proche dépendant en transit.

C-4 : visa attribué aux passagers en transit selon le programme ATP.
 

Le VISA E

Il s’agit de visas attribués aux étrangers dont les pays membres ont des traités commerciaux avec les USA.

E-2 : c’est un visa réservé aux investisseurs à leur conjoint et à leur enfant de moins de 21 ans.
 

Le VISA F

F-1 : c’est e visa réservé aux étudiants.

F-2 : c’est celui réservé aux conjoints des étudiants et à leur enfant de moins de 21 ans.
 

Le VISA G 

G-1 : Il s’agit du visa réservé aux membres d’une mission permanente d’un gouvernement reconnu par les États-Unis auprès d’une organisation internationale.

G-2 : visa pour les représentants d’un gouvernement reconnu par les États-Unis qui se rendent dans ce pays auprès d’une organisation internationale.

G-3 : visa pour des représentants de gouvernement non reconnu par les USA.

G-4 : visa pour des personnes en poste ou en mission auprès d’une organisation internationale.

V-5 : visa pour personnel titulaire de visas officiels ou diplomatiques sous réserve de répondre aux conditions requises.
 

Le VISA H-1B 

C’est un visa pour emploi professionnel spécialisé dans divers domaines. Il est délivré pour une durée de 3 ans et peut être renouvelé une fois. Le visa H-1B a une durée maximum de 6 ans.

H-1B1 : visa pour emplois professionnels spécialisés exigeant un diplôme de l’enseignement supérieur.

H-1B2 : visa pour des individus venant aux USA pour une durée limitée afin d’effectuer des projets de recherche et de coproduction.

H-1B3 : visa pour mannequins professionnels reconnu.

H-1C : visa pour infirmière diplômée.

H-2A : visa pour ouvriers agricoles temporaires ou saisonniers.

H-2B : visa pour personnes recrutées pour emplois temporaires qui n’ont pu être pourvus par des ressortissants ou des résidents américains.

H-3 : visa pour stagiaires professionnels dans une entreprise américaine ou filiale d’une entreprise étrangère.

H-4 : pour conjoint et enfant de moins de 21 ans des catégories d’individus cités ci-dessus.
 

Le VISA I 

Visa de journaliste, de leur conjoint et enfant de moins de 21 ans.
 

Le VISA J 

J-1 : pour visiteurs d’échange.

J-2 : pour conjoints et enfants de moins de 21 ans.
 

Le VISA K

K-1 : visa pour fiancé(e) d’un citoyen américain.

K-2 : visa pour enfant mineur du/de la fiancé(e) d’un citoyen américain.
 

Le VISA L-1

L-1A : pour des gérants ou cadres exécutifs expatriés venant travailler au sein de la filiale américaine.

L-1B : pour travailleurs expatriés venant travailler au sein d’une filiale américaine.

L-2 : pour conjoints et enfants de moins de 21 ans des personnes sus-cités.
 

Le VISA M

M-1 : visa pour études professionnelles ou spécialisées.

M-2 : visa pour conjoint et enfants de moins de 21 ans des personnes faisant des études spécialisées ou professionnelles.
 

Le VISA NATO

Il en existe plusieurs (Nato-1, Nato-2, etc.) et sont en général délivrés pour les fonctionnaires, les membres des délégations nationales de l’OTAN, les membres de leur famille proche et aussi pour le personnel dépendant.
 

Le VISA O 

O-1A : Ils sont réservés aux personnes possédant des compétences extraordinaires dans le domaine des sciences, des arts, de l’éducation, des affaires ou du sport.

O-1B : pour les personnes possédant des compétences extraordinaires des arts ou ayant accompli des exploits artistiques dans l’univers cinématographique.

O-2 : pour les assistants professionnels accompagnant de visa O-1A.

O-3 : pour conjoint et enfants de moins de 21 ans des individus cités.

Le VISA P

C’est un visa délivré aux athlètes, aux groupes d’artistes et aux personnels de support dépendant.

P-1 : visa pour artiste, sportif, et assistants professionnels accompagnant les titulaires des visas P-1.

P-2 : pour artistes ou entraineurs se produisant aux États-Unis dans un cadre d’échange culturel.

P-4 : pour conjoint et enfants de moins de 21 ans d’artistes, de sportifs et d’assistant professionnels.
 

Le VISA R

R-1 : visa pour travailleurs religieux ou travaillant pour une institution religieuse.

R-2 : visa pour conjoint et enfant de moins de 21 ans des travailleurs religieux ou pour toute personne qui travaille pour une institution religieuse.
 

Le VISA TN

Il s’agit d’un visa délivré aux travailleurs professionnels canadiens et mexicains.
 

Le VISA TD 

Attribué aux conjoints et enfants de moins de 21 ans travailleurs professionnels canadiens et mexicains.
 

Le visa TOW

C’est un visa délivré aux passagers ou membres de l’équipage en transit dispensés de visas selon le programme ATP.
 

Le programme ESTA (Electronic System for Travel Authorization)

Le programme ESTA est un système d’autorisation électronique permettant aux ressortissants de certains pays dans le monde (38) de partir aux USA sans avoir besoin d’un visa. Ce système vous autorise un séjour de 90 jours maximum sur le sol américain en évitant un passage quelconque à l’ambassade ou au consulat.
 

Green Card

La carte verte ou Green Card est une carte de résident permanent aux USA pour les immigrants. Elle permet à son propriétaire de bénéficier des multiples privilèges que peut avoir un citoyen américain. Il existe plusieurs moyens pour obtenir la carte verte.
 

Le mariage 

Il est effectivement possible d’obtenir la Green Card par le biais du mariage avec un citoyen américain après votre EVJF. Néanmoins, le mariage aux États-Unis est désormais soumis à certains contrôles afin de prouver l’authenticité de celui-ci.
 

L’investissement 

Il est également possible d’obtenir la Green Card par le biais de l’investissement. Comment ? En tant qu’investisseur actif

Vous devez investir au moins un million de Dollars dans une affaire aux USA et embaucher au moins une dizaine d’employés. Cependant, votre activité devra faire ses preuves et être viable pendant une période de 2 ans après laquelle la Green Card vous sera attribuée.

Aussi, en tant qu’investisseur passif. Vous devez investir au moins un demi-million de Dollars en faveur d’un centre défavorisé accrédité par l’État.
 

La loterie

Chaque année, les États-Unis offrent la chance aux ressortissants de plusieurs pays de devenir des citoyens américains par le biais de la célèbre loterie. Elle a l’avantage d’être simple et moins couteuse, mais d’abord il faut la gagner pour pouvoir en bénéficier.

Elle se fait par une inscription gratuite en ligne en remplissant le formulaire disponible. La loterie permet à environ 50 000 personnes chaque année de devenir des citoyens américains.
 

Les liens familiaux

Il est également possible de postuler pour la Green Card en ayant des parents résidant de manière permanente aux USA.

Si un membre de votre famille proche est un résident permanent aux USA (Père, mère, frère, etc.), il peut en effet faire une demande de regroupement familial en tant que parrain pour l’obtention d’une Green Card pour un membre de sa famille.

Cette Green Card sera valide pendant une durée allant de 2 à 15 ans.
 

Le travail 

C’est le cas dans lequel un travailleur dans une entreprise américaine demande par E. biais de son entreprise l’obtention d’une Green Card. Le demandeur devra cependant être déjà titulaire d’un visa non migrant.
 

 

Quel visa pour les USA ?

L’entrée sur le territoire américain passe par l’obtention d’un visa dont la catégorie diffère en fonction du but du voyage.

Cette autorisation délivrée par les autorités américaines est exigible à tout ressortissant étranger désireux de se rendre aux États-Unis et y séjourner en toute légalité, durant toute la période de la validité du visa.

Pour l’obtenir, vous devez passer par une procédure plus ou moins longue et soumise à des règles établies en fonction du type de visa requis.
 

Conditions et procédures d’obtention d’un visa USA

Tout ressortissant français désireux de se rendre dans un pays autre que l’un de ceux de l’Union européenne, doit tout t’abord se renseigner sur les conditions requises pour entrer dans ledit pays.

Vous devez appliquer cette mesure lorsque vous prévoyez un voyage aux États-Unis.

En effet, obtenir un visa pour les USA n’est pas toujours chose aisée. La procédure peut parfois s’avérer longue, car l’ambassade doit effectuer de nombreuses vérifications, s’assurer de l’exactitude de vos informations et analyser votre profil.

Tout ceci dans le but de préserver la sécurité intérieure du pays. Les agents consulaires ont donc la responsabilité d’y veiller en se rassurant de la fiabilité des personnes à qui ils autorisent l’entrée sur le sol américain. Les données que vous communiquez à l’ambassade américaine se doivent donc d’être exactes.

Avant d’effectuer une demande de visa, rassurez-vous d’avoir un passeport en cours de validité. Ensuite, remplissez le formulaire DS-160 de demande de visa.

Vous aurez à renseigner un ou d’autres formulaires en fonction du type d’autorisation sollicitée. Le remplissage dudit formulaire se fait exclusivement en anglais. Vous pourrez alors vous faire aider même par un avocat de l’immigration.

Une fois que le formulaire a été soumis et que vous avez pris rendez-vous, vous serez contacté par l’ambassade ou le consulat américain pour la date et l’heure de l’entrevue.

Cette étape est obligatoire si le voyageur a plus de 13 ans ou moins de 80 ans. Le but de cet entretien est d’expliquer les raisons de son voyage aux États-Unis. Au cours de cet échange, vous serez évalué par des agents du gouvernement américain.

Ceux-ci vous jugeront et détermineront si vous représentez ou non un danger potentiel pour les USA.

Il sera également question au cours de cette entrevue de savoir si vous êtes suffisamment attaché à votre pays d’origine pour y retourner à l’expiration de votre visa. Il peut dans certains cas vous être demandé d’insérer votre billet d’avion retour dans votre dossier.

Après analyse de votre dossier et de votre personne, les autorités décident d’approuver votre demande ou de la rejeter. Vous recevrez votre visa imprimé sur votre passeport valide par la poste.

En outre, les frais de visa pour les USA varient en fonction du type demandé. Car effectivement, il en existe plusieurs catégories, suivant la raison du voyage du demandeur.
 

Les principaux types de visas délivrés pour voyager aux États-Unis

Quelle que soit la nature de votre séjour aux USA, vous devez avoir reçu une approbation. Toutefois, les ressortissants de la France peuvent se voir dispensés de la procédure de visa s’ils désirent se rendre aux États-Unis pour un court séjour. C’est en fait l’un des cas où il est possible d’y aller sans visa.
 

Le Programme d’exemption de visa

Le Waiver Pilot Program (WVP) est un système de voyage électronique qui permet aux citoyens de 38 pays, parmi lesquels la France, d’être exemptés de visa pour entrer sur le sol américain.

Il est délivré aux personnes qui souhaitent se rendre aux États-Unis pour un séjour touristique, des affaires, une visite ou des congés, d’une durée inférieure à 90 jours.

Le voyageur doit pour cela disposer d’un passeport biométrique ou d’un passeport lisible à la machine, dont la validité court toujours. Il devra également avoir pour projet de séjourner dans le pays pendant 90 jours maximum.

Lorsque vous voyagez dans le cadre du programme ESTA, une fois que vous êtes aux USA, vous ne pourrez pas changer le statut de votre visa d’entrée.

Il ne vous sera également pas possible de prolonger la durée de votre séjour au-delà de 90 jours. De même, avec un visa ESTA, vous ne pourrez pas être embauché aux États-Unis.
 

Le visa de tourisme et le visa d’affaires

Les visas de type B-1 pour les affaires et B-2 pour le tourisme vous offrent un séjour temporaire aux États-Unis. Ceux-ci ont une validité de 6 mois. Vous pouvez en demander la prolongation avant expiration auprès du service d’immigration (INS).

En dehors du passeport valide, le demandeur doit être à même d’expliquer la raison pour laquelle les 90 jours autorisés par l’ESTA pour les Etats-Unis sont insuffisants pour lui permettre d’atteindre son but sur le sol américain. Considérés comme non-immigrants, les visas touristiques et business ne vous donnent pas la possibilité d’occuper un emploi aux USA.
 

Le visa étudiant

Les demandeurs souhaitant poursuivre leurs études aux États-Unis doivent demander un visa F, J ou M. Chaque type correspondant à des études spécifiques.

Le visa F est pour un cursus dans un établissement d’enseignement général, le visa J et précisément J-1 pour un programme particulier ou sponsorship et le visa M concerne l’enseignement professionnel.

Pour obtenir un visa F ou M, le voyageur doit avoir reçu d’un établissement américain accrédité par l’Administration, un formulaire I-20 qui décrit avec précision le programme d’enseignement et la durée du cursus.

Les candidats au visa J-1 doivent quant à eux, obtenir de certains organismes gouvernementaux ou privés, le formulaire IAP-66, pour la délivrance dudit visa.

Ces visas étudiants sont également classés non-immigrants et n’offrent normalement pas la possibilité d’un emploi aux États-Unis, sauf cas exceptionnels.
 

Le visa de travail

L’obtention de visa est le seul moyen pour les ressortissants étrangers, d’entrer aux USA pour y travailler.

Pour que ce visa soit délivré, il faut au préalable qu’une compagnie américaine ait fait part de son besoin en émettant une offre d’emploi. Le recruteur américain doit alors remplir le formulaire I-129 et déposer la requête à l’immigration américaine.

Dès approbation de la demande, une autorisation ou formulaire I-797 (Notice of Approval) est envoyée à l’employeur. Toute personne sollicitant travailler aux États-Unis, doit avoir cette autorisation pour demander un visa de travail.

Le visa H-1B est délivré pour une durée maximale de trois ans. Il peut être renouvelé une fois et sa durée totale est de six ans. C’est le plus commun des visas accordés par l’Administration américaine.

Le demandeur doit obligatoirement être titulaire d’un Bachelor’s Degree (licence en France) ou de son équivalent en expérience professionnelle.

D’autres types de visas professionnels peuvent être accordés par l’ambassade ou le consulat des États-Unis. C’est le cas du visa H-2B accordé aux employés saisonniers. Les employés qui sont sujets à un transfert entre sociétés affiliées devront obtenir un visa L-1. Les visas P-1, P-2 et P-3 sont obligatoires aux professionnels du show-business, aux artistes et aux sportifs.

Les personnes reconnues dans le domaine de l’art, l’éducation, des sciences, de la production cinématographique, de la télévision et du sport, auront besoin d’un visa O pour se rendre aux États-Unis dans le cadre d’un projet, d’un évènement ou d’un tournoi.

Par ailleurs, les membres de la famille (époux, enfants) d’un citoyen étranger détenteur d’un H, L, O et P peuvent obtenir le même type de visa pour voyager en compagnie du concerné. Toutefois, vous ne pouvez profiter de cet avantage que si vous êtes légalement marié, car la législation américaine ne reconnait pas le concubinage.
 

Le visa au pair

Si vous vous rendez aux États-Unis dans le but de travailler au pair, vous avez besoin d’un visa J-1. Le travailleur au pair reçoit un salaire de la part de la famille de résidents américains dans laquelle il vit. En échange, il se charge de diverses tâches telles que les travaux ménagers, garder les enfants, faire la cuisine ou encore dispenser des cours de langue.

Le requérant de ce type de visa doit solliciter certaines organisations spécialisées et approuvées par le département d’État, pour obtenir un sponsoring.

Le programme sponsorhip pour être admis aux États-Unis dans le cadre du travail au pair s’adresse particulièrement aux jeunes filles âgées de 18 et 27 ans. Celles-ci doivent être titulaires d’un baccalauréat ou d’un certificat de fin d’études. Ce visa non renouvelable est valable pour un an.
 

La résidence permanente aux USA : la Green Card

La Carte verte vous donne le droit de résider sur le sol américain de façon permanente. Une fois que vous êtes entrés sur le territoire américain grâce à votre visa pour les USA, vous pourrez obtenir ce document hautement convoité.

Vous pouvez bénéficier de la Green Card grâce au parrainage par un membre de votre famille. Le parrain doit alors être âgé de plus de 21 ans lorsqu’il commence la procédure. Le parrainage peut également être initié par un employeur, si vous représentez un intérêt financier, culturel ou scientifique pour États-Unis.

Enfin, un autre moyen de se voir attribuer la précieuse carte verte est la loterie américaine. Chaque année, la DV Lottery permet à 55 000 ressortissants étrangers d’obtenir la résidence permanente aux États-Unis et d’y travailler de façon légale.