Puis-je faire une nouvelle demande d’ESTA ?

esta etats unis

Le Visa Waiver Program (VWP) est le plan d’exemption de visa ayant donné naissance à l’ESTA. Depuis 2009, ce programme octroie aux ressortissants de pays y adhérant, un visa électronique pour les États-Unis. Tous les voyageurs en provenance de ces pays doivent alors impérativement être en possession de cette autorisation d’entrée sur le sol américain.

Cette autorisation officielle de voyage s’obtient en ligne par courrier électronique, après que le demandeur ait rempli un formulaire électronique de demande. Toutefois, votre demande peut être rejetée pour diverses raisons. Zoom donc sur l’ESTA, pour vous permettre de tout savoir à son sujet.

L’ESTA : ce qu’il faut savoir en général

L’ESTA USA a pour but principal de fluidifier les échanges entre les pays ayant souscrit au VWP et les USA. Il permet aussi de prévenir les éventuelles attaques terroristes visant le pays. C’est d’ailleurs pour cette raison que les pays membres du VWP ne sont pas des pays à forte propension terroriste. Ainsi, entrer sur le territoire américain, pour toute personne ayant l’une des nationalités suivantes, n’est plus source de tracas.

Il s’agit des nationalités :

  • Française
  • Allemande
  • Australienne
  • Belge
  • Sud-coréenne, etc.

Cependant, ce sésame est valable uniquement pour séjourner dans le pays pendant 90 jours. En termes de pièces justificatives à fournir pour son obtention, il faut retenir principalement le passeport biométrique en cours de validité. Néanmoins, d’autres informations sont nécessaires pour obtenir votre autorisation. Entre autres, il faudra renseigner les autorités, sur :

  • Votre itinéraire
  • Votre adresse une fois arrivée en Amérique
  • Votre situation familiale
  • Vos intentions de voyage, etc.

Toutes ces données sont traitées pendant un délai de 72 heures pour déterminer votre éligibilité à l’ESTA. Par ailleurs, un passeport valide pouvant servir à l’obtention d’une autorisation de séjour, doit l’être au moins 06 mois après la date du retour. Bien évidemment, l’autorisation ESTA  Etats Unis peut vous être refusée pour diverses raisons. Entre autres raisons, on peut énumérer :

  • Une durée de séjour excédant trois mois : en effet, le nombre de jours maximum pour bénéficier de l’ESTA Visa ne doit pas dépasser 90 jours. Autrement, il est préférable de faire une demande de visa en bonne et due forme auprès de l’ambassade des USA de votre pays d’origine.
  • Un antécédent criminel : il peut s’agir d’un crime commis dans votre pays ou aux États-Unis.
  • Une maladie contagieuse
  • Un passeport proche de sa date d’expiration ou non-biométrique.

Par contre, si le refus n’est lié à aucune de ces raisons, il peut s’agir d’une erreur de remplissage de formulaire.

En cas de refus, peut-on introduire une nouvelle demande ESTA ?

Il est possible de remplir un nouveau dossier de demande après un refus. Néanmoins, il faudra respecter un délai de 10 jours maximum pour le faire. En effet, les informations que vous donnez pour remplir votre demande sont de deux ordres. Il y a les informations sensibles, généralement liées à l’identité et des informations moins sensibles.

Une erreur concernant une information sensible, si minime qu’elle soit, peut entrainer un rejet. Il est recommandé de faire le remplissage dans une atmosphère de concentration. De même, vous devez éviter de le faire à la dernière minute. Le mieux, c’est de se donner un délai pour pouvoir reprendre le processus en cas de réponse négative. Environ un mois avant la date du voyage par exemple.

Par ailleurs, refaire une demande après un refus dont le motif est lié aux cas suscités ne servira à rien. La seule option possible est la demande d’un visa classique à l’ambassade ou au consulat des États-Unis. Il est tout à fait aussi inutile de frauder en donnant des informations erronées. Autrement, votre demande sera à nouveau refusée.

Le département de la sécurité américain ne manquera pas de découvrir la vérité et cela peut vous coûter cher.

Renouveler son autorisation ESTA : quand ? Comment ?

L’ESTA dispense du visa classique pour ceux qui sont éligibles au VWP américain. Cependant, sa durée de validité est moins importante que celle d’un visa classique. En effet, l’ESTA n’est valide que pour une durée de 02 ans à partir du jour où vous recevez la mention : demande approuvée.

Le renouvèlement peut intervenir 30 jours après avoir reçu un courrier alerte notifiant la date d’expiration de l’ESTA. Dans le même temps, l’ESTA peut toujours être d’actualité lors de l’expiration de votre passeport. Ce cas de figure vous oblige à renouveler aussi votre ESTA en même temps que le passeport. En effet, le numéro unique d’enregistrement de l’ESTA est rattaché à votre passeport.

Ainsi, il est impossible de refaire son passeport sans faire une demande de renouvèlement ESTA. Peu importe l’option, il vous faudra nécessairement apprêter votre carte de crédit. En effet, l’accès au formulaire est gratuit, mais l’ESTA en lui-même ne l’est pas. Le processus de demande quant à lui, ne change pas. Tout se fait électroniquement sur le site internet du service d’immigration américain.

Quand n’est-il pas opportun de refaire une demande ESTA ?

En fait, l’ESTA peut s’utiliser pendant deux ans. En réalité, il peut servir à de multiples voyages durant ces deux années. Le programme d’exemption de visa n’émet aucune restriction quant au nombre de voyages que l’on peut faire avec l’ESTA. Vous pouvez donc faire autant d’aller-retour, entre votre pays et les États-Unis pour des séjours de 90 jours.

Par contre, l’ESTA n’est pas indispensable pour sortir du territoire américain. De ce fait, si votre ESTA arrive à expiration à l’intérieur du pays, vous n’aurez pas besoin d’un visa électronique pour en sortir. L’ESTA peut donc ne pas être renouvelé avant votre départ. Par ailleurs, pour mettre à jour des informations liées à votre voyage, il suffit de les modifier sur le site de l’ESTA sans faire une autre demande.

Il s’agit notamment des données telles que :

  • L’adresse de résidence aux USA
  • L’adresse mail
  • L’itinéraire de voyage
  • Le numéro de vol, etc.

 

Cette possibilité permet de faire la demande sans même avoir au préalable une idée précise de ces données. Déposer une demande ESTA se révèle simple à condition d’éviter les erreurs.

En somme, l’ESTA est un outil de voyage électronique dynamique. Il est facile d’accès et ceux qui le possèdent sont à l’abri des longs contrôles dans les aéroports américains. De plus, la mise à jour de vos données de voyage est faisable. Vous n’aurez qu’à vous rendre sur le site pour accéder à votre dossier.

En outre, il faut rappeler que l’ESTA est pratique pour les courts séjours d’environ trois mois. Ce type de séjour correspond en général, au tourisme, aux réunions d’affaires ou conférences, et aux visites à des parents proches. Par ailleurs, toute personne en transit par les États-Unis vers un autre pays doit faire une demande ESTA.

Tout voyage devant excéder ce délai a besoin d’un visa formel délivré par l’ambassade des États-Unis ou un consulat. L’ESTA est une sorte de laissez-passer avantageux pour ceux qui le possèdent. Cependant, il ne garantit pas totalement votre entrée sur le territoire.

C’est pour cette raison qu’il est prépondérant d’être en règle vis-à-vis de la loi avant de pénétrer sur le sol américain. Vous pouvez être en possession de l’ESTA et avoir tout de même des complications liées à votre pièce d’identité à l’aéroport. Prenez alors toutes les dispositions nécessaires pour ne pas en avoir. Ne prenez avec vous que des documents en cours de validité.

Des services privés existent et peuvent vous accompagner durant tout le processus pour vous guider. L’essentiel est d’adresser une demande d’aide aux personnes indiquées pour bénéficier d’une belle assistance durant les préparatifs de votre voyage.