Skip to content

Interdiction ESTA pour les voyageurs de Cuba

Autorisation de voyager aux États-Unis : les visiteurs de Cuba ne sont plus éligibles à l’ESTA

Les États-Unis sont particulièrement exigeants sur les personnes qui entrent sur leurs territoires. Un filtrage drastique s’opère avant même que des voyageurs ne foulent ses frontières. Pour venir dans ce pays, les étrangers doivent disposer d’une autorisation d’entrée en bonne et due forme. Globalement, deux options sont envisageables. La première est l’ESTA qui est une autorisation électronique d’entrée aux USA. La seconde est tout simplement le visa. Pour leur part, toute personne venant de Cuba ou qui y ont séjourné antérieurement devra faire une demande de visa avant d’être admis au pays de l’oncle Sam. Faisons le point sur cette formalité.

Les personnes venant de Cuba sont soumises à des restrictions pour venir aux États-Unis

Toutes les nationalités et tous les pays de provenance ne sont pas égaux par rapport à l’entrée sur le territoire américain. Si vous avez telle ou telle nationalité et si vous venez de tel ou tel pays (ou même si vous y êtes juste passé), il se peut qu’entrer aux États-Unis constitue un véritable parcours du combattant pour vous.

Parlons justement du cas des personnes qui viennent de Cuba ou qui sont passées par cet archipel depuis la date du 12 janvier 2021. Ces individus ne peuvent plus venir aux USA en faisant une demande ESTA, quand bien même leur pays d’origine y est, à l’origine, éligible. En cas de passage à Cuba, cette éligibilité devient caduque. Cela est intervenu après le mois de janvier 2021 lorsque le département d’État américain a classé le pays comme étant un « état qui sponsorise le terrorisme » (state sponsor of terrorism). À titre d’information, les autres pays qui sont classés comme tel sont les suivants : Syrie ; Corée du Nord ; Iran.

Selon les précisions du Ministère des Affaires Étrangères françaises, tout voyageur qui est passé par Cuba doit procéder à une demande de visa avant de s’envoler pour les États-Unis. Cette démarche s’effectue auprès d’un consulat américain.

Attention, cette mesure possède un caractère obligatoire. Elle doit être respectée, même dans le cas où le visiteur concerné aurait obtenu auparavant un ESTA. Une fois que la police des frontières va découvrir que vous avez le sol cubain avant d’arriver aux USA, vous risquez tout simplement d’être refoulé. Il est même possible que vous ne puissiez même pas embarquer pour un voyage vers le sol américain.

Comment entrer aux USA ?

Rappelons tout de même les formalités qui doivent être respectées pour pouvoir entrer sur le territoire américain. Voici les principaux éléments à connaître ou à posséder :

  • Passeport valide ;
  • ESTA ;
  • Visa d’entrée ;
  • Autres documents.

Un passeport en cours de validité

Comment c’est le cas pour entrer dans de nombreux pays du monde, il faut justifier d’un passeport pour pouvoir entrer aux États-Unis. D’ailleurs, les citoyens français bénéficient d’un avantage non négligeable, notamment grâce aux dispositions prévues par le Programme d’Exemption de Visa. Grâce à celui-ci, il n’est même pas nécessaire de demander un visa. Il suffit d’utiliser un passeport biométrique en cours de validité ou encore un passeport individuel dit à lecture optique (valide également) dont l’émission n’est pas antérieure au 26 octobre 2005.

Si un passeport français ne répond pas à ces exigences, il faudra en demander un nouveau ou demander un visa (ou encore demander un ESTA en fonction de l’objectif du voyage.

Dans tous les cas, il faut que ce document d’identité soit valide (et que cette validité dépasse les 6 mois qui suivent le retour de voyage vers l’extérieur).

L’ESTA ou autorisation de voyage électronique

Pour entrer aux États-Unis, en fonction de votre profil, vous pourriez avoir une ESTA ou autorisation de voyage électronique (Electronic System for Travel Authorization). En pratique, il faut remplir puis valider un formulaire en ligne avant de partir pour les USA. Ce document est valable pour tous les citoyens français et de tous les ressortissants de pays éligibles au Visa Waiver Program (programme d’exemption de visa) en vigueur depuis le 12 janvier 2009.

Cette autorisation électronique s’adresse aux touristes qui prévoient un séjour touristique américain ne dépassant pas 90 jours. Ce document est incontournable pour tout le monde, enfants et adultes. À noter toutefois que la possession d’un ESTA n’est pas nécessaire pour les détenteurs d’un visa et pour ceux qui arrivent sur le territoire américain via la voie terrestre.

L’ESTA possède une durée de validité de 2 ans (ou jusqu’à ce que le passeport expire). Il est possible de le demander au plus tard 72 heures avant de partir pour les States. Mais il est préférable d’en faire la demande le plus tôt possible.

Il est recommandé d’imprimer le formulaire ou de le garder à porter de main pour entrer aux USA (en tout cas si vous venez en avion ou par bateau).

Le visa

Il existe de nombreux types de visas pour pouvoir entrer aux États-Unis et y rester pour une durée excédant les 90 jours. Le visa à demander dépend justement de l’activité prévue une fois arrivée sur place et du statut de chacun (étudiant, sportif, journaliste…).

Pour pouvoir déposer un dossier de demande de visa, il faut prendre rendez-vous auprès du Consulat américain. Il est également nécessaire de procéder d’abord au remplissage d’un formulaire DS-160 et d’effectuer le paiement de tous les frais avant cette prise de rendez-vous. Une fois obtenu, le visa peut être valable jusqu’à 10 ans.

Dans le cas où vous allez apprendre l’anglais (ou le perfectionner) durant le passage aux États-Unis et pendant une durée ne dépassant pas 12 ou 18 heures hebdomadairement (en fonction du statut), vous n’aurez pas besoin d’un visa étudiant.

Divers documents

Outre le passeport, l’ESTA ou le visa, il existe encore d’autres documents à prévoir et qui sont incontournables. Vous devez justifier d’un billet d’avion ou de bateau (aller/retour) qui va prouver que vous allez bien rentrer chez vous une fois que votre séjour est terminé. Pour leur part notamment, les touristes ne peuvent pas rester plus de 90 jours. Le séjour ne pouvant pas être prolongé une fois sur place et il n’est pas non plus envisageable de procéder à un changement de statut. En outre, il est aussi impossible de devenir étudiant ou de trouver un emploi.

Il faut aussi mentionner l’utilité de disposer d’une preuve de solvabilité financière. Cela peut être un chèque de voyage ou une carte de crédit ou autre document qui prouve que vous pourrez subvenir à vos besoins tout au long de votre séjour.

L’exception du voyage par voie terrestre vers les USA

Si vous envisagez de venir sur le territoire américain en empruntant la voie terrestre, il vous sera demandé de payer une taxe dont vous vous acquitterez en espèces. Si vous venez du Canada ou du Mexique, vous devez avoir entre les mains un passeport valide, un billet de retour et des documents justifiant votre solidité financière.

Conclusion

Il existe donc divers formalités et documents à prévoir lorsque vous vous rendez aux États-Unis. Attention toutefois si vous êtes passé par Cuba avant votre voyage. Dans ce cas, si vous avez un ESTA, ce document ne suffira pas. Un visa est indispensable pour pouvoir entrer dans le pays. Tenez-en bien compte durant les préparatifs de votre voyage.