Quel visa pour les USA ?

Quel visa usa

L’entrée sur le territoire américain passe par l’obtention d’un visa dont la catégorie diffère en fonction du but du voyage.

 

Cette autorisation délivrée par les autorités américaines est exigible à tout ressortissant étranger désireux de se rendre aux États-Unis et y séjourner en toute légalité, durant toute la période de la validité du visa.

 

Pour l’obtenir, vous devez passer par une procédure plus ou moins longue et soumise à des règles établies en fonction du type de visa requis.

 

Conditions et procédures d’obtention d’un visa USA

Tout ressortissant français désireux de se rendre dans un pays autre que l’un de ceux de l’Union européenne, doit tout t’abord se renseigner sur les conditions requises pour entrer dans ledit pays.

 

Vous devez appliquer cette mesure lorsque vous prévoyez un voyage aux États-Unis.

 

En effet, obtenir un visa pour les USA n’est pas toujours chose aisée. La procédure peut parfois s’avérer longue, car l’ambassade doit effectuer de nombreuses vérifications, s’assurer de l’exactitude de vos informations et analyser votre profil.

 

Tout ceci dans le but de préserver la sécurité intérieure du pays. Les agents consulaires ont donc la responsabilité d’y veiller en se rassurant de la fiabilité des personnes à qui ils autorisent l’entrée sur le sol américain. Les données que vous communiquez à l’ambassade américaine se doivent donc d’être exactes.

 

Avant d’effectuer une demande de visa, rassurez-vous d’avoir un passeport en cours de validité. Ensuite, remplissez le formulaire DS-160 de demande de visa.

 

Vous aurez à renseigner un ou d’autres formulaires en fonction du type d’autorisation sollicitée. Le remplissage dudit formulaire se fait exclusivement en anglais. Vous pourrez alors vous faire aider même par un avocat de l’immigration.

 

Une fois que le formulaire a été soumis et que vous avez pris rendez-vous, vous serez contacté par l’ambassade ou le consulat américain pour la date et l’heure de l’entrevue.

 

Cette étape est obligatoire si le voyageur a plus de 13 ans ou moins de 80 ans. Le but de cet entretien est d’expliquer les raisons de son voyage aux États-Unis. Au cours de cet échange, vous serez évalué par des agents du gouvernement américain.

 

Ceux-ci vous jugeront et détermineront si vous représentez ou non un danger potentiel pour les USA.

 

Il sera également question au cours de cette entrevue de savoir si vous êtes suffisamment attaché à votre pays d’origine pour y retourner à l’expiration de votre visa. Il peut dans certains cas vous être demandé d’insérer votre billet d’avion retour dans votre dossier.

 

Après analyse de votre dossier et de votre personne, les autorités décident d’approuver votre demande ou de la rejeter. Vous recevrez votre visa imprimé sur votre passeport valide par la poste.

 

En outre, les frais de visa pour les USA varient en fonction du type demandé. Car effectivement, il en existe plusieurs catégories, suivant la raison du voyage du demandeur.

 

Les principaux types de visas délivrés pour voyager aux États-Unis

Quelle que soit la nature de votre séjour aux USA, vous devez avoir reçu une approbation. Toutefois, les ressortissants de la France peuvent se voir dispensés de la procédure de visa s’ils désirent se rendre aux États-Unis pour un court séjour. C’est en fait l’un des cas où il est possible d’y aller sans visa.

 

Le Programme d’exemption de visa

Le Waiver Pilot Program (WVP) est un système de voyage électronique qui permet aux citoyens de 38 pays, parmi lesquels la France, d’être exemptés de visa pour entrer sur le sol américain.

 

Il est délivré aux personnes qui souhaitent se rendre aux États-Unis pour un séjour touristique, des affaires, une visite ou des congés, d’une durée inférieure à 90 jours.

 

Le voyageur doit pour cela disposer d’un passeport biométrique ou d’un passeport lisible à la machine, dont la validité court toujours. Il devra également avoir pour projet de séjourner dans le pays pendant 90 jours maximum.

 

Lorsque vous voyagez dans le cadre du programme ESTA, une fois que vous êtes aux USA, vous ne pourrez pas changer le statut de votre visa d’entrée.

 

Il ne vous sera également pas possible de prolonger la durée de votre séjour au-delà de 90 jours. De même, avec un visa ESTA, vous ne pourrez pas être embauché aux États-Unis.

 

Le visa de tourisme et le visa d’affaires

Les visas de type B-1 pour les affaires et B-2 pour le tourisme vous offrent un séjour temporaire aux États-Unis. Ceux-ci ont une validité de 6 mois. Vous pouvez en demander la prolongation avant expiration auprès du service d’immigration (INS).

 

En dehors du passeport valide, le demandeur doit être à même d’expliquer la raison pour laquelle les 90 jours autorisés par l’ESTA pour les Etats-Unis sont insuffisants pour lui permettre d’atteindre son but sur le sol américain. Considérés comme non-immigrants, les visas touristiques et business ne vous donnent pas la possibilité d’occuper un emploi aux USA.

 

Le visa étudiant

Les demandeurs souhaitant poursuivre leurs études aux États-Unis doivent demander un visa F, J ou M. Chaque type correspondant à des études spécifiques.

 

Le visa F est pour un cursus dans un établissement d’enseignement général, le visa J et précisément J-1 pour un programme particulier ou sponsorship et le visa M concerne l’enseignement professionnel.

 

Pour obtenir un visa F ou M, le voyageur doit avoir reçu d’un établissement américain accrédité par l’Administration, un formulaire I-20 qui décrit avec précision le programme d’enseignement et la durée du cursus.

 

Les candidats au visa J-1 doivent quant à eux, obtenir de certains organismes gouvernementaux ou privés, le formulaire IAP-66, pour la délivrance dudit visa.

 

Ces visas étudiants sont également classés non-immigrants et n’offrent normalement pas la possibilité d’un emploi aux États-Unis, sauf cas exceptionnels.

 

Le visa de travail

L’obtention de visa est le seul moyen pour les ressortissants étrangers, d’entrer aux USA pour y travailler.

 

Pour que ce visa soit délivré, il faut au préalable qu’une compagnie américaine ait fait part de son besoin en émettant une offre d’emploi. Le recruteur américain doit alors remplir le formulaire I-129 et déposer la requête à l’immigration américaine.

 

Dès approbation de la demande, une autorisation ou formulaire I-797 (Notice of Approval) est envoyée à l’employeur. Toute personne sollicitant travailler aux États-Unis, doit avoir cette autorisation pour demander un visa de travail.

 

Le visa H-1B est délivré pour une durée maximale de trois ans. Il peut être renouvelé une fois et sa durée totale est de six ans. C’est le plus commun des visas accordés par l’Administration américaine.

 

Le demandeur doit obligatoirement être titulaire d’un Bachelor’s Degree (licence en France) ou de son équivalent en expérience professionnelle.

 

D’autres types de visas professionnels peuvent être accordés par l’ambassade ou le consulat des États-Unis. C’est le cas du visa H-2B accordé aux employés saisonniers. Les employés qui sont sujets à un transfert entre sociétés affiliées devront obtenir un visa L-1. Les visas P-1, P-2 et P-3 sont obligatoires aux professionnels du show-business, aux artistes et aux sportifs.

 

Les personnes reconnues dans le domaine de l’art, l’éducation, des sciences, de la production cinématographique, de la télévision et du sport, auront besoin d’un visa O pour se rendre aux États-Unis dans le cadre d’un projet, d’un évènement ou d’un tournoi.

 

Par ailleurs, les membres de la famille (époux, enfants) d’un citoyen étranger détenteur d’un H, L, O et P peuvent obtenir le même type de visa pour voyager en compagnie du concerné. Toutefois, vous ne pouvez profiter de cet avantage que si vous êtes légalement marié, car la législation américaine ne reconnait pas le concubinage.

 

Le visa au pair

Si vous vous rendez aux États-Unis dans le but de travailler au pair, vous avez besoin d’un visa J-1. Le travailleur au pair reçoit un salaire de la part de la famille de résidents américains dans laquelle il vit. En échange, il se charge de diverses tâches telles que les travaux ménagers, garder les enfants, faire la cuisine ou encore dispenser des cours de langue.

 

Le requérant de ce type de visa doit solliciter certaines organisations spécialisées et approuvées par le département d’État, pour obtenir un sponsoring.

 

Le programme sponsorhip pour être admis aux États-Unis dans le cadre du travail au pair s’adresse particulièrement aux jeunes filles âgées de 18 et 27 ans. Celles-ci doivent être titulaires d’un baccalauréat ou d’un certificat de fin d’études. Ce visa non renouvelable est valable pour un an.

 

La résidence permanente aux USA : la Green Card

La Carte verte vous donne le droit de résider sur le sol américain de façon permanente. Une fois que vous êtes entrés sur le territoire américain grâce à votre visa pour les USA, vous pourrez obtenir ce document hautement convoité.

 

Vous pouvez bénéficier de la Green Card grâce au parrainage par un membre de votre famille. Le parrain doit alors être âgé de plus de 21 ans lorsqu’il commence la procédure. Le parrainage peut également être initié par un employeur, si vous représentez un intérêt financier, culturel ou scientifique pour États-Unis.

 

Enfin, un autre moyen de se voir attribuer la précieuse carte verte est la loterie américaine. Chaque année, la DV Lottery permet à 55 000 ressortissants étrangers d’obtenir la résidence permanente aux États-Unis et d’y travailler de façon légale.