Qu’est-ce qu’un système électronique de voyage ?

systeme electronique de voyage

Pour entrer sur le territoire de certains pays comme les États-Unis, vous aurez nécessairement besoin d’une autorisation d’entrée. Un sésame précieux qui est la plupart du temps, source de tracas pour les voyageurs, et ce, en raison des nombreuses formalités administratives et conditions d’entrée. Néanmoins, aujourd’hui, le processus pour l’obtention de ce document de voyage est simplifié par la mise en place d’un système électronique de voyage. Toutes les démarches peuvent donc se faire électroniquement. Cette initiative vise à minimiser le temps passé par les voyageurs aux différents postes de contrôle dans les aéroports. Dès lors, faire une demande d’autorisation de voyage, génère moins d’anxiété et de stress dans le rang des passagers. Quelles sont les conditions pour entrer sur le sol américain avec un système électronique de voyage et quels en sont les avantages ?

Le système électronique de voyage : comment fonctionne-t-il ?

Il n’est plus difficile d’obtenir un visa de nos jours lorsqu’on veut entrer aux USA, ou entrer au Canada, et ce, grâce à l’autorisation de voyage électronique (AVE). En effet, le système électronique d’autorisation aux voyages, ESTA en anglais, a été lancé le 12 janvier 2009 en Amérique. Ce programme va plus tard inspirer l’ETA au Canada. Il permet aux voyageurs d’obtenir l’accès à leur pays de destination sans avoir à passer par le consulat ou l’ambassade pour l’obtention d’un visa classique. En effet, une plateforme numérique est installée pour que toute personne éligible à l’AVE puisse remplir les formalités d’entrée sur le sol américain ou canadien.

Pour ce faire, chaque candidat désireux de remplir par exemple un formulaire ESTA doit disposer d’un passeport électronique et fournir quelques informations relatives au motif de son voyage, la durée du voyage et d’autres données personnelles nécessaires pour son identification. Il est à noter que l’autorisation de voyage électronique ne se délivre pas de façon matérielle aux demandeurs. Elle est rattachée directement aux passeports électroniques ou biométriques. Le demandeur reçoit un mail de confirmation une fois que sa demande est acceptée par le service d’immigration du pays d’accueil.

Le système électronique de voyage est utilisé dans quelques pays membres d’un réseau menant une politique d’exemption de visa en ce qui concerne les entrées sur leurs territoires. Une fois dans les aéroports, les passagers n’ont plus qu’à présenter leurs passeports afin que les agents vérifient la validité de l’autorisation et des autres documents de voyage. Mieux, le système électronique de voyage rend possible un contrôle automatisé des passeports (APC) dans les aéroports. La présence d’agents des services de la douane n’est alors plus requise au nouveau de ces postes de contrôle. Un mécanisme qui simplifie largement la vie aux voyageurs en partance pour un pays disposant de ce système.

Quel citoyen de quel pays peut faire une demande ESTA ?

Exactement 22 pays d’Europe ayant adhéré au plan d’exemption de visa et 5 pays d’Asie peuvent bénéficier de ce programme mis en place par les États-Unis. Bien évidemment, il n’y a pas de restriction d’âge quant à l’obtention d’une autorisation pour un séjour aux États-Unis. Pour les mineurs, il n’est pas non plus utile que les enfants bénéficient de l’accompagnement d’une autorité parentale.

En réalité, les voyageurs citoyens de ces pays pourront passer les frontières en moins de temps que d’habitude. Cela concerne notamment les voyageurs qui doivent être en possession d’un passeport français ou d’un passeport canadien par exemple. Il est important de préciser qu’il doit s’agir d’un passeport en cours de validité. Néanmoins, chaque personne, majeure ou mineure doit forcément avoir son autorisation individuelle de voyage. En outre, les voyageurs en transit sont tenus d’effectuer la demande d’un visa électronique pour faire une escale sur le sol américain. Par ailleurs, le visa touristique est un type de visa, également soumis au remplissage de cette formalité.

Il convient de le notifier, une autorisation électronique n’est exigée que pour les entrées par voie aérienne. Ainsi, les voyageurs en provenance du Canada qui effectuent le trajet par voie terrestre sont exceptés de la présentation de ce justificatif. Les agents aux frontières ne vérifieront que la carte d’identité et le passeport canadien valide à l’arrivée. Pour rappel, l’ESTA USA est valable pendant 90 jours pour les visites touristiques, les voyages pour affaires etc. Au-delà de ce délai, il est conseillé de faire une demande de visa classique avant de s’envoler pour les USA.

Le formulaire ESTA : tout ce qu’il faut savoir

Le formulaire d’entrée à remplir avant de poser ses valises sur le sol américain est composé de quatre champs différents. Il s’agit du champ en rapport avec le passeport du voyageur, celui renseignant sur son trajet, celui informant sur son passé, pour ne citer que ceux-là. Le formulaire est disponible en plusieurs langues. Dès lors que vous le remplissez et qu’il est envoyé, vous affirmez ainsi que toutes les informations qu’il contient sont vraies. Raison pour laquelle il est préférable de bien prendre connaissance des questions qui y sont posées pour éviter les mauvaises réponses.

Les agents du département de la sécurité intérieure des USA passeront ensuite au peigne fin chaque réponse pour établir l’éligibilité du candidat. En outre, il faut noter que la durée du traitement d’un dossier n’excède pas les 72 heures. Toutefois, en cas d’erreur mineure lors du remplissage de votre formulaire, vous n’aurez pas besoin de faire une nouvelle demande. Pour remplir le formulaire, le mieux, c’est de s’assurer de la véracité de toutes les informations en prenant le temps de se relire. Évidemment, il faudrait procéder au remplissage en ayant son passeport à portée de main. Par ailleurs, rappelons que seul le passeport biométrique est valable pour ce programme. Ainsi, les passeports d’urgence faits en France ne peuvent s’utiliser pour l’obtention d’une autorisation électronique, car ils ne sont pas biométriques.

Quand doit-on renouveler son autorisation de voyage?

L’autorisation de voyage électronique est valable pour 05 ans et peut servir à plusieurs voyages dans cette période pour la durée du séjour de 90 jours maximum. Cependant, il peut arriver que votre passeport arrive à expiration. Face à une telle situation, il faudrait encore remplir et présenter une demande. Naturellement, il faudra à nouveau solder les frais liés à l’étude de votre dossier. En outre, s’il s’agit d’un changement de sexe, de prénom ou de nationalité, vous devez absolument reprendre le processus.

En général, lorsqu’il s’agit d’un changement important de situation, le voyageur doit reprendre sa demande et se mettre à jour. L’attitude, à avoir, consiste à vérifier fréquemment la validité des informations phares sans lesquelles l’autorisation de voyage électronique serait rejetée avant de prendre un billet. Toutefois, les informations mineures peuvent être mises à jour sur le site des services d’immigration lorsqu’elles changent. Le processus est tout simple, il suffit d’accéder à nouveau à son dossier et de modifier les champs concernés. Pour cela, il est recommandé de conserver soigneusement le numéro de dossier lors de la demande au départ.

En somme, il faut retenir que l’electronic system for travel autorization (ESTA Visa) est un mécanisme dont le but est de faciliter les formalités liées aux entrées sur le territoire américain aux voyageurs. C’est une opportunité pour les citoyens des pays membres du plan d’exemption de visa. Le tourisme, les affaires et les transits sont les domaines sur lesquels ce programme a un impact positif. Ceux qui n’ont pas de visa classique peuvent bénéficier d’un séjour à durée maximum de 90 jours pour réaliser leur rêve américain. Depuis 2009, la libre circulation des personnes et des biens entre ces pays a fait un bond en avant.

De même, c’est un véritable moyen pour optimiser le temps que passent les passagers dans les aéroports américains à l’arrivée. C’est la fin des encombrements, les longues files d’attente et tous les tracas occasionnés par la vérification des passeports. Ceci grâce à la mise en place des kiosques de vérification automatisés des passeports.