ESTA garantie d’entrée aux USA ?

conditions esta usa

L’ESTA est-elle une garantie pour rentrer aux USA ?

Il faut en principe un visa pour voyager ou effectuer un séjour aux États-Unis. Alors, les voyageurs doivent obtenir un visa classique ou à défaut remplir les formalités d’entrée avec le visa électronique ESTA. Cependant, seulement les voyageurs de certains pays, exemptés de visa, peuvent être en possession de type de visa. Bien que sa détention permet de séjourner aux États-Unis, l’ESTA n’est pas une garantie pour entrer sur le territoire américain.

L’autorisation ESTA

Certains voyageurs, notamment ceux appartenant à l’espace Schengen, sont exemptés de l’obligation de visa traditionnel et peuvent donc se rabattre sur le formulaire ESTA. Cette carte de séjour est une assurance voyage que peuvent obtenir ces citoyens étrangers quelques jours avant d’entrer sur le sol américain.

Pourquoi obtenir l’ESTA avant de voyager aux États-Unis ?

Le visa schengen est une autorisation que le voyageur peut retirer en ligne et utiliser comme un visa de voyage. Il permet à son détenteur d’effectuer son déplacement sur le sol américain. En d’autres termes, l’ESTA est une permission que le voyageur doit obtenir s’il a comme pays de destination, les USA.

L’autorisation fait partie des modalités d’entrée aux États-Unis et des documents nécessaires pour ce voyage. Il faut généralement en effectuer une demande pour se conformer aux exigences d’entrée. Le formulaire de demande de visa doit ensuite être convenablement rempli et les autres documents de voyage bien fournis.

Les personnes pouvant bénéficier de l’ESTA ?

Le document ESTA n’est accordé qu’aux ressortissants de pays ayant accepté le processus d’exemption de visa. Cela étant, les citoyens des pays non bénéficiaires de l’accord doivent obtenir des visas avant de prétendre séjourner aux États-Unis. Pour les personnes éligibles à l’autorisation, il existe également des conditions à remplir pour entrer en possession et utiliser la pièce.

La possession de l’ESTA suffit-elle pour fouler le sol américain ?

L’autorisation ESTA bien qu’étant obligatoire a également quelques limites.

Les contraintes du voyage

Sans le visa ni l’autorisation électronique, aucun étranger ne peut embarquer sur un transport aérien pour les États-Unis. L’ESTA est un document important qui permet aux autorités américaines d’attester de la moralité du voyageur. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est demandé sur le formulaire des informations personnelles sur le passant.

Lesdites informations sont ensuite analysées en vue de préserver la sécurité du pays de l’oncle Sam. Toutefois, la validation de l’entrée sur le territoire américain du voyageur se fait avec un autre document de voyage : le passeport valide.

Un passeport électronique

Le passeport électronique est de plus en plus adopté par plusieurs pays. À l’instar des autres nations du programme, les États-Unis exigent aussi la présentation de ce document électronique avant d’entrer sur leur territoire. C’est cela qui valide le fait que le voyageur s’est acquitté de ces obligations pour se déplacer sur le sol américain. Le passeport biométrique n’est également pas refusé par les autorités américaines.

Il est recommandé aux voyageurs de toujours se munir de leur passeport en cas de déplacement dans le pays. À défaut du port permanent, il est aussi envisageable de faire la copie du document pour le garder sur soi.

Les utilités du document ESTA

Mis à part le déplacement vers les États-Unis, le document ESTA a plusieurs autres avantages.

L’ESTA comme titre de séjour

Si le voyageur arrive à accéder au sol américain avec son passeport en cours de validité, il peut alors y séjourner. Cependant, son séjour ne peut être que de courte durée et les activités qu’il peut effectuer sont limitées. Le document ESTA peut lui permettre de séjourner aux États-Unis même sans disposer d’un visa d’entrée. Et ceci, grâce au fait que ce document entre en ligne de compte du programme d’exemption de visa.

D’autres privilèges liés au document ESTA

En dehors de la résidence sur le sol américain, l’autorisation de voyage électronique permet d’effectuer des séjours d’affaires. Tout en étant étranger, le voyageur a la prérogative de signer des accords et des partenariats qui l’engagent professionnellement. Il peut également suivre des formations et participer à des colloques. Avec le visa ESTA, le ressortissant étranger peut se comporter comme un citoyen des États-Unis.

Que faut-il pour entrer en possession de ce document ?

L’importance du document ESTA pour voyager aux États-Unis n’est plus à démontrer. Toutefois, la procédure pour s’en procurer doit être bien suivie.

La demande du document ESTA

La meilleure manière de garantir l’obtention d’un visa ESTA est de faire votre demande par un système électronique efficace. Pour cela, le voyageur doit adresser une demande d’autorisation de voyage par voie électronique à la sécurité intérieure des États-Unis. Cette demande se fait sous la base d’un formulaire à remplir sur le site officiel de l’ESTA.

Dans ce formulaire, le voyageur doit présenter une demande en inscrivant des informations sur sa vie personnelle. Pour effectuer sa demande, les raisons de sa venue seront également renseignées sur le fichier. Il doit aussi notifier la durée de séjour sur le sol américain. Dans ce cas, il est important de mentionner un délai inférieur ou égal à 90 jours.

Si le voyage se fait en famille, chaque voyageur doit présenter sa demande et obtenir l’autorisation. Par ailleurs, il est important de transmettre sa demande au moins trois jours avant le départ. D’autres renseignements personnels comme son état de santé et sa situation sérologique sont aussi demandés sur le fichier. Le voyageur est tenu de remplir le formulaire avec des informations vraies et vérifiables.

L’obtention de l’autorisation

Une fois les informations convoyées, le voyageur doit attendre la réponse des autorités américaines. Si elle est positive, un document électronique lui sera envoyé en guise d’autorisation officielle de voyage. Après avoir reçu la page de validation de l’autorisation de voyage, il est important de l’imprimer en version papier.

Il peut aussi arriver qu’une demande de l’autorisation ESTA soit refusée par les autorités américaines. Dans ce cas, il se pourrait que les informations données par le voyageur soient fausses. Mieux encore, si le voyageur a eu des différends avec la justice américaine, son dossier n’aura pas de chance d’aboutir.

De même, si le délai avant la demande du document n’est pas respecté, il peut se voir refuser l’autorisation. La validité de ses pièces étatiques peut aussi jouer en sa défaveur. Si le passeport est expiré, le voyageur peut se voir refuser le droit d’accès aux États-Unis. L’intéressé pourra toutefois refaire une demande de l’autorisation ou postuler pour le visa classique.

D’autres précisions sur l’autorisation de voyage électronique

En dehors des étapes précitées, il existe d’autres subtilités propres à la demande de l’autorisation ESTA.

Quelques dépenses à prévoir

Bien qu’étant un document électronique, la validation de la demande ESTA n’en est pas pour autant gratuite. Le voyageur doit être en mesure de couvrir les frais afférents à la transmission de sa requête. Il s’agit essentiellement des dépenses relatives à l’établissement et à la certification des actes administratifs ainsi que les frais de traitement de dossier.

Que faut-il savoir d’autre sur l’ESTA ?

Bien qu’il puisse faire office d’autorisation de séjour, le document ESTA ne remplace pas un visa valide. Il s’agit juste d’une mesure dérogatoire instaurée en 2009 afin de faciliter les voyages d’affaires aux États-Unis. Le visa long séjour est toujours nécessaire pour tous les ressortissants étrangers qui désirent résider aux USA pour une durée de plus de trois mois.

Pour effectuer un séjour touristique ou une visite à des proches sur une durée relative courte, l’ESTA reste la meilleure alternative. Par ailleurs, il est aussi important de renouveler régulièrement ses pièces d’identité et son passeport pour éviter les retards de voyage. Si le passeport auquel elle est rattachée arrive à échéance, l’autorisation de séjour électronique perd également sa validité.

En cas d’expiration de l’ESTA, il faudrait aussi faire une demande de renouvellement pour voyager à nouveau aux USA.