Comment puis-je demander une ESTA USA ?

nouvelle demande esta USA

Demander une ESTA USA

Souhaitez-vous vous rendre aux États-Unis pour un voyage d’affaire ou pour passer un séjour touristique ? Il est nécessaire de déposer une demande ESTA pour avoir l’autorisation de franchir le sol américain et d’y séjourner. C’est un document électronique vous permettant d’effectuer différentes sortes d’activités sur place. Ce guide vous montre justement comment l’obtenir. A noter qu’il n’est pas obligatoire d’avoir d’objectif précis pour demander l’ESTA. 

ESTA : une autorisation de voyage électronique

Présentation du dispositif

L’ESTA (Electronic System for Travel Authorization) est une autorisation de voyage électronique destinée aux personnes souhaitant se rendre aux États-Unis. Elle est accessible aux ressortissants des États éligibles au Programme d’Exemption de Visa.

Le dispositif électronique de voyage voit le jour grâce à une initiative du gouvernement américain de réduire les risques d’insécurité sur le territoire. Les autorités parviennent à filtrer les passagers avant qu’ils n’embarquent à l’aéroport.

Les officiers de l’immigration participent à l’instauration de la sécurité via ce système. Aussi, ils disposent de plus de moyens pour prévenir les actes de terrorisme, notamment comme ce qui s’est produit lors des attentats du 11 septembre.

L’identité de chaque demandeur va alors faire l’objet d’un contrôle. Les chances qu’il a d’obtenir une demande approuvée va dépendre des informations renseignées.

Il faut comprendre que les requêtes ne sont pas toujours approuvées. Le gouvernement est en droit de refuser des dossiers pour éviter des voyageurs à risque.

Quid des pays membres du Programme d’Exemption de Visa

Les pays qui participent au Programme d’Exemption de Visa sont au nombre d’une trentaine, incluant entre autres la France, l’Allemagne, ou encore la Grèce.

Ils ont été sélectionnés puisqu’ils remplissent les critères suivants :

  • Ce sont d’anciens pays communistes : leur territoire est situé en Europe. Ils sont membres de l’OTAN. Ce sont l’Estonie, la Hongrie ou encore la Lituanie.
  • Ils se sont alliés aux États-Unis : ce sont le Japon, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la Corée du Sud ou encore le Luxembourg.
  • Ils font des affaires avec le gouvernement américain : le Chili, le Singapour, ou encore la Taïwan.
  • Ils sont localisés sur le territoire européen : l’Andorre, le Monaco, la République de Malte, l’Irlande, ou encore la Finlande.

Les ressortissants des pays qui ne font pas partie du Programme d’Exemption de Visa doivent demander un visa pour pouvoir se rendre aux États-Unis.

Durée de validité du document ESTA

Un document ESTA reste valide pendant deux ans, à partir du jour où il a été délivré. Durant cette période, le détenteur a le droit d’effectuer plusieurs voyages vers les États-Unis.

Chaque voyage est limité à un délai de 90 jours consécutifs. Le titulaire du dispositif électronique peut se rendre où il veut sur le territoire américain. Aussi, il peut aller au Mexique, au Canada et même dans l’une des îles des Caraïbes.

Attention, le titulaire du document ESTA encourt à ses sanctions s’il dépasse les 90 jours convenus dans le contrat. Il doit demander un visa s’il désire prolonger son séjour.

Conditions d’éligibilité à la demande ESTA

Un demandeur du document ESTA qui remplit bien les conditions requises a plus de chances de voir sa demande approuvée rapidement.

Voici la liste des conditions requises par les autorités américaines :

  • Prévoir un séjour de 90 jours, au maximum ;
  • Disposer d’un billet aller-retour ou de transit acquis auprès d’une compagnie aérienne ou une ligne maritime approuvée par le gouvernement des États-Unis ;
  • Ne jamais avoir enfreint des règles de la législation américaine concernant l’immigration (dépasser la durée de séjour autorisée) ;
  • Posséder un passeport délivré par l’un des pays membres du programme d’exemption de visa. Il doit être doté du symbole universel de passeports ;
  • Ne pas être le sujet d’une condamnation durant un voyage aux États-Unis ;
  • Ne pas avoir visité l’Irak, l’Iran, la Libye, le Soudan, la Somalie ou le Yémen après le 1er mars 2011.

Ce que le document ESTA autorise

L’autorisation ESTA donne le droit à son titulaire d’effectuer différentes sortes d’activités comprises dans le cadre du tourisme et d’un voyage d’affaires. Par exemple, le voyageur peut visiter quasiment tous les États-Unis.

Il peut faire du road trip ou visiter des membres de la famille et des proches. Il peut participer à des activités culturelles, artistiques ou sportives. La seule règle, elles ne doivent pas présenter un caractère rémunérant.

Cette personne a aussi la possibilité de négocier des affaires ou de signer un contrat. Elle peut assister à une réunion, une conférence ou un congrès. Elle a le droit de suivre une formation qui ne délivre pas de diplômes universitaires.

La procédure à suivre pour demander l’autorisation ESTA

Étape 1 : se connecter sur le site internet officiel du Département de la Sécurité Nationale

Rendez-vous sur le site internet officiel du Département de la Sécurité Nationale pour trouver le formulaire ESTA. Attention, il faut distinguer la plateforme officielle des sites web de prestataires.

Ces derniers proposent de remplir votre formulaire ESTA en échange d’une rémunération.

La page officielle peut être traduite en plusieurs langues, notamment en français. A noter que ce site internet fait l’objet d’une mise à jour régulière.

Étape 2 : remplir le formulaire en ligne ESTA

Remplir le formulaire en ligne ESTA consiste à fournir des informations et à répondre à un questionnaire relatif à votre voyage aux USA. Ce sont des questions de routine pour déterminer votre état de santé, votre itinéraire ou encore les motifs de votre séjour. Elles ne sont pas compliquées.

Quant aux renseignements, ils concernent :

  • Vos coordonnées personnelles (nom, prénom, adresse, contact, votre hôte ou l’établissement chargé de votre hébergement) ;
  • Le motif de votre séjour ;
  • Le métier que vous exercez ;
  • Le lieu de contact une fois aux États-Unis ;
  • Les informations sur votre carte de crédit ;
  • Les renseignements de votre compte sur les réseaux sociaux.

La dernière information, notamment les renseignements de votre compte Facebook, Instagram, ou autre, est facultative. Toutefois, il est conseillé de les indiquer pour maximiser les chances de faire approuver sa demande.

Étape 3 : régler les frais de soumission de dossier

L’accès au site internet officiel de l’autorisation ESTA est gratuit. C’est plutôt au niveau de la soumission de dossier qui est payant. Les frais s’élèvent à 14 $.

Le règlement se fait par débit ou par carte de crédit, après avoir rempli tous les renseignements du formulaire.

Des sociétés proposent aux internautes de leur donner un accès au site officiel en échange d’une somme d’argent pouvant s’élever à 50 €. Attention, il s’agit d’une arnaque.

Il faut les distinguer des prestataires qui proposent de compléter votre formulaire ESTA. Ces prestataires sont des professionnels.

Étape 4 : confirmer la demande

Le statut de votre demande est accessible dans un délai de 72 heures, au maximum. Il est important de le vérifier sur la page d’accueil du site internet officiel du formulaire ESTA.

Cliquez sur le bouton « Vérifier l’application existante », ensuite sur le bouton « Vérifier le statut individuel ». Renseignez les informations demandées.

Trois réponses vont vous être données, à savoir :

  • Autorisation approuvée : on vous indique le statut d’approbation et un reçu du paiement en ligne.
  • Autorisation non approuvée : la requête a été refusée. Vous pouvez vous orienter vers une autre alternative pour partir aux États-Unis, notamment demander un visa.
  • En attente : votre dossier fait encore l’objet d’une analyse. Vous allez recevoir la réponse dans un délai maximal de 72 heures.

Étape 5 : imprimer le formulaire ESTA

Il est nécessaire d’imprimer le formulaire approuvé, car vous allez en avoir besoin. Certes, le statut de votre demande est enregistré dans le serveur informatique des autorités américaines, mais il reste judicieux d’avoir une copie.

Conservez-la soigneusement durant tout le séjour, pour éviter des problèmes ou un retard d’embarquement.