Choisissez la langue:

Mon passeport montre un marqueur de sexe « X ». Comment dois-je remplir la partie du genre de l’ESTA?

La problématique du marqueur X semble difficile à cerner par les souscripteurs au programme de voyage ESTA pour les Etats-Unis. Dans un contexte de liberté, la promotion du genre est une évidence.

Toutefois, le remplissage du formulaire ESTA exige de la part du demandeur un ensemble d’informations personnelles. Pour les transgenres, il ne vous sera pas possible d’indiquer votre genre sur ce précieux document.

ESTA ne dispose pas actuellement d’une égalité des X à choisir sur l’application. Il est suggéré que le voyageur choisisse celui qui lui convient le mieux. L’ESTA ne sera pas refusée uniquement sur le sexe choisi sur la demande.

Comment choisir son genre sur le formulaire ESTA lorsque la mention « X » est portée sur son passeport ?

Remplir une demande ESTA ne s’improvise pas. Il s’agit d’un exercice qui peut vous donner des sueurs froides si jamais vous êtes à votre première expérience. Toutefois, le demandeur doit renseigner certaines formations relatives à votre biographie et à votre vie professionnelle.

Il faut dire que toutes ces informations ou données personnelles doivent être identiques. Par exemple, si sur votre passeport en cours de validité votre nom n’est pas écrit intégralement, vous n’aurez pas besoin de l’écrire différemment sur le formulaire ESTA.

Par contre, la configuration du formulaire ne se limite qu’à deux choix de genre ou sexe. Si le marqueur de sexe sur le passeport biométrique indique « X », sachez que cette réalité n’existe pas sur le formulaire ESTA. Que faire dans ce cas ?

Le demandeur qui ne peut affirmer son sexe « X » doit pouvoir choisir le genre qui lui convient le mieux. Il aura donc le choix entre le sexe masculin ou le sexe féminin. L’autorisation de voyage électronique ESTA ne vous sera pas refusée seulement sur le choix du genre.

Les exigences relatives à l’obtention du visa électronique sont un peu plus importantes qu’un simple détail sur le sexe. Si d’aventure votre demande venait à être rejetée, procéder simplement à une nouvelle demande si le motif du rejet n’est pas irrévocable.

Comment procéder à un renouvellement ESTA ?

Plusieurs cas de figure peuvent vous pousser à faire une nouvelle demande de l’e.visa ESTA. Vous pouvez engager une procédure de renouvellement après expiration de votre passeport. En vous faisant établir un nouveau passeport valide, on vous attribuera un nouveau numéro de passeport.

De ce fait, vous serez dans l’obligation de refaire une demande d’autorisation de voyage électronique. Le fait de ne pas renouveler son ESTA, pensant qu’il est encore valable dans le délai des 2 ans, constitue une sérieuse irrégularité, car votre autorisation perd automatiquement sa validité à la date d’expiration de votre ancien passeport.

De plus, vous serez contraint de faire une demande d’ESTA si l’ancien document est arrivé à expiration. En effet, à compter de la date d’obtention de votre ESTA vous disposez de deux ans avant le renouvellement.

Il faut tout simplement retenir que votre renouvellement d’ESTA est obligatoire si vous changez vos informations personnelles ou en cas d’expiration de la période de validité du passeport ou de l’e.visa.

Où bien remplir son autorisation de voyage électronique ?

Vous avez la possibilité d’obtenir un permis de voyage en ligne pour les États-Unis. Cette révolution technologique vous permet de séjourner sur le territoire américain sans établir un visa USA classique.

De ce fait, certains voyageurs VWP ne se retrouvent pas lorsqu’il est question de voyager pour les USA. Vous pouvez désormais obtenir une autorisation de séjour touristique électroniquement sur notre plateforme.

De plus, notre équipe de professionnels vous accompagne et prend en charge toutes vos difficultés afin de vous éviter toute situation désagréable. Il n’est pas recommandé de vous faire aider par des sites tiers qui peuvent vous demander des commissions bien plus supérieures aux frais ESTA, d’ailleurs dérisoires.

Que faire en cas de demande d’exemption de visa « en attente » ?

Si votre demande d’autorisation de voyage aux USA est mise en « attente », pas besoin de paniquer ou de croire au pire. Vous serez en mesure de savoir si vous êtes autorisé ou non à partir aux USA dans le cadre du programme d’exemption de visa.

Après soumission de votre requête, les autorités américaines ont jusqu’à 3 jours pour donner suite à votre demande. Il peut cependant arriver que votre demande passe plus de temps que vous ne le souhaitiez. Généralement, le traitement de votre dossier peut prendre plus de deux jours.

Une candidature ESTA en attente n’est pas synonyme de rejet. Vous devez simplement attendre que le gouvernement américain se prononce. Dès lors que c’est fait, vous recevrez un email. La mention finale « autorisation approuvée » ou « voyage non autorisé » est fonction du profil et des informations de chaque demandeur.

En outre, si le délai d’attente excède 72 heures, introduisez simplement une nouvelle demande. Par contre, si vous êtes victime d’un refus, plusieurs voies de recours s’offrent à vous. Il faut cependant se rassurer que le motif du refus est superficiel.

Comment devrais-je me comporter en cas de refus d’ESTA ?

La cause la plus fréquente d’un refus de voyage électronique est une inattention lors du remplissage de vos informations personnelles. Toutefois, il faut noter que plusieurs motifs peuvent vous faire perdre votre éligibilité au visa électronique ESTA.

Peu importe ce qui peut le justifier, quelle est l’attitude à adopter face à cette situation ? Deux pistes de solutions sont à explorer.

Faire une nouvelle demande ESTA

Vous pouvez avoir commis une erreur lors du remplissage de votre titre de voyage aux États-Unis. En cas de rejet, il suffit de réintroduire une nouvelle demande. Celle-ci doit se faire si et seulement si le motif du rejet n’est pas inattaquable.

De plus, attendez deux jours avant de relancer la procédure tout en sachant que les frais ESTA s’appliqueront à nouveau. L’ESTA vous octroie un séjour aux États-Unis pour voyage d’affaires, de loisir ou de transit d’une durée de validité plafonnée à 90 jours maximum.

Faire la demande de visa

Si le motif du refus est irrévocable, alors le touriste doit faire une demande de visa classique auprès de l’ambassade ou d’un consulat des États-Unis.