Choisissez la langue:

Comment préparer un voyage aux États-Unis ?

Comment préparer un voyage aux États-Unis ?

 

Vous aimez partir en voyage et vous souhaitez visiter Chicago ou San Francisco sans toutefois savoir par où commencer ? Préparer un voyage aux États-Unis n’est pas un exercice aussi difficile que ça. Vous devez juste bien observer les exigences et les formalités de voyage imposables.

 

L’entrée aux États-Unis est conditionnée à un ensemble de règles. Des bagages aux documents de voyage en passant par le motif de séjour, tout doit être pris en considération avant de séjourner aux USA. Réussir son voyage passe nécessairement par la prise en compte des exigences américaines en matière d’immigration.

 

Le respect des formalités : un indispensable pour se rendre aux États-Unis

 

Une fois que vous vous êtes décidés à franchir le sol des États-Unis, vous devez remplir un certain nombre d’exigences. Ci-dessous, vous trouverez expliquées, les différentes étapes à respecter avant de se mettre en route pour les États-Unis.

 

Détenir un passeport biométrique ou électronique valide

 

Pour fouler le sol américain, vous devez tout d’abord être en possession d’un passeport en cours de validité. Il s’agit d’une pièce officielle qui fait foi de carte nationalité d’identité, et donc, indispensable à votre voyage aux États-Unis.

 

Avoir une autorisation ESTA

En plus d’un passeport valide, une autorisation de voyage électronique ESTA (comment obtenir un ESTA pour les Etats-Unis ?) est l’un des documents de voyage incontournable pour un voyageur VWP (visa waiver program). Grâce à cette dernière, les ressortissants des pays qui participent au programme d’exemption de visa (PEV) n’ont plus besoin de visa pour séjourner sur le territoire américain.

 

En effet, l’Electronic System for Travel Autorisation (ESTA) est un document obligatoire que le touriste peut obtenir en 72 heures avant son voyage. En remplacement de ce qu’on appelait « feuille verte », ce document s’impose à tous les citoyens des pays partenaires du PEV.

 

Les pays de l’Union européenne et ceux de l’espace Schengen sont les plus représentés. Le touriste doit imprimer son permis de séjour électronique et le joindre à ses documents de voyage à portée de mains afin de ne pas être bloqué aux frontières lors des vérifications douanières. Ce document est exigé aux touristes, hommes d’affaires, et à ceux qui transitent par les USA.

 

Le séjour qu’elle couvre n’excède pas 90 jours et il n’est pas possible de procéder à un quelconque prolongement. Ce séjour est renouvelable durant toute la durée de validité du document. Il faut noter que l’ESTA a une validité de 2 ans renouvelables.

 

Avoir un Visa classique

 

Si vous êtes ressortissant d’un pays autre que ceux faisant partir du programme d’exemption de visa, et que vous souhaitez passer des vacances aux États-Unis, vous devez obligatoirement faire la demande d’un visa classique. Il s’agit d’un document officiel qui vous donne un droit d’accès aux États-Unis. Vous aurez le choix entre un visa court séjour et un visa long séjour en fonction du motif du voyage à New York ou dans une autre ville américaine.

 

Avoir ses bagages en règle

 

En plus des voyageurs eux-mêmes, les autorités américaines ont un regard considérable sur les caractéristiques des bagages qui entrent dans leur territoire. Avant l’embarquement, le voyageur se doit de respecter un certain nombre de consignes.

 

Ces dernières peuvent différer selon les compagnies de transport. Vous devez donc vous informer auprès de la compagnie que vous avez choisie afin de vous mettre en règle. Vous aurez ainsi des consignes portant sur la taille, la longueur, la largeur, le volume et le poids de vos bagages (bagages en cabine ou en soute).

 

Pour des raisons de sécurité, vos bagages sont contrôlés et fouillés par les autorités douanières. C’est pourquoi il est conseillé d’utiliser, lors de la fermeture de vos valises, des cadenas faciles à ouvrir. Vos bagages ne doivent pas contenir des produits ou des articles interdits par l’État américain.

 

Définir son itinéraire de voyage

 

Pour un voyage sur mesure, il est recommandé de définir son itinéraire de voyage. Le pays de l’oncle SAM est très vaste et il y a plein d’endroits à explorer. Une fois que vous avez le projet de vous y rentre, il est important de définir votre itinéraire de voyage. En effet, cela vous permet de préciser le planning de votre séjour, c’est-à-dire la durée de votre voyage, la période ou la saison, les régions à visiter, la ville d’arrivée et de départ, etc.

 

Avant le voyage, il est aussi important de se renseigner sur la géographie, le climat et l’altitude des lieux de votre itinéraire. Cela vous aidera à mieux préparer votre valise en sachant exactement quels sont les accessoires et les vêtements les plus adéquats en cette saison.

 

Disposer d’une preuve de solvabilité

 

Le gouvernement américain exige à tout voyageur étranger de disposer d’une preuve reflétant la capacité de ce dernier à se prendre en charge. Il peut s’agir d’un chèque de voyage, une carte de crédit, des relevés bancaires, un contrat de travail ou autre justificatif.

 

Souscrire à une assurance

 

Avant de vous rendre aux États-Unis, il est conseillé de souscrire à une assurance voyage ou santé. Vous devez donc, lors du voyage, être en possession de votre attestation de prise en charge. En effet, les soins et les prises en charge hospitalières, de même que les consultations médicales y sont très coûteux et ne sont pas remboursables par votre sécurité sociale ou votre mutuelle santé.

 

Or, en souscrivant aux assurances adaptées, vous avez la garantie d’être pris en charge en cas de maladie ou d’un éventuel accident. Vous devez donc vous assurer de disposer d’une telle assurance et avoir un plafond de remboursement suffisant afin d’anticiper sur l’imprévu.

 

Se procurer ses billets de voyage

 

Pour partir aux États-Unis, vous devez être en possession de votre billet d’avion ou d’un ticket d’embarquement. C’est un élément indispensable à votre voyage puisque sans lui, vous ne pouvez pas embarquer pour les USA. L’idéal est de réserver son billet d’avion bien en avance afin d’éviter des surprises désagréables.

 

En effet, Il est conseillé de le réserver 2, 4, ou 6 mois avant le voyage. Ceci vous permettra non seulement de confronter les offres des différentes compagnies aériennes, mais aussi, de bénéficier des nombreuses promotions offertes durant la période. Il est aussi important de déterminer, avant l’achat des billets, la durée de votre séjour sur le sol américain.

 

Réserver un moyen de transport

 

Avant de vous déplacer pour les États-Unis, vous devez penser au moyen de transport à emprunter une fois sur place. Selon votre convenance, vous pouvez choisir de vous déplacer en moto, en van, en camping-car, etc. Tout dépendra de vos besoins.

 

Trouver son Hébergement et le réserver

 

Il est conseillé de réserver son logement environ 02 semaines au moins avant votre départ. Cela vous rassure d’avoir la disponibilité du lieu où vous souhaitez vous installer. N’oubliez pas de réviser votre vocabulaire anglais si vous ne maîtrisez pas cette langue afin de pouvoir communiquer une fois sur le sol américain.

 

Vous devez noter que l’accent est important et peut changer d’une région à une autre. Vous devez également de la liquidité sur vous (dollar américain) afin de pouvoir faire vos achats, même si la carte bancaire est la plus indiquée pour faire des opérations financières aux USA.

 

Quel budget faut-il prévoir avant de se rendre aux États-Unis ?

 

Séjourner aux États-Unis nécessite un budget conséquent. Il est généralement recommandé d’établir deux types de budgets :

 

Le budget de départ et d’arrivée

 

Il renvoie au prix du billet d’avion ou tout autre moyen de transport à utiliser. Ce billet est nécessaire pour votre séjour aux États-Unis. Il est possible qu’il vous soit exigé, un billet retour dans le cadre d’un voyage touristique.

 

Le budget journalier

 

Il concerne toutes les activités journalières à effectuer durant votre séjour aux USA. Il prend en compte le logement, le transport en commun ou locatif, la ration alimentaire et les activités liées au tourisme (visite du parc national ou autre, des musées, le shopping, les œuvres d’arts et bien plus encore).