Choisissez la langue:

Est-ce que le formulaire ESTA est payant ?

Est-ce que le formulaire ESTA est payant ?

 

Pour une durée de court séjour aux États-Unis, vous aurez besoin d’une autorisation de voyage électronique. En fait, il s’agit d’un visa électronique ou ESTA.

 

C’est un programme d’exemption de visa qui a été mis sur pied par le gouvernement américain depuis 2009. Le but principal derrière cette initiative était de faciliter les démarches administratives pour tout voyageur.

 

Toutefois, pour profiter de cette aubaine, il faut être ressortissant de l’un des pays bénéficiaires. De plus, comme avec l’AVE canadien, il faudra débourser un montant dérisoire pour déposer sa demande d’autorisation de voyage électronique. Mais quel est le prix de l’ESTA ?

 

Avant d’avoir le visa ESTA, il faut aussi avoir en sa possession certains papiers comme la carte nationale d’identité ou le passeport biométrique. D’autres dispositions sont également à prendre avant de fouler le sol américain.

 

Dans quels cas faut-il faire une demande ESTA ?

 

L’ESTA s’avère indispensable dans plusieurs cas de figure. Tout d’abord, il faut que le voyage pour les USA ne dépasse pas 90 jours maximum. Si vous comptez séjourner plus dans le pays, alors il faudra demander un visa américain classique. La durée de séjour est un point important qui va décider si vous pouvez faire une demande de visa électronique.

 

Peu importe la raison de votre voyage aux États-Unis, vous aurez besoin d’un visa ESTA, tant que la durée de votre séjour ne dépasse pas 90 jours. Ainsi, cette autorisation sera utile dans le cas d’un voyage touristique, d’un voyage d’affaires ou autres.

 

De même, le visa électronique américain est indispensable pour ceux qui veulent transiter par le pays. Pour entrer sur le territoire américain grâce à l’e.visa, il faut aussi souscrire à une autre condition importante.

 

En fait, avant de voyager pour le pays de l’oncle Sam, vous devez vous assurer d’être l’un des ressortissants de pays bénéficiaires du programme. Les autorités américaines ont limité l’ESTA à seulement 38 pays dans le monde entier.

 

Dans cette liste de pays qui est consultable sur Internet, on retrouve la plupart des pays de l’Union européenne et de l’espace Schengen. L’obtention du visa dans le cadre de ce programme est donc liée à la détention du passeport émis dans l’un de ces pays. C’est seulement à cette condition que vous êtes éligibles à l’ESTA.

 

Même si vous répondez à tous ces critères, votre entrée sur le territoire américain sera étudiée minutieusement. À cette étape, le département de la sécurité et les services d’immigration américaine pourraient vous refuser l’autorisation.

 

Toutefois, avant d’arriver à de tels extrêmes, il faut d’abord déposer sa demande en ligne. C’est une procédure assez simple qui peut être effectuée par le demandeur lui-même ou par une autre personne.

 

Comment postuler pour un visa ESTA ?

 

Pour postuler pour une demande d’autorisation de voyage électronique, il faut tout d’abord avoir la nationalité de l’un des pays bénéficiaires. Ensuite, vous devez vous rendre sur le Web.

 

En effet, c’est sur Internet que se déroule l’ensemble de la procédure pour l’obtention du visa électronique. Là-bas, l’une des formalités administratives consiste à remplir le formulaire ESTA.

 

Il s’agit d’un document classique dans lequel les autorités américaines demandent des informations au futur voyageur. Ce dernier doit indiquer son nom, ses prénoms, son adresse ainsi que d’autres informations concernant son état civil.

 

Pour remplir le formulaire, il faudra aussi à tout prix disposer d’un passeport en cours de validité. En fait, ce document est utile, car lors du remplissage du formulaire, vous serez amené à indiquer le numéro du passeport.

 

Ce document doit être un passeport biométrique ou un passeport électronique. Pour obtenir une autorisation du système électronique, vous devez disposer de l’un de ces deux types de passeports.

 

Les passeports biométriques ou électroniques sont préférés par les autorités américaines, car ils permettent de contrôler plus facilement les informations du voyageur.

 

En effet, avec la présence des empreintes digitales du demandeur, il est plus facile de l’identifier en cas d’infraction. En remplissant le formulaire pour obtenir un visa électronique, vous serez amené à répondre à des questions sur votre état de santé.

 

Ces interrogations visent à savoir si vous avez des virus particuliers ou si vous souffrez d’une maladie contagieuse. En posant ces questions, les autorités américaines s’assurent qu’aucune épidémie n’entrera sur le territoire par le biais d’un voyageur détenant une autorisation ESTA.

 

D’autres questions vous seront également posées sur vos intentions dans le pays. On vous demandera par exemple si vous voyagez aux USA pour mener des activités terroristes.

 

Bien évidemment, il faudra répondre « non » à ces questions ainsi que celles qui concernent votre passé judiciaire. Là aussi, des questions vous seront posées pour savoir si vous avez eu autrefois des démêlés avec la justice américaine.

 

Si c’est le cas, votre autorisation pour voyager aux USA risque d’être rejetée. Après avoir fini cette formalité, il faudra maintenant envoyer votre demande. Les services d’immigration vous répondront sous un délai de 72 heures au plus. Toutefois, il faut préciser que l’envoi du formulaire est conditionné à l’acquittement de certains frais.

 

Combien faut-il payer pour l’envoi du formulaire ESTA ?

 

Avant de fouler le sol américain, vous devez avoir un visa valable et un passeport en cours de validité. Pour obtenir ce visa, surtout la version électronique, le voyageur doit payer certains frais.

 

Ces derniers ont été mis en place par le gouvernement américain pour étudier le dossier de celui qui veut entrer dans le pays. Comme l’ESTA est mis sur pieds pour faciliter le voyage aux demandeurs, les frais à débourser sont vraiment minimes.

 

Toute personne qui arrive à payer les frais de transport pour les États-Unis ne sentira même pas l’effet de la taxe pour le formulaire ESTA. Il faut donc dire que le formulaire ESTA n’est pas gratuit. Le voyageur doit sortir de sa poche une somme tout à fait dérisoire.

 

Il est possible de vous acquitter de cette somme en ligne. Avant de le faire, vérifier que le site est sécurisé, car vous aurez à donner vos informations bancaires.

 

Pour payer, il est possible de se servir de la carte de crédit (Visa, MasterCard, American Express). Le voyageur peut aussi s’acquitter de ce montant en délivrant un chèque à l’ordre du trésor américain.

 

La dernière option qui s’offre à vous reste votre carte bancaire. Il est important de rappeler que le paiement par chèque pourrait ralentir considérablement la procédure.

 

En ce sens que les services adéquats ont du mal à toucher les paiements par chèque. L’obtention du visa qui se fait généralement en 72 heures pourrait subir un retard.

 

Si vous êtes donc dans un cas de figure, où vous ne pourrez que payer par chèque, il faudra prendre en compte ce facteur avant d’effectuer votre demande.

 

Il arrive des cas de figure où la demande ESTA est refusée. Dans ce genre de situation, il y a des solutions alternatives pour vous permettre de visiter les USA.

 

Que faire en cas de rejet de sa demande ESTA ?

 

En cas de rejet de la demande ESTA, il est toujours possible de faire un voyage aux États-Unis. Pour cela, vous devez maintenant passer par la voie habituelle. C’est-à-dire qu’il faudra se rendre dans un consulat ou une ambassade américaine pour demander un visa classique.

 

Une fois là-bas, les travailleurs américains vous indiqueront la liste des pièces à fournir. Vous saurez aussi les frais à payer pour pouvoir bénéficier du visa classique américain. Il est important de préciser que ce visa prend beaucoup de temps à sortir que le visa ESTA.

 

Une autre option s’offre à vous en cas de rejet. En effet, le refus peut être dû à une erreur dans votre formulaire. Si vous êtes persuadé d’être dans ce cas de figure, alors vous pourriez déposer une nouvelle demande.

 

Cette fois-ci, assurez-vous de bien remplir le formulaire. Ainsi, si vous subissez un nouveau refus, vous saurez que le problème est ailleurs.