Choisissez la langue:

Quel document faut-il pour aller aux États-Unis ?

 

Quel document faut-il pour aller aux États-Unis ?

 

Avant de vous rendre à l’industrie du divertissement à Hollywood, de vous égarer dans les rues de New York, de vous promener sur les plages de Miami ou de vous laisser emporter par le plaisir des jeux et spectacles de Las Vegas, il serait tout d’abord important de bien préparer votre voyage.

 

En fait, les procédures deviennent de plus en plus complexes et les touristes mal renseignés risquent d’être pris à la dernière minute. Quels documents sont requis pour fouler le sol américain ? Concernant les bagages, est-ce qu’il existe des règles spécifiques ? Focus dans cet article.

 

Quels sont les documents requis pour fouler le sol américain ?

 

Pour fouler le territoire américain, vous devez avoir en votre possession les documents suivants :

Le passeport biométrique

 

Pour fouler le pays de l’oncle Sam, vous devez avoir un passeport en cours de validité. Grâce au programme d’exemption de visa, les ressortissants des pays bénéficiant du programme d’ESTA n’ont plus besoin de visas s’ils présentent un passeport biométrique valide.

 

Pendant votre séjour, le passeport doit être valide. Aussi, ce n’est pas obligatoire qu’il le soit encore six mois après votre retour.

 

Dans la mesure où vous disposiez d’un passeport à lecteur optique délivré entre le 26 octobre 2005 et le 30 mars 2006, vous pourrez le remplacer sans devoir payer un seul centime au siège de la police et d’avoir en retour un passeport électronique.

 

L’ESTA: Electronic System for Travel Authorization

 

Une ESTA (système électronique d’autorisation de voyage) est également requise. C’est un formulaire que vous devez remplir en ligne et qui doit être validé par les autorités américaines avant votre départ.

 

Ce document concerne tous les citoyens français et ceux des autres pays ayant adhéré au Visa Waiver Program. Ce programme est entré en vigueur le 12 janvier 2009.

 

L’autorisation ESTA est demandée aux touristes qui veulent aller aux USA pour une durée de 3 mois. Que ce soient les enfants ou les adultes, tous sont soumis à l’ESTA.

 

Par ailleurs, les voyageurs titulaires d’un visa ou qui voyagent par voie terrestre sont considérés comme ne faisant pas partie de ceux disposant d’une autorisation ESTA. Autrement dit, ils sont exclus de cette procédure.

 

Vous devez imprimer votre autorisation ESTA et la garder à portée de main pour tout voyage en avion ou en bateau, quitte à ne pas pouvoir vous rendre sur le sol américain.

 

Votre autorisation ESTA a une validité de 2 ans ou jusqu’à la date d’expiration de votre passeport. Le délai de rigueur pour le remplir est de 72 heures avant le départ, mais il est préférable de l’apprêter lors de la planification du voyage. Le paiement d’un montant dérisoire est nécessaire pour le traitement de votre demande. Cette taxe doit être réglée par carte de crédit.

 

Le visa, document officiel pour aller aux États-Unis

 

On dénombre différents types de visas pour les ressortissants souhaitant séjourner plus de trois mois sur le territoire américain. En fonction de votre activité, vous devrez subir différentes procédures pour obtenir le visa approprié.

 

Pour obtenir un visa, vous devez prendre rendez-vous avec un officier américain à l’ambassade des États-Unis. Depuis le 29 juillet 2012, vous devez tout d’abord remplir le formulaire DS-160 à l’avance et payer tous les frais avant de demander un rendez-vous. La période de validité d’un visa est de 10 ans.

 

Si durant votre séjour vous prévoyez d’améliorer votre niveau en anglais ou de suivre des cours de moins de 20 heures par semaine, alors le visa étudiant n’est pas utile. Pour les cours universitaires, il est à noter que ce volume est réduit à moins de 12 heures.

 

Il n’y a pas de visas de groupe et les enfants de moins de 14 ans. Les seniors de 80 ans et plus peuvent envoyer leur dossier par mail, sans prise de rendez-vous.

 

Quels sont les autres documents à fournir ?

 

Pour aller au pays de l’oncle Sam, vous devez compléter votre dossier par un billet d’avion aller-retour afin de justifier votre prochaine sortie sur le sol américain. En fait, les touristes ont un droit de séjour de 3 mois maximum.

 

Il n’y a pas de possibilité de prolongation une fois sur place et il n’est pas permis de changer de statut, d’occuper un emploi ou d’étudier.

 

Les autorités américaines exigent également que les voyageurs aient une preuve de solvabilité, qui peut être un chèque de voyage, une carte de crédit.

 

Quelles précautions prendre dans la préparation de la valise ?

 

Cette question ne concerne pas seulement les voyageurs. Elle suscite aussi la vigilance des autorités américaines.

 

Nous vous présentons dans cette section un petit récapitulatif des consignes à respecter. Celles-ci concernent la plupart des compagnies aériennes, mais certaines peuvent varier. Donc, il serait nécessaire de vous informer auprès de votre compagnie avant la préparation de votre valise pour votre départ.

 

Les bagages à main

 

Vos bagages doivent avoir au maximum une longueur de 56 cm, une largeur de 45 cm et une hauteur 25 cm. Il est possible de prendre un appareil comme un ordinateur portable, un sac à main ou tout autre petit sac utile pour un appareil photo numérique, des objets très fragiles.

 

Les bagages en main peuvent être fermés pour des raisons de sécurité. Tout ce qui peut être dangereux ou utilisé comme arme doit être placé dans les bagages en soute. En ce qui concerne les produits liquides, crème, aérosols ou gels, ils ne doivent pas dépasser un volume de 100 ml par produit.

 

Ces produits doivent être stockés dans un sac plastique carré et transparent. Seuls les produits hors taxes achetés à l’aéroport ne sont pas soumis à des restrictions.

 

Concernant les médicaments, s’ils sont sous forme liquide, nous vous conseillons d’emporter votre prescription médicale avec vous. Dans la mesure où vous voyagez avec un bébé et que vous emportez ses aliments, il peut vous être demandé d’en goûter.

 

Les valises en soute

 

Les bagages à mettre dans la soute doivent avoir les dimensions suivantes : 157 cm par 158 cm. Le poids maximum est de 23 kilogrammes. Si vos bagages excèdent ces indications, des frais supplémentaires seront facturés.

 

Vos informations personnelles telles que le nom, l’adresse permanente et de destination, le numéro de téléphone et l’adresse e-mail doivent être incluses sur chaque bagage.

 

Dans le but de sécuriser vos bagages personnels, préférez les cadenas certifiés TSA. Ces cadenas peuvent être manipulés aisément par les douaniers si nécessaire. Tout autre type de verrouillage n’est pas recommandé.

 

Notez que si vous prenez un vol de correspondance, il est possible d’enregistrer une fois les bagages directement à destination.

 

Certains aliments ne sont pas autorisés à entrer sur le territoire américain. Il s’agit des légumes, du fromage au lait cru ou des fruits.

 

Si vous avez envie de provisions, penchez pour les conserves et les produits emballés sous vide et respectez surtout le volume autorisé.

 

En ce qui concerne l’alcool et le tabac, vous avez droit à un litre d’alcool si vous avez plus de 21 ans, à deux kilogrammes de tabac ou 200 cigarettes.

 

Quelques conseils utiles

 

Veillez toujours à ce que votre carte d’embarquement, votre passeport et le nom et l’adresse de votre résidence de destination restent toujours facilement accessibles.

 

Comme il est de coutume, avant la dernière ligne droite, vous devez passer par la police des frontières pour certaines formalités. Là-bas, on vérifie votre passeport, on récupère votre formulaire ESTA, si nécessaire, on vous prend en photo sans lunettes, on prélève vos empreintes digitales, enfin la police des frontières s’entretient un tout petit peu avec vous sur le but de votre voyage aux USA et sa durée.

 

Passée cette procédure, vous pouvez désormais récupérer vos valises et soumettre la déclaration correspondante. Assurez-vous à tout moment de respecter la hiérarchie et la police douanière. Veuillez noter qu’aucun contact physique n’est autorisé pendant ces procédures. Vous êtes prêt à découvrir le pays de l’oncle Sam.

 

Pour profiter à fond de votre séjour, n’hésitez pas à souscrire une assurance appropriée, car les soins sont très chers aux États-Unis.