Que faire en cas de refus d’un ESTA USA?

Lorsque vous avez préparé soigneusement vos prochaines vacances, que vous en rêvez depuis des mois, que vous avez mis assez de côté pour partir le plus loin possible et profiter d’un dépaysement total que vous méritez après une bonne année de travail, mais que malheureusement votre ESTA USA vous a été refusé !

Cela peut vous sembler terrible sur le moment, mais nous sommes là pour vous conseiller et vous apporter une expertise qui vous aidera dans ce type de cas.

Il faut garder en tête que lorsque vous soumettez une demande ou un formulaire ESTA, l’administration américaine peut vous répondre de manières différentes à savoir : soit votre ESTA est accordé et on vous répondra « autorisation approuvée », soit vous il vous manque des documents et l’administration vous répondra « autorisation en attente » ou malheureusement la réponse peut être « autorisation refusée ».

Nous allons commencer par nous focaliser sur ce dernier cas, vous expliquer les raisons possibles du refus et les solutions que vous pourriez mettre en place.

Quels sont les raisons pour lesquelles un ESTA USA est refusé?

Comme c’est le cas pour la plupart des administrations qui régulent les flux migratoires dans tous les pays, les autorités américaines n’expliquent pas les motifs d’un refus d’une demande ESTA Officiel.

Pour comprendre ce qui s’est passé et essayer de rectifier le tir, il va vous falloir prendre contact avec l’administration en charge à savoir le « Travel Redress Inquiry Program » du Département de la sécurité intérieure des USA pour demander une explication.

Mais même si la réponse exacte n’est pas fournie directement par cette autorité, il nous est malgré cela, possible de vous aider en vous expliquant les erreurs les plus fréquentes qui mènent vers un refus à savoir:

  • une faute de frappe lorsque vous remplissez votre formulaire en ligne
  • des réponses incohérentes, ou bien
  • des informations fausses

C’est la raison pour laquelle nous insistons sur l’importance de votre attention lorsque vous remplissez votre formulaire ESTA officiel, vous devez vérifier chaque champ rempli et vous relire avec beaucoup de concentration avant de soumettre définitivement votre formulaire.

Il faut savoir que les informations que l’on peut changer après avoir soumis son formulaire sont votre adresse mail et l’adresse à laquelle vous allez séjourner aux États Unis d’Amérique.

Toujours dans le même esprit, si vous faites l’erreur de répondre positivement au lieu de négativement à une des questions fermées du formulaire ou l’inverse, soyez certain que votre demande sera rejetée. Vous accuserez un refus dans le cas où l’administration vous jugera selon différents critères d’admissibilité et que vous n’y répondez pas.

Nous vous rappelons ici les critères d’éligibilité auxquels vous devrez répondre pour pouvoir voyager ou simplement transiter par les USA:

  1. Il faut absolument être ressortissant de l’un des pays qui participent au programme Visa Waiver Program;
  2. Si vous aviez visité l’un des états suivants votre demande ESTA sera rejetée : l’Iran, l’Irak, la Libye, la Syrie, la Somalie, le Soudan ou le Yémen;
  3. Votre passeport doit absolument être électronique ou biométrique et lisible à la machine. Votre passeport doit aussi être valide pendant toute la durée de votre séjour;
  4. Il vous faut avoir un billet aller-retour et assez d’argent pour justifier votre séjour aux États-Unis;
  5. Il a notamment dix questions fermées dans le formulaire ESTA officiel concernant votre santé mentale, l’absence de maladie contagieuse, la participation dans des groupes terroristes ou bien dans des activités criminelles, et auxquelles il vous faut absolument répondre négativement. Sinon, la demande ESTA sera rejetée.

Il vous faut garder en tête que votre autorisation ESTA officielle doit être valide lors de votre séjour en sachant que celle-ci n’est valable que durant deux ans.

Quels sont les recours légaux que vous pouvez actionner en cas de réponse négative?

  • Dans le cas où vous avez fait des erreurs du type faute de frappe, sachez que cette erreur est corrigible. Non pas directement sur le formulaire que vous avez envoyé, car celui-ci n’est pas modifiable, mais en faisant une nouvelle demande ESTA. Il est à noter qu’un délai d’au moins une heure doit être respecté entre les deux demandes.
  • Dans le cas où le rejet de votre demande ESTA est dû à une condition d’éligibilité que vous n’avez pas respecté, ou que vous avez répondu incorrectement à l’une des questions fermées qui nécessitait une réponse par la négative, là vous avez un seul recours possible, celui de contacter directement l’Ambassade des États-Unis et de passer par une demande de visa traditionnelle.
  • Dans le cas où vous avez fait l’erreur de dépasser les 90 jours réglementaires, vous serez refusé de rentrer aux États-Unis avec le même document ESTA même si, celui-ci est toujours valable.
  • Dans le cas où il y a une différence entre le numéro de passeport indiqué sur la demande ESTA et le passeport avec lequel vous voyagez vers les USA.
  • Dans le cas où votre passeport a été déclaré perdu ou volé. Vous pourrez alors refaire une autre demande ESTA après avoir obtenu un passeport valide auprès des autorités.
  • Dans le cas où la profession que vous avez déclarée sur votre formulaire ESTA n’est pas réglementaire, le refus est à prévoir.
  • Dans le cas d’une mauvaise interprétation de votre part: Il arrive quelques fois que le public ayant soumis un formulaire ESTA et qui suit le statut affecté à la demande voit la mention « ESTA en attente ».

Il ne faut ni penser que c’est un refus, ni croire que c’est une demande accordée. C’est tout simplement le temps de traitement dont le service des douanes et de la protection des frontières américaines à besoin pour finaliser l’étude de votre demande. Gardez en tête que les délais moyens de traitement d’ESTA sont d’une à 72 heures.

Toute information liée aux drogues, intentions d’immigrer, blagues sur la recherche de travail  aux États-Unis et qui peut être trouvée sur votre portable, vous coûtera les vacances aux USA.

Quels sont les recours possibles après un refus ESTA?

Sachez que les questions sur le formulaire  du  Visa Waiver Program ou VWR ne sont pas utilisées par le Bureau des douanes et de la protection des frontières des USA que pour les aider à savoir si le demandeur doit passer par une démarche de demande de visa traditionnelle.

Il arrive parfois que les demandeurs d’autorisation ESTA, fassent des erreurs telles qu’un nom mal orthographié, ou des chiffres transposés incorrectement qui peuvent, rarement, vous valoir un rejet.

C’est la raison pour laquelle certains candidats préfèrent faire appel à des spécialistes en dossiers d’immigration, qui sont en mesure de revoir et vérifier toutes les informations avant de soumettre la demande ESTA.

Si vous faites partie des candidats qui ne peuvent pas ou plus faire de demande ESTA comme expliqué plus haut, vous devrez postuler à un visa B2 de type touristique ou pour une demande de visa de travail B1 (si vous y êtes éligible).

Peut-on faire une demande ESTA si le visa vous a déjà été refusé précédemment?

Si vous avez déjà fait une demande de visa qu’il soit de type B1 ou B2 et que votre demande a été rejetée, cela signifie généralement que vous ne couvrez  pas les objectifs d’éligibilité. Le même s’accorde pour le Visa que pour l’ESTA.

Soyez certain, même si la tentation est souvent très forte, qu’il est dextrement préjudiciable pour vous. En effet, si vous mentez à propos de refus antérieur ou à propos d’une information que vous avez donnée, quelle qu’elle soit, peut entraîner de graves conséquences : cet acte sera considéré comme une fraude et vous pourriez même être poursuivi juridiquement.

Attention, en répondant à la question « votre demande de visa vous a-t-elle été refusée au paravent ? » Il faut absolument dire oui si ça été le cas, même si entre temps votre statut ou la raison pour laquelle l’ESTA vous a été refusé.

Est-ce qu’on peut me refuser l’entrée aux USA?

Il peut malheureusement arriver qu’en entrant aux USA avec votre demande ESTA valide en main,  prête à présenter devant les agents du Bureau des douanes et de la protection des frontières des USA, l’un des agents vous demande de le suivre vers l’une des salles d’interrogation.

Une enquête plus poussée peur révéler une incohérence entre vos déclarations et les informations que vous avez notées sur la demande ESTA. Il est possible que vous vous retrouviez malheureusement coincé dans le Bureau des douanes et de la protection des frontières des USA en attendant un vol pour rentrer dans votre pays d’origine.

Après une interrogation un peu plus poussé incluant vérification des informations de votre portable, on pourra vous refuser l’entrée aux États-Unis. Dans ce cas, vous devriez prendre le vol suivant vers le pays d’origine. Vous voyagerez avec la même compagnie aérienne de laquelle vous avez votre billet aller-retour.

Quant aux raisons pour le refus d’entrer aux USA, elles varient de texte ou bien photos liées à la possession ou bien la consommation de drogue aux messages contenant des blagues sur  l’immigration aux États-Unis. Toute information liée aux drogues, intentions d’immigrer, blagues sur la recherche de travail et qui peut être trouvée sur votre portable, vous coûtera les vacances aux USA.

Une enquête plus poussée peur révéler une incohérence entre vos déclarations et les informations que vous avez notées sur la demande ESTA. Il est possible que vous vous retrouviez malheureusement coincé dans le Bureau des douanes et de la protection des frontières des USA en attendant un vol pour rentrer dans votre pays d’origine.

Cette expérience peut vraiment être traumatisante d’autant plus que les salles d’interrogation ne sont franchement pas faites pour être accueillants. Il est possible de devoir attendre une vingtaine ou une trentaine d’heures sans avoir d’information sur les amis avec lesquels vous voyager ni avoir la possibilité de contacter les services consulaires.

Quelles peuvent être les raisons du refus d’entrée aux États-Unis?

Être soupçonné de chercher un travail illégal aux États-Unis est l’une des raisons les plus fréquentes d’être renvoyer dans son pays d’origine. La consommation des drogues illicites  est aussi parmi les raisons d’être refusé l’entrée aux États-Unis.

Dépasser la limite autorisée de 90 jours

Comme nous l’avons déjà dit, il est non seulement interdit pour les visiteurs en possession d’autorisations ESTA, de dépasser le délais autorisé de 90 jours pour un séjour touristique. Cela entraîne non seulement un refus d’ESTA à la prochaine demande.  Selon la durée du dépassement des 90 jours autorisés, on vous refusera l’entrée au sol américain avec un ESTA ou un visa de six mois à 10 ans.

N’oubliez pas que l’ESTA n’autorise pas l’entrée aux USA de manière automatique. Il faut faire la différence entre une autorisation ESTA et un visa.

L’ESTA est une exemption de VISA et non un « laisser passer ». C’est uniquement les agents de l’immigration qui sont à même de décider de vous laisser entrer sur le territoire américain ou pas.

En conclusion

Il faut, nous le répétons encore une fois, être extrêmement attentif et remplir de manière très minutieuse le formulaire de demande ESTA, en vérifiant bien toutes les réponses que vous avez écrites, tous les chiffres que vous avez à renseigner, relire avec attention toutes les questions avant d’y répondre.

N’essayez pas d’omettre ou de mentir à propos les informations que vous estimez négatives, car non seulement les conséquences seront le refus de votre autorisation ESTA mais aussi une interdiction de séjourner sur le territoire américain et peut même aller jusqu’à des représailles judiciaires.

Dans les cas de fautes de frappe ou d’erreurs d’inattention, vous pouvez rectifier le tir en faisant une autre demande ESTA. Dans ce cas il vous suffit d’attendre une ou deux heures pour refaire une demande.

Au cas où votre ESTA vous est définitivement refusé vous pouvez toujours faire une demande de visa B1 ou B2 selon le type de séjour que vous pensez passer aux États Unis d’Amérique.

Sachez que les procédures d’immigration, des voyages touristiques ainsi que pour  transiter par le territoire américain sont devenu plus détaillées depuis les attaques terroristes de 2011.