Choisissez la langue:

Voyager avec un animal avec l’ESTA

La compagnie de certains animaux, dont principalement celle des chiens et des chats est très importante pour plusieurs personnes. Il est presque impossible pour ces dernières de se séparer de leurs fidèles compagnons pour une certaine durée.

C’est ainsi que de nombreux animaux domestiques participent à des voyages à l’extérieur avec leurs maîtres. Lorsque le transport est aérien, différentes autorisations et dispositions pratiques sont obligatoires pour un voyage sans déconvenues. Il s’agira essentiellement d’appliquer les conditions de transport des animaux et de disposer des documents nécessaires au voyage.

Cet article fournit d’importantes informations sur comment voyager avec un animal avec l’ESTA.
 

Les conditions de voyage avec les animaux

Le voyage avec l’ESTA USA s’effectue uniquement dans les pays bénéficiaires du programme d’exemption de visa. L’ESTA étant un visa électronique a peut-être quelques contraintes, mais possède également plusieurs avantages pour ses détenteurs. Outre son utilisation pour un voyage et son processus d’obtention assez aisé, cette pièce permet également d’emporter son animal pour le séjour.

Il faudra évidemment respecter quelques conditions pour éviter des refoulements et assurer sa sécurité puis celle de l’animal. En principe, tous les animaux ne peuvent être transportés aux États-Unis et dans les pays utilisant l’ESTA pour les Etats-Unis. Il existe en effet une liste des espèces qui sont autorisées à accéder aux territoires des pays concernés. C’est le cas par exemple des animaux de compagnie, des animaux aquatiques, des reptiles…

Ainsi, les lapins, les furets, les cochons, les poissons, les serpents et surtout les chiens et chats peuvent voyager aux USA. Ces derniers doivent toutefois se trouver en bonne santé et être à jour en soins vétérinaires et en vaccinations. D’ailleurs, une recommandation du vétérinaire est demandée pour le voyage des carnivores domestiques et des animaux d’espèces non domestiques.

L’une des vaccinations canines les plus importantes est celle contre la rage qui doit se faire au moins 30 jours avant le voyage. Le carnet de vaccination retraçant la prise de vaccins de votre chien doit faire partie du voyage pour des besoins administratifs. Un certificat de capacité de voyage et un certificat d’absence de maladies infectieuses de l’animal, obtenus du vétérinaire, sont aussi nécessaires.

En dehors de ceux-ci, l’autre document important est le passeport pour animaux de compagnie comportant les prescriptions du vétérinaire. Les propriétaires d’animaux doivent posséder en plus de l’ESTA un passeport valide pour transporter des animaux. L’ensemble de ces pièces est nécessaire pour pouvoir accéder au pays de destination avec son animal en toute légitimité.

Il existe également d’autres dispositions supplémentaires spécifiques aux animaux et aux états de résidence. Ceci est également à prendre en compte et à préparer en amont pour le bien-être animal.
 

Les dispositions supplémentaires pour voyager avec un animal

En dehors des règles fixées par la juridiction de chaque pays, les compagnies aériennes fixent également des normes pour transporter des animaux. De manière générale, les animaux domestiques peuvent voyager en avion et en cabine à condition d’avoir au plus six kilogrammes. Ces derniers sont ainsi mis en cage et restent auprès de leurs propriétaires.

Les animaux lourds et ceux moins lourds, mais imposants sont déposés dans la soute à bagages. Il faudrait donc dresser son chien en amont et lui apprendre à rester en cage pendant longtemps sans paraître nerveux. La nourriture de l’animal canin doit être également assez légère et donnée quelques heures avant le départ.

Il est aussi recommandé de couper les ongles des animaux à transporter, pour qu’ils ne se blessent pas en situation inconfortable. Les chiens-guides ne sont, en aucun cas, exemptés des mesures ci-dessous. Ces derniers étant généralement sous la responsabilité civile des personnes handicapées ou aveugles sont rarement embarqués dans les porte-bagages.

De leur côté, les chats ont aussi besoin des certificats nécessaires pour effectuer le voyage. La vaccination contre la rage n’est toutefois pas exigée pour ces derniers. Cependant, un certain nombre de pays et territoires bénéficiaires du programme d’exemption de visa exigent une quarantaine pour les chats immigrés. Il s’agit d’une période d’isolement pendant laquelle le chat est étudié et analysé.

Lorsqu’il présente des signes de maladies contagieuses ou infectieuses pendant cette période, il sera soumis à des soins. Il est, en effet, très important de diagnostiquer et de soigner les animaux avant leur voyage. En règle générale, la présence des animaux en cabine a un tarif géré par le propriétaire.

Il est aussi possible de réserver une place pour l’animal sur un vol de fret ou chez une compagnie d’expéditeur agréé. Lorsque le poids de l’animal et de sa cage dépasse les 50 kg, des frais supplémentaires de cargaison sont facturés. Les animaux à transporter doivent être tatoués ou marqués d’une puce électronique.
 

Les précautions à prendre pour voyager avec un animal

Il existe un grand nombre de conditions et de dispositions pratiques pour voyager à l’extérieur avec un animal. Ces dernières sont en réalité peu tracassantes et ont pour but d’assurer la sécurité de l’animal et des autres passagers. Il est également très judicieux d’assurer le confort de son animal le long du trajet. Ce dernier peut être donné par la pose d’un coussin moelleux dans le sac de transport pour que l’animal se repose.

Il est aussi pratique de garder et de mettre à disposition de l’animal ses jouets préférés et une caisse de transport adéquate. Celle-ci doit disposer de portes, de roues retirables, d’un système de verrouillage et être assez grande pour que l’animal s’allonge et se retourne. Lorsque le sac ou la cage de transport doit rester en cabine, il doit posséder quelques dimensions spécifiques.

Il s’agit au maximum d’une longueur de 46 cm, d’une largeur de 26 cm et d’une hauteur de 24 cm. Les animaux à transporter aux USA et dans les pays utilisant l’ESTA Visa doivent être entièrement sevrés et âgés de 10 semaines minimum.

Ainsi, les chatons, les chiots et autres animaux nouvellement nés sont privés de voyage. De nouveaux animaux de compagnie doivent être recherchés dans ce cas pour son séjour à l’extérieur.

L’ensemble des conditions de voyage et les pièces nécessaires au trajet de l’animal étant disponibles, il faudrait ne pas s’oublier soi-même.
 

Les pièces nécessaires aux voyages pour les personnes ayant en charge des animaux.

Lorsque l’on possède un animal ou non, il existe un nombre de pièces importantes pour effectuer un voyage. Il s’agit en premier du passeport qui doit être biométrique ou électronique et du visa ou de l’ESTA. Les billets de transports pour son animal et pour soi-même, les réservations d’hôtels et les preuves de finances viennent juste après. Il n’y a pas d’ESTA à rechercher pour son animal accompagnant, mais pour soi-même, oui.

Le voyage avec ce visa électronique ne pouvant excéder 90 jours, l’animal et son propriétaire doivent rentrer dans la durée réglementée. Il est aussi recommandé de souscrire à une assurance pour son accompagnant pour pallier d’éventuels coûts dus aux attaques de celui-ci. Il ne sera toutefois pas possible de manipuler les animaux emportés à l’extérieur comme chez soi.

Le code rural de chaque territoire étant différent, les textes et normes ne sont pas les mêmes. L’ensemble des pièces nécessaires au voyage doit toujours être valide pour un séjour paisible et légal. Pour un voyage aux USA et dans les pays anglophones, il est également important de traduire en anglais les documents de l’animal.

En somme, voyager avec un animal avec l’ESTA entraîne un nombre important de petites tracasseries. Il faudrait disposer de certains sésames nécessaires au voyage et remplir les conditions et dispositions exigées. D’autres précautions supplémentaires sont à considérer pour un séjour mémorable au côté de son fidèle accompagnant.