Choisissez la langue:

C’est quoi l’autorisation ESTA ?

C’est quoi l’autorisation ESTA ?

 

Pour voyager ou pour transiter par les États-Unis, vous aurez besoin de disposer certaines autorisations et des documents de voyage. Mais quelle formalité pour aller aux Etats-unis  ? Dans le lot, les plus importants sont un passeport en cours de validité, un visa  USA et parfois une carte nationale d’identité.

 

Lors des préparatifs pour un voyage à l’étranger, le document qui est le plus souvent difficile à obtenir reste le visa. Même dans le cas des États-Unis, les formalités administratives qu’il faut réaliser n’étaient pas simples.

 

En effet, il fallait se rendre dans une administration américaine dans votre pays, la plupart du temps un consulat ou une ambassade américaine. Là-bas, les formalités à faire pour obtenir un visa valide pour entrer sur le territoire américain n’étaient pas aisées.

 

Toutefois, pour éviter toutes ces tracasseries, les autorités américaines ont mis sur pieds depuis peu un programme d’exemption de visa. Cette facilité est devenue depuis lors une vraie aubaine pour les ressortissants de pays bénéficiaires, comme les citoyens de l’espace Schengen.

 

Comprendre tout sur l’ESTA

 

Tout voyageur qui souhaite fouler le sol américain doit obtenir une autorisation. Il peut s’agir du visa classique ou de l’E Visa depuis peu. Ce dernier type de document est un visa électronique qui est délivré dans le cadre du programme dénommé ESTA.

 

L’ESTA est tout simplement un système électronique de délivrance de visas. Ce programme a vu le jour en 2009 à cause de l’ambition du gouvernement américain de faciliter les démarches pour l’obtention du visa.

 

En effet, pour obtenir un visa ESTA, vous n’aurez plus à sortir de chez vous. Tout se passe en ligne depuis le dépôt de la demande d’autorisation de voyage électronique jusqu’à l’obtention du précieux sésame.

 

Avoir cet e.visa devient donc une simple formalité. Toutefois, il faut rappeler que tout le monde ne peut pas jouir de cette aubaine. Il faut forcément que le voyageur soit originaire de l’un des pays éligibles au programme ESTA.

 

Quels sont les pays bénéficiaires du programme ESTA ?  

 

Avant de faire une demande de visa électronique pour un voyage aux États-Unis, il faut vérifier que votre pays fait partie des bénéficiaires de l’ESTA. Si vous êtes doté d’un passeport français, vous pourriez soumettre votre demande.

 

Comme dans le cas de l’AVE canadien, les exemptés de visas doivent forcément être ressortissants de certains pays. En ce qui concerne l’ESTA américain, on retrouve la plupart des nations européennes.

 

Ainsi, il y a la France, l’Allemagne, l’Espagne, Andorre, la Belgique, la Suisse et bien d’autres pays. La liste des pays bénéficiaires est consultable sur Internet. Si vous ne faites pas partir de ces 38 pays, vous aurez besoin d’un visa classique pour un séjour aux USA.

 

Il est important de rappeler que dans ces pays membres, on ne retrouve aucun pays de l’Afrique. De même, le continent sud-américain n’a aucun représentant. Les ressortissants de ces pays ne peuvent donc pas effectuer une demande pour obtenir un visa ESTA.

 

Avant de profiter de cette aubaine, même les exemptés de visa devront faire une procédure. Cette dernière qui est très simple doit être connue avant d’entamer les démarches pour voyager aux États-Unis.

Quelle est la démarche à suivre pour faire votre demande ESTA ?

 

Il faut rappeler que le visa ESTA pour séjourner aux USA s’obtient électronique. Tout se passe en ligne, en effet le ressortissant bénéficiaire de l’ESTA devra se rendre sur Internet.

 

 

Là-bas, il trouvera une panoplie de plateformes qui l’aideront à commencer le processus de dépôt de requête pour l’obtention du visa. Pour ceux qui ont besoin d’un visa électronique, il faudra remplir le formulaire ESTA.

 

Cette étape comme toute la procédure se déroule en ligne. Dans le formulaire, vous devrez indiquer des informations personnelles pour avoir votre autorisation de séjour aux états unis.

 

Ainsi, vous devez indiquer votre nom, vos prénoms, votre adresse de résidence, votre date et lieu de naissance, etc. Les autorités américaines offrent plusieurs options pour le remplissage du champ « nom » aux femmes mariées.

 

En fait, ces dernières sont invitées à indiquer le nom de leur mari ou leur nom de jeune fille. Peu importe l’information qui est donnée, ceci n’entraînera pas un refus de la demande.

 

Par contre, la demande peut être refusée, si vous disposez d’une double nationalité et que vous ne le précisez. De même avant de commencer la procédure, il faudra posséder un passeport.

 

Il est important de vérifier que l’expiration de ce document de voyage n’est pas encore arrivée. De plus, pour votre entrée sur le territoire, vous aurez besoin d’un passeport biométrique ou d’un passeport électronique.

 

Ceci pour plusieurs raisons, en effet avec ces types de visas, il est beaucoup plus aisé à la sécurité intérieure de vérifier vos informations. De même lors du remplissage du formulaire, vous aurez à indiquer le numéro du passeport. Sans cette information capitale, votre demande sera purement et simplement rejetée.

 

Avant de partir dans le pays de l’oncle Sam grâce au visa ESTA, il est important de connaitre la durée de validité de ce document de voyage. Bien évidemment comme tous les autres papiers délivrés par les Administrations, elle s’expire à un moment donné.

 

Quelle est la durée de validité de l’autorisation délivrée dans le cadre de l’ESTA ?

 

L’ESTA est un programme d’exemption de visa qui a été mis en place pour faciliter les démarches administratives au voyageur. Dans le même temps, ce programme permet aux autorités américaines de renforcer la sécurité à leurs frontières.

 

En fait, avec les informations collectées sur chaque voyageur, la sécurité intérieure peut analyser le flux de voyageurs. Ceci permet aussi de contrer des attaques terroristes sur le territoire, car chaque demande est scrutée en détail.

 

Pour bien contrôler tout ce flux, le gouvernement américain a fixé la validité de l’ESTA à deux ans. De manière claire, un visa électronique ne reste pas valide plus de 24 mois.

 

Il est important de préciser aux voyageurs que la durée de validité de l’ESTA ne commence pas à partir du premier voyage aux USA. En effet, le décompte de la validité de l’ESTA commence à partir de la délivrance de l’autorisation.

 

La réponse à la requête pour une demande d’autorisation de voyage électronique atterrit dans la boîte mail du demandeur 72 heures au plus tard après le dépôt de demande.

 

En cas de réponse positive, il faut commencer à décompter en même temps. C’est pour cela qu’il est important de faire sa demande ESTA au bon moment. Sinon vous risquez de perdre votre validité.

 

En fait, même si vous n’effectuez aucun voyage aux États-Unis durant les deux ans, votre autorisation arrivera à expiration. Ainsi, vous pourriez vous retrouver dans la fâcheuse situation où votre autorisation a expiré sans avoir servi.

 

Quelle est la période idéale pour demander une autorisation ESTA ?

 

Il est important de rappeler que l’ESTA a une durée de validité de 2 ans. Sachant que la réponse à chaque dossier intervient au plus tard 72 heures après le dépôt de la demande, le choix de la date de dépôt devient plus clair.

 

En effet, pour profiter pleinement de votre autorisation de voyage électronique, il suffit de remplir le formulaire 72 heures avant la date de votre vol. En le faisant, vous aurez votre réponse à temps pour voyager du côté des États-Unis.

 

Ceci vous évitera aussi de faire une demande trop tôt pour éviter de perdre une grande partie de votre durée de validité. En ce qui concerne l’autorisation de l’ESTA, elle peut même être délivrée un peu avant l’embarquement, vous pourrez vous en servir.

 

Pour voyager avec l’autorisation de l’ESTA, il suffira de donner le numéro de votre dossier. Ce numéro vient avec la réponse des services de l’immigration envoyée dans votre boîte mail.

 

Devant les douanes, il suffira de donner ce numéro. Les douaniers ont le matériel nécessaire pour vérifier si votre autorisation est valide et si vous avez le droit d’embarquer.