Choisissez la langue:

Qu’est-ce que c’est un ESTA ?

Qu’est-ce que c’est un ESTA ?

 

Un voyage aux États-Unis était autrefois assez pénible puisqu’il fallait effectuer plusieurs démarches pour obtenir un visa. On se déplaçait directement à l’ambassade des États-Unis, ensuite, il fallait remplir des formulaires sur place et enfin attendre un long moment d’abord avant d’obtenir ou non un visa de séjour aux USA.

 

Pour éviter tous ces soucis, le gouvernement américain a lancé depuis plus d’une décennie un programme d’exemption de visa ESTA, qui vous permet d’obtenir un visa électronique directement en ligne.

 

Définition d’ESTA

 

L’ESTA (Electronic System for Travel Authorization) est un visa électronique qui s’obtient directement en ligne pour celui qui souhaite partir aux États-Unis. Ceci est possible pour tout ressortissant des 38 pays qui bénéficient du programme d’exemption de visa lancé par le gouvernement américain depuis le 12 janvier 2009.

 

Qui peut faire une demande ESTA ?

 

Tout voyageur souhaitant fouler le sol américain, par voie maritime ou aérienne, doit forcément obtenir un ESTA selon le programme d’exemption de visa.

 

L’État américain a mis en place ce système enfin de vérifier les antécédents des voyageurs souhaitant aller en Amérique. Il est conseillé de faire la demande d’autorisation de voyage au plus tard 3 jours avant le départ.

 

Quelles sont les formalités de l’ESTA ?

 

La validité de l’ESTA a une durée de 2 ans à partir de la date d’approbation ou encore la date qu’expire le passeport. L’ESTA donne la possibilité d’effectuer plusieurs allers-retours sur le territoire américain, chaque visite ne dépassant pas 90 jours.

 

À partir du moment où vous réussissez à entrer sur le territoire, le compte à rebours de 90 jours démarre. La possession d’un ESTA vous permet de faire du tourisme, organiser des réunions entre associés ou encore de vous rendre à des colloques commerciaux, éducatifs ou professionnels.

 

Néanmoins, il n’est pas possible au voyageur de travailler ou de participer à une formation ou de suivre des cours pour obtenir un diplôme. Il vous faut aussi savoir qu’il vous est impossible d’acquérir un e.visa si vous êtes condamné par la justice de votre pays d’origine. Renseignez-vous auprès de votre consulat des États-Unis avant de faire une demande de visa.

 

L’obtention d’un visa électronique me garantit-elle un accès aux États-Unis ?

 

Obtenir une autorisation pour séjourner aux états unis via un visa ESTA ne vous garantit pas de dépasser les douanes à votre arrivée aux USA. Elle vous donne seulement le droit de voyager aux USA.

 

Après votre atterrissage aux États-Unis, vous allez subir une inspection de la part d’un fonctionnaire des services de douanes américaines et de la protection des frontières au niveau d’un guichet d’entrée.

 

Malheureusement, il arrive que vous soyez non admissible pour entrer sur le territoire américain dans le cadre du programme d’exemption de visa ou pour une quelconque raison en rapport avec la législation américaine.

 

Une ESTA représente-t-elle un visa ?

 

Non, car un visa électronique ne joue pas le même rôle qu’un visa normal. Il ne remplit pas complètement les règles de juridictions exigées par les autorités américaines.

 

Une personne qui détient un visa valide pourra partir aux États-Unis pour une activité en conformité avec le type de visa. Toute personne bénéficiant d’un visa d’entrée valide n’est pas obligée de faire une demande d’autorisation de voyage.

 

Est-ce que le visa ESTA est nécessaire pour des voyageurs qui ne font que transiter par les USA ?

 

Les citoyens des pays bénéficiaires du programme d’exemption de visa doivent obtenir une autorisation de voyage ou un visa pour transiter par les États-Unis. Au cas où un voyageur souhaiterait effectuer un transit par les États-Unis pour un autre pays, il doit remplir le formulaire ESTA et cocher la case « En transit » et sa destination finale dans le formulaire.

 

Le passeport est-il obligatoire pour voyager aux États-Unis ?

 

Absolument oui, si une simple carte d’identité vous permet de voyager dans différents pays, elle n’a de valeur que pour les destinations situées à l’intérieur de l’Union européenne.

 

En dehors des frontières de l’Europe, vous devez forcément détenir un passeport et le présenter pendant l’embarquement ainsi que lors de votre passage aux frontières.

 

L’entrée aux USA représente une destination certes très recherchée, mais aussi très difficile et surveillée en ce qui concerne les conditions d’entrée sur le territoire américain.

 

Vous avez donc intérêt à avoir un passeport en cours de validité durant votre voyage à l’étranger. Au cas où vous n’auriez pas de passeport ou que le passeport en votre possession arrive bientôt à expiration, il faudra faire certaines démarches.

 

Ainsi, ne trainez plus et dépêchez-vous de vous rendre dans votre mairie ou votre préfecture afin de faire les opérations nécessaires pour l’obtention d’un nouveau passeport.

 

La durée d’attente pour obtenir un passeport biométrique peut varier entre quelques semaines et quelques mois en fonction des moments de l’année. Il vous faut donc l’obtenir le plus tôt possible. De plus, les passeports provisoires ne seront pas admis lors de votre entrée aux États-Unis.

 

Les différentes étapes à suivre pour remplir votre formulaire ESTA pour les USA

 

Tout d’abord, vous devez avoir à votre disposition un ordinateur, une tablette ou au moins un smartphone qui est connecté à internet. Ensuite, vous allez sur un site internet qui présente ce formulaire en français.

 

Il est important de savoir que le formulaire ne doit pas être imprimé pour être envoyé par e-mail ou par courrier, il doit au contraire être rempli directement en ligne.

 

Après avoir terminé de remplir le questionnaire en ligne, vous devrez payer par carte de crédit, les frais de dossier pour le traitement des informations. Sur le questionnaire, vous devrez donner diverses informations sur votre identité et la nature de votre voyage.

 

Au niveau de la première partie, il vous sera posé des questions sur votre vie et votre identité personnelle, comme le nom de famille, le prénom, le sexe et le statut matrimonial (célibataire, en couple ou marié). L’adresse mail est aussi utile pour l’obtention du visa ESTA. En fait, la réponse sera envoyée par l’administration américaine via votre boite mail.

 

Au niveau de la deuxième partie, vous devrez donner des informations sur votre passeport et la raison de votre voyage. Il vous sera demandé votre adresse postale, le numéro de téléphone, la nationalité, le numéro de passeport biométrique ou électronique seul (aussi la date de délivrance et d’expiration, suivi du pays de délivrance).

 

Le nom de la ville de départ dans lequel se trouve l’aéroport est aussi demandé dans le formulaire ESTA. Il vous sera demandé si vous voulez faire une escale aux USA pour aller dans un autre pays.

 

Si vous êtes citoyen d’un pays étranger ou si vous avez reçu votre carte d’identité ou passeport dans un autre pays, il faudra le mentionner dans le formulaire. Les informations d’une personne de confiance résidant aux États-Unis ou ailleurs et qui sera contacté en cas d’urgence ainsi que des informations sur votre situation professionnelle doivent figurer dans le formulaire.

 

Dans la troisième partie, il vous sera demandé des questions cruciales qui détermineront s’il vous sera accordé l’ESTA ou non. Vous devez répondre par oui ou non si vous avez une maladie transmissible, si vous souffrez de crises psychiatriques ou si vous prenez des stupéfiants.

 

Si vous aviez été arrêté une fois ou condamné, il faudrait le mentionner. De plus, on vous demandera si vous voulez entreprendre des actes immoraux sur le sol américain ou si vous avez eu à faire des activités d’espionnage, de terrorisme, de génocide ou si vous étiez un partisan de l’Allemagne nazie.

 

Il vous sera aussi demandé si votre autorisation de voyage a été une fois refusée ou si vous avez été refoulé des USA lors d’un séjour précédent. Dans le questionnaire, le voyageur devra indiquer s’il veut travailler dans le pays de l’oncle Sam.

 

Si votre visa a été rejeté ou annulé auparavant, ou si vous avez une fois fui la justice de votre pays d’origine grâce à votre immunité auparavant vous devrez aussi le mentionner.