Choisissez la langue:

Que se passe-t-il à l’arrivée aux États-Unis?

Chaque jour, plus d’un million de personnes passent par la douane aux États-Unis. Les Américains comme les étrangers doivent remplir un formulaire de douane. Les voyageurs étrangers devront également remplir le formulaire I-94. Par contre les voyageurs étrangers qui font partie du Programme d’Exemption de Visa (ESTA) sont exemptés de cette formalité.

Pour le contrôle d’immigration, les voyageurs sont divisés en deux groupes, l’un pour les citoyens américains et l’autre pour les voyageurs étrangers, y compris les détenteurs d’une carte de résidence permanente, connue comme carte verte. A ce moment-là, le voyageur passe devant un responsable de la protection frontalière et des douanes qui vérifie les documents d’identité; Il faut alors fournir l’adresse de résidence / séjour aux États-Unis, le passeport, visa et quand nécessaire la documentation supplémentaire comme pour les étudiants et les titulaires d’un visa K-1. L’agent prend également les empreintes digitales et une photo d’identité digitale sera aussi enregistrée.

Les agents du CBP prennent généralement quelques minutes pour décider de donner l’autorisation finale d’entrer dans le pays. Certains aéroports ont des bornes automatisées pour faciliter l’entrée des citoyens et des titulaires d’une autorisation ESTA, où il sera possible d’effectuer les formalités d’entrée d’une manière automatisée.

Ceux qui voyagent avec visa, recevront le formulaire I-94 avec quelques annotations importantes qui définissent la classification du voyageur et la date jusqu’à laquelle il est autorisé à rester dans le pays.

Il arrive aussi que les agents d’immigration effectuent des contrôles supplémentaires, prolongeant donc l’attente pour le voyageur. Une inspection plus approfondie est possible dans certains cas, et aura lieu dans une salle d’attente distincte de la salle principale d’arrivée.

Ceux qui arrivent par la mer suivent le même processus. Par contre dans ce cas les démarches se font parfois dans le bateau lui-même.

Il en va de même pour ceux qui arrivent par voie terrestre, avec quelques différences en ce qui concerne les citoyens américains et les résidents (pour qui seulement le passeport est nécessaire pour entrer dans le pays), et les citoyens mexicains (pour qui il est possible d’utiliser la carte Border Crossing (BCC) lorsque la visite se limite à la zone frontalière).

Lorsque vous vous apprêtez à traverser la zone des contrôles de sécurité, ainsi qu’au moment de monter à bord de l’avion, certaines précautions sont recommandées:

  • Soyez à l’heure.
  • Ayez votre passeport et autres documents de voyage à portée de main.
  • Portez des chaussures faciles à enlever.
  • Évitez de porter des objets métalliques qui peuvent déclencher le détecteur de métal.
  • Sortez votre ordinateur de votre sac de voyage afin qu’il puisse passer par le contrôle de sécurité

Les enfants et les bébés doivent aussi passer les zones de contrôle, mais ne seront pas séparés de leurs parents et / ou tuteurs. Il est conseillé que les enfants qui savent marcher passent seuls par le détecteur de métal. Dans le cas des nourrissons, le parent / tuteur peut passer par le détecteur de métal avec son enfant dans les bras.

L’inspection des bagages sera faite pour les poussettes, les chaises, sacs et couches.

Afin d’accélérer le passage de la zone de sécurité, vous devrez vous préparer à sortir les enfants de leur poussette. Il vous faudra aussi rester avec les bébés pendant tout le temps de la révision et ne pas demander à quelqu’un de le tenir. Il faudra aussi déclarer immédiatement tou liquide nécessaire à vos enfants pendant le voyage.

Exemple: Famille Bianchi
Cette année, Cristina, son mari et son fils de 6 ans Pierre ont fait les démarches pour entrer aux États-Unis grâce au Programme de voyage sans visa. Ils vont visiter Orlando et les parcs d’attractions de Disney. Lorsqu’ils atterrissent à l’aéroport de Miami, après l’attente habituelle leur tour arrive enfin de passer pour la vérification automatique des passeports à la borne électronique.

Bien que son mari et son fils Piero aient été immédiatement autorisés, Cristina a eu un résultat qui demande de fournir plus de précisions.

Dans de tels cas, le voyageur est dirigé vers une autre file, où un agent d’immigration analyse plus en détail les documents de voyage (passeport et ESTA dans ce cas). A ce moment une partie des voyageurs peut être autorisée dans le pays, ou dans d’autres cas sera accompagnée par un agent dans une pièce séparée. Parfois pour un problème avec les documents ou une question sur sa visite dans le pays.

Dans le cas de Cristina, elle a un homonyme signalé dans le système, donc une fois autorisée elle peut enfin rejoindre sa famille et se diriger vers sa destination finale.

Exemple 2: Amber
L’année dernière Amber et des amis à elle ont passé des vacances sur une croisière qui a duré une semaine et qui a fait quelques arrêts dans différentes villes des Caraïbes, y compris de Fort Lauderdale, en Floride.

Au moment d’arriver dans cette ville, Amber avec son ESTA a commencé à passer par le contrôle de l’immigration dans le port, lors de son débarquement pour découvrir la ville. Après les contrôles de routine, Amber a été arrêtée pour une inspection plus poussée. Il se trouve qu’elle avait répondu non à la question suivante : « Avez vous déjà été refusée a l’entrée des États-Unis ? ». Mais, huit ans plus tôt ceci lui était arrivé.

Après une confrontation avec les agents, Amber a finalement vu son passeport tamponné et l’entrée aux États-Unis accordée, avec la promesse de déclarer l’accident survenu huit ans plus tôt dans ses futures déclarations aux autorités douanières.