Choisissez la langue:

Est-ce que l’ESTA garantit votre entrée aux États-Unis ?

Voyager aux États-Unis n’est pas une mince affaire. En effet, la sécurité aux USA est primordiale et il n’est pas simple d’y entrer comme dans d’autres pays. Il faut se munir des pièces d’autorisations, mais également respecter certaines conditions. En la matière, l’ESTA pour les Etats-Unis est l’un des documents qui peuvent vous permettre de voyager aux États-Unis. Mais est-ce que ce document vous garantit l’entrée dans le pays de l’oncle SAM ? Continuez la lecture pour en savoir plus.

L’ESTA, qu’est-ce que c’est ?

ESTA est dérivé de l’anglais Electronic System for Travel Authorization. C’est un système électronique d’autorisation de voyage. Elle a été mise en place au lendemain des attentats du 11 septembre 2001 et vise à sécuriser toutes les entrées dans le territoire américain. L’ESTA Visa intervient dans le cadre du programme d’exemption de Visa et détermine l’admissibilité des voyageurs aux USA. En outre, l’ESTA permet aux ressortissants de 37 pays d’obtenir un visa électronique dans de brefs délais.

Le document a une durée de validité de 2 ans à compter de la date d’émission. Sauf décision contraire, vous pouvez voyager pendant ces deux années sans demander une autorisation supplémentaire. Tout le monde peut solliciter une demande pour obtenir l’ESTA.

Qu’il s’agisse d’un enfant ou d’un adulte, l’ESTA est nécessaire pour voyage par voie aérienne ou maritime. Il existe des cas où un tiers peut solliciter la demande. Il s’agit par exemple des cas de voyage en groupe.

Quand peut-on solliciter l’ESTA ?

Vous pouvez demander l’ESTA à tout moment et c’est d’ailleurs l’un des plus grands avantages de cette autorisation électronique. Toutefois, il est recommandé de le faire au moins 3 jours avant votre départ effectif. Vous n’avez pas besoin de fixer une date avant d’obtenir l’ESTA USA. Il pourra être délivré pour des voyages relatifs aux traitements médicaux, un voyage d’Affaires, le tourisme.

Dans les cas où la demande est refusée, nous vous conseillons de vous rendre au plus vite à votre ambassade pour demander un visa. Si vous le perdez pendant qu’il est encore valide, vous n’aurez qu’à vous connecter sur le site officiel de l’ESTA pour l’imprimer de nouveau.

L’ESTA est-il un visa ?

Il n’est pas rare d’entendre l’expression « visa ESTA », mais cela n’est qu’un abus de langage. L’ESTA n’est pas un visa et il ne sera pas délivré lorsque certaines conditions ne seront pas respectées. En effet, il faut être absolument un membre des pays participants au programme Waiver Visa. À ce niveau, vous pouvez vous rassurer, car la France, la Belgique, l’Espagne et de nombreux autres pays sont concernés.

Ensuite, il faut avoir un passeport biométrique ou électronique encore valide. En outre, il faut posséder un billet aller-retour ou un billet qui prouve la destination finale dans le cas où vous faites simplement une escale aux États-Unis. Le voyage doit être effectué avec des compagnies reconnues et autorisées par les USA.

Enfin et surtout, le séjour du voyageur ne doit pas dépasser 90 jours. Autrement, vous risquez votre réputation auprès des autorités américaines. Si votre voyage ne respecte pas ce cadre règlementaire, le mieux serait de faire une demande de visa pour voyage en toute sérénité.

Est-ce une garantie vers les USA ?

L’ESTA facilite sans doute les voyages vers les USA, mais ne constitue en aucun cas une assurance que vous pourrez pénétrer sur le territoire. Il permet simplement de se rendre aux USA à bord d’un transporteur agréé. Arrivé à destination, il est indispensable de passer au niveau du service de douanes pour des vérifications. Afin de vérifier que tout est en règle, les agents contrôlent :

  • L’authenticité de l’ESTA
  • La carte d’identité ;
  • Le passeport…

Dans le cas où des problèmes sont détectés, vous ne serez pas autorisé à résider sur le territoire, bien qu’en ayant l’ESTA.

Un exemple concret est celui de la famille Perrais qui a apporté des produits non autorisés comme les friandises ou de la charcuterie en rendant visite à leur fille. Pendant les vérifications de leurs bagages, les douaniers ont vite saisi ces produits puis la famille a été soumise à un interrogatoire.

Au final, les produits n’ont pas été rendus. Mais heureusement, les douaniers ont pu se rendre compte de la bonne foi de la famille et les ont laissé entrer.

Cependant, tout le monde n’a pas la chance de cette famille. Un homme irlandais s’est vu renvoyé à chez lui en 2007, car il avait passé plus de temps que celui indiqué sur son ESTA. En effet, la loi américaine considère cela comme une violation grave des règles des États-Unis.

Cet homme très épris de l’Amérique n’a pas eu d’autres choix que de rentrer, après que ces irrégularités aient été découvertes. En effet, un contrôle d’immigration est toujours effectué à l’aéroport sur les pièces d’autorisation. Ainsi, on peut voir que les autorités américaines sont très strictes sur les règles applicables à l’entrée des étrangers sur leur territoire.

Bien que sa procédure soit longue et coûteuse, seul le Visa peut vous donner plus de chance de ne pas vous faire recaler à l’entrée des USA. Cependant, vous pouvez très bien voyager sans crainte avec l’ESTA, car le taux d’admission avec le document est quand même élevé. Il vous suffira de :

  • Lire toutes les règles qui régissent l’ESTA afin de ne pas tomber dans situations qui auraient pu être évitées ;
  • Ne pas essayer de duper les autorités ;
  • Faire preuve d’honnêteté pour avoir plus de chances de passer sans problèmes.

Que savoir de plus concernant l’entrée aux États-Unis ?

Les personnes résidentes dans les DOM-TOM sont soumises à des restrictions concernant l’entrée aux USA. Cependant, cela ne se limite qu’à certains cas et il convient de se renseigner dessus sur le site officiel d’ESTA. De même, l’accès aux territoires extracontinentaux comme le Porto Rico est soumis à des conditions supplémentaires qu’il faut absolument connaître.

En outre, il faut savoir que vous devez accorder une attention particulière à la « declaration form ». Il faudra mentionner sur ce document, tout ce que vous devez déclarer à la douane. De plus, vous aurez à fournir toutes les informations sur le lieu où vous comptez loger. Par ailleurs, certaines personnes se sont déjà fait recaler à cause de propos discriminatoires sur les États-Unis. Veuillez donc dès maintenant contrôler vos propos, car internet n’oublie rien.

Rendu obligatoire depuis le 12 janvier 2009, l’ESTA est un document pratique pour voyager rapidement aux États-Unis. Toutefois, il n’est en aucun cas un gage d’entré dans ce pays magnifique. Pour être sûr de résider en toute confiance, il faut suivre à la lettre les règles prévues.

Exemple 1: Sam
Sam est un citoyen irlandais épris des États-Unis. Il a visité les États-Unis plusieurs fois et a aussi cherché à s’installer à Chicago en 2007.Le mois dernier il est allé à Philadelphie avec des amis en utilisant l’ESTA. À l’arrivée à l’aéroport il a passé le contrôle d’immigration avec son passeport et son autorisation de voyage.

Là, Sam a eu une mauvaise surprise. En 2007, Sam a déménagé aux États-Unis avec une autorisation de voyage et est resté plus longtemps que les 90 jours autorisés. L’agent d’immigration l’a su avec le dossier d’immigration qu’ils ont sur chaque visiteur qui traverse la frontière du pays.

Ceci est considéré comme une violation grave des règles d’immigration américaine, et l’autorité américaine a refusé l’entrée de Sam dans le pays.

Son ESTA a été révoqué et Sam a été renvoyé chez lui par le prochain vol disponible à destination de Dublin.

Comme on le voit à partir de cet exemple, les États-Unis sont particulièrement stricts dans l’application des règles d’immigration. Nous vous suggérons donc de respecter très attentivement les règlements concernant votre autorisation de voyage.

Exemple 2: Famille Perrais
La semaine dernière la famille Perrais a voyagé à Los Angeles pour rendre visite à leur fille Laura, qui fait ses études là-bas.Voulant faire une surprise à leur fille, la famille Perrais ont apporté quelques friandises, y compris du fromage et de la charcuterie.

Ignorant l’interdiction d’entrer avec ces produits aux États-Unis, à l’aéroport de Los Angeles, après avoir passé les contrôles de l’immigration, ils sont passés à la douane, où leurs sacs ont été choisis pour un contrôle de routine.

Vous pouvez imaginer leur surprise quand ils ont vu la réaction des agents des douanes, devant ces produits non déclarés dans le formulaire de la douane.

La famille Perrais a été emmenée pour des contrôles et des interrogatoires supplémentaires.

Dans ce cas, l’agent a bien compris que la famille Perrais était de bonne foi. Les produits français ont été saisis, la famille Perrais a heureusement été autorisée à entrer dans le pays.