Choisissez la langue:

Que peut-on faire pour éviter des problèmes à la douane?

L’entrée sur le territoire américain est soumise à une réglementation rigide. Chaque touriste doit se conformer à la loi encadrant l’immigration aux États-Unis.

Les touristes étrangers sont tenus de présenter certains documents de voyages aux autorités compétentes stationnées au niveau des frontières. Il s’agit des pièces justificatives que le voyageur doit présenter à l’agent du service d’immigration au poste-frontière.

C’est sur la base de ces documents que son statut d’immigrant clandestin ou régulier est déterminé. Pour les voyageurs VWP, la présentation d’une autorisation de voyage électronique seule peut vous éviter des problèmes avec le service d’immigration et des douanes des USA.

Qu’est-ce qu’il faut faire pour éviter les problèmes à la douane américaine ?

Lorsque vous demandez un visa pour non-immigrant à l’ambassade ou au consulat américain, le fonctionnaire vérifie les documents pour comprendre si le candidat est apte ou non à entrer sur le territoire américain.

Cette aptitude est évaluée non seulement en fonction des exigences légales prévues, mais aussi du risque ou de la probabilité que le voyageur puisse essayer d’immigrer clandestinement aux États-Unis. Pour cette raison, certaines choses sont à éviter pour ne pas encourir le risque de refus d’un visa.

L’une d’elles est de montrer des liens avec votre pays. Il est conseillé de présenter des documents officiels, de préférence ceux montrant les liens familiaux en dehors des États-Unis. Il peut s’agir du certificat de naissance, de mariage ou de divorce, le statut de veuve et les documents indiquant le statut de la famille, surtout si vous avez des enfants.

Une autre astuce est de montrer une position financière stable qui vous permet de faire face aux dépenses de votre séjour aux États-Unis.

Certains documents peuvent être utiles comme le contrat de travail, le certificat de propriété d’une entreprise, votre déclaration de revenus, des documents prouvant que vous êtes un étudiant, extraits bancaires, RIB, compte d’épargne, investissements, fonds d’épargne, actifs de toute nature, prêts, baux, pensions et autres revenus.

La démonstration d’un lien avec votre pays est essentielle à la réalisation du visa. Bien qu’il doive examiner tous les documents identifiant le requérant, le fonctionnaire consulaire n’est pas obligé d’examiner la documentation additionnelle fournie.

Dans le cas des demandes de visa pour tourisme, affaires et transit, il peut être utile et pratique d’avoir une lettre d’invitation écrite par un citoyen américain ou d’un résident permanent, ou de toute autre personne résidant légalement aux États-Unis.

Selon le visa demandé, les documents qui doivent être fournis sont différents, par exemple, entre un visa d’étudiant et un travail temporaire. Il est toujours intéressant de fournir les documents mentionnés ci-dessus comme base pour toute demande de visa.

Il n’est pas rare qu’un visa ne soit pas approuvé (un sur cinq). Les raisons sont variées et expliquées, mais presque toujours concernent la sphère économique et les liens avec le pays. Le fonctionnaire ne peut approuver un visa s’il y a des lacunes économiques dans les documents soumis.

En refusant le visa, il empêche le demandeur de rester dans le pays illégalement. D’autres raisons de refus d’un visa sont : les exigences en matière de santé qui ne sont pas remplies, les crimes commis dans le passé ou un séjour illégal dans le pays pendant plus de 3 mois. Dans ces cas, l’interdiction de revenir aux États-Unis varie entre trois et dix ans.

L’ESTA vous permet-elle de franchir toutes les frontières américaines ?

L’autorisation de voyage électronique ESTA permet à son détenteur de séjourner sur le territoire américain en toute légalité. Elle vous garantit un accès permanent sur le sol américain dès lors que les règles fixées sont respectées.

Ce précieux document est le fruit du programme d’exemption du visa classique américain. Ce programme compte à ce jour, 37 pays membres. Seuls les citoyens de ces pays sont éligibles à cette mesure d’obtention de visa électronique.

Avec cette autorisation de voyage en poche, le touriste peut franchir toutes les frontières américaines sans soucis. Le voyageur VWP n’aura plus besoin de présenter certains documents justificatifs de son séjour, ses revenus, ou encore de son statut matrimonial ou professionnel.

Par ailleurs, l’ESTA n’est toujours pas la garantie parfaite pour franchir les frontières américaines. Selon l’appréciation de l’agent des douanes ou du service d’immigration, le voyageur VWP peut se voir refuser l’accès aux USA.

Avec votre passeport biométrique ou électronique valide, votre carte de crédit ou votre carte professionnelle et votre autorisation de séjour électronique approuvée, vous ne risquez absolument pas d’être rapatrié ou expulsé à la frontière.

Quels sont les documents nécessaires à la demande d’ESTA ?

La demande d’ESTA ne se fait pas à la hâte. Le système exige certains documents du demandeur. Lorsque vous remplissez le formulaire ESTA sur notre plateforme, certaines pièces vous seront demandées. Il s’agit notamment de :

Un passeport en cours de validité

Le demandeur doit fournir au département de la sécurité intérieure les informations contenues sur son passeport valide. Il doit présenter deux types de passeports : le passeport biométrique ou le passeport électronique.

Un justificatif de séjour et de voyage

Le document ESTA ne concerne que les voyages d’affaires, de transit ou de loisir. De plus, la durée du séjour est limitée à 90 jours maximum. De ce fait, le demandeur doit présenter un justificatif de voyage (sur la base de ces trois motifs de voyage) et un ticket d’embarquement ou un billet aller-retour pour justifier la durée du séjour.

Une preuve de vos revenus

Avant d’embarquer pour les USA, les autorités américaines ont besoin d’une preuve de vos revenus. Il s’agit d’une façon de les rassurer que vous pouviez vous prendre en charge tout au long de votre séjour. Ainsi, lors du remplissage de votre ESTA, vous devez fournir cette preuve (contrat de travail, etc.). Il est parfois demandé de renseigner l’adresse de votre employeur ou de présenter une preuve de votre statut d’indépendant.

En plus de ces trois principaux documents, vous serez soumis à certaines questions. Lesquelles donneront plus d’amples informations sur votre personnalité et bien plus encore.