Choisissez la langue:

Qu’est-ce qui est le mieux, un ESTA ou un visa ?

Cela dépend de la durée de votre séjour aux États-Unis.

: L’ESTA donne la possibilité de rester aux États-Unis au maximum 90 jours. Si vous voulez rester plus de 90 jours à compter de l’arrivée sur le territoire américain, vous devrez passer par l’ambassade.

: L’ESTA est un document parfait si vous faites du tourisme, un bref séjour médical, un bref cours de langue ou de spécialisation (moins de 18 heures par semaine), ou si vous êtes en transit vers d’autres pays. En outre, dans le cas d’une entreprise, pour la vente ou l’achat d’une propriété, la participation à des foires commerciales ou à des conférences, et aussi pour les signatures de documents/contrats, l’ESTA est l’autorisation de voyage idéal.

Si le but du voyage est de trouver un emploi, commencer des études dans un collège ou une université aux États-Unis, ou s’installer de façon permanente, vous serez obligé de demander un visa approprié à votre cas.

Même si vous entrez aux États-Unis avec un jet privé, vous aurez à demander un visa, de type B1 ou B2.

Si vous vous êtes déjà été vu refuser l’entrée aux États-Unis, pour les raisons prévues par la loi, le système vous reconnaîtra comme inapte, et dans ce cas, pour rentrer aux États-Unis vous aurez besoin d’un visa.

L’ESTA ne peut pas être prolongé, ne garantit pas la résidence ou la citoyenneté, et ne vous permet pas de solliciter la carte verte (résidence aux États-Unis) ou d’autres types de visas.

Exemple 1: Lydia
Lydia voyagé aux États-Unis depuis qu’elle est petite pour visiter de membres de la famille vivant au New Jersey.

Après avoir passé tellement de temps à visiter les États-Unis, Lydia a toujours voulu s’y installer.

Aujourd’hui, Lydia veut aller aux États-Unis, où elle espère s’installer de façon permanente, avec l’aide de sa famille.

Lydia pense que, comme elle n’est pas sûre que les choses se passeront bien, l’ESTA est le meilleur choix pour elle. Ensuite, elle pourra toujours changer son statut avec un visa d’immigration.

En réalité cela ne fonctionne pas ainsi:

  • Avec une autorisation de voyage ESTA il n’est pas permis de travailler et de recevoir un salaire.
  • Si vous rentrez aux États-Unis avec un ESTA, il sera difficile de changer votre statut pour pouvoir rester indéfiniment.

Compte tenu de cela, Lydia opte pour un visa de travail, sollicité par le biais de l’ambassade américaine.

Exemple 2: Laurence
Laurence est une étudiante ingénieure en France qui vient de terminer ses études. Elle veut participer à un cours d’été à Chicago qui dure deux mois (60 jours). Les heures d’étude sont du lundi au vendredi, de 9h à 14h, soit au total 25 heures par semaine au terme duquel on lui délivrera un certificat de spécialisation dans la conception de systèmes.

Au début Laurence pensait qu’elle pouvait voyager aux États-Unis à l’aide d’une autorisation de voyage ESTA, on séjour étant inférieur à 90 jours, et son passeport français parmi ceux qui sont admis au VWP.

Nous l’avons informé que l’ESTA ne permet des études que pour une courte période, ne dépassant pas 18 heures par semaine, alors que ses cours sont de 25 heures par semaine.

Laurence a demandé et obtenu un visa J1 à l’ambassade américaine.