Choisissez la langue:

Quand faire ESTA USA ?

Quand faire ESTA USA ?

 

Voyager pour les États-Unis n’a jamais été aussi facile grâce au visa électronique ESTA. Très souvent, certains ressortissants français mettaient plusieurs semaines avant d’obtenir le précieux visa touristique pour se rendre aux USA.

 

Depuis plusieurs années, le programme d’exemption de visa a remis les pendules à l’heure. Il s’agit d’une mesure qui donne la possibilité aux ressortissants des pays bénéficiaires, d’obtenir une autorisation de voyage ou d’entrée sur le territoire américain.

 

Pour des raisons multiples, le citoyen français peut faire une demande visa électronique ESTA et l’obtenir en très peu de temps. Tout comme le visa Schengen, l’autorisation de voyage électronique écourte votre séjour aux États-Unis de 90 jours maximum.

 

La demande d’autorisation ESTA s’écarte radicalement des procédures usuelles de demande de visa américain. Le demandeur n’aura qu’à remplir quelques formalités avant de se voir attribuer ce titre de séjour très apprécié des touristes ou voyageurs français. Quand peut-on recourir à l’autorisation ESTA pour séjourner aux États-Unis ?

 

Qu’est-ce que l’ESTA ?

 

Le programme d’exemption de visa est une mesure de contrôle et de sécurisation du territoire américain. Piloté par le département de la sécurité intérieure des USA, ce programme permet aux autorités américaines de filtrer, mais aussi de tracer les immigrants en transit ou séjournant dans leur territoire.

 

Lorsque vous projetez de partir en voyage, la moindre des choses à faire, c’est de vous rassurer que vous avez respecté toutes les formalités avant de prétendre entrer aux pays. La demande électronique ESTA donne le droit d’accès aux États-Unis à son titulaire.

 

Le programme d’exemption de visa concerne plus d’une vingtaine de pays membres. Il s’agit pour les ressortissants de ces différents pays d’avoir un droit d’entrée sur le territoire américain sans avoir besoin d’un visa touristique.

 

Les principaux pays bénéficiaires sont pour la plupart, ceux de l’UE (Union européenne) et de l’espace Schengen, et de l’Asie. La France est l’un des heureux élus de cette mesure américaine. Point besoin de faire une demande de visa américain classique lorsqu’on est titulaire du visa électronique ESTA.

 

L’ESTA a été initié par le gouvernement américain afin de mieux contrôler le flux migratoire sur son territoire. Au-delà de cette initiative, on se rend bien compte que la mesure vient une fois de plus faciliter les allers-retours des citoyens français sur le sol américain.

 

L’exemption de visa américain est devenue un moyen simple, pratique et moins onéreux d’obtenir un visa visiteur en quelques heures seulement.

 

Désormais, tous les immigrants des nations signataires de ce programme doivent remplir un formulaire qui leur donne droit à une approbation de séjourner sur le sol américain pendant une période de 90 jours maximum. Qu’il s’agisse d’un voyage par voie terrestre, maritime ou par voie aérienne, l’ESTA vous donne accès aux États-Unis.

 

Quand demander l’autorisation de voyage électronique ESTA ?

 

La demande d’autorisation de voyage électronique ESTA se fait pour diverses raisons. Dans la pratique, cette autorisation de voyage est attribuée pour des voyages de loisirs et d’affaires. De ce fait, vous pouvez formuler votre demande dans le cadre d’un voyage d’affaires ou toute autre raison allant dans les deux sens.

 

La demande d’autorisation se fera en ligne en suivant une procédure bien définie. Cette autorisation, faut-il le rappeler, s’adresse exclusivement aux ressortissants des pays membres de l’accord. L’unique condition imposable est que le voyage ou le séjour n’excède pas 90 jours.

 

Bien que la durée de validité du visa électronique ESTA soit de 2 ans, le demandeur et le détenteur de ce document doivent rassurer les autorités américaines de la durée de son séjour aux États-Unis.

 

Outre la durée de votre séjour, vous devez remplir le formulaire ESTA même si vous souhaitez transiter sur le sol américain. Le voyage de transit aux États-Unis nécessite une autorisation, alors en tant que citoyen français, vous devez formuler votre demande d’autorisation électronique ESTA.

 

De plus, si vous devez vous faire accompagner par un adulte ou un enfant en bas âge, ce dernier doit également faire une demande d’autorisation de séjour. Donc pour un voyage à deux ou trois, vous devez également faire deux ou trois demandes d’ESTA.

 

Il faut noter que la demande d’ESTA est encore bénéfique aux professionnels. Si par exemple vous êtes un journaliste ou un chercheur qui doit passer 30 jours sur le sol américain, vous n’avez pas besoin de passer par de longues procédures pour avoir votre titre de séjour.

 

Cela dit, vous n’avez qu’à programmer votre voyage et à faire la demande de visa électronique ESTA 72 h avant la date de voyage arrêtée, et vous obtiendrez votre autorisation de voyage électronique sans prise de tête. C’est un exercice assez facile et qui limite les pertes de temps.

 

Le délai de demande et de délivrance de l’e.visa ESTA

 

Il faut noter d’emblée qu’il n’existe aucun délai de demande d’un visa électronique ESTA. Chacun y va de son bon gré. Cela dit, vous pouvez faire la demande de visa électronique trois jours avant le jour de votre voyage ou deux semaines avant.

 

Toutefois, l’idéal est de la formuler dans les quinze jours qui précèdent le jour de votre voyage. Contrairement au délai de demande d’ESTA, le délai de délivrance de ce précieux document est connu. Ceci vous permet justement d’anticiper au mieux, mais aussi d’éviter toute situation indésirable.

 

Une fois que vous avez validé votre formulaire, les autorités américaines vous enverront un mail de confirmation ou d’infirmation de votre demande sous 72 h. Pour les retardataires, sachez que vous devez faire votre demande dans les 72 h précédant votre départ pour les États-Unis.

 

Si au bout de 72 h vous n’avez pas de réponse, procédez à des vérifications. De ce fait, commencez par vérifier si votre dossier a été bien rempli. Ensuite, vérifiez si votre paiement a été bien effectué ou que le montant exigé a été débité dans votre compte. Enfin, vérifiez si un numéro vous a été attribué.

 

Le document ESTA, une fois délivré, a une durée de validité de 2 ans. Il vous garantit un titre de séjour aux États-Unis d’une durée de 90 jours maximum. Passé ce délai, vous serez expulsé du territoire américain.

 

Pour éviter que votre dossier ne fasse l’objet d’un rejet, veillez à bien remplir les informations personnelles comme indiqué sur votre passeport biométrique. Les informations sur les deux documents doivent être concordantes. Sachez tout de même que la nouvelle réglementation autorise des demandes d’autorisation groupées en une seule fois.

 

Autorisation ESTA : combien ça coûte ?

 

La demande d’autorisation de voyage aux États-Unis se fait moyennant une somme d’argent à verser au trésor américain. Au début du programme d’exemption de visa, les ressortissants des pays bénéficiaires ne déboursaient aucune somme d’argent pour se faire établir un visa électronique ESTA.

 

Cette mesure a pris une autre forme depuis 2010 où il est désormais possible de payer les frais de traitement de dossiers au trésor américain. Pour vous faire établir une autorisation d’entrée et de sortie du territoire américain en ligne, vous n’avez qu’à payer un montant dérisoire.

 

Une partie de ce montant couvre les frais relatifs au traitement de la demande, et le reste concerne l’ensemble des frais d’autorisation de voyage électronique.

 

Contrairement au visa classique dont le prix peut aller au-delà de 200 €, le visa électronique est plus économique, mais vous garantit les mêmes services que celui classique. De plus, les procédures sont réduites à leur plus simple expression.

 

Plus besoin de vous rendre à l’ambassade des États-Unis ou à son consulat pour obtenir un visa de court séjour. Il suffit de vous connecter au site web indiqué et de faire une demande de visa sans quitter le confort de son fauteuil. Le seul bémol est que votre séjour aux États-Unis ne doit pas excéder 90 jours, auquel cas vous serez un hors-la-loi.