Choisissez la langue:

Si un voyageur VWP a reçu l’approbation ESTA, est-ce qu’il ou elle a également besoin de remplir un formulaire I-94W?

L’entrée dans un pays étranger nécessite presque toujours une autorisation. Aux USA, à défaut d’avoir un visa, il existe une autre possibilité permettant aux ressortissants de certains pays d’avoir un séjour d’une durée déterminée.

L’ESTA (Electronic System for Travel Authorization) se pose justement comme cette possibilité qui est offerte aux hommes d’affaires et aux touristes. En effet, l’ESTA est un système électronique d’autorisation de voyage américain.

Ce système électronique a pour rôle de déterminer quel voyageur remplit ou pas les conditions pour entrer aux USA. Ce programme qui existe en réalité depuis août 2008 est un atout sécuritaire énorme pour les autorités américaines.

Il renforce la sécurité intérieure du pays dans la mesure où il permet de limiter le flux des voyageurs et aussi de faire le tri de ceux qui franchissent le territoire américain.

Y a-t-il une différence entre l’ESTA et le visa classique ou ordinaire ?

Il faut insister sur le fait que l’ESTA n’est pas un visa et il ne saurait même le remplacer. La principale similitude se trouve au niveau où, tout comme le visa, l’ESTA est une autorisation qu’un voyageur VWP obtient pour fouler le sol américain.

Mais les fonctionnalités et les formalités d’obtention de cette approbation sont différentes. La demande de visa ordinaire se fait dans une ambassade ou dans un consulat, l’on n’a pas besoin d’être ressortissant d’un pays membre de la VWP pour faire une demande de visa.

Et cela démontre mieux l’extension du pouvoir d’un visa ordinaire. Par contre, avec l’approbation ESTA le pouvoir est beaucoup plus limité. La demande se fait en ligne, après avoir rempli le formulaire, et payer le coût exigé, vous pouvez avoir votre autorisation quelques minutes après.

Bien plus, l’ESTA ne vous permet pas d’avoir une activité rémunérée, c’est-à-dire avoir par exemple un emploi stable. C’est la raison pour laquelle, cette autorisation concerne beaucoup plus les touristes et les hommes d’affaires.

Elle ne pourra pas vous permettre d’avoir soit un long séjour aux États-Unis, soit de vous installer définitivement sur le sol américain. L’approbation ESTA a certes une validité de deux ans, mais avec elle vous êtes autorisés à séjourner aux USA sur une durée d’au plus 90 jours, que ce soit pour des affaires ou alors pour du tourisme.

Les conditions à remplir pour avoir l’approbation de l’ESTA

Bien évidemment, il existe plusieurs formalités qu’un voyageur doit remplir au préalable pour bénéficier de l’ESTA. La première condition à remplir est qu’il faut être un voyageur VWP. VWP (Visa Walser Program) signifie en français « programme d’exemption de visa ».

À juste titre, un voyageur VWP est donc un ressortissant de la trentaine de pays bénéficiaires de ce programme d’exemption de visa. Parmi ces pays, on peut citer : la France, la Belgique, l’Australie, la Lettonie, la Suisse, la Suède, le Japon, la Hongrie, la République tchèque, l’Espagne, le Portugal, la Nouvelle-Zélande, l’Estonie, la Finlande et bien d’autres.

Par la suite, il vous est indispensable d’avoir un passeport valide, qu’il soit biométrique ou encore à lecture optique. L’autre exigence est celle du billet d’avion. Il est imposé au voyageur d’acheter des billets d’avion aller-retour, une assurance certaine de votre bref séjour.

Il faut aussi être à mesure de voyager avec une compagnie aérienne ou maritime qui est reconnue et acceptée par « le programme d’exemption de visa » ou tout simplement par les Etats-Unis.

On n’oubliera pas que la demande d’exemption de visa doit se faire sur internet. Pour cela, il vous faut un porte-monnaie électronique (carte VISA, MasterCard, PayPal, American Express sont les plus recommandables et donc les plus acceptés dans ce processus) qui vous permettra de vous acquitter des frais exigés.

C’est quoi un formulaire I-94W ?

Le système ESTA est assez simplifié lorsque vous réunissez les critères d’éligibilité. Cette simplicité est aussi visible à travers le formulaire I-94W, qui est non seulement facile à remplir, mais aussi ne s’applique pas sur toutes les voies de voyage.

En réalité, les voyageurs VWP exempts de visas n’ont plus besoin de remplir le formulaire I-94W ni le I-94W vert qui se trouve dans leur passeport pour avoir accès aux USA. Mais, cela n’est possible que si les voyageurs VWP qui ont reçu au préalable une autorisation de l’ESTA empruntent soit la voie maritime, soit la voie aérienne pour arriver aux USA.

Par contre, le formulaire I-94W est nécessaire pour la frontière terrestre, lorsque vous optez pour la voie terrestre. À cet effet, le formulaire I-94W est tout simplement un document qu’il faut remplir lorsque vous voulez traverser une frontière américaine, que ce soit dans une voiture de transport en commun, en voiture personnelle ou en train.

C’est un document indispensable, d’autant plus qu’il permet aux douaniers de mieux contrôler les voyageurs qui sont en transit sur le sol américain afin d’avoir d’amples informations sur les activités qui les motivent à entrer dans leur pays. Il vous est demandé, que vous ayez le visa américain ou non.

C’est ainsi que les couleurs diffèrent en fonction de votre statut. Par exemple, votre formulaire sera blanc si vous avez un visa ESTA ; au cas contraire, il sera de couleur verte.

Comment remplir un formulaire I-94W ?

Le formulaire I-94W est assez simple à remplir. Vous pouvez le remplir en ligne (c’est possible depuis 2017) ou alors physiquement dès lors que vous arriverez devant les agents des douanes américaines.

Quel que soit le biais que vous choisissez (en ligne ou physiquement), les mêmes informations vous seront demandées pour remplir votre document I-94W. Il vous faudra mentionner sur le formulaire : votre nom et votre prénom, votre adresse, vos projets aux USA, etc.

Ensuite, vous aurez un questionnaire à cocher et un entretien à passer avec les agents douaniers pour mieux cerner votre personnalité. Enfin, on prendra vos empreintes, une photo de vous et vous débourserez une somme dérisoire représentant le paiement dudit document. Après avoir fait tout cela, ce document est agrafé sur votre passeport.