Choisissez la langue:

Le visa B1/B2 pour Tourisme ou affaires aux USA

Le visa B1:B2 pour Tourisme ou affaires aux USA

 

Quelle autorisation pour se rendre aux USA en voyage ?

 

Des millions de personnes rêvent de faire du tourisme, des études supérieures ou encore des carrières professionnelles aux États-Unis. Pour franchir le pas, il faudra voyager sur le sol américain. Il s’avère cependant qu’entrer sur le territoire américain nécessite quelques pièces importantes, quelle que soit la durée du séjour. Entre visa de travail, visa touristique ou encore visa de court séjour, découvrez ici les autorisations nécessaires pour voyager aux États-Unis.

 

Comment voyager aux États-Unis ?

 

Les États-Unis sont un pays de l’Amérique du Nord ayant pour langue officielle l’Anglais. Sa population est estimée à plus de 310 millions, dont principalement les blancs, les asiatiques et les noirs (afro-américains). La nation est très convoitée des étrangers en raison de sa grande richesse. Le pays compte des entrées multiples d’immigrants pour des raisons de vacances-travail.

 

Plusieurs organisations internationales, industries et compagnies y sont installées. Des dizaines de millions de personnes s’y rendent chaque année pour différent but. Que cela soit clandestinement ou officiellement, l’entrée sur le territoire américain ne peut se faire que par :

 

  • Voie maritime (à travers des navires par le biais des océans atlantique et pacifique) ;
  • Voie aérienne (à travers les avions et hélicoptères par le biais des lignes aériennes) ;
  • Voie terrestre (à travers des véhicules par le biais des pays limitrophes du pays que sont le Canada et le Mexique).

 

Dans chacun des trois cas, des autorisations spécifiques sont importantes pour rentrer et résider sur ledit territoire.

 

Quelles sont les pièces nécessaires pour se rendre aux États-Unis ?

 

Dans chacun des cas énumérés plus haut, pour voyager aux États-Unis, il faut disposer en premier d’un passeport valide. C’est un document officiel délivré par les services administratifs du pays d’origine certifiant l’identité et la nationalité d’une personne. Autrefois électronique, le passeport est depuis peu biométrique dans presque tous les pays. C’est un document qui permet de rentrer dans certains pays.

 

Pour les ressortissants venant des pays frontaliers des États-Unis par voie terrestre, ils doivent en plus du passeport :

 

  • Payer une taxe de 06 dollars américains (tarif du passage frontalier) ;
  • Disposer d’un billet de retour au pays d’origine ;
  • Posséder une preuve de solvabilité des dépenses à effectuer sur le sol américain.

 

Après le passeport chaque étranger doit obtenir un visa. Il est capital pour tout voyage aux États-Unis par voie aérienne et maritime. Avoir un visa est également obligatoire pour les voyageurs terrestres désirant résider pendant un temps sur le territoire américain.

 

En effet, tout immigrant a besoin d’un visa qui désigne un document officiel délivré par l’ambassade du pays à visiter et qui permet d’accéder au dit territoire. Il permet de séjourner dans le pays hôte comme autorisation de séjour pendant une période indiquée. Posé sur le passeport, cela montre la complémentarité et l’importance de ces deux pièces pour voyager. Il existe cependant des cas d’exemption de visa.

 

Comment établir un passeport ?

 

Avoir un passeport en cours de validité n’est pas un luxe, mais une nécessité vu l’importance de ce document. Ce précieux sésame est un document officiel complet permettant de jouir de ses civilités dans son pays d’origine. Il permet également de s’identifier et surtout de voyager dans d’autres pays. Pour en disposer, il faut faire une demande auprès des services compétents.

 

La durée de validité du passeport peut-être de 05 ans ou 10 ans, selon le pays de délivrance. Son établissement requiert la possession d’importantes pièces dont les principales sont :

 

  • Un formulaire officiel de demande de passeport à remplir ;
  • Une attestation de résidence ou justificative de domicile ;
  • Deux photos d’identité récentes de format 3,5 X 4,5 ;
  • La quittance des frais d’établissement de la pièce ;
  • La photocopie de la carte d’identité nationale ;
  • La photocopie de l’acte de naissance.

 

D’autres pièces supplémentaires sont à ajouter, selon le pays et le statut du déposant. Pour les mineurs, par exemple, il faudra ajouter la pièce d’identité et un justificatif du domicile du parent. Les frais, le lieu et la durée d’établissement du passeport varient d’un État à un autre.

 

Comment établir un visa américain ?

 

Le visa est un document officiel, délivré par l’ambassade ou le consulat des États-Unis auprès du pays d’origine. Que ce soit pour un voyage touristique ou d’affaires, il vous faut un visa pour entrer et séjourner pendant une durée donnée sur le territoire américain. Plusieurs types de visas américains sont disponibles en fonction du motif du voyage et de la catégorie du voyageur.

 

Chaque visa possède une durée fixe de validité avant la fin de laquelle le titulaire doit retourner dans son pays. Les prix de ces cartes de séjour sont différents et varient d’un type à un autre. Son établissement peut se faire à l’ambassade ou au service de l’immigration américaine. De façon générale, les pièces pour demander un visa sont :

 

  • Le passeport en cours de validité ;
  • La validation du formulaire de demande de visa non immigrant en ligne ;
  • La page de confirmation du rendez-vous à l’ambassade ;
  • Une photo d’identité de couleur 5X5 ;
  • Le certificat de mariage pour la conjointe qui accompagne le conjoint ;
  • Le certificat de naissance pour les enfants qui accompagnent le parent.

 

D’autres documents supplémentaires sont demandés, en fonction de l’objet du voyage et du type du voyageur pour l’obtention du visa.

 

Qu’est-ce que le visa ESTA ?

 

Le visa ESTA est né en 2009 et est issu du programme d’exemption du visa. C’est un accord conclu entre 39 pays, dont les États-Unis consistant à remplacer le visa par une carte spéciale. Les ressortissants des 38 autres nations peuvent donc se rendre en terre américaine sans visa, mais avec l’ESTA. C’est un certificat électronique délivré en 72 heures après validation et valable pour un séjour de 90 jours maximum.

 

Pour avoir l’ESTA, le demandeur doit payer les frais d’établissement (14 dollars) de celui-ci et envoyer la quittance à l’immigration. Le processus d’obtention de la pièce se fait en ligne et consiste à répondre à une série de questionnaires sur :

 

  • Le but de son voyage ;
  • Ses finances (qui doivent être suffisante pour couvrir ses dépenses) ;
  • La durée maximale du séjour ;
  • L’identité de la personne à visiter (s’il s’agit d’une prise en charge par un proche).

 

Les autorités américaines examinent les différentes réponses et décident d’accorder ou non le visa au demandeur.

 

Quels sont les types de visas américains ?

 

Il existe une cinquantaine de types de visa américain dont chacun ayant une durée de validité et un tarif fixe. Le plus intéressant est celui de type H-1B réservé aux travailleurs. Il est établi à 405 dollars et valide pour 03ans, renouvelable une fois. C’est un solide titre de séjour aux multiples avantages. Pour en posséder, il faudra avoir un contrat de travail avec une entreprise américaine dans une spécialité donnée.

 

C’est en effet à cette société d’entreprendre les démarches et de payer les frais du permis de séjour de son voyageur. Les autres types de visas les plus demandés sont :

 

  • Le visa de tourisme B-2 pour touriste et malade, établi à 160 dollars et valable pour un court séjour (3mois maximum) ;
  • Le visa d’affaires B-1 pour les hommes d’affaires, établi à 160 dollars ;
  • Le visa de transit C pour les marchandises en transit ;
  • Le visa de type E pour commerçants, établi à 205 dollars…

 

Le visa comme le passeport n’est pas juste intéressant. Il est aussi important dans la mesure où il constitue la véritable autorisation pour résider aux États-Unis.

 

 

 

A lire :

Les visas pour travailler aux USA

Le visa L pour le transfert d’employés

Le visa E pour investir aux USA

Le visa H1B