Quel type d’autorisation faut-il pour rouler aux states ?

autorisation permis USA

Quel type d’autorisation faut-il pour rouler aux states ?

Passer ses vacances aux États-Unis est un projet dont la réalisation nécessite une solide préparation. En dehors de l’ESTA USA, il est indispensable d’avoir d’autres autorisations qui ne sont pas moins importantes. En effet, pour faire une petite virée en voiture aux States, il faut être autorisé à conduire. Quelles sont alors les autorisations complètes qu’il faut pour conduire aux USA ? Comment les obtenir ?

Être en possession d’un permis obtenu dans un pays de l’Europe ?

La règlementation de la conduite aux États-Unis n’exclut pas l’usage du permis de conduire étranger. Ce privilège est juste soumis à quelques conditions. Pour conduire une voiture au pays de l’oncle Sam, vous devez absolument être en règle vis-à-vis de ces dernières :

Avoir l’âge requis

Il est bien possible de rouler un véhicule en Amérique tout en étant un jeune conducteur. Toutefois, il est impératif d’avoir au minimum 21 ans. Par ailleurs, la délivrance du permis doit avoir été faite au moins une année auparavant. Autrement dit, il est important de détenir un permis de conduire européen âgé d’un an révolu.

Des conséquences en cas d’irrégularité

Les deux conditions citées ci-dessus ne laissent libre cours à aucune violation. En cas d’irrégularité, le fautif est interdit de toucher un volant durant tout son séjour. La plus indulgente des sanctions consiste à rester à l’arrière du véhicule durant tous vos trajets. Il en est de même pour toute personne âgée de 21 ans, mais n’ayant pas le bon permis.

Néanmoins, si la validité du permis de conduire européen est compromise, vous pouvez faire la demande d’un permis provisoire. Cette alternative peut ne pas fonctionner pour la conduite des véhicules si la durée de votre séjour ne le permet pas. Le mieux est de vérifier si votre permis est valable avant de prendre un billet.

Quel permis de conduire avoir pour quel type de séjour ?

Plusieurs personnes se rendent aux États-Unis pour passer un long moment de détente. Il y en a par contre qui y vont pour faire des affaires ou pour étudier. Selon le motif du séjour et sa durée, des catégories de permis particuliers existent.

Un séjour d’une durée inférieure ou égale à trois mois

Pour faire moins de trois mois aux States, vous devez être muni d’un permis européen en cours de validité. C’est la règlementation de base pour ce type de séjour. Néanmoins, depuis quelques années, il est préférable de faire une demande de permis international.

C’est ce qu’exigent désormais la plupart des sociétés de location de véhicules. Il est alors souhaitable de se conformer à cette exigence pour éviter la surprise. Pour obtenir ce document, il suffit d’en faire la demande auprès du préfet de votre localité avant de monter dans l’avion.

Un séjour d’une durée supérieure à trois mois

Pour rester aux States pendant plus de trois (3) mois, l’obtention d’un permis de conduire américain s’avère indispensable. Cette condition implique que le permis de conduire international n’est pas valable pour un long séjour aux États-Unis.

Ainsi, il est recommandé de se rendre à l’agence américaine chargée de l’attribution des permis de conduire pour passer le test. Vous aurez alors un permis relevant de la catégorie des longs séjours.

Comment faut-il rouler en Amérique ?

Pour circuler aux États-Unis, il n’y a pas de façon particulière de s’y prendre. Il est cependant recommandé de suivre les consignes de sécurité de base en matière de conduite.

Mettre la ceinture de sécurité au volant

Pour conduire dans les rues aux States, obligatoirement vous devez mettre la ceinture de sécurité. C’est une consigne sur laquelle reviennent très souvent les instructeurs durant la formation au permis. Tout détenteur d’un permis se doit d’en faire un principe inviolable dès qu’il se met en route. En ne respectant pas cela, le permis de conduire national peut vous être retiré.

En effet, c’est pour s’assurer de l’intégration de cette règle de base qu’il est impératif de passer le permis de conduire américain. Il est bien vrai que cet examen pratique n’est demandé que pour les longs séjours sur le sol américain. En fixant les conditions, le but des autorités est de garantir la sécurité du conducteur et des autres usagers. Car, rester longtemps implique de conduire très souvent.

Savoir utiliser la boite automatique d’un véhicule

La plupart des voitures sont équipées de boites automatiques aux États-Unis. Pour ce faire, il est souhaitable de prendre le temps d’en maitriser le fonctionnement. Conduire un véhicule automatique est un art qui nécessite pratique et connaissance de l’engin. Vous serez confronté à la compréhension de certains symboles tels que :

  • « P » pour indiquant le parking ;
  • « R » pour faire mr le parking::ompréhension de cqui nécessite pratique et connaissance d’faire, il est souhaitable de prendre le temarche en arrière ;
  • « N » indiquant un point mort ;
  • « D » indiquant la marche en avant ;

Respecter les consignes particulières de la circulation aux States

Il y a quelques consignes à suivre dans certains cas sur les routes américaines. En cas d’interpellation policière, il est conseillé de se ranger systématiquement. Par ailleurs, vous devez mettre vos mains sur le volant de sorte à ce que l’agent de police les voit. Il peut s’agir d’un simple contrôle ou d’une infraction au code de la route.

En outre, l’usage public exige de s’arrêter en présence d’un bus d’école en stationnement. Généralement, ces bus s’arrêtent en laissant leurs phares allumés. Cela voudra dire qu’ils font descendre des élèves.

Ce sont-là quelques règles propres au code routier en Amérique. Ne pas les respecter pourrait entrainer une annulation du permis, des amandes et même des poursuites judiciaires.

Quelles sont les formalités d’entrée aux États-Unis

Avant de pouvoir conduire aux Etats-Unis il est avant tout indispensable de pouvoir s’y rendre. Au nombre des papiers exigés par l’immigration se trouve l’ESTA. Il s’agit d’une autorisation électronique de voyage qui s’obtient en ligne.

Ce qu’il faut savoir sur l’ESTA

L’ESTA est un ticket d’entrée destiné aux ressortissants des pays européens ayant souscrit au programme d’exemption de visa. Pour obtenir l’ESTA, quelques pièces sont demandées. De même, il vous sera demandé de remplir au cours de cette procédure un formulaire cerfa. Ce formulaire renseignera l’immigration sur le type de permis de conduire dont vous disposez.

Pour avoir l’ESTA, il faut le rappeler, le demandeur doit faire partie de l’espace économique européen. La demande peut se faire en toute indépendance sur la plateforme de l’immigration américaine. Il existe également des agences de voyages qui offrent leur service d’aide. Vous pouvez avoir recours à ces services pour éviter de commettre des erreurs durant le processus.

Des différents types de visa

Pour séjourner aux États-Unis, il est généralement exigé un visa. Ces visas ne sont pas de la même catégorie. Pour un simple séjour touristique, des vacances ou pour rendre visite à un parent, un classement rigoureux est fait. Il en est de même quand il s’agit des études ou du travail.

Pour être en possession du visa qui correspond à votre statut, il faudrait se rendre à l’ambassade ou dans un consulat américain. En guise de rappel, il est à noter que le visa ne peut pas être délivré à un groupe. C’est un document individuel.

Par ailleurs, les enfants et les personnes âgées ne sont pas tenus de se rendre en personne à l’ambassade. Leurs dossiers peuvent être envoyés à l’ambassade par courriel.

En conclusion, il faut retenir qu’il existe plusieurs formalités, examens et démarches à mener avant d’aller aux USA. Mis à part l’ESTA, l’obtention d’un permis probatoire, d’un permis international, ou d’un permis européen est indispensable. Être titulaire du permis requis garanti la possibilité de conduire un véhicule sur le sol américain.