Temps d’attente dans les aéroports américains

Fermeture du gouvernement expliqué

Dans un processus budgétaire normal, le Congrès alloue des fonds pour l’exercice suivant jusqu’au 30 septembre ou adopte une résolution de financement permanente.

Mais si le Congrès ne peut s’entendre sur aucun des processus, il impose une fermeture du gouvernement.

Le gouvernement est bloqué et les programmes fédéraux non essentiels ou optionnels sont fermés si le Congrès ne les finance pas correctement pour une raison quelconque.

Parce que la facture de 5 milliards de dollars n’était pas incluse dans le budget pour la construction du mur à la frontière mexicaine et que les démocrates et les républicains ne pouvaient pas en arriver à un accord, le fermeture du gouvernement à été contraint.

Cette fermeture a commencé le 21 décembre 2018 et est devenue le plus long blocage de l’histoire des États-Unis.

Malgré cela, le Bureau des douanes et de la sécurité des fronitières n’a pas annulé la validation des autorisations ESTA et on pouvait bien demander et obtenir son permis de voyage électronique comme d’habitude.
 

Employés de la Transportation Security Administration (TSA)

La TSA-Transportation Security Administration est chargée de la protection des systèmes de transport nationaux et de la libre circulation des personnes et de leur sécurité.

Chaque jour, des millions de passagers sont contrôlés par la TSA lorsqu’ils passent les points de contrôle de sécurité dans les aéroports. Toutefois, la fermeture du gouvernement a des répercussions sur les activités de la TSA et de ses employés.

Les raisons des files d’attente et des perturbations, même pour les voyageurs avec une ESTA USA résultent de problèmes de dotation en personnel de la TSA.
 

Le gouvernement et les fonctionnaires

En raison de la fermeture du gouvernement et de l’impossibilité de payer leurs biens, de nombreux agents de la TSA ont choisi de démissionner. Les aéroports sont pleinement fonctionnels mais ne disposent pas du personnel adéquat de la TSA, de sorte que le temps d’attente dans les aéroports augmente constamment.

Le temps d’attente dans les aéroports est une préoccupation majeure non seulement pour les passagers, mais également pour les agents de sécurité et d’immigration de l’aéroport.

Néanmoins, les agents de la TSA travaillent sans relâche pour gérer toute cette charge de travail supplémentaire, tout en restant sympathiques et optimistes pour les voyageurs.

La TSA a déjà été contrainte de fermer certaines des voies de contrôle dans certains aéroports. Les interrogations des voyageurs en possession de visas et d’ESTA États-Unis continuent quand nécessaire, mais à cause de la force de travail limitée, la sécurité est la principale préoccupation.
 

Impact de la fermeture du gouvernement

Lors de la fermeture, de nombreuses autres installations ont également été touchées, parmi lesquelles les musées financés par l’État. Les visiteurs ont été redirigés ou laissés seuls sans assistance médicale ou autre dans les parcs nationaux américains. Un grand nombre de fonctionnaires ont dû démissionner et certains sont à court de fonds.

L’ordre et la sécurité dans les aéroports nationaux sont des préoccupations majeures. Il est maintenant courant de voir de longues files d’attente avant le filtrage de sécurité. La fermeture du gouvernement n’a fait qu’intensifier ces longues files d’attente et aggraver les malheurs des voyageurs pressés en possession de visa USA.

De nombreux aéroports sont perturbés à cause de la fermeture du gouvernement. Jusqu’à présent, les files d’attente à l’aéroport de Newark semblent être les plus longues avant le filtrage de sécurité. Les aéroports de Miami International et de Houston George Bush ont déjà fermé l’un de leurs terminaux, ce qui augmente les temps d’attente.
 

Temps moyen d’attente dans les aéroports américains

Habituellement, le temps moyen d’attente dans les aéroports américains est d’environ 15 minutes. Cependant, depuis la fermeture du gouvernement, les temps d’attente se sont multipliés. Le temps d’attente à l’aéroport international le plus achalandé au monde, l’aéroport international Hartsfield-Jackson d’Atlanta, a duré près de 90 minutes au point de contrôle.

En ce qui concerne les autres grands aéroports, les temps d’attente ont varié, mais ils étaient d’environ 15 minutes à 30 minutes. Les temps d’attente maximaux ont été observés à Miami, Tampa, Houston et Honolulu, environ une demi-heure.

L’aéroport d’Atlanta a connu près d’une heure et demie d’attente depuis le début de la fermeture du gouvernement. De nombreux aéroports demandent maintenant à leurs passagers d’arriver plus tôt.
 

Obtenir des données sur le temps d’attente dans les aéroports

La plupart des passagers s’inquiètent du long temps d’attente et veulent connaître le temps d’attente moyen le jour de leur voyage.

Comme la plupart des aéroports ne publient pas les temps d’attente sur leurs sites Web, les passagers peuvent compter sur l’application MyTSA pour obtenir ces informations. La TSA recommande aux voyageurs de télécharger et d’utiliser l’application officielle pour obtenir une estimation des temps d’attente pour la sécurité dans tous les aéroports nationaux.

Cependant, il faut tenir compte du fait que, concernant le temps passé dans les files d’attente, les informations sur MyTSA sont basées sur les témoins des passagers et sur leur expérience dans les files d’attente. Par conséquent, elles peuvent être un peu trompeuses, et pourtant elles donnent une idée du temps d’attente général.

Certains sites Web des aéroports américains publient également le temps d’attente estimé.
 

TEMPS D’ATTENTE RÉCENT DANS LES AÉROPORTS AMÉRICAINS

Aéroports Principaux Américains Temps d’attente maximum standard Temps d’attente maximum TSA Aéroports Principaux Américains Temps d’attente maximum standard Temps d’attente maximum TSA
Anchorage city – ANC 10 1 Los Angeles – LAX 15 4
Atlanta, Georgia – ATL 23 10 LaGuardia Airport – LGA 13 7
Austin, Texas – AUS 9 4 Orlando, Florida, US  – MCO 17 3
Windsor Locks – BDL 14 2 Chicago Midway – MDW 14 3
Boston – BOS 7 4 Miami – MIA 19 3
Baltimore, Washington D.C.  –BWI 22 11 Minnesota, US -MSP 17 3
Charlotte, North Carolina, US – CLT 10 2 MSY – Louisiana, United States 10 3
Dallas, Texas – DAL 9 7 Oakland, California, US – OAK 8 3
Arlington, Virginia  – DCA 9 4 Kahului, US – OGG 15 5
Denver, Colorado, US – DEN 14 4 Chicago, Illinois – ORD 18 5
Dallas – FW 20 4 Palm Beach County, Florida – PBI 8 6
Michigan, Detroit – DTW 15 4 Portland US – PDX 7 4
New Jersey – EWR 25 4 Philadelphia, Pennsylvania, US – PHL 10 4
Florida, United States – FLL 18 4 Phoenix, Arizona, United States – PHX 11 3
Honolulu, Oahu – HNL 18 8 San Diego, California, US – SAN 12 3
Houston, Texas – HOU 6 3 Seattle US – SEA 12 8
Westchester County, New York –  HPN 5 3 San Francisco, California, US, – SFO 19 4
Loudoun, Fairfax counties, Virginia – IAD 10 8 San Jose, California, US – SJC 13 5
Houston airport -IAH 21 4  Carolina, Puerto Rico,  – SJU 24 4
Queens, NY – JFK 19 4 St. Louis, Missouri, United States – STL
9 3
Vegas Valley- LAS 18 2 Tampa, Hillsborough, Florida, US – TPA 16 4

 

L’application MyTSA

L’application MyTSA permet d’accéder à la sécurité de l’aéroport 24h / 24 et 7j / 7. Parmi les informations fournies, on peut vérifier les articles interdits dans les avions.

Il montre également comment emballer et préparer les articles avant de monter à bord. Le temps d’attente, les retards ainsi que les conditions météorologiques dans différents aéroports peuvent également être vérifiés.

On peut également avoir une idée générale de la fréquentation probable d’un aéroport donné le jour et l’heure de son voyage. Une assistance en direct TSA est également offerte afin de se préparer pour le point de contrôle de sécurité.

 

 

Quels sont les produits, articles et substances interdits à l’importation aux États-Unis?

Avant de vous rendre aux USA, il est fortement conseillé de bien vous renseigner sur les produits et articles interdits ou restreints à l’importation aux États-Unis.

Si certains articles sont autorisés sous condition, certains sont totalement illégaux et peuvent donner lieu un refus d’entrée voire à de sérieux ennuis, de la simple amende ou confiscation jusqu’à des peines d’emprisonnement.

Pour éviter tout problème ou malentendu nous vous avons donc concocté une liste complète d’articles interdits ou restreints à l’importation aux États-Unis. basée sur les recommandations officielles du services des douanes des États-Unis, le CBP (U.S. Customs and Border Protection).

 

Quels sont les produits, articles et substances interdits à l’importation aux Etats-Unis?

 

Quelles sont les agences fédérales en charge des règles d’importation aux États-Unis?

Outre le CBP, une quarantaine d’agences gouvernementales sont notamment chargées d’empêcher l’introduction sur le territoire américain, et de faire appliquer les règles de précaution dictées, dont les services vétérinaires du FWS (U.S. Fish and Wildlife Service), le Ministère de l’Agriculture USDA (U.S. Department of Agriculture) ou encore le Centre de Prévention et des centres de contrôle des maladies infectieuses CDC (Centers for Disease Control and Prevention).

Selon le type d’articles que vous souhaitez importer ou simplement emmener dans vos bagages avec vous aux États-Unis, vous aurez peut être affaire avec nombre d’autres agences fédérales qui vous seront indiqués dans chacune de nos fiches informatives.

Dans de nombreux cas vous aurez même à remplir des demandes d’autorisation, de permis d’importation ou d’exemption auprès de plusieurs agences pour un seul et même article.

Dans tous les cas vous devrez composer avec les règles du  CBP (U.S. Customs and Border Protection), et si vous prenez l’avion, avec les règles de la TSA (Transportation Security Administration) que nous avons compilées pour vous dans le guide complet ci-dessous.

 

 

Quels types d’articles, produits et substances sont interdits d’importation aux États-Unis?

 

Sont explicitement bannis à l’importation les produits et articles à risque pour la santé et la sécurité publiques, en particulier pour les enfants ou les travailleurs américains, mais aussi tout produit ou article présentant un risque pour la faune et la flore, ou encore pouvant menacer les intérêts nationaux des États-Unis. Ces règles sont valables pour l’entrée aux Etats-Unis par tout moyen de transport, aérien, maritime ou terrestre.

En la matière il ne faut pas se fier aux apparences, certains produits ou articles apparemment inoffensifs pouvant en réalité présenter un risque ou un danger réel, c’est pourquoi nous vous encourageons à consulter (en fin de page) notre liste d’articles, produits et substances interdites d’entrée aux États-Unis avant de faire vos bagages.

Parmi ces articles interdits ou restreints à l’importation, outre bien entendu les armes à feu et articles militaires, on retrouve par exemple des substances médicales et boissons alcoolisées (le Rophynol, l’absinthe…), mais aussi des jouets considérés comme dangereux, des produits alimentaires spécifiques (viande de gibier, fromages au lait cru…), ou même des voitures et autres articles divers ne répondant au critères de sécurité américains.

 

Quelles sont les exceptions aux interdictions d’importation aux États-Unis?

 

Il est parfois possible d’importer certains produits interdits de manière générale, en suivant des conditions précises, et après autorisation explicite notifiée par les services douaniers ou un autre agence fédérale des États-Unis.

Pour savoir quels sont les produits totalement prohibés sans exception, ou restreints sous conditions, consultez nos listes de produits, articles et substances interdites à l’entrée aux États-Unis ci-dessous afin de vous assurer un voyage sans souci et vous éviter de gros ennuis potentiels à votre arrivée sur le territoire américain.

Si vous ne trouvez pas de réponse précise ou avez des questions sur ce que l’on peut ou ne peut pas importer aux USA, n’hésitez pas à nous contacter par e-mail ou sur nos réseaux sociaux Facebook et Twitter!

Bon voyage!

Liste produits, articles & substances interdits à l’importation aux États-Unis

 

Armes à Feu & Articles Militaires

Articles & Produits Divers

Boissons Alcoolisées

Drogues & Produits Médicaux

Plantes & Animaux

Produits Alimentaires

Produits de Pays Spécifiques

Produits Issus d’Animaux

Le nouveau formulaire en ligne ESTA

Si j’ai déjà obtenu un permis de voyage ESTA, dois-je présenter une nouvelle demande avec le nouveau formulaire en ligne?

Non, vous n’avez pas besoin de présenter une nouvelle demande. Si vous êtes titulaire d’un ESTA valide, ne vous inquietez pas — vous pouvez l’utiliser pour voyager aux États-Unis, même si de nouvelles questions sont introduites dans le formulaire. La demande ESTA a été élargie avec effet immédiat au début de novembre 2014. Le système électronique d’autorisation de voyage demande maintenant des informations de base supplémentaires (en anglais) telles que:

  • Autres noms / alias
  • Autres citoyennetés
  • Noms des parents
  • Numéro d’identification national (le cas échéant)
  • Informations de contact aux États-Unis (email, téléphone, points de contact)
  • Informations sur l’emploi (le cas échéant)
  • Ville de naissance

Vous devez également répondre aux questions d’éligibilité au programme d’exemption de visa (VWP) concernant les maladies transmissibles, les arrestations et les condamnations pour certains crimes et les antécédents de révocation de visa ou d’expulsion, entre autres. Les 9 questions d’admissibilité, à répondre avec oui ou non, visent à déterminer si les voyageurs éventuels présentent un risque en raison de leur situation particulière en matière de santé, d’activités criminelles ou liées à la drogue ainsi que de liens et de voyages dans un certain nombre de pays d’Afrique et du Moyen-Orient comme l’Irak, la Syrie, l’Iran, le Soudan, la Libye, la Somalie ou le Yémen à compter du 1er mars 2011. Une réponse «oui» à l’une de ces questions risque fort de vous disqualifier du programme VWP, ce qui ne veut pas dire que vous ne pouvez pas demander un visa ou visiter les États-Unis. Par contre, les informations incorrectes sur votre application vous empêcheront sûrement d’être admis dans le pays puisque l’ESTA recoupe tous les détails à travers plusieurs bases de données internationales.

En fait, il n’est pas rare que de nouveaux champs soient ajoutés au formulaire afin de sécuriser davantage les voyages internationaux en améliorant l’évaluation automatisée et en fournissant des détails supplémentaires.

Plus récemment, l’application en ligne ESTA a ajouté une nouvelle question facultative, qui demande vos identifiants de médias sociaux. De nombreux voyageurs ont exprimé leur inquiétude en partageant leurs profils privés et les autorités de la douane et de la protection des frontières (CBP) ont assuré que choisir de répondre ou pas n’influencerait pas le statut de la demande. Les étrangers qui ne fournissent pas leurs comptes de médias sociaux dans l’application ne seront pas interdits de voyager aux États-Unis. Le nouveau champ ressemble à ceci: ‘S’il vous plaît saisissez les informations associées à votre présence en ligne-Fournisseur / Plate-forme-Identifiant de médias sociaux.’ Cela ne devrait pas compliquer le processus de candidature car si vous choisissez de répondre, vous aurez également accès à un menu déroulant de plateformes de médias sociaux comme Twitter, LinkedIn, Facebook et plusieurs autres, ainsi qu’à un champ pour saisir votre nom d’utilisateur. Encore une fois, si vous avez obtenu votre ESTA approuvé avant l’introduction de ce nouveau champ, vous pouvez l’utiliser dans les deux ans suivant sa date d’octroi. Si vous planifiez un voyage aux États-Unis et devez demander un ESTA en ligne pour la première fois, rappelez-vous que répondre à la question n’est pas obligatoire et qu’elle a été rajoutée dans les efforts visant à rendre les voyages internationaux plus sûrs dans un climat de sécurité en constante évolution.

Envisagez-vous de visiter les États-Unis? Voici 11 conseils pour votre voyage.

Les préparatifs pour un voyage aux États-Unis peuvent être très excitants! Il est utile de se familiariser avec certaines coutumes locales. Les conseils suivants vous feront découvrir certaine habitude américaine très commune qui pourrait ne pas être familières à tous les visiteurs, en particulier les débutants.

Les États-Unis sont parmi les destinations favorites des visiteurs de tous les coins de la planète. L’an dernier, plus de 65 millions de personnes ont visité le pays. La culture américaine est connue à travers le monde grâce à ses industries du cinéma, de la télévision et de la musique. Certaines habitudes américaines communes, cependant, sont très différentes de ce que nous savons, et en particulier de ce à quoi nous sommes habitués dans notre pays d’origine.

 

1. Assurez-vous d’obtenir un ESTA

 

electronic travel authorization

La plupart des visiteurs peuvent entrer aux États-Unis avec une autorisation de Voyage électronique. Si vous prévoyez un séjour de moins de 90 jours, que ce soit un voyage d’agrément, d’affaires ou un simple passage en transit, un visa officiel n’est pas nécessaire si votre pays de citoyenneté est inclus dans le programme d’exemption de visa.

La procédure coûte 72,00 $, payables par carte de crédit ou Paypal, et est entièrement réalisée en ligne.

Bien qu’il soit généralement conseillé de faire votre demande 3 jours avant votre départ, nous vous suggérons de demander votre ESTA avant de réserver votre vol et / ou votre hôtel.

Un ESTA est valable pour 2 ans à compter de la date d’émission et vous permet de multiples entrées. ESTA simplifie votre Voyage et les formalités administratives lors de votre arrivée aux États-Unis.

 

2. Votre facture finale est plus élevée que le prix affiché

 

esta billLes prix américains de biens et de la nourriture sont en moyenne tout à fait raisonnables. Surtout si on les compare avec ceux de la zone euro. Une des choses qui pourraient vous surprendre, c’est que le prix que vous voyez sur les étiquettes et les menus n’est pas le prix final que vous devrez payer. Le prix n’inclut généralement pas les taxes de vente (en moyenne 7%, varie selon les états). Dans de nombreux restaurants, vous devrez non seulement tenir compte de la taxe de vente, mais aussi d’un minimum de 15% pour les pourboires (“gratuity”).

 

3. L’humour n’est pas apprécié au contrôle de sécurité à l’aéroport

 

humor esta travel

Alors qu’une blague peut sembler une bonne façon d’atténuer la tension au cours de votre contrôle de sécurité à l’aéroport, vous risquez de vous attirer de très sérieux problèmes. Les agents de sécurité à l’aéroport sont courtois, mais prennent très au sérieux leurs fonctions. Toute plaisanterie menaçante ou attitude suspecte peut conduire à un contrôle de sécurité en profondeur.

Ne faites jamais allusion à une bombe, une arme, ou quoi que ce soit de dangereux. Jamais, même sur un ton sarcastique.

Pour un contrôle de sécurité facile, nous vous recommandons de garder votre humour pour vous et de répondre simplement et franchement à toute question que vous demandera un agent de la sécurité ou de l’immigration.

Pour plus de détails sur le contrôle de sécurité à votre arrivée aux Etats-Unis, consultez cette section.

 

4. Avoir un peu d’argent liquide disponible pour les pourboires

 

dolar

Nous savons combien il peut être frustrant d’avoir à remettre des billets d’un dollar de pourboire au chauffeur de taxi plutôt qu’au concierge de l’hôtel. Mais comme le dit le dicton, à Rome fais comme les Romains! Cela est également vrai aux États-Unis. Beaucoup de travailleurs de l’industrie de service comptent sur les pourboires pour l’essentiel de leur revenu, et il est donc la norme pour tout prestataire de services. De nombreux restaurants, en particulier dans les centres touristiques, ajoutent automatiquement jusqu’à 18% de pourboire à la facture. Des avertissements sont souvent trouvés dans le bas du menu d’un restaurant, alors assurez-vous de vérifier! Tout pourboire inclus s’affiche également sur votre facture. Si le service est exceptionnel, il est parfois conseillé d’ajouter un pourboire supplémentaire à celui déjà inclus, mais ce n’est pas obligatoire.

Même si aux États-Unis la façon la plus courante de payer est par carte de crédit (acceptée même pour des montants réduits), pour dire « merci » avec un petit pourboire nous vous suggérons d’avoir quelques billets d’un dollar à portée de main.

 

5. Même «en transit», les passagers doivent faire les formalités douanières et d’immigration

 

transit usa Esta

Si vous partez en provenance d’Europe ou d’Asie dans une île exotique dans les Caraïbes ou en Argentine, il est probable que votre vol fera une escale aux États-Unis. Miami, par exemple, est la plaque tournante des vols pour l’Amérique Latine. Si tel est votre cas, vous êtes ce que l’on appelle un voyageur «en transit». Mais ne vous y fiez pas, contrairement à la plupart des autres endroits, les autorités américaines vous accueilleront comme tout autre visiteur. Vous devrez passer la douane et l’immigration avant d’embarquer votre prochain vol vers votre destination finale. Nous vous suggérons de faire en sorte d’avoir une escale d’au moins 2 heures avant votre prochain vol, et même lorsque vous êtes en transit, vous devez obtenir une autorisation ESTA avant l’embarquement.

 

 

6. À quoi faut-il s’attendre lors du contrôle de sécurité

 

security tips for usa

Pendant le contrôle de sécurité avant d’approcher la porte d’embarquement, vous devrez:

  • Enlever vos chaussures et les placer dans le scanneur à rayons X
  • Retirer votre ordinateur portable, tablette ou tout autre appareil électronique de votre sac et le faire scanner séparément
  • Allumer vos appareils électroniques si l’agent vous le demande. Assurez-vous que vos appareils aient une charge suffisante.
  • Passez par un scanner corporel. Les voyageurs nationaux et internationaux sont soumis à ce contrôle.

Bien que ce dernier point ait soulevé des questions d’atteinte à l’intimité, il permet des contrôles beaucoup plus rapides. Si vous avez des problèmes de santé, informez-en l’agent avant de passer par le scanner corporel. Si vous refusez (ou ne pouvez pas) le scanner, vous ferez l’objet d’une fouille corporelle en général superficielle mais parfois plus poussée. En cas de refus vous ne pourrez pas aborder votre vol. Nous vous recommandons d’accepter le scanner.

 

7 Consultez les écrans de départs

 

departures tips

Votre vol ne sera annoncé qu’à la porte d’embarquement. Compte tenu de la taille d’un aéroport américain moyen, vous ne pouvez pas être en mesure d’entendre l’appel (qui se fera seulement à la porte d’embarquement) si vous êtes dans un bar, restaurant ou magasin. Donc, vérifiez l’heure d’embarquement à l’écran, notez-le sur votre carte d’embarquement, et n’oubliez pas de vous rendre à la porte d’embarquement à l’heure.

 

8. Des inquiétudes pour la sécurité de votre bagage? Un cadenas TSA peut aider

 

tsa lock

Contrairement à d’autres pays, la TSA (agence de sécurité des transports des USA) a interdit les verrous sur les bagages. Cela leur permet d’ouvrir des valises au hasard ou en cas de  soupçon. Si vous êtes préoccupé par la sécurité de vos biens personnels, vous pouvez toujours utiliser un cadenas approuvé par la TSA qui s’ouvre grâce à une combinaison unique. Il y a beaucoup de bagages sur le marché qui comprennent une serrure TSA.

Cette option, tout comme l’autorisation de Voyage ESTA, a été mise en œuvre pour accélérer les contrôles d’immigration et de sécurité.

 

9. les tarifs téléphoniques internationaux sont élevés

 

phones tips for usaLa majorité des entreprises et des hôtels aux États-Unis propose le WiFi gratuitement à leurs clients. En règle générale, il est judicieux de l’utiliser lorsque votre téléphone est allumé. Comme dans tout pays étranger, en utilisant votre téléphone à l’étranger peut entraîner des factures désagréables quand vous rentrez à la maison. Certains hôtels peuvent facturer pour l’utilisation de leur réseau WiFi.

 

10. Comment visiter plusieurs villes?

 

cities eeuu

Si vous allez voyager aux États-Unis, nous vous recommandons d’éviter les bus pour les longs trajets. L’Amérique est un territoire immense, de sorte que les distances à parcourir sont souvent excessives. Les bus sont lents et inconfortables. Les meilleurs choix incluent des vols bien réservés à l’avance (le prix est généralement très accessible), ou la location d’une voiture. La location de voiture peut être peu coûteuse si vous réservez à l’avance. Vous pouvez par le biais des sites Web de voyage en ligne louer une voiture à partir de 15 $ par jour. Les autorités américaines acceptent votre permis de conduire national (avec quelques exceptions) pendant que vous êtes dans le pays en tant que touriste.

 

11. Assurance Voyage

Screen shot 2015-06-10 at 2.14.12 PM

Rappelez-vous que l’assurance médicale de votre pays ne fonctionne pas aux États-Unis. Si quelque chose devait arriver, vous seriez responsables du coût total et les frais médicaux aux États-Unis peuvent être très onéreux. Nous vous conseillons d’évaluer la possibilité d’acheter une assurance Voyage qui couvrira votre santé, vos bagages et votre voiture de location en cas d’urgence.