Covid-19 : les conditions légales pour voyager en toute sécurité aux USA

voyage aux USA

Les conditions légales pour voyager en toute sécurité aux Etats-Unis

Pour avoir le droit de voyager à destination des États-Unis, certaines conditions sont à remplir par les touristes français. Le pays a en effet choisi de maintenir certaines restrictions, étant donné l’apparition du variant « Omicron », que les scientifiques ne parviennent pas encore à maîtriser totalement.

Dans cet article, découvrez les principales clauses régissant un voyage vers les USA ainsi que les dispositions à prendre par rapport au coronavirus. Ces règles ont été instaurées à cause de la crise sanitaire qui a débuté en 2020.

Les conditions citées ci-après peuvent être sujettes à certaines modifications, conformément à la manière dont chaque pays gère cette crise sanitaire. Et pour cause, chaque territoire détient ses propres règles en matière de voyage. Certains renseignements peuvent donc ne pas figurer dans les lignes qui suivent.

Obligation de possession d’une ESTA pour voyager aux États-Unis

Si vous désirez séjourner aux États-Unis pour une durée inférieure à 90 jours, vous devez bénéficier d’un titre de séjour valide, dès votre arrivée au sein du territoire, que ce soit un visa classique ou une ESTA. Mais vous devez savoir que vous n’êtes pas contraint de disposer d’un visa de transit. Il vous suffit effectivement d’effectuer une demande d’ESTA ou Electronic System for Travel Authorization, une autorisation de voyage électronique fournie par les États-Unis moyennant une certaine somme d’argent. Elle est valable pour un séjour dont la durée ne dépasse pas 3 mois.

Ainsi, si vous comptez vous rendre aux États-Unis pour moins de 90 jours, une demande de visa ne sera pas nécessaire. Mais si vous possédez une nationalité double avec certains pays, ou si vous y avez séjourné après le mois de février de l’année 2011, il vous faudra vous procurer un visa, que les autorités américaines auront posé sur votre passeport français, avant le départ. Avant de partir, vous aurez de ce fait à vous rendre au Consulat ou à l’ambassade des États-Unis.

Pour l’obtention de l’ESTA, vous pouvez opérer en ligne. La validité de l’ESTA est généralement de deux années. Elle vous permettra de vous déplacer vers les États-Unis à plusieurs reprises pendant ses deux ans, sans devoir entamer une nouvelle demande d’autorisation. Bref, cette autorisation vous permettra de séjourner aux États-Unis durant 3 mois au maximum.

Pour l’acquérir, vous devez être en possession d’un passeport valide de 6 mois après la date prévue pour votre retour. Vous devez par ailleurs vous munir d’un billet d’avion aller-retour. Et ce n’est pas tout, car pour avoir droit à l’ESTA, vous devez aussi réserver votre hébergement aux États-Unis. L’ESTA vous sera délivrée 3 à 5 jours après votre demande. Pour éviter tout désagrément, il vous est recommandé d’agir plusieurs semaines à l’avance.

Interdiction d’entrée aux États-Unis levée, pour les citoyens d’un pays membre de l’UE

Le 8 novembre 2021, les États-Unis ont décidé de rouvrir leurs frontières aux voyageurs étrangers, après les avoir fermées pendant 20 mois, depuis mars 2020. Certes, le gouvernement a choisi de lever la fermeture de ses frontières. Toutefois, pour pouvoir pénétrer sur le territoire, les voyageurs devront se conformer à certaines conditions.

Pour ce qui est des touristes de France, les règles appliquées sont les mêmes que celles soumises aux voyageurs ressortissants d’un pays membre de l’Union européenne. Tous les pays de l’Europe sont placés sous une règlementation commune et identique.

Les pièces et papiers indispensables pour pouvoir faire un voyage aux États-Unis

Qu’ils se rendent aux États-Unis pour un voyage d’affaires ou pour un séjour d’agrément, les citoyens français ont désormais la possibilité d’entrer sur le territoire, pourvu qu’ils aient en main certains documents requis. Parmi ceux-ci, figure :

  • Une demande d’autorisation de voyage électronique encore valide ;
  • Un passeport biométrique ou électronique en bonne et due forme ;
  • Une attestation de vaccination complète datant de plus de 15 jours, à condition d’avoir eu un vaccin agréé par les États-Unis ;
  • Un test Covid-19 dont le résultat est négatif. Celui-ci doit avoir été entrepris avant l’embarquement. Il peut s’agir d’un test antigénique de moins de 24 heures ou d’un test PCR de moins de 48 heures.

Toutes ces règles concernent tous les voyages internationaux par l’air. Des conditions similaires peuvent être en vigueur sur des voyages terrestres, lorsque le voyageur passe les frontières.

Les vaccins valides pour pouvoir pénétrer sur le territoire américain

Pour avoir la permission de voyager aux États-Unis, il est impératif de se faire vacciner contre le coronavirus. Néanmoins, pour que ce vaccin soit valable, un délai doit être respecté. Ainsi, tout potentiel voyageur doit avoir reçu une dose de vaccin 15 jours ou plus avant le vol. Tous les vaccins contre le Covid-19 ne sont pas reconnus aux États-Unis. Voici les seuls vaccins agréés :

  • 1 dose de Johnson & Johnson ;
  • 2 doses de Sinopharm ;
  • 2 doses de Pfizer/BioNTech ;
  • 2 doses d’AstraZeneca ;
  • 2 doses de Moderna.

Comment fournir une preuve de votre vaccination ?

Dans un grand nombre de pays de l’Europe, pour prouver que vous avez été vacciné contre le coronavirus, vous devez présenter un passeport vaccinal. La confirmation de votre vaccin peut également être consultée dans une application de téléphone portable. L’application la plus connue reste « CovidSafe ». Vous pouvez la télécharger et l’installer sur n’importe quel modèle de smartphone.

Dans l’hexagone, l’application adoptée par les autorités s’appelle « TousAntiCovid ». Peu importe l’application que vous employez, celles-ci seront valables dans tous les pays de l’Union européenne, mais aussi aux États-Unis. Si vous n’avez pas cette application dans votre téléphone mobile pour prouver que vous avez déjà été vacciné, vous devez fournir un certificat de vaccination européen valide.

Attestation de vaccin : quels renseignements sur le voyageur renferme-t-il ?

Qu’il soit imprimé sur papier ou qu’il soit numérisé, le certificat de vaccin doit toujours préciser les informations suivantes :

  • L’identité de la personne vaccinée ;
  • Le pays dans lequel l’attestation de vaccin a été délivrée ;
  • Les dates auxquelles les vaccins ont été administrés ;
  • Le nom du vaccin anti-Covid utilisé.

Est-il obligatoire de passer par la phase de mise en quarantaine Covid pour voyager aux USA ?

Si vous avez été vacciné contre le coronavirus et que vous avez eu au moins deux doses, vous ne serez pas contraint de vous conformer à l’étape de la mise en quarantaine. Cependant, dans le cas où vous ne seriez pas vacciné sous prétexte que vous jouissez d’une exemption, il vous faudra tout de même vous plier aux obligations de santé publique en vigueur aux États-Unis. Cela implique de faire l’objet d’un auto-isolement d’une durée de 7 jours. En plus de cela, vous aurez à passer le test Covid-19, 3 à 5 jours après votre arrivée sur place.

Est-il possible pour un adulte de voyager aux États-Unis sans avoir été vacciné ?

Un adulte étranger qui n’a pas été vacciné contre le Covid-19 n’a pas l’autorisation d’envisager un voyage aux États-Unis. Il se peut que cette règle se prolonge sur encore plusieurs années. Ainsi, pour toute personne souhaitant réaliser un voyage aux États-Unis, il est vivement conseillé de se faire administrer un vaccin anti-Covid.

Le vaccin est-il impératif pour les enfants ?

Aux États-Unis, l’administration de vaccin a commencé vers le dernier trimestre de l’année 2021 pour les petits enfants et les adolescents. Toujours est-il que selon l’ordonnance de réouverture des frontières en vigueur depuis le 8 novembre 2021, le vaccin n’est obligatoire que pour les voyageurs étrangers âgés de plus de 18 ans. Les enfants ne sont donc pas concernés.

Faut-il faire un test Covid-19 avant d’embarquer, même si l’on est déjà vacciné ?

Si vous voulez voyager en partance pour les États-Unis, vous devez avoir avec vous un test Covid-19 négatif, que vous aurez réalisé durant les 72 heures avant d’entrer dans l’avion. Cette règle est en application dans toutes les compagnies aériennes proposant des vols allant pour les États-Unis.

Tous les voyageurs, même s’ils sont déjà vaccinés, sont tenus de présenter ce test qui doit avoir été effectué 72 heures avant le vol. De même pour les enfants âgés de plus de deux ans, le test Covid-19 doit être entrepris avant le décollage et doit être négatif.

Dans le cas où des enfants non vaccinés et âgés de moins de 18 ans embarqueraient seuls dans un avion qui part pour les États-Unis, ces derniers doivent accomplir un test de 24 heures tout au plus, avant d’embarquer. La gestion de la réalisation des tests est assurée par des professionnels. De nombreux terminaux en Europe ont déjà mis des structures en place afin que ces tests Covid-19 soient exécutés dans les meilleures conditions pour les voyageurs.

Que doit indiquer le résultat d’un test Covid-19 ?

Différentes informations doivent figurer sur le résultat du test Covid-19. Celui-ci doit comporter les éléments ci-contre :

  • Les noms et prénoms de la personne ayant subi le test ;
  • Le type de test viral Covid-19 effectué : test PCR, antigénique… ;
  • Le nom du laboratoire qui a accompli le test ;
  • La date, ainsi que l’heure à laquelle le résultat a été obtenu.