Dix choses que vous devriez connaître sur l’ESTA et le VWP

Pensez-vous à voyager aux États-Unis? Vous voulez savoir par où commencer?

Bien que la demande d’ESTA en ligne soit un processus relativement simple et rapide, il semble y avoir une certaine confusion sur ce que c’est exactement et comment cela fonctionne. Voici 10 choses à savoir :

  1. Les citoyens français n’ont pas besoin de visa pour voyager aux États-Unis.

La France fait partie du programme d’exemption de visa (VWP). C’est une très bonne nouvelle, car si vous possédez d’un passeport français valide et que vous souhaitez voyager aux États-Unis pour affaires ou pour le plaisir, vous n’avez pas besoin d’imprimer de formulaire et de prévoir des entretiens à l’ambassade américaine. Il vous faut toutefois faire une demande ESTA en ligne, mais cela ne prend que quelques minutes de remplir le formulaire en ligne. Afin d’éviter tout désagrément, nous vous conseillons de remplir la demande ESTA au moins 20 jours avant votre voyage. Tout est très simple.

  1. ESTA est un document entièrement électronique, sans tracas.

L’ESTA (Electronic System for Travel Authorization) est un système mis en place par les autorités américaines et qui recueille et recoupe vos données en ligne. Il s’agit d’une autorisation de voyage qui vous permet de monter à bord d’un avion ou d’un navire à destination des États-Unis. Le statut de l’autorisation est mis à la disposition des compagnies aériennes et des agents de la patrouille frontalière des USA. Au cours de votre voyage, vous n’avez qu’à présenter le passeport associé à l’ESTA, alors soyez prudent lorsque vous saisissez le numéro de passeport et vos informations biométriques. Techniquement, vous n’avez pas besoin d’une version imprimée du document, mais c’est une bonne idée d’en imprimer une copie pour vos dossiers.

  1. Avec l’ESTA, vous pouvez voyager aux États-Unis pour les affaires aussi.

Que vous prévoyez de visiter les États-Unis pour le tourisme, la recherche indépendante ou un traitement médical pour 90 jours ou moins, l’ESTA est le bon choix. Les voyages d’affaires sont permis aussi, à condition de ne pas réaliser de profit sur le sol américain. Vous pouvez toutefois participer à des réunions et à des négociations. Toute tentative de gagner de l’argent lors d’un voyage d’affaires avec un ESTA compliquera sans doute vos voyages futurs aux USA.

  1. Avec l’ESTA, vous pouvez rester jusqu’à 90 jours aux États-Unis.

Une fois que vous êtes arrivé aux États-Unis et que votre passeport est tamponné par l’agent de la patrouille frontalière, vous avez le droit de rester jusqu’àu maximum 90 jours. Si, dans le cadre de votre voyage, vous devez rester plus de 90 jours à la fois, vous aurez besoin d’un visa. Gardez à l’esprit que si pendant ce temps vous visitez le Mexique ou le Canada cela ne vous donne pas 90 jours supplémentaires.

  1. Vous pouvez utiliser votre ESTA pour une période de deux ans.

Votre ESTA est valable pour deux ans à compter de la date d’approbation et pour de multiples entrées dans le pays. Cela signifie que vous pouvez faire plusieurs voyages avec le même document, à condition que le passeport associé ne soit pas expiré. Chaque voyage doit être inférieur à 90 jours et la durée totale de votre séjour ne doit pas dépasser 180 jours par année civile. Ainsi, par exemple, vous pouvez prendre jusqu’à 6 voyages de 30 jours. En outre, vous serez en mesure de voyager aux États-Unis même si votre ESTA doit expirer pendant que vous êtes dans le pays — tant que l’autorisation est valable quand vous arrivez, tout est bon.

  1. Il y a trois réponses officielles à votre demande en ligne.

La plupart des demandes reçoivent un statut en quelques minutes: ‘Autorisation approuvée’ veut dire que vous êtes prêt à partir. Vous aurez un numéro de confirmation officiel par email; «Autorisation en attente » retarde la réponse de 72 heures maximum, car certaines de vos informations peuvent nécessiter des contrôles supplémentaires. ‘Voyage non autorisé’ signifie que vous n’êtes pas autorisé à voyager avec un ESTA et que vous avez besoin d’un visa traditionnel, correspondant au but de votre voyage.

  1. L’ESTA ne vous garantit pas l’admission sur le sol américain.

L’ESTA, comme le visa, vous donne le droit de commencer votre voyage aux États-Unis, mais la décision finale de rester dans le pays dépend des autorités frontalières. Lorsque vous présentez votre passeport à l’arrivée, attendez-vous à quelques questions simples, telles que les raisons de votre visite, la durée de votre séjour et la façon dont vous financez le voyage. N’oubliez pas d’être patient et de répondre honnêtement, malgré le décalage horaire.

  1. Si vous n’êtes pas admissible à l’ESTA, vous pouvez toujours demander un visa.

Selon les statistiques du gouvernement des États-Unis, plus de 99% des demandes d’ESTA en ligne sont approuvées et peuvent être utilisées pour voyager aux États-Unis immédiatement. Si vous êtes l’un des rares à avoir reçu une réponse négative, ne vous inquiétez pas, vous pouvez toujours demander un visa. En fait, avec la réponse négative, vous recevrez également des conseils sur la façon de procéder afin de postuler pour un visa. C’est pourquoi nous vous recommandons de solliciter votre ESTA en ligne quelques semaines avant la date prévue du voyage et de vous donner le temps de prendre des dispositions avec l’ambassade américaine si nécessaire.

  1. Chaque visiteur a besoin de son propre ESTA.

Si vous voyagez en famille, notez que chaque personne aura besoin d’un ESTA, peu importe son âge, même les bébés. Vous pouvez remplir le formulaire au nom d’un autre visiteur potentiel, mais assurez-vous que tous les détails soient complets et corrects.

  1. Vous n’avez pas besoin de plans de voyage spécifiques pour demander l’ESTA.

En tant que détenteur d’un passeport d’un pays participant au programme d’exemption de visa, vous n’avez pas besoin de présenter vos billets et réservations d’hôtel pour déposer votre demande. Vous pouvez donc en faire la demande à tout moment si vous êtes un amateur de voyages spontanés. Sur le formulaire, vous verrez des colonnes demandant de tels détails, mais elles ne sont pas obligatoires et n’affecteront pas le statut de l’autorisation de voyage. En outre, une fois que vous avez les détails du vol, vous pouvez toujours mettre votre fichier à jour.