Pouvez-vous faire une ESTA avant votre réservation de vol ou hôtel?

recuperer esta

Pouvez-vous faire une demande ESTA avant de faire votre réservation de vol ou hôtel ?

Avoir recours à l’ESTA constitue une alternative facile pour accéder au territoire américain. Toutefois, la simplicité de sa procédure n’exclut pas le fait qu’elle possède des exigences. Lors du remplissage du formulaire dédié, divers renseignements sont demandés comme la destination et les données relatives au vol. Pour cela, devrait-on faire sa réservation de vol ou hôtel avant sa demande ESTA ou pourrait-on le faire après ? Réponses :

Quelles sont les informations à fournir obligatoirement lors de la soumission à l’ESTA ?

L’ESTA est une autorisation électronique de voyage dont la requête et l’obtention se déroulent strictement en ligne. Pour faire sa demande, il faudra remplir un formulaire. Ce dernier comporte 7 volets à passer. Détails :

La renonciation

À cette étape, vous allez renoncer à certains de vos droits et accepter les conditions générales du site. Il faut cliquer sur la case à cocher « oui » pour confirmer avoir lu et accepter les termes. Dès que c’est fait, vous pouvez cliquer sur le bouton « confirmer et continuer ».

Les données du demandeur

À cette étape, différentes données personnelles sont demandées telles que le nom, le prénom, le lieu et la date de naissance. Il faudra aussi communiquer le numéro du passeport, le pays de délivrance, la date de délivrance et la date d’expiration. À la fin du remplissage, cliquer sur le bouton « Continuer ».

Les informations personnelles

Sur cette page, il faudra renseigner des informations comme les coordonnées, les profils sur les médias sociaux, etc. D’autres données seront demandées telles que le nom des parents, le métier, l’employeur, et bien d’autres. Après cela, il faudra cliquer sur le bouton « Continuer » pour atterrir sur la page suivante.

Les renseignements sur le voyage

C’est dans cette section que le voyageur est censé insérer les renseignements de l’hôtel et du vol si on les a préalablement réservés. Il devra aussi indiquer les coordonnées d’une personne à contacter en cas d’urgence.

Les questions d’accessibilité

Il faudra répondre à quelques questions de sécurité. De votre réponse dépendra votre profil de soumissionnaire fiable selon les autorités américaines. À la fin, il faudra encore renoncer une fois à ses droits pour continuer.

Revoir la demande

Sur cette page, vous allez revoir tout ce qui a été inséré comme données dans le système. C’est encore le moment de modifier et de sauvegarder de nouveau les modifications. Il faudra aussi répondre à certaines questions de vérifications afin de passer à l’étape de paiement.

Paiement des frais

Enfin, il faudra payer les frais relatifs au traitement de la requête. Il s’agit d’un paiement électronique et sans cela la procédure ne sera pas prise en compte.

Il faut noter que toutes ces étapes sont obligatoires. Cependant, cela ne voudra pas dire que tous les renseignements demandés le sont. Les informations concernant votre vol ou hôtel ne constituent pas du tout une condition nécessaire pour vous faire délivrer l’autorisation.

Quelles sont alors les conditions indispensables pour se faire attribuer l’ESTA ?

Pour bénéficier de l’ESTA, il faut afficher un profil donné. Ce dernier n’a rien à voir avec les informations concernant votre vol ou hôtel. Les conditions exigées par les USA pour accepter les demandeurs de l’ESTA concernent :

  • La nationalité du voyageur ;
  • Les antécédents judiciaires avec le département de sécurité américain ;
  • Le passeport ;
  • Le motif et la durée du séjour.

Récemment, par ces temps de coronavirus, une autre condition est exigée. Le voyageur ne doit pas avoir visité au plus 14 jours plus tôt, certains pays fortement contaminés. Au nombre de ces pays, il y a la France et la plupart des pays de l’Espace Schengen. Il y a aussi la chine, et bien d’autres. Trouvez ci-dessous, plus de détails sur les autres conditions.

La nationalité du voyageur

Pour être éligible à l’ESTA, il faudrait être un citoyen d’un des pays ayant signé le Visa Waiver Program. En effet, c’est ce programme qui permet aux voyageurs de certaines nationalités de se dérober au visa.

Les antécédents judiciaires avec la sécurité américaine

Une personne présentant un profil douteux ou qui semble être en relation avec une organisation terroriste ne saurait être autorisée. Pour cela, un voyageur de profil peu fiable ne peut se faire délivrer ce visa électronique.

Le passeport

Pour souscrire à l’ESTA, il faut détenir un passeport biométrique ou un passeport électronique. Ensuite, il est important que cette pièce soit en cours de validité. Enfin, il doit être valable jusqu’au retour du séjour demandé par le voyageur.

Le motif du séjour

L’ESTA ne peut être délivrée pour tous les motifs de voyage. Seuls les gens qui partent dans le cadre du tourisme, d’affaires ou de transit peuvent prétendre à cette autorisation. Aussi, les personnes qui voyagent pour le perfectionnement linguistique ou pour un traitement peuvent également en bénéficier.

Pour les étudiants, le volume hebdomadaire de leur cours de langue ne doit pas dépasser 18 heures par semaine.

La durée du séjour

La durée sollicitée dans tous les cas ne doit pas être supérieure à 90 jours. Pour preuve, il faudra exhiber un billet aller-retour de certaines compagnies aériennes agréées par les USA.

Si toutes ces conditions sont formellement réunies, l’autorisation sera délivrée sans problème. Elle sera alors valable pour 2 ans ou jusqu’à expiration du passeport. Toutefois, il faudra que la personne ne se soit pas rendu plutôt dans les pays à risque sous un délai de 14 jours.

À quel moment faut-il lancer la procédure d’obtention de l’ESTA ?

La procédure de demande de l’autorisation électronique de voyage est caractérisée par une démarche fluide et rapide. À partir de la soumission, la requête pourrait durer quelques heures à peine. Pour les cas les plus longs, elle peut prendre jusqu’à 72 heures.

C’est pour cette raison qu’il est recommandé de ne pas faire sa demande à la dernière minute. Il faut prévoir au moins 72 heures avant l’heure de départ souhaité. Au terme de la procédure, la réponse est envoyée à l’adresse mail renseignée. Il faut noter qu’elle peut être positive ou négative.

Si elle est négative, il faudrait disposer d’un temps pour une nouvelle requête. Autrement, il faut envisager une demande de visa classique cette fois-ci. Ainsi, concernant le retard possible de l’obtention de l’ESTA, vous pouvez laisser encore plus de marge que 72 heures.

Les réservations sont-elles recommandées avant ou après la demande de l’autorisation électronique ?

Vous avez pu comprendre que la procédure de délivrance de l’ESTA n’est pas 100 % sûre. Il n’est donc pas recommandé de faire ses réservations de vol ou d’hôtel avant d’avoir sa pièce.

Si le voyage est annulé pour non-possession d’autorisation, vous n’aurez pas à gérer le stress supplémentaire des réservations effectuées. Si non, vous serez obligé, dans ce cas, d’annuler le billet. Si c’est possible, vous ferez aussi une modification de réservation de l’hôtel.

Vous pourriez peut-être prendre le prochain vol ou prendre un autre vol beaucoup plus tard en fonction de la situation. Toutefois, vous risquez de perdre tout ou une partie de votre argent pour une demande d’annulation.

Peut-on prétendre à un dédommagement pour un cas d’annulation de vol similaire ?

Malheureusement, dans ces circonstances on ne peut jamais obtenir un remboursement intégral. L’on peut peut-être bénéficier d’une indemnisation forfaitaire sur le prix du billet ou du séjour à l’hôtel mais tout dépend des contextes.

Avez-vous choisi des options où il n’est pas possible d’annuler le billet ou d’annuler la réservation de l’hôtel ? Alors, vous ne saurez exiger un dédommagement. Vous n’avez tout simplement pas droit au remboursement.

Dans ces circonstances, même si vous avez une assurance-annulation pour le vol, vous ne pourriez faire valoir votre droit au remboursement. Pour les assureurs, les conditions de remboursement concernent l’annulation de vol pour cas de force majeure.

Si au contraire vous avez fait une réservation qu’il est possible d’annuler, vous ne perdrez pas tout votre investissement. Une demande d’annulation risque de vous faire perdre une partie de votre argent qui correspond aux frais d’annulation.