Choisissez la langue:

Quand faire un ESTA pour les Etats-Unis?

L’ESTA USA est désormais l’un des documents de voyage obligatoires, pour les voyageurs en destination des États-Unis. Cette autorisation de voyage est surtout imposée aux personnes qui se rendent dans le pays pour une cour séjour. De ce fait, toute personne concernée par cette nouvelle règle doit faire le nécessaire pour s’y conformer. Malheureusement, le processus d’obtention n’est pas toujours aisé. De plus, la demande peut prendre du temps avant d’aboutir. C’est sur cette base qu’il est important de faire sa demande à bonne date. Cette précaution permet d’anticiper une éventuelle surprise désagréable.
 

Qu’est-ce que l’ESTA ?

L’ESTA est la nouvelle autorisation établie par le gouvernement américain. Elle a été créée pour permettre à des personnes cibles de voyager sans visa touristique, ou autre visa pour voyager. Autrement dit, les personnes concernées n’ont pas besoin d’effectuer une demande d’obtention d’un visa pour voyager aux USA. Toutefois cette formalité n’est destinée qu’aux voyageurs, dont la durée du séjour aux États-Unis n’excède pas 90 jours. C’est le cas d’un voyage d’affaires, par exemple. Néanmoins, pour ceux qui désirent entrer sur le territoire américain pour un plus long séjour, le visa est obligatoire.

Par ailleurs, l’ESTA pour les Etats Unis  ne facilite pas la tâche uniquement aux citoyens concernés. La nouvelle formalité profite aux autorités américaines aussi. Ceci étant, ils ont une certaine aisance à traiter les dossiers dorénavant. Cependant, il convient de noter que tout le monde ne peut pas bénéficier de l’ESTA. Les seules personnes qualifiées sont celles qui sont ressortissantes des pays membres de l’ESTA. Parlant de ces pays, il est question de ceux qui font partie du programme d’exemption de visa.

En outre, il convient de remplir certaines conditions pour bénéficier de l’ESTA. La première consiste à posséder un passeport valable. Pour cela, il faut que le passeport soit délivré par l’un des pays bénéficiaires du programme d’exemption de visa. Mieux, il faut être en possession d’un passeport biométrique ou d’un passeport électronique en cours de validité. La raison qui justifie cet état de choses est simple. En fait, le passeport biométrique contient une puce qui mentionne toutes les informations personnelles du voyageur.

De même, aucune catégorie d’individu n’est épargnée par cette formalité. Que le voyageur soit une personne majeure ou une personne mineure, l’ESTA  Visa est obligatoire. De plus, les intéressés sont tenus de faire toutes les autres démarches liées au voyage convenablement. Quant aux enfants, ils devront être assistés par un tuteur légal lors de leur demande d’autorisation. En revanche, ils sont sommés de payer les frais au même titre que les adultes, aucune réduction ne leur est accordée.
 

Peut-on faire sa demande d’autorisation à tout moment ?

Pour faire sa demande d’autorisation ESTA, il faut se connecter sur Internet et soumettre sa requête en quelques clics. Cette étape du voyage est importante et ne doit pas être prise à la légère. En fait, il n’y a pas de voyage qui tienne sans l’ESTA. C’est la raison pour laquelle il est indispensable de choisir le bon moment pour enclencher le processus.

D’abord, il faut noter que la demande ESTA est généralement validée dans les 30 minutes qui suivent sa soumission. S’il y a des complications ou un retard lors du traitement, le délai est prolongé jusqu’à 72 h. Ce qu’il faut retenir par là, c’est que toute personne, qui souhaite effectuer son voyage à bonne date, doit vite soumettre sa requête.

Ainsi, il est plus prudent de faire sa demande au moins 3 jours avant le jour de départ. En procédant ainsi, on est sûr de ne pas manquer son vol.

Cependant, la validité de l’ESTA commence par compter dès la minute de sa sortie. Ce qui veut dire que ce serait inconvenant, de faire la demande 3 mois avant son départ par exemple. Toutefois, la validité est seulement de 2 ans et aucune journée de plus n’est accordée.

En conséquence, une nouvelle autorisation sera nécessaire pour effectuer de nouveaux voyages sur le sol américain. Également, il convient de retenir que la durée du voyage ne doit pas dépasser 90 jours. Au-delà de ce délai, toute présence en Amérique devient illégale.
 

À quel moment faut-il adresser une demande en renouvellement ?

Pour être valide, l’ESTA doit respecter un certain nombre de conditions. Parmi celles-ci, il faut que les données contenues sur l’autorisation soient conformes à celles du passeport en cours de validité et du billet d’avion. Au cas contraire, une révision de la demande s’impose. Dans un autre sens, un document qui arrive à expiration perd systématiquement sa validité. L’idéal serait, dans ce cas, de penser à le renouveler. De même, l’expiration du passeport peut être une cause de renouvellement.

En effet, en dehors du nom et du prénom, d’autres informations du passeport sont utilisées pour établir l’ESTA. De ce fait, un renouvellement du passeport peut changer ces informations, ce qui rend l’ESTA invalide. Dans ce cas, il faut adresser inconditionnellement une demande en renouvellement. Il existe également des situations qui peuvent contraindre les voyageurs à renouveler le document.

Par ailleurs, en cas de changement d’itinéraire, le document ESTA du voyage peut être renouvelé. C’est aussi le cas si l’individu présente certains problèmes ou certains troubles de santé. De plus, en cas de mariage ou de divorce, si les intéressés changent de noms, alors il faut une nouvelle demande d’ESTA. C’est aussi valable pour les personnes qui changent de nationalité ou de noms pour des raisons personnelles.

En conclusion, toute modification d’informations personnelles qui peut affecter l’ESTA conduit à un renouvellement. Par contre, il n’est pas possible de retourner sur le site pour modifier les données qui ont changé. Seule l’adresse e-mail est susceptible de modification. Pour cela, il est conseillé de prendre son temps pour remplir le formulaire esta. Toute erreur doit être évitée au risque d’être confronté à des difficultés plus tard.

Cependant, il est possible de voir sa demande rejetée même si toutes les informations fournies sont exactes. Dans ces cas, le mieux à faire est de prendre connaissance de la raison du rejet avant de refaire une demande. S’il n’y a pas d’alternative, il est préférable de se rendre à l’ambassade des États-Unis, ou au consulat pour se faire établir un visa valide.
 

Ce que doit retenir le candidat

Tout candidat exempté de visa doit connaître quel est le moment idéal pour lancer sa demande de l’ESTA. En cas d’approbation, la durée de validité est de deux ans non renouvelables. De plus, la validité est aussi subordonnée à la date d’expiration du passeport. En d’autres termes, si le passeport expire, alors l’ESTA perd sa validité. De là, on peut conclure qu’il est judicieux que le candidat présente sa demande d’autorisation à une date proche de son départ. Par contre, il ne doit pas oublier de vérifier la durée de validité de son passeport.

En outre, les personnes qui sont sûres d’effectuer un seul voyage de court séjour en deux ans n’ont pas à s’inquiéter. Ils peuvent présenter leur demande à tout moment. Il suffit de veiller à respecter le délai de 72 h avant leur départ. Toutefois, il faut noter que la demande peut être rejetée ou refusée. Au pire des cas, le candidat pourrait être jugé inadmissible au programme. Dans ces conditions, une demande de visa pour entrer aux États-Unis est nécessaire.

Pour éviter ce genre de déconvenue, il serait judicieux de faire sa demande huit semaines avant la date de départ. Dans ce cas, si la demande d’ESTA échoue, le candidat aura le temps nécessaire pour faire la demande d’un type de visa. Sachant que l’obtention du visa de voyage dure entre 4 et 6 semaines, il peut espérer effectuer son voyage aux USA à bonne date.