Joe Biden rouvre les États-Unis aux voyageurs vaccinés

vol vers les usa

Joe Biden rouvre les États-Unis aux voyageurs vaccinés contre la Covid-19 à partir du 8 novembre

Le lundi 25 octobre 2021, le président américain Joe Biden approuve un décret permettant aux voyageurs étrangers vaccinés d’entrer aux États-Unis à partir du 8 novembre 2021. À titre de rappel, les citoyens de plusieurs pays étaient soumis à une politique de restriction stricte depuis 2020. C’était pour lutter contre la propagation de la Covid-19. Dorénavant, les ressortissants européens de l’espace Schengen, les Chinois ou encore les Indiens peuvent se rendre au pays de l’oncle Sam.

Concernant la réouverture des frontières américaines

Les pays concernés

L’ancien président américain D. Trump avait mis en place, en 2020, une politique de restriction : le « Travel ban ». Elle consistait à limiter le nombre de personnes franchissant les frontières des États-Unis et de l’Europe.

En août 2021, la Maison Blanche prévoit de permettre l’accès du territoire américain aux voyageurs vaccinés. Jusqu’en 2020, ce programme de réouverture reste encore un projet. Ce n’est que le 15 octobre 2021 que la nouvelle est officialisée.

La Maison Blanche autorise l’entrée des ressortissants vaccinés de plusieurs pays, à savoir :

  • La France ;
  • L’Allemagne ;
  • L’Espagne ;
  • La Grèce ;
  • La Suisse ;
  • L’Italie ;
  • La Chine ;
  • L’Irlande ;
  • La Grande-Bretagne ;
  • L’Inde ;
  • L’Afrique du Sud ;
  • Le Brésil ;
  • L’Iran.

Le cas des voyageurs arrivant par voie aérienne

Les personnes ayant pris l’avion pour les États-Unis doivent se soumettre à des exigences, malgré la levée de restrictions. L’administration Biden tient à souligner que toutes les mesures prises entrent dans le cadre de la lutte contre la pandémie.

Par exemple, les passagers doivent présenter une preuve de vaccination avant leur embarquement. Sinon, les compagnies aériennes sont dans l’obligation de refuser le voyage. Le gouvernement américain est sévère à ce sujet.

Il collabore avec les compagnies aériennes pour mettre en place les mesures nécessaires afin de limiter la propagation du virus. Par exemple, un système de contrôle et de suivi a été mis en place pour contacter facilement les passagers.

Le cas des voyageurs empruntant les voies terrestres

La levée de restrictions pour les personnes empruntant les voies terrestres se passe en deux étapes :

  • À partir du 8 novembre 2021 : les individus qui voyagent pour des motifs non essentiels doivent être vaccinés. Ils comptent traverser le Canada ( il faudra se munir de l’A.V.E Canada) ou le Mexique pour faire du tourisme, passer des vacances, ou rendre visite à de la famille.
  • Jusqu’au janvier 2022 : l’obligation de vaccination est facultative pour les personnes passant par le Canada ou le Mexique (il faudra se munir de la Visitax) avec des motifs impérieux.
  • Attention, cette obligation de vaccination va être mise en vigueur pour tout le monde à partir de janvier 2022, peu importe le motif.

Le statut vaccinal : une condition capitale pour aller aux États-Unis

Le statut vaccinal reste l’une des conditions capitales pour entrer aux États-Unis, malgré des exceptions. Les autorités américaines sont strictes à ce niveau.

Quiconque embarque dans un avion pour les USA doit se munir d’une preuve de vaccination numérique ou en papier comprenant les informations suivantes :

  • Le nom complet du passager ;
  • Sa date de naissance ;
  • Le nom du vaccin ;
  • La date d’administration de la première et de la deuxième dose du vaccin.

Il est important que le document soit délivré par un organisme officiel.

Seuls les vaccins approuvés par l’OMS ou Organisation Mondiale de la Santé sont acceptés par le gouvernement Biden :

  • AstraZeneca ;
  • Moderna ;
  • Johnson & Johnson ;
  • Pfizer/BioNTech ;
  • Covaxin ;
  • Sinovac ;

Le couvre-feu aux États-Unis

Le couvre-feu entre dans le cadre de la lutte contre la propagation de la Covid-19. Il concerne non seulement les Américains, mais également les citoyens étrangers. Le système a été mis en place dans plusieurs États, avant d’être retiré en 2021.

Par exemple, À New York, le couvre-feu commence à 20 h jusqu’à 5 h. Actuellement, il n’en est plus. Cette règle a été supprimée en juin 2021. Néanmoins, d’autres États continuent d’appliquer le système.

Le couvre-feu limite les rassemblements nocturnes durant lesquels les gestes barrières ne sont pas correctement respectés. Il sert à inciter chacun à rester chez soi à la nuit tombée.

Les formalités pour entrer aux États-Unis

Les contrôles frontaliers

Certes, le Travel ban a été levé, mais les mesures de sécurité restent en vigueur. Les contrôles frontaliers font partie des dispositifs pour limiter l’ampleur de la pandémie. Ils varient selon le pays d’origine du passager.

Des agents responsables du contrôle des frontières assurent à ce que chaque passager respecte les règles.

Pour le cas des citoyens européens à partir de 2 ans, voici ce qui leur est demandé une fois à l’aéroport :

  • Porter un masque ;
  • Se munir d’une autorisation spécifique pour voyager aux USA : document ou attestation ;
  • Accepter les vérifications de routine effectuées par les agents des services frontaliers : prise de température, examen visuel de symptômes ;
  • Présenter un test PCR négatif ou une preuve de vaccination ;
  • Disposer d’une attestation sanitaire.

La quarantaine

La quarantaine est une mesure de sécurité appliquée par de nombreux pays. Sa durée varie selon le pays, allant de quelques jours, voire des semaines. Les voyageurs sont invités à effectuer un test PCR, une fois cette période achevée.

Aux USA, les règles concernant la quarantaine varient selon l’État. Il est alors important de se renseigner sur les lois mises en vigueur après avoir défini une destination. Contactez le Consulat de l’État américain où vous prévoyez d’effectuer votre séjour pour être informé de la situation.

Le test PCR

Le test PCR figure parmi les dossiers obligatoires pour voyager aux États-Unis. Il est important de le faire 3 jours avant la date prévue pour le départ vers les USA.

Par exemple, une personne compte quitter son pays pour les États-Unis le 20 novembre à 19 h. Elle va alors effectuer un test PCR le 17 novembre après 00 h.

Pour information, il est aussi nécessaire de présenter le certificat « Passenger Disclosure and Attestation to the United States of America ». Il est classé avec les autres documents de voyage, en l’occurrence la preuve de vaccination et le test PCR négatif.

L’exemption vaccinale

L’exemption à l’exigence vaccinale concerne des catégories de personnes, à savoir :

  • Les mineurs âgés de moins de 18 ans ;
  • Les personnes ne pouvant pas être vaccinées pour des raisons médicales ;
  • Les personnes issues de pays où le taux de vaccination est en dessous de 10 %. Elles voyagent pour des raisons professionnelles.

L’autorisation ESTA : le document indispensable pour voyager aux États-Unis

L’autorisation ESTA (Electronic System for Travel Authorization) est le document dont vous avez besoin pour aller aux États-Unis, sans visa. Elle a été mise en place pour limiter les risques d’insécurité, notamment les attentats.

C’est un formulaire en ligne créé par le « Department of Homeland Security ». Il est disponible sur le site du gouvernement américain. Le compléter est une démarche simple qui consiste à indiquer des renseignements personnels et à régler des frais de traitement de dossier.

Rapide, le traitement de la demande ne dure que quelques minutes. Certains dossiers prennent plus de temps, surtout jusqu’à 72 h. À savoir que ce sont les services de l’immigration qui s’en occupent.

Une fois accordé, le document ESTA autorise plusieurs entrées aux USA. Chaque séjour est limité à 90 jours, et le document est valable pendant 2 ans.

Il est important de savoir que cette autorisation de voyage électronique ne garantit pas l’entrée sur le territoire américain. Il donne seulement le droit de prendre un avion. Malgré cela, les risques de ne pas entrer aux USA restent faibles.