L’autorisation de voyage électronique pour New-York

esta pour New york

L’autorisation de voyage électronique pour New-York

New York figure parmi les plus grandes villes des États-Unis. Cette ville moderne est réputée à travers le monde pour ses quartiers d’affaires, ses buildings modernes, sans oublier ses événements autour de la mode. Il s’agit d’une destination qui accueille tout au long d’année de milliers de touristes et voyageurs d’affaires venant des quatre coins du monde.

Vous envisagez justement de faire connaissance avec les merveilles de la Grosse Pomme ? Pour un voyage en solo, en couple, en famille ou encore entre amis, il vous faut un ESTA valide. Les ressortissants français n’ont, en effet, pas besoin de demander un VISA pour s’envoler à New York. Découvrez les informations importantes pour obtenir une autorisation de voyage électrique et visiter cette cité fascinante des États-Unis.

 

ESTA, un document obligatoire pour un voyage à New York

Toute sortie du territoire français est soumise à différentes formalités administratives en tenant compte des exigences du pays d’accueil. Des documents spécifiques doivent, par ailleurs, être présentés.

Un voyage à New York ne déroge pas à la règle. Bien que les ressortissants français et ceux provenant d’un pays qui a signé un accord spécial des États-Unis bénéficient d’une exemption de VISA, il existe quand même des démarches administratives à accomplir. Que vous veniez par la voie des airs ou pour la voie maritime, vous devez faire une demande d’autorisation préalable.

Il est alors obligatoire de demander une autorisation de voyage pour pouvoir fouler le sol américain, laquelle est délivrée par le Ministère de la Sécurité des États-Unis. Plus précisément, il vous faut remplir le formulaire ESTA ou Système électronique d’autorisation de voyage avant de partir. Ce document est entré en vigueur en 2009.

Cette formalité s’effectue exclusivement sur Internet, avant même le départ. Par ailleurs, l’ESTA est valable seulement pour un voyage qui dure moins de 90 jours.

Il est également utile de souligner que l’ESTA est valable pour toutes les villes des États-Unis. Si l’envie vous prenait de partir à la découverte d’autres cités américaines, ce document est valable. Il reste valide même si vous n’atterrissez pas directement à New York. Outre l’autorisation, vous devez bien sûr présenter un passeport valide.

Enfin, il convient de mentionner le cas spécifique d’un mineur qui peut également demander l’ESTA. Ce document reste exigible à l’arrivée à New York. Le demandeur peut être l’un des parents, le tuteur ou autre autorité parentale. Qu’il s’agisse d’un enfant mineur non accompagné ou accompagné, cette démarche requiert l’autorisation d’une entité parentale ou représentant légal.

Outre la France, voici les autres pays (dont des pays de l’Union de l’Européenne) éligibles au programme d’exemption de VISA (VWP) : Andorre ; l’Italie ; l’Estonie ; les Pays-Bas ; l’Australie ; la Slovénie ; la Finlande ; la Nouvelle-Zélande ; le Japon ; la Corée du Sud ; la Lettonie ; l’Autriche ; la Norvège ; la Belgique ; l’Espagne ; l’Allemagne ; le Portugal ; le Liechtenstein ; la Suède ; la Hongrie ; Brunei ; la Lituanie ; la Suisse ; San Marino ; la République tchèque ; le Luxembourg ; l’Islande ; Singapour ; Danemark ; le Royaume-Uni ; l’Irlande ; la Slovaquie ; Monaco. Les voyageurs justifiant d’une pièce d’identité ou d’un passeport délivrés dans ces pays peuvent donc bénéficier de l’ESTA. Ils pourront avoir l’autorisation pour faire le voyage tant rêvé.

 

Distinction entre passeport classique et passeport d’urgence

Quelques différences sont à connaître suivant que vous détenez un passeport classique ou un passeport d’urgence. Le dispositif est applicable dans certains cas seulement.

Dans le cas d’un passeport classique, l’exemption de VISA ne s’applique pas en cas de séjour dans certains pays après le mois de février 2011, en l’occurrence la Libye, l’Irak, l’Iran, la Somalie, la Syrie, le Soudan ou encore le Yémen. La dispense de VISA n’est pas non plus valable pour les titulaires d’une double nationalité avec ces mêmes pays. L’e VISA s’applique pour toutes les autres cas.

Une personne qui voyage avec un passeport d’urgence doit impérativement demander un visa, peu importe le but du voyage, que ce soit pour faire du tourisme, pour un voyage d’affaires ou même pour un transit. Les démarches sont alors à effectuer auprès de l’ambassade des États-Unis.

 

Quelles sont les démarches à suivre ?

Peu importe le motif du voyage à New York, l’obtention de l’ESTA est donc incontournable pour les voyageurs ayant la nationalité française. Ce document doit être présenté avant l’embarquement, en même temps que le billet d’avion. Dans tous les cas, la démarche est plutôt facile à entreprendre.

Avant de s’atteler au remplissage du formulaire de demande d’autorisation, il vous faut préparer un passeport en cours de validité ainsi qu’une carte bancaire, indispensable pour le paiement des frais de dossier qui s’élèvent à 14 dollars US. A noter que la carte nationale d’identité ne suffit pas pour cette formalité.

Ensuite, il suffit de vous rendre sur le site du gouvernement américain ou sur un site spécialisé qui vous redirigera vers le bon formulaire. En plus du dépôt de la demande, une information approfondie, par ailleurs, accessible sur le site, pour vous guider.

Une fois que vous êtes sur la bonne page, il ne reste plus qu’à répondre aux différentes questions qui vous sont soumises. Vous devez alors fournir des informations personnelles comme votre état-civil, votre date et lieu de naissance, mais aussi des renseignements sur votre voyage.

Il convient de souligner que même après validation du formulaire électronique, il reste possible d’y apporter des modifications en ligne. Pour cela, il faut utiliser votre numéro de dossier de demande et sauvegarder de nouvelles informations.

L’autorisation est généralement obtenue après un délai de 72 heures. Sa validité est ensuite de deux années, offrant la possibilité à son détenteur d’aller de nombreuses fois aux États-Unis, tant que la durée totale du séjour n’excède pas les 90 jours. Aucune démarche supplémentaire n’est demandée tant que l’autorisation n’arrive pas à expiration.

 

Comment ça se passe pour une escale ou un transit à New York ?

Même si vous ne faites que passer à New York, il vous faut impérativement justifier d’une autorisation ESTA – en plus de votre passeport – pour pouvoir passer dans la ville. L’absence de ce type de documents administratifs peut vous valoir des sanctions comme l’interdiction d’embarquement ou de débarquement.

Même si votre destination finale se trouve en dehors du territoire américain, présenter une autorisation reste donc obligatoire même si vous ne comptez pas sortir de l’avion durant votre passage sur place.

Ici, les démarches à suivre pour entrer et sortir du territoire restent strictement les mêmes que pour une demande d’ESTA pour un séjour de moins de 90 jours à New York. Une fois de plus, vous devez préparer votre passeport valide et votre carte bancaire puis répondre aux différentes questions posées dans la fiche d’autorisation.

L’autorisation que vous obtiendrez vous sera utile pour votre escale, mais vous permettra également, si vous le souhaitez, de visiter New York ou d’autres villes américaines qui vous intéressent. Et, ici encore, le document reste valable pour une durée d’autorisation de deux ans. Après cela, il faut effectuer une nouvelle demande et obtenir une nouvelle autorisation pour voyager de nouveau en toute légalité.

 

Est-il possible de s’installer à New York ou travailler sur place avec une autorisation ESTA ?

New York en particulier et les États-Unis en général font rêver de nombreuses personnes qui souhaitent s’installer sur place pour travailler, y vivre et exercer une activité professionnelle. Beaucoup sont ceux qui désirent vivre le rêve américain. Néanmoins, il faut savoir que l’ESTA ne convient pas pour ce type de projet. Cette autorisation a été mise en place uniquement pour les séjours de type touristique et pour une durée qui ne doit pas excéder les 90 jours.

Attention, même si ce voyage à l’étranger dure moins de 90 jours, mais l’objectif est de s’investir dans une activité professionnelle, il faut obtenir un visa traditionnel. Par ailleurs, si vous venez pour faire du tourisme pour une période qui dépasse les 90 jours, l’ESTA ne convient pas non plus.

Bien de nombreux voyageurs viennent avec une simple autorisation ESTA, mais ayant un autre projet en tête, cela n’est vraiment pas une bonne idée. D’ailleurs, il faut savoir que les autorités locales, plus exactement les services de l’immigration font preuve de rigueur dans le suivi des personnes qui vont et viennent aux frontières. La date prévue pour le voyage de retour en France est notamment strictement contrôlée.

Il faut, en outre, préciser qu’il est impossible d’obtenir un contrat de travail ou autre document d’autorisation de travail sur place avec cette autorisation de voyage. Pour cela, il faut être détenteur du visa adapté. Dans le même ordre d’idée, c’est un document qui ne convient pas pour les individus qui viennent aux États-Unis dans le but de poursuivre leurs études. Ces derniers ont besoin d’une autorisation spécifique pour cela.

Pour les voyages autres que touristiques et pour une période excédant 90 jours, le voyageur devra présenter un VISA à demander auprès de l’ambassade américaine. Les démarches démarrent en ligne et il faut fournir les informations et dossiers demandés. Dans ce cas, les délais d’obtention du document sont plus importants et il sera possible, à terme, de demander un titre de séjour ou carte de séjour et même devenir résident. Mais il s’agit là d’un autre type de perspective à New York.

 

Envie de voyager à New York ? Vous devez être titulaire d’une autorisation de voyage sur place. En plus de ce document officiel, vous devez être muni de votre passeport et votre billet d’avion au moment de quitter le territoire français. A noter que l’ESTA est donc valable pour les adultes et les enfants mineurs, les formulaires à remplir étant les mêmes.