Quand les voyages aux États-Unis reprendront-ils?

vols vers les USA avec ESTA

À cause de la pandémie de coronavirus qui a touché le monde entier, le secteur touristique est inexorablement l’un des secteurs économiques les plus affectés. Bon nombre de voyageurs ont dû annuler leurs projets d’aller visiter l’Amérique. Depuis le mois de mars 2020, les frontières des USA ont été fermées aux pays étrangers par crainte d’une aggravation de l’épidémie de Covid-19. Jusqu’à aujourd’hui, le pays de l’Oncle Sam restreint encore l’accès à son territoire pour tout passager européen et d’autres pays. Du moins, les demandeurs ayant des motifs non essentiels ne se voient pas être accordés d’un visa ou d’une .

Les États-Unis sont encore l’un des pays les plus affectés par le Covid-19

Au niveau de l’espace Schengen, certains pays ont déjà rendu possibles les déplacements pour des fins touristiques. Mais, ce n’est pas le cas pour les États-Unis d’Amérique. L’une des raisons à cela est la préoccupation des autorités américaines face à la forte augmentation du nombre de cas d’infection au coronavirus, et surtout du nombre de décès. Par conséquent, les frontières restent encore fermées. Des dates de réouverture ont tout de même été annoncées, mais elles ont été constamment repoussées.

À l’heure actuelle, certains États voient les chiffres sur le coronavirus se stabiliser. Toutefois, la menace d’une deuxième vague d’épidémie les contraint à demeurer prudents. Par conséquent, les frontières entre l’Europe et les États-Unis ne vont probablement pas s’ouvrir tant que l’épidémie de Covid-19 n’est pas totalement maîtrisée.

Pour partir pour les États-Unis, il vous faut bien une autorisation ESTA. Elle vous permettra de voyager vers les USA plusieurs fois pour des visites de 90 jours.

Les compagnies aériennes annulent déjà les vols pour 2021

La peur d’une deuxième vague ne pèse pas uniquement sur les pays européens, mais aussi les États américains. Et chaque compagnie aérienne prend déjà les devants en annulant tôt tous les vols prévus pour l’année prochaine, notamment ceux qui concernent le printemps 2021.

Cependant, toutes les compagnies aériennes n’effectuent pas les annulations de la même manière. Les grandes compagnies telles qu’Air France ont déjà effectué des annulations à l’avance afin d’être parées à toutes les éventualités pouvant se présenter à cause d’une deuxième vague d’épidémie. D’autres compagnies se laissent une marge d’action et n’annulent que 2 ou 1 mois avant la date de départ du vol de leurs clients. D’autres n’annulent qu’à l’approche de la date de départ, soit environ une quinzaine de jours à l’avance.

Des vols sont toujours proposés, mais ils ne sont pas forcément disponibles

Malgré les chiffres sur les cas de contamination et d’hospitalisation au coronavirus, de nombreuses compagnies aériennes restent confiantes quant à l’avenir. Une grande partie d’entre elles continuent de maintenir les services en ligne de réservation de vols pour les États-Unis, du moins pour les mois à venir. Toutefois, cela ne signifie pas que s’il est possible de réserver un vol, celui-ci est forcément maintenu.

Le problème avec les vols vers les USA est la fermeture des frontières jusqu’à nouvel ordre. En effet, le Gouvernement américain n’a pas encore officiellement spécifié une date d’ouverture ou listé les pays dont les citoyens sont autorisés à entrer sur le territoire.

Pour le moment, il faut rester optimiste sur une éventualité d’ouverture pour l’année 2021. Et pour cause, l’ouverture des frontières dépend entièrement de l’évolution de la pandémie, et surtout de la situation sanitaire des États-Unis. En fonction des évènements (augmentation ou diminution du nombre de cas, reconfinement, nombre de décès…), tout peut évoluer.

Jusqu’à aujourd’hui, les États-Unis n’ont pas encore annoncé une date d’ouverture des frontières
Tous les ressortissants en provenance de l’espace Schengen ne sont pas encore autorisés à entrer sur le territoire américain, et ce, depuis le 13 mars 2020. Cette décision a été prise afin de restreindre les voyages des Européens vers les États-Unis au moment où les cas de contamination au Covid-19 ont explosé sur le Vieux Continent au début du printemps 2020.

Dès l’été, le Président des États-Unis (Donald Trump) a annoncé que les frontières demeureraient fermés, mais qu’il y aurait une possibilité qu’elles ré-ouvrent si la situation sanitaire européenne face au coronavirus était maîtrisée. Jusqu’à aujourd’hui, il n’y a encore aucun signe qui montre des perspectives positives pour 2021, notamment pour ceux qui envisageraient de voyager aux États-Unis dès la reprise des vols transatlantiques. Une menace de reconfinement pour début 2021 laisse déjà de nombreux acteurs du secteur touristique perplexes sur une éventualité de réouverture des frontières.

Pour le moment, la seule alternative est de faire face à la Covid-19 et ses conséquences sur les projets de voyages de nombreuses personnes. Attendre est la meilleure option dans la mesure où, que ce soit du côté américain ou du côté européen, l’épidémie au coronavirus reste persistante, évolutive et menaçante.

On espère que le printemps de 2021 soit plus favorable pour les voyages

Bien entendu, dès lors que la situation sanitaire s’améliore des deux côtés de l’Atlantique grâce aux progrès de la médecine sur la lutte contre le coronavirus (vaccin ou autres solutions), les frontières seront de nouveau ouvertes aux pays de l’espace Schengen.

Comme il a été dit plus haut, l’attente et la patience sont les meilleures armes pour rester confiant face à la décrépitude et l’affadissement que provoque l’impossibilité de voyager aux USA. Pour l’heure, le seul moyen d’avoir des informations positives ou négatives sur les frontières américaines est d’être sur le qui-vive sur l’ouverture de la frontière américano-canadienne.
Il faut savoir qu’entre les États-Unis et le Canada, l’enjeu est de taille, en particulier sur le plan économique. La frontière entre les deux pays a été tout au long de l’année 2020 rouverte et refermée à maintes reprises. Il y a eu des renouvèlements environ tous les mois afin de libérer les déplacements de personnes et de marchandises.

On peut donc estimer une possibilité d’ouverture des frontières des USA avec l’Europe en fonction de l’état des choses entre les autorités canadiennes et américaines. En effet, il serait logique que, si les États-Unis rouvraient leur frontière avec le Canada, ils fassent de même avec l’espace Schengen.

De nombreux pays sont encore bloqués tout comme ceux de l’espace Schengen

Les Français ne sont pas les seuls à être dans une situation difficile face à la fermeture des frontières américaines. De nombreux autres pays dans et hors de l’espace Schengen sont encore interdits d’entrée sur le sol américain.

On peut citer l’Iran, la Chine, l’Allemagne, la Belgique, l’Autriche, l’Espagne, les Pays-Bas, le Danemark, la Norvège, la Finlande, la Suède, la Suisse, Monaco, l’Estonie, la Hongrie, la Grèce, l’Italie, le Portugal, la Cité du Vatican, l’Islande, la Lettonie, la Lituanie, le Liechtenstein, la Pologne, la République tchèque, la Slovénie, la Slovaquie, Saint-Martin, le Royaume-Uni, l’Irlande, le Brésil.

De nombreux voyages aux États-Unis ne sont prévus que pour la fin 2021 et le début 2022
Les professionnels opérant dans le secteur du tourisme estiment une reprise à la normale de la situation vers la fin 2021 et le début 2022. Toutefois, personne ne peut encore exactement donner une date précise de l’ouverture des frontières des États-Unis.

En effet, que ce soit les progrès en matière de vaccins ou l’augmentation du nombre de cas, il est difficile de prévoir une évolution positive ou négative de la pandémie de coronavirus.