Choisissez la langue:

Est-ce que les voyageurs doivent mettre à jour leur ESTA si elle expire avant qu’ils partent aux États-Unis?

Les États-Unis sont une grande Nation en richesses économiques comme en superficie. Ils abritent plusieurs organisations, structures et entreprises à vocation internationale. Des millions de voyageurs étrangers prennent l’initiative d’y séjourner pour de nombreuses raisons. Cependant, voyager aux Etats-Unis peut s’avérer un peu difficile.

En effet, tout voyageur doit disposer de certaines pièces importantes à l’instar du visa USA, ou d’un visa de visiteur pour être éligible à un séjour sur le sol américain. Pour ce cas de figure, c’est l’ESTA Etats Unis, une carte électronique issue d’un partenariat avec d’autres États qui est la pièce fondamentale.

Il peut toutefois arriver que ce dernier expire avant le jour du voyage. Découvrez ce qu’il faut faire dans ce cas.
 

Qu’est-ce que l’ESTA ?

Le visa ESTA est un document électronique permettant de voyager aux USA et dans 38 autres pays. Il est issu du programme d’exemption de visa créé en 2009. C’est un accord conclu entre 39 Nations de l’hémisphère nord dont la France, le Japon et les USA naturellement. Le but de ce dernier est de remplacer les visas classiques des pays concernés par une carte assez spéciale.

Le document ESTA est donc un certificat provenant d’un système électronique qui joue le rôle d’un visa.

Pour effectuer un voyage aux USA, les ressortissants des pays concernés peuvent donc faire une demande de l’E visa. L’ESTA USA, bien qu’étant valable pour deux ans, n’offre que 90 jours maximum pour un séjour aux États-Unis.

Notons que l’exemption de visa qu’est l’ESTA ne pèse pas autant que le visa classique américain. Il est surtout réservé pour les activités touristiques, les vacances et les voyages d’affaires.

Ce dernier ne permet pas l’obtention d’un numéro de sécurité sociale, ni la location d’un appartement et encore moins la disposition d’une assurance maladie. L’entrée sur le territoire américain avec un ESTA américain implique un déroulement de voyage électronique.

Un séjour sur le territoire américain nécessite donc soit un visa USA ou un ESTA dans certains cas. Ce dernier doit toutefois être valide. Une pièce qui n’est pas en cours de validité est non valable. D’importantes vérifications sont effectuées à l’embarquement et à la descente au niveau de l’immigration américaine.

Certaines personnes même étant originaires des pays du programme et possédant l’ESTA sont interdites d’accès aux USA. Il s’agit des voyageurs ayant déjà foulés une fois des pays à risque tels que l’Iran, l’Irak ou encore le Soudan. Ceux-ci doivent disposer d’un vrai et bon visa valide pour se rendre aux États-Unis.

La mesure ne concerne toutefois pas le corps armé, le personnel diplomatique et les travailleurs d’organisations internationales. L’ESTA bien qu’il soit une autorisation de séjour, n’est pas la seule pièce importante pour se rendre aux USA. La formalité d’obtention de cette dernière reste néanmoins plus facile contrairement à celui du visa classique.
 

Comment obtenir l’ESTA ?

Les formalités d’obtention du visa ESTA se déroulent essentiellement en ligne. Aucune visite n’a lieu à l’ambassade des Etats-Unis ou au consulat comme pour les visas. En cas d’indisponibilité ou de non-connaissance des démarches, plusieurs agences intermédiaires apportent leur aide aux voyageurs. Pour avoir l’ESTA, il faut dans un premier temps faire votre demande de formulaire en ligne.

Il faudra ensuite remplir le formulaire soigneusement et le renvoyer aux autorités américaines du service de l’immigration.

Le formulaire ESTA comporte des questions sur :

  • Le motif ou la raison du voyage ;
  • Le temps du séjour (inférieure ou égale à 90 jours maximum) ;
  • Les avoirs financiers du voyageur (ils doivent pouvoir couvrir toutes les dépenses à prendre en charge);
  • L’identité d’une personne prête à héberger (en cas de prise en charge par un proche).

 

Les réponses aux questions doivent être complétées par des justificatifs pour rendre plus solide le dossier. Bien que dans plus de 95 % l’ESTA est délivré aux demandeurs, il y a un grand recalage à la première demande. Une seconde demande plus onéreuse a lieu généralement.

Les différentes réponses fournies par les voyageurs sur le formulaire sont méticuleusement analysées par les autorités américaines. Des vérifications ont également lieu pour vérifier les pièces données. Une réponse est donnée au postulant en 72 heures maximum après la demande.

Il peut s’agir d’un rejet ou d’une validation du dossier. En cas de rejet, les frais ne sont ni récupérables ni remboursables. S’il est validé, le visa ESTA est immédiatement délivré, et envoyé au service postal renseigné.
 

Quels documents pour accompagner l’ESTA ?

Pour effectuer un voyage aux États-Unis, les voyageurs ont besoin d’un visa, mais aussi d’un passeport. Les visas sont généralement posés sur les passeports et sont très complémentaires. De nouvelles mesures de sécurité ont été prises en 2016 pour renforcer la sécurité.

Aux nombres de celles-ci, figure l’obligation pour les voyageurs d’accompagner l’ESTA d’un passeport biométrique ou électronique.

Le passeport en cours de validité doit donc être ajouté au visa pour obtenir une autorisation d’accéder au territoire américain. Une copie de celui-ci est d’ailleurs fournie préalablement lors de la demande de visa.

Afin d’éviter des déconvenues au niveau des aéroports américains, il est aussi conseillé de bien préparer ses bagages. En effet, il existe un certain nombre d’appareils et aliments interdits d’accès aux USA.

Il faudra donc consulter leur liste avant le voyage.

De plus, les justificatifs et tout ce qui concerne le voyage doivent être gardés. À la descente, il a un passage à l’immigration au cours duquel les autorités procèdent à des vérifications.

Billet d’avion aller-retour, reçu de réservation d’hôtel, passeport, visa, certification de finances, tout doit être disponible et à jour.

Plusieurs informations sont renseignées lors de la demande d’autorisation de voyage. Ces dernières seront juste confirmées à l’arrivée. Il y a souvent des cas de refoulements et de rapatriements pour lesquels aucun motif n’est donné. Cependant, si tout est en ordre, le voyageur n’a rien à craindre. Il est donc important pour les ressortissants de pays étrangers de bien s’apprêter en vérifiant les documents et surtout l’ESTA.
 

Quelles dispositions prendre vis-à-vis de l’ESTA ?

Obtenir un visa américain est plus difficile qu’obtenir l’ESTA. Chaque visa a une durée de validité avant la fin de laquelle le voyageur doit retourner dans son pays de provenance. Cette condition est aussi valable pour l’ESTA. Elle est même soulignée lors de la demande d’autorisation de séjour. Lorsque l’ESTA est délivré, il est valide pour deux ans et peut être utilisé n’importe quand pendant sa validité.

Étant donné que le séjour aux USA ne peut excéder 90 jours, il faut voyager 21 mois au maximum après la délivrance. Autrement dit, la durée du voyage doit toujours être comprise dans la durée de validité de la pièce. L’ESTA ou tout autre document expiré doit être mis à jour avant tout voyage.

Même si l’ESTA est valide, mais expirera lors du séjour, il faudrait le mettre à jour avant le départ.

Utiliser une pièce expirée est illégal et peut valoir la prison. Notons aussi que pour chaque voyage aux États-Unis, il faut un nouvel ESTA. Il faut faire une demande nouvelle du visa électronique pour chaque séjour aux USA.

En somme, l’ESTA est un type de visa spécifique destiné aux ressortissants de quelques pays. Son obtention est moins ardue, mais son usage nécessite quelques précautions et dispositions pratiques avant tout voyage.