Choisissez la langue:

Pouvez-vous quitter les États-Unis afin d’obtenir 90 jours supplémentaires ?

Souvent, les étrangers qui souhaitent séjourner plus de 90 jours aux États-Unis, quittent le pays, en se rendant au Mexique, au Canada ou dans les Caraïbes, puis retournent afin de rester 90 jours de plus.

Même si cela peut parfois être accordé, le Département des douanes et de protection des frontières bloquent parfois le retour des passagers, pour violation de la loi d’immigration.

Si vous souhaitez rester plus de 90 jours prévus par l’ESTA, vous pouvez faire une demande de visa auprès de l’ambassade américaine. Il est préférable d’être aussi complet que possible, plutôt que de risquer d’être expulsé.

En résumé, si vous quittez le pays après 90 jours, quand vous revenez, les jours sont techniquement réinitialisés, mais il est du ressort de l’agent d’immigration de vous permettre de rentrer à nouveau. Si l’agent décide que vous avez tenté d’enfreindre la loi, vous pouvez être interdit de revenir aux États-Unis pendant 10 ans. Cela conduira à des complications dans l’avenir lorsque vous essayerez de retourner aux États-Unis.

Exemple 1: Daniel
Daniel et ses amis sont venus à Miami il y a moins d’un mois. Il est tombé amoureux de la ville et a décidé de rester indéfiniment.Il a utilisé un ESTA pour entrer aux États-Unis et est conscient qu’il devra partir dans deux mois, pour ne pas devenir illégal.

En outre, l’ESTA ne vous permet pas de travailler aux États-Unis.

Daniel a commencé à travailler dans un restaurant pendant qu’il s’installait dans sa nouvelle vie de Miami, tout en recherchant des solutions à son dilemme.

Il veut quitter le pays dans 40 jours et aller en République Dominicaine pour quelques jours. Il pense que ça lui permettra de rester 90 jours supplémentaires.

Après avoir consulté un avocat d’immigration, Daniel décide qu’il préfère retourner en France et faire une demande de visa auprès de l’ambassade américaine.

Nous vous recommandons de toujours suivre la loi.

Exemple 2: Stéphane
Stéphane est un citoyen australien qui rend visite à sa copine à Los Angeles.Stéphane est aux États-Unis depuis environ deux mois avec un ESTA. Il ne veut pas quitter sa copine et est à la recherche d’un moyen de prolonger son voyage.

Sa première idée est de faire un court séjour avec sa copine au Mexique, pour pouvoir bénéficier, à son retour, de 90 jours supplémentaires dans le pays.

Quand ils sont revenus du Mexique, l’agent d’immigration est devenu méfiant vis à vis de Stéphane. Il a vu que sa copine avait un visa à long terme, et qu’il n’avait que l’ESTA.

Stéphane a été autorisé à revenir dans le pays, mais seulement pour le temps restant sur ses premiers 90 jours. Il devra quitter les États-Unis dans deux semaines.