Où la musique country puise ses racines ?

musique country esta formulaire

Où la musique country puise ses racines ?

La musique country fait partie des musiques les plus populaires aux États-Unis. Elle est le fruit de la combinaison de différents sons traditionnels. Importée du Vieux Continent, elle s’est épanouie dans la partie sud-est du pays. Son essor a démarré vers la décennie1920 et ce courant musical a depuis acquis une notoriété jamais démentie. Il existe même désormais des variantes inspirées de la country dans différents pays, notamment de l’autre côté du globe, en Australie. Point sur les origines de la musique country.

N’oubliez pas que l’autorisation ESTA pour les USA vous permet de visiter les États-Unis plusieurs fois pendant les deux ans de la validité du document. Remplissez le formulaire ESTA et nous vous enverrons votre permis de voyage électronique par courriel.

Qu’est-ce que la musique country ?

De toutes les musiques, la country compte assurément parmi les plus entraînantes. Elle propose des sons rythmés, mais pas seulement. En plus de la cadence qui donne envie de bouger, c’est aussi une musique qui véhicule beaucoup d’émotions. C’est un genre particulièrement éclectique qui réunit plusieurs styles. En écoutant attentivement, l’on peut entendre de la musique festive celte et irlandaise, du gospel, du blues ou encore de la polka. Autant de musiques folkloriques dynamiques et profondes.

La diversité est également au rendez-vous au niveau des instruments puisque la country peut se jouer avec de la mandoline, du luth, du banjo ou encore du lap-steel. Ce melting pot permet d’obtenir une musique métissée, mais unique. Beaucoup en parlent d’ailleurs comme étant le « blues des blancs ».

Dans tous les cas, les histoires véhiculées sont d’ailleurs voisines puisqu’il est généralement question de partager des valeurs aussi importantes que la famille ou la religion chez les « petites gens ». Au fil du temps, la country laisse ses marques sur la musique pop d’aujourd’hui, à l’instar du black rhythm and blues et du blues. Elle s’entend notamment dans les musiques de rock.

Explorons les origines de la musique country

Une musique aussi riche que la country a des origines tout aussi fascinantes. Tout commence vers le XVIIe siècle, époque des premières vagues d’immigrants européens.

Ces derniers arrivent principalement dans la partie nord du continent américain dans le but de prendre un nouveau départ. Ils rêvent d’une vie meilleure, dans le Nouveau Monde ! Ils arrivent avec leurs valises où ils emportent bien plus que leurs affaires. Ils viennent également avec leurs cultures, notamment leur musique.

Étant donné que ses immigrants viennent de différents pays européens, leurs musiques sont très variées. Dans la mesure où ils se retrouvent à vivre ensemble et à s’échanger des anecdotes, celles-ci se mixent inévitablement. Les violons britanniques se marient alors avec la mandoline d’Italie, sans oublier la guitare d’Espagne ou encore le dulcimer d’Allemagne. Et il faut également citer le banjo qui vient d’Afrique.

Les musiciens ne manquent pas de se rapprocher et de construire ensemble une nouvelle musique qui marque leur point commun dans ce nouveau pays d’accueil, l’Amérique du Nord. Nous sommes alors à l’aube du XIXe siècle, du côté des Appalaches où tout le monde se retrouve.

De nombreuses communautés se réunissent, en outre, tous les dimanches pour se recueillir et surtout pour entonner des chants de louange. Une chose est certaine, tous s’expriment avec le cœur, créant ensemble une musique du cœur.

Comme les choses ne cessent de bouger à l’époque, de nombreux groupes se déplacent. Parmi eux, des immigrés britanniques, allemands, espagnols et italiens. Ils se rendent alors vers l’Ouest américain, dans les États du Texas, en Arizona. Certains parviennent même jusqu’en Californie.

Pendant ces périples, ils continuent de s’inspirer les uns les autres. En même temps, ils s’imprègnent également des populations déjà en place, notamment venant d’Espagne et du Mexique, sans oublier les Amérindiens et d’autres peuples déjà implantés dans le pays. À force de vivre ensemble, la country s’installe et s’ancre profondément dans la culture américaine.

Une musique unique au cœur de la diversité

De nombreuses chansons voient ainsi le jour. L’on ne saurait ne pas évoquer les cow-boys du XIXe siècle qui ont laissé leur inspiration s’exprimer pendant qu’ils escortaient des troupeaux au cœur des plaines texanes et dans le Midwest. Ils s’accompagnaient alors d’une bonne guitare, d’un harmonica, ou encore d’un violon, les réunions se terminant par de véritables bals.

A l’époque, il est aussi question de « chansons de travail ». D’ailleurs, les cowboys n’étaient pas les seuls à pousser la chansonnette tout en travaillant. Les agriculteurs étaient également dans le lot. De même que les ouvriers affectés aux voies ferrées. C’est une véritable musique traditionnelle, ou même une musique populaire qui naît.

Il convient de souligner qu’il n’est pas encore question de « country » à proprement parler. Néanmoins, on voit émerger une nouvelle vague musicale. Il y a notamment eu « I’ve been working on the railroad » des Rooftop Singers. Ou encore la chanson country « Mule train » par Tennessee Ernie Ford.

Il est intéressant de souligner que deux courants de musique type country voit le jour, cette musique étant alors typiquement blanche. D’un côté, le « Bluegrass » prend de l’ampleur du côté des pionniers, c’est un style plutôt paysan propulsé par la difficulté du quotidien des pionniers. Les instruments de prédilections sont la guitare, le violon, la mandoline et le banjo.

D’un autre côté, il y a la country rock ou square dance qui est une version « Western » du quadrille. C’est alors une musique en vogue dans les cercles bourgeois. Elle est jouée pour les occasions s’égrenant sous le signe de l’insouciance, le loisir et le divertissement. Ces deux musiques se rejoignent néanmoins dans leurs valeurs : la country veut rassembler et met en avant le côté conservateur et puritain des « colonisateurs » du Nouveau-Monde.

Une musique à part entière

Il faut attendre le XXe siècle pour que la country music existe bel et bien. Cela est confirmé par la sortie de « Sallie Gooden » d’Eck Robertson. Nous sommes alors en 1922 et c’est Victor Records qui signe cet enregistrement. A partir de là, Columbia Records va également commercialiser de la musique « hillbilly », ancêtre de la country and western ou tout simplement musique country.

Les succès vont alors s’enchaîner, confirmant l’émergence d’un genre musical à part entière. A commencer par le chanteur et compositeur américain Vernon Dalhart. Son titre « Wreck of the old ’97 » est plébiscité par le public.

De même que la face B de celui-ci, à savoir « Lonesome Road Blues ». Au milieu des années 1920, deux femmes enregistrent également ce style, en l’occurrence Eva Davis et Samantha Bumgarner. Parmi les artistes qui sauront sortir leur épingle du jeu, l’on peut citer Uncle Dave Macon, Jimmy Rodgers et Carter Family.

Viennent ensuite les années 1930 qui ont été marquées par la Grande Dépression. A certes, les disques se vendent moins bien. Par contre, la radio est très écoutée et la population s’en délecte pour se divertir. Les musiques country sont souvent diffusées.

Celle-ci ne cesse alors de se diversifier tout en gardant son ADN d’origine. Certains parlent notamment de country rock. Dans tous les cas, la western country fait partie de ces styles musicaux du cœur qui met en avant des valeurs morales et rend hommage à la vie.

Aujourd’hui, Nashville, une ville de l’Etat américain du Tennessee constitue l’épicentre de la country. Elle est d’ailleurs surnommée « Music-City ».

Ce qui est aisément compréhensible étant donné les studios d’enregistrement implantés sur place. Sans oublier les nombreux musiciens qui y sont installés. Enfin la ville accueille une émission de radio diffusée toutes les semaines. Se retrouver sur cette scène constitue une véritable consécration pour les chanteurs country, qu’ils soient interprètes, compositeurs ou encore auteur-compositeur…