Choisissez la langue:

Quand faut-il faire sa demande ETSA pour les Etats Unis ?

Quand faut-il faire sa demande ETSA pour les Etats Unis ?

 

Le voyage vers les États-Unis impose la prise en compte de certains paramètres essentiels. Il s’agit, entre autres de la demande de visa qui est l’une des conditions sine qua non. Cependant, il arrive que dans certains cas, les voyageurs soient exemptés de la demande de visa traditionnelle.

 

À cet effet, il existe un document électronique officiel qui facilite le voyage aux États-Unis pour les voyageurs en règle. Une bonne connaissance de la procédure de l’ETSA éviterait aux personnes concernées de se faire avoir par de fausses informations.

 

Qu’est-ce que l’autorisation de voyage électronique ?

 

Mis en place par le gouvernement américain, l’ETSA est un système électronique qui permet aux ressortissants de pays bénéficiant de l’exemption de visa de voyager aux USA facilement. Elle est effective à plus de 90 % pour les voyageurs répondant à tous les critères. Cette facilité a été mise en place pour les voyageurs qui remplissent les conditions requises.

 

Ainsi, à la place du visa classique, l’ETSA tient lieu de l’autorisation de voyage. Il permet à une catégorie de voyageurs de débarquer sur le territoire américain, sans avoir à faire les procédures préalables à l’ambassade.

 

Par contre, cette règle n’est valable qu’à certaines conditions. La plus importante de toutes est la volonté du voyageur de passer un court séjour en terre américaine. Au cas où cela ne ferait pas partie de ses projets, il est tenu de faire la procédure normale. Il court alors tous les risques possibles, dont le rejet de sa demande ou les déboires avec le département de l’émigration.

 

Néanmoins, les voyageurs ne sont pas les seuls à bénéficier de ce système, les autorités américaines qui s’occupent des demandes en profitent aussi. Grâce à l’ETSA, ils n’éprouveront plus aucune difficulté à monter les dossiers de chaque personne qui atterrit sur le sol américain. Comme il a été dit plus haut, n’importe qui ne peut en bénéficier. Pour en jouir, il faut être ressortissant d’un pays ayant pris part à la signature de la convention VWP (Visa Waiser Program).

 

Toutes les personnes qui initient cette démarche doivent s’acquitter des frais qu’elle occasionne. Les adultes aussi bien que les enfants sont concernés par le paiement des frais. De plus, chacun doit avoir un laissez-passer en son nom propre.

 

Pour les mineurs, il est nécessaire qu’ils aient un tuteur légal, dans le but d’effectuer la demande d’autorisation de passeports. Il faut aussi noter qu’il n’est pas question pour ces derniers de réclamer une quelconque réduction des frais, sous prétexte qu’il s’agit d’enfants en bas âge. Le coût de l’ETSA est le même pour tous les voyageurs.

 

Quel moment est idéal pour demander l’ETSA ?

 

L’ETSA est un programme d’exemption de visa qui ne nécessite pas le déplacement physique des voyageurs lorsque ceux-ci souhaitent obtenir une autorisation de voyage. Cette demande peut se faire en ligne, chez vous, depuis votre téléphone ou votre portable via un formulaire ESTA. Quelques clics suffisent pour récupérer le visa ETSA.

 

Remplir le formulaire ETSA est une étape fondamentale dans le processus d’obtention de l’autorisation, il doit donc être effectué avec minutie. Cependant, il existe un moment idéal pour formuler sa demande.

 

De façon générale, une demande ETSA est validée au bout des 30 minutes qui suivront sa formulation. Dans le cas où, ce délai ne serait pas respecté, vous pourrez observer un délai supplémentaire qui peut atteindre les 72 heures. Pour éviter que cela ne compromette vos projets de voyage, il est préférable de s’y prendre trois jours avant. Aussi, cette manière de procéder permet aux voyageurs de prévoir une alternative en cas de rejet.

 

L’ETSA est valide dès la date de son établissement ; il s’agit d’un détail important à prendre en compte dans la détermination de la durée du séjour. Ce document biométrique est valide sur une période de deux ans, mais il prend aussi fin lorsque le passeport expire avant la durée de validité du document. Ceci ne veut pas dire que grâce à l’ETSA, le voyageur est en mesure de passer 2 ans en Amérique.

 

Le délai légal de séjour aux états unis attribué par l’ETSA est de 3 mois (90 jours), mais il peut être fractionné pour de nombreux voyages sur le sol américain. En aucun cas, le voyageur ne doit dépasser le nombre de jours maximum autorisé, ceci risquerait de le faire passer pour un hors-la-loi aux yeux des autorités.

 

L’autorisation ETSA est-elle renouvelable ?

 

La validation de ce document officiel exige la vérification de certaines conditions préalables. Parmi ces conditions, l’observation stricte des informations présentes sur le billet d’avion et sur le passeport est de mise. Aucune disposition ne saura déroger à cette règle ; autrement une reformulation de la demande sera nécessaire. L’expiration du passeport est aussi une condition suffisante pour renouveler l’ETSA, même si ce dernier n’a pas encore expiré.

 

Dans le remplissage du formulaire en ligne de l’ETSA, les informations demandées ne prennent pas uniquement en compte les noms et prénoms des voyageurs. Certaines informations sensibles présentes sur le passeport biométrique sont réclamées ; le document doit donc être en cours de validité.

 

De plus, le changement de certaines situations peut entrainer une invalidation de l’ETSA ; il faudra alors la renouveler. Au nombre de ces situations, il est distingué la modification de l’itinéraire, ou le changement de l’état de santé du voyageur.

 

Aussi, le changement de l’état civil dû à un mariage, le changement de situation matrimoniale, ou le changement de nationalité sont des raisons valables pour renouveler la demande. Le changement de sexe est aussi une raison légitime pour le renouvellement de l’ETSA.

 

En somme, toutes modifications qui pourraient changer la nature des informations détenues par les autorités américaines susciteraient une nouvelle demande de l’ETSA.

 

Néanmoins, il arrive qu’on puisse modifier une information présente sur la demande ; il s’agit de la boite électronique. En dehors de ce point, lorsque la requête est envoyée la demande ne subit plus aucune modification.

 

Le voyageur n’est toujours pas à l’abri d’un rejet malgré le fait que les informations concordent avec celles détenues par les autorités. Dans ces cas, il est possible de chercher à savoir la raison du rejet.

 

Si le motif du rejet vous parait trop complexe, il ne vous reste plus qu’à vous rendre à l’Ambassade ou au Consulat des États-Unis. La démarche à suivre à cette étape est la formalité pour l’obtention du visa de type traditionnel. Il faut noter que cette procédure est une alternative au visa ; ceci implique qu’une personne étant déjà en possession de son visa ne peut y soumissionner.