5 Destinations d’Aventures aux États-Unis

De nos jours, le tourisme d’aventure est une des alternatives les plus recherchés pour les gens qui veulent dévier des vacances habituelles et se satisfaire en plein air. Souvent, le tourisme d’aventure est aussi lier à l’écotourisme, le tourisme de nature et le tourisme actif ; pour abandonner le modèle traditionnel de « touriste » et connaître des nouveaux endroits d’une manière différente.

Aux États-Unis, l’exploration des itinéraires extérieurs et des sports d’action sont parmi les manières les plus efficaces pour faire que le tourisme soit le protagoniste d’expériences remarquables et chargées d’adrénaline et qu’il enrichisse les relations entre les visiteurs et les locaux. Ça va sans dire, que dans un territoire si vaste les possibilités pour le tourisme d’aventure sont nombreuses. Avec plus de 9 million de kilomètres carrés, les voyageurs peuvent choisir entre les montagnes, les rivières, les lacs, la mer, des glaciers, des forêts, etc. En plus, avec un climat aussi polyvalent que sa géographie, les options finissent par être tellement diverses qu’on ne sait pas lequel choisir quand on cherche une destination d’aventure pour les prochaines vacances.

Demandez aujourd’hui votre autorisation de voyage ESTA et recevez-la par email.

Alaska

En Alaska, les visiteurs sont invités à explorer les étendues sauvages de manières terrestres, maritime et aérienne: monter à vélo à travers les forêts de peupliers ; faire du rafting en eaux vives ; faire des randonné dans les glaciers ; survoler des parcs nationaux magnifiques qui étendissent à perte de vue.

Une autre forme de tourisme d’aventure en Alaska est de faire une croisade dans les eaux bleus de Glacier Bay et voir le paysage glacial impressionnant et sa faune. Comme dans la plupart d’endroit dans cette région, l’esprit dynamique de telle beauté naturel surprend les voyageurs, qui ne s’empêchent pas d’être enchantés. Pour ce qui veulent vraiment une expérience chargée d’adrénaline, ça vaut le coup d’explorer certains parcours VTT autour d’Alaska. Bien que faire du vélo dans ce territoire est difficile – avec de longues distances, des collines, et des routes sinueuses – ça vaut le coup. Indépendamment de ce que vous choisissez de faire, l’Alaska est une destination d’aventure inoubliable pour des gens qui voyagent seuls ou en groupe avec des amis ou en famille.

Maine

Cet état dans le nord-est des États-Unis est béni par une abondance de beauté naturels:
des côtes rocheuses, des rivières, des îles, des forêts et des places. Une des attractions d’aventure au Maine est Acadia National Park qui vous permet d’escalader des montagnes, de monter à vélo dans les prairies, et de se balader sur des plages immaculé, tous dans la même journée. À Deer Isle, vous pouvez visiter les villages de pêche où des phoques, des papillons, et des baleines se réfugient. Cet archipel est constitué de plus de 60 îles qui peuvent être atteint par kayak ou en mangeant du homard abord une croisade qui passe par la région. Les paysages diverses et unique du Maine créent un parc d’attractions pour les enfants et les adultes.

Montana

Au Montana, le Waterton Lakes National Park et une destination populaire pour profiter de vallées couvertes de fleurs sauvages avec des lacs au fonds et une végétation riche qui s’étend jusqu’à l’horizon. Pendant que vous montez vers les montagnes, une série de glaciers peut se voir, des glaciers qui s’attendent à être exploré par des pistes qui ont des points de vues incroyables. Allez-vous balader ou montez à vélo sur les pistes de montagnes à travers des cascades clairs, des lacs, des prairies, en étant entouré de montagnes – c’est une expérience inoubliable. À part les activités de montagnes, c’est aussi possible de faire des randonnées au long de la frontière canadienne et même jouir d’une croisière qui fait le tour du parc, ou, si le temps le permet, allez nager, faire du bateau ou faire du rafting. Ainsi, si vous aimez la nature et l’adrénaline, une visite au Waterton Lakes vous laisserait sans voix.

Vérifiez ici si vous êtes admissible pour le Programme d’exemption de visa.

Nouveau-Mexique

Le Nouveau-Mexique est un état de contraste, ou les forêts et les montagnes vertes et arides entourent des villes sophistiqués et des petits villages rurales. Comme une tapisserie de couleurs, ces éléments sont magnifiquement tissues ensemble, attirant des artistes et des voyageurs de partout dans le monde. À Taos, c’est possible d’explorer des villages traditionnels qui figurent des petites galeries où les œuvres de différents artistes locaux et talentueux est exposer. Pour le tourisme d’aventure, vous devrez découvrir le désert en marchant à travers des ruines ou s’arrêter à Santa Fe ou la culture native et le paysage sont représenté dans l’architecture et l’artisanat de la ville. Un autre endroit qui vaut la peine de visiter est le petit village de Chimayó, qui a été fondé en 1680 et a un sanctuaire qui est cru avoir des pouvoirs de guérissons miraculeuse. Le Nouveau-Mexique retient toujours les cultures fascinantes américaines, espagnoles, et indigènes du Mexique, ce qui fait que c’est une destination idéal pour ceux qui cherche l’aventure et découvrir des gens et leur traditions.

Arizona

Une des destinations d’aventure les plus recherchés en Arizona est le Bryce Canyon National Park – où l’érosion a taillé des formations rocheuses extravagantes et des canyons fluviales créant un grand désert qui s’étend jusqu’à perte de vue. Quand vous faites une randonnée, le vaste réseau de piste vous permet des vues panoramiques de la vallée jusqu’au Grand Canyon et les Falaises de Sion. Entre-temps, à St. George, il est possible d’aller un peu plus loin avec l’aventure et escalader des formations de roches pures qui font face à des abîmes redoutables.

Voir aussi : Les régions les plus chaudes des États-Unis

Checklist Voyage USA: tout savoir pour un voyage parfait aux Etats-Unis

Vous êtes enfin prêts pour votre premier grand voyage aux États-Unis, vous avez fait votre « checklist voyage USA », longuement étudié la meilleur façon de vous préparer pour cette aventure d’une vie et déjà pensé à tout ce qu’il faudra amener avec vous dans vos bagage.

Mais avez-vous vraiment pensé à tout? Savez-vous vraiment ce que vous devez ou pouvez emporter avec vous aux États-Unis? Une fois sur place, ne sera-t-il pas trop tard pour y penser?

Pas de panique, ESTA Formulaire est là pour vous aider!

Pour que vous passiez un voyage de rêve aux USA, que ce soit en mode routard ou en road trip, nous avons compilé ici tous nos meilleurs conseils et astuces qui vous permettront de voyager avec une sécurité, un confort et un plaisir maximum!

Nous mettrons régulièrement à jour cette checklist des essentiels pour un voyage parfait aux USA, n’hésitez pas à revenir la consulter avant chaque voyage aux États-Unis. Bonne lecture, et bon voyage!

    1. Checklist Passeport, ESTA, et Documents importants pour votre voyage aux USA

    2. Checklist Assurance de transport et Médicales pour les USA

    3. Checklist Moyens de paiement, Retraits, Pratiques et Astuces

    4. Checklist Essentiels pour voyager confortablement aux États-Unis

 

Checklist Voyage USA – ARRIVée Aux USA

Pour les lecteurs pressés, vous pouvez aussi lire nos 11 meilleurs conseils pour préparer votre arrivée aux USA:

Envisagez-vous de visiter les États-Unis? Voici 11 conseils pour votre voyage.

Checklist Voyage USA: Passeport, ESTA, et documents importants pour votre voyage aux USA

Passeport, ESTA, et documents importants pour votre voyage aux USA

Retour à la liste Checklist Voyage USA

  • Soyez certain que votre passeport est prêt pour un voyage aux États-Unis?

C’est une évidence, sans passeport valide, pas de voyage aux USA! Cependant il y a nombre de petits détails importants à savoir avant de partir la fleur au fusil au pays de l’Oncle Sam.

Tout d’abord, vous devez vous assurer que votre passeport est valide, et en premier lieu vérifier que la date d’expiration est suffisamment éloignée pour ne pas avoir de problème avant, pendant et au retour de votre voyage aux États-Unis.

Avec les nouvelles directives édictées par le gouvernement fédéral américain et les restrictions toujours plus sévères pour limiter les entrées suspectes notamment en raison des événements terroristes récents, il est fortement préconisé d’utiliser un passeport dont la date de validité n’expire pas avant 6 mois après votre retour.

Évitez aussi de présenter un passeport en mauvais état, il ne doit bien sûr comporter aucune rature, page abîmée ou déchirée. Soyez certain que toutes les informations sont correctes et à jour (nom, adresse, etc.). Si vous voyagez beaucoup, assurez-vous qu’il reste assez de place aux agents de l’Immigration pour apposer leurs tampons et autres documents potentiels.

Checklist Voyage USA – Passeport USA

Pour rappel, il est désormais obligatoire de posséder un passeport électronique ou biométrique! Pour savoir si votre passeport répond aux dernières exigences du gouvernement américain, vous pouvez consulter notre page d’aide (avec vidéo):

Quel type de passeport est valable pour obtenir l’ESTA?

En cas de doute, il peut être judicieux de faire refaire votre passeport, une démarche rapide et gratuite (hors timbre fiscal) qui peut vous éviter beaucoup de problèmes!

  • Obtenez, imprimez et conservez votre Autorisation de voyage ESTA

Outre le passeport, le document le plus important dont vous avez besoin pour voyager aux USA est l’autorisation de voyage électronique ESTA (Electronic System for Travel Authorization).

L’ESTA vous permet de voyager aux États-Unis avec le Programme d’Exemption de Visa (Visa Waiver Program) pour plusieurs séjours dans une même année calendaire sous les conditions principales suivantes:

  • Nombre de séjours illimité, mais de 90 jours maximum par séjour
  • 180 jours de séjour cumulé par année calendaire
  • Autorisation valable 2 ans
  • Passeport valide

Pour plus d’info sur le Programme d’Exemption de Visa (Visa Waiver Program), consultez notre article:

Visa Waiver Program

L’ESTA est un système très bien rodé, rapide et efficace, et l’autorisation de voyage peut être obtenue en quelques minutes seulement (obligatoirement via internet).

Pour obtenir votre autorisation de voyage électronique ESTA, et connaître les détails des conditions requises, vous pouvez consulter notre page d’Aide sur l’ESTA, ou directement faire votre demande d’ESTA en ligne.

Une fois votre demande approuvée, vous recevrez par e-mail votre autorisation de voyage avec la mention « Autorisation Approuvée ». Vous n’êtes pas obligé d’imprimer l’autorisation ESTA, cependant nous vous conseillons de le faire malgré tout afin de conserver une trace écrite avec vous pour parer à toute éventualité.

Checklist Voyage USA – Aide & FAQ ESTA

AIDE

  • Préparez, rangez et conservez vos documents de voyage

Bien que de nombreux documents de voyage soient dématérialisés sur internet, il est fortement conseillé de conserver une copie imprimée de tous vos documents de voyage, en particulier ceux dont vous aurez besoin pour le voyage en avion et la location de véhicules.

En effet, sur place vous pouvez rencontrer des problèmes inopinés de connexion à internet, soit dans une “zone blanche” pour votre opérateur mobile, soit parce que votre forfait d’itinérance n’est pas adapté, soit à cause de l’absence de points de connexion (hôtels, cybercafés) ou du prix de connexion via ces derniers.

Même si vous n’imprimez pas vos documents, vous pouvez aussi au minimum conserver des “impressions d’écran” de tous vos billets et documents sur votre téléphone ou ordinateur portable, mais cela peut aussi se révéler problématique au moment où vous en aurez besoin.

  • Créez une liste de contacts en cas d’urgence

Le meilleur moyen d’éviter des problèmes, c’est encore de parer à toute éventualité. C’est pourquoi nous vous conseillons de préparer une liste de contacts d’urgence avec tous les noms et informations de contact des personnes importantes qui peuvent vous aider en cas de besoin.

Cela inclut votre famille bien sûr, des amis proches sur lesquels vous pouvez compter et qui sont au courant de votre voyage, mais aussi des personnes dont vous pourriez avoir besoin en cas de problème, aussi trivial soit-il, notamment vos contacts de banque, d’assurance, de services médicaux, ainsi que des adresses officielles françaises sur place (ambassades, consulats, Alliances Françaises).

Nous vous souhaitons de ne jamais en avoir besoin, mais si le cas se présente vous vous féliciterez d’avoir votre liste sous la main. Pour qu’elle soit efficace, imprimez votre liste et gardez-la avec vos papiers importants, vous pourriez ne pas être en mesure de la communiquer mais des personnes pourraient alors les trouver et prendre les mesures nécessaires.

  • Recensez vos informations médicales, équipements de santé et médicaments

S’il y a bien quelque chose qui peut gâcher un voyage et réduire à néant le rêve d’un voyage parfait aux USA ou n’importe où ailleurs, ce sont bien les problèmes de santé.

Pour être sûr de pouvoir faire face au mieux à tout souci, il est fortement conseillé de préparer, imprimer et conserver avec vous tout document adéquat (contacts médicaux, allergies, contre indications, ordonnances…).

N’oubliez pas qu’une fois sur place, vous ne trouverez pas forcément tous vos médicaments habituels, même les plus courants.

De plus, le fonctionnement des pharmacies est différent aux États-Unis puisque nombre de médicaments sont disponibles en supermarché et magasin spécialisé (Drugstores) mais par forcément avec les conseils d’un professionnel de la santé comme cela peut être le cas en France.

Si vous devez voyager avec vos médicaments, articles médicaux ou des équipements de santé pour votre voyage aux USA, sachez que ces derniers sont potentiellement soumis à des restrictions particulières, nous vous conseillons de lire attentivement nos pages d’aide sur le sujet.

Checklist Voyage USA – Bagages AVION

Pour plus d’info, consultez notre article:

Que peut-on emporter dans ses bagages en avion pour les Etats-Unis?

Vous y trouverez toutes les informations nécessaires, et précautions à prendre afin de préparer au mieux votre séjour aux USA.

Ce qui nous amène au prochain point important à considérer avant un voyage aux États-Unis, les assurances de voyage.

Checklist Voyage USA: Assurances de transport et médicales pour les USA

Assurance de transport et médicales pour les USA

Retour à la liste Checklist Voyage USA

En termes d’assurance pour votre voyage aux USA, les deux principales sont les assurances de transport, pour couvrir d’éventuels désagréments liés aux voyage en avion mais aussi en cas de location de véhicule sur place, et les assurances médicales.

  • Assurez vos véhicules de location aux États-Unis

L’assurance de transport vous permettra de partir sans arrière pensée et de faire face à toute situation problématique sur place. En cas de location de véhicule, l’assurance est obligatoire, le plus simple étant de souscrire à une des assurances proposées par le loueur.

Seule l’assurance en responsabilité civile est obligatoire, ce sont les assurances LI (Liability Insurance) ou TPL (Third Party Liability). Les assurances collision sont facultatives mais fortement conseillées, notamment si vous louez un véhicule de forte valeur et voyagez en zone sensible (en pleine nature, sur des routes désertiques, en montagne, ou même en centre ville).

  • Partez l’esprit tranquille avec une assurance médicale de voyage

Il n’est pas obligatoire de souscrire à une assurance médicale de voyage pour vous rendre aux  États-Unis. Cependant, bien que merveilleux et accueillant à bien des égards, ce pays recèle aussi de nombreux dangers auxquels le visiteur n’est pas toujours bien préparé.

Checklist Voyage USA – Système de Santé

Le système de santé des États-Unis est très différent de la France, pour plus d’infos vous pouvez lire notre article:

US Health Care System: ce qui est bon à savoir

De l’accident en randonnée aux maladies inopinées, en passant par les problèmes de sécurité habituels de tous les pays, en sachant de plus que vous serez éloigné du confort de votre domicile, de vos services habituels (médecin, assureur, hôpital, pharmacie…), il est fortement recommandé de souscrire au moins à une assurance médicale pour parer à toute éventualité et voyager le cœur léger.

Une assurance médicale de voyage vous garantit une couverture en cas de prestations médicales imprévues. Vous pouvez aussi prétendre à des indemnisations en cas d’annulation de voyage si vous prenez les polices adéquates.

A ce titre, l’assurance médicale de voyage permet de faire face à de nombreux imprévus, ennuis de santé et accidents courants.

Dans tous les cas et quelque soit les assurances que vous choisirez, soyez certains de bien préparer tous les documents nécessaires, de les imprimer et les conserver avec vous pendant votre voyage aux USA, y compris les numéros de contact et d’urgence à utiliser en cas de problème que vous pourrez par exemple entrer au préalable dans votre portable.

Checklist Voyage USA: Tout savoir sur les moyens de paiement, retraits, pratiques et astuces pour votre voyage aux pour un voyage aux États-Unis

Tout savoir sur les moyens de paiement, retraits, pratiques et astuces pour votre voyage aux pour un voyage aux États-Unis

Retour à la liste Checklist Voyage USA

Tout d’abord, sachez que les deux principaux moyens de paiement sont la carte bancaire, et les espèces. Les chèques sont très rarement utilisés et bien entendu les chèques français ne sont pas acceptés, inutile donc d’emmener votre carnet avec vous.

  • Les cartes bancaires, le paiement universel aux USA

Comme en France, le moyen de paiement le plus pratique et le plus courant reste la carte bancaire, cependant il y a de nombreuses différences notables aux États-Unis, et quelques bonnes astuces que vous feriez bien de connaître avant de partir.

Avec votre carte bancaire, vous pourrez payer presque toutes vos dépenses importantes, notamment dans les magasins et supermarchés. Elle vous servira aussi comme garantie de paiement pour vos lieux de séjour (hôtels, motels, campings) et de garantie (location de matériel ou de véhicule).

Cependant l’usage de la carte bancaire peut parfois s’avérer déstabilisant pour le voyageur novice aux USA. Tout d’abord les Américains distinguent deux types de cartes bancaires: les cartes de crédit (Credit Card) et les cartes de débit (Debit Card).

Dans la plupart des cas, le choix vous sera proposé, et à de rares exceptions près, vous devrez presque toujours choisir “Debit Card” (y compris en débit différé), les “Credit Card” étant généralement réservées aux américains possédant un compte bancaire ou une ligne de crédit sur place aux États-Unis.

De plus, au moment de payer il vous sera souvent demandé votre code confidentiel comme en France, mais parfois vous devrez faire glisser votre carte sur des appareils à lecture de bande magnétique, ce qui est très rare en France. Dans ce cas, on vous demandera de signer un reçu vous récupérerez une copie à conserver pour vos comptes personnels.

Inutile de dire qu’il est nettement préférable d’utiliser les appareils nécessitant un code pour éviter tout désagréable surprise lorsque vous consulterez vos comptes à votre retour.

  • Attention aux plafonds de débits et de retraits aux USA

Avant de partir, vérifiez auprès de votre banque que votre carte de débit possède un plafond de dépenses suffisant pour couvrir toutes vos dépenses. Si vous payez toutes vos dépenses en cartes (restaurants, hôtels, essence, achats divers…) vous pouvez rapidement dépasser votre plafond et vous retrouver à cours de ressources. Il y a notamment des plafonds de retrait journaliers et mensuels, pensez à adapter les deux avant de partir!

Pour votre protection, certaines banques sont alertées en cas de dépenses inhabituelles, en particulier quand elles sont effectuées à l’étranger, mais cela peut se retourner contre vous. Le plus simple est d’appeler votre conseiller bancaire habituel et, outre de vérifier les plafonds de dépenses, de lui signaler que vous serez en voyage aux États-Unis avec les dates de votre voyage.

Toutes ces démarches seront plus compliquées une fois sur place (numéros verts non joignables depuis les USA, heures décalées, fermetures le week-end, etc), faites donc les démarches avant de partir!

  • Ayez toujours des espèces (dollar américain, $USD)

En ce qui concerne les espèces, le dollar est roi comme vous le savez, et il est judicieux de vous assurer de n’être jamais à court de cash! A contrario, il est déconseillé pour des raisons évidentes de conserver des sommes importantes que ce soit sur vous-mêmes ou dans vos bagages.

De plus, les taux de change proposés en France ou aux USA sont souvent élevés, la façon la plus rentable d’obtenir des espèces est donc tout simplement de faire des retraits réguliers avec votre carte bancaire au gré de votre voyage.

Pensez à consulter votre banque pour savoir s’il existe des accords avec de grandes banques locales, cela vous permettra d’économiser sur les frais de retrait qui sont en général de quelques dollars par retrait ($2 sur $20 cela fait tout de même 10%, mais sur $200 seulement 1% ce qui est plus intéressant que les taux de change).

Gardez en permanence entre $100 et $200 avec vous, vous permettra d’éviter de fâcheux désagréments ou contre-temps, et pourra vous sortir de plus d’un mauvais pas! Pensez-donc à retirer lorsqu’un distributeur est disponible pour garder ce niveau d’espèces en permanence.

Il est judicieux de préparer ainsi entre $100 et $200 de réserve en cash AVANT de prendre l’avion, ce qui vous permettra de régler la plupart de vos dépenses durant votre voyage et à votre arrivée (taxi, bus…).

  • Tout savoir les prix, taxes et le pourboire aux USA

Au moment de payer vos dépenses, sachez que les prix affichés en magasin sont toujours HORS TAXE (TVA) qui sera appliquée lors du paiement. Cette TVA change d’état à état, certains états étant particulièrement avantageux par rapport à la France (6.5% au Nevada, et même 0% en Oregon par exemple!).

Dans tous les magasins, lieux de service et restaurants américains, les notes et reçus s’accompagnent d’un espace vide appelé “Gratuity” ou “Tip”. Il s’agit d’une espace où vous pouvez écrire un montant de pourboire à prélever sur votre carte.

Dans les magasins cela reste tout à fait optionnel (si le vendeur vous a particulièrement aidé par exemple), en revanche dans les restaurants c’est une pratique courante et de bon aloi, étant donné que c’est parfois la ressource principale des serveurs! La norme est de donner généralement 15% du total, et vous pouvez arrondir pour le côté pratique. Exemple: la note est de $103,80, donc 15% font $15,57, pour un total de $119,40, vous pouvez arrondir à $120 mais $110 passera pour une mauvaise appréciation du service rendu.

Vous pouvez aussi vous simplifier la vie en gardant toujours à portée de main une liasse de billet de $1 et quelques $5 qui vous seront utiles pour des petits pourboires, par exemple lors d’une pause café.

Checklist Voyage USA – Pourboire USA

Pour plus d’info, consultez notre article:

Le pourboire aux USA

  • Trucs et astuces pour obtenir des espèces sans distributeur aux USA

Parmi les astuces à connaître, il existe une option très pratique, notamment dans les supermarchés, qui s’appelle le “cashback”, et qui permet de payer plus sur votre note mais de récupérer du liquide à moindre frais. Vous pouvez par exemple acheter pour $15 de marchandises et demander $40 en espèces en payant un total de $55. Cette possibilité dépend de votre banque et du type de carte mais vous pouvez vous renseigner avant de partir, cela pourra vous éviter de tourner en rond des heures pour trouver du cash dans un trou perdu sans distributeur à l’horizon!

En cas d’urgence absolue il existe des moyens de récupérer de l’argent en cash, même avec une carte bancaire qui ne peut plus retirer $1!

Certains agents bancaires et hôtels vous permettent ainsi d’échanger des moyens de paiement divers (cartes de crédit, chèques voyage…) contre des espèces. Par exemple, si votre plafond de retrait est dépassé, vous pouvez dans certains cas utiliser votre carte bancaire comme carte de crédit, en profiter pour acheter des chèques de voyage (même un dimanche dans un centre commercial par exemple) à une agence de type Western Union, et ensuite échanger vos chèques de voyage dans un hôtel. C’est compliqué mais cela marche et peut vous sortir d’un mauvais pas!

Checklist Voyage USA: Les essentiels pour voyager confortablement aux États-Unis

Les essentiels pour voyager confortablement aux États-Unis

Retour à la liste Checklist Voyage USA

Vous êtes en train de vous installer dans votre siège d’avion pour 11h de vol, lorsque vous voyez une mère débordée avancer dans l’allée centrale avec deux enfants en bas-âge en train de hurler…

Vous n’avez pas eu le choix et avez dû prendre la dernière chambre d’un motel en travaux coincé entre une autoroute et une voie ferrée…

Vous êtes invité chez un ami qui vous permet de dormir sur son canapé au petit matin après une sortie en soirée, mais vous réalisez avec horreur que l’immeuble n’a pas de volets, et l’appartement aucun rideau opaque…

Si ces situations vous semblent familières c’est tout simplement que vous êtes un voyageur qui n’a pas appris à prendre ces précautions, car de simples astuces – et quelques achats judicieux – vous permettent de vivre ces désagréments ponctuels sans en subir les conséquences.

Voici donc quelques articles que vous pouvez emmener avec vous pour rendre votre voyage aux USA beaucoup plus agréable en toute situation.

  • Pour votre voyage en avion vers les USA

Les principaux désagréments en avion sont: la faim, la soif, l’inconfort, le bruit, la lumière, l’ennui, les besoins urgents.

Pour la faim: pensez à préparer un casse-croûtes maison, d’emmener des snacks ou toute autre denrée qui vous réconfortera et vous permettra de tenir jusqu’au prochain plateau repas. Ces derniers ne sont parfois pas servis au bon moment pour vous, vous pourriez aussi vous endormir trop profondément et les laisser passer, ou avoir faim à tout autre moment alors qu’aucune hôtesse n’est disponible pour vous servir, même en payant!

Evitez les aliments qui pourraient déranger vos entrailles, rien de pire qu’un problème gastrique ou intestinal en avion! Optez pour des nourritures simples (salades, sandwichs…) pouvant se manger froid à tout moment et sans abuser d’épices, moutardes ou autre.

Si vous êtes végétarien ou vegan, victime d’allergies alimentaires, ou que vos convictions religieuses prohibent certains aliments, pensez à le signaler à votre compagnie aérienne avant de partir pour bénéficier d’un repas adapté.

Pour la soif: la plupart des boissons sont disponibles en avion, mais pas forcément votre boisson préférée surtout si elle ne fait pas partie des plus populaires. Vous pouvez donc emmener votre boisson avec vous au lieu de devoir payer une surtaxe ou attendre sans fin pour raison x ou y. Attention, les règles de transport de boisson sont strictes et les contenants autorisés limités en taille, et carrément interdits au moment de passer les contrôles de sécurité.

En revanche vous pouvez acheter ce que vous voulez une fois la sécurité passée, et l’emmener avec vous dans l’avion en bagage à main. De manière générale, nous vous conseillons les boissons rafraîchissantes et les plus simples possibles comme des jus de fruits non agressifs (pomme, abricot, raisin…), du thé glacé aromatisé, ou bien entendu la meilleure et la plus simple de boisson: l’eau!

Évitez ou limitez les alcools forts, les boissons plus agressives sur l’estomac (jus de tomates, de citron), et même les boissons gazeuses (la dilatation des bulles d’air en cabine dans votre ventre peut vous donner de très désagréables surprises…).

Pour l’inconfort: vous pouvez emmener avec vous quelques accessoires simples qui vous aideront à passer un meilleur voyage. Par exemple un coussin pour le cou ou la tête vous permettra plus facilement de vous positionner pour dormir quelque soit la position de votre siège. Un grand châle ou une écharpe peuvent aussi servir à se caler, ou à se réchauffer car il fait parfois frisquet dans un avion à cause de la climatisation.

Ajoutez une bonne paire de chaussettes épaisses (pour pouvoir enlever vos chaussures sans prendre frais) et vous serez prêt pour un long voyage en première classe faite maison. Vous pouvez aussi à prendre une petite crème hydratante et du baume pour les lèvres,

Pour le bruit: les indispensables boules Quies (en cire, ou en silicone) seront vos meilleures armes contre le bruit des moteurs, des enfants excités, et des nombreuses annonces souvent superfétatoires. Pour les geeks, le casque anti-bruit est aussi un superbe accessoire!

Pour la lumière: un châle, bandana ou écharpe peut faire l’affaire mais rien ne vaut un bon bandeau pour les yeux, en vente sur internet et dans toutes les aéroports.

Pour l’ennui: ordinateurs, tablettes et smartphones (chargés en musique, films et séries) sont vos amis, mais un chargeur portable peut s’avérer indispensable si aucune prise de courant n’est disponible.

Lire vos guides de voyage pour les USA avant d’atterrir ou un bon livre de poche, peut aussi vous faire passer le temps et/ou vous endormir tranquillement.

Enfin pour les besoins urgents, pensez à vous soulager quelques minutes avant l’embarquement, et ralentissez les boissons environ 1h à 2h avant d’embarquer. Un bon voyage en avion se prépare dès le repas précédent pour éviter tout accident, les aliments qui tiennent au corps (pâtes, féculents) vous éviteront des aller-retours aux toilettes de l’avion pas toujours disponibles.

Checklist Voyage USA – Guide Voyage USA

Blog

  • Pour les transports et la voiture aux USA

Si vous souhaitez louer un véhicule aux USA, il vous faudra deux choses: une carte bancaire, et un permis valide. Le permis français ne ressemble en rien aux permis américains (émis par les états), et nombre de policiers en zone moins touristique fronceront les sourcils en voyant ce petit bout de carton rose. Si vous en avez le temps, vous pouvez demander un permis international qui vous évitera quelques regards dubitatifs. A ranger avec passeport et documents importants.

Pour vous déplacer sans vous perdre, rien ne vaut un bon atlas routier. Préférez les grands atlas aux cartes dépliantes (moins pratiques, s’abîment facilement) qui sont souvent plastifiés et couvrent un état sur juste deux pages. Michelin, National Geographic en font des très pratiques, mais rien en bat celui de l’AA (Automobile Association) que vous trouverez sur place dans les librairies et stations essence.

En parlant de stations essence, vous vous apercevrez rapidement que sur les pompes américaines un mécanisme permet de bloquer le débit de la pompe tandis qu’elle débite du carburant, et s’arrête seule lorsque le réservoir est plein. Pratique pour aller faire une pause toilettes ou shopping pendant le plein, mais n’en abusez pas par courtoisie et surtout par sécurité. Vous trouverez souvent plusieurs stations à l’entrée et à la sortie des villes.

L’avantage par rapport aux GPS via internet et autres applications smartphones, ce sont les informations très complètes mais aussi le fait que cela marche aussi en zone blanche (sans compter les coûts de connexion). Ce sont aussi de beaux objets que vous aurez plaisir à lire comme des livres avant, pendant et longtemps après votre voyage.

La plupart des véhicules de location sont équipés de ports USB de recharge, mais si ce n’est pas le cas achetez un chargeur qui se branche sur l’allume-cigare avant de partir.

Lors de votre visite dans une “bakery” (pâtisserie / salon de thé – café), une franchise de boissons au café, ou au supermarché, achetez-vous un mug/thermos qui vous permettra de garder vos boissons au chaud ou au frais tout en conduisant, toutes les voitures ou presque ont un emplacement pour les garder près de vous. C’est pratique, économique et écologique.

Dans les “drugstores” vous trouverez de petits nécessaires à pharmacie (avec pansements, pince à épiler, désinfectants, etc.) peu onéreux que vous pourrez ranger dans la boîte à gants en cas de besoin plutôt que d’emporter une pharmacie ambulante dans vos bagages et la garder à l’hôtel où elle ne sera pas disponible le moment venu.

Bien que des milliers de radios arrosent les ondes aux quatre coins du pays, vous n’entendrez souvent que quelques sermons religieux et de la country music dans de nombreuses zones, notamment en pleine nature et autour des parcs nationaux.

Pensez à faire le plein de CDs et MP3s avant de partir, vous n’en aurez jamais assez si vous comptez faire beaucoup de kilomètres. Si les voitures les plus récentes sont équipées de ports USB, un petit câble Jack 3,5mm mâle-mâle pourrait vous être fort utile en de nombreuses occasions.

Checklist Voyage USA – PLAYSLIST USA

Pour un voyage parfait, rien de tel que de rouler au son de musiques adaptées aux paysages que vous traverserez! Préparez à l’avance votre playlist de musiques spéciales roadtrip USA!

Checklist Voyage USA – Conseils Voyage USA

Envisagez-vous de visiter les États-Unis? Voici 11 conseils pour votre voyage.

Retour à la liste Checklist Voyage USA

Quels sont les produits, articles et substances interdits à l’importation aux États-Unis?

Avant de vous rendre aux USA, il est fortement conseillé de bien vous renseigner sur les produits et articles interdits ou restreints à l’importation aux États-Unis.

Si certains articles sont autorisés sous condition, certains sont totalement illégaux et peuvent donner lieu un refus d’entrée voire à de sérieux ennuis, de la simple amende ou confiscation jusqu’à des peines d’emprisonnement.

Pour éviter tout problème ou malentendu nous vous avons donc concocté une liste complète d’articles interdits ou restreints à l’importation aux États-Unis. basée sur les recommandations officielles du services des douanes des États-Unis, le CBP (U.S. Customs and Border Protection).

 

Quels sont les produits, articles et substances interdits à l’importation aux Etats-Unis?

 

Quelles sont les agences fédérales en charge des règles d’importation aux États-Unis?

Outre le CBP, une quarantaine d’agences gouvernementales sont notamment chargées d’empêcher l’introduction sur le territoire américain, et de faire appliquer les règles de précaution dictées, dont les services vétérinaires du FWS (U.S. Fish and Wildlife Service), le Ministère de l’Agriculture USDA (U.S. Department of Agriculture) ou encore le Centre de Prévention et des centres de contrôle des maladies infectieuses CDC (Centers for Disease Control and Prevention).

Selon le type d’articles que vous souhaitez importer ou simplement emmener dans vos bagages avec vous aux États-Unis, vous aurez peut être affaire avec nombre d’autres agences fédérales qui vous seront indiqués dans chacune de nos fiches informatives.

Dans de nombreux cas vous aurez même à remplir des demandes d’autorisation, de permis d’importation ou d’exemption auprès de plusieurs agences pour un seul et même article.

Dans tous les cas vous devrez composer avec les règles du  CBP (U.S. Customs and Border Protection), et si vous prenez l’avion, avec les règles de la TSA (Transportation Security Administration) que nous avons compilées pour vous dans le guide complet ci-dessous.

 

 

Quels types d’articles, produits et substances sont interdits d’importation aux États-Unis?

 

Sont explicitement bannis à l’importation les produits et articles à risque pour la santé et la sécurité publiques, en particulier pour les enfants ou les travailleurs américains, mais aussi tout produit ou article présentant un risque pour la faune et la flore, ou encore pouvant menacer les intérêts nationaux des États-Unis. Ces règles sont valables pour l’entrée aux Etats-Unis par tout moyen de transport, aérien, maritime ou terrestre.

En la matière il ne faut pas se fier aux apparences, certains produits ou articles apparemment inoffensifs pouvant en réalité présenter un risque ou un danger réel, c’est pourquoi nous vous encourageons à consulter (en fin de page) notre liste d’articles, produits et substances interdites d’entrée aux États-Unis avant de faire vos bagages.

Parmi ces articles interdits ou restreints à l’importation, outre bien entendu les armes à feu et articles militaires, on retrouve par exemple des substances médicales et boissons alcoolisées (le Rophynol, l’absinthe…), mais aussi des jouets considérés comme dangereux, des produits alimentaires spécifiques (viande de gibier, fromages au lait cru…), ou même des voitures et autres articles divers ne répondant au critères de sécurité américains.

 

Quelles sont les exceptions aux interdictions d’importation aux États-Unis?

 

Il est parfois possible d’importer certains produits interdits de manière générale, en suivant des conditions précises, et après autorisation explicite notifiée par les services douaniers ou un autre agence fédérale des États-Unis.

Pour savoir quels sont les produits totalement prohibés sans exception, ou restreints sous conditions, consultez nos listes de produits, articles et substances interdites à l’entrée aux États-Unis ci-dessous afin de vous assurer un voyage sans souci et vous éviter de gros ennuis potentiels à votre arrivée sur le territoire américain.

Si vous ne trouvez pas de réponse précise ou avez des questions sur ce que l’on peut ou ne peut pas importer aux USA, n’hésitez pas à nous contacter par e-mail ou sur nos réseaux sociaux Facebook et Twitter!

Bon voyage!

Liste produits, articles & substances interdits à l’importation aux États-Unis

 

Armes à Feu & Articles Militaires

Articles & Produits Divers

Boissons Alcoolisées

Drogues & Produits Médicaux

Plantes & Animaux

Produits Alimentaires

Produits de Pays Spécifiques

Produits Issus d’Animaux

Ai-je besoin des détails du vol et ou de l’adresse pour appliquer?

Non! Les champs demandant votre numéro de vol ne figurent pas sur la demande ESTA.  Quant aux champs de l’adresse aux États-Unis, comme l’autorisation ESTA est valable pendant les deux ans qui suivent son émission, ils peuvent être modifiés. Donc votre demande en ligne sera traitée même si vous ne savez pas encore le point de contact aux Etats-Unis. Il est même préférable de demander l’ESTA avant de réserver le vol ou de confirmer d’autres modalités de voyage, pour se donner le temps de réagir dans le cas improbable où il y aurait un retard dans le traitement des données. Disons que vous avez trouvé des billets à un prix meilleur ou une offre d’hôtel à ne pas manquer, ou vous voulez changer votre itinéraire et visiter une autre ville, nous mettrons  à jour ces informations pour vous avec plaisir, il vous suffit de nous écrire un e-mail via le formulaire de contact.

 

Cependant, les informations figurant dans les autres colonnes ne peuvent pas être modifiées une fois que la demande a été soumise et les frais payés.

Celles-ci incluent des données importantes telles que les noms, le numéro de passeport et la date de naissance. Il est conseillé de bien relire ces derniers avant de soumettre le formulaire en ligne pour s’assurer que les détails que vous avez saisis correspondent lettre pour lettre et chiffre pour chiffre aux détails sur votre passeport. Une bonne vieille astuce consiste à relire tout de droite à gauche — de cette façon, on ne saute pas des lettres. Si vous remarquez ne serait-ce qu’une faute de frappe sur le document émis, n’hésitez pas à nous contacter pour que nous puissions refaire à temps votre document ESTA. Ceci est également le cas si au cours des deux ans de validité de l’autorisation de voyage, l’une des informations essentielles à votre sujet change. Si vous avez changé de passeport ou de nom, si vous avez obtenu la nationalité double ainsi que si vos réponses aux exigences du programme d’exemption de visa sont différentes, nous modifierons les informations nécessaires sans charger de nouveau votre carte bancaire. Une fois que vous demandez une nouvelle autorisation de voyage, l’ancienne sera annulée.

 

Assurez-vous de respecter les conditions de voyage sur une ESTA chaque fois que vous visitez les États-Unis : vous pouvez faire plusieurs voyages dans le pays et rester jusqu’à 3 mois (90 jours) à chaque fois, pour un total de 180 jours par an. Mais attention: si pendant votre séjour aux États-Unis vous faites un court voyage au Mexique ou au Canada, vous n’obtenez pas 90 jours de plus. Vous pouvez voyager pour le tourisme, la recherche indépendante, les négociations. Vous pouvez participer à des conventions professionnelles, des conférences et des séminaires. Les affaires commerciales sont également autorisées, à condition que vous n’ayez pas l’intention de réaliser des profits sur le sol américain. La violation de ces règles peut créer des complications inutiles avec l’agent des douanes et de la protection des frontières des États-Unis lors d’un prochain voyage.

Nouvelles mesures de sécurité pour Voyage à États-Unis

Dans le but d’assurer un voyage sûr et sécurisé aux États-Unis, en juillet 2016, le secrétaire à la Sécurité intérieure du pays a annoncé de nouvelles mesures de sécurité renforcées pour s’y rendre. Dans un effort continu de rendre les vols internationaux moins risqués, les appareils électroniques avec batteries faibles ou complètement épuisées ne seront pas autorisés sur les vols au départ d’Europe, d’Afrique et du Moyen-Orient (ou ce que les autorités américaines appellent « outre-mer »).

 

Vous vous demandez pourquoi? En effet, tous les appareils électroniques concernés, des ordinateurs portables, tablettes, smartphones à des cas plus spécifiques comme les iPhones d’Apple et les Samsung Galaxy, ne sont pas considérés comme entièrement sécurisés à bord d’un vol entrant aux USA tant qu’ils n’ont pas été contrôlés. Vous êtes probablement déjà habitué aux contrôles des appareils électroniques dans les aéroports, mais cette fois, si vous oubliez de charger vos batteries, vous risquez de manquer votre vol. Préparez-vous et chargez tous vos appareils électroniques avant de partir ou achetez une batterie externe et portable de type USB comme support de secours.

 

Cette nouvelle mesure de sécurité prend en considération le fait que malheureusement, de nos jours, l’électronique pourrait être détournée et utilisée pour activer des bombes. En vérifiant la batterie d’un appareil entièrement fonctionnel, les agents de sécurité peuvent se rassurer qu’elle n’a pas été remplacée par un explosif. Si vous êtes préparé à la situation, toute vérification supplémentaire se fera rapidement et sans soucis.

C’est pour votre sécurité et votre commodité que vous devez vous rappeler que lorsqu’il s’agit de mesures de sécurité, il est préférable de savoir à quoi s’attendre à l’aéroport. Si vous avez déjà votre ESTA approuvé et votre billet pour les États-Unis en main faites une liste de contrôle:

  • Chargez TOUS les appareils électroniques que vous prenez pour le voyage.
  • Donnez-vous suffisamment de temps à l’aéroport pour éviter tout stress inutile.
  • Stockez tous les chargeurs avec leurs appareils respectifs.

Dans le cas où votre appareil électronique est hors tension, vous devrez le laisser à l’aéroport, sinon vous risquez de perdre votre vol.

Le bureau de Customs and Border Patrol des USA effectue également des vérifications des antécédents des voyageurs aux États-Unis. Il a ajouté de nouvelles questions au formulaire ESTA en ligne vous demandant de fournir: Autres noms / pseudonymes ou autres nationalités, nom (s) des parents, Numéro d’identification national  (le cas échéant), informations de contact (email, téléphone, points de contact), informations sur l’emploi (le cas échéant), ville de naissance, voyages antérieurs et pays visités. À cet égard, notons que depuis le début de 2016, les critères de délivrance des visas électroniques sont devenus plus détaillés et concernent tous ceux qui ont visité l’Iran, l’Iraq, la Libye, la Syrie, la Somalie, le Soudan ou le Yémen. Cela signifie seulement que vous n’êtes plus éligible à entrer aux États-Unis avec un ESTA. Mais vous pouvez toujours demander votre visa auprès de l’ambassade ou du consulat.

 

Gardez à l’esprit que les mesures de sécurité sont constamment mises à jour en fonction de votre point de départ, même si vous êtes titulaire d’un passeport d’un pays participant  au programme d’exemption de visa (VWP): en mars 2017, le DHS a interdit tous les appareils électroniques de grande taille sur les vols à destination des États-Unis et originaires de huit pays du Moyen-Orient ainsi que de la Turquie, du Maroc et de l’Afrique du Sud.

Planifiez soigneusement votre itinéraire si vous voulez éviter les retards inutiles et les complications.

Le nouveau formulaire en ligne ESTA

Si j’ai déjà obtenu un permis de voyage ESTA, dois-je présenter une nouvelle demande avec le nouveau formulaire en ligne?

Non, vous n’avez pas besoin de présenter une nouvelle demande. Si vous êtes titulaire d’un ESTA valide, ne vous inquietez pas — vous pouvez l’utiliser pour voyager aux États-Unis, même si de nouvelles questions sont introduites dans le formulaire. La demande ESTA a été élargie avec effet immédiat au début de novembre 2014. Le système électronique d’autorisation de voyage demande maintenant des informations de base supplémentaires (en anglais) telles que:

  • Autres noms / alias
  • Autres citoyennetés
  • Noms des parents
  • Numéro d’identification national (le cas échéant)
  • Informations de contact aux États-Unis (email, téléphone, points de contact)
  • Informations sur l’emploi (le cas échéant)
  • Ville de naissance

Vous devez également répondre aux questions d’éligibilité au programme d’exemption de visa (VWP) concernant les maladies transmissibles, les arrestations et les condamnations pour certains crimes et les antécédents de révocation de visa ou d’expulsion, entre autres. Les 9 questions d’admissibilité, à répondre avec oui ou non, visent à déterminer si les voyageurs éventuels présentent un risque en raison de leur situation particulière en matière de santé, d’activités criminelles ou liées à la drogue ainsi que de liens et de voyages dans un certain nombre de pays d’Afrique et du Moyen-Orient comme l’Irak, la Syrie, l’Iran, le Soudan, la Libye, la Somalie ou le Yémen à compter du 1er mars 2011. Une réponse «oui» à l’une de ces questions risque fort de vous disqualifier du programme VWP, ce qui ne veut pas dire que vous ne pouvez pas demander un visa ou visiter les États-Unis. Par contre, les informations incorrectes sur votre application vous empêcheront sûrement d’être admis dans le pays puisque l’ESTA recoupe tous les détails à travers plusieurs bases de données internationales.

En fait, il n’est pas rare que de nouveaux champs soient ajoutés au formulaire afin de sécuriser davantage les voyages internationaux en améliorant l’évaluation automatisée et en fournissant des détails supplémentaires.

Plus récemment, l’application en ligne ESTA a ajouté une nouvelle question facultative, qui demande vos identifiants de médias sociaux. De nombreux voyageurs ont exprimé leur inquiétude en partageant leurs profils privés et les autorités de la douane et de la protection des frontières (CBP) ont assuré que choisir de répondre ou pas n’influencerait pas le statut de la demande. Les étrangers qui ne fournissent pas leurs comptes de médias sociaux dans l’application ne seront pas interdits de voyager aux États-Unis. Le nouveau champ ressemble à ceci: ‘S’il vous plaît saisissez les informations associées à votre présence en ligne-Fournisseur / Plate-forme-Identifiant de médias sociaux.’ Cela ne devrait pas compliquer le processus de candidature car si vous choisissez de répondre, vous aurez également accès à un menu déroulant de plateformes de médias sociaux comme Twitter, LinkedIn, Facebook et plusieurs autres, ainsi qu’à un champ pour saisir votre nom d’utilisateur. Encore une fois, si vous avez obtenu votre ESTA approuvé avant l’introduction de ce nouveau champ, vous pouvez l’utiliser dans les deux ans suivant sa date d’octroi. Si vous planifiez un voyage aux États-Unis et devez demander un ESTA en ligne pour la première fois, rappelez-vous que répondre à la question n’est pas obligatoire et qu’elle a été rajoutée dans les efforts visant à rendre les voyages internationaux plus sûrs dans un climat de sécurité en constante évolution.

Envisagez-vous de visiter les États-Unis? Voici 11 conseils pour votre voyage.

Les préparatifs pour un voyage aux États-Unis peuvent être très excitants! Il est utile de se familiariser avec certaines coutumes locales. Les conseils suivants vous feront découvrir certaine habitude américaine très commune qui pourrait ne pas être familières à tous les visiteurs, en particulier les débutants.

Les États-Unis sont parmi les destinations favorites des visiteurs de tous les coins de la planète. L’an dernier, plus de 65 millions de personnes ont visité le pays. La culture américaine est connue à travers le monde grâce à ses industries du cinéma, de la télévision et de la musique. Certaines habitudes américaines communes, cependant, sont très différentes de ce que nous savons, et en particulier de ce à quoi nous sommes habitués dans notre pays d’origine.

 

1. Assurez-vous d’obtenir un ESTA

 

electronic travel authorization

La plupart des visiteurs peuvent entrer aux États-Unis avec une autorisation de Voyage électronique. Si vous prévoyez un séjour de moins de 90 jours, que ce soit un voyage d’agrément, d’affaires ou un simple passage en transit, un visa officiel n’est pas nécessaire si votre pays de citoyenneté est inclus dans le programme d’exemption de visa.

La procédure coûte 72,00 $, payables par carte de crédit ou Paypal, et est entièrement réalisée en ligne.

Bien qu’il soit généralement conseillé de faire votre demande 3 jours avant votre départ, nous vous suggérons de demander votre ESTA avant de réserver votre vol et / ou votre hôtel.

Un ESTA est valable pour 2 ans à compter de la date d’émission et vous permet de multiples entrées. ESTA simplifie votre Voyage et les formalités administratives lors de votre arrivée aux États-Unis.

 

2. Votre facture finale est plus élevée que le prix affiché

 

esta billLes prix américains de biens et de la nourriture sont en moyenne tout à fait raisonnables. Surtout si on les compare avec ceux de la zone euro. Une des choses qui pourraient vous surprendre, c’est que le prix que vous voyez sur les étiquettes et les menus n’est pas le prix final que vous devrez payer. Le prix n’inclut généralement pas les taxes de vente (en moyenne 7%, varie selon les états). Dans de nombreux restaurants, vous devrez non seulement tenir compte de la taxe de vente, mais aussi d’un minimum de 15% pour les pourboires (“gratuity”).

 

3. L’humour n’est pas apprécié au contrôle de sécurité à l’aéroport

 

humor esta travel

Alors qu’une blague peut sembler une bonne façon d’atténuer la tension au cours de votre contrôle de sécurité à l’aéroport, vous risquez de vous attirer de très sérieux problèmes. Les agents de sécurité à l’aéroport sont courtois, mais prennent très au sérieux leurs fonctions. Toute plaisanterie menaçante ou attitude suspecte peut conduire à un contrôle de sécurité en profondeur.

Ne faites jamais allusion à une bombe, une arme, ou quoi que ce soit de dangereux. Jamais, même sur un ton sarcastique.

Pour un contrôle de sécurité facile, nous vous recommandons de garder votre humour pour vous et de répondre simplement et franchement à toute question que vous demandera un agent de la sécurité ou de l’immigration.

Pour plus de détails sur le contrôle de sécurité à votre arrivée aux Etats-Unis, consultez cette section.

 

4. Avoir un peu d’argent liquide disponible pour les pourboires

 

dolar

Nous savons combien il peut être frustrant d’avoir à remettre des billets d’un dollar de pourboire au chauffeur de taxi plutôt qu’au concierge de l’hôtel. Mais comme le dit le dicton, à Rome fais comme les Romains! Cela est également vrai aux États-Unis. Beaucoup de travailleurs de l’industrie de service comptent sur les pourboires pour l’essentiel de leur revenu, et il est donc la norme pour tout prestataire de services. De nombreux restaurants, en particulier dans les centres touristiques, ajoutent automatiquement jusqu’à 18% de pourboire à la facture. Des avertissements sont souvent trouvés dans le bas du menu d’un restaurant, alors assurez-vous de vérifier! Tout pourboire inclus s’affiche également sur votre facture. Si le service est exceptionnel, il est parfois conseillé d’ajouter un pourboire supplémentaire à celui déjà inclus, mais ce n’est pas obligatoire.

Même si aux États-Unis la façon la plus courante de payer est par carte de crédit (acceptée même pour des montants réduits), pour dire « merci » avec un petit pourboire nous vous suggérons d’avoir quelques billets d’un dollar à portée de main.

 

5. Même «en transit», les passagers doivent faire les formalités douanières et d’immigration

 

transit usa Esta

Si vous partez en provenance d’Europe ou d’Asie dans une île exotique dans les Caraïbes ou en Argentine, il est probable que votre vol fera une escale aux États-Unis. Miami, par exemple, est la plaque tournante des vols pour l’Amérique Latine. Si tel est votre cas, vous êtes ce que l’on appelle un voyageur «en transit». Mais ne vous y fiez pas, contrairement à la plupart des autres endroits, les autorités américaines vous accueilleront comme tout autre visiteur. Vous devrez passer la douane et l’immigration avant d’embarquer votre prochain vol vers votre destination finale. Nous vous suggérons de faire en sorte d’avoir une escale d’au moins 2 heures avant votre prochain vol, et même lorsque vous êtes en transit, vous devez obtenir une autorisation ESTA avant l’embarquement.

 

 

6. À quoi faut-il s’attendre lors du contrôle de sécurité

 

security tips for usa

Pendant le contrôle de sécurité avant d’approcher la porte d’embarquement, vous devrez:

  • Enlever vos chaussures et les placer dans le scanneur à rayons X
  • Retirer votre ordinateur portable, tablette ou tout autre appareil électronique de votre sac et le faire scanner séparément
  • Allumer vos appareils électroniques si l’agent vous le demande. Assurez-vous que vos appareils aient une charge suffisante.
  • Passez par un scanner corporel. Les voyageurs nationaux et internationaux sont soumis à ce contrôle.

Bien que ce dernier point ait soulevé des questions d’atteinte à l’intimité, il permet des contrôles beaucoup plus rapides. Si vous avez des problèmes de santé, informez-en l’agent avant de passer par le scanner corporel. Si vous refusez (ou ne pouvez pas) le scanner, vous ferez l’objet d’une fouille corporelle en général superficielle mais parfois plus poussée. En cas de refus vous ne pourrez pas aborder votre vol. Nous vous recommandons d’accepter le scanner.

 

7 Consultez les écrans de départs

 

departures tips

Votre vol ne sera annoncé qu’à la porte d’embarquement. Compte tenu de la taille d’un aéroport américain moyen, vous ne pouvez pas être en mesure d’entendre l’appel (qui se fera seulement à la porte d’embarquement) si vous êtes dans un bar, restaurant ou magasin. Donc, vérifiez l’heure d’embarquement à l’écran, notez-le sur votre carte d’embarquement, et n’oubliez pas de vous rendre à la porte d’embarquement à l’heure.

 

8. Des inquiétudes pour la sécurité de votre bagage? Un cadenas TSA peut aider

 

tsa lock

Contrairement à d’autres pays, la TSA (agence de sécurité des transports des USA) a interdit les verrous sur les bagages. Cela leur permet d’ouvrir des valises au hasard ou en cas de  soupçon. Si vous êtes préoccupé par la sécurité de vos biens personnels, vous pouvez toujours utiliser un cadenas approuvé par la TSA qui s’ouvre grâce à une combinaison unique. Il y a beaucoup de bagages sur le marché qui comprennent une serrure TSA.

Cette option, tout comme l’autorisation de Voyage ESTA, a été mise en œuvre pour accélérer les contrôles d’immigration et de sécurité.

 

9. les tarifs téléphoniques internationaux sont élevés

 

phones tips for usaLa majorité des entreprises et des hôtels aux États-Unis propose le WiFi gratuitement à leurs clients. En règle générale, il est judicieux de l’utiliser lorsque votre téléphone est allumé. Comme dans tout pays étranger, en utilisant votre téléphone à l’étranger peut entraîner des factures désagréables quand vous rentrez à la maison. Certains hôtels peuvent facturer pour l’utilisation de leur réseau WiFi.

 

10. Comment visiter plusieurs villes?

 

cities eeuu

Si vous allez voyager aux États-Unis, nous vous recommandons d’éviter les bus pour les longs trajets. L’Amérique est un territoire immense, de sorte que les distances à parcourir sont souvent excessives. Les bus sont lents et inconfortables. Les meilleurs choix incluent des vols bien réservés à l’avance (le prix est généralement très accessible), ou la location d’une voiture. La location de voiture peut être peu coûteuse si vous réservez à l’avance. Vous pouvez par le biais des sites Web de voyage en ligne louer une voiture à partir de 15 $ par jour. Les autorités américaines acceptent votre permis de conduire national (avec quelques exceptions) pendant que vous êtes dans le pays en tant que touriste.

 

11. Assurance Voyage

Screen shot 2015-06-10 at 2.14.12 PM

Rappelez-vous que l’assurance médicale de votre pays ne fonctionne pas aux États-Unis. Si quelque chose devait arriver, vous seriez responsables du coût total et les frais médicaux aux États-Unis peuvent être très onéreux. Nous vous conseillons d’évaluer la possibilité d’acheter une assurance Voyage qui couvrira votre santé, vos bagages et votre voiture de location en cas d’urgence.