Faut-il un ESTA ou un VISA pour travailler aux États-Unis ?

conditions esta usa

ESTA ou un VISA pour travailler aux États-Unis ?

Les ressortissants de certains pays, dont la France, bénéficient d’une de visa pour entrer aux États-Unis. En effet, certains types de visa peuvent désormais être remplacés par une autorisation de voyage électronique, appelée ESTA. Quelle option choisir si vous souhaitez vous rendre au pays de l’Oncle Sam pour travailler ?

Qu’est-ce que l’ESTA ?

Le concept d’exemption de visa a été instauré aux États-Unis en 1986. A l’époque, les ressortissants des pays bénéficiant du programme pouvaient entrer sur le territoire américain en présentant uniquement un passeport. Cependant, le gouvernement a été contraint de mettre en place des mesures de sécurité suite aux attentats terroristes de 2001.

C’est ainsi que l’ESTA, ou Electronic System for Travel Authorization, a vu le jour en 2009. Tous les ressortissants des pays inclus dans le programme d’exemption de visa doivent désormais avoir cette autorisation électronique pour pouvoir entrer aux États-Unis. Elle est plus facile à acquérir qu’un visa classique et également moins chronophage.

Quelles sont les conditions d’obtention d’un ESTA ?

Avant tout, vous devez être ressortissants d’un pays bénéficiant du programme d’exemption de visa pour être éligible à l’ESTA. Ensuite, la durée de votre séjour aux États-Unis ne doit pas dépasser les 90 jours, dans le cadre d’un transit ainsi que d’un voyage d’affaires ou touristique.

Aussi, il faut avoir un casier judiciaire vierge et être en règle par rapport aux autorités américaines. Autrement dit, vous ne devez pas faire partie de la liste noire du programme ou même de l’ambassade pour une raison ou une autre.

Comment obtenir un ESTA ?

Pour faire une demande d’ESTA, il suffit de remplir un formulaire en ligne. Il faut ainsi fournir des détails concernant :

  • Le voyage : coordonnées de votre hébergeur (particulier ou établissement) et votre point de contact sur le territoire américain ;
  • Vos renseignements personnels : passeport, carte de crédit ou de débit et compte sur les réseaux sociaux (facultatif).

Le traitement des dossiers par le système dure au maximum 72 h. Cependant, vous recevez généralement une réponse positive ou négative par email au bout de quelques heures ou même quelques minutes. A noter cependant qu’être en possession d’un ESTA ne garantit pas votre entrée aux États-Unis. La décision finale appartient au service des douanes à l’aéroport d’arrivée.

Que faut-il faire si la demande d’ESTA est refusée ?

Si votre demande d’ESTA est refusée alors que vous remplissez tous les critères mentionnés précédemment, il est possible que vous ayez fait des erreurs en remplissant le formulaire. Dans ce cas, vous pouvez renvoyer une nouvelle requête.

Par ailleurs, il reste possible d’entamer les procédures de demande de visa classique auprès de l’ambassade ou du consulat même si l’ESTA a été refusée. Dans ce cas, les démarches sont plus longues et coûteuses.

Quelle est la durée de validité d’un ESTA ?

L’autorisation de voyage électronique a une durée de validité de 2 ans à partir de la réception de l’email d’approbation. Il est possible de l’utiliser pour des entrées multiples aux États-Unis pendant cette période.

A noter cependant qu’un ESTA perd sa validité si vous soumettez une nouvelle demande avant 2 ans ou lorsque le passeport auquel il est lié est expiré. Dans le dernier cas, il suffit d’envoyer une nouvelle requête.

Quelle est sont les différences entre un visa et un ESTA ?

L’ESTA est plus facile à obtenir puisque toutes les démarches se font entièrement en ligne. Aussi, le délai de réponse est rapide et les frais sont peu élevés. Par contre, cette autorisation électronique de voyage n’est valable que pour les séjours de courte durée.

Le visa vous permet, quant à lui, de rester aux États-Unis pendant plus de 90 jours en cas de besoin et selon le type choisi. Par contre, les procédures d’obtention sont chronophages. Vous devez d’abord remplir un formulaire en ligne puis programmer un rendez-vous à l’ambassade. En plus, le délai de réponse dure parfois plusieurs semaines.

Est-il possible de travailler aux États-Unis avec un ESTA ?

Deux cas sont possibles.

Voyage d’affaires aux États-Unis

Être en possession d’un ESTA vous donne la possibilité d’aller aux États-Unis pour un voyage d’affaires de moins de 90 jours. Vous pouvez alors assister librement à des réunions, des colloques, des conférences ou encore des congrès et rechercher des opportunités d’emploi. Vous avez également le droit de négocier des contrats ou de participer à des entrevues avec d’ éventuels partenaires commerciaux.

Travailler aux États-Unis

Par contre, avoir un ESTA ne vous donne pas le droit d’exercer une profession ou de suivre des études et formations aux États-Unis. Il existe néanmoins une exception pour les employés d’une société non basée dans le pays qui doivent réaliser une partie de leur travail sur le territoire. Mais ici encore, la durée maximum du séjour est de 90 jours.

Dans quel cadre faut-il demander un visa ?

Ainsi, vous devez demander un visa classique adapté au motif de votre voyage si vous souhaitez partir aux États-Unis pour exercer un métier rémunéré ou pour étudier. Les journalistes en service ainsi que les investisseurs dans des sociétés basées dans le pays sont également inéligibles à l’ESTA.

Par ailleurs, les personnes ayant déjà voyagé en Corée du Nord, en Irak, en Syrie, en Iran, en Libye, au Soudan au Yémen ou en Somalie ne sont plus éligibles à l’ESTA depuis mars 2011, mêmes si elles remplissent toutes conditions mentionnées plus haut.

Conclusion

L’ESTA est délivrée aux ressortissants de certains pays, dont la France, qui prévoient de séjourner aux États-Unis pendant 90 jours au maximum. Cette autorisation de voyage est valide pour les séjours touristiques, les voyages d’affaires et la participation aux conférences, symposiums ou encore salons organisés sur le territoire. Par contre, elle ne vous permet pas de travailler, d’étudier ou de suivre une formation aux États-Unis. Il faudra donc entamer les démarches de demande de visa classique pour vivre le rêve américain, même si vous êtes originaire d’un pays bénéficiant du programme d’exemption de visa. Pour ce faire, remplissez le formulaire DS-160 en ligne puis programmez un rendez-vous au consulat pour un entretien. Vous obtenez les réponses quelques semaines plus tard.