Choisissez la langue:

VISA ou ESTA ?

Quel est le prix pour l’ESTA états unis ?
 

 

Quelles différences entre le Visa et l’ESTA ?

 
Il est fréquent à certaines occasions de voyager dans le but de découvrir de nouveaux lieux et paysages et de faire de nouvelles rencontres. Cependant, une telle initiative peut très vite confronter à des contraintes administratives.
 
Ainsi pour voyager dans certains pays à l’instar des États-Unis, il faut inévitablement posséder quelques pièces importantes. Diverses formalités sont à entreprendre pour rentrer en possession des documents nécessaires au voyage. Ces derniers varient en fonction du pays de destination et du pays de provenance.
 
Aux nombres de ceux-ci figurent le VISA et l’ESTA. Découvrez dans cet article les conditions d’utilisation de ces deux pièces.
 

 

Qu’est-ce que le VISA ?

 
Le visa est un document officiel, obtenu auprès de l’ambassade du pays à visiter afin d’en permettre l’entrée et la résidence.
 
Il est rattaché et généralement posé sur une autre pièce importante : le passeport. Les accords entre les pays d’une même région peuvent permettre d’accéder dans certaines Nations voisines avec de simples passeports.
 
Cependant, il faut nécessairement une autorisation de séjour pour tous ressortissants étrangers désirant fouler le sol américain.
 
Plusieurs organisations, structures et entreprises étant installées aux États-Unis, les compagnies aériennes américaines enregistrent un grand nombre de voyageurs par jour. Ceux-ci possèdent généralement différentes fonctions et appartiennent à différentes catégories.
 
Afin d’élever chaque voyageur à son rang et de mieux contrôler les entrées, les autorités américaines ont établi plusieurs types de visas. Il existe ainsi environ 80 visas américains dont chacun dispose d’une certaine durée de validité donnée.
 
Le type de visa à demander dépend du motif et du nombre de jours du voyage puis de la classe du voyageur. L’obtention de celui-ci requiert un nombre essentiel de procédés.
 
Notons qu’il faut être éligible et constituer des dossiers complets pour prétendre à ce dernier. Tout débute par la demande d’un formulaire à remplir dont le type correspond au type de visa. Celui-ci est à renseigner et renvoyer en ligne ou par le biais des structures spécialisées.
 
Le service de l’immigration américaine après analyse du formulaire en décide de la validation ou non.
 
Une fois la validation du formulaire reçu, le postulant doit se rendre à l’ambassade ou au consulat américain du pays d’origine. À cet endroit a lieu un entretien avec un représentant américain pour expliquer et convaincre sur le but du voyage.
 
Bien avant ceci, un dossier y est déposé pour l’établissement du document. Il est constitué :
 

  • De la fiche de validation du formulaire reçu ;
  • Du passeport en cours de validité ;
  • De la quittance du payement des frais de visa ;
  • D’un casier judiciaire ;
  • D’une photo d’identité de couleur et de format spécifique ;
  • D’un engagement de participation au rendez-vous à l’ambassade…

 

 

Certaines pièces peuvent être complétées, selon le pays d’origine et la personnalité du demandeur. Les démarches administratives sont nombreuses, mais en valent la peine pour avoir les autorisations pour visiter les USA.
 

 

Qu’est-ce que l’ESTA ?

 
Né en 2009, le programme d’exemption du visa est un accord conclu entre 39 pays de l’hémisphère nord. Il est composé de 22 pays européens, dont la France, la Suisse et des pays asiatiques, océaniques et américains. Le programme consiste à remplacer le visa par une carte spéciale valide pour accéder aux pays membres, dont les États-Unis.
 
Les voyageurs originaires des 38 autres nations peuvent donc fouler le territoire américain sans visa, mais avec l’ESTA. C’est un certificat électronique délivré en 72 heures après validation de la demande. L’ESTA est valable pour 02 ans, mais permet de résider aux États-Unis pendant 90 jours maximum. Pour avoir cette carte, les ressortissants des pays concernés doivent répondre à une série de questions relatives au voyage.
 
Ceci peut se faire en ligne ou à travers des agences intermédiaires. Les questions portent sur :
 

  • Le but ou le motif du voyage ;
  • La durée maximale du voyage (inférieure ou égale à 3mois) ;
  • Les finances du voyageur (elles doivent être suffisantes pour couvrir toutes les dépenses en terre américaine) ;
  • L’identité d’une personne à visiter ou chez qui résider (s’il s’agit d’une prise en charge par un proche)…

 

 

L’analyse des différentes réponses amènerait le service de l’immigration américaine à valider la demande ou non. Le passeport en cours de validité est également important pour effectuer la demande puisque sa copie est demandée. Aucune visite à l’ambassade ne se fait pour le visa ESTA contrairement aux visas classiques. Tout se passe en ligne ici et la demande s’effectue à chaque voyage. Le visa électronique n’est pas valable pour un autre séjour.
 

 

Quelles différences entre le VISA et l’ESTA ?

 
Le prix de l’ESTA Visa varie mais ne surpasse pas les 100 dollars pour une demande directe.
 
Puisqu’il existe plusieurs types de visas, correspondant chacun à différent but de voyage, les tarifs sont également différents.
 
Les coûts des visas classiques américains sont généralement compris entre 136 et 252 dollars. L’ESTA ne permet que des voyages d’affaires ou des séjours touristiques de trois mois maximum. Il n’est également pas valable pour les voyages aux États-Unis par avions privés.
 
Selon son type, les visas peuvent permettre de séjourner entre trois mois et trois ans aux USA. Chaque autorisation de séjour possède en effet une durée de validité.
 
Le visa peut être valable jusqu’à 10 ans maximum, pendant que l’ESTA possède une validité de 02 ans. L’établissement de cette autorisation nécessité un déplacement à l’ambassade et une longue et contraignante procédure.
 
Tandis que le visa électronique se fait entièrement en ligne et en un temps record. Notons également que le pourcentage de validation de l’ESTA est largement supérieur à celui du visa.
 
Cette carte ne permet toutefois pas de posséder un numéro de sécurité sociale américain une fois aux USA. Pour disposer de ceci, il faut faire une demande de visa de travailleur permanent, de stagiaire ou d’étudiant. Si au cours du séjour le voyageur doit :

     

  1. louer un appartement ;
  2. ouvrir un compte bancaire ;
  3. passer un permis de conduire ;
  4. demander des crédits ;
  5. avoir une assurance maladie…

 

 

Il devrait faire une demande de l’un des visas énumérés plus haut. Avec l’ESTA ou un visa non travailleur, les ressortissants étrangers ne peuvent que résider à l’hôtel ou chez une connaissance. Les activités relatives au champ d’application du visa peuvent toutefois être effectuées en toute liberté.
 

 

Quelles pièces pour accompagner le VISA et l’ESTA ?

 
Le visa comme l’ESTA  Etats Unis bien qu’ils soient des visas visiteurs complets ne suffisent pas pour entrer sur le territoire américain.
 
Le voyageur doit également posséder un passeport dont la période d’expiration est encore longue. Il doit également avoir si possible un billet d’avion-retour et une réservation d’hôtel. Ainsi, les risques de refoulement à l’aéroport sont réduits au maximum.
 
Cependant, tous les passeports ne se marient pas à l’e-visa. En effet, depuis 2016, il est obligatoire d’ajouter un passeport électronique à l’ESTA pour les Etats-Unis pour accéder au territoire américain. Quant au visa, il peut s’adapter à tout type de passeport : biométrique, électronique, international ou spécial.
 
Pour une autorisation de séjour de travailleur, il faut également tenir la lettre d’embauche. Que ce soit avec le visa ou l’ESTA, les formulaires reçus doivent faire partir du voyage.
 
En somme, le visa et l’ESTA USA permettent tous deux de voyager aux États-Unis. Cependant, ils ne s’obtiennent pas de la même manière, s’établissent à différents tarifs et n’offrent pas les mêmes avantages et privilèges.
 
Il faudra toutefois compléter ces sésames par d’autres documents complémentaires pour effectuer sereinement le voyage.