Puis-je faire une nouvelle demande d’ESTA ?

Le Visa Waiver Program (VWP) est le plan d’exemption de visa ayant donné naissance à l’ESTA. Depuis 2009, ce programme octroie aux ressortissants de pays y adhérant, un visa électronique pour les États-Unis. Tous les voyageurs en provenance de ces pays doivent alors impérativement être en possession de cette autorisation d’entrée sur le sol américain.

Cette autorisation officielle de voyage s’obtient en ligne par courrier électronique, après que le demandeur ait rempli un formulaire électronique de demande. Toutefois, votre demande peut être rejetée pour diverses raisons. Zoom donc sur l’ESTA, pour vous permettre de tout savoir à son sujet.

L’ESTA : ce qu’il faut savoir en général

L’ESTA USA a pour but principal de fluidifier les échanges entre les pays ayant souscrit au VWP et les USA. Il permet aussi de prévenir les éventuelles attaques terroristes visant le pays. C’est d’ailleurs pour cette raison que les pays membres du VWP ne sont pas des pays à forte propension terroriste. Ainsi, entrer sur le territoire américain, pour toute personne ayant l’une des nationalités suivantes, n’est plus source de tracas.

Il s’agit des nationalités :

  • Française
  • Allemande
  • Australienne
  • Belge
  • Sud-coréenne, etc.

Cependant, ce sésame est valable uniquement pour séjourner dans le pays pendant 90 jours. En termes de pièces justificatives à fournir pour son obtention, il faut retenir principalement le passeport biométrique en cours de validité. Néanmoins, d’autres informations sont nécessaires pour obtenir votre autorisation. Entre autres, il faudra renseigner les autorités, sur :

  • Votre itinéraire
  • Votre adresse une fois arrivée en Amérique
  • Votre situation familiale
  • Vos intentions de voyage, etc.

Toutes ces données sont traitées pendant un délai de 72 heures pour déterminer votre éligibilité à l’ESTA. Par ailleurs, un passeport valide pouvant servir à l’obtention d’une autorisation de séjour, doit l’être au moins 06 mois après la date du retour. Bien évidemment, l’autorisation ESTA  Etats Unis peut vous être refusée pour diverses raisons. Entre autres raisons, on peut énumérer :

  • Une durée de séjour excédant trois mois : en effet, le nombre de jours maximum pour bénéficier de l’ESTA Visa ne doit pas dépasser 90 jours. Autrement, il est préférable de faire une demande de visa en bonne et due forme auprès de l’ambassade des USA de votre pays d’origine.
  • Un antécédent criminel : il peut s’agir d’un crime commis dans votre pays ou aux États-Unis.
  • Une maladie contagieuse
  • Un passeport proche de sa date d’expiration ou non-biométrique.

Par contre, si le refus n’est lié à aucune de ces raisons, il peut s’agir d’une erreur de remplissage de formulaire.

En cas de refus, peut-on introduire une nouvelle demande ESTA ?

Il est possible de remplir un nouveau dossier de demande après un refus. Néanmoins, il faudra respecter un délai de 10 jours maximum pour le faire. En effet, les informations que vous donnez pour remplir votre demande sont de deux ordres. Il y a les informations sensibles, généralement liées à l’identité et des informations moins sensibles.

Une erreur concernant une information sensible, si minime qu’elle soit, peut entrainer un rejet. Il est recommandé de faire le remplissage dans une atmosphère de concentration. De même, vous devez éviter de le faire à la dernière minute. Le mieux, c’est de se donner un délai pour pouvoir reprendre le processus en cas de réponse négative. Environ un mois avant la date du voyage par exemple.

Par ailleurs, refaire une demande après un refus dont le motif est lié aux cas suscités ne servira à rien. La seule option possible est la demande d’un visa classique à l’ambassade ou au consulat des États-Unis. Il est tout à fait aussi inutile de frauder en donnant des informations erronées. Autrement, votre demande sera à nouveau refusée.

Le département de la sécurité américain ne manquera pas de découvrir la vérité et cela peut vous coûter cher.

Renouveler son autorisation ESTA : quand ? Comment ?

L’ESTA dispense du visa classique pour ceux qui sont éligibles au VWP américain. Cependant, sa durée de validité est moins importante que celle d’un visa classique. En effet, l’ESTA n’est valide que pour une durée de 02 ans à partir du jour où vous recevez la mention : demande approuvée.

Le renouvèlement peut intervenir 30 jours après avoir reçu un courrier alerte notifiant la date d’expiration de l’ESTA. Dans le même temps, l’ESTA peut toujours être d’actualité lors de l’expiration de votre passeport. Ce cas de figure vous oblige à renouveler aussi votre ESTA en même temps que le passeport. En effet, le numéro unique d’enregistrement de l’ESTA est rattaché à votre passeport.

Ainsi, il est impossible de refaire son passeport sans faire une demande de renouvèlement ESTA. Peu importe l’option, il vous faudra nécessairement apprêter votre carte de crédit. En effet, l’accès au formulaire est gratuit, mais l’ESTA en lui-même ne l’est pas. Le processus de demande quant à lui, ne change pas. Tout se fait électroniquement sur le site internet du service d’immigration américain.

Quand n’est-il pas opportun de refaire une demande ESTA ?

En fait, l’ESTA peut s’utiliser pendant deux ans. En réalité, il peut servir à de multiples voyages durant ces deux années. Le programme d’exemption de visa n’émet aucune restriction quant au nombre de voyages que l’on peut faire avec l’ESTA. Vous pouvez donc faire autant d’aller-retour, entre votre pays et les États-Unis pour des séjours de 90 jours.

Par contre, l’ESTA n’est pas indispensable pour sortir du territoire américain. De ce fait, si votre ESTA arrive à expiration à l’intérieur du pays, vous n’aurez pas besoin d’un visa électronique pour en sortir. L’ESTA peut donc ne pas être renouvelé avant votre départ. Par ailleurs, pour mettre à jour des informations liées à votre voyage, il suffit de les modifier sur le site de l’ESTA sans faire une autre demande.

Il s’agit notamment des données telles que :

  • L’adresse de résidence aux USA
  • L’adresse mail
  • L’itinéraire de voyage
  • Le numéro de vol, etc.

 

Cette possibilité permet de faire la demande sans même avoir au préalable une idée précise de ces données. Déposer une demande ESTA se révèle simple à condition d’éviter les erreurs.

En somme, l’ESTA est un outil de voyage électronique dynamique. Il est facile d’accès et ceux qui le possèdent sont à l’abri des longs contrôles dans les aéroports américains. De plus, la mise à jour de vos données de voyage est faisable. Vous n’aurez qu’à vous rendre sur le site pour accéder à votre dossier.

En outre, il faut rappeler que l’ESTA est pratique pour les courts séjours d’environ trois mois. Ce type de séjour correspond en général, au tourisme, aux réunions d’affaires ou conférences, et aux visites à des parents proches. Par ailleurs, toute personne en transit par les États-Unis vers un autre pays doit faire une demande ESTA.

Tout voyage devant excéder ce délai a besoin d’un visa formel délivré par l’ambassade des États-Unis ou un consulat. L’ESTA est une sorte de laissez-passer avantageux pour ceux qui le possèdent. Cependant, il ne garantit pas totalement votre entrée sur le territoire.

C’est pour cette raison qu’il est prépondérant d’être en règle vis-à-vis de la loi avant de pénétrer sur le sol américain. Vous pouvez être en possession de l’ESTA et avoir tout de même des complications liées à votre pièce d’identité à l’aéroport. Prenez alors toutes les dispositions nécessaires pour ne pas en avoir. Ne prenez avec vous que des documents en cours de validité.

Des services privés existent et peuvent vous accompagner durant tout le processus pour vous guider. L’essentiel est d’adresser une demande d’aide aux personnes indiquées pour bénéficier d’une belle assistance durant les préparatifs de votre voyage.

 

Pourquoi mon ESTA peut être refusée?

Pour effectuer un séjour temporaire ou même un long séjour aux États-Unis, les ressortissants de certains pays peuvent bénéficier d’une exemption de visa. Ils doivent toutefois remplir certaines conditions essentielles et obtenir l’autorisation de voyage électronique ESTA. La demande de l’ESTA contrairement à certaines demandes de visa se fait en ligne et permet d’avoir l’accord des autorités consulaires pour effectuer le voyage. Il est possible de voir refuser une demande d’autorisation de voyage. Le refus de titre du séjour électronique peut être lié à plusieurs facteurs. Voici quelques différents cas de refus de l’ESTA et les solutions possibles qui s’y présentent.

Les causes de refus de l’ESTA relatives aux conditions d’obtention de l’autorisation

Pour une demande d’autorisation ESTA refusée, le service responsable ne fournit aucune justification et ne donne pas les raisons du refus (motifs de refus). Il faudrait donc repérer soit même l’erreur puis la corriger pour à nouveau faire une demande un peu plus tard. En ayant la notification de refus, il conviendrait ainsi de se rediriger vers les informations fournies sur le formulaire ESTA.

Celui-ci étant l’outil principal de la demande de titre de séjour, il est aussi un élément important du traitement de dossier. La validation d’une demande ESTA se fait après l’analyse minutieuse des renseignements présents sur le formulaire. En demandant les informations du passeport, le service s’assure que le pays d’origine du postulant lui confère l’éligibilité à l’ESTA USA.

Une demande ESTA effectuée par un citoyen d’un pays non bénéficiaire du programme d’exemption de visa fera logiquement l’objet de décisions de refus. Le numéro de passeport étant renseigné sur le formulaire, les autorités américaines vérifient si le passeport est effectivement électronique ou biométrique. Dans le cas contraire, il y a également un refus de titre de voyage électronique.

Cette situation est valable pour une demande avec un passeport n’étant plus en cours de validité ou qui pourrait expirer avant la fin du séjour prévu. La durée de validité de l’ESTA couvrant une période de 90 jours maximum, il est important de donner une durée convenable du voyage pendant la demande. Le refus du visa se trouve ainsi justifié en cas de demande de long séjour. En outre, le motif du voyage peut être également une cause de refus d’agrément ESTA Etats-Unis.

L’autorisation de voyage électronique permet essentiellement des voyages d’affaires, le tourisme et des visites professionnelles. Elle joue plus le rôle d’une carte de séjour temporaire. Il n’est pas possible d’étudier, de travailler ou de vivre à plein temps aux USA avec cette dernière. La possession des origines ou un voyage effectué dans un pays à bastion terroriste annule l’éligibilité à l’autorisation ESTA.

Il s’agit d’une mesure sécuritaire qui concerne les pays comme l’Iran, l’Irak, le Yémen, la Syrie ou encore le Soudan. Dans les différents cas de figure énumérés, des recours contre les décisions peuvent être formulés si celles-ci semblent injustes. En effet, un recours devant les autorités compétentes ou devant la commission pourrait s’avérer être utile. Il existe aussi d’autres alternatives, notamment l’option du visa classique pour toujours voyager aux États-Unis.

Les autres possibilités de refus de l’autorisation ESTA

Le non-respect des conditions du programme d’exemption de visa n’est pas la seule cause de refus de l’autorisation. La délivrance de la carte de séjour électronique ESTA est aussi conditionnée à la possession de finances suffisantes pour le court séjour. Pour une non-disponibilité d’avoirs financiers nécessaires à la résidence en terre américaine, vous pouvez être soumis à un droit de refus de l’ESTA.

La demande de titre de séjour ESTA est aussi refusée dans le cas où une ancienne demande est en cours de traitement. Il est donc inutile d’enclencher un nouveau dossier de demande quand un précédent est en cours. Seule la première demande est en effet traitée dans ce cas de figure. Lorsque le premier dossier a été refusé, veuillez attendre un délai de dix jours minimum pour refaire une seconde demande.

Il est à cet effet important de prendre le temps pour bien remplir le formulaire pour demander un visa ESTA. Représentant en partie, une menace à la sécurité et à l’ordre public américain, le visa électronique est également interdit. Pour refuser un visa, le service responsable consulte le casier judiciaire du voyageur et ses actions lors des précédents séjours aux USA.

Dans la même catégorie, toute infraction commise précédemment sur le sol américain annule les chances d’obtention d’une nouvelle ESTA. Cela a déjà motivé le refus de nombre de demandes. Il s’agit notamment de l’Overstay qui signifie que le voyageur a effectué un séjour de plus de 90 jours avec une ancienne autorisation. La bonne conduite et le respect de l’intégralité des conditions et critères de l’autorisation sont importants pour obtenir l’ESTA.

En outre, la délivrance d’un titre de voyage électronique dépend de l’état de santé du voyageur. Une décision de refus de la demande peut si le demandeur est atteint de maladies contagieuses. Les résultats des examens médicaux sont d’ailleurs demandés pendant le dépôt de la demande d’autorisation. Dans la majorité des cas de refus de titre de séjour, on peut contester le refus. Un recours auprès d’une commission de recours (commission de recours amiable ou commission de recours administratif) est donc envisageable.

Les recours et solutions en cas de refus d’ESTA

Pour entrer et séjourner aux États-Unis, il est nécessaire de posséder une carte de résident temporaire. C’est une autorisation parfois physique, le cas du visa ou électronique pour l’ESTA. Pour un refus d’une demande ESTA, les frais de traitement du dossier ne sont ni resitués ni remboursés. Il faudrait donc prendre toutes les précautions pour éviter de se retrouver dans une telle situation.

En n’ayant commis aucune erreur et en remplissant toutes les conditions, il est possible de faire un recours en cas de refus de l’ESTA. Ce dernier s’effectue auprès d’un tribunal administratif américain et nécessite l’apport de preuves palpables. Il peut y avoir également un recours gracieux auprès du service ESTA pour connaître le motif du refus. Ce dernier peut toutefois occasionner un retraitement du dossier dans certains cas.

Un recours contre le refus effectué devant le tribunal administratif nécessite également la connaissance de la raison du refus. La rétractation sera donc formulée et défendue sur cette base avec des informations en contradiction à celles du service. Dans la plupart des cas de refus, le recours auprès des juridictions compétentes n’a pas lieu.

Les voyageurs préfèrent éviter les démarches administratives et effectuer une seconde demande dix jours plus tard en corrigeant les précédentes erreurs. La demande de visa classique américain est également une option très fréquente en cas de refus de l’ESTA. Cette alternative nécessite des démarches parfois très longues et il faudrait s’y prendre des semaines à l’avance.

Toutefois, le fait d’avoir sa demande ESTA refusée ne signifie pas que le visa classique peut être obtenu. Il faudrait y remplir également des conditions et un refus de visa conduit généralement à un refus de l’ESTA. L’autorisation délivrée peut être également refusée par le service de l’immigration à l’entrée du territoire américain.

C’est un cas assez rare qui témoigne de la possession d’un document non valide ou de certains antécédents judiciaires du voyageur. Un recours contentieux ne peut pas être effectué dans une telle situation. Le droit des étrangers requiert une résidence dans le bureau de l’immigration en attendant un refoulement dès le prochain vol. Aucun motif n’est donné en cas de refoulement et la vie privée des voyageurs est toutefois respectée.

Après une première demande refusée, il est toujours possible d’avoir une seconde demande rejetée, malgré le changement de statut. Il faudrait vérifier la conformité des informations fournies et le respect des conditions pour éventuellement saisir la commission de recours.

En somme, l’autorisation de voyage électronique ESTA peut être refusée pour plusieurs motifs. Il s’agit essentiellement du non-respect des conditions requises, des erreurs d’informations, des antécédents judiciaires ou de l’invalidité des pièces. Des recours contre des organes compétents peuvent se faire dans certains cas. Une nouvelle demande de l’autorisation ou la demande du visa classique sont d’autres alternatives pour toujours voyager aux USA.

 

Qui est autorisé à soumettre une demande ESTA?

L’electronic system for travel autorization (ESTA), est une initiative du gouvernement américain. Ce système a été instauré depuis le 12 janvier 2009 dans le cadre de l’exécution du programme d’exemption de visa. L’admissibilité à l’ESTA est conditionnée par un certain nombre de règles. En effet, ce document de voyage a pour objectif de prévenir les risques d’attaques terroristes sur le sol américain. Toutefois, il facilite par la même occasion l’entrée sur le territoire. Depuis les attaques du 11 septembre 2001, l’État américain en renforçant les contrôles de sécurité, a rendu les formalités d’entrée un peu plus complexe. L’ESTA intervient donc pour alléger les contrôles aux touristes, aux hommes d’affaires, et à toute personne censée entrer aux USA. En effet, cette autorisation de voyage électronique favorise un important gain de temps au cours de la procédure pré-voyage. Découvrez dans cet article, qui peut réellement adresser une demande pour avoir cet e-visa.

Quelles sont les conditions à remplir pour être éligible à l’ESTA ?

Généralement, pour entrer sur le territoire américain, il est nécessaire de faire une demande de visa. En effet, vous avez besoin d’un visa pour profiter d’un séjour aux états unis. Seulement, l’obtention d’un visa classique ne vous protège pas toujours des nombreux protocoles liés à l’entrée sur le territoire américain. C’est dans cette optique qu’a été initié le programme d’autorisation de voyage électronique.

Pour rappel, l’ESTA USA est une autorisation d’entrée aux États-Unis d’Amérique. Elle est délivrée par les services d’immigration, en étroite collaboration avec le département de la sécurité américain. Ce qu’il convient d’appeler : visa Esta, s’obtient après une demande approuvée par les autorités compétentes (ambassade des états unis, consulat…). Cette demande de voyage se fait en ligne et prend en compte les voyages qui doivent s’effectuer par voie aérienne ou maritime.

De même, la durée de séjour ne doit pas être au-delà de 90 jours maximum. Les personnes pouvant soumettre une demande ESTA sont essentiellement les citoyens de certains pays. Il s’agit notamment de 38 pays membres du plan d’exemption de visa initié par les USA. On peut identifier en l’occurrence, les ressortissants français, et toute personne ayant fait une demande d’exemption auprès des autorités.

Par ailleurs, l’ESTA Etats-Unis vise en priorité, les voyageurs ayant pour motif :

  • Le tourisme ;
  • Les affaires ;
  • Le transit.

Le document prend également en compte toute autre raison ne nécessitant pas un séjour excédant trois mois. Par contre, le visa électronique est attribué exclusivement pour les voyages faits par voie terrestre et par la mer. Ainsi, les ressortissants de pays limitrophe tel que le Canada, qui voyagent à moto ou en voiture n’ont pas besoin d’une autorisation ESTA. Il est conseillé, avant de prendre l’avion, de joindre le consulat ou l’ambassade des USA sis dans votre pays d’origine pour connaître le statut de votre pays par rapport à l’ESTA.

En outre, il est à rappeler que les mineurs ne sont pas dispensés. Ils doivent également effectuer une demande ESTA par le biais des parents. Ce document de voyage est donc individuel.

L’ESTA : que faut-il pour en faire la demande, et où ?

Comme il a été mentionné plus haut, la demande ESTA est soumise durant une procédure en ligne. Tout se fait donc sur le site internet dédié aux demandes ESTA. Il suffit de suivre les instructions en répondant aux questions, pour remplir un formulaire électronique de demande.

Par ailleurs, il est indispensable d’être en possession d’un passeport en cours de validité. C’est en effet, à ce passeport que sera rattachée l’autorisation de séjour une fois qu’elle vous sera accordée. Aucun document ne vous sera délivré de façon matérielle au cours de cette procédure. Néanmoins, dès que vous aurez la réponse à votre demande par mail, il est préférable d’imprimer les pages portant les références de votre dossier. L’objectif, c’est de pouvoir fournir vos références à l’aéroport en cas de besoin.

En réalité, soumettre une demande ESTA n’est point une démarche complexe. Faciliter l’obtention d’une autorisation officielle de voyage pour les États-Unis, c’est principalement l’objectif de ce type de visa. De ce fait, il n’est point besoin de présenter une panoplie de pièces justificatives comme il est exigé pour le visa classique.

Quelles informations essentielles doivent figurer dans le formulaire ?

Le formulaire ESTA est conçu pour renseigner les autorités américaines et les agents de la sécurité intérieure sur le profil du demandeur. Pour ce faire, il contient des questions relatives à l’identité, à savoir :

  • Nom ;
  • Prénoms ;
  • Date et lieu de naissance, ainsi que les références du passeport.

Par ailleurs, il faudra donner le nom de votre compagnie aérienne, de même que le numéro du vol sans oublier votre adresse à destination.

Par contre, un questionnaire spécial est prévu dans le formulaire pour que les agents puissent définir si le demandeur est dangereux ou pas. Dans ce questionnaire, l’on retrouve des questions dont les réponses doivent renseigner sur votre casier judiciaire, votre état de santé, surtout les maladies contagieuses.

Il ne faut en aucun cas fournir de fausses informations lors du remplissage de votre formulaire. Un tel comportement peut avoir des conséquences désastreuses dans l’immédiat ou à la longue. Par ailleurs, il faut que les informations contenues sur le passeport et le billet d’avion soient les mêmes dans votre formulaire. La moindre ambigüité peut vous coûter cher.

En outre, les erreurs liées au numéro de passeport, ainsi qu’aux données personnelles entrainent immédiatement la nécessité de refaire une demande. Il s’agit généralement de corriger votre adresse mail, le numéro du vol, ou votre lieu de résidence aux États-Unis, la mise à jour est possible sur le site de l’ESTA.

Pendant combien de temps, le visa électronique ESTA est-il valide ?

La durée de validité du visa usa ESTA est de 2 ans et et ce document peut servir autant de fois que son détenteur décide de séjourner aux États-Unis pendant cette période. Cependant si avant son expiration vous êtes amené à renouveler votre passeport, vous devez obligatoirement refaire une demande ESTA. Le renouvèlement est également valable dans le cas où vous devez modifier des informations liées à votre identification.

En cas de refus, une autre demande peut être faite dans un délai de 10 jours. Autrement, vous pouvez entamer une procédure auprès de l’ambassade ou du consulat pour avoir un visa classique. Bien évidemment, cette démarche est plus contraignante que la procédure ESTA. Vous n’aurez pas besoin d’un passeport électronique. Il faudra juste un passeport valide.

En définitive, il est bien de savoir que l’ESTA est une véritable opportunité pour les ressortissants des pays membres du plan d’exemption de visa. Ils peuvent aller aux USA sans difficulté du moment où ils sont honnêtes sur les raisons de leur voyage, et leur profil. C’est une mesure qui prend surtout en compte les pays ne présentant pas un haut risque pour les États-Unis. Le tourisme, les affaires sont avec l’ESTA placés en de très bonnes conditions, et ce, pour les pays bénéficiaires ainsi que pour les USA.

Par ailleurs, ce système mis en place par le gouvernement lui permet de savoir exactement qui entre sur son territoire. Il prévient ainsi l’intrusion des terroristes. Le renouvèlement de ce visa ne nécessite non plus aucune démarche supplémentaire. La procédure reste la même et le délai de réponse ne change pas. Il est à notifier également que la règle d’or à respecter pour que la demande se passe bien est la véracité des informations fournies.

En cas de fraude, il se peut que le demandeur ne puisse plus jamais obtenir une autorisation de voyage pour les États-Unis. Mentir sur le formulaire revient donc à mettre à mal les chances d’obtenir l’accès au pays de l’oncle Sam. Il est préférable de s’assurer que tout est en ordre. Vérifiez alors la légalité de vos pièces avant de valider votre demande sur le site de l’ESTA. En effet, aucune information sensible ne peut être modifiée dès que le formulaire est envoyé. Pour toute préoccupation ou difficulté majeure, il est recommandé de se tourner vers une personne expérimentée pour demander de l’aide.

 

Quand obtenir un Visa pour les USA ?

Pour se rendre aux États-Unis, il faut avant tout, passer par l’étape de la délivrance du visa à l’ambassade. En effet, il existe aujourd’hui, plusieurs types de visas et les demandeurs, peu importe leur catégorie et les motifs de leur voyage, peuvent solliciter un visa. Néanmoins, cette procédure de demande de visa peut s’avérer longue et complexe selon le cas.

Il faut donc remplir le formulaire à bonne date. Cependant, en dépit, du fait qu’il faut faire votre demande à temps, le gouvernement américain a mis en place un programme permettant aux citoyens de quelques pays membres de son plan d’exemption de visa d’entrer sur le territoire sans solliciter un visa pour entrer. Toutefois, cet allègement de la démarche ne voudrait pas signifier que la demande de visas peut se faire à la dernière minute. Découvrez dans cet article, tout ce qu’il faut savoir à propos du visa américain.

Le visa américain : quand devez-vous l’obtenir, et comment ?

Comme il est exigé par tous les pays, les États-Unis exigent également un visa pour toute entrée sur le territoire. Le visa délivré par les USA se présente sous plusieurs formats selon le motif du voyage. Ainsi, vous pouvez prendre un visa pour faire du tourisme, pour étudier ou pour faire des affaires dans le pays.

On distingue alors dans cet ensemble, le visa de visiteur, le visa de travail, le visa étudiant, le visa de transit, pour ne citer que ceux-là. Tout visa de voyage ayant pour pays de destination les États-Unis s’obtient auprès de l’ambassade des USA installée dans le pays d’origine du demandeur.

En outre, pour des raisons de lenteur liée à l’étude des dossiers et aux nombreux documents à fournir, il est conseillé de faire sa demande très tôt ; de préférence, avant d’acheter le billet d’avion, car votre demande peut toutefois être rejetée.

Une fois la demande faite, une série de démarches s’en suivront. Le candidat au voyage aura à faire un entretien avec un responsable de l’ambassade ou du consulat. Le but de cet entretien est de déterminer les raisons de votre voyage et votre intention ou non de retourner dans votre pays après votre séjour. Rappelons-le, le processus auprès de l’ambassade peut se révéler long. Le seul moyen d’y échapper est d’être éligible pour un visa ESTA.

L’ESTA : qu’est-ce en réalité ?

Il est possible de se rendre au pays de l’oncle Sam, sans faire une demande classique de visa auprès de l’ambassade, et ce, uniquement si le demandeur est un citoyen de l’un des 38 pays bénéficiant du programme d’exemption de visa. Il suffit d’obtenir une autorisation de voyage électronique (AVE) en ligne, appelée ESTA USA.

C’est un système mis en place par l’Amérique depuis le 12 janvier 2009 et qui consiste à délivrer aux voyageurs en partance pour les États-Unis une autorisation électronique si la durée du séjour n’excède pas 90 jours.

L’electronic system for travel autorisation (ESTA) est un visa électronique qui s’obtient après une demande dument faite en ligne sur le site des services de l’immigration. Pour ce faire, le demandeur doit avoir un passeport biométrique en cours de validité et remplir convenablement un formulaire de demande de visa ESTA Etats-Unis.

Une réponse est alors envoyée 72 heures après, pour accorder l’autorisation ou pour vous la refuser. Ainsi, il faut notifier que le visa ordinaire n’est nécessaire aujourd’hui que pour un long séjour sur le sol américain, ou seulement si l’on n’est pas éligible à l’obtention de l’ESTA.

Quelles sont les catégories qui existent pour les visas USA ?

Pour rappel, les États-Unis délivrent des visas en fonction des raisons qui motivent votre voyage, selon que vous souhaitez vous installer définitivement sur le territoire ou pas. Ainsi, il existe deux grandes catégories ayant à leur tour des sous-catégories. En ce qui concerne la classe des visas non immigrants, on distingue des visas de catégorie B destinés aux personnes désireuses de faire du tourisme, des affaires, ou suivre un traitement médical sur le sol américain.

Dans ces cas, le nombre de jours maximum est bien défini avant d’obtenir des visas de cette catégorie. De même, au sein de la catégorie B, il existe également les catégories B 1 et B 2. La B 1 est réservée aux business tels que les séminaires, les réunions, les conférences, tandis que la B 2 prend en compte les distractions, les visites, les congés, et les soins.

Par ailleurs, ceux qui sont de type H, L, P, O, ou Q sont délivrés aux personnes souhaitant aller aux USA de façon momentanée pour le travail. Tout est organisé et classifié selon le statut de chaque demandeur. C’est ainsi que l’on retrouvera les personnes exerçant le même métier dans la même catégorie. Les étudiants quant à eux reçoivent un visa d’entrée de type F-1 dans le cadre des études dans un lycée, pour l’apprentissage de l’anglais, et pour l’entrée dans une école privée secondaire.

Par contre, le visa M-1 est octroyé aux étudiants en stage, ceux qui suivent une formation professionnelle, etc. Les visas de type C et D pour leur part, concernant les voyageurs en transit, notamment, les pilotes et l’équipage d’un navire. D’autre part, il ne faudrait pas oublier le visa R délivré aux religieux et ceux qui interviennent dans ce milieu.

La liste n’est pas exhaustive puisqu’il reste encore une panoplie de visas liés à d’autres domaines de la vie. Il faut retenir que chaque voyageur est satisfait grâce aux services du consulat général et des ambassades américaines, installées un peu partout dans le monde.

Les pièces ou documents à fournir pour avoir un visa d’entrée aux USA

Avant tout, il faut remplir le formulaire de demande, disponible sur le site de l’immigration pour un visa électronique, et à l’ambassade des USA, pour les visas classiques. Ensuite, vous devez y ajouter votre passeport en cours de validité, et valide même au moins six mois après la date du retour. C’est en effet une des pièces maîtresses qu’il faut pour réussir les formalités d’entrée. Mis à part cela, une photo d’identité de format 5 cm sur 5 est requise.

Cette photo doit être récente, soit prise sur fond blanc, dans les six mois précédant votre voyage. Pour finir, il y a les frais afférant à l’étude du dossier. Rappelons que tout demandeur doit prendre un rendez-vous avec un officier consulaire s’il s’agit d’un visa ordinaire pour un long séjour. L’une des erreurs à ne pas commettre est l’utilisation de documents falsifiés ou obtenus illégalement.

Les faux documents peuvent occasionner un refus continu de visa à un individu. Ce dernier ne pourra plus jamais recevoir le visa américain. Par ailleurs, ajoutés à tous les documents suscités, il vous sera réclamé quelques pièces supplémentaires au cours de l’entretien. Il s’agit entres de :

  • Une déclaration de revenus, d’impôts, de propriété personnelle ou d’entreprise ;
  • Des détails sur votre trajet de voyage ;
  • Une lettre écrite par votre employeur détaillant votre profil complet dans son service;
  • Un casier judiciaire, etc.

Les étudiants pour leur part, devront apporter une copie ou l’original de leurs bulletins et des diplômes et un relevé d’identité bancaire. Vue de tout ce qu’il faut fournir comme document, il est recommandé de bien se renseigner sur toute la procédure afin de rassembler le nécessaire à bonne date.

Au regard de tout ce qui précède, on peut retenir qu’il est opportun de faire la demande de visa pour les États-Unis en avance. Il est à retenir aussi que les USA offrent plusieurs types de visas pour lesquels le voyageur est éligible en fonction de son statut ou de son pays d’origine.

C’est le cas pour les visas électroniques, rattachés directement aux passeports biométriques des demandeurs. Ils sont valables pour les voyages devant durer 90 jours. De même, l’obtention d’un visa électronique est plus aisée que celle d’un visa ordinaire. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle l’ESTA fut initiée par les autorités américaines.

 

Quand soumettre une demande ESTA ?

Pour voyager aux USA et y effectuer un court séjour, il est possible de bénéficier du programme d’exemption du visa. Cette alternative est disponible pour les ressortissants et citoyens des pays membres du programme remplissant certains critères. Bénéficier dudit programme revient à obtenir l’autorisation de voyage électronique ESTA USA qui dispense du visa classique américain. Comme pour toute autorisation, l’obtention de l’ESTA nécessite d’effectuer une demande. La demande d’autorisation de voyage électronique se fait en ligne et découle d’un processus bien défini. Découvrez dans cet article à quels moments et dans quelles conditions soumettre une demande ESTA.

Dans quelles conditions effectuer une demande ESTA ?

L’ESTA Etats-Unis est une autorisation de voyage électronique créée après l’accord du programme d’exemption de visa de 2009. Cette dernière permet aux ressortissants de pays bénéficiaires de l’accord de voyager aux États-Unis sans visa en respectant certaines conditions. Ils doivent toutefois posséder un passeport en cours de validité et obtenir une autorisation ESTA pour entrer sur le territoire américain.

Les citoyens des pays bénéficiaires du programme ne sont pas tous éligibles à l’autorisation de voyage électronique. Il faudrait également posséder des finances suffisantes pour le séjour aux États-Unis, être exempté de maladies contagieuses et avoir un casier judiciaire vierge. En dehors de cela, le fait d’avoir voyagé récemment ou d’avoir des origines de certains pays est défavorable à l’obtention du visa ESTA.

Il s’agit des nations comme le Soudan, le Yémen, la Syrie, la Somalie, l’Iran et l’Iraq réputées comme bastion du terrorisme. La possession d’un billet de transport aller-retour et d’un reçu de réservation d’hôtel est fortement recommandée et parfois exigée. Ces pièces témoignent de la bonne foi du voyageur à retourner dans son pays de provenance à la fin du séjour.

Ce sont là autant de conditions à satisfaire pour obtenir votre autorisation de voyage. L’ESTA offre toutefois plusieurs avantages dont des faveurs et privilèges. Il permet de séjourner sur le sol américain pour 90 jours maximum avec possibilité d’effectuer des allers-retours. Le visa ESTA étant valide pour deux ans est assez idéal pour les voyages d’affaires, les visites touristiques et professionnelles.

Il facilite le contrôle dans les ports et aéroports américains et découle d’un traitement rapide et efficace. L’ESTA provient d’un système électronique performant et les données sont interactivement échangées entre les services d’immigration, de sécurité et diplomatiques. Le visa électronique ESTA est obtenu en ligne quelques heures après avoir effectué la demande d’autorisation.

Cette dernière se fait sur le site officiel dédié par les autorités américaines. Elle consiste essentiellement au remplissage du formulaire électronique de demande du visa. Le formulaire ESTA est l’élément le plus important de la demande et son remplissage nécessite une grande attention. L’ESTA étant obligatoire pour les entrées sans visa par voie aérienne et maritime, ne concerne pas les entrées par voie terrestre.

Quand faut-il effectuer une demande d’autorisation ESTA ?

L’autorisation de voyage électronique ESTA ressort d’un système performant, rapide et très efficace. Il faudrait toutefois en faire une demande et ceci à bonne date pour avoir son autorisation à jour. Généralement, le voyageur reçoit une réponse du service responsable dans un délai maximum de 72 heures après la demande. Il est à cet effet recommandé d’effectuer sa demande au moins trois jours avant le voyage.

Dans le cas d’une réponse négative traduisant la non-validation de la demande, une nouvelle demande peut être effectuée un peu plus tard. Il faudrait dans ce cas attendre au moins 10 jours après le premier refus pour refaire la demande. Dans ce cas, il est alors possible de présenter sa demande d’autorisation de voyage ESTA des semaines avant le voyage aux USA.

L’autorisation ESTA valide peut être utilisée tout au long de son cours de validité. Pour maximiser ses chances de validation de la demande, il convient de bien remplir le formulaire et de suivre idéalement la procédure. Ce dernier comporte trois parties et nécessite des informations à renseigner et des questions auxquelles répondre. Il s’agit en premier de l’identité du voyageur et de ses renseignements de civilité.

Vous aurez besoin à ce niveau de votre numéro de passeport et des informations qui figurent sur la pièce. Il est très important de prendre son temps pour éviter les erreurs et les situations inconfortables. La seconde section du formulaire comprend des interrogations sur les antécédents du voyageur sur le territoire américain et ailleurs. Elle renferme également des questions sur l’état de santé et les habitudes du voyageur.

L’envoi des pièces justificatives telles que le casier judiciaire et un examen médical viendrait appuyer et certifier les résultats fournis. Les intentions du voyage notamment le but, le lieu et la durée du séjour sont les dernières interrogations auxquelles répondre. Dans tous les cas, il est conseillé d’être honnête pendant la fourniture des informations pour éviter des refoulements à l’arrivée.

Après le remplissage du formulaire, il faut ensuite payer les frais de traitement du dossier par carte bancaire. À la réception de la réponse et de la validation de la demande, il faudrait imprimer la page de validation reçue. Ceci permet d’aller plus vite dans les formalités à l’aéroport américain et de conserver ses informations pour s’en servir plus tard.

Comment se faire le traitement de la demande ESTA ?

Le besoin d’une autorisation de voyage et de séjour est imminent pour entrer aux USA. L’autorisation d’entrée ESTA se faisant en ligne, bénéficie d’un traitement rigoureux et rapide. Pour espérer un traitement favorable de sa demande, il convient d’apporter des renseignements vrais et conformes à son passeport biométrique ou électronique.

Les femmes mariées doivent à cet effet fournir leur nom d’épouse ou de jeune fille selon ce qui figure sur le passeport. Toutefois, le gouvernement américain garantit la confidentialité des informations et renseignements donnés lors de la demande d’autorisation. À la réception de la demande, le service analyse les différentes réponses reçues pour valider ou invalider la demande.

Pour traiter le dossier, le service de l’immigration vérifie si :

  • Le formulaire ESTA est bien renseigné et apporte l’entièreté des informations demandées ;
  • Le voyageur remplit l’intégralité des conditions nécessaires pour bénéficier de l’exemption de visa ;
  • La demande répond aux normes et règles fixées en la matière.

Bien que dans la majorité des cas, l’autorisation est délivrée, une demande ne respectant pas tous les critères reste invalide. Outre l’autorisation accordée et le voyage non autorisé, il existe une troisième possibilité de réponse à la demande ESTA. Il s’agit de l’« autorisation en instance » qui signifie que la demande est en cours de traitement par le service responsable.

Dans le cas d’une absence de réponse à la demande de l’e visa, il faudrait aller vérifier si la demande est bien enregistrée. La consultation des relevés bancaires confirmant le prélèvement des frais de traitement du visa est un moyen pour vérifier ce dernier. Il est aussi possible de consulter la demande en cliquant sur « dossier soumis à un traitement » au niveau du site de demande.

Le présent canal permet également de consulter la réponse de sa demande lorsque cette dernière est effectuée directement. En passant par des structures intermédiaires, les voyageurs obtiennent généralement leur réponse par adresse mail ou par messagerie.

La demande ESTA est une formalité nécessaire pour obtenir une autorisation de voyage électronique et être ainsi exempté de visa. Pour effectuer son séjour à bonne date, il est important de présenter cette dernière au moins 72 heures avant le voyage. Toutefois, la demande peut se faire uniquement en ligne par les ressortissants de certains pays.

 

Qu’est-ce que le Visa Waiver Program ?

Pour entrer sur le territoire américain comme sur tout autre territoire étranger, il est important de posséder des documents de voyage. Ce sont des autorisations obtenues pour voyager et séjourner dans le pays de destination. L’un des documents nécessaires pour effectuer un séjour aux États-Unis est le visa. Il faut généralement s’adresser aux services consulaires américains pour obtenir une autorisation de voyage. Ainsi, faire une demande de visa peut par exemple impliquer des formalités assez complexes. Afin de faciliter le processus d’obtention de ce dernier, le Visa Waiver Program a été instauré. Le présent article fournit d’importantes informations sur le fonctionnement et les débouchés dudit programme.

La notion du Visa Waiver Program

Le Visa Waiver Program est le nom anglais du programme d’exemption de visa né en 2009. C’est un accord conclu entre 39 grandes puissances mondiales, dont les États de l’espace Schengen pour entrer sur le sol américain sans visa. Ainsi, les ressortissants français et ceux d’autres pays membres du programme peuvent entrer aux USA sans demander un visa.

Le but de ce programme est d’alléger les formalités d’entrée aux États-Unis des voyageurs admissibles. Pour cela, le visa classique américain est remplacé par un visa électronique appelé ESTA USA. L’E visa ESTA est une autorisation de voyage électronique qui fait office de visa pour les voyageurs des pays concernés. Il est obtenu en ligne en quelques heures sur le site officiel dédié par les autorités américaines.

Le programme d’exemption de visa permet ainsi de gagner considérablement du temps pour mieux s’apprêter pour le voyage. Aucun déplacement n’est effectué dans ce cas au consulat ou à l’ambassade des États-Unis. Le système étant informatisé et les demandes se faisant en ligne, les demandes sont rapides et bien traitées.

Toutefois, l’ESTA Etats-Unis est essentiellement un visa de court séjour et sert principalement pour des séjours touristiques, professionnels ou d’affaires. Il existe plusieurs structures intermédiaires permettant d’obtenir cette autorisation de voyage électronique, mais le chemin direct reste le plus recommandé. Plusieurs langues sont disponibles sur le site de demande et le processus est relativement assez facile.

Le visa ESTA ne permet pas de travailler aux USA ni d’y siéger à temps plein. C’est un titre de séjour valide pour deux ans et permettant une durée du séjour de 90 jours maximum en terre américaine. Il est issu d’un processus facile, mais très sécurisé, et nécessitant le respect de quelques critères importants. Bien avant de se soumettre au formulaire d’entrée, il faudrait déjà remplir toutes les conditions de l’ESTA Visa.

Les conditions pour bénéficier du Visa Waiver Program

Pour bénéficier du programme d’exemption du visa, il faut impérativement être ressortissant de pays membres de l’accord. Cela sous-entend qu’il faut être en possession d’un passeport en cours de validité délivrée par les autorités dudit pays. Il est important d’avoir un passeport valide avant et tout au long du séjour pour éviter les situations de refoulements.

Le passeport biométrique ou électronique en cours de validité est nécessaire pour la demande de l’ESTA. Son numéro est informatiquement rattaché à l’autorisation de voyage électronique. Pour obtenir l’ESTA, il ne faudrait également pas avoir des origines ou une double nationalité de certains pays. Il s’agit des nations comme le Soudan, la Syrie, l’Iran ou encore l’Iraq considérés comme bastion du terrorisme.

C’est une mesure sécuritaire valable pour les voyageurs éligibles à l’ESTA et ayant déjà voyagé dans l’un de ses États. Les travailleurs d’organisations internationales et humanitaires, les diplomates et les armées en sont toutefois exemptés. Pour une infraction commise aux USA pour les précédents séjours, les chances d’obtention d’un nouveau ESTA sont pratiquement hypothéquées.

Il est à cet effet recommandé de faire bonne impression de l’entrée jusqu’à la sortie du territoire américain pendant tout séjour. Cela sous-entend le respect de la durée du séjour maximale et du champ d’application de l’autorisation de voyage électronique. Il est aussi important d’avoir un reçu de réservation d’hôtel et un billet d’avion aller-retour pour prouver sa bonne foi.

L’un des critères importants pour bénéficier du Visa Waiver Program est la possession d’avoirs financiers suffisants pour le séjour. Avant de délivrer l’ESTA, l’immigration américaine s’assure que le voyageur est à même de gérer toutes ses dépenses en terre américaine. Les différentes conditions nécessaires pour bénéficier du programme d’exemption de visa étant réunies, la demande de l’ESTA peut maintenant avoir lieu.

Les démarches d’obtention de l’autorisation de voyage électronique

Pour obtenir l’ESTA, il faut déjà respecter les critères du programme d’exemption de visa puis effectuer une demande de ladite autorisation. En passant par des structures spécialisées, le montant à payer est généralement plus important que celui d’une demande directe. Cette option reste toutefois meilleure pour gagner du temps.

La demande d’autorisation de voyage électronique se faisant en ligne consiste essentiellement à remplir le formulaire de demande. Pour accéder à ce dernier, il faut se connecter sur le site dédié, choisir une langue puis cliquer sur l’option demande individuelle. Quelques informations d’identité, de civilité et le numéro du passeport sont à renseigner sur le présent formulaire.

Des questions sur les précédents voyages, le casier judiciaire, l’état de santé et les habitudes du voyageur sont également demandées. Il est important de répondre en toute franchise aux interrogations et de bien renseigner les informations. Des fichiers de pièces justificatives ou d’autres preuves peuvent être envoyés pour justifier les réponses.

Certains renseignements importants relatifs au voyage à effectuer notamment, le but, le lieu et la durée sont aussi à fournir. Après le remplissage du formulaire, il est nécessaire de faire une relecture des réponses apportées avant la validation de ce dernier. Le paiement des frais de la demande d’autorisation de voyage par carte bancaire est la dernière étape du processus.

Dans un délai maximum de 72 heures après la demande, le voyageur obtiendra la réponse du service de l’immigration américaine. En cas de réponse positive, il est recommandé d’imprimer la page de validation reçue avant d’effectuer le voyage. Dans le cas d’une réponse négative, l’autorisation n’est pas accordée et le voyage ne peut pas avoir lieu.

Il est toutefois possible de faire une nouvelle demande quelques semaines plus tard ou d’opter pour l’alternative du visa classique. La réponse du service de l’immigration est obtenue par mail ou par messagerie pour les demandes effectuées auprès des services intermédiaires. Pour une demande directe, il faudrait consulter la rubrique « dossier soumis à un traitement » sur le site officiel.

L’autorisation de voyage électronique ou le visa classique américain ?

Pour entrer sur le territoire américain en étant ressortissant étranger, vous aviez besoin d’un passeport valide et d’une autorisation d’entrée. Le Visa Waiver Program peut être obtenu par certains voyageurs et dans certaines conditions. En n’étant pas éligible à l’ESTA, il faudrait alors obtenir un visa classique pour se rendre aux États-Unis.

Pour effectuer un séjour de plus de trois mois aux États-Unis, tous les voyageurs doivent posséder un visa long séjour. Dans le cas de l’incompatibilité de l’ESTA avec le but du voyage, il faudrait également se tourner vers l’option traditionnelle. Il existe plusieurs types de visas américains dont chacun correspond à un but de voyage et possède une durée de validité donnée.

À cet effet, il convient de bien cibler le motif du voyage et d’évaluer les alternatives possibles pour faire un choix judicieux. Toutefois, les formalités d’obtention d’un visa classique étant peu aisées, il faudrait faire votre demande des mois avant le voyage.

En somme, le Visa Waiver Program est un programme permettant aux citoyens de certains pays de se rendre aux USA sans visa. Ces derniers doivent néanmoins répondre à certains critères et respecter quelques conditions pour bénéficier de ce privilège.

 

Qu’est-ce qu’un système électronique de voyage ?

Pour entrer sur le territoire de certains pays comme les États-Unis, vous aurez nécessairement besoin d’une autorisation d’entrée. Un sésame précieux qui est la plupart du temps, source de tracas pour les voyageurs, et ce, en raison des nombreuses formalités administratives et conditions d’entrée. Néanmoins, aujourd’hui, le processus pour l’obtention de ce document de voyage est simplifié par la mise en place d’un système électronique de voyage. Toutes les démarches peuvent donc se faire électroniquement. Cette initiative vise à minimiser le temps passé par les voyageurs aux différents postes de contrôle dans les aéroports. Dès lors, faire une demande d’autorisation de voyage, génère moins d’anxiété et de stress dans le rang des passagers. Quelles sont les conditions pour entrer sur le sol américain avec un système électronique de voyage et quels en sont les avantages ?

Le système électronique de voyage : comment fonctionne-t-il ?

Il n’est plus difficile d’obtenir un visa de nos jours lorsqu’on veut entrer aux USA, ou entrer au Canada, et ce, grâce à l’autorisation de voyage électronique (AVE). En effet, le système électronique d’autorisation aux voyages, ESTA en anglais, a été lancé le 12 janvier 2009 en Amérique. Ce programme va plus tard inspirer l’ETA au Canada. Il permet aux voyageurs d’obtenir l’accès à leur pays de destination sans avoir à passer par le consulat ou l’ambassade pour l’obtention d’un visa classique. En effet, une plateforme numérique est installée pour que toute personne éligible à l’AVE puisse remplir les formalités d’entrée sur le sol américain ou canadien.

Pour ce faire, chaque candidat désireux de remplir par exemple un formulaire ESTA doit disposer d’un passeport électronique et fournir quelques informations relatives au motif de son voyage, la durée du voyage et d’autres données personnelles nécessaires pour son identification. Il est à noter que l’autorisation de voyage électronique ne se délivre pas de façon matérielle aux demandeurs. Elle est rattachée directement aux passeports électroniques ou biométriques. Le demandeur reçoit un mail de confirmation une fois que sa demande est acceptée par le service d’immigration du pays d’accueil.

Le système électronique de voyage est utilisé dans quelques pays membres d’un réseau menant une politique d’exemption de visa en ce qui concerne les entrées sur leurs territoires. Une fois dans les aéroports, les passagers n’ont plus qu’à présenter leurs passeports afin que les agents vérifient la validité de l’autorisation et des autres documents de voyage. Mieux, le système électronique de voyage rend possible un contrôle automatisé des passeports (APC) dans les aéroports. La présence d’agents des services de la douane n’est alors plus requise au nouveau de ces postes de contrôle. Un mécanisme qui simplifie largement la vie aux voyageurs en partance pour un pays disposant de ce système.

Quel citoyen de quel pays peut faire une demande ESTA ?

Exactement 22 pays d’Europe ayant adhéré au plan d’exemption de visa et 5 pays d’Asie peuvent bénéficier de ce programme mis en place par les États-Unis. Bien évidemment, il n’y a pas de restriction d’âge quant à l’obtention d’une autorisation pour un séjour aux États-Unis. Pour les mineurs, il n’est pas non plus utile que les enfants bénéficient de l’accompagnement d’une autorité parentale.

En réalité, les voyageurs citoyens de ces pays pourront passer les frontières en moins de temps que d’habitude. Cela concerne notamment les voyageurs qui doivent être en possession d’un passeport français ou d’un passeport canadien par exemple. Il est important de préciser qu’il doit s’agir d’un passeport en cours de validité. Néanmoins, chaque personne, majeure ou mineure doit forcément avoir son autorisation individuelle de voyage. En outre, les voyageurs en transit sont tenus d’effectuer la demande d’un visa électronique pour faire une escale sur le sol américain. Par ailleurs, le visa touristique est un type de visa, également soumis au remplissage de cette formalité.

Il convient de le notifier, une autorisation électronique n’est exigée que pour les entrées par voie aérienne. Ainsi, les voyageurs en provenance du Canada qui effectuent le trajet par voie terrestre sont exceptés de la présentation de ce justificatif. Les agents aux frontières ne vérifieront que la carte d’identité et le passeport canadien valide à l’arrivée. Pour rappel, l’ESTA USA est valable pendant 90 jours pour les visites touristiques, les voyages pour affaires etc. Au-delà de ce délai, il est conseillé de faire une demande de visa classique avant de s’envoler pour les USA.

Le formulaire ESTA : tout ce qu’il faut savoir

Le formulaire d’entrée à remplir avant de poser ses valises sur le sol américain est composé de quatre champs différents. Il s’agit du champ en rapport avec le passeport du voyageur, celui renseignant sur son trajet, celui informant sur son passé, pour ne citer que ceux-là. Le formulaire est disponible en plusieurs langues. Dès lors que vous le remplissez et qu’il est envoyé, vous affirmez ainsi que toutes les informations qu’il contient sont vraies. Raison pour laquelle il est préférable de bien prendre connaissance des questions qui y sont posées pour éviter les mauvaises réponses.

Les agents du département de la sécurité intérieure des USA passeront ensuite au peigne fin chaque réponse pour établir l’éligibilité du candidat. En outre, il faut noter que la durée du traitement d’un dossier n’excède pas les 72 heures. Toutefois, en cas d’erreur mineure lors du remplissage de votre formulaire, vous n’aurez pas besoin de faire une nouvelle demande. Pour remplir le formulaire, le mieux, c’est de s’assurer de la véracité de toutes les informations en prenant le temps de se relire. Évidemment, il faudrait procéder au remplissage en ayant son passeport à portée de main. Par ailleurs, rappelons que seul le passeport biométrique est valable pour ce programme. Ainsi, les passeports d’urgence faits en France ne peuvent s’utiliser pour l’obtention d’une autorisation électronique, car ils ne sont pas biométriques.

Quand doit-on renouveler son autorisation de voyage?

L’autorisation de voyage électronique est valable pour 05 ans et peut servir à plusieurs voyages dans cette période pour la durée du séjour de 90 jours maximum. Cependant, il peut arriver que votre passeport arrive à expiration. Face à une telle situation, il faudrait encore remplir et présenter une demande. Naturellement, il faudra à nouveau solder les frais liés à l’étude de votre dossier. En outre, s’il s’agit d’un changement de sexe, de prénom ou de nationalité, vous devez absolument reprendre le processus.

En général, lorsqu’il s’agit d’un changement important de situation, le voyageur doit reprendre sa demande et se mettre à jour. L’attitude, à avoir, consiste à vérifier fréquemment la validité des informations phares sans lesquelles l’autorisation de voyage électronique serait rejetée avant de prendre un billet. Toutefois, les informations mineures peuvent être mises à jour sur le site des services d’immigration lorsqu’elles changent. Le processus est tout simple, il suffit d’accéder à nouveau à son dossier et de modifier les champs concernés. Pour cela, il est recommandé de conserver soigneusement le numéro de dossier lors de la demande au départ.

En somme, il faut retenir que l’electronic system for travel autorization (ESTA Visa) est un mécanisme dont le but est de faciliter les formalités liées aux entrées sur le territoire américain aux voyageurs. C’est une opportunité pour les citoyens des pays membres du plan d’exemption de visa. Le tourisme, les affaires et les transits sont les domaines sur lesquels ce programme a un impact positif. Ceux qui n’ont pas de visa classique peuvent bénéficier d’un séjour à durée maximum de 90 jours pour réaliser leur rêve américain. Depuis 2009, la libre circulation des personnes et des biens entre ces pays a fait un bond en avant.

De même, c’est un véritable moyen pour optimiser le temps que passent les passagers dans les aéroports américains à l’arrivée. C’est la fin des encombrements, les longues files d’attente et tous les tracas occasionnés par la vérification des passeports. Ceci grâce à la mise en place des kiosques de vérification automatisés des passeports.

 

ESTA USA : Autorisation de voyage

L’ESTA (Electronic System for Travel Autorisation) est un Programme qui permet aux ressortissants des pays de partir aux États-Unis sans visa. Le Président Barack Obama a depuis 2012, rendu cette exemption obligatoire pour tout résident d’un pays éligible. Cette autorisation présente plusieurs avantages pour son détenteur.
 

À la lecture de cet article, vous aurez connaissance des critères requis pour avoir le privilège d’être exemptés de visa. Vous saurez également quelles sont les informations à retenir ainsi que la conduite à tenir lorsque vous obtenez votre e-visa.
 

Les atouts de l’autorisation de voyage ESTA

Le programme ESTA USA est un réel cadeau pour les voyageurs. En effet, vous pouvez sortir du territoire français pour vous rendre aux USA sans avoir besoin d’un visa ni d’aucune autorisation.
 

Cela n’est cependant possible que si vous comptez y passer moins de 3 moins. Par contre, pour une durée plus longue vous aurez besoin d’une autorisation d’exemption de visa, et votre séjour pourra durer jusqu’à 90 jours consécutifs.
 

De plus, elle est valide pour deux ans ; vous pourrez donc l’utiliser pour entrer sur le sol américain autant de fois que vous le souhaitez, tant que la validité de l’ESTA continue de courir. C’est donc la solution idoine pour toute personne désireuse de voyager pour le tourisme ou pour les affaires.
 

L’ESTA pour les Etats-Unis est également avantageuse, car contrairement à un visa conventionnel, la soumission et le traitement de votre demande sont moins complexes et prennent moins de temps. En quelques jours seulement, votre autorisation vous sera donnée.
 

Par ailleurs, faire une demande d’autorisation de voyage électronique, ne nécessite pas de se déplacer à l’ambassade ou au consulat américain. À contrario de la demande de visa, vous n’avez ni rendez-vous à prendre ni entretien à passer.
 

Vous devez simplement remplir le formulaire ESTA en ligne, renseignez certaines informations parmi lesquels le numéro de votre passeport valide et votre adresse e-mail. Une fois votre demande d’autorisation de sortie acceptée ou refusée, vous êtes informé par courrier électronique, via l’adresse que vous avez préalablement fourni.
 

Les conditions à remplir pour être éligible au programme d’exemption de visa

Ce programme n’est pas ouvert à tous. C’est donc qu’il existe certaines conditions pour pouvoir en bénéficier. Tout d’abord, vous devez être un citoyen ressortissant de l’un des pays membres dudit programme. 38 pays (parmi lesquels la France) ont accès à ce processus.
 

Pour savoir si votre pays dispose de cette prérogative, vous pouvez vous rapprocher de l’ambassade américaine ou du consulat des États-Unis, ou alors vous renseigner sur Internet et précisément sur le site du gouvernement américain par exemple.
 

Notez tout de même qu’en plus de la France, les pays éligibles sont : Taiwan, Suisse, Suède, Singapour, Saint-Marin, République tchèque, Royaume-Uni, Portugal, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Slovénie, Slovaquie, Norvège, Monaco, Malte, Luxembourg, Lituanie, Liechtenstein, Lettonie, Japon, Italie, Islande, Irlande, Hongrie, Grèce, Finlande, Espagne, Danemark, Corée du Sud, Chili, Brunei, Belgique, Autriche, Australie et Andorre.
 

Aussi, pour obtenir une autorisation de voyage sans visa, vous ne devez pas avoir une de visa USA en cours. Enfin, la durée de votre séjour aux États-Unis ne doit pas excéder 90 jours maximum, et le voyage se doit d’être à des fins touristiques, un voyage scolaire ou pour le business. Dans le cas contraire, vous devez alors faire obtenir un visa.
 

Les informations utiles concernant votre ESTA

La durée de validité de votre visa USA est de 2 ans à compter de sa date de délivrance. Ne pas confondre avec la date de début d’utilisation de votre autorisation.
 

Les autorités américaines en charge de l’immigration vous contacteront 30 jours avant le jour d’expiration de votre ESTA. Ceci pour vous rappeler de penser à renouveler votre autorisation si vous souhaitez continuer de voyager aux États-Unis sans visa, tout en restant dans la légalité.
 

Toutefois, si votre exemption expire alors que vous vous trouvez dans votre pays d’origine, il n’est pas nécessaire d’effectuer une demande, si vous n’envisagez pas de voyager aux États-Unis dans un future proche.
 

Il vaudrait mieux attendre d’avoir en projet de vous déplacer dans les semaines à venir. Ceci pour ne pas risquer de voir la validité de votre ESTA commencer à être consommée alors que vous ne l’utilisez pas.
 

Tout voyageur doit également savoir que le formulaire d’autorisation ESTA disponible en ligne, est lié à votre passeport biométrique. Ainsi donc, si celui-ci arrive à expiration, vous ne pourrez plus jouir de l’autorisation en cours même si elle est encore en cours de validité.
 

Il en est de même si une information de votre passeport venait à changer. Par exemple les mentions suivantes : numéro de passeport périmé ou perdu, identité, nom de jeune fille ou état civil.
 

Que faire une fois votre e-visa obtenu ?

Une fois que vous avez obtenu votre visa électronique, vous pouvez d’ores et déjà commencer à faire vos bagages et acheter votre billet d’avion. Le voyage aux États-Unis sera très long, pensez donc à vous trouver une occupation durant le vol ; la lecture par exemple. Vous pourrez également dormir, pourquoi pas.
 

Une fois aux USA, la première chose est le passage par les douanes américaines. Il s’agit là d’un contrôle de routine auquel à droit toute personne entrant sur le territoire américain. En général le contrôleur ne vous demande pas votre autorisation ESTA puisque celle-ci est rattachée à votre passeport en cours de validité.
 

Lorsque vous le lui présenterez, l’agent verra que vous avez bel et bien une autorisation qui dispense de visa d’entrée aux États-Unis. Il vous sera alors la bienvenue aux USA.
 

Quelques souvenirs à ramener chez vous

Une fois en terre américaine, vous aurez le loisir de séjourner à  New-York, Chicago, Atlanta ou un autre État de votre choix.
 

Toujours est-il que le moment de rentrer finira toujours par arriver. De ce fait, vous devez faire vos courses retour, et acheter le maximum de souvenirs à emporter. Mais avant de faire vos achats, vous devez vous renseigner et être rassuré que vous pourrez tous les transporter sans risque du moindre accroc avec le service de transit de l’aéroport.
 

Vous devez donc veiller à acheter uniquement les produits et articles autorisés par ledit service. Notez que ce service est soumis à une certaine réglementation que vous devrez respecter.

Voyage États-Unis Visa: Le visa est-il nécessaire pour voyager aux USA ?

Tout ressortissant de pays étranger a absolument besoin d’un VISA pour être autorisé à entrer aux USA. Un visa touristique d’entrer aux États-Unis est délivré aux personnes venant d’ailleurs désireuses de s’y rendre. Les qualités de ces visas sont divisées en trois catégories :

  • Le Visa touristique ESTA
  • Le Visa de type B2 ou visa de tourisme
  • Le Visa de type B1 ou visa d’affaires

Visa de touriste pour les USA en France

La France compte parmi les 38 pays qui bénéficient du programme d’exemption de visa ou ESTA américain.

Parmi ces pays exemptés, on compte également :

Andorre, l’Australie, l’Autriche, la Belgique, Brunei, le Chili, la Corée du Sud, le Liechtenstein, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, Monaco, la Norvège, le Danemark, la Slovaquie, la Slovénie, l’Espagne, l’Estonie, la Finlande, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, l’Islande, l’Italie, le Japon, la Lettonie, la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas, le Portugal, le Royaume-Uni, la République tchèque, Saint-Marin, Singapour, la Suède, la Suisse et Taiwan.

En effet, il suffit aux ressortissants de l’un de ces pays de faire une demande de voyage ESTA Visa Waiver pour les Etats-Unis.

L’ESTA USA est en fait une autorisation de voyage électronique, qui collecte les informations du passeport d’un voyageur pour lui accorder ou lui refuser la dispense de visa conventionnel de type B1 ou B2.

Le formulaire de demande de visa ESTA Etats-Unis est disponible en ligne. Sa durée de validée est de 2 ans.

Grâce à ce système, tout étranger venant de l’un ces 38 pays, dont la France, peut se rendre aux États-Unis, pour les affaires, le tourisme, les visites médicales ou encore pour une escale aux USA.

Détenteur l’ESTA, il pourra entrer sur le territoire américain et y séjourner pour une durée maximale de 90 jours consécutifs.

Tous les voyageurs détenteurs de ce type d’autorisation de voyage Etats-Unis visa doivent obligatoirement avoir un ESTA USA valide à l’arrivée. Ils devront le présenter au contrôle des frontières pour vérification.

Visa de tourisme aux USA pour les non-immigrés

La demande d’ESTA pour les Etats Unis ne peut être faite que par un résident de l’un des pays éligibles au programme.

Par conséquent, tout autre citoyen étranger en dehors de ces 38 pays, sollicitant un voyage aux Etats-Unis pour les affaires, les loisirs ou même pour suivre un traitement médical, devra faire une demande de visa de tourisme américain de type B1 ou de visa d’affaires de type B2.

La demande est faite auprès de l’ambassade ou du consulat des USA du pays du ressortissant.

Encore appelés visas majeurs de courte durée, il existe deux types de visas américains :

  • Le visa de type B1 ou visa d’affaires : il est octroyé aux voyageurs se déplaçant aux USA pour des raisons de travail.
  • Le visa de type B2 ou visa de tourisme aux Etats-Unis : il est accordé aux personnes qui voyagent à des fins touristiques, médicales ou pour les loisirs.

Conditions à remplir pour l’obtention d’un visa conventionnel aux Etats-Unis

Rappelons tout d’abord que les citoyens des pays exemptés du visa conventionnel B1 ou B2, et donc membre du programme ESTA USA, ont simplement besoin de remplir le formulaire requis.

Un document d’approbation d’entrer légalement aux Etats-Unis leur ait alors envoyé par mail dans un délai de 72 heures. S’en suit alors un processus simple de demande de visa voyage Etats-Unis, qui ne prendra que 10 minutes.

En cas de refus de l’ESTA ou s’il ne peut déposer une autorisation d’exemption de visa, le citoyen devra alors comme tout autre citoyen d’un pays lambda, faire la demande d’un visa touristique normal pour les États-Unis. Il devra demander un visa d’affaires ou un visa de tourisme américain.

Quoi qu’il en soit, le demandeur sera tenu de faire une demande de visa de type B1 ou B2 et passera une entrevue à l’ambassade ou au consulat des USA dans son pays de résidence ou le plus proche. Toutefois, cet entretien n’est pas nécessaire pour les enfants de moins de 13 ans et les personnes âgées de plus de 80 ans.

Le délai de traitement des demandes de visa est plus long que le délai de traitement des demandes d’ESTA USA.

De ce fait, il est recommandé de préparer le plus tôt possible les documents à présenter lors de l’entrevue. Il s’agit en effet, du document certifiant la demande de visa, du formulaire de demande de visa pour les non-immigrants, du passeport en cours de validité et d’une photo de passeport.

Toutefois, il est possible que le gouvernement américain sollicite d’autres documents tels que : un papier prouvant le but du voyage, la preuve qu’en cas d’expiration du visa le demandeur quittera le pays (par exemple la présentation du billet retour) et la preuve de solvabilité financière du visiteur pendant le séjour en terre américaine.

Le demandeur est contacté par l’ambassade ou le consulat, dès délivrance du visa des États-Unis. Le passeport du voyageur devra avoir au moins deux pages vierges. En effet, le visa de visiteur ou le visa touristique de voyage aux USA, sera estampillé sur une page du passeport.

Documents requis pour l’établissement d’un visa aux USA

Les demandeurs de visas de type ESTA n’ont pas d’autres documents à fournir en dehors du passeport. Le formulaire à remplir en ligne doit être fait de façon claire et précise, et surtout sincère. Les questions posées sont d’ordres personnels.

Il s’agit des données du passeport, données familiales et diverses questions pour analyser et déterminer le profil du futur résident aux États-Unis. Ceci permet en effet de juger de la crédibilité du voyageur et de veiller à la sécurité intérieure du pays

L’obtention d’un visa normal de type B1 ou B2 pour les Etats-Unis nécessite la présentation des documents ci-dessous :

  • La réception de la taxe payée relative à la demande de visa touristique pour les Etats-Unis ;
  • La page de confirmation DS-160 ;
  • Les photos de passeport ;
  • Une copie de la lettre de nomination précédente ;
  • Les recettes courantes de revenus, biens ou activités, paiements d’impôts ;
  • L’itinéraire de voyage ou de tous autres documents complémentaires.

D’autres documents peuvent être demandés dans certains cas. Par exemple, si le but du voyage est médical, il peut être demandé au demandeur de fournir un diagnostic médical présentant explicitement la nature de la maladie et la raison pour laquelle son traitement nécessite de voyager pour les États-Unis.

L’obtention d’un visa de tourisme pour les USA, passe par le renseignement de toutes les sections du formulaire DS-160, le respect de toutes les directives requises par l’ambassade des États-Unis.

L’obtention d’un visa de touriste pour les USA

Comme susmentionné, la demande d’un visa touristique USA n’incombe qu’aux citoyens des pays autres que ceux bénéficiant de l’exemption de visa. Les 38 pays éligibles à ce programme, se voient attribuer une carte ESTA touristique en lieu et place de visa.

Pour les autres demandeurs, ils devront être en possession d’un passeport en cours de validité pour faire une demande de visa de tourisme B2 ou d’affaires B1et remplir le formulaire DS-160.

Le demandeur du visa pour voyager aux États-Unis, soumettra lors de son rendez-vous les documents requis pour l’obtention du visa voyage Etats-Unis.

À quelles fins servira un visa touristique pour les États-Unis ?

Le but du visa voyage USA dépend de celui demandé. De ce fait, un visa tourisme B2 permet au voyageur de faire du tourisme, visiter sa famille, amis ou encore pour un traitement médical.

Si vous disposez d’un visa d’affaires B1, vous pouvez grâce à lui avoir accès à tout ce qui précède, mais aussi vous pouvez l’utiliser à des fins professionnelles.

Notamment, l’organisation des réunions de travail et toute autre raison liée au travail.

Aussi, les voyageurs disposant d’une carte ESTA en qualité de « visa touristique américain », ne peuvent pas l’utiliser pour des raisons académiques : suivre une formation dans une école, académie, université et autre.

En cas de dérogation à cette règle, le visa touriste de voyage aux USA sera simplement annulé, diminuant ainsi les chances de renouvellement.

La durée d’un visa touristique aux USA

L’ESTA USA a une validité de 2 ans, et son détenteur devra séjourner aux États-Unis pour une durée maximale de 90 jours consécutifs.

Aucune mise à jour n’est nécessaire au cours de ces deux années, sauf en cas de changement de passeport ou d’expiration de la carte ESTA. Le cas échéant, dans la mesure où les données de l’ESTA doivent être conformes à celui du passeport, il faudra donc procéder au renouvellement de l’ESTA.

Le visa voyage Etats-Unis de type B1 ou B2 est accordé pour une durée maximale de 6 mois. C’est l’agent d’immigration qui détermine la durée de temps que le voyageur devra passer sur le territoire américain.
 

Il faut noter que la majorité des personnes voyageant pour les USA ont une carte I-94 précisant la validité de 6 mois, qui correspondant à la durée de son séjour.

Toutefois, l’agent d’immigration pourra toujours décider de la durée du séjour qui pourra être plus courte. Par ailleurs, une fois aux États-Unis, le voyageur a le droit de demander un prolongement de visa.

Tout savoir sur l’ESTA

La demande ESTA (Electronic System for Travel Authorization) : Qu’en est-il au juste ? Vous vous posez certainement des questions sur la procédure !
 

Pas de panique. Vous trouverez toutes les informations relatives à la demande ESTA afin de dissiper vos doutes par rapport à ce permis de voyage pour les USA qui est en effet un programme d’exemption de visa.
 

Il sera présenté intégralement dans cette FAQ ce programme ainsi que les conditions y relatifs.
 

Qu’est-ce que l’ESTA ?

Electronic System for Travel Authorization en abrégé ESTA, est le système électronique d’autorisation de voyage automatisé dont fait usage le gouvernement américain, via son département de la sécurité intérieure pour valider l’authenticité des citoyens des pays bénéficiant du programme d’exemption de visa (Visa Waiver Program – VWP).

Ce programme d’exemption désormais obligatoire depuis le 12 janvier dispense au total 38 pays du visa traditionnel pour toute entrée sur le sol américain, que ce soit à des fins touristiques, médicales, pour des affaires, ou lors d’une escale.

Si vous optez pour le travail, la résidence permanente ou les études, vous ne bénéficierez pas de l’exemption de visa USA. Alors vous devrez faire une demande de visa type. Ce programme a pour but de mettre un accent sur la sécurité, la fiabilité, et opte pour une vérification minutieuse des citoyens avant qu’il n’effectue leur voyage pour les USA.

Programme d’Exemption de Visa ESTA (Visa Waiver Program)

C’est un programme permettant à des citoyens des pays de voyager aux USA sans avoir recours à un visa. Ceci est rendu possible grâce à la mise sur pied d’un système électronique d’autorisation de voyage automatisé dénommé ESTA pour les Etats-Unis.

Les citoyens de 38 pays dans le cadre de leurs voyages d’affaires, touristiques ou lors d’un transit doivent souscrire à ce programme électronique afin de bénéficier d’un permis légal valable pour 2 ans qui leur permettra de se mouvoir aux États-Unis pour une période de séjour maximale de 90 jours. Cette exemption est une obligation depuis le 12 janvier 2009.

Tout voyageur devrait avoir un passeport biométrique VALIDE selon les exigences en vigueur depuis 2016 et posséder également une carte de crédit pour le paiement des frais.

Il peut arriver que vous voyiez votre demande d’ ESTA USA rejeté à cause de l’une de vos visites dans l’un des (07) pays prétendus être connexe à des activités liées au terrorisme. Il s’agit de l’Iran, l’Irak, la Syrie, le Soudan, la Libye, la Somalie et le Yémen.

L’exception est accordée aux ressortissants des pays bénéficiant de ce programme d’exemption et ayant voyagé dans ces pays pour des fins diplomatiques ou militaires. Aussi les détenteurs de la double nationalité avec l’un de ces pays ci-dessous possédant une ESTA en cours de validité verront leur autorisation ESTA annulée.

Qui peut faire une demande de l’ESTA USA ?

Concernant l’éligibilité pour le système électronique d’autorisation de voyage automatisé (ESTA), il est impératif d’être citoyen des pays éligibles à savoir :

Pays-Bas République tchèque Slovaquie
Portugal San Marino Slovénie
Royaume-Uni Suisse Singapour
Allemagne Australie Chili
Andorre Autriche France
Belgique Brunei Danemark
Espagne Corée de Nord Irlande
Estonie Grèce Islande
Finlande Hongrie Italie
Japon Liechtenstein Monaco
Lettonie Lituanie Malte
Luxembourg Norvège Nouvelle-Zélande
Suède Taïwan

 

Si vous êtes citoyen de l’un de ces pays, alors vous remplissez la première condition. Le programme ESTA vous donne droit à des entrées multiples et chaque séjour ne devrait pas excéder 90 jours sur le sol américain. Bien qu’étant citoyen de ces différents pays vous ne bénéficiez de l’exemption ESTA que si vous vous rendez aux États-Unis pour des raisons touristiques, médicales, travail ou lors d’une escale.

En dehors de celles-ci, vous devez opter pour un visa traditionnel typique à vos besoins. La meilleure solution serait de se rapprocher des ambassades ou des consulats de vos pays respectifs.

Faire une demande ESTA

Pour faire une demande ESTA, vous devez vous rendre sur le site officiel, soumettre une demande en remplissant le formulaire, ensuite vérifier attentivement les informations, confirmer le paiement et attendre la confirmation de votre permis légal ESTA.

Une fois votre demande ESTA validée, prenez le soin juste par mesure de prudence de l’imprimer et le porter sur vous lors de votre voyage.

Rassurez-vous, ce n’est pas obligatoire. Dès lors que votre demande est acceptée, vous pouvez désormais voyager librement aux USA et dans les territoires qui font partie du pays comme : Porto Rio, Hawaii, Alaska, Guam, la république des îles Mariannes du Nord, les îles vierges des États-Unis.

La durée de validité de votre permis légal ESTA est de deux ans. Mais s’il arrive que votre passeport expire avant ces deux années de validité, vous serez appelé à faire une nouvelle demande.

Dès lors que vous avez une ESTA valide, vous êtes appelés à voyager aux États-Unis pendant deux ans sans avoir besoin de faire une nouvelle demande à chaque voyage. Rappelez-vous également que vous devez y séjourner pour une période maximale de 90 jours.

Gardez-vous de respecter ce délai afin de ne pas compromettre vos demandes futures.

Bien que la durée entre les voyages soit relative, vous devez espacer au maximum vos voyages afin que le gouvernement américain n’ait pas l’impression que vous résidez sur le sol américain.

Une demande ESTA peut être faite à tout moment. Contrairement à une demande de visa traditionnel, la durée de traitement est moins longue et vous fait un gain de temps incroyable.

La durée de traitement est généralement de 24 heures, mais l’idéal serait de faire votre demande 72 h avant votre vol. Les frais de traitement s’élèvent à 4 $ et lorsque votre autorisation électronique de voyage est approuvée, vous devez vous acquitter de 10 $ supplémentaires selon votre mode de paiement.

En cas de refus, il vous sera facturé uniquement les frais de traitement de 4 $. Peu importe votre âge (nourrissons, enfants ou adultes), si vous êtes citoyen d’un pays exempté de visa vous devez avoir une autorisation électronique pour entrer aux États-Unis.

Vous pouvez être appelés à renouveler votre ESTA dans les cas suivants :

  • Lorsque vous renouvelez votre passeport ;
  • Lorsque vous changez votre identité (noms, prénoms, noms de famille) ;
  • Lorsque vous changez de nationalité ;
  • Lorsque vous changez de sexe (le programme laisse le choix à l’individu de choisir le sexe qui lui convient) ;
  • Lorsque vous avez des antécédents médicaux (maladie contagieuse) ou juridiques (crime).

Mes données personnelles sont-elles protégées dans l’ESTA ?

En effet, les candidats seront invités à fournir des informations personnelles telles que : les noms complets comme écrits dans le passeport, date d’expiration du passeport, pays de citoyenneté lors de la demande d’un ESTA.

Toutes les données nécessaires au cours de ce processus sont confidentielles. Elles seront stockées sur des serveurs sécurisés qui chiffrent toutes les données, les rendant indisponibles à des robots ou des systèmes externes.

Puis-je effectuer une demande ESTA sans avoir une planification de voyage spécifique aux États-Unis ?

C’est possible à partir du moment où les voyageurs peuvent demander un ESTA  sans avoir fait des plans spécifiques concernant la date de leur voyage.

Étant donné que l’autorisation de voyage électronique est délivrée pour une période de deux années consécutives, il n’est pas évident aux candidats d’être fixé d’avance sur les lieux qu’ils visiteront.

Cependant, si vous avez fait des plans spécifiques et que vous souhaitez visiter plusieurs endroits, il ne vous est pas exigé de fournir des informations sur chacun d’entre eux.

Vous pouvez indiquer seulement le premier lieu à visiter. Si la direction est inconnue, un nom d’hôtel ou un emplacement serait suffisant. Dans le cas où vous seriez en escale, rassurez-vous de sélectionner l’option « Oui » à la question correspondante, dans la demande de voyage ESTA.

L’obtention du visa ESTA USA garantit-elle mon entrée aux États-Unis ?

ESTA est une évaluation d’admissibilité qui vise à filtrer les candidats qui voyagent aux États-