Les activités professionnelles autorisées dans le cadre du Programme d’exemption de visa

Questions et réponses sur les activités professionnelles autorisées dans le cadre du Programme d'exemption de visa

Les activités professionnelles autorisées dans le cadre du Programme d’exemption de visa

Le visa est l’un des documents officiels qui garantissent un séjour dans un pays étranger. Il est délivré par les services de l’immigration et constitue un titre sans quoi le voyage serait illégal. Pour faciliter l’entrée sur leur territoire des ressortissants de certains pays alliés, les États-Unis ont mis en place un programme d’exemption de visa. Ce dernier autorise des entrées sur le territoire américain, mais implique de nombreuses conditions à ses détenteurs. Au nombre de celles-ci, découvrez les activités professionnelles autorisées dans le cadre de ce programme plus connu sous l’appellation ESTA.

Les activités d’affaires

Les États-Unis font partie des plus grandes puissances économiques du monde. Ils constituent donc un bel eldorado pour les hommes d’affaires qui n’hésitent pas à entrer sur le territoire pour améliorer leurs activités. Cependant, avant de se rendre aux États-Unis, il faut disposer d’une ESTA et d’une assurance voyage sans quoi l’entrée dans le pays serait interdite.

En effet, l’ESTA (Electronic System for Travel Authorization) est une autorisation de voyage qui peut remplacer le visa classique ou l’E visa. Ce titre de séjour peut être demandé en lieu et place du visa quand le séjour sur le territoire américain durera 90 jours maximum. L’ESTA peut aussi être demandé lors d’un transit par les États-Unis avant de continuer un voyage.

Comme le visa Schengen, la possession d’une ESTA implique certaines restrictions en matière d’activités professionnelles à exercer. Ainsi, avec elle, il est possible de se rendre aux États-Unis pour affaires. Un séjour temporaire de ce type consistera par exemple à visiter ou consulter des partenaires commerciaux. Toute activité impliquant des gains de revenus est interdite après l’entrée sur le territoire.

Le voyageur qui souhaite faire une demande d’ESTA pour affaires peut également assister à des conférences scientifiques, professionnelles, ou éducatives. Il peut aussi prendre part à une formation qui tient dans la durée de validité de son autorisation. Toutefois, pour cette formation, il ne devra pas être payé par un financement provenant des États-Unis sauf pour la prise en charge des frais occasionnés par son séjour.

Le voyage pour affaires aux États-Unis dans le cadre du Programme d’exemption de visa peut également permettre la négociation d’un contrat ou de litiges. Les recherches indépendantes non rémunérées ou la constitution de contacts avec de potentiels partenaires sont également des activités d’affaires qui peuvent être menées aux États-Unis avec une ESTA.

Les activités touristiques

Les États-Unis sont un pays hautement touristique. Chaque année, ce sont des millions de touristes qui viennent découvrir la culture américaine et toute sa diversité. L’ESTA est une autorisation qui peut garantir un séjour touristique dans le pays de l’Oncle Sam. Néanmoins, il faut bien s’y prendre afin de ne pas enfreindre les dispositions légales qui la régissent.

Pour posséder un visa ESTA afin de voyager aux États-Unis, il faut faire les formalités en ligne auprès du ministère des Affaires de l’immigration. Quand tous les documents nécessaires sont fournis, la demande d’entrée est traitée en 72h environ. Le passeport biométrique, les pièces d’identité, la couverture sanitaire, etc., sont entre autres documents à compléter sur le formulaire de demande de visa.

Pour tous les séjours y compris ceux touristiques, la validité du visa ESTA est de 90 jours maximum. Il est donc possible de s’y rendre en famille ou entre amis pour profiter de la diversité touristique des États-Unis. Toutefois, pour un séjour à plusieurs, la demande de visa ESTA doit être faite pour tout le monde, y compris les bébés.

Les vacances constituent l’une des plus grandes raisons de visite de touristes aux États-Unis. Au lieu de passer par les longues procédures pour demander votre visa, une ESTA peut aider à avoir en quelques jours son autorisation de séjour aux États-Unis. La durée de validité de l’ESTA inclut aussi la sortie du territoire américain que ce soit pour le Canada, le Mexique ou les îles voisines.

Un voyageur exempté de visa pour les États-Unis peut également suivre un traitement médical. La possession de l’ESTA, une dispense de visa peut aussi favoriser la participation à des événements sociaux. Cette autorisation inclut également la participation des amateurs à des concours musicaux, des manifestations sportives, etc. Cependant, les participants ne devront pas être payés pour y prendre part.

Les activités sportives professionnelles

Dans le cadre du programme d’exemption de visa pour se rendre aux États-Unis, les activités qui impliqueront une rémunération d’origine américaine sont interdites. Les voyageurs qui souhaiteraient gagner de l’argent lors de leur séjour dans le pays doivent donc opter pour un autre type de visa afin de pouvoir changer de statut.

Le voyage aux États-Unis à partir d’une délivrance du visa ESTA peut également concerner les activités sportives professionnelles. Ainsi, des athlètes professionnels peuvent entrer en territoire américain avec leur autorisation. Toutefois, ils ne sont pas autorisés à faire de leurs activités une principale source de revenus.

Les sportifs d’une équipe étrangère peuvent également participer à des compétitions sportives sur le sol américain avec leur demande d’entrée ESTA. Cependant, ils ne doivent recevoir de compensations financières que si la source de provenance des fonds est non américaine. Aussi, leur sport doit avoir un caractère international ou organisé par un organisme international au risque d’être considéré comme illégal.

Les athlètes amateurs sont également concernés par les dispositions de l’ESTA en matière d’activités professionnelles autorisées. Ainsi, les amateurs de sports quelconques peuvent participer à des tests ou essais dans leur domaine. Cependant, ils ne doivent recevoir aucune rémunération de source américaine outre des paiements liés aux frais occasionnés par ces essais.

Les activités commerciales

Les États-Unis possèdent une économie florissante qui attire chaque jour de milliers de commerciaux. Cependant, la possession d’une ESTA par les ressortissants de pays éligibles ne peut permettre de profiter de cette bonne santé économique qu’à certaines conditions. Ainsi, lors du séjour, il est interdit de réaliser des prestations ou activités qui pourront être rémunérées par un financement américain.

Il est possible de faire des prestations de services ou commerciales pendant la durée de votre séjour aux États-Unis. Toutefois, aucune de ces activités ne doit faire l’objet d’une compensation financière par une entreprise ou un employeur américains. Aussi, la prestation de ces services est sujette à la possession de compétences techniques requises. Le prestataire doit donc pouvoir justifier de ses habiletés en la matière afin d’exercer.

Les artistes professionnels avec une ESTA peuvent également exercer leurs activités sur le sol américain après obtention d’un visa. Cependant, ils ne doivent être payés par une organisation étrangère que si leurs prestations font l’objet d’une rémunération. Aussi, ils peuvent pratiquer leurs activités dans le cadre d’un programme d’échange culturel sans toutefois obtenir une quelconque compensation financière.

Il est également possible de pratiquer de nombreuses autres activités commerciales aux États-Unis lors d’un voyage avec le programme d’exemption de visa. Toutefois, ces différentes activités ne doivent pas faire l’objet de rémunération avec des sources américaines au risque d’être considérées comme illégales.