Transit dans les aéroports américains

transit aeroport USA

Transit dans les aéroports américains

Les États-Unis tiennent à leur sécurité intérieure. Pour cela, les personnes ou objets devant entrer sur le territoire américain doivent se conformer à des conditions d’entrée strictes. Ceci est valable même s’il s’agit d’un transit ou d’une escale. Si votre prochain vol vous fait transiter par les aéroports américains, retrouvez dans cet article toutes les formalités requises pour un voyage serein.

Quel est le protocole nécessaire pour transiter par les USA?

Le transit par les aéroports des États-Unis est soumis à un protocole qu’il vous faut maitriser.

Disposer d’une autorisation de transit

Obtenir une autorisation de transit est la première chose que vous devriez rechercher. Vous vous demandez sans doute pourquoi cela est si important. Peut-être que vous n’allez même pas descendre de votre avion et vous vous dites que ce n’est pas forcément utile.

Sachez que les États-Unis ne considèrent pas exactement les choses de la sorte. Le processus établit une entrée et une sortie du territoire. À ce titre, les voyageurs doivent obtenir un visa américain ou une autre autorisation comme s’il s’agissait de leur pays de destination.

Il existe deux types d’autorisations de transit que vous pouvez obtenir en fonction de votre profil de voyageur : le visa américain et l’Autorisation Electronique de Voyage (AVE).

Le visa américain

Il s’agit du premier des documents de voyage qui vient à l’esprit lorsqu’on évoque un voyage pour les USA. Le visa américain représente l’autorisation par défaut que le voyageur doit présenter aux douanes américaines.

Le type de visas que ces autorités accordent est en fonction du motif du voyage. Lorsque vous partez aux USA pour un transit ou pour une escale, le visa nécessaire est un visa de type C et plus précisément, C1. C’est celui qui est attribué aux personnes souhaitant faire un transit ou une escale aérienne ou maritime.

L’autorisation électronique de voyage (AVE), une alternative au visa américain

L’AVE est communément appelée ESTA : Electronic System Travel Autorisation. Elle représente sans nul doute le moyen le plus simple d’aller temporairement ou de transiter par les USA. Par rapport aux visas classiques, elle offre l’avantage d’une procédure moins longue, moins difficile et moins couteuse.

Vous vous demandez alors pourquoi tout le monde ne l’adopte pas simplement en lieu et place du visa. La raison est toute simple. Tout voyageur sur les États-Unis n’y a pas droit. Seuls les citoyens dont les pays d’origine ont un accord signé avec les États-Unis sont exemptés du visa. Pour cette catégorie de personne, le visa n’est pas nécessaire.

Vous comprenez alors pourquoi l’ESTA est encore dénommée Visa Waiver Program. Cela signifie littéralement : Programme d’Exemption de Visa. Ainsi, les ressortissants de pays concernés, dont ceux de l’espace Schengen, iront nettement plus vite en souscrivant pour une ESTA.

Passer les contrôles douaniers

Si vous obtenez votre autorisation de voyage, vous allez surement la présenter à des postes de contrôle. Le premier endroit où elle vous sera demandée, c’est à l’aéroport où vous êtes en train d’embarquer. Le personnel vérifiera si vous avez votre autorisation à jour. Si tel n’est pas le cas, vous ne serez pas autorisé à partir.

Lorsque vous êtes dans l’avion, le fait d’être muni du visa ou de l’ESTA Etats-Unis, ne vous dispense pas des autres protocoles de vol. Vous devrez remplir avec un stylo les différents formulaires distribués dans l’avion. Faites l’effort de les remplir intégralement et sans la moindre rature.

Ensuite, lors de l’atterrissage, vous passerez par de nouveaux contrôles douaniers pour les formalités d’entrée. Vous aurez à prendre une photo et à soumettre vos empreintes digitales. Vous aurez entre autres, une courte séance avec un agent de l’immigration. Ce dernier est à même de refuser que vous transitiez par le pays. Ceci peut être dû à des raisons aussi diverses que variées.

Les autres précautions indispensables

Pour transiter par les États-Unis en toute quiétude, il y a quelques autres conditions d’entrée qu’il est important de connaitre :

  • Éviter de garder de grande quantité de parfums, d’aérosols, de produits cosmétiques, de gels, etc. dans votre sac à main ;
  • Garder une quantité raisonnable de liquides, de boissons, d’eau, etc.
  • Les contenants de ces différents produits ne doivent pas avoir une capacité supérieure à 90 cm3 ;
  • Ne pas garder des objets dangereux ou inflammables ;
  • Les médicaments ne doivent être transportés qu’avec leur ordonnance ;
  • Garder des cadeaux dont la valeur n’excède pas 100 dollars US ;
  • Ne pas garder plus d’un litre de vin et de liqueur sur soi ;
  • Avoir au moins 21 ans pour avoir la liberté de transporter l’alcool ;
  • Transporter au maximum 2 kg de tabac, 50 Cigares et 200 cigarettes.

Comment obtenir les autorisations de transit pour les USA?

Retrouvez dans chaque cas, les différentes procédures pour faire votre demande d’autorisation de voyage.

Démarches administratives pour avoir le visa

Pour solliciter un visa, certains documents vous seront demandés et examinés minutieusement. Voici donc la procédure à suivre pour vous faire attribuer son visa pour voyager aux USA.

  • Faire le remplissage du formulaire de demande de visa électronique non immigrant ;
  • Solder les frais de visa ;
  • Prendre rendez-vous sur le site web de l’ambassade ;
  • Se rendre aux divers rendez-vous avec toutes les pièces demandées par les services

Démarches administratives pour avoir l’ESTA

Comme énoncé précédemment, la procédure de soumission à l’ESTA est une procédure facile qui se déroule entièrement en ligne. Pour cela, rendez-vous sur le site internet que les USA ont consacré à la demande de l’ESTA.

Si non, vous pouvez vous rendre sur un site spécialisé qui est reconnu, faites attention à ne pas vous faire arnaquer. Une fois sur le site qu’il faut, vous aurez à remplir un formulaire qui ne vous prendra que quelques minutes seulement. Quelques informations vous seront demandées telles que :

  • Votre nom et prénoms dans leur ordre d’arrivée sur le passeport ;
  • Quelques renseignements d’identification ;
  • Quelques informations sur votre futur voyage ;
  • Des antécédents judiciaires ;
  • Le numéro de votre passeport biométrique ou passeport électronique en cours de validité ;
  • Une adresse e-mail.

Faites attention à tout ce que vous remplissez comme information pour ne pas effectuer une demande qui va être rejetée. Une fois que vous êtes sûr de tout ce que vous y avez inscrit, vous pouvez quitter cette étape et procéder au paiement en ligne.

Si toutes ces étapes sont bien faites, au bout de quelques heures, vous pourriez avoir votre autorisation. Autrement, si les fonctionnaires sont très occupés et que la vérification s’avère longue, la réponse à votre requête peut durer jusqu’à 72 heures maximum. Elle vous sera envoyée via l’adresse mail que vous aurez fournie.

Lorsque votre ESTA est obtenue, sachez qu’elle a une durée de validité de 2 années ou jusqu’à expiration de votre passeport. En effet, l’ESTA est rattaché au numéro de votre passeport et pour cela, si votre passeport expire, lui aussi expire.

C’est pour cette raison qu’il est recommandé d’avoir un passeport qui n’est pas près d’expirer lorsque vous demandez une ESTA. Ainsi, vous pourriez avoir la chance que votre autorisation et votre passeport couvrent votre aller-retour. Autrement, vous aurez à mener les démarches de renouvellement depuis l’étranger.

Les démarches pour l’obtention des autorisations peuvent-elles échouer?

Naturellement, si la soumission aux autorités américaines est nécessaire, c’est parce qu’il s’agit d’un filtre et d’un tamis des voyages. Alors, si les conditions citées précédemment sont dûment remplies, il n’y a aucune raison que vous soyez interdit d’escale ou de transit sur les États-Unis.

Sinon, vos demandes de voyage seront rejetées. Lorsque votre requête est refusée pour une faute mineure, vous avez toutefois la possibilité de faire une nouvelle demande tout en prenant garde à ne pas recommencer les mêmes erreurs.

Par ailleurs, il se peut que votre demande d’autorisation de transit par les États-Unis soit rejetée pour fraude, falsification ou moralité douteuse. Alors, il y a de fortes chances que vous ne soyez jamais autorisé à entrer sur le territoire ou à y transiter.