L’ESTA, un document nécessaire pour les voyages d’affaires aux États-Unis

Visa Waiver Program

ESTA, pour les voyages d’affaires aux USA

Pour un citoyen français souhaitant effectuer un voyage d’affaires aux États-Unis, la possession de l’ESTA est une condition sine qua non. Ce document électronique est également indispensable lors de l’escale d’un vol aux États-Unis en direction d’une autre destination. Découvrez-en plus sur l’ESTA et les conditions d’obtention de ce document.

L’ESTA, c’est quoi ?

Définition de l’ESTA

L’ESTA est l’acronyme de « Electronic System for Travel Authorization ». Il s’agit d’une autorisation électronique permettant aux individus d’autres nationalités de voyager vers les États-Unis sans avoir besoin de visa. Ainsi, ce document leur offre la possibilité d’entrer librement sur le territoire américain.

L’ESTA a été mise en place dans le cadre du Programme d’Exemption de Visa. En d’autres termes, une personne titulaire d’un visa américain n’est pas dans l’obligation de disposer d’une autorisation de voyage. Inversement, un individu peut effectuer une demande d’ESTA sans être titulaire d’un visa et séjourner aux États-Unis.

Qui doit effectuer une demande d’ESTA ?

La demande d’ESTA pour voyager aux États-Unis est devenue obligatoire depuis le 12 janvier 2009. Tous ceux qui ne possèdent pas un visa américain et qui voyagent par voie maritime ou aérienne doivent en posséder une.

Tous les ressortissants d’un pays qui bénéficie du Programme d’Exemption de Visa et qui envisagent d’effectuer un séjour de moins de 90 jours aux États-Unis doivent également présenter une ESTA. Il est à noter que quel que soit l’âge de l’individu (bébé, mineur ou majeur), il doit obligatoirement être titulaire d’une ESTA avant d’entrer sur le sol américain s’il est exempté de visa.

Enfin, tous ceux dont leur voyage transite aux États-Unis, ne serait-ce que pour une escale, doivent effectuer une demande d’ESTA. Dans ce cas précis, il sera mentionné dans leur formulaire la mention « En transit », ce qui ne leur autorisera pas à séjourner aux États-Unis, contrairement à une ESTA classique.

Comment effectuer une demande d’ESTA ?

Les conditions nécessaires pour effectuer une demande d’ESTA

La possession d’un passeport demeure l’une des principales conditions afin de pouvoir demander une ESTA. Néanmoins, le passeport doit répondre à certaines exigences imposées par les autorités américaines.

Tout d’abord, le passeport doit être biométrique ou électronique, ou un passeport à lecture optique émis avant le 26 octobre 2005. Ensuite, le passeport doit obligatoirement être en cours de validité pour toute la durée du séjour aux États-Unis.

D’autres conditions doivent également être respectées, notamment concernant le remplissage du formulaire de demande. Par exemple, les informations personnelles doivent être soigneusement renseignées sans faute de frappe ni fausses déclarations, sous peine de voir la demande rejetée.

L’ESTA est uniquement valable pour un séjour durant moins de 90 jours, dont les motifs sont les voyages d’affaires ou le tourisme. Il est impossible de chercher un emploi aux États-Unis pour une personne disposant uniquement de l’ESTA.

Enfin, la demande d’ESTA doit être envoyée, au plus tard 72 heures avant le départ du vol. Le traitement de chaque demande se fait, généralement, moins de 72 heures. Néanmoins, il est conseillé de faire la demande beaucoup plus en avance afin d’éviter les retards imprévus.

Les différentes démarches à suivre pour obtenir une ESTA

La demande d’ESTA se fait en ligne, via le site officiel dédié à cet effet. Les démarches à suivre sont relativement simples et se font en quelques minutes. Il faut, néanmoins, prendre le temps de renseigner soigneusement chaque information demandée afin d’éviter les erreurs. Voici les principales étapes nécessaires pour réaliser une demande.

Connexion au site officiel

Il existe de nombreux sites qui proposent la délivrance de l’ESTA. Le problème avec ces sites, c’est que l’authenticité des documents délivrés n’est pas garantie, et que les frais relatifs à la demande sont souvent plus onéreux.

Il est vivement conseillé de se connecter uniquement au site officiel géré par le gouvernement américain afin d’obtenir l’ESTA. Il s’agit du site https://esta.cbp.dhs.gov. Il est possible de choisir la langue française dans les menus du site afin d’avoir un contenu entièrement en français.

Remplissage du formulaire de demande en ligne

Le formulaire de demande en ligne regroupe de nombreuses informations personnelles à renseigner. Parmi elles se trouvent, notamment, le nom et prénom, le numéro de passeport, les coordonnées téléphoniques, l’adresse et le pays de résidence…

Cette étape de remplissage des informations est cruciale. Il faut veiller à ce qu’aucune faute d’orthographe ne s’immisce dans les renseignements apportés. Il est obligatoire que les informations contenues dans le formulaire ESTA soient strictement identiques à celles présentes dans le passeport.

Paiement des frais relatifs à la demande

Depuis le 8 septembre 2010, des frais sont facturés à tous ceux qui émettent une demande d’ESTA. Pour une demande, le voyageur doit s’acquitter d’une somme de 14 $ valable uniquement pour un individu. De ce fait, pour une famille composée de 4 personnes souhaitant voyager aux États-Unis, il faut émettre 4 demandes et payer 4 fois cette somme.

Le règlement de ces frais se fait par carte bancaire au moment de la demande. Il est également à noter que ce montant peut être sujet à des modifications, et il faut se renseigner à l’avance.

Envoi de la demande et impression de l’autorisation

Une fois que toutes les informations sont dûment remplies, il ne reste qu’à envoyer la demande via le système électronique. Lorsque l’autorisation est accordée, le demandeur peut imprimer le formulaire ESTA avec la mention « Autorisation accordée ».

C’est ce document qu’il faudra précieusement conserver sur soi durant la totalité du voyage et du séjour aux États-Unis. Il fera l’objet de vérification dès l’entrée sur les frontières américaines. De plus, les autorités locales peuvent le réclamer à tout individu circulant sur le territoire américain, au même titre que le visa.

Dans quels cas une personne ne peut pas obtenir l’ESTA ?

Tous ceux qui souhaitent voyager aux États-Unis ne peuvent pas demander, et obtenir systématiquement l’ESTA. En effet, il existe plusieurs cas où les personnes ne peuvent effectuer la demande.

Tout d’abord, tous les ressortissants des pays qui ne sont pas inclus dans le Programme d’Exemption de Visa ne sont pas éligibles à l’obtention de l’ESTA. Seule une quarantaine de pays à travers le monde, dont la plupart sont issus de l’espace Schengen jouissent du programme.

Ceux qui ne possèdent pas un passeport biométrique ou à lecture optique en cours de validité sont également exclus. Ensuite, ceux qui entrent aux États-Unis par voie terrestre ne peuvent pas obtenir l’ESTA.

Les personnes dont le séjour va durer plus de 90 jours, et dont le motif est autre que le voyage d’affaires et le tourisme ne sont pas non plus éligibles à l’obtention de l’ESTA.

Il existe aussi des nationalités qui figurent dans des « blacklist » et qui ne peuvent demander l’ESTA, même si la personne possède la double nationalité, dont l’une est éligible, et l’autre figurant dans cette liste noire. Parmi les nations systématiquement éliminées figurent la Syrie, le Soudan, la Somalie, l’Iraq ou l’Iran.

Enfin, les personnes ayant voyagé en Corée du Nord, au Yémen, en Somalie, en Syrie, au Soudan, en Iran ou en Iraq depuis le 10 mars 2011 sont automatiquement exclues de la demande d’ESTA. Cette exclusion est valable, même si elles remplissent toutes les conditions d’éligibilité.

Autres informations relatives à l’ESTA

Une fois que l’ESTA est accordée, elle est valable pendant une durée de 2 ans après son obtention. De ce fait, il est possible de décaler ses voyages d’affaires en cas de restrictions sanitaires liées à la pandémie ou si le titulaire de l’ESTA venait à tomber malade.

Cette durée de 2 ans peut être raccourcie si le passeport du demandeur venait à expirer avant. Dans ce cas, la durée de validité de l’ESTA sera ramenée à celle restante du passeport.

Enfin, l’ESTA n’est pas un visa et ne cherche pas à le remplacer. L’ESTA est uniquement un document facilitant l’entrée des personnes bénéficiant d’une exemption de visa sur le territoire américain. Dès que les conditions d’éligibilité ne sont pas remplies, il faut passer par la demande de visa pour pouvoir voyager aux États-Unis.