Choisissez la langue:

Les citoyens des Bermudes, le Canada, les Îles Marshall, la Micronésie ou besoin de demander une autorisation ESTA?

Afin d’améliorer les contrôles d’immigration sur son territoire, le gouvernement américain a mis en place, depuis 2008, un programme électronique d’exemption de visa (ESTA).

Ce dernier donne une autorisation de voyage électronique à tous les ressortissants des pays membres. Il s’agit d’un visa électronique qui permet à son détenteur de voyager aux États-Unis sans avoir besoin d’obtenir un visa classique.

Il faut noter que l’ESTA est nécessaire seulement pour les citoyens ou ressortissants de pays exemptés de visa. En effet, parmi les 197 pays existant dans le monde, seuls 37 participent au programme ESTA.

Ce qui veut dire que, pour franchir le sol américain, les citoyens ou ressortissants des autres pays doivent suivre les procédures d’obtention de visa classique à l’ambassade ou au consulat, quel que soit le motif du voyage.

Quels sont les pays éligibles au programme d’exemption de visa ESTA ?

Seuls 37 pays bénéficient des retombées du programme exemption de visa du gouvernement américain. La plupart de ces pays appartiennent à l’espace Schengen et à l’UE (Union européenne), mais aussi, on en dénombre une minorité des pays d’Asie.

Ces pays sont entre autres : la France, l’Allemagne, l’Andorre, l’Australie, l’Autriche, la Belgique, le Brunei, le Chili, la Corée du Sud, Danemark, l’Espagne, l’Estonie, la Finlande, la Grèce, la Hongrie, l’Islande, l’Italie, le Japon, la Lettonie, le Liechtenstein, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, Monaco, la Nouvelle-Zélande, Norvège, les Pays-Bas, le Portugal, la République du tchèque, le Royaume-Uni, Saint-Marin, Singapour, la Slovaquie, la Slovénie, la suisse et le Taïwan.

Les citoyens des Bermudes, le Canada, les Îles Marshall, la Micronésie, ont-ils besoin de demander une autorisation ESTA ?

Pour les citoyens des Bermudes, du Canada, des Îles Marshall et de la Micronésie, les procédures d’entrée aux États-Unis sont un peu différentes de celles des pays bénéficiaires suscités.

Étant donné qu’ils ne font pas partie des pays membres du programme d’exemption de visa, les ressortissants de ces pays sont contraints de voyager avec des documents de voyage classique (passeport en cours de validité, visa américain classique, etc.).

Il est possible que les autorités américaines étendent leur programme d’exemption de visa (ESTA) à ces différents pays. Tout est question de diplomatie. Le permis de séjour électronique est un levier à la fois économique et sécuritaire de la diplomatie américaine. À ce jour, 37 pays en bénéficient de l’offre américaine.

Conditions d’obtention d’une autorisation de séjour ESTA

Le demandeur de l’autorisation de voyage électronique ESTA doit se soumettre aux règlements et obligations ESTA. Le programme d’exemption de visa américain n’est pas accessible à tous les pays du monde.

Cela dit, les conditions d’éligibilité sont bien connues. Le gouvernement américain a voulu, au travers de cette mesure, renforcer la sécurité intérieure sur son territoire. Toutefois, les conditions d’obtention d’une autorisation de séjour électronique sont les suivantes :

Avoir un passeport en cours de validité

Le demandeur d’ESTA doit pouvoir être en possession d’un passeport valide avant d’espérer postuler pour l’obtention d’une autorisation de voyage électronique. Il faut dire que tous les passeports ne sont pas éligibles au PEV. Le demandeur doit disposer d’un passeport biométrique ou électronique.

Être ressortissant d’un des pays signataires

L’offre ESTA concerne uniquement les citoyens des pays bénéficiaires du système électronique PEV. Rassurez-vous que vous répondez à cette exigence même si vous bénéficiez d’une double nationalité. Dans ce cas, l’une des deux nationalités doit être bénéficiaire de l’offre ESTA.

Voyager par une compagnie aérienne ou une agence de voyages agréée par les USA

Parce qu’il s’agit avant tout d’une mesure de sécurité nationale, les États-Unis travaillent de concert avec certaines compagnies aériennes et agences de voyages.

Si vous souhaitez jouir pleinement de votre admissibilité ESTA, vous devez emprunter une agence de voyages, acheter un billet d’avion ou d’embarquement auprès de l’une de ces agences. Pas besoin de paniquer à ce stade, vous aurez toutes les informations sur notre site.

Décliner le motif de voyage et justifier son séjour aux États-Unis

L’une des conditions incontournables à l’obtention d’une autorisation de voyage est de justifier votre voyage aux États-Unis. L’ESTA est accordée uniquement pour des voyages de loisirs, transits et pour les voyages d’affaires ou professionnels.

Ces voyages ne doivent surtout pas excéder 90 jours. Si par contre vous y allez pour une longue période ou pour un emploi permanent, l’e.visa ESTA n’est pas fait pour vous. Il vous faudra dans ce cas faire la demande de visa classique.

Ne pas avoir commis un délit sur le sol américain

Avoir des démêlés avec le gouvernement américain vous disqualifie de l’offre ESTA. Le demandeur d’ESTA doit avoir un casier judiciaire vierge et être en bon terme avec les États-Unis.

Qu’il s’agisse d’un délit mineur ou majeur, d’une condamnation ou d’une mesure gracieuse de la part de l’administration américaine, cette autorisation électronique ne peut en aucun cas vous être attribuée.

Ne pas être tributaire d’un refus de visa aux USA

La demande d’autorisation de séjourner est sujette à de nombreuses formalités et conditionnalités. De ce fait, le touriste VWP ne doit pas avoir fait l’objet d’un refus de visa classique au préalable. Si tel est le cas, votre demande d’autorisation de voyage sera automatiquement rejetée.

Avoir un billet aller-retour ou un ticket d’embarquement

Faire une demande d’autorisation de voyage ne se limite pas qu’à la présentation d’un passeport valide. Vous devez renseigner certaines informations pratiques à l’instar de celles relatives à votre billet d’embarquement aller-retour.

Le système électronique exige du demandeur un ticket d’avion aller-retour. Si ce dernier venait à ne présenter qu’un billet aller simple sans renseigner son billet retour, le demandeur verra sa demande refusée. Si vraiment vous avez besoin d’un visa électronique ESTA, alors vous devez avoir une réservation de voyage aller-retour.

Une fois toutes ces conditions respectées, vous devez ensuite remplir le formulaire tout en indiquant le motif et la durée de votre séjour aux États-Unis.