Pologne, pays membre du programme d’exemption de visa américain?

Pologne pays membre VWP

Pour entrer aux États-Unis et pour y séjourner, les visiteurs doivent obtenir un visa ou un permis de séjour valide. Le type de titre de séjour à acquérir dépend essentiellement du motif et de la durée de résidence. Outre les importantes formalités requises, les frais de visa classique américain sont aussi très conséquents.

Heureusement, il existe une possibilité pour certains voyageurs d’être exemptés du visa américain. Ces derniers doivent toutefois remplir quelques conditions et être originaires d’un des États membres du programme d’exemption de visa. Découvrez dans cet article l’appartenance ou non de la Pologne au programme d’exemption de visa américain.

Le programme d’exemption de visa américain

Né en 2009, le programme d’exemption de visa américain est un accord de voyage conclu entre les USA et certains pays de l’ONU. L’objectif de ce dernier est d’alléger les formalités d’arrivée aux USA en permettant une entrée sans visa. Les ressortissants des pays bénéficiaires du programme doivent cependant effectuer une demande de l’autorisation de voyage électronique au détriment du visa.

Appelée ESTA, cette autorisation électronique est obtenue en ligne à la suite d’un processus rapide, sécurisé et peu onéreux. Toutefois, pour obtenir ce sésame et entrer sur le sol américain sans visa, les ressortissants de pays éligibles doivent satisfaire quelques conditions. La première nécessité est la possession d’un passeport électronique ou biométrique en cours de validité.

En outre, la durée de validité du passeport doit couvrir la période de demande de l’E visa ESTA et tout le séjour américain. Aussi, l’ESTA permet d’effectuer essentiellement des séjours touristiques ou d’affaires de courte durée. Ainsi, la durée de séjour à prévoir et à effectuer sur le sol américain doit être inférieure ou égale à 90 jours maximum.

Autrement, il n’est pas possible de résider sur le sol américain pendant plus de 90 jours avec une autorisation ESTA. Pour justifier le respect de cette durée, les voyageurs doivent posséder un billet de transport retour prouvant leur bonne foi. La possession de ressources financières importantes pour subvenir aux besoins pendant la résidence aux USA est aussi une exigence à satisfaire.

Par ailleurs, il existe des compagnies aériennes et maritimes approuvées par le programme qu’il faudrait utiliser pour le déplacement aux USA. De nouvelles exigences ont été également adoptées en 2016 pour renforcer la sécurité du dispositif. Il s’agit de la non-éligibilité à l’ESTA des ressortissants possédant des origines ou ayant voyagé récemment dans un pays à bastion terroriste.

L’Iran, l’Irak, le Soudan, la Syrie, la Libye, la Somalie, le Yémen et la Corée du Nord sont ces nations blacklistées par les USA. Les diplomates, les travailleurs d’organisations internationales et le personnel armé sont toutefois dispensés de cette mesure sécuritaire. L’ultime condition pour obtenir l’autorisation ESTA est évidemment la possession d’une nationalité d’un pays membre du programme d’exemption de visa.

Les pays membres du programme d’exemption de visa américain

Le programme d’exemption de visa compte présentement 39 nations principalement de l’espace économique européen. Il existe d’autres pays non européens dans le programme comme le Chili et la Corée du Sud. Les voyageurs originaires de ces pays remplissant toutes les conditions du dispositif peuvent présenter une demande de visa électronique ESTA.

Pour adhérer au programme de dispense de visa et faciliter l’entrée au sol américain des ressortissants, les pays doivent satisfaire quelques critères. La délivrance de type de passeport biométrique et électronique est l’une des exigences à remplir. Les pays doivent également partager des données de sécurité avec les États-Unis et signaler les passeports émis volés ou perdus.

En outre, ils doivent avoir un programme performant de lutte contre le terrorisme et de contrôle de frontières. Aussi, le taux de refus par le pays des visas américains de type B doit être inférieur à 3%. Le programme d’exemption de visa permettant d’obtenir une autorisation électronique pour voyager aux États-Unis connaît des modifications et réformes fréquentes.

En dehors des nouvelles exigences d’obtention de visa, la liste des pays admissibles au programme a été aussi modifiée. De nouveaux États ont satisfait les critères d’adhésion et ont rejoint le programme au fil des années. Aux nombres de ces derniers, figure la république de la Pologne qui a adhéré au programme de dispense de visa le 1er novembre 2019.

L’adhésion de la Pologne au programme d’exemption de visa

La Pologne a été ajoutée au programme de dispense de visa américain en 2019. Ceci a été facilité par l’état d’avancement de la réforme de l’immigration aux USA. Les Polonais ne sont plus obligés d’être soumis au visa pour effectuer une entrée aux USA. En étant exempté de visa, le citoyen polonais a juste besoin du document de voyage (passeport) pour faire sa demande ESTA.

Par ailleurs, la république polonaise était jusqu’en 2018 l’un des quatre pays de l’Union européenne non bénéficiaires du programme d’exemption de visa. La législation bipartisane du programme a effectué en février 2019 des recommandations de nouveaux pays pouvant être ajoutés au dispositif. L’élaboration de la nouvelle législation a alors instauré un taux de refus de moins de 10% sur l’ensemble des visas.

Le taux de refus des visas américains de la Pologne étant de 9,3%, le pays se trouvait éligible à l’ESTA. Les autres critères d’adhésion au programme ont été satisfaits par le pays quelques mois plus tard. La Pologne est devenue dès lors l’un des derniers États ayant adhéré au programme d’exemption de visa. Pour y arriver, une rencontre a été effectuée entre l’Ambassade Schnepf polonaise et la chambre américaine des représentants.

Le service de l’immigration a ensuite acté l’adhésion et a officialisé la possibilité de demande de visa ESTA par les ressortissants polonais. Ces derniers en respectant les conditions du dispositif peuvent effectuer un séjour touristique aux USA sans effectuer d’importantes formalités. Pour cela, ils doivent solliciter un visa ESTA en faisant la demande en ligne.

Cette dernière consiste essentiellement à obtenir et à remplir le formulaire de demande ESTA disponible. Pour le faire, il faudrait avoir à disposition son passeport en cours de validité de type recommandé. L’entrée dans le pays de l’oncle Sam avec une ESTA offre plusieurs privilèges, mais présente aussi quelques limites.

Avantages et limites du programme d’exemption de visa américain

Le premier avantage du programme de dispense de visa est la non-obligation de demande de visa classique américain. Ceci permet de gagner du temps, de faire économies et d’éviter la fourniture des nombreux documents de voyage requis. La réponse suite à la demande du visa ESTA effectuée en ligne intervient 72 heures maximum après la requête.

Les préparatifs et le voyage peuvent donc se faire en moins d’une semaine avec le programme d’exemption de visa. Il est aussi possible lors du séjour en terre américaine d’effectuer une petite excursion au Canada ou au Mexique sans autorisation spéciale. L’ESTA permet de faire du tourisme et des visites à des connaissances le long du territoire américain.

Il est également possible d’effectuer le tourisme médical, de participer à des évènements culturels et sportifs non rémunérés avec ladite autorisation. La participation à des formations ou conférences, l’investissement et des négociations de contrats sont aussi permis.

Cependant, il n’est pas possible d’étudier, de travailler ou d’effectuer des prestations rémunérées aux USA avec l’ESTA. La résidence permanente, la collaboration avec la presse et la participation à un équipage de transport sont aussi interdites. Un visa spécifique américain est nécessaire pour effectuer ces tâches.

En somme, la Pologne est un pays membre du programme d’exemption de visa américain depuis novembre 2019. Les Polonais respectant les conditions du dispositif peuvent effectuer une demande de l’autorisation ESTA pour entrer sur le territoire américain sans visa.