ESTA, une demande en ligne facile à effectuer

ESTA demande en ligne

Obtenir un ESTA pour participer à un salon technologique aux États-Unis

Les États-Unis accueillent chaque année un grand nombre d’étrangers à l’occasion des salons technologiques. Les ressortissants de certains pays tels que la France ou la Belgique n’ont pas besoin de visa pour entrer sur le territoire américain afin de participer à ces évènements. Ils doivent juste disposer d’un ESTA, en plus de leur passeport. Que faut-il savoir sur cette autorisation de voyage électronique ?

Qu’est-ce que l’ESTA ?

L’ESTA est l’acronyme de Electronic System for Travel Authorization. Il s’agit d’une autorisation de voyage électronique qui peut remplacer certains types de visas pour un séjour de moins de 90 jours aux États-Unis. Il a été instauré en 2009 afin de faciliter l’entrée des ressortissants des pays bénéficiant du programme d’exemption de visa sur le territoire américain.

L’ESTA est délivré par les services de la sécurité intérieure et de l’immigration des États-Unis. Il s’obtient rapidement en ligne et les frais liés à la demande sont nettement moins élevés. Cependant, il est délivré sous certaines conditions sine qua non.

Quels sont les critères d’approbation de l’ESTA ?

Il faut être un ressortissant de l’un des pays membres du programme d’exemption de visa pour être éligible à l’ESTA. Aussi, le voyageur ne doit pas séjourner sur le territoire américain pendant plus de 90 jours, visite au Mexique, ou au Canada ou dans les Caraïbes incluses. Il faut également avoir un casier judiciaire vierge et disposer d’un passeport électronique ou biométrique.

En outre, toute personne blacklistée dans le programme d’exemption de visa n’est pas éligible à l’ESTA. Ceux qui ont déjà voyagé en Syrie, en Corée du Nord, en Iran, en Irak, au Yémen ou encore en Libye devront également faire une demande de visa classique auprès de l’ambassade ou du consulat pour pouvoir entrer aux États-Unis.

Dans quels cas faire une demande d’ESTA ?

Pour commencer, il est important de noter que l’ESTA n’est pas un visa, mais une autorisation de voyage. Ainsi, il vous permet d’entrer aux États-Unis pour les vacances, le tourisme, les voyages d’affaires ou pour assister aux évènements tels que les salons technologiques ou encore les conférences.

Il est également possible de profiter du séjour pour repérer les belles opportunités d’emploi en vue d’une expatriation professionnelle ultérieure. Par contre, cette autorisation de voyage ne vous donne pas le droit de travailler et d’étudier aux États-Unis ainsi que d’investir dans une compagnie basée dans le pays.

Comment obtenir un ESTA ?

Pour obtenir un ESTA, il suffit de remplir un formulaire en ligne. Vous devez alors fournir des informations plus précises concernant votre voyage telles que l’adresse et le numéro de téléphone de votre hôte. Les renseignements personnels de base tels que le numéro de passeport ou encore la profession sont également requis. Ensuite, il faut répondre à un questionnaire afin que les autorités américaines en sachent un peu plus sur vous.

Vous devez aussi indiquer votre numéro de carte de crédit ou de débit afin que le système puisse prélever les frais de traitement de dossier. Les procédures sont sécurisées et la confidentialité de vos données est préservée si vous envoyez votre demande via un site fiable. À noter que la détention d’un ESTA ne garantit pas que la douane américaine vous autorisera réellement à entrer sur le territoire une fois arrivé à destination.

Que faire en cas de refus ?

Vous recevez une réponse par email, au plus tard 72 h après l’envoi du formulaire. En cas de refus, vous pouvez entamer les démarches pour une demande de visa classique. Pour ce faire, remplissez le formulaire DS-160 en ligne et prenez rendez-vous pour un entretien à l’ambassade ou au consulat. Le traitement du dossier peut durer jusqu’à plusieurs semaines.

Par ailleurs, il peut arriver que le refus soit dû à une ou plusieurs informations erronées que vous avez fournies en remplissant le formulaire. Dans ce cas, vous pouvez renvoyer une nouvelle demande en veillant à ce que tous les renseignements soient exacts avant de valider.

Quelle est la durée de validité d’un ESTA ?

La durée de validité d’un ESTA est de 2 ans à compter du jour où vous recevez l’email d’approbation. Durant cette période, vous pouvez l’utiliser pour des entrées multiples sur le territoire américain. Vous pouvez revenir aux États-Unis autant de fois que vous le souhaitez tant que la durée du séjour ne dépasse pas les 90 jours.

Notez cependant que votre autorisation de voyage électronique perd sa validité lorsque votre passeport expire ou lorsque vous renouvelez celui-ci pour une raison ou une autre. Dans ce cas, il suffit de faire une nouvelle demande en ligne.

Que faut-il savoir d’autre sur l’ESTA ?

L’ESTA vous permet d’entrer aux États-Unis par voies aérienne et maritime. Si vous prévoyez de passer par les voies terrestres depuis le Canada ou le Mexique par exemple, il faut vous préparer à remplir un formulaire au niveau des frontières. Les procédures sont aussi faciles et l’autorisation est obtenue sur place, mais il faut parfois faire la queue pendant des heures pour être reçu.

En outre, rester aux États-Unis pendant plus de 90 jours est passible de sanctions plus ou moins sévères telles que le rapatriement, les amendes ou même l’interdiction de territoire pendant 10 ans. Enfin, il est à noter que l’autorisation de voyage est directement liée à votre passeport électronique ou biométrique. Il n’est donc pas obligatoire d’imprimer l’email d’approbation.

Conclusion

Vous n’avez pas besoin de visa pour participer à des salons technologiques aux États-Unis si vous êtes ressortissants d’un pays membre du programme d’exemption de visa comme la France ou la Belgique. Il faut juste obtenir une autorisation de voyage électronique ou ESTA si vous ne prévoyez pas de rester sur le territoire américain pendant plus de 90 jours. Pour ce faire, il suffit de remplir le formulaire ESTA en ligne. L’approbation est ensuite reçue directement par email au plus tard après 72 h. Dans la mesure du possible, il est conseillé de soumettre la demande quelques jours ou semaines à l’avance, car vous devrez entamer les procédures classiques auprès de l’ambassade en cas de refus.